Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Invité Guest

El Niño - La Niña

Messages recommandés

Posté(e) (modifié) - Lieu : Dax (40)

Histoire de résumer un peu les choses (mon montage n'est pas beau mais au moins ça paraîtra peut-être plus clair) :

 

 

5c28f415d760d_2018.png

 

2018b.png

Modifié par TreizeVents
  • J'aime 4
  • Merci 7
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, TreizeVents a dit :

Histoire de résumer un peu les choses (mon montage n'est pas beau mais au moins ça paraîtra peut-être plus clair) :

 

 

5c28f415d760d_2018.png

 

2018b.png

et on pourrait avoir une mini pédagogie de ce que sont les orientations , tendances , eu égard à ce que tu nous montres , 

 

merci par avance 

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Germain les Corbeil
Le 30/12/2018 à 16:11, TreizeVents a dit :

 

 

Atmosphériquement parlant, c'est une belle Niña ...

 

 

Ce ne serait pas plutot une simple MJO en phase 5 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)
Il y a 20 heures, faycal a dit :

Ce ne serait pas plutot une simple MJO en phase 5 ?

 

La remarque est intéressante, c'est évident que la MJO a plutôt joué contre l'installation d'un mode "El Niño" au niveau atmosphérique via un renforcement de la convection côté océan Indien / Indonésie et du régime des alizés dans le Pacifique central. Cela étant, elle est en quelque sorte la cerise sur le gâteau sans être non plus le gâteau à elle toute seule. 

 

L'automne / début d'hiver est traditionnellement une période centrale des épisodes El Niño comme la Niña, et c'est bien depuis le départ qu'on a raté le coche. L'indice SOI (atmosphère) est positif sur la moyenne septembre - décembre, dans sa version calculée par le bureau australien (BOM). J'ai voulu faire une comparaison avec données de température de surface de l'océan, avec l'indice ONI (température moyenne de surface de l'océan sur 3 mois en zone niño 3.4 - c'est l'indice utilisé par la NOAA pour définir les épisodes Niño / Niña). Résultat : jamais, depuis l'existence de ces deux indices, on avait eu un indice ONI d'octobre ou de novembre >= 0,5° (seuil d'El Niño) avec un indice SOI positif (signe de la Niña) sur la période septembre - décembre. C'est quand même assez révélateur d'un contexte général qui n'est pas banal ; même si la phase MJO de la dernière quinzaine de décembre a enfoncé le clou, celui-ci était quand même déjà bien enfoncé dans la planche.

 

Il n'est pas impossible que les conditions atmosphériques basculent (temporairement ? durablement ?) les prochains jours, mais ce sera bien tard désormais. Un peu comme on ne sauve pas un hiver par une vague de froid qui démarre un 21 février.

  • J'aime 4
  • Merci 2
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Dax (40)

Le BOM (bureau australien) a rendu les armes, il n'y a pas eu d'El-Nino officiellement cet hiver selon l'organisme. La NOAA américaine n'a pas rendu son verdict car les retards liés au long shutdown ne sont pas encore rattrapés intégralement, mais vu qu'elle ne se base que sur l'indice ONI (températures de surface océaniques) et que cet indice a franchi le seuil sur trois mois consécutifs, il n'y a pas trop de sujet.

 

En revanche, pour 2019-2020, on est en train de gentiment se mettre de côté les ingrédients d'un potentiel super nino. 😕

 

Une première séquence de coup de vent d'ouest courte mais particulièrement marquée début janvier a initié une onde kelvin qui se propage désormais vers l'est et est en train de faire redecoller le contenu de chaleur océanique.  Une seconde salve beaucoup plus durable est en cours depuis la seconde décade de janvier, et il est probable qu'une seconde onde soit d'ores et déjà initiée, ce qui devrait empiler davantage de chaleur dans le Pacifique les prochains mois. Et depuis quelques jours, les modèles envisagent une troisième salve qui pourrait faire passer les deux premières pour un simple amuse bouche.

 

u.anom.30.5S-5N.gif

 

La on passe dans une autre dimension, avec des valeurs plus vues depuis un certain.. 1997. On ne va pas encore crier au loup, il y a encore pas mal de route à faire, mais on va quand même accrocher nos ceintures car l'inquiétude est légitime. L'atmosphère aura son mot à dire sur une éventuelle bascule et c'est elle qui décidera ou non d'allumer la mèche, mais avec ce qu'il va accumuler le Pacifique sera un véritable réservoir de kérosène les prochains mois.

Modifié par TreizeVents
  • J'aime 3
  • Merci 5
  • Surprise 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Cela va etre à suivre de pres ces prochains jours, semaines et mois. Car si un nouveau super nino devait se produire en fin d'année, cela serait une premiere 3 ans seulement apres le dernier episode de ce type (la periode de retour moyenne etant voisine d'une quinzaine d'année).

Autant dire alors, que la T° mondiale pourrait alors faire un nouveau bond important avec toutes les conséquences que cela aurait.

  • J'aime 4
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pourquoi pas un  hiver 2019/2020  comme celui de 2015/2016 en France ?

 

Modifié par swimmer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)
Le 14/02/2019 à 03:44, clem11 a dit :

 

Un compte rendu plus complet est paru hier, à consulter ici

Donc pour la NOAA, il y a officiellement bien eu un El-Nino dans lequel nous sommes d'ailleurs encore, mais qui n'a démarré qu'en janvier 😶

 

Traditionnellement, les épisodes ENSO démarrent entre la fin de l'été et l'automne (pour les plus gros épisodes cela peut être plus précoce, en début d'été), et se dissipent en fin d'hiver ou au printemps. Je n'ai jamais rien vu dans les historiques sur un épisode qui aurait démarré en janvier, c'est tellement hors cadre temporel habituel qu'on en  viendrait à se demander si c'est l'épisode le plus tardif à se déclencher, ou le plus précoce !

 

Bon, ils mettent quand même les gants :

Overall, these features are consistent with borderline, weak El Niño conditions.

On pressent un peu qu'ils n'ont pas trop su sur quel pied danser, pour caractériser l'épisode comme "borderline" dans un compte rendu grand public. On imagine mal un communiqué MF avec un tel vocabulaire ("nous serons en situation borderline de canicule cette semaine sur la vallée du Rhône").

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Saint-Genest Malifaux, Pilat, (Haute)-Loire : 1024 m Expo sud du Meygal à la Perdrix en passant par le Mézenc + Montréal Ouest QC, CA
Il y a 2 heures, TreizeVents a dit :

 

Un compte rendu plus complet est paru hier, à consulter ici

Donc pour la NOAA, il y a officiellement bien eu un El-Nino dans lequel nous sommes d'ailleurs encore, mais qui n'a démarré qu'en janvier 😶

 

Traditionnellement, les épisodes ENSO démarrent entre la fin de l'été et l'automne (pour les plus gros épisodes cela peut être plus précoce, en début d'été), et se dissipent en fin d'hiver ou au printemps. Je n'ai jamais rien vu dans les historiques sur un épisode qui aurait démarré en janvier, c'est tellement hors cadre temporel habituel qu'on en  viendrait à se demander si c'est l'épisode le plus tardif à se déclencher, ou le plus précoce !

 

Bon, ils mettent quand même les gants :


Overall, these features are consistent with borderline, weak El Niño conditions.

On pressent un peu qu'ils n'ont pas trop su sur quel pied danser, pour caractériser l'épisode comme "borderline" dans un compte rendu grand public. On imagine mal un communiqué MF avec un tel vocabulaire ("nous serons en situation borderline de canicule cette semaine sur la vallée du Rhône").

Merci pour ce compte-rendu. Une question sur le nom de ce courant chaud : j'avais la notion qu'il s'appelait Niño parce qu'il arrivait à Noël. Or, tu sembles dire que c'est plutôt en début d'automne habituellement. Est-ce que c'est un fake cette histoire de Petit Jésus ? Ou bien est-ce qu'il se renforce à Noël ?

Modifié par Sylane
Orthographe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)
il y a une heure, Sylane a dit :

Merci pour ce compte-rendu. Une question sur le nom de ce courant chaud : j'avais la notion qu'il s'appelait Niño parce qu'il arrivait à Noël. Or, tu sembles dire que c'est plutôt en début d'automne habituellement. Est-ce que c'est un fake cet histoire de Petit Jésus ? Ou bien est-ce qu'il se renforce à Noël ?

 

Pour le faire simple, El Nino est un nom initialement donné au phénomène par les pêcheurs de la côte ouest de l'Amérique du Sud. Il existe un phénomène naturel et annuel de renversement de certains courants le long des côtes, qui génère un brusque réchauffement des eaux de surface et un arrêt de l'upwelling (remontée d'eaux plus froides depuis les profondeurs) habituel dans cette zone. Les poissons, habitués aux eaux froides mais riches venues des profondeurs, quittent alors la région, mettant les pêcheurs à l'arrêt plusieurs mois. Ce renversement se produit en général fin décembre, vers Noël. Mais certaines années, ce renversement est plus fort, plus net, et les pêcheurs lui ont alors donné le nom d'El Nino par rapprochement avec la date du phénomène. Le nom a été repris pour designer tout le mécanisme à l'oeuvre, dont on ne soupçonnait alors pas l'importance et la dimension géographique.

 

Les épisodes de l'Enso au sens large, qui recouvrent des jeux synoptiques de grande ampleur entre océan et atmosphère, s'enclenchent traditionnellement entre la fin de l'été et l'automne. La bascule annuelle des courants le long des côtes péruviennes, qui peut être renforcée (Nino) ou réduite (Nina), n'est que l'une des nombreuses oscillations qui est modulée par l'ENSO même si elle lui a légué son nom.

  • J'aime 2
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

Un tweet de Christophe Cassou qui me parait avoir tout sa place ici ;):

 

 

 

 

  • Merci 1
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'y connais pas grand-chose sur le sujet mais la NOAA prévoit un El Nino faible, ce qui rentre en contradiction avec le message du 11 février de TreizeVents qui lui pense que les conditions sont là pour un El Nino assez conséquent. Les conditions on peut être évolué depuis ?

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)
il y a 1 minute, LordRamstein a dit :

Je n'y connais pas grand-chose sur le sujet mais la NOAA prévoit un El Nino faible, ce qui rentre en contradiction avec le message du 11 février de TreizeVents qui lui pense que les conditions sont là pour un El Nino assez conséquent. Les conditions on peut être évolué depuis ?

 

La NOAA parle d'une situation de Nino faible au présent, c'est actuellement que nous sommes dans ces conditions.

 

Pour le reste de cette année et surtout sur un potentiel épisode 2019-2020, la NOAA se limite à avancer des probabilités (X% de chances d'avoir un El-Nino), ce qui est tout à fait habituel et fait preuve d'une nécessaire prudence. Le développement d'un Nino, cela nécessite en effet d'avoir un certain stock de chaleur disponible dans le Pacifique central et oriental, et d'un basculement au bon moment de l'atmosphère dans un cycle qui s'autoentretien ; je voulais faire remarquer qu'on est en train de largement se constituer ce stock de chaleur, maintenant cela ne garantit en rien qu'on aura l'étincelle atmosphérique pour déclencher la charge. Le message de Cassou cité par Bernard va aussi dans ce sens : on a une superbe séquence de coup de vent d'ouest, mais cela ne nous donne pas de certitudes sur la suite des événements.

 

J'ajouterais d'ailleurs que ces dernières années, on a régulièrement vu l'atmosphère laisser passer le coche et ne pas amorcer alors que l'océan était en position favorable. On peut espérer qu'elle en fasse de même cette année (?).

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Chauvé (44)

Un bon article de Johan Lorck sur le faible el nino officialisé par la NOAA et les probabilités d'un fort el nino à l'automne prochain ( @TreizeVents on se demande même si tu ne lui a pas soufflé à l'oreille l'écriture de son article ;) ) :

 

https://global-climat.com/2019/02/20/el-nino-officiellement-annonce-par-la-noaa/

 

nino34Mon (2)

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×