Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

El Niño - La Niña


Quercus
 Share

Recommended Posts

Posted
Fontaine (à côté de Grenoble)
Il y a 1 heure, Avallon89 a dit :

le PDO est à -0,93 en mars :

 

Capture10.thumb.PNG.e9bf17995397703f448617222332510b.PNG

 

Merci mais alors pourquoi quand on regarde sur ton graphique, le mois de janvier et février ne correspond pas au relevé Ncep que j’ai posté ?

Link to post
Share on other sites

  • Replies 939
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est assez simple d'en faire une approximation permettant de visualiser les ordres de grandeur .. et se rendre compte que ça ne va pas changer le grand jeu climatique.   On commence par fai

Pour petite mise à jour de ce topic, le déclin d'El Niño version 2015-2016 est achevé, mais la mise en route d'une Niña version 2016-2017 reste encore en l'état actuel des choses bien difficile. Si on

Bon, alors histoire de s'amuser un peu, parce que c'est déjà pas assez le bo...el au niveau atmosphérique depuis quelques temps ... L'indice SOI est en plein plongeon, à ce rythme on pourrait mêm

Posted Images

Posted
Fontaine (à côté de Grenoble)
Le 21/04/2020 à 20:41, Antoine73 a dit :

Est-ce  comparable à une Nina classique et une Nina Modoki?

Du coup j’ai retrouvé un topic de 13V qui disait:

Nina classique = Nina EP

Nina Modoki = Nina CP

Edited by ytpoff
  • J'aime 2
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

La situation à clairement évoluer sur le Pacifique  avec un contenue de chaleur en chute libre actuellement

Capture.PNG.480982d07a25654ed4bd60dc38fac234.PNG

 

 

A noter que le régime d'Alizées d'est soutenue se poursuit avec une nouvelle phase costaud en approche : 

 

Capture.thumb.PNG.585ccc23d4d0ce48f6ff1980d10a099f.PNG

Edited by Thomas310
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

Ca fait à présent plus aucun doute, la Nina arrive en force et très rapidement, peut être même plus rapidement que prévu initialement par les modèles, en témoigne la dernière image des anomalies stt. On va donc vers la Nina pour cet été signe d'un été beaucoup plus instable que les précédents sur l'Europe de l'ouest et certainement moins chaud. J'ai hâte de voir les prochaines prévisions de MF concernant le trimestre juin/juillet/aout

 

ct5km_ssta_v3.1_global_20200506.png

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Entrelacs/Albens73410 400M tout rond

En complément de Mike avec cette carte de SST assez représentative de la Nina , entre parenthèse nous avons un cas d’école de NAO+ en atlantique avec un arc de cercle chaud allant des caraïbes à la péninsule ibérique entouré d'une TNA-  et d'un courant froid au sud du Groenland   , sachant que le moi de mai est un des indicateurs pour le prochain hiver notamment par rapport à ces SST .

Amis hivernophiles,.........................no coment.

Link to post
Share on other sites

Il y a 10 heures, Antoine73 a dit :

En complément de Mike avec cette carte de SST assez représentative de la Nina , entre parenthèse nous avons un cas d’école de NAO+ en atlantique

 

Attention, NAO+ est un "qualificatif" de l'atmosphère.  Pour l'océan, il faut trouver un autre mot, surtout quand l'atmosphère n'est pas en NAO+ :D

  • J'aime 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, Thomas310 a dit :

Sacré masse d'anomalie négative sous une legere couche douce qui est en train de se dissiper à vitesse grand V wkteq_xz.gif 

Bonjour

 

Étant novice cette Nina qui se prépare pour l'hiver prochain annonce t elle un hiver plus froid ou pas forcément ?

 

Merci a tous

Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, sofiane blanc mesnil a dit :

Bonjour

 

Étant novice cette Nina qui se prépare pour l'hiver prochain annonce t elle un hiver plus froid ou pas forcément ?

 

Merci a tous

 

On peut pas l'affirmer à 100 %, simplement il a été constaté que lorsque le combo Nina, PDO et QBO sont négatifs comme ce sera le cas durant le prochain hiver apparement, les probabilités d'avoir un vortex déconcentré en hiver sont beaucoup augmenté avec à la clé des synoptiques favorable à des coups de froids aux latitudes dites tempérées comme l’Europe de l'ouest.

Edited by Avallon89
Link to post
Share on other sites

Sur le papier, une niña favorise une pna-, or une niña conjuguée à une pna- favorise une nao+, donc plus de douceur sur notre côté de l'UE.

 

Mais c'est tellement plus complexe au niveau des interconnections que "pas forcément" me semble être une sage réponse en l'état des connaissances. Il n'y a guère que pour les épisodes majeurs de l'enso qu'un semblant de corrélation apparaît, le rapport de force étant plus fort, l'effet direct est un peu moins dilué dans la complexité de la machine je suppose.

Mais là, l’échantillonnage est court, et on arrive quand même à y trouver des contre exemples.

Edited by sebb
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

il y a 22 minutes, Yoann44 a dit :

 

Que le titre choisi par Futura Sciences est un peu tapageur ? :D

 

Pour présenter les résultats de cette étude de manière peut-être un peu plus posée et en arrondissant certains angles, l'idée c'est que dans un monde plus chaud, les phases de l'océan indien (IOD) pourraient devenir de plus en plus marquées. Dans le principe les oscillations de l'océan indien (IOD) sont comme celles du Pacifique (ENSO) : des séquences avec des alizés renforcés (équivalent Pacifique = Niña) qui donnent un temps plus frais et plus sec à l'est côté Indonésie et plus chaud et plus pluvieux à l'ouest côté Afrique, et des séquences d'alizés affaiblis ou renversés (équivalent Pacifique = Niño) qui donnent exactement l'inverse. L'ENSO étant beaucoup plus fort et plus stable (couplage océan / atmosphère auto-entretenu), il influence grandement l'IOD qui a tendance à le suivre en inversé.

 

Dans un monde plus chaud, les modélisations tendent à dire que les fluctuations de l'ENSO pourraient également être plus fortes, avec des super Niño mais également des super Niña plus fréquents. La nouvelle étude qui a inspiré l'article de Futura Sciences vient en quelque sorte nous indiquer que le sillage sera le même dans l'océan indien, à savoir qu'on aurait dans un monde plus chaud des oscillations plus fortes. C'est plus clair avec l'image comparative des effets observés (haut) et attendus (bas) des deux phases de l'IOD, qui permet de visualiser l'amplification :

 

 

IOD.jpg.a0f928b0a7b49276a938e40915570192.jpg

 

 

 

Futura Science ne montrant que la seconde ligne (situation après), cela peut induire une confusion au lecteur en lui donnant la fausse impression que ce serait quelque chose d'entièrement neuf, ce qui n'est pas le cas, on amplifie juste un phénomène existant. Ce qui est par contre effectivement important, c'est que ces phases plus importantes de l'IOD pourraient finir par s'auto-générer une sorte de couplage entre l'atmosphère et l'océan, ce qui n'est actuellement pas véritablement le cas. Le schéma est le même que dans le Pacifique : les anomalies de vent en devenant plus importantes "poussent" les eaux chaudes vers un côté, et le contraste thermique de surface qui se met en place auto-entretien ce régime de vent.

 

A voir ce qu'il en sera, mais le fait que cette étude sorte justement après un épisode d'IOD en 2019 complètement hors norme (le plus fort depuis 1870 et d'une marge impressionnante, d'ailleurs dans un autre topic @mike avait expliqué qu'il pensait que c'était ce qui avait causé le déraillement en mode AO+ de cet hiver) n'est à la fois potentiellement pas un hasard .. et un témoin que l'idée n'est peut-être pas loufoque.

  • J'aime 5
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, sebb a dit :

Sur le papier, une niña favorise une pna-, or une niña conjuguée à une pna- favorise une nao+, donc plus de douceur sur notre côté de l'UE.

 

Mais c'est tellement plus complexe au niveau des interconnections que "pas forcément" me semble être une sage réponse en l'état des connaissances. Il n'y a guère que pour les épisodes majeurs de l'enso qu'un semblant de corrélation apparaît, le rapport de force étant plus fort, l'effet direct est un peu moins dilué dans la complexité de la machine je suppose.

Mais là, l’échantillonnage est court, et on arrive quand même à y trouver des contre exemples.

Merci pour ces précisions fortes intéressantes

Si même une Nina ne nous fais pas espérer un bout d'hiver je vais perdre toute passion de cette saison .

J'ai cru lire que nous arrivons a un minimum solaire cela peu avoir une incidence sur notre hiver prochain ?

 

Merci pour tous ces passionnés météo 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )
Il y a 2 heures, sebb a dit :

Sur le papier, une niña favorise une pna-, or une niña conjuguée à une pna- favorise une nao+, donc plus de douceur sur notre côté de l'UE.

 

Mais c'est tellement plus complexe au niveau des interconnections que "pas forcément" me semble être une sage réponse en l'état des connaissances. Il n'y a guère que pour les épisodes majeurs de l'enso qu'un semblant de corrélation apparaît, le rapport de force étant plus fort, l'effet direct est un peu moins dilué dans la complexité de la machine je suppose.

Mais là, l’échantillonnage est court, et on arrive quand même à y trouver des contre exemples.

 

Ca dépend quel type de Nina que c'est, on l'a encore dit il y a pas si longtemps dans ce topic. Les types de Nina EP favorisent les NAO- ( peu importe le PNA puisqu'il y a deja eu des hivers avec NAO- en PNA + et en PNA-) et les type Nina CP favorisent les NAO+

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 19 heures, Antoine73 a dit :

En complément de Mike avec cette carte de SST assez représentative de la Nina , entre parenthèse nous avons un cas d’école de NAO+ en atlantique avec un arc de cercle chaud allant des caraïbes à la péninsule ibérique entouré d'une TNA-  et d'un courant froid au sud du Groenland   , sachant que le moi de mai est un des indicateurs pour le prochain hiver notamment par rapport à ces SST .

Amis hivernophiles,.........................no coment.

ça me parait peut être un peu tôt pour savoir si la nina pourrait être CP et EP attendons qu'elle se renforce encore avant de pourvoir juger sur ces effets 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Merci @TreizeVents pour ce super retour, comme toujours ! :) 

 

Je me doutais bien que l'article du futura sciences et surtout le titre était dans l'accroche sensationnel pour faire du clic et du partage, c'est pourquoi je voulais avoir vos retours ;) 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

il y a une heure, TreizeVents a dit :

Futura Science ne montrant que la seconde ligne (situation après), cela peut induire une confusion au lecteur en lui donnant la fausse impression que ce serait quelque chose d'entièrement neuf, ce qui n'est pas le cas, on amplifie juste un phénomène existant.

 

Je voulais dire exactement la même chose. 

Imaginez : on pourrait avoir un virus qui paralyse l'économie mondiale, ces médias continueraient quand même à vendre du choc, du choc et du choc. 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

il y a 42 minutes, mike a dit :

 

Ca dépend quel type de Nina que c'est, on l'a encore dit il y a pas si longtemps dans ce topic. Les types de Nina EP favorisent les NAO- ( peu importe le PNA puisqu'il y a deja eu des hivers avec NAO- en PNA + et en PNA-) et les type Nina CP favorisent les NAO+

 

En effet

 

Dans un premier temps attendons de voir comment se comporte ce début de Nina pour cet été et par la suite nous pourrons évoquer son comportement pour la suite 

 

Merci a tous on en apprend tout les jours

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Fontaine (à côté de Grenoble)

ça serait intéressant de faire un point sur la situation !

 

Tout d'abord la température des eaux du pacifique qui est toujours en chute libre:

 

image.png.5c4b3ff4a289bdec2c7d4624deb4afee.png

 

Mais la zone qui nous intéresse le plus est la zone 3.4:

nino34.png

On constate la même chose, la aussi la température chute fortement et commence à passer en négatif ce qui est positif ;)

 

BOM vient de réactualiser c'est prévisions et descend encore la courbe:

NINO3.4 SST plume graphs from ACCESS-S forecasts, updated daily

Il voit une Nina faible à modéré.

Cfs est du même avis mais Ecmwf est toujours assez nuancé donc on ne peut pas être certain d'avoir une Nina même si on est sur que l'on aura pas de El nino.

 

Il faudra déterminer comme vous l'avez dit plus haut le type de Nina : CP(non pas toi stp) ou EP(oui toi je t'aime)

Avec les réactu des prévisions saisonnières, ont a peut être quelques indices supplémentaires.

Regardons surtout les anomalies chaudes pour une Nina CP, j'ai fais un petit montage pour faciliter les choses (ou pas):

 

image.png.c647dd893f9dd861f867c68ffe4af447.png

Ci dessus; différence entre Nina CP et EP (Source: Gugo)

 

Regardons donc pour une Nina CP (j'ai pris 2 zones clé):

CP.thumb.jpg.7f0597e40fc3dfbdcc0aaf6669fbf049.jpg

Je ne mis connais pas assez dans ce domaine mais je ne distingue franchement pas grand chose. On a rien de concret, est ce bon signe pour une Nina EP ? il y a des anomalies supérieur de partout a cause du RC mais sur les 2 zones clé, il n'y a rien qui saute aux yeux !

euPrecSeaInd3.gif

On peut voir sur les cartes plus haut qu'une Nina EP attire les basses pressions vers l'Europe de l'ouest contrairement à une Nina CP qui attire les hautes pressions, CFS voit ici un été/autonme humide ce qui serait donc synonymes d'une EP ? La encore rien de sur mais ça fait un indices de +. Par contre, Ecmwf voit un été sec mais lui ne voit pas de Nina ce qui ne nous aide encore moins.

 

On est donc encore dans le flou pour ce qui est du type de Nina et rien n'est fixer, la Nina semble ce confirmer mais encore une fois on aura peut être seulement une anomalies négatives de température sur la zone 3.4 n’étant pas assez négatives pour donner une Nina.

Tous cela à suivre dans les prochaines semaines/mois 😄

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, ytpoff a dit :

 

 

image.png.c647dd893f9dd861f867c68ffe4af447.png

Ci dessus; différence entre Nina CP et EP (Source: Gugo)

 

CFS voit ici un été/autonme humide ce qui serait donc synonymes d'une EP ? La encore rien de sur mais ça fait un indices de +. Par contre, Ecmwf voit un été sec mais lui ne voit pas de Nina ce qui ne nous aide encore moins.

 

Juste rapidement : la carte postée n'est valide qu'en période hivernale, pas estivale. Du coup, inutile de chercher une corrélation / causalité entre l'été à venir et les conditions dans le Pacifique.

  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Fontaine (à côté de Grenoble)
Le 12/05/2020 à 21:37, TreizeVents a dit :

 

Juste rapidement : la carte postée n'est valide qu'en période hivernale, pas estivale. Du coup, inutile de chercher une corrélation / causalité entre l'été à venir et les conditions dans le Pacifique.

D'accord merci. Mais du coup, on ne le saura pas cette été si c'est une Nina EP ou CP ? Ou les 2 zones clé présenté plus haut apparaissent aussi en Été sans pour autant influencé cette saison et dans ce cas la on saura le type de Nina ?

Edited by ytpoff
Link to post
Share on other sites

Le 12/05/2020 à 22:06, ytpoff a dit :

D'accord merci. Mais du coup, on ne le sera pas cette été si c'est une Nina EP ou CP ? Ou les 2 zones clé présenté plus haut apparaissent aussi en Été sans pour autant influencé cette saison et dans ce cas la on sera le type de Nina ?

 

Dans l'absolu, l'ENSO est souvent si instable entre le printemps et l'été qu'on saura véritablement vers quel type d'épisode on se dirige seulement en septembre - et d'ailleurs si on a un épisode, ces dernières années que ce soit Niño ou Niña plusieurs épisodes qui semblaient se mettre en place au printemps se sont complètement effondrés suite à des dynamiques défavorables en juillet / août. La NOAA continue d'indiquer dans l'actualisation de son suivi mardi 11 qu'elle estime à 60 % la probabilité de rester sur des conditions neutres cet été et l'automne prochain, on pourrait dire qu'ils n'osent pas se mouiller mais il faut dire qu'ils ont bu la tasse plusieurs fois ces derniers temps.

 

Le contenu de chaleur de l'océan supérieur continue de baisser drastiquement (on est passé sous la barre des -0.6°), c'est plutôt bon signe pour la mise en place d'une Niña, mais pour montrer à quel point les choses peuvent vite se casser la figure, en 2016 on était à -1,2° à la même date sur ce même indicateur .. et faute d'avoir eu des conditions favorables plus tard dans la saison, on n'a pas réussi à amorcer mieux qu'une Niña chétive pour la NOAA et d'après le BOM il n'y a même pas eu de Niña cette année là.

 

 

Cela n'engage à rien sur la suite, mais juste pour prendre un peu de hauteur :

 

 

Hovmoller.thumb.gif.5e6f6cffee930e048f26d6c8b00d5c60.gif

 

 

 

En gros, les Niña EP se manifestement et sont favorisées (couplage) par un renforcement des alizés plutôt sur la partie orientale du Pacifique, et les Niña CP plutôt dans sa partie occidentale. J'ai représenté schématiquement ces deux zones par deux cadres approximatifs sur le schéma ci-dessus, ce n'est pas à prendre au pied de la lettre mais l'idée générale est là. Donc ce qu'on peut dire jusqu'à présent, c'est que les prémices d'épisodes vont plutôt dans le sens d'une Niña CP ou Modoki, les anomalies négatives (= alisés renforcés) s'étant plutôt produites sur l'ouest du Pacifique.

 

La prévision s'oriente vers une sérieuse convergence au niveau de l'Indonésie les prochains jours, c'est tellement à l'ouest que c'est plus vraiment trop de la Niña à ce stade. Limite en fait c'est une configuration de Niño d'océan Indien (!), et je n'écris pas ça juste pour faire une référence à l'article évoqué il y a quelques jours. Je ne me rappelle pas avoir déjà vu dans les modélisations un coup de vent d'ouest aussi virulent à travers l'océan Indien.

 

 

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, TreizeVents a dit :

 

Le contenu de chaleur de l'océan supérieur continue de baisser drastiquement (on est passé sous la barre des -0.6°), c'est plutôt bon signe pour la mise en place d'une Niña, mais pour montrer à quel point les choses peuvent vite se casser la figure, en 2016 on était à -1,2° à la même date sur ce même indicateur .. et faute d'avoir eu des conditions favorables plus tard dans la saison, on n'a pas réussi à amorcer mieux qu'une Niña chétive pour la NOAA et d'après le BOM il n'y a même pas eu de Niña cette année là.

 

Comme dit 13V le contenue du Pacifique à bien baisser soutenue depuis plus d'un mois par un régime d'alizées d'est très favorable pour une nina ,   la barre des -1°C n'est plus très loin d'être franchie à suivre plus qu'une question de temps:

Capture.PNG.ddccd8d592af256d99263d672d5ee08a.PNG

 

 

 

Edit :  la reactu de la NOAA :   

 

Capture.thumb.PNG.2f81f25f4e3fbbcbe385009e5804dabf.PNG 

 

 

 

 

figure1.png?width=683&height=455

Edited by Thomas310
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

La différence avec 2016 c'est que nous sommes dans un PDO négatif cette année pour la première fois depuis 2013. Donc un contexte plus favorable a la mise en place d'une nina qui pourrait être modérée

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...