Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Fac de Géographie après le bac ?


Recommended Posts

  • 2 weeks later...
  • Replies 146
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Si tu t'es inscris juste pour écrire autant de c*nneries en si peu de lignes, tu pouvais t'abstenir.   J'ai vu des gens rentrer en géo après avoir fait de la bio, ils étaient totalement perd

Effectivement ton constat est un peu âpre et caricatural bret29, même si hélas il y a une petite part de vérité. En fait l'erreur c'est de penser que la Fac et ses diplômes te permettront de trou

Ma petite collectivité territoriale est composée majoritairement d’agents de catégorie C (82 %) (Le personnel des lycées étant comptabilisé), mais au siège, il faut noter environ 50 % de cadre A !

Posted
Dannemarie (Sundgau) 304m

Il y a une fac de géo par académie donc une dans chaque chef lieu de région + Nice, Grenoble, Versailles, Créteil, Cergy, Tours, Brest, Nancy. (Peut être en ai je oublié quelques unes).

Il existe ensuite des annexes dans des villes principales mais elles sont très souvent rattaché à l'université de base.

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse - Quartier Argoulets

Bonsoir à tous !

Désolé si certaines réponses à mes questions risquent d'être les mêmes que pour d'autres mais je n'ai pas eu la force de lire les 7 pages du topic intégralement blush.png

Je suis en Terminale S, je passe mon bac cette année. En Mai je vais tenter le concours TSE Météo-France mais y a deux places, autant dire qu'un plan B est le bienvenutongue_smilie.gif

La Fac de Géographie m'est donc venu naturellement à l'esprit vu que moi et la géographie, c'est une sorte d'amour passionel wub.png . Autant vous dire que j'ai toujours soif de connaissances dans ce domaine default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Donc, j'habite dans le 81 et l'université du Mirail à Toulouse m'est donc on va dire carrément destiné, 40 km de chez moi, et mes parents refusent de me voir aller plus loin que 100 bornes (j'ai un an d'avance donc 17 ans, je veux donc bien les comprendre).

Suite aux 3 années de licence que je compte boucler, j'ai songé à m'engager dans un master climatologie (y en a un a Dijon je sais mais après je sais pas donc quelques infos serait bienvenues default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> ).

J'avais une autre solution en tête il y a quelques mois : Amoureux de la montagne, je me voyais bien dans une Fac traitant ce domaine, celle de Grenoble m'a carrément laissé sur le c*l tellement qu'elle était géniale ! Seul hic : annoncer à mes parents d'aller à Grenoble a 17 ans fût fatal à cette idée, trop loin et trop jeune...

Donc : maintenant je pose des questions default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

-Des conseils sur des fac dans ces deux domaines (au niveau master mais dites aussi licences, sait-on jamais...) ?

-Quels métiers envisageables dans ces deux cursus ? (me suis deja un peu renseigné mais d'autres avis sont toujours les bienvenus)

-Sont-ce des cursus risqués ? (peu d'intégration professionnelle, difficultés autres, etc...)

-D'autres master climatologie ?

-Conseils et avis sont acceptés avec joie biggrin.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse (quartier Lardenne)

Bonsoir à tous !

Désolé si certaines réponses à mes questions risquent d'être les mêmes que pour d'autres mais je n'ai pas eu la force de lire les 7 pages du topic intégralement blush.png

Je suis en Terminale S, je passe mon bac cette année. En Mai je vais tenter le concours TSE Météo-France mais y a deux places, autant dire qu'un plan B est le bienvenutongue_smilie.gif

La Fac de Géographie m'est donc venu naturellement à l'esprit vu que moi et la géographie, c'est une sorte d'amour passionel wub.png . Autant vous dire que j'ai toujours soif de connaissances dans ce domaine wink.png

Donc, j'habite dans le 81 et l'université du Mirail à Toulouse m'est donc on va dire carrément destiné, 40 km de chez moi, et mes parents refusent de me voir aller plus loin que 100 bornes (j'ai un an d'avance donc 17 ans, je veux donc bien les comprendre).

Suite aux 3 années de licence que je compte boucler, j'ai songé à m'engager dans un master climatologie (y en a un a Dijon je sais mais après je sais pas donc quelques infos serait bienvenues smile.png ).

J'avais une autre solution en tête il y a quelques mois : Amoureux de la montagne, je me voyais bien dans une Fac traitant ce domaine, celle de Grenoble m'a carrément laissé sur le c*l tellement qu'elle était géniale ! Seul hic : annoncer à mes parents d'aller à Grenoble a 17 ans fût fatal à cette idée, trop loin et trop jeune...

Donc : maintenant je pose des questions wink.png

-Des conseils sur des fac dans ces deux domaines (au niveau master mais dites aussi licences, sait-on jamais...) ?

-Quels métiers envisageables dans ces deux cursus ? (me suis deja un peu renseigné mais d'autres avis sont toujours les bienvenus)

-Sont-ce des cursus risqués ? (peu d'intégration professionnelle, difficultés autres, etc...)

-D'autres master climatologie ?

-Conseils et avis sont acceptés avec joie biggrin.png

Salut,

Si tu veux faire de la météo ou climato, vu que tu sors de terminale S, pourquoi ne pas tenter une fac de physique à l'université Paul Sabatier de Toulouse (L1, L2 et L3) puis faire le master météo de Toulouse (M1 AOC) ==> http://spe.obs-mip.fr/index.php/masters1/m1aoc

Avec ce M1, tu pourras passer le concours spécial pour rentrer en tant qu'ingénieur à Météo France ==> http://www.enm.meteo.fr/spip.php?rubrique12

Et ce concours est beaucoup beaucoup plus faisable que le concours TSE.

Et tout se passerait à Toulouse. Après, c'est sûr, ce n'est pas de la géographie.wink.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Bonrepos-riquet ( 15km au NE de Toulouse )

Tiens un élève du lycée Las-cases?tongue.png

Comme te l'as très bien expliqué Julien ( Ventdautan ), tu peux accéder à météo-france avec le cursus universitaire à paul sab.

C'est ce que je tente de faire actuellement, et il y a également d'autres personnes du forum, qui prennent ou on pris cette voie, n'est-ce pas Julien? tongue.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse (quartier Lardenne)

Tiens un élève du lycée Las-cases?tongue.png

Comme te l'as très bien expliqué Julien ( Ventdautan ), tu peux accéder à météo-france avec le cursus universitaire à paul sab.

C'est ce que je tente de faire actuellement, et il y a également d'autres personnes du forum, qui prennent ou on pris cette voie, n'est-ce pas Julien? tongue.png

Oui, tout a fait, il y en a 4 ou 5 voir même plus qui sont sur IC et qui font ce cursus (tous à différents stades de la formation universitaire allant de la L1 au M1) dans le but de rentrer à MF. Il ne faut pas se voiler la face, le concours spécial demande un niveau d'étude bien plus élevé que le concours TSE mais il est bien plus faisable que le TSE pour 2 raisons principales.

- Tout d'abord, le nombre d'inscrits au concours spécial est d'une trentaine pour 4 places fonctionnaires contre des centaines pour le concours TSE.

- En raison du fait qu'il y a entre autre des épreuves de météorologie dans le concours spécial.

De plus, je n'ai pas de confirmation mais je pense que le concours TSE va disparaître dans les prochaines années.

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse - Quartier Argoulets

Tiens un élève du lycée Las-cases?tongue.png

Oui en effet ^^

Salut,

Si tu veux faire de la météo ou climato, vu que tu sors de terminale S, pourquoi ne pas tenter une fac de physique à l'université Paul Sabatier de Toulouse (L1, L2 et L3) puis faire le master météo de Toulouse (M1 AOC) ==> http://spe.obs-mip.f.../masters1/m1aoc

Avec ce M1, tu pourras passer le concours spécial pour rentrer en tant qu'ingénieur à Météo France ==> http://www.enm.meteo....php?rubrique12

Et ce concours est beaucoup beaucoup plus faisable que le concours TSE.

Et tout se passerait à Toulouse. Après, c'est sûr, ce n'est pas de la géographie.wink.png

Le petit problème c'est que je suis en S, mais je ne suis pas un dieu en Maths et Physique, et la physique ne me plaît pas vraiment ! default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20"> Et je connais ce parcours centré physique et je sais d'avance que je ne m'y plairais pas et que je vais ramer ! (je suis plutôt dans le genre flemmard lorsque je dois faire des trucs qui ne me plaisent pas ^^).

Donc, je tente le concours TSE sans me faire d'illusions ! Je sais que mes chances sont quasiment inexistantes vu mon niveau en Maths et Physique (surtout physique). C'est con parce que la météo me plaît tellement que je suis sûr d'avoir envie d'apprendre les compétences dans le domaine, et ce que j'aime rentre bien plus facilement dans le crâne que ce que je n'aime pas (comme beaucoup de monde) default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites
  • 6 months later...

Bonsoir a tous !

Je remonte le topic pour vous dire que j'ai eu mon bac ES l'année dernière, et que je me suis donc bien orienté vers la fac de géographie à Strasbourg cette année.

J'ai eu ma pré-rentrée mercredi dernier et j'ai commencé les cours lundi. Bon j'ai commencé, donc je suis pas encore totalement rentré dans le bain de la fac...mais les cours que j'aurais cette année et qui ont été présentés tout au long de la semaine m'ont donné gout et sont vraiment intéressants pour ma part !

Entre la cartographie, la climatologie, la géographie physique et humaine...des domaines qui m'intéresse et qui intéresse(ront) également les passionnés de climato/météo !

Je viens tout juste de commencer mais j'ai eu une bonne impression de la fac (notamment Strasbourg avec l'amicale qui est vraiment bien en tout cas), donc si vous êtes encore au lycée, que vous êtes passionné de météo/climato, c'est vraiment la voie a prendre !

Bonne soirée, et a la prochaine flowers.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Hauts de St Paul de Jarrat (09), 635 m

Super ce topic.

En tant qu'ancien géographe dans les années 2000 (L3-M1-M2) à Toulouse puis Cergy, je ne résiste pas à poster mon petit commentaire !

Les + :

Un sujet passionnant, des cours souvent très enrichissants, plein de gens sympas et la plupart des profs sont vraiment cool.

Des profs qui vous expliquent les différents systèmes de paravalanche tout en bouffant du sauciflard à flanc de montagne, après vous avoir fait reconnaître le chant du pouillot véloce, il n'y a qu'en géographie qu'on voit ça ! On voit aussi du pays : on nous a même emmené 1 semaine à Gênes grâce à la taxe d'apprentissage ! On en parle encore tellement c'était bien191769.gif . La Géographie est une approche très riche où l'on apprend tous les jours car multidisciplinaire et embrassant des sujets très diversifiés. Et puis la fac, c'est quand même très sympa quand on a 18 ans et qu'on rencontre plein de monde. Ce que j'ai préféré, c'était mon M2 à Cergy car on était une petite promo de 16. J'avais l'impression de retourner au lycée : c'était extra...

La fac offre plus généralement un tas d'opportunités de formation dont on peut se saisir. C'est ainsi qu'un de mes meilleurs copains a décidé d'apprendre le russe en marge de sa fac d'histoire. Aujourd'hui, il parle russe couramment, vit entre Moscou et Paris et bosse pour un cabinet de conseil spécialisé en intelligence économique tout en préparant une thèse !

Les - :

Les débouchés pro. me semblent meilleurs que dans la plupart des facs de sciences humaines mais un simple diplôme de M2 est la voie royale pour... une thèse non financée, enchaîner des CDD mal payés ou devenir prof en ZEP. C'est un problème plus largement inhérent à l'université française, où tout le monde ou presque a son diplôme et où l'excellence n'est pas récompensée. Par conséquent, les géographes ne sont pas très bankables sur le marché du travail et ont tendance à être considérés comme des sortes de sous-ingénieurs ou de sous-Science Po interchangeables et payables au lance-pierre. Fort heureusement, les étudiants doués ou sérieux peuvent toujours s'en sortir en passant des concours et de mon point de vue, l'ouverture procurée par la géographie et sa formation multidisciplinaire sont un atout. Avec le recul, j'ai beaucoup aimé la fac de géographie et ses fréquentations mais il faut aussi penser à la suite. L'insertion pro est quand même bcp plus facile après une école d'ingénieur, un Science Po et même une fac de droit. Le droit est d'ailleurs une matière passionnante... et très utile pour se mouvoir dans notre société de "peignes-c*l"whistling.gif; C'est aussi la discipline fondamentale des concours A de la filière administrative. Détail, non-neutre, la fac de droit est parfois un véritable défilé de mode. Dur dur toutes ces filles bien sapées à longueur d'année... 191769.gif .

Enfin, une petite info de géographe toulousain pour MidiPyr : toi qui aime la montagne, il y avait à mon époque un module spécialement consacré à la montagne, qui nous a conduit à deux sorties, en Montagne Noire (1 jour) puis dans ta chère Ariège (2 jours). C'était en L3 et c'était super.

Link to post
Share on other sites

Bonsoir a tous !

Je remonte le topic pour vous dire que j'ai eu mon bac ES l'année dernière, et que je me suis donc bien orienté vers la fac de géographie à Strasbourg cette année.

Salut,

super fac de géographie à Strasbourg, notamment pour la Géographie Physique (Géomorphologie, Climatologie etc.) avec d'excellents profs. En plus Strasbourg est idéalement placé entre 2 massifs géologiquement passionnants.

Trés bon choix, bon courage!

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse - Quartier Argoulets

Enfin, une petite info de géographe toulousain pour MidiPyr : toi qui aime la montagne, il y avait à mon époque un module spécialement consacré à la montagne, qui nous a conduit à deux sorties, en Montagne Noire (1 jour) puis dans ta chère Ariège (2 jours). C'était en L3 et c'était super.

J'en ai entendu parler oui default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> On verra bien la mise en place (oui je ne suis pas encore rentré).
Link to post
Share on other sites
  • 5 years later...

Bonsoir à tous !

Je ne suis plus trop actif sur Infoclimat ; malgré tout, je suis toujours les topics suivis/prévisions et autres, toujours intéressants à suivre !

Petit up après plus de 5 ans d'inactivité de ce topic ; je suis retombé sur ce sujet que j'avais crée en janvier 2012, dont je ne me souvenais même plus de son existence ! 😃

Par rapport à mon envie de faire une fac de Géo depuis la création de ce topic (près de 8 ans), j'ai donc suivi mon cursus en géographie puis plus précisément une L3 Géographie physique (à Strasbourg). Je suis resté à Strasbourg pour mon Master, en suivant un Master Géographie Environnementale (je suis en M2 actuellement). J'ai fait mon mémoire l'année dernière sur les risques hydrologiques (que j'ai adoré !) et je vais faire mon stage également dans le domaine de l'hydrologie, et je compte bien continuer par la suite dans ce domaine ! 

J'encourage ceux qui suivront et qui ont des préférences sur les différents domaines de la géographie (autant la géographie physique que la géographie humaine), faire une Fac de géo est vraiment un bon plan ! Ce sujet le rappelle bien, notamment les différentes réponses qu'il y a eu ; merci encore à tous pour vos réponses sur les dernières années !

 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonjour

 

Je n'avais jamais vu ce topic. Mais je confirme la fac de geo c'est vraiment top, je ne regrette pas du tout mon choix. Je suis en L2 et j'hésite encore entre plusieurs master, mais je commence à avoir des idées concrètes sur ceux que je vais demander en L3:)

 

 

Link to post
Share on other sites
  • 7 months later...

Bonjour,

 

Il y a énormément de questionnements sur les matières et les débouchés dans les facs de Géo.

 

Déjà une Fac de Géo n'est pas une fac  scientifique, on est plus près de la sociologie, les "sciences humaines" ne sont pas des sciences dures, elles sont sujettes à interprétations déjà ça permet de relativiser. En géo humaine, on observe les mouvements de populations, les villes etc mais c'est très en surface.

 

En ce qui concerne les matières, souvent on joue sur les mots en parlant de géographie physique, ça donne l'illusion qu'il y a des données scientifiques pointues alors qu'on est plus près de la description du milieu ( désertique, tropicale, polaire etc) on est très loin de la physique souvent ces matières sont enseignées par des profs qui n'ont pas de profils scientifiques mais plutôt littéraires 

 

La climatologie c'est un peu pompeux, vous n'allez pas pourvoir 'rentrer à météo france pour faire de la météo avec un niveau de géographie. Pour entrer à l'école de météo france il faut avoir fait math sup et math spé .  Ce n'est pas en décrivant des nuages et des petits phénomènes  météo que vous avez un très haut niveau en climatologie, en fac de géo on est dans la description, on est pas dans la connaissance pointue du phénomène, il n'y a pas de thermodynamique de mécanique des fluides.

 

Les devoirs sur table sont à base de dissertations, ces dissertations sont toujours sujettes à interprétations, les profs peuvent mettre les notes qu'ils veulent 

 

Les TD, ca consiste à écouter des étudiants présenter un dossier plus ou moins bien fait et plus ou moins pertinents, les visites sur le terrain il y en a très peu ou pas du tout les stages en entreprise n'en parlons même pas 

 

Les gens qui ont des très bons niveaux ne traînent pas dans ces types de facs 

 

Les débouchés

 

C'est eux qui sont le thermomètre du sérieux de la formation et là on peut discuter, quand je lis ce qui est décrit comme insertion professionnelle j'ai une forme d'hallucinations, l'écologie , l'urbanisme, les transports que des illusions 

 

Les collectivités territoriales embauchent quasiment personne à moins d'avoir du piston et même si vous êtes embauché vous ferez quoi  du secrétariat pour un salaire d'à peine le SMIC, 80 % des agents territoriaux sont catégories C 

 

Les bureaux d'études privés sont très peu nombreux et  ont du mal à vivre de leurs conseils et  de plus Ils vont conseiller qui. Tout ça ce sont des illusions

 

les profs dans le monde universitaire sont très loin du monde réel, Ils se sont créés un monde où ils sont très loin des contingences économiques quand on voit ces gens là parler d'insertion ça fait un peu rigoler, ils n'ont qu'à créer des bureaux d'études  et d'essayer de vivre de leurs activités, mais ils ne prendront jamais le risque

 

Ils font des thèses bidons sur des sujets qui ont déjà été étudiés et souvent ils rentrent comme prof par cooptation.

 

En fac il  y a très peu de vrais chercheurs beaucoup se donnent l'illusion d'une compétence 

 

Il n'est que de lire l'ouvrage d'un prof de sciences qui s'intitule "la fac où l'illusion d'un avenir" le constat est consternant 

 

LES PROMESSES N'ENGAGENT QUE LES GENS QUI Y CROIENT

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse - Quartier Argoulets

Si tu t'es inscris juste pour écrire autant de c*nneries en si peu de lignes, tu pouvais t'abstenir.

 

J'ai vu des gens rentrer en géo après avoir fait de la bio, ils étaient totalement perdus car jamais personne ne leur avait appris à territorialiser un processus ou même simplement à le prendre en compte comme partie d'un système plus large. Les gens "d'un très bon niveau" ne sont pas uniquement des gros bourrins de matheux capables de manier les chiffres la tête dans le guidon, ce sont aussi des gens capables de réfléchir autrement que "la fac de sciences humaines c'est caca boudin, vrais gens intelligents vont fac de sciences parce que maths = grocervo" :)

 

Au niveau des débouchés, même si je suis d'accord que ce qui est vu en géographie est parfois trop superficiel et qu'on arrivera certainement pas à faire météorologue avec un cursus en géographie, je te rassure, si tu sais coupler ce que tu apprends à la fac avec du travail et des recherches personnelles, + des expériences professionnelles (stage, bénévolat, alternance) pertinentes, l'insertion n'est pas un souci. Mes amis en fac de géo qui ont travaillé entre autres pour le Parc National des Pyrénées en tant que chargé de mission, comme cartographe en bureau d'études, comme chargé de projet conservation de la biodiversité, chargée de mission développement territorial et agriculture, ou encore comme assistant chef de projet développement des énergies renouvelables se portent très bien au niveau des débouchés. 

 

Mais enfin, quand on parle à tort et à travers, sans rien savoir de tout cela, juste par goût du mépris, c'est compliqué... Les gens qui ont de très bon niveau ne traînent pas toujours des cerveaux aux réflexions intéressantes.

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Nice (06)-Corniche Fleurie / parfois Saint-Félix de Lodez (34)

Effectivement ton constat est un peu âpre et caricatural bret29, même si hélas il y a une petite part de vérité.

En fait l'erreur c'est de penser que la Fac et ses diplômes te permettront de trouver du travail à coup sur, c'est faux pour la plupart des diplômes et écoles et ça l'est encore plus avec la Fac ou pour le coup c'est toi seul qui généralement te dégote tes stages, travaille pour toi, développe tes compétences à côté et te valorise. Les UE des différents cursus n'étant qu'un "support" théorique à tout cela, et en aucun cas pratique. Il est clair et acté pour tout le monde que la Fac est globalement a côté de ses pompes pour insérer ses jeunes dans la réalité d'une entreprise privée (il y a des formations qui y arrivent, mais elles se font rares, les diplômes universitaires étant avant tout calibrés pour former à la base de futurs chercheurs/doctorants). 

Cela étant il est injuste de comparer les diplômes de FAC qui en gros reviennent à 500e/an (voire 0e si on est boursier) avec des écoles privées prestigieuses à plusieurs milliers d'euros l'année... (et parfois sans la moindre certitude derrière ! et si il y a pas papa maman pour payer merci le crédit étudiant...). 

 

Comme partout, il y a peut-être des chercheurs qui se donnent l'illusion d'une compétence (m'enfin à BAC+8 en général c'est loin d'être des neuneu et ils sont rarement arrivé là par chance ou piston), mais il y a tout autant de soit disants ingénieurs sortant d'écoles privés qui n'en branlent pas une non plus et qui pourtant sont payé à prix d'or... 

 

Certaines formations d'université sont effectivement des culs de sac niveau insertion, car souvent ce sont des diplômes crées par les profs (et pour les profs) sans réelles projections du milieu pro derrière. Mais cela se sait vite et il suffit de se renseigner un peu sur Internet sur le sérieux d'une formation pour voir si effectivement les étudiants des précédentes promos se sont insérés (avec les réseaux sociaux et Linkedin de nos jours c'est très simple, ça l'était peut-être moins il y a 10/15 ans). 

 

La FAC n'est pas parfaite, mais elle offre globalement un niveau de formation de haut niveau avec des professeurs souvent de qualité et se valorise correctement dans le monde du travail, pour peu que l'on développe aussi ses compétences transversales et sa façon de se vendre. Je suis un jeune actif, Bac +5 en Biologie spécialisation Imagerie/microscopie et je n'ai connu que 3 mois de chômage entre mes différents contrats CDD et ai finalement réussi à me pérenniser sur un poste titulaire au CNRS au bout de seulement 4 ans, certes les places sont chères mais il y en a et si on est motivé et qu'on est mobile géographiquement il y a globalement pas trop de problème pour trouver un travail en sortie de FAC. Pour la Fac de géo je pense que c'est plus ou moins le même constat. 

Edited by cirrus007
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Dijon, Bellefond

Ma petite collectivité territoriale est composée majoritairement d’agents de catégorie C (82 %) (Le personnel des lycées étant comptabilisé), mais au siège, il faut noter environ 50 % de cadre A !

je traite actuellement des dossiers d’évaluation environnementale avec des soumissions de cabinet d'étude par dizaine composés majoritairement d'universitaire, des écologues bac +8, des masters aménagement et gestion intégrée des ressources environnementales, master bio diversité et gestion de l'environnement, Master 2 Professionnel en Géographie du territoire à Université Paris VII.... ils ont l'air d'avoir du boulot... et les petites collectivités ont besoin des mêmes profils pour suivre leurs travaux.. sans être juges et partis...

Bref !!! Faite la Fac...

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse - Quartier Argoulets
Il y a 2 heures, Discolulu a dit :

Ma petite collectivité territoriale est composée majoritairement d’agents de catégorie C (82 %) (Le personnel des lycées étant comptabilisé), mais au siège, il faut noter environ 50 % de cadre A !

je traite actuellement des dossiers d’évaluation environnementale avec des soumissions de cabinet d'étude par dizaine composés majoritairement d'universitaire, des écologues bac +8, des masters aménagement et gestion intégrée des ressources environnementales, master bio diversité et gestion de l'environnement, Master 2 Professionnel en Géographie du territoire à Université Paris VII.... ils ont l'air d'avoir du boulot... et les petites collectivités ont besoin des mêmes profils pour suivre leurs travaux.. sans être juges et partis...

Bref !!! Faite la Fac...

Les collectivités territoriales sont d'autant plus intéressés par des profils en géographie ou d'université en général car elles apprécient la transversalité des compétences et des connaissances, notamment les collectivités de taille modeste qui doivent composer avec peu de personnel et qui donc sont très contentes de pouvoir recruter des personnes qui sont polyvalentes et qui peuvent se débrouiller dans plusieurs domaines de compétences, quitte à apprendre 2-3 choses sur le tas avec les coéquipiers ou alors grâce au travail du précédent employé (quand il y en a un), plutôt que de devoir embaucher quelqu'un certes hyper calé dans son domaine, mais qui sera largué sur d'autres facettes du poste.

 

Pour compléter tes propos, les diplômés des universités parisiennes ont un peu plus de facilité, c'est bien connu dans le milieu qu'un diplôme obtenu à Paris permet déjà au CV de ne pas filer tout en dessous de la pile :) (+ il faut reconnaître que les enseignements dispensés dans les universités parisiennes sont généralement d'excellente qualité, car on a rien sans rien ;) )

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

@MidiPy rien sans rien tu veux dire qu'il faut payer pour avoir un enseignement de qualité?

 

Alors souvent l'enseignement privé (mais pas toujours) est mieux en terme de qualité (cela a un prix) et d'élèves (les milieux plus aisées étant souvent plus éduqués). Attention certaines écoles (en particulier de commerce  vendent du vent avec un diplôme non reconnu par l'Etat, mais bon ce n'est pas de la géographie).

 

Je conseillerai plutôt de faire du Géomatique (traitement informatique des données géographiques), de travailler dans les SIG (systèmes d'informations géographiques) qui peuvent être très utiles dans la gestion du trafic routier, dans le marketing, la gestion des risques, des déchets, etc.  C'est vraiment l'avenir. Pour cela je conseillerai plutôt des études d'informatique avec spé géo. Sinon avec une faculté des géographiques les débouchés me paraissent limités à part enseignant ou universitaire...BRGM...et encore une école de géologie ou de géomètre est plus pertinent. L'emploi de géomètre expert est recherché (notamment le BTP, mais aussi dans les milieux à risques naturels).

 

Pour ce qui est des études pour tenter le concours à l'ENM, maths spé/physiques ou DUT mesures physiques le cas échéant.

 

Après pour être climatologue, peut-être que la faculté de géographie peut-être une piste mais il faut faire une thèse (sur 3 ans sauf pour ma sœur qui l'a fait en un an😅) puis rechercher un post en étant post-doctorant avant de devenir maître de conférence ou professeur des universités (dans ce dernier cas il faut une habilitation à diriger des recherches et soutenir une autre thèse.

S'auriez-vous si M. Cassou, climatologue (dir. de recherche au CNRS) à fait sa licence et son master (si c'est le cas) dans le domaine de la géographie ou a-t-il fait l'ENM? Je n'arrive pas à trouver ces informations.

 

Je me permettrais de faire une remarque au sujet des études : l'alternance devrait se faire pour tous les études depuis le début des études supérieurs : permet de financer les études (à l'étudiant et à l'État), d'éviter des formations avec peu de débouchés, de se faire une expérience, de plus motiver les étudiants à travailler, d'éviter des perdre plusieurs années d'études et de se rendre compte trop tard que l'on a fait le mauvais choix, de mieux adapter les programmes scolaires en fonction  des besoins du marché de l'emploi.

 

 

Edited by Nico41
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
il y a une heure, Nico41 a dit :

@MidiPy rien sans rien tu veux dire qu'il faut payer pour avoir un enseignement de qualité?

 

Alors souvent l'enseignement privé (mais pas toujours) est mieux en terme de qualité (cela a un prix) et d'élèves (les milieux plus aisées étant souvent plus éduqués). Attention certaines écoles (en particulier de commerce  vendent du vent avec un diplôme non reconnu par l'Etat, mais bon ce n'est pas de la géographie).

 

Je conseillerai plutôt de faire du Géomatique (traitement informatique des données géographiques), de travailler dans les SIG (systèmes d'informations géographiques) qui peuvent être très utiles dans la gestion du trafic routier, dans le marketing, la gestion des risques, des déchets, etc.  C'est vraiment l'avenir. Pour cela je conseillerai plutôt des études d'informatique avec spé géo. Sinon avec une faculté des géographiques les débouchés me paraissent limités à part enseignant ou universitaire...BRGM...et encore une école de géologie ou de géomètre est plus pertinent. L'emploi de géomètre expert est recherché (notamment le BTP, mais aussi dans les milieux à risques naturels).

 

Pour ce qui est des études pour tenter le concours à l'ENM, maths spé/physiques ou DUT mesures physiques le cas échéant.

 

Après pour être climatologue, peut-être que la faculté de géographie peut-être une piste mais il faut faire une thèse (sur 3 ans sauf pour ma sœur qui l'a fait en un an😅) puis rechercher un post en étant post-doctorant avant de devenir maître de conférence ou professeur des universités (dans ce dernier cas il faut une habilitation à diriger des recherches et soutenir une autre thèse.

S'auriez-vous si M. Cassou, climatologue (dir. de recherche au CNRS) à fait sa licence et son master (si c'est le cas) dans le domaine de la géographie ou a-t-il fait l'ENM? Je n'arrive pas à trouver ces informations.

 

Je me permettrais de faire une remarque au sujet des études : l'alternance devrait se faire pour tous les études depuis le début des études supérieurs : permet de financer les études (à l'étudiant et à l'État), d'éviter des formations avec peu de débouchés, de se faire une expérience, de plus motiver les étudiants à travailler, d'éviter des perdre plusieurs années d'études et de se rendre compte trop tard que l'on a fait le mauvais choix, de mieux adapter les programmes scolaires en fonction  des besoins du marché de l'emploi.

 

 

😂

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse - Quartier Argoulets
Il y a 21 heures, Nico41 a dit :

@MidiPy rien sans rien tu veux dire qu'il faut payer pour avoir un enseignement de qualité?

 

Alors souvent l'enseignement privé (mais pas toujours) est mieux en terme de qualité (cela a un prix) et d'élèves (les milieux plus aisées étant souvent plus éduqués). Attention certaines écoles (en particulier de commerce  vendent du vent avec un diplôme non reconnu par l'Etat, mais bon ce n'est pas de la géographie).

 

Non l'enseignement de qualité n'a pas de prix.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...