Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 16 au 22 janvier 2012, prévisions météo semaine 3


lame2
 Share

Recommended Posts

GFS 12z n'a en effet pas changé d'option sur l'ondulation de Terre-Neuve. La nouveauté est cependant que le thalweg à l'avant est un peu plus profond, avec un détachement de goutte froide en direction du Portugal qui retarde temporairement la descente du zonal sur l'Europe Occidentale. Sur cet aspect isolement de goutte froide, GFS a tout de même fait un pas vers le CEP de ce matin, le problème étant que du moment qu'il n'y a pas eu de coupure de la reprise de zonal qui s'amorce par le Canada, ce dernier fini tôt ou tard par bousculer le blocage naissant sur l'Europe du Nord en empêchant toute progression du froid vers l'Europe Occidentale.

Dans tous les cas, ce scénario de goutte froide pourrait être intéressant à suivre si cela se goupille bien, car cela pourrait conduire de bons arrosages de la façade Atlantique puis vers la Méditerranée. Bon enfin on n'en est pas encore la.

Ukmo est un peu meilleur sur l'ondulation canadienne, mais la dépression Groenlandaise est plus puissante et menace sérieusement l'installation des hauts-géopotentiels dès le départ. Cela étant, je pense que s'il allait jusqu'à H+200, il ne serait impossible qu'il finisse par aboutir à un scénario à la CEP, mais là c'est de la prospection plus que de la prévision (c'est toujours facile de penser qu'un modèle va finir par aller dans le bon sens, mais cela ne marche pas à tous les coups). Dans tous les cas il me parait moins fermé que dans son run de ce matin. Cela n'empêche que son option pourrait aussi très vite se finir elle aussi .. dans un bon flux d'ouest.

Link to post
Share on other sites

  • Replies 1.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Absolument pas d'accord, il nous faut aucune pulsation atlantique (du moins proche de la France) pendant un certains temps avec un rail dépressionnaire jusqu'à l'europe occidentale et un creusement sur la France, et aucune pulsation sur l'europe centrale (lié à la pauvre dépression sur la Bretagne modélisé par GFS)...

On a pas besoin d'une ondulation puissante sur l'atlantique car l'anomalie haute existera pour d'autre raisons dans les bonnes régions concernées du monde.....il suffit juste des dépressions en europe occidentale, ou même mieux sur le France, pour que la sauce prenne....et c'est tout!

Thomas

J'ai rien compris à ton explication. Par contre explique moi, comment ton AS va pouvoir s'étendre vers la France vers le nord ouest de l'Europe si à ce niveau, on retrouve le vortex polaire?On a besoin d'ondulation puissantes sur l'océan même pour un très lointain futur GA-AA.
Link to post
Share on other sites

Posted
Haute Joux, Les Fourgs 1140m

Voici une démonstration d'un AP avec circulation atlantique non dérangée par celui çi, très fréquent ça

http://images.meteociel.fr/im/9280/gensnh-0-1-204_bhc3.png

J'ai l'impression que les ondulations ne suivent pas la première qui elle est bien là sur l'ensemble des modèles...la prochaine fois default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Il y a un problème avant, avec des discordances dès h96 et des centres d'action un peu plus à l'ouest et du coup une circulation atlantique plus rapidement vers nous...c'est peut être mieux ainsi, comme sur gem et certains gefs

http://images.meteociel.fr/im/69/gemnh-0-144_bve7.png

Link to post
Share on other sites

C'est le grand flou ce soir sur les modèles... CEP risque fort d'être déterminant et fera pencher la balance d'un coté ou de l'autre..

On peut toutefois il est vrai noter un léger mieux sur le GFS du soir pour les hivernophiles mais cela reste néammoins très timide.

Plus qu une grosse heure et CEP mettra tout le monde d'accord

Link to post
Share on other sites

Voici une démonstration d'un AP avec circulation atlantique non dérangée par celui çi, très fréquent ça

http://images.meteociel.fr/im/9280/gensnh-0-1-204_bhc3.png

J'ai l'impression que les ondulations ne suivent pas la première qui elle est bien là sur l'ensemble des modèles...la prochaine fois default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Justement avec la carte que tu montres, On comprend qu'il ne faudra pas d'ondulation sur l'atlantique, mais de belle dépression plus proche de l'europe et plus sud au niveau de l'atlantique pour réalimenter la partie occidentale du blocage....etc,etc...

La présence de l'anticylone des acores est nuisible....

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Herblain (44)

Il y a également du changement du coté de GEM, on passe de ça:

921252gemnh0156.png

à ça:

921054gemnh0144.png

Autrement dit, l'AS semble bien compromis, mais bon, à voir dans la suite de la sortie.

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Quentin-la-Poterie (30)

Cep domine depuis le début de la saison sur 90% des configurations.

Les 10% témoignent de probabilités hivernales modélisées à LT qui ne ce sont pas vérifiées.

Il est isolé de ce matin, c'est quasiment impossible qu'il soit dans le bon mais ça c'était visible dès ce matin.

Ces chiffres caricaturent grossièrement l'obs, bien entendu, mais ça montre bien qu'à chaque fois qu'on espère avec le CEP, ça foire.

J'ai l'impression que ce soir CEP va faire marche arrière, je le sens... default_crying.gif

Donc finalement, qu'il soit en mode marche arrière ou confirmation ce soir, ça ne changera point gd chose tant les autres déterministes et ensemblistes tendent vers une jonction prématurée des deux anomalies et vers une alimentation trop timorée de la principale bulle de haute tropopause.

Vous savez que j'adore le CEP mais c'est souvent que le GFS est le 1er à visionner le potentiel et quand il s'écarte rapidement du scénario espéré, les chances que ça tourne bien - malgré l'échéance lointaine - sont d'une grande faiblesse.

Pas de phasage entre les divers éléments de méso-échelle (cut-off Atlantique) et synoptiques (advection de haute tropo et décrochage de PVU).

Ce qu'il n'empêche pas que les cartes, à l'échelle hémisphère, sont redistribuées au moins temporairement. Tout semble possible par la suite.

Link to post
Share on other sites

3 scénarios seulement sur les 22 de GFS qui voient un AS nous influencer "hivernalement". Très mal embarquée cette affaire.

Je remarque , que cette option été apparue brutalement hier soir ; Peut-être va-t-elle disparaitre brutalement aujourd'hui....la sauce ne prend pas cette année; nous nous trouvons dans une situation hivernale type douceur océanique humide et ce sera la tendance de l'hiver...enfin c'est mon avis . default_unsure.png
Link to post
Share on other sites

Justement avec la carte que tu montres, On comprend qu'il ne faudra pas d'ondulation sur l'atlantique, mais de belle dépression plus proche de l'europe et plus sud au niveau de l'atlantique pour réalimenter la partie occidentale du blocage....etc,etc...

Je repose la même question. Comment fais tu pour que l'AS gagne du terrain vers la GB/Islande si le flux zonal n'est pas bloqué la bas?Où alors on est dans la partie occidentale du blocage et c'est flux de sud en altitude sur le pays.
Link to post
Share on other sites

Run de GEM, où la maître régularité :

http://176.31.229.228/modeles/gem/run/gemnh-0-156.png?00 0z

http://176.31.229.228/modeles/gem/run/gemnh-0-144.png?12 12z

Run de NOGAPS :

http://176.31.229.228/modeles/nogaps/run/nogapsnh-0-144.png?08-17

Bref, aucun scenario n'arrive à se dégager, la première ondulation est gérée très différemment d'un modèle à l'autre, d'un run à l'autre. On pourrait même revenir au topic précédent si vous voulez mon avis.

Link to post
Share on other sites

Posted
Doha, Qatar (et Grenoble en général pour les vacances scolaires)

Justement avec la carte que tu montres, On comprend qu'il ne faudra pas d'ondulation sur l'atlantique, mais de belle dépression plus proche de l'europe et plus sud au niveau de l'atlantique pour réalimenter la partie occidentale du blocage....etc,etc...

La présence de l'anticylone des acores est nuisible....

??? On va pas épiloguer des heures, mais je ne vois pas comment des "dépression plus proches de l'Europe" auraient un effet bénéfique pour réalimenter la partie occidentale de l'AP, puisque dans le cas que tu décris nous serions nous-mêmes dans l'alimentation, et donc soumis à un flux doux.

S'il n'y a pas d'anticyclone quelque part sur l'Atlantique, il y a des dépressions à la place, et ça n'a jamais été bon pour le froid ; à moins que tu ne penses à un zonal très bas en latitude, mais précisément, il faut des HP au dessus, et celles-ci pour s'y établir doivent avoir été préalablement alimentées depuis l'Atlantique, sinon elles sont trop à l'est.

Fin du HS.

Link to post
Share on other sites

Posted
Megève (1106 m)/Saint-Gervais (808 m) en semaine - Samoëns (716 m) les WE

Mais l'air froid accumulée au pôle depuis le début de la saison finira bien par descendre sur nous? En 2006/2007 cela s'était produit une fois, une seule fois fin Janvier.

Link to post
Share on other sites

A partir du 13/14 janvier dans l'Est et du 15 janvier dans l'Ouest et le Sud, les diagrammes partent dans tous les sens sur GEFS.

graphe_ens3_sld8.gif

Diagramme de Brest.

On ne saura pas grand chose de plus dans les 48h tant tout se joue à un fil. Il faudrait bien entendu qu'il y ait une deuxième pulsion, sinon le flux perturbé reviendra et Virgile, jtomtom (entre autres) ont raison d'être "durs" là-dessus.

Link to post
Share on other sites

Cep domine depuis le début de la saison sur 90% des configurations.

Les 10% témoignent de probabilités hivernales modélisées à LT qui ne ce sont pas vérifiées.

Il est isolé de ce matin, c'est quasiment impossible qu'il soit dans le bon mais ça c'était visible dès ce matin.

Ces chiffres caricaturent grossièrement l'obs, bien entendu, mais ça montre bien qu'à chaque fois qu'on espère avec le CEP, ça foire.

Donc finalement, qu'il soit en mode marche arrière ou confirmation ce soir, ça ne changera point gd chose tant les autres déterministes et ensemblistes tendent vers une jonction prématurée des deux anomalies et vers une alimentation trop timorée de la principale bulle de haute tropopause.

Vous savez que j'adore le CEP mais c'est souvent que le GFS est le 1er à visionner le potentiel et quand il s'écarte rapidement du scénario espéré, les chances que ça tourne bien - malgré l'échéance lointaine - sont d'une grande faiblesse.

Pas de phasage entre les divers éléments de méso-échelle (cut-off Atlantique) et synoptiques (advection de haute tropo et décrochage de PVU).

Ce qu'il n'empêche pas que les cartes, à l'échelle hémisphère, sont redistribuées au moins temporairement. Tout semble possible par la suite.

Je suis comme toi Christophe un fan de CEP, on verra ce soir ce qu'il nous propose, et crois moi j'ai le trouillomètre à zéro ce soir avant sa sortie. default_crying.gif

Comme tu le dis si bien pour la suite tout reste possible.

Link to post
Share on other sites

Je suis comme toi Christophe un fan de CEP, on verra ce soir ce qu'il nous propose, et crois moi j'ai le trouillomètre à zéro ce soir avant sa sortie. default_crying.gif

Comme tu le dis si bien pour la suite tout reste possible.

Au contraire, tu devrais être plutôt confiant puisque tous les autres modèles qui sont sortis ne sont pas très favorables. Si CEP venait à confirmer son run de ce matin, il se retrouverait bien seul...
Link to post
Share on other sites

3 scénarios seulement sur les 22 de GFS qui voient un AS nous influencer "hivernalement". Très mal embarquée cette affaire.

Tout à fait en phase avec ce que tu dis, sans seconde voir troisieme pulsion, RAS pour le froid !

Nénamoins, même si un diagramme ne permet pas une analyse des centres d'actions propres,

ils permettent de dégager une pseudo tendance de la fiabilité.

Hors, dans le centre ouest, c'est la première fois de l'hiver que des scénarios aussi hivernanles sortent sur les diagrammes !

Alors pourquoi, alors que la situation a l'air de plus en plus difficile pour un AS, on voit ces diagrammes

Mon lien

Link to post
Share on other sites

Bref, aucun scenario n'arrive à se dégager, la première ondulation est gérée très différemment d'un modèle à l'autre, d'un run à l'autre. On pourrait même revenir au topic précédent si vous voulez mon avis.

Ca serait pas un peu de la désinformation pour rester poli. Le flux d'ouest qu'il soit zonal ou ondulatoire n'est pas un scénario crédible voir même majoritaire en poussant le bouchon + loin à la vue des derniers modèles après notre pause AF?Il y a ce qu'on désire et il y a la réalité des modèles. Attention à ne pas mélanger les 2.
Link to post
Share on other sites

A partir du 13/14 janvier dans l'Est et du 15 janvier dans l'Ouest et le Sud, les diagrammes partent dans tous les sens sur GEFS.

graphe_ens3_sld8.gif

Diagramme de Brest.

A quelles conditions synoptiques appartiennent ces courbes aussi?. On voit plein de courbes qui font le yoyo représentant un flux d'ouest ondulant.
Link to post
Share on other sites

à moins que tu ne penses à un zonal très bas en latitude, mais précisément, il faut des HP au dessus, et celles-ci pour s'y établir doivent avoir été préalablement alimentées depuis l'Atlantique, sinon elles sont trop à l'est.

Fin du HS.

La tu viens de comprendre ce que souhaite dire....

la présence des anomalies basses sur tout le continent russe et américain, ainsi que des anomalies hautes sur des pôles sont suffisantes. Une des seules possibilités pour ces Haut géopotentiels en terme de migration, et de retrouver un niveau plus stable dans des bases subtropicales. soit atlantiques, soit autre... Car les anomalies hautes sur des latitudes polaires, est un état metastable...qui ne souhaite que se stabiliser. mais comment?

Une ondulation peut en être une aide je vous l'accorde, mais franchement c'est pas nécessaire...surtout dans ce cas...comme en 56, où l'ondulation atlantique été inexistante ( et surtout l'anticyclone des acores inexistants) en tout début du phénomène vers le 29 et 31 janvier....

Il me semble que le seul problème que nous avons actuellement, c'est le renouvellement continue des HP tropicales aux acores, point barre...mais une migration plus sud de l'AP par des effets "inertiel" (terme pour faire simple), que vous sous estimez tous, peuvent largement bouleverser la donne....

l'important c'est de savoir quelle sera la puissance de cette anticylone nordique (très nordique dans ce cas)...les forces inertielles dans son flanc est et ouest seront totalement modifiées, et c'est pas une petite anomalie qui changera alors la donne...

et là sur chaque sortie, tout change....normal c'est un état métastable.... default_clover.gif ...

Bon courage cher amis prévisionnistes amateurs.... default_clover.gif

Link to post
Share on other sites

Néanmoins, même si un diagramme ne permet pas une analyse des centres d'actions propres,

ils permettent de dégager une pseudo tendance de la fiabilité.

Là où il te faut être vigilant, c'est que les diagrammes montrent la température à 850 hPa sans indication du flux : tu peux avoir plein de courbes à -5°, mais si elles correspondent juste à une traîne à l'arrière d'une perturbation dans un bon flux d'ouest actif, au sol cela n'aura rien d'hivernal. Une bonne manière de contrôler l'aspect hivernal, c'est de faire un passage sur les T2M prévues. Vu que tu parles de l'ouest, je prendrais la ville d'Angers comme exemple :

- A 850 hPa, cela oscille beaucoup entre +5° et -7° à compter du 16, on pourrait se dire que c'est le signe d'un bon potentiel hivernal : lien

- Contrôle avec les températures à 2m (T2M) : seulement trois scénarios qui s'enfoncent dans le froid (les trois évoqués par Virgile), tous les autres donnent des températures restant relativement douces même si à 850 hPa c'était beaucoup plus prometteur : lien

Beaucoup de variations à 850 hPa mais c'est seulement dû aux ondulations du flux d'ouest majoritaire dans l'ensembliste, ce qui conduit à quelque chose de beaucoup plus resserré dans les températures au sol.

Link to post
Share on other sites

Tout à fait en phase avec ce que tu dis, sans seconde voir troisieme pulsion, RAS pour le froid !

Nénamoins, même si un diagramme ne permet pas une analyse des centres d'actions propres,

ils permettent de dégager une pseudo tendance de la fiabilité.

Hors, dans le centre ouest, c'est la première fois de l'hiver que des scénarios aussi hivernanles sortent sur les diagrammes !

Alors pourquoi, alors que la situation a l'air de plus en plus difficile pour un AS, on voit ces diagrammes

Mon lien

On voit les 3 scénarios hivernaux sur ce diagramme résultant à un AS favorable à la France. cela signifie qu'avant ces dates, il n'y avait aucun potentiel de froid pour la France et qu'il en existe maintenant en fin de semaine prochaine en France mais ça reste très minoritaire.
Link to post
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...