Aller au contenu


Température à 850 hpa


  • Veuillez vous connecter pour répondre
12 réponses à ce sujet

#1 patjura

patjura

    Cirrocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPip
  • 57 messages

Posté 05 janvier 2008 - 11:25

Sur les différents modèles, on parle souvent de "temp 850 hpa". J'imagine que ça signifie température à 850 hectopascal.
Je ne vois pas trop a quoi ça sert .... ;)
Peux t on deduire la temperature en fonction d'une certaine altitude en fonction de cette carte ??? Si oui comment:

#2 patjura

patjura

    Cirrocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPip
  • 57 messages

Posté 05 janvier 2008 - 11:29

RE: Je viens de voir que 850 hpa correspond a une pression a une altitude de 1500mètre. Donc est ce que ça signifie que c'est la temperature à 1500mètre ??

Merci

#3 Mistero_o

Mistero_o

    Stratocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPip
  • 676 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Côte d'Opale

Posté 05 janvier 2008 - 11:33

Oui, patjura, la Température a 850 Hpa, correspond a la température à 1550 m ( je crois ;) ), là où la pression est égale a 850 Hpa ( cette altitude peut varier selon la pression au sol )
On peut déduire la température au sol a partir de la température a 850 Hpa, il faut retirer en moyenne 9 à 13°C.
Contrairement à ce que tu pense, la T°C 850 Hpa, sert a beaucoup de choses ... :)


Romain.

#4 vicoobay40-88

vicoobay40-88

    Altostratus

  • Membre forum
  • PipPipPipPip
  • 105 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Dommartin-aux-bois (320m) 88Vosges

Posté 05 janvier 2008 - 13:44

oui sans etre un profesionnel j'adere à ce qu'a dit mistero_o ,que la T° a 850Hpa correspond a la T° a environ 1450-1500m (on chipotte pas ^^ )

Mais quand tu dit que sa sert a beaucoup de choses tu entend quoi par là? un exemple? c'est aussi flou pour moi :huh:

Par exemple, est-ce que cela peut servir a la prevision de pluie verglacante ?


Merci d'avance :)
Vit a Dommartin-aux-bois petite commune a quelques kilometres d'epinal


Que la météo nous gate =)

#5 Mistero_o

Mistero_o

    Stratocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPip
  • 676 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Côte d'Opale

Posté 05 janvier 2008 - 13:53

Et bien oui ! voila un bon exemple ! la pluie verglaçante et la neige...
Comme la situation que nous venons de connaitre.

Pour différencier la pluie de la neige, ce jeudi 3 janvier, on a beaucoup regardé les T°C a 850 Hpa, car elle joue un rôle tres important dans cette configuration.

En normandie, essentiellement, on remarquait sur le modèles que la température a 850 Hpa était légérement positives ( 1°C ) et la température au sol etait négatives, et donc pluies verglaçantes.

En NPDC, la t°C à 850 Hpa était légèrement négative -1°c à -2°c, et les températures au sol négatives aussi, et donc petites chutes de neige.
Mais dès que l'air positif en altitude a gagné cette région, la pluie verglaçante a pris le relai.

( cest assez difficile a expliquer, excusez moi )

Donc OUi la température à 850 Hpa, sert beaucoup dans ce genre de situation, et ça se joue souvent a 1 ou 2°c près.

#6 Arkus

Arkus

    Cumulonimbus calvus

  • Adhérent Infoclimat
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 527 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Toulouse

Posté 05 janvier 2008 - 14:29

Pour différencier la pluie de la neige, ce jeudi 3 janvier, on a beaucoup regardé les T°C a 850 Hpa, car elle joue un rôle tres important dans cette configuration.

En normandie, essentiellement, on remarquait sur le modèles que la température a 850 Hpa était légérement positives ( 1°C ) et la température au sol etait négatives, et donc pluies verglaçantes.

En NPDC, la t°C à 850 Hpa était légèrement négative -1°c à -2°c, et les températures au sol négatives aussi, et donc petites chutes de neige.
Mais dès que l'air positif en altitude a gagné cette région, la pluie verglaçante a pris le relai.

Non, au contraire la température à 850 hPa était négative (-1 à -2°C) aussi bien sur la Normandie que sur l'IDF et le NPDC :
C'est assez clair sur cette carte : http://www2.wetter3....008010306_3.gif

La température à 850 hPa est assez utile pour déterminer la température au sol mais il faut la prendre avec BEAUCOUP de recul. Il y plétaure de cas où ça n'est pas valable !
En l'occurence pour l'épisode de Jeudi la nature des précipitations a été déterminée par l'épaisseur de la couche positive vers 900/925 hPa

Sinon lors des épisodes d'inversions et plus généralement lors d'un faible brassage la température au sol peut être largement inférieure à celle supposée uniquement par la T850. Par exemple en Décembre on a pu avoir -10°C au sol avec +5°C à la 850.

Mais la T850 est utile pour déterminer l'intensité d'une vague de froid par exemple : s'il fait -15°C à la 850, c'est sûr que ça va cailler sec au sol si le ciel est dégagé.
De même pour les vagues de chaleur. En période d'intensité solaire maximale (Mai-Août) et si le ciel est dégagé, on peut estimer la Tx à 2m en ajoutant 15°C à la T850. Donc s'il fait plus de 20°C à 850 hPa, ça va être très chaud au sol.

Voilà en quelques lignes un bref résumé de ce paramètre.

Modifié par Arkus, 05 janvier 2008 - 14:30 .

Image IPB

#7 vicoobay40-88

vicoobay40-88

    Altostratus

  • Membre forum
  • PipPipPipPip
  • 105 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Dommartin-aux-bois (320m) 88Vosges

Posté 05 janvier 2008 - 14:30

Non j'ai parfaitement compris pour ma part ce que tu viens d'expliquer

Il y a pluie verglacante : lorsque la T° a 850hpa est superieur a 0-1° les precipitations se font donc sous forme de pluie, cepandant la T° a hauteur du sol est negative ce qui fait que la pluie tombe sur un sol gelé et gele donc a son tour.

Il y a neige: Lorsque la T° a 850hp est aux alentours de 0° et moins, les precipiations sont donc neigeuses et vu que la T° au sol est elle aussi aux alentours de 0° la neige arrive sous cette forme au sol

C'est bien cela ? Dites moi quand je dit des betises ^_^

Mais est-ce que si la T° a 850hp est positive (legerment) et que la T° au sol est negative, est-ce que la pluie peut geler en tombant avant de toucher le sol et donnera donc de la neige ?


Cordialement Victor
Vit a Dommartin-aux-bois petite commune a quelques kilometres d'epinal


Que la météo nous gate =)

#8 Mistero_o

Mistero_o

    Stratocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPipPipPipPip
  • 676 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Côte d'Opale

Posté 05 janvier 2008 - 14:41

Mais est-ce que si la T° a 850hp est positive (legerment) et que la T° au sol est negative, est-ce que la pluie peut geler en tombant avant de toucher le sol et donnera donc de la neige ?


Cordialement Victor


Oui mais pas de flocons, on appelle cela de la pluie en état de surfusion.
Elle passe dans une mince couche d'air froid, et devient une sorte de grésil

Modifié par Mistero_o, 05 janvier 2008 - 19:31 .


#9 Arkus

Arkus

    Cumulonimbus calvus

  • Adhérent Infoclimat
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 527 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Toulouse

Posté 05 janvier 2008 - 14:42

Il y a neige: Lorsque la T° a 850hp est aux alentours de 0° et moins, les precipiations sont donc neigeuses et vu que la T° au sol est elle aussi aux alentours de 0° la neige arrive sous cette forme au sol
Cordialement Victor

Ca ne suffit pas. S'il y a une couche d'air positive entre 850 hPa et le sol, la neige fondra et arrivera en pluie (comme jeudi).

Mais est-ce que si la T° a 850hp est positive (legerment) et que la T° au sol est negative, est-ce que la pluie peut geler en tombant avant de toucher le sol et donnera donc de la neige ?

Impossible. Si les flocons ont fondu il ne pourront pas recristalliser pendant leur chute. Le processus est beaucoup trop long. Par contre s'il ne sont pas complètement fondus, et que la couche négative est assez épaisse ils pourront regeler en granules de glace ou grésil (vu jeudi). Mais s'ils ont totalement fondus, il ne pourront pas regeler (par absence de noyau de gel) et arriveront en pluie surfondue (i.e. gouttes à une température négative) gelant direct au sol.

Modifié par Arkus, 05 janvier 2008 - 14:57 .

Image IPB

#10 vicoobay40-88

vicoobay40-88

    Altostratus

  • Membre forum
  • PipPipPipPip
  • 105 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Dommartin-aux-bois (320m) 88Vosges

Posté 05 janvier 2008 - 14:52

Super merci pour vos reponses Arkus et mistero_o cela m'aide a comprendre certains phenomenes que j'avait du mal a cerner auparavant mias maintenant je sais ^_^ J'espere que cella a aussi aider patjura qui est quand meme l'auteur de ce topic ^^

Merci a vous
Vit a Dommartin-aux-bois petite commune a quelques kilometres d'epinal


Que la météo nous gate =)

#11 Damien49

Damien49

    Orage supercellulaire

  • Adhérent Infoclimat
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 906 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Bouzillé 49 (SE d'Ancenis 44)

Posté 05 janvier 2008 - 18:55

Je rejoins Arkus.

Cette carte des T° est en valeur absolu et donc à prendre avec précaution, elle est donc souvent utiliser pour les cas de neige, car cela dépend de la valeur absolu O°C (ou tournant autour), malgré toutes les précautions nécéssaires comme l'a rapellé Arkus. Cette carte a donc aussi beaucoup d'autres applications de ce type, dès qu'on a besoin de connaitre la valeur absolu vers 1500 m ou de se donner une idée des advections de masses d'airs

Mais pour tout ce qui explique les conflits entre masses d'airs générateur de perturbation et autres, il faut utiliser une valeur relative de la température en transformant les valeurs en fonction de la chaleur sensible et de la chaleur latente. On utilise donc une carte des températures relatives appelé ThétaE (= Température Potentielle Equivalente) à 850 hpa. La valeur de la particule est descendu à une adiabatique sèche jusqu’au niveau de pression 1000hPa. Cela revèle ainsi vraiment toute la chaleur potentielle et dynamique qui est contenu dans une masse d'air. http://www.meteociel...e...de=0&mode=6

Bref, je fais comme ça mais peut être j'ai tord je sais pas, quand je veux connaitre l'état d'une masse d'air froide (surtout si proche de O°C), je regarderais plutôt une carte des T° à 850hpa. Pour visualiser les advections d'airs chauds, j'aurais plutôt tendance à regarder cependant les cartes de ThétaE à 850hpa.

#12 patjura

patjura

    Cirrocumulus

  • Membre forum
  • PipPipPip
  • 57 messages

Posté 06 janvier 2008 - 20:37

Super merci pour vos reponses Arkus et mistero_o cela m'aide a comprendre certains phenomenes que j'avait du mal a cerner auparavant mias maintenant je sais :wacko: J'espere que cella a aussi aider patjura qui est quand meme l'auteur de ce topic ^^

Merci a vous



Merci de tout les explications. J'ai commencé et ça fonctionne plutôt très bien avec les cartes des modèles GFS. On arrive vraiment à prévoir avec précision la limite des chutes de neige (le plus important).
Par contre, on arrive pas à visualiser les phénomènes locaux en Suisse comme:
- Poche de froid dans le Valais. Lorsqu'un front chaud arrive et que l'air est assez froid, le Valais central a très souvent la limite des chutes de neige qui remonte bien après les autres régions
-Différence de température entre le sud et le nord des Alpes lorsqu'il y a une situation de foehn.

#13 montreal

montreal

    Cirrus

  • Membre forum
  • Pip
  • 5 messages

Posté 01 février 2008 - 21:20

Bonjour à tous

pour compléter les explications fournies précédemment, les températures à 850 hpa sont très souvent utilisées pour analyser le caractère convectif ou non de la couche limite. Ainsi en visualisant les températures de surface et les températures à 850 hpa (soit l'atmosphère libre: quasi-equilibre entre le force de pression et force de coriolis), on peut avoir une idée sur la stabilité de la couche limite.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)