Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

On se dirige potentiellement vers un nouveau coup de vent d'ouest (WWB) de forte intensité pour début octobre :

[align=center]post-2200-0-50286900-1443374813_thumb.png[/align]

Si ces prévisions venaient à se réaliser, en zone 3.4 les valeurs du record de 1997/1998 pourraient être (largement?) battues vers novembre / décembre ...

WWB.PNG.7fb1acd743537666769f63e5abd62adc

Link to post
Share on other sites
  • Replies 842
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est assez simple d'en faire une approximation permettant de visualiser les ordres de grandeur .. et se rendre compte que ça ne va pas changer le grand jeu climatique.   On commence par fai

Pour petite mise à jour de ce topic, le déclin d'El Niño version 2015-2016 est achevé, mais la mise en route d'une Niña version 2016-2017 reste encore en l'état actuel des choses bien difficile. Si on

Bonjour,   Les choses comment bien à s'éclaircir:     La tendance au basculement Nina est assez flagrnte, dans les diverses zones.  Et l'autre nouvelle importante c'

Posted Images

En effet 13. Ce wwb tardif pourrait bien booster encore cet épisode qui s'apprêtait à atteindre son plateau max. Comme toi, je ne serais pas surpris de voir transiter une nouvelle Kelvin wave arrivant à maturité en zone 3.4 dans deux mois environ. Avec sûrement des records d'anomalie pour les mois de décembre ou janvier (97 avait ete exceptionnel en octobre et novembre et 83 plutôt pour la période février mars)

Pour nous en Polynésie, il va falloir commencer à surveiller sérieusement la formation de cyclones, notamment au passage des pics de convection déclenchés par la Mjo. D'ici un moi, la convergence intertropicale devrait basculer au sud de l'équateur et tout deviendra possible !

Link to post
Share on other sites

Les données journalières du CDAS signalent une envolée des températures en zone Niño 3.4 à un niveau jamais atteint aussi tôt (1997/1998 avait chiffré plus fort, mais plus tard) :

[align=center]post-2200-0-03674300-1443862414_thumb.png[/align]

Et les prévisions confirment que l'on se dirige vers un double coup de vent d'ouest (WWB) à la fois puissant et durable qui devrait remettre un gros coup de chauffe :

[align=center]post-2200-0-39834600-1443862435_thumb.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Cet El-Niño a désormais tout le potentiel pour devenir un monstre, et je dirais à ce stade que les valeurs record de 1997/1998 en zone 3.4 ont désormais plus d'une chance sur deux d'être battues. ohmy.png

nino34.png.c3474c0fc8e4a8379332ed25b7ac6

u.anom.30.5S-5N.gif.08f142c4652b799d12e0

Link to post
Share on other sites

Graphique représentant l'évolution de l'ENSO3.4 depuis 1950:

eln-f-pg.gif

Quand on voit ça 13V, et après ce que tu viens de nous livrer, il semble bien que le RC produise des El Nino de plus en plus fort...et des Nina beaucoup plus timides ?
Link to post
Share on other sites
Posted
Haute Joux, Les Fourgs 1140m

Quand on voit ça 13V, et après ce que tu viens de nous livrer, il semble bien que le RC produise des El Nino de plus en plus fort...et des Nina beaucoup plus timides ?

????? rien de significatif !
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Leu La Foret (95), altitude 70 mètre.

Quand on voit ça 13V, et après ce que tu viens de nous livrer, il semble bien que le RC produise des El Nino de plus en plus fort...et des Nina beaucoup plus timides ?

Bof ! je vois pas différence..

Phil

Link to post
Share on other sites

Quand on voit ça 13V, et après ce que tu viens de nous livrer, il semble bien que le RC produise des El Nino de plus en plus fort...et des Nina beaucoup plus timides ?

C'est peut-être un peu plus compliqué que cela, encore que ce n'est pas non plus entièrement faux.

Pour commencer par ce qui fâche, en version très allégée : d'après les scénarios retenus par les chercheurs et par le GIEC, le réchauffement devrait conduire à un affaiblissement des alizés, et à donc davantage de séquences de retournement en vents d'ouest. Sachant que les épisodes Niña sont une cause/conséquence d'un renforcement de ces alizés, et les épisodes Niño d'un renversement de ces alizés, concrètement cela induit que les modélisations vont vers des épisodes Niño plus fréquents et/ou plus forts, et des épisodes Niña moins fréquentes et/ou moins fortes. Ça, ce sont les grandes lignes.

Or, exactement à l'inverse de cette prévision (qui était déjà avancée il y a une décennie), on a observé ces dernières années un renforcement conséquent des alizés dans le Pacifique, se traduisant par un espèce d'état atmosphérique "Niña" quasi-persistant depuis 2007. L'indice SOI, certes imparfait mais globalement bien représentatif de ces conditions atmosphériques dans le Pacifique équatorial, a battu des records que cela soit ponctuellement (l'épisode Niña de 2010/2011 est du point de vue de cet indice le plus intense jamais relevé) comme généralement (la moyenne lissée sur plusieurs années entre 2007 et 2013 n'avait jamais atteint de telles valeurs sur un siècle et demi de données).

Et peut-être que je suis passé à côté, mais je n'ai vu à ce jour aucune véritable explication des chercheurs sur cette séquence exceptionnelle qui va exactement à l'encontre de ce qui était pressenti.

Néanmoins, la raison pour laquelle ta phrase n'est à mon sens pas non plus entièrement fausse, c'est que cette séquence exceptionnelle sur le plan atmosphérique n'a finalement pas eu de conséquences majeures sur le plan des températures océaniques, comme si le réchauffement avait quelque peu gommé les traits. L'épisode de 2010/2011, que je rappelle a été le plus intense épisode de Niña sur le plan atmosphérique, a conduit à un indice ONI (températures de surface en zone Niño 3.4 moyennée sur 3 mois) de -1.4°. Si on compare aux derniers épisodes atmosphériques majeurs qui sont 1973/1974, 1974/1975 et 1988/1989, on avait atteint des valeurs ONI respectives de -2.1°, -1.8° et -1.9°. Dit autrement : malgré des conditions atmosphériques qui auraient dû nous valoir des températures de surface océanique exceptionnelles, finalement les anomalies de température n'ont pas plongé.

Au cas inverse, on a eu en 2009/2010 un bel épisode certes sans excès Niño si on se réfère aux températures de surface en zone 3.4, avec 1.4° d'ONI au plus fort de l'épisode. C'est d'ailleurs la seule séquence plutôt Niño que l'on ait tiré durant cette période 2007-2013. Pourtant, les conditions atmosphériques sur cet épisode n'étaient pas franchement remarquables. Pour comparer, sur le SOI on était au même niveau qu'en 2004/2005, 1976/1978, ou qu'en 1963/1964. Sur aucun de ces trois épisodes précédents, l'indice ONI n'avait dépassé les 0.8°.

Peut-être est-ce un peu court pour en tirer des conclusions franches, tout comme cela n'aurait pas vraiment de sens de déjà se demander si la séquence que nous connaissons depuis deux ans, plus favorables aux épisodes Niño, n'est qu'une parenthèse ou marque la fin de cette période "pro-Niña" des années 2007 à 2013 (ce qui ne serait pas forcément illogique vu de manière plus large les brutales évolutions de la PDO). Mais c'est là un autre sujet.

Link to post
Share on other sites

http://www.stormsurf.com/page2/forecast/forecast/current.shtml

If westerly anomalies continue as predicted by the CFS model with a peak in mid-Oct, and another Kelvin Wave results, it would not arrive in Ecuador till mid-Jan, 2016, and not reach NIno 3.4 till mid-Feb that would mean a total duration of El Nino temps in the Nino3.4 region of 16 months. The character of this even is slow and steady but persistent. That is a good thing, in that it could slow the inevitable transition to La Nina until later in the winter of 2016-2107. And all data suggest this one is in the same league as both '97 and '82, just different in it's evolution. There no guarantee of this outcome, but all data suggests this is the trajectory we are on.

L envolée récente des temperatures en zone 3.4 correspond à l'arrivée en surface de la kelvin wave de juillet (+2.5 mois environ ), avec une maturité attendue a +3.5 mois, soit début novembre.

Si le wwb en cours produits une 4eme kelvin wave, celle ci pourrait être mâture en févier, mois qui est statistiquement le plus à risque pour les cyclones en Polynésie.

C est en gros l'opinion des previsionistes de storm surf qui proposent l'analyse la plus détaillée de cet épisode que je connaisse (extrait ci dessus )

Link to post
Share on other sites

Sans surprise, coup de vent d'ouest (WWB) extrêmement intense en cours dans le Pacifique équatorial, au point d'ailleurs que les chercheurs de l'université d'Albany ont été obligés de revoir l'échelle de leurs graphiques tellement on sortait du cadre (du coup d'ailleurs, le rendu est bien plus esthétique) :

[align=center]post-2200-0-71583700-1444484100_thumb.gif[/align]

D'une certaine manière, cet épisode a davantage de points communs avec 1982 qu'avec 1997.

1997 était, d'une certaine manière, une brute épaisse qui s'est développée très brutalement dès l'été avec un retournement des alizés et des ondes océaniques qui avaient tout balayé sur leur route jusqu'aux côtes de l'Equateur et du Pérou. Les masses d'eaux chaudes s'étaient retrouvées accumulées sur l'extrême est du Pacifique, avec des anomalies qui ont atteint des sommets inégalés dans cette zone. Mais sur l'automne, qui est traditionnellement, le cœur du point de vue atmosphérique des épisodes Niño, finalement les conditions étaient restées bien moins marquées, d'où le fait que l'épisode de 1997 a ensuite quelque peu stagné. Faute de franc soutien atmosphérique, l'épisode a vécu sur ses monstrueuses réserves accumulées mais n'a pas poursuivi de franc développement. C'est net par exemple sur l'indice MEI (Multivariate Enso Index), qui est une sorte d'indice "pot commun" qui prend en compte tant l'état de l'atmosphère que celui de l'océan. En 1997/1998, cet indice a atteint son maximum en août, ce qui est très inhabituel dans la mesure où les valeurs les plus élevées sur cet indice sont quasiment toujours relevées après le pic de maturité de l'épisode, en fin d'hiver.

1982 c'est l'antithèse de 1997 : un épisode qui s'est développé lentement, tranquillement, avec un pic de soutien atmosphérique à l'automne (timing habituel) et un développement océanique qui a atteint son maximum en hiver (délai de réponse aux WWB d'automne). Sur l'indice composite MEI, le maximum de l'épisode a égalé le record de 1997 (+3,0) mais seulement en mars, ce qui est légèrement tardif sans être inhabituel. Sur les températures de surface en zone de référence, même chose : en septembre, 1997 était déjà à +2,2° alors que 1982 n'était qu'à +1,4°. Au final, on a atteint les +2,8° en janvier 1983, soit une valeur supérieure au maximum de 1997/1998 atteint en fin d'automne (+2,7°).

2015, c'est l'épisode qui combine un peu des deux, peut-être le meilleur des deux. Même si ce n'est pas comparable à la brutalité de 1997, cette année 2015 a connu des coups de vent d'ouest réguliers et souvent forts, ce qui a conduit à observer plusieurs ondes océaniques qui ont dopé le contenu de chaleur. Ces séquences atmosphériques ne se sont pas assez propagées à l'est pour tout balayer jusqu'aux côtes d'Amérique du sud comme en 1997, d'où des anomalies en zone Niño 1+2 nettement moins élevées, mais dans le coeur du Pacifique les deux épisodes sont véritablement au coude à coude. En zone de référence centrale 3.4, on est à +2,4° au dernier pointage, valeur identique à celle de 1997 à la même date.

Sauf que là où 1997 avait manqué d'endurance atmosphérique avec un relâchement en automne, 2015 est en train au contraire d'entamer une phase de renforcement atmosphérique. Le coup de vent d'ouest actuel (WWB) dépasse déjà largement toutes les autres séquences de ce type que l'on a pu voir jusqu'à présent cette année, et en plus d'autres séquences semblent envisagées par les modèles les prochaines semaines. L'indice purement atmosphérique du WSI est en train de battre en octobre le record absolu qu'il avait établi en septembre. En bref, tout pousse pour un renforcement encore durable et substantiel de cet épisode sur les mois à venir, un peu à l'instar du développement qu'avait connu 1982 sur les mêmes périodes. Sauf qu'en 1982, on était en septembre à +1,4° en zone 3.4 et à +1,8 sur l'indice MEI. En septembre 2015, on est déjà à +2,3° en zone 3.4 et à +2,5 sur l'indice MEI.

A l'époque de la définition des classes d'El-Niño, il avait été évoqué la possibilité d'atteindre le seuil historique de +3,0° en zone de référence 3.4, en parlant d'épisode de type "Godzilla". Les médias se sont emparés sur le mot qui nous est maintenant servis à toutes les sauces jusqu'à en devenir imbuvable, mais il n'empêche que si on revient au seuil d'origine, Godzilla a indéniablement une chance de sortir de sa coquille. Et je ne suis pas sûr -et même pas du tout- que ce soit une bonne nouvelle.

u.anom.30.5S-5N.gif.c086520d22d5f15c13fa

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Et pourtant pendant ce temps.

Comme quoi.​

"enfin c'est quand même bizarre (et peut-être même inquiétant) une telle hausse avec un Niño pas si terrible que çà."

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Et pourtant pendant ce temps.

Comme quoi.​

"enfin c'est quand même bizarre (et peut-être même inquiétant) une telle hausse avec un Niño pas si terrible que çà."

y a t-il quelque chose que tu n'as pas compris?
Link to post
Share on other sites
Posted
Brison 07110 à 565m Souvent en HL à 1170m et à 9kms des Estables

Vraiment sympa Fanny cette vidéo en effet.

Vraiment sympa c'est vrai, quand c'est bien expliqué on comprend mieux wink.png
Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Il n'est pas le seul à ne pas avoir compris "El Nino pas si terrible que ça"

il y a un décalage, typiquement, de 3 mois, voire plus pour l'épisode 97-98 (6mois), entre la température de nino34 et la température globale.

nous étions début octobre quand j'écrivais cette phrase, il faut donc se reporter à l'indice nino34 de début juillet.

cet indice était de 1.5 vers début juillet, soit, à l'époque, "un El Niño pas si terrible que ça".

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

L' anomalie moyenne en zone 3.4 a atteint , la semaine dernière les 2.5 °c contre 2.4 °c les precedentes semaines , avec notamment un bond en zone nino 4 . Ce nino continue donc à s' intensifier .

Link to post
Share on other sites

D'après les dernières mesures de température de surface par micro-ondes (MW), les températures de surface en zone Niño 3.4 auraient dépassé les valeurs de 1997/1998 et de 1982/1983 alors qu'il reste encore un à deux mois de potentiel de progression ! ohmy.png

[align=center]post-2200-0-66919100-1446050642_thumb.jpg[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Les mesures par infrarouge (IR) donnent la valeur de 1997/1998 battue mais pas (encore?) celle de 1982. Ce qui ferait potentiellement de notre épisode, sur ce critère des SST en zone 3.4, le plus puissant depuis au moins le super épisode de 1877/1878 (?). A voir comment les organismes de référence (BOM et NOAA en tête) vont actualiser leurs valeurs officielles, car je sais qu'ils ont des différences de traitement par rapport à ces résultats "bruts" que je ne maîtrise absolument pas.

Pour ceux qui s'intéressent aux différences entre les estimations par MW ou par IR, il y a l'excellent site de l'université d'Hawaï

34.jpg.468a209779cb3c037958582bd18bcb63.

Link to post
Share on other sites

+2.7 en zone 3.4 dans le dernier bulletin hebdomadaire de la NOAA, toujours franchement orienté à la hausse... Plus de doutes, on est bien à un niveau comparable aux épisodes 97- 98 et 82- 83...

On ne peut désormais plus exclure une possible incursion sur la barre symbolique des +3°c dans les semaine sà venir, surtout avec la nouvelle kelvin wave initiée début octobre qui devrait commencer à produire ses effets... On serait alors tout simplement à un niveau record !

La warm pool qui se situe désormais juste au Nord de la Polynésie est franchement impressionante avec déjà une immense zone de SST supérieure à 29°c débutant dès la longitude 140°W. Entre 160 et 175W, les valeurs dépassent même 31°c !!

Le baril de poudre est donc chargé au maximum, sur la Polynésie, alors que nous sommes désormais en novembre et que l'atmosphère entre dans sa configuration "estivale", on attend désormais plus que l'étincelle qui fera exploser la convection...

equatpac.REM.c.gif

POur les 15 prochains jours cette convection devrait rester inhibée par une MJO peut favorable. En revanche, la dernière décade de novembre et la première de décembre seront à surveiller de très très près, car la MJO devrait atteindre la phase de son cycle favorable à la convection sur le Pacifique central. En s'appliquant sur des SST aussi élevées, nul doute que le convection sera extrêmement soutenue, durable et profonde. Bref, la période fin novembre début décembre sera surement critique sur le front des cyclones pour la Polynésie française.

Link to post
Share on other sites

Ca y est, on a atteint les +2,8° en moyenne hebdomadaire en zone de référence 3.4 selon les données OISSTv2 de la NOAA ... ce qui égalise la valeur record de 1997/1998.

Plus à l'est, on est toujours bien en dessous, ce qui montre que cet épisode est pour le moment plus central que celui de 1997, sans être pour un autant un Modoki.

On relèvera au passage qu'avec une valeur brute de 30,3°, les températures de surface en zone 4 ont atteint la plus haute valeur en absolu depuis le début de la série toutes zones confondues.

Faut dire que les observations ont pris un drôle de coup de chalumeau dans cette zone, y compris selon le bureau australien ..

[align=center]post-2200-0-98154200-1447092238_thumb.png[/align]

NINO4.png.fdba007a7ac65e80a977284d61daee

Link to post
Share on other sites

Premier véritable signal d'une activité convective devenant sérieuse dans la bassin pacifique Sud, en lien étroit avec les SST très élevés résultant d'un épisode El Nino presque de type MODOKI.

L'activité était annoncée augmenter pendant la seconde quinzaine de Novembre.

Peut-être chose faite avec l'onde 93P que voici :

911001201511121832mtsat2xvis1kmhigh93PINVEST15kts1010mb85S1738E100pc.jpg

C'est à surveiller en tout cas, pour la Polynésie.

321931irICAOFbw.jpg

192238SHGMSCOL.jpg

Olivier.

Link to post
Share on other sites

+2,98° au dernier pointage CDAS en zone 3.4 ...

[align=center]post-2200-0-42534400-1447601956_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

On va probablement vers une valeur à +2,9° à la prochaine actualisation hebdomadaire de la NOAA. Et peut-être vers le premier pic à +3,0° depuis le début des mesures en zone 3.4 dans les prochains jours.

nino34.png.b4007b5d115a2a195b479eec8c424

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

+2,98° au dernier pointage CDAS en zone 3.4 ...

[align=center]attachicon.gif/index.php?app=core&module=attach&section=attach&attach_rel_module=post&attach_id=24269'>nino34.png[/align]

[align=center] [/align]

On va probablement vers une valeur à +2,9° à la prochaine actualisation hebdomadaire de la NOAA. Et peut-être vers le premier pic à +3,0° depuis le début des mesures en zone 3.4 dans les prochains jours.

je ne sais pas ce que c'est que le CDAS.

chez les australiens du BOM, en tout cas, on est à 2.44°C au 15 novembre, soit une quasi stagnation par rapport à la semaine précédente 2.42°C.

l'indicateur reste encore, selon eux, en deçà de celui de 97/98 où l'anomalie mensuelle maximale avait atteint 2.7°C.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...