Aller au contenu


pression atmosphérique et santé


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 julfluxx

julfluxx

    Cirrus

  • Membre forum
  • Pip
  • 17 messages
  • Lieu:nimes

Posté 05 novembre 2006 - 10:53

je me demandait s'il pourrait y avoir une consequence sur les hautes ou basse pressions sur la santé ou sur le comportement des êtres ? un peu comme la pleine lune mais en autre chose ..... ??

#2 Gombervaux

Gombervaux

    Cumulus humilis

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 481 messages

Posté 05 novembre 2006 - 21:11

je me demandait s'il pourrait y avoir une consequence sur les hautes ou basse pressions sur la santé ou sur le comportement des êtres ? un peu comme la pleine lune mais en autre chose ..... ??

J'avais lu une étude y'a une trentaine d'années sur les OAP (mortels à l'époque), y'avait un lien direct, plus généralement avec toutes les maladies cardio-vasculaires.
Les variarions de pression sont des facteurs agravant.

#3 M. Gagnard

M. Gagnard

    Cumulus humilis

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 143 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Violay (830 m, Loire)

Posté 05 novembre 2006 - 21:28

J'avais lu une étude y'a une trentaine d'années sur les OAP (mortels à l'époque), y'avait un lien direct, plus généralement avec toutes les maladies cardio-vasculaires.
Les variarions de pression sont des facteurs agravant.


Très étonnant cette affaire. Ne confondrait-on pas la variation de pression et les conséquences qui en découlent : éventuellement modification de l'humidité, de la luminosité, du vent... ?

Une baisse (ou hausse) de 20 hPa est assez conséquente ; c'est aussi ce que l'on subit si on augmente (resp. diminue) son altitude de 150 m environ.
Autant dire qu'en France (et ailleurs bien sûr) des millions de personnes subissent quotidiennement de telles variations de pression en se déplaçant d'une altitude à une autre...

A voir...

MG

#4 Gombervaux

Gombervaux

    Cumulus humilis

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 481 messages

Posté 05 novembre 2006 - 22:10

Exemple d'OAP

#5 Damien49

Damien49

    Orage supercellulaire

  • Adhérent Infoclimat
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 578 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Bouzillé 49 (SE d'Ancenis 44)

Posté 06 novembre 2006 - 01:07

Voici une liste des contre-indications pour l'altitude. Cela doit être donc aussi valable, mais à moindre mesure bien sûr, avec des hausses/baisses brusque de pression atmosphériques je suppose :


Maladies cardiovasculaires instables :

* Insuffisance cardiaque

* Angine de poitrine sévère

* Infarctus du myocarde récent

* Hypertension artérielle mal contrôlée

* Troubles du rythme

* Artérite

* Antécédents de maladie thrombo-embolique


Insuffisance respiratoire chronique :

* Asthme

* Emphysème

* Antécédent de Pneumothorax


Maladies neurologiques :

* Epilepsies

* Accident vasculaire cérébral


Maladies Hématologiques :

* Anémie


Autres :

* Antécédents d'intolérance à l'altitude

* Antécédents psychiatriques

* Insuffisance rénale

* Rétinopathie

* Diabète Insulinodépendant


N'étant aucunement qualifié dans le domaine médicale, je me contente de faire un copié-collé de symptomes liés à l'altitude. Tout n'est donc peut être pas valable au niveau de la seule pression.

Adhérent Infoclimat - Adhérent Keraunos

Un site dédié au classement des nuages et aux structures orageuses
Image IPB Image IPB
Découvrir les Orages


#6 sommeteo

sommeteo

    Orage multicellulaire

  • Adhérent Infoclimat
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 952 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Saint Riquier (près d'Abbeville, Somme)

Posté 06 novembre 2006 - 08:03

je me demandait s'il pourrait y avoir une consequence sur les hautes ou basse pressions sur la santé ou sur le comportement des êtres ? un peu comme la pleine lune mais en autre chose ..... ??


Comme le dit M.Gagnard, ce n'est sans doute pas la variation de pression mais plutôt les effets qui en découlent qui pourraient avoir des conséquences. Quand à la lune, les causes ne sont à mon avis que psychologiques. Physiquement, je ne vois pas comment cet estre pourrait avoir une influence sur d'aussi petites masses que les notres! D'autant plus que pleine lune ou pas, la lune est là, éclairée différemment c'est tout alors...

Mes Time-Lapse et mes photos
Matériel photo: Nikon D3000 + tamron 10-24 mm + nikkor 18-55 mm + nikkor 55-200 mm

minidisplay.gifwebcam_mini.jpgsommeteo.png?1357579619.png


#7 Gombervaux

Gombervaux

    Cumulus humilis

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 481 messages

Posté 06 novembre 2006 - 09:24

Comme le dit M.Gagnard, ce n'est sans doute pas la variation de pression mais plutôt les effets qui en découlent qui pourraient avoir des conséquences.

c'est un peu plus explicite

#8 John

John

    Stratocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPip
  • 770 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Stockholm (Suède) ou Juvignac (34), 150 m d'alt, proche de montpellier

Posté 06 novembre 2006 - 11:55

épilepsie? j'ai du mal à le voir dans la liste, peut être plutot la rarification de l'oxygène en altitude qui peut causer une crise

#9 julfluxx

julfluxx

    Cirrus

  • Membre forum
  • Pip
  • 17 messages
  • Lieu:nimes

Posté 06 novembre 2006 - 15:53

ah oui c'est interessant , mais sans parler de montagne , y'a t'il des consequences entre un anti à 1035 comme on a en ce moment par endroit et des basse pressions à 985 hpa env ? au niveau moyen meme si elle n'est pa la meme partout ! je dis ça car il m'arrive d'avoir davantage mal de crane lorsqu'il y a des HP ! ou alors je me fait des films ??

#10 JeromeR28

JeromeR28

    Cumulus mediocris

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 574 messages
  • Lieu:Chartres (28)

Posté 06 novembre 2006 - 17:18

Moi, en ce qui me concerne, ce sont les anticyclones d'hiver qui me destroyent... mais là c'est psychologique par contre. :enver: Je préfère largement les anticyclones d'été avec un bon flux de Sud... mhhhhhhhhh...... :fleure: L'apparition des cellules orageuses par temps d'été est vraiment fabuleux. Ca me remonte le moral d'un coup ! :bouah: :)

Je suis pas médecin, mais je pense que ce sont les fortes variations de pression qui peuvent être dangereuses pour la santé. Un peu comme les plongeurs qui vont trop bas dans l'eau; ils risquent d'étouffer par l'apparition de bulles dans les alvéoles des poumons (ou un truc du genre). Après, on est obligé de les enfermer dans un sac sous pression pour faire exploser les bulles.
Et en allant en haute altitude, en montagne, la depressurisation est dangereuse aussi. Il ya le manque d'oxygène déjà, et la pression elle-même. Il faut des temps d'adaptation au fur et à mesure qu'on monte.

Pour des pressions "classiques" au niveau du sol, je pense que l'effet des passages anticyclone/depression reste faible. Enfin, c'est mon avis perso.
Image IPB

/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\
_ Les orages, c'est comme le pognon : ça devrait être mieux réparti !
_ Afficher "Fumer réduit votre pouvoir d'achat" sur le paquet de clopes serait (hélas) peut-être plus dissuasif !
_ Chuck Norris pense multiplier son salaire en l'affichant en binaire ! C'est Van Damme qui lui a appris la recette ! ^^

/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\

#11 John

John

    Stratocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPip
  • 770 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Stockholm (Suède) ou Juvignac (34), 150 m d'alt, proche de montpellier

Posté 06 novembre 2006 - 17:39

si les bulles explosent, le pauvre plongeur.... :enver:

Non, les bulles apparaissent par baisse soudaine de pression (le sang peut contenir moin de gaz dissous par pression plus basse), doù les paliers à respecter quand on remonte, au pire les bulles fonctionnent comme des bouchons, asphixiant le corps et surtout le cerveau...

enfin si je m'en rappelle bien c'est ca

#12 M. Gagnard

M. Gagnard

    Cumulus humilis

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 143 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Violay (830 m, Loire)

Posté 06 novembre 2006 - 20:51

Il faut avoir en tête quelques ordres de grandeur :

En un lieu fixé de basse altitude (disons 100 m), la plus grosse variation de pression en 1 ou 2 heures doit être de l'ordre de 10 hPa. a vérifier, mais çame semble déjà pas mal...
Prenez un francilien moyen qui habite à 40 m d'altitude et qui va travailler tous les jours sur une bute ou en banlieue un peu plus élevée : à 120 m d'altitude. Et bien cette personne subit tous les jours cette différence de pression.
Ca pour une ville très horizontale : je ne parle pas du grenoblois qui habite à St-Pierre de Chartreuse ni du stéphanois qui descend de St-Genest-Malifaux, ou du violaysien qui descend à Lyon ;-) ...

Vu les millions de personnes sur les routes en France, on doit bien avoir la moitié de la population qui "se prend" quotidiennement des variations de pression de plusieurs dizaines d'hPa.

Alors que des variations de pression purement "atmosphériques" (c'est-à-dire variant de quelques hPa en 1 heure) aient une influence sur la santé...
C'est douteux...

MG

Modifié par M. Gagnard, 06 novembre 2006 - 20:51 .


#13 Altitude600

Altitude600

    Orage monocellulaire

  • Adhérent Infoclimat
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Combadine - 43 Saint-Géron

Posté 07 novembre 2006 - 18:40

"Vu les millions de personnes sur les routes en France, on doit bien avoir la moitié de la population qui "se prend" quotidiennement des variations de pression de plusieurs dizaines d'hPa.

Alors que des variations de pression purement "atmosphériques" (c'est-à-dire variant de quelques hPa en 1 heure) aient une influence sur la santé...
C'est douteux...

MG
[/quote]

En effet. Les variations de pression lié à des déplacements entre deux lieux d'altitude différente ont à coup sûr une influence ... sur l'oreille interne (acouphènes) donc peut-être l'équilibre - fonction notamment de la pente gravie et de la vitesse du déplacement. Ainsi, pour rentrer chez moi, j'ai le choix entre deux routes... L'une plus courte a une pente très supérieure à l'autre... Il suffit de forcer un peu l'accélérateur à quelques endroits précis pour ressentir des bourdonnements - mes gamins s'en amusaient beaucoup ! - et ce pour moins de 200 m de dénivelé... A l'inverse, le gravissement du col de Fix peut très bien ne laisser le plus souvent aucune impression car la pente est très longue et très douce... si la conduite est souple !
A-t-on déjà ressenti au niveau de l'oreille interne la variation de pression liée au passage d'une dépression très creuse (type décembre 99)?

Modifié par Altitude600, 07 novembre 2006 - 18:41 .

4_cv12.jpg altitude600.png?1389134156.png


#14 M. Gagnard

M. Gagnard

    Cumulus humilis

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 1 143 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Violay (830 m, Loire)

Posté 07 novembre 2006 - 21:01

"Vu les millions de personnes sur les routes en France, on doit bien avoir la moitié de la population qui "se prend" quotidiennement des variations de pression de plusieurs dizaines d'hPa.

Alors que des variations de pression purement "atmosphériques" (c'est-à-dire variant de quelques hPa en 1 heure) aient une influence sur la santé...
C'est douteux...

MG
En effet. Les variations de pression lié à des déplacements entre deux lieux d'altitude différente ont à coup sûr une influence ... sur l'oreille interne (acouphènes) donc peut-être l'équilibre - fonction notamment de la pente gravie et de la vitesse du déplacement. Ainsi, pour rentrer chez moi, j'ai le choix entre deux routes... L'une plus courte a une pente très supérieure à l'autre... Il suffit de forcer un peu l'accélérateur à quelques endroits précis pour ressentir des bourdonnements - mes gamins s'en amusaient beaucoup ! - et ce pour moins de 200 m de dénivelé... A l'inverse, le gravissement du col de Fix peut très bien ne laisser le plus souvent aucune impression car la pente est très longue et très douce... si la conduite est souple !
A-t-on déjà ressenti au niveau de l'oreille interne la variation de pression liée au passage d'une dépression très creuse (type décembre 99)?


Je viens de regarder mes enregistrements de pression le 27 décembre 1999 au soir. On a perdu ce jour là environ 25 hPa en 12 heures soit à peu près du 2 hPa à l'heure.
Si on descend (monte) en voiture une pente à 10% à 100 km/h on gagne (perd) 20 hPa en... 1 minute ! soit environ 570 fois plus vite que la tempête de décembre 99.

Certes les variations brusques de pression provoquent des acouphènes, mais ces variations brusques d'origine... antropiques (téléphérique, ascenseur, voiture rapide sur pente forte) sont sans commune mesure avec des variations brusques d'origine météorologique. Le rapport est de 1 à 500 ou 600 !

#15 mottoth

mottoth

    Cumulus mediocris

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 810 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Villeurbanne (69)

Posté 07 novembre 2006 - 22:07

je me demandait s'il pourrait y avoir une consequence sur les hautes ou basse pressions sur la santé ou sur le comportement des êtres ? un peu comme la pleine lune mais en autre chose ..... ??

J'ai lu plusieurs fois qu'un temps très anticyclonique favorise les migraines, il y avait notamment eu une correlation d'observée en Alaska entre des hautes pressions records (de l'ordre de 1070 hPA) et une hausse des consultations pour maux de tête.

#16 sunny

sunny

    Cirrus

  • Membre forum
  • Pip
  • 6 messages

Posté 09 novembre 2006 - 10:09

il ne faut pa non plus oublier que dans les anticyclone, aussi petit soit-il, il existe de la subsidence d'altitude qui provoque une inversion de température dans les basses couches. Conséquence: la pollution est retenue dans les basses couches, et certaines personnes fragilisées (asthmatiques, etc ...) ont du mal à respirer. Donc je rejoins l'idée que ce ne sont pas les variations de pression elles même qui sont dangereuses mais les conséquences indirectes ! :P

#17 le-an

le-an

    Altocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPip
  • 280 messages

Posté 09 novembre 2006 - 14:44

Je pense que des médecins seraient mieux répondre que nous à ce type de question ^_^
Sol lucet omnibus

#18 js13120

js13120

    Cumulus congestus

  • Contributeurs
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 243 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:savigny le temple (77)

Posté 09 novembre 2006 - 15:28

Moi, en ce qui me concerne, ce sont les anticyclones d'hiver qui me destroyent... mais là c'est psychologique par contre. ^_^ Je préfère largement les anticyclones d'été avec un bon flux de Sud... mhhhhhhhhh...... ;) L'apparition des cellules orageuses par temps d'été est vraiment fabuleux. Ca me remonte le moral d'un coup ! :D ^_^

Je suis pas médecin, mais je pense que ce sont les fortes variations de pression qui peuvent être dangereuses pour la santé. Un peu comme les plongeurs qui vont trop bas dans l'eau; ils risquent d'étouffer par l'apparition de bulles dans les alvéoles des poumons (ou un truc du genre). Après, on est obligé de les enfermer dans un sac sous pression pour faire exploser les bulles.
Et en allant en haute altitude, en montagne, la depressurisation est dangereuse aussi. Il ya le manque d'oxygène déjà, et la pression elle-même. Il faut des temps d'adaptation au fur et à mesure qu'on monte.

Pour des pressions "classiques" au niveau du sol, je pense que l'effet des passages anticyclone/depression reste faible. Enfin, c'est mon avis perso.


Effectivement, pour avoir vu ça en bipohy y quelques semaines, ces accidents de décompressions après des séjours prolongés en hyperbarres peuvent avoir des conséquences dramatiques.
C'est du au fait que les gaz dissous dans tissus et les liquides biologiques repassent à l'état gazeux si la pression s'abaisse trop vite. Donc le pb est pas qu'ils aillent trop bas (bien qu'au bout d'un moment ce n'est plus physiquement possible de supporter la pression) mais qu'ils ne laissent pas le tps aux poumons d'éliminer les micro bulles d'azotes qui se sont formées et qui vont repasser alors dans la circulation sanguine et risque de la bloquer en s'enfournant dans des ptit capillaires...(le pire c'est que plus la pression baisse rapidement plus les bulles sont grosses à cause de la Loi Mariotte)
niveau symptomes ça va de l'infractus à des plaques de démangeaisons cutanées.
Comme le dit john il y a des palliers et ils sont pas fait pour décorer.

Autrement je trouverais ça plutôt étonnant que les variations de pressions atmosphérique habituelles puissent avoir un effet sur notre organime
Dico des abbréviations utilisées en prévi :
BC : basse couche, ALT : altitude, TA : tourbillon absolu ,Thêta E : température potentielle équivalente = TPE
Vv : vitesse verticale, HR : humidité relative, 1.5PVU : tropopause dynamique, Pmer : Pression abaissée au niveau de la mer

#19 Météofun

Météofun

    Stratocumulus

  • Contributeurs
  • PipPipPipPipPipPip
  • 920 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:St Quentin-en-Yvelines

Posté 09 novembre 2006 - 18:23

Pas de doute js, Médecine, ça te monte à la tête … :D :huh:


Sinon, je suis du même avis en ce qui concerne le sujet : les varitions de pression atmosphériques me paraissent dérisoires.
L'unique doit être protégé. La Terre est unique. Il est plus que temps (mais pas encore trop tard) de s'inquiéter et d'AGIR !

L'Humanité doit prendre exemple sur les civilisations qui ont respecté l'environnement.
Un exemple : la civilisation Martienne
C'est la seule qui réussit à vivre en laissant son environnement complètement intègre !

Le temps à 500m de chez moi : (station de Trappes)
Image IPB




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)