Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'paysages'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Calendriers

  • Community Calendar

2 résultats trouvés

  1. Bonsoir à toutes et tous, Première sortie photos cette année dans le sud du département de l'Oise, à quelques 25 minutes du périphérique parisien. Drôle de contraste ! J'en ai profité hier, après le passage de la perturbation et le retour d'un ciel de traîne, pour inaugurer mon nouveau compagnon de route : le Nikon D7200. J'attends avec impatience le retour des orages pour tester le boitier... grâce à des points en hauteur ici et des plaines permettant une observation à des kilomètres. Début de reportage en bifurquant sur une petite route de campagne près de Senlis Le temps est nuageux au S/SSE, le ciel est plus dégagé en N/NO La traîne dans ces premières heures Le paysage très américain du sud-Oise... Au milieu de la plaine, un entrepôt malmené par les intempéries et le passage des vents Architecture moderne Fin de reportage avec un soleil masqué un temps par les nuages Merci pour votre visite, A bientôt et bon week-end Kévin
  2. Bonjour à toutes et tous, Histoire de se donner encore plus envie d’arriver (enfin !) aux vrais beaux jours, après un hiver bien terne, et un printemps qui galère un peu à se mettre en place, je viens ici partager quelques images d’un fabuleux voyage estival que j’ai réalisé durant les 3 dernières semaines de janvier. Car oui, j’ai triché. Oui, je me suis évadé de l’hiver pour aller chercher l’été là où il se cachait, de l’autre côte de l’équateur, là où on a la tête en bas. J’aurais donc droit à deux étés cette année, quelle veine ! Et pour bien faire les choses, je me suis rendu aux antipodes, à plus de 20 000 km d’ici, pour arpenter les terres sauvages Maories, et visiter la Nouvelle Zélande. La Nouvelle-Zélande est riche en contrastes. Constituée de deux îles principales à 2000 km au sud-est de l’Australie, elle a bénéficié d’une notoriété mondiale notamment grâce aux fameux All Blacks ainsi qu’à Peter Jackson, l’enfant du pays qui a choisi cette île comme décor grandiose des trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit. C’est une île relativement isolée, conquise tardivement par l’homme, ce qui lui a permis de développer une faune et une flore endémiques riches et variées. Les néo-zélandais l’ont d’ailleurs aujourd’hui bien compris, et mettent en œuvre des moyens considérables de préservation de cette richesse naturelle. L’île du nord est marquée par une activité volcanique et géothermique visible en de nombreux points. Elle constitue également l’île accueillant le plus de population (avec en particulier les villes d’Auckland, Wellington et Rotorua). L’île du sud, également surnommée « l’île de jade », est plus grande et plus sauvage. A vrai dire, je l’ai trouvée beaucoup plus belle que l’île du nord. Elle recèle de nombreux parcs nationaux liés aux nombreux massifs montagneux et aux fabuleuses côtes sauvages tout autour de l’île. Elle possède également des lacs merveilleux, aux couleurs incroyables. Je vous propose de découvrir, au travers quelques séries de photos, quelques-uns des paysages néo-zélandais qui se sont offerts à nos yeux, au gré de nos balades. I – L’île du nord Je ne ferais qu’un post sur l’île du nord. Non pas que l’île soit dénuée d’intérêt (loin de là !!), mais j'ai une banque d'images des paysages sur l’île du sud plus fournie. J’ai passé 9 jours à parcourir cette île, du nord au sud. Elle accueille une étonnante diversité d’ambiances et de curiosités naturelles, bien que celles-ci soient relativement dispersées sur le territoire. Ici, pas d’autre choix que de faire des kilomètres pour en profiter pleinement! Après une nuit réparatrice à Auckland suite aux 24h de vol, nous nous dirigeons vers la péninsule de Coromandel, pour découvrir nos 1ères forêts pluviales néo-zélandaises et leur étonnante diversité, se jetant dans les plages du pacifique. C'est l'été, il fait beau, il fait bon (25°c), ça fait du bien de renouer avec short et t-shirt en plein hiver français plutôt morose! 1- cathedral cove (lieu de tournage du Monde de Narnia pour ceux qui connaissent) 2- 3- 4- Petit passage obligé par Hobbiton, le village des hobbits /emoticons/biggrin@2x.png 2x" title=":D" width="20" /> 5- 6- La Nouvelle-Zélande recèle de magnifiques populations de vers luisants. Ici, une belle constellation dénichée dans une grotte trouvée au cours d'une randonnée en forêt à la tombée de la nuit: 7- Et là, alors que la nuit est complètement tombée dans la forêt (ambiance garantie avec les bruits de la vie nocturne de la forêt!), les vers luisants apparaissent de partout sur les parois rocheuses le long d'un cours d'eau. On se balade à la frontale au beau milieu d'une voie lactée, la rando est magique! 8- La zone géothermique de Rotorua et son Geyser permanent, mais au débit fluctuant: 9- La même vue au petit matin, la chaleur géothermique se confronte à l'air frais matinal = fabrique de brume aromatisée à l’œuf pourri 10- Nous visitons également le parc géothermique sacré de Wai-o-tapu, à quelques kilomètres au sud de Rotorua. J'adore ces ambiances de marmite géante, et toutes ces palettes de couleurs: 11- Les minéraux produits par la zone géothermique donnent de drôles de couleurs aux lacs: 12- Les forêts néo-zélandaises sont somptueuses. Elles regorgent de fougères arborescentes qu'on serait tenté de confondre avec des palmiers /emoticons/biggrin@2x.png 2x" title=":D" width="20" /> . Ici, Redwoods forest (forêt de Sequioas) 13- 14- On peut également trouver des oiseaux peu communs par chez nous: 15- Le Nestor Kea, espèce endémique (très malin et intelligent, il adore les joints de voiture, et n'hésite pas à fouiller dans les affaires des touristes distraits!) 16- Les Huka falls, goulot d'étranglement d'une rivière pourtant assez large en amont et en aval, et leur étonnante couleur bleutée 17- Nous abordons maintenant le parc national de Tongariro. La météo défavorable pendant 3 jours ne nous permet pas de faire le Tongariro Alpine Crossing, l'une des plus belle randonnées du monde. On se console quand même avec quelques belles balades. Ici, vue sur le mont Ngauruhoe, qui n'est autre que la montagne du destin du Seigneur des Anneaux: 18- Tongariro National Park 19- 20- 21- Les "swing bridges" sont nombreux pour traverser les rivières dans les randonnées néo-zélandaises: 22- Nous voici maintenant à la pointe sud de l'île du nord, à Wellington, très jolie capitale vivante de la Nouvelle-Zélande, qui jouit d'un cadre plutôt sympa: 23- Il est maintenant temps de prendre le Ferry, pour rejoindre l'île du sud pour les 2 prochaines semaines qui s'annoncent merveilleuses: A bientôt pour la suite