Invité Guest

El Niño - La Niña

Messages recommandés

il y a 2 minutes, sebb a dit :

Intéressant, et dans notre cas actuel, la niña est à mettre dans quelle case? faible basée Est pacifique?

 

tout à fait Seb, on a actuellement un scénario de Type EP

 

272053anomnight11132017.gif

L'année dernière à la même époque ( schéma inverse)

 

178033anomnight11142016.gif

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai juste oublié de rajouter qu'il y a eu deux cas d'hiver exception qui ont déjoué le schéma de la forte Nina ce sont les hivers de 1916/1917 et 1955/1956 mais depuis 1850, je n'ai trouvé que ces deux la donc une énorme exception 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, mike a dit :

Les fortes Nina ( Nina type Mixte EP/CP) apportent des situations à très fortes vortex polaire coincé sur l'Alaska/groenland. Je me suis amusé à regarder depuis 1900 les seuils des Nina et les hivers qui ont suivi, seuil sous les -1,2 sur le trimestre décembre/janvier/février et le résultat est sans appel. Les hivers de 1874 à 1876, 1889/1890,  1892/1893, 1893/1894, les hivers de 1909 à 1911 ( la crue historique de 1910 à paris fut réalisé lors d'une forte La nina),  1915/1916, 1949/1950, de 1974 à 1976, 1988/1989 ont tous présenté un schéma bloqué c'est à dire un tourbillon puissant coincé sur le Groenland synonyme d'une forte NAO+ pendant tous ces hivers cités. Les faibles Nina sont ceux qui apportent des schémas différents oui mais pas seulement. Comme je l'avais deja dis, il y a deux types de Nina, les types EP ( anomalie froide basée centrale/ Est du Pacifique) et les Type CP ( anomalie froide basé Centrale/ouest du pacifique)

 

 

Pour voir les seuils des La Nina important (indice inférieur à -1.2) est-ce que tu t'es basé sur l'indice MEI ?? Si non sous quel indice te bases-tu ??

 

merci

 

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, williams a dit :

 

Pour voir les seuils des La Nina important (indice inférieur à -1.2) est-ce que tu t'es basé sur l'indice MEI ?? Si non sous quel indice te bases-tu ??

 

merci

 

Williams

 

 

Sur la moyenne des trois zones du pacifique mais je m'aide tout simplement avec le schéma de la Noaa:

 

http://origin.cpc.ncep.noaa.gov/products/analysis_monitoring/ensostuff/ONI_v5.php

 

et sur ce site la:

 

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/joc.2336/full

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, mike a dit :

Les fortes Nina ( Nina type Mixte EP/CP) apportent des situations à très fortes vortex polaire coincé sur l'Alaska/groenland. Je me suis amusé à regarder depuis 1900 les seuils des Nina et les hivers qui ont suivi, seuil sous les -1,2 sur le trimestre décembre/janvier/février et le résultat est sans appel. Les hivers de 1874 à 1876, 1889/1890,  1892/1893, 1893/1894, les hivers de 1909 à 1911 ( la crue historique de 1910 à paris fut réalisé lors d'une forte La nina),  1915/1916, 1949/1950, de 1974 à 1976, 1988/1989 ont tous présenté un schéma bloqué c'est à dire un tourbillon puissant coincé sur le Groenland synonyme d'une forte NAO+ pendant tous ces hivers cités. Les faibles Nina sont ceux qui apportent des schémas différents oui mais pas seulement. Comme je l'avais deja dis, il y a deux types de Nina, les types EP ( anomalie froide basée centrale/ Est du Pacifique) et les Type CP ( anomalie froide basé Centrale/ouest du pacifique)

 

W020170517340753329736.jpg

 

Ces deux types de Nina apportent deux schémas completement différents comme le montre justement ce schéma ci dessus

Sur ces 2 schemas de NINA on note que l'anomalie froide remonte jusqu'à la californie à minima.

Or dans notre cas actuel on a à l'inverse une forte anomalie positive depuis quelques semaines, cela peut il avoir un impact sur les conséquences proposées?

navy-anom-bb.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, serge26 a dit :

Sur ces 2 schemas de NINA on note que l'anomalie froide remonte jusqu'à la californie à minima.

 

Oui, car il est tiré d'un papier qui étudie les effets des différentes Nina notamment lors de la phase négative de la PDO où les signaux les plus robustes sont trouvés.

 

http://english.cas.cn/newsroom/research_news/201705/t20170517_177122.shtml

 

They found that the conjunction of negative PDO phase and La Niña events favors strong and significant North Atlantic Oscillation (NAO) pattern anomalies, but with opposite polarity for two different types.

Modifié par Higurashi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

oui les observations et les prévisions vont en tout cas en ce sens.

Si on considère les différentes zones de mesure, on constate que le pic a eu lieu en ce début d'année, on notera au passage que l'épisode n'a pas été aussi faiblard que ça:

nino12.png

 

nino4.png

nino34.png

nino3.png

Après avec un indice SOI en janvier de +8.9, on peut supposer que les conditions niña vont encore persister quelques temps, même si ça mollit souvent ces derniers jours au niveau des alizés:

https://www.pmel.noaa.gov/cgi-tao/cover.cgi?P1=/tao/jsdisplay/plots/gif/sst_wind_anom_5day_ps32.gif&P2=900&P3=456&script=jsdisplay/scripts/biggif_startup.csh

La comparaison entre les modèles laisse entendre que nous devrions retrouver des conditions nada pendant le printemps, ce serait une évolution "habituelle". On notera tout de même le joli désaccord du NCEP qui voit des conditions niña se maintenir:

figure4-4_bnc8.png

2018 devrait donc être dominée par une nada à tendance négative succédant à la niña, cette année ne devrait donc pas figurer parmi les 3 années les plus chaudes, même si on passait  en nada + en fin d'année.

 

Modifié par sebb
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite actualisation, la Niña s'achève avec le retour de conditions neutres.

 

Pour la suite, la NOAA évoque grosso modo un 50/50 entre le maintien de conditions neutres et une bascule en El-Niño pour la prochaine saison.

 

Citation

Synopsis:  ENSO-neutral is favored through September-November 2018, with the possibility of El Niño nearing 50% by Northern Hemisphere winter 2018-19.

http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/analysis_monitoring/enso_advisory/ensodisc.shtml

 

C'est vrai que c'est pas mal indécis, avec des écarts significatifs entre les différents modèles. L'européen pour exemple est en mode "chalumeau" :

 

ps2png-gorax-blue-007-6fe5cac1a363ec1525

 

 

 

Alors que le modèle australien du BOM plafonne sur des anomalies de température de surface nulles, témoin de conditions neutres ; on note même une brève rechute en cours d'été boréal :

 

 

20180508.poama_nino34.png

 

 

 

Vu le régime des vents qui est resté plutôt défavorable à une initiation de conditions Niño entre la fin d'hiver et le printemps, je suis assez sceptique sur le développement d'un épisode de ce type les prochains mois. La vision neutre du BOM me paraît plus fiable à ce stade.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de mettre à jour le graph qui compare vapeur d'eau et T°C2m, notamment pour observer comment s'est traduit la niña qui prend actuellement fin:

 

Capture_obk2.PNG

 

Pas de surprise majeure, après le pic haut d'H2O pendant le dernier El niño, on vient d'atteindre le pic bas.

Réchauffement oblige, chaque pic bas à tendance à devenir moins bas que le pic qui le précède, même raisonnement à l'inverse pour les pics hauts.

L'intensité variable entre 2 épisodes enso peut parfois contredire ce constat tout en restant dans ce cas ponctuel.

 

Seconde remarque, la décorrélation rare (au sens visuel du terme) sur le graphique semble assez marquée récemment. A large vision en tout cas, cela ne s'est plus vu depuis 93/94. On verra si cela se prolonge, si il s'agit d'un artefact très provisoire avant une reprise de la corrélation (scénario attendu), ou si il s'agit d'un biais. je conserve les bases de données de différentes maj, et les dernières corrections apportées que j'ai comparées  sont faibles et se cantonnent aux centièmes.

 

Bref, tout ceci reste au sens large bien corrélé, avec un suivi haute et basse fréquence facilement identifiable.

 

Modifié par sebb
  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Sebb.

 

Pour l'anecdote, le CEP a renforcé encore sa prévision d'un retour d'El Niño pour l'automne prochain :

 

 

ps2png-gorax-blue-004-b6a07f0b7be1ee2f1a

 

 

Alors que le POAMA australien continue de projeter des conditions neutres :

 

20180605.poama_nino34.png

 

Le mois d'août est à environ +0.8° de moyenne sur les scénarios du CEP et à -0.4° sur ceux de POAMA.

Si vous vouliez la preuve avec une modélisation à deux mois que c'est toujours aussi complexe de prévoir l'ENSO, vous êtes servis.

 

Avis personnel, je mettrais plutôt une pièce sur le modèle australien.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.