Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Benjamin GADRAT

Tendances hiver 2015-2016

Messages recommandés

Posté(e) - Lieu : Haute Joux, Les Fourgs 1140m

Les animaux auraient donc, selon toi, exactement la même perception des phénomènes que les humains ?

A part lors du Tsunami de 2004 où les animaux ont déserté les zones dangereuse bien avant l'arrivée des vagues.

Ou encore en 1999, dans les Vosges, avant larrivée de la tempête Lothar dont la violence des vents abattit de très nombreux arbres, des chevreuils quittèrent les profondeurs des forêts pour se regrouper dans les espaces dégagés des clairières.

Je pense que finalement, nous nous réfugions derrière nos technologies et notre monde scientifique en abandonnant l'essentiel, ce que nous donnent nos sens et nos observations. Nous cherchons tellement le "nano" que nous en oublions le "macro".

Excellent y a t il des etudes serieuses, publications?

serieusement je vais faire un recueil local prospectif, sur les croyances locales avec correlations!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Vaux sur Seulles (Calvados)

Les animaux auraient donc, selon toi, exactement la même perception des phénomènes que les humains ?

A part lors du Tsunami de 2004 où les animaux ont déserté les zones dangereuse bien avant l'arrivée des vagues.

Ou encore en 1999, dans les Vosges, avant l’arrivée de la tempête Lothar dont la violence des vents abattit de très nombreux arbres, des chevreuils quittèrent les profondeurs des forêts pour se regrouper dans les espaces dégagés des clairières.

Je pense que finalement, nous nous réfugions derrière nos technologies et notre monde scientifique en abandonnant l'essentiel, ce que nous donnent nos sens et nos observations. Nous cherchons tellement le "nano" que nous en oublions le "macro".

Ce que tu décris sont des réactions d'animaux à un événement ou un temps présent !

Donc la oui c'est parfois possible chez certains animaux puisqu'ils peuvent percevoir des ondes, rayonnement et fréquences différentes des nôtres ... mais cela n'a rien à voir avec le fait de prévoir un événement (ou le temps) du futur !

A l'arrivée d'une tempête les animaux entendent le bruit du vent qui arrive au loin bien + vite que nous. certains ressentent aussi la baisse importante de pression, ce qui les poussent à s'enfuir ou se cacher

Pour les séismes, certains animaux ressentent les vibrations du séisme (et les craquements précurseurs), voire les ondes de façon plus prononcé et bien avant les hommes, donc ils peuvent réagir dès l’événement en s'enfuyant, alors que les hommes qui sont loin ne ressentent absolument rien ou alors bien trop tard

Et puis attention ce ne sont que des cas particuliers (ceux dont les médias et le public aiment à mettre en avant !)

Personne ne relate (ou rarement) le nombre parfois élevé d'animaux tués pendant des événements (météo ou autres) qui n'avaient rien vu venir !

Pour l'histoire des ours c'est parce que ils ont simplement réagi au froid d'octobre (-1°C environ par rapport au normes) !

Et je dirai même que c'est surement mi octobre qu'ils ont du faire ou commencer leur terriers, lorsqu'il a fait froid pendant 3 jours dans cette zone

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Normandie

Excellent

y a t il des etudes serieuses, publications?

serieusement je vais faire un recueil local prospectif, sur les croyances locales avec correlations!

Il y a de quoi faire du coté de la migration des saumons et des baleines (sur des milliers de km), des cimetières d'éléphants etc .... autant de sens qui nous échappent totalement quand l'homme et ses technologies est incapable de retrouver un avion de 150 tonnes qui a sombré en mer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Gentilly

Le topic part en vrille.sick.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Derrière la baie de DZ

Janvier 2007, je me souviens très bien, la neige est tombé très rapidement et en quantité assez importante. Partis de Tours en voiture, nous avons dû mettre les chaînes sur l'A10 au niveau de Poitiers en milieu d'après-midi, nous étions les seuls à rouler sur 100 km en direction de Bordeaux, tout le monde bloqué, y compris les gendarmes shifty.gif. Quand on connait bien l'A10, ça fait bizarre... moment surréaliste.

Comme quoi, au milieu dans un hiver "doux", on peut parfois s'amuser, y compris à l'ouest. happy.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Palaiseau

Bonsoir,

C'est vraiment un plaisir de vous retrouvez, comme chaque année, mais là!!c'est frustration perceptible globale...l'hiver a pas commencé que l'angoisse monte déjà chez certains pinch.gif

Pour parler de Mr l'ours, on va dire qu'il faut en prendre et en laisser mais surtout ne pas douter de leur capacité à sentir le temps qui arrive sur les jours futurs et pas sur "des mois à l'avance".

Bonne soirée @+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)

Les animaux auraient donc, selon toi, exactement la même perception des phénomènes que les humains ? [...]

Les animaux ont clairement une perception différente de certains événements naturels que celle des humains, avec des cas qui son scientifiquement reconnus comme celui du tsunami de décembre 2004. Le cas le plus célèbre datant de 1975, quand les autorités chinoises, d'instinct, ont ordonné l'évacuation subite d'une ville de 90000 habitants, Haicheng, après avoir observé que les animaux étaient en train de fuir. C'est l'équivalent d'une ville comme Belfort. Aujourd'hui cela nous paraîtrait totalement inconcevable d'évacuer subitement et brutalement 90000 personnes parce que les oiseaux ou les chiens réagiraient subitement bizarrement. En 1975, cela a permis de sauver tous ces gens quand un séisme de 7,3 a quasiment rasé leur ville quelques heures après cette évacuation.

Mais dans le fond, toutes les études qui ont été faites sur ce genre de comportements animaliers penchent vers la même conclusion : les animaux ont la capacité de ressentir certains événements graves mais seulement quand le risque est imminent. Mais il n'a jamais pu être prouvé qu'ils soient capables d'anticiper un événement à long terme, comme par exemple la survenue d'un hiver très froid.

Ainsi il y a quelques années (2007?), il y a eu en Europe du nord une hécatombe de petits oiseaux migrateurs, tels que le bruant des neiges. Ils avaient migré beaucoup plus tôt que prévu vers le nord, la fin d'hiver / début de printemps ayant été très douce en Europe centrale et du sud. Ils ont été décimés par un retour hivernal brutal sur la Scandinavie qui les a pris au dépourvu.

Plus près de nous, des milliers de flamands roses sont morts dans le sud de la France en février 2012, décimés par le vent glacial ou d'épuisement à essayer de lutter pour se sortir les pieds de la glace - alors qu'il s'agit d'oiseaux migrateurs qui normalement partent pour des régions plus chaudes en hiver même s'il y en a toujours un certain nombre qui reste en France pour hiverner. Pourquoi ne sont-ils pas tous partis s'ils avaient la capacité de sentir venir la vague de froid ? Étonnamment, certains de ceux qui sont morts avaient même été bagués comme observés en début d'hiver en Espagne et en Italie. Ce qui indique qu'ils étaient remontés, avant même la fin de l'hiver, en direction de l'Aude et de la Camargue : ce n'était donc pas franchement preuve d'une capacité d'anticipation "surnaturelle" de leur part !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Gentilly

Laurent Cabrol a parlé de l'ours ce matin sur Europe1 pour prévoir un hiver froid.

Je me range à ses prévisions saisonnières à haute valeur scientifique et comme c'est Laurent qui l'a dit, ça ne la rend que plus crédible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Lubersac - Altitude 375m / Montmorillon - Altitude 100m / Guéret (la chaumière) Altitude 600m / Lagrand - Altitude 600m

Les animaux ont clairement une perception différente de certains événements naturels que celle des humains, avec des cas qui son scientifiquement reconnus comme celui du tsunami de décembre 2004. Le cas le plus célèbre datant de 1975, quand les autorités chinoises, d'instinct, ont ordonné l'évacuation subite d'une ville de 90000 habitants, Haicheng, après avoir observé que les animaux étaient en train de fuir. C'est l'équivalent d'une ville comme Belfort. Aujourd'hui cela nous paraîtrait totalement inconcevable d'évacuer subitement et brutalement 90000 personnes parce que les oiseaux ou les chiens réagiraient subitement bizarrement. En 1975, cela a permis de sauver tous ces gens quand un séisme de 7,3 a quasiment rasé leur ville quelques heures après cette évacuation.

Mais dans le fond, toutes les études qui ont été faites sur ce genre de comportements animaliers penchent vers la même conclusion : les animaux ont la capacité de ressentir certains événements graves mais seulement quand le risque est imminent. Mais il n'a jamais pu être prouvé qu'ils soient capables d'anticiper un événement à long terme, comme par exemple la survenue d'un hiver très froid.

Ainsi il y a quelques années (2007?), il y a eu en Europe du nord une hécatombe de petits oiseaux migrateurs, tels que le bruant des neiges. Ils avaient migré beaucoup plus tôt que prévu vers le nord, la fin d'hiver / début de printemps ayant été très douce en Europe centrale et du sud. Ils ont été décimés par un retour hivernal brutal sur la Scandinavie qui les a pris au dépourvu.

Plus près de nous, des milliers de flamands roses sont morts dans le sud de la France en février 2012, décimés par le vent glacial ou d'épuisement à essayer de lutter pour se sortir les pieds de la glace - alors qu'il s'agit d'oiseaux migrateurs qui normalement partent pour des régions plus chaudes en hiver même s'il y en a toujours un certain nombre qui reste en France pour hiverner. Pourquoi ne sont-ils pas tous partis s'ils avaient la capacité de sentir venir la vague de froid ? Étonnamment, certains de ceux qui sont morts avaient même été bagués comme observés en début d'hiver en Espagne et en Italie. Ce qui indique qu'ils étaient remontés, avant même la fin de l'hiver, en direction de l'Aude et de la Camargue : ce n'était donc pas franchement preuve d'une capacité d'anticipation "surnaturelle" de leur part !

C'est plus complexe que cela, je pense. Peut-être que certains animaux peuvent ressentir ce genre de chose comme les ours et d'autres non comme les flamands rose. C'est un sujet très large, dont on ne peut parlé indéfiniment, parce que la ça par dans tous les sens et on fini tous hors sujet default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui bientôt on va se croire sur 30 millions d'amis ! Les bêtes on les aime bien mais laissons-les faire leur tanière hivernale et revenons à quelque chose de plus humain scientifiquement : nos modèles météorologiques... On a tout dit ? Alors attendons leur réactualisation et inutile de meubler par du HS, je pense...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Cesson-Sevigne (35 Rennes Est)

Les animaux ne prévoient rien.

En lien avec le tsunami ou les tremblements de terres.// Les animaux ont simplement les sens plus développés que l'Homme.

Ils ont juste détecté les faibles vibrations que l'homme ne peut percevoir.

Concernant la prévision saisonnière, je trouve qu'il est toujours très agréable de lire les personnes qui prennent le temps d'expliquer les différents phénomènes météo qui peuvent influencer sur le temps des prochains mois même s'ils se trompent, ce n'est pas grave.

Le plus important est d'apprendre.

Soyons indulgents avec les personnes qui prennent du temps à essayer de faire des prévisions avec des explications, ne les décourageons pas, bien au contraire.

Je remercie toutes ces personnes qui enrichissent ce forum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Je vous lis depuis pas mal de temps (je me rappelle des jouxtes entre FLorent76 et Virgil, 2005 il me semble) sans jamais intervenir car je n'en ai pas la science et les compétences et ne suis inscrit que depuis 2010,

mais de ce que j'ai pu lire ou voir sur l'histoire des glands de la peau d'oignons etc.. ne fait plus l'unanimité depuis des lustres les temps ont changés et le temps change, maintenant je voulais dire

SToooooop pour les ours, avez-vous au moins regardé l'émission, les journalistes dises surtout tout et n'importe quoi et si on reprends en replay le dossier, Mr de lapanouse (propriétaire du ZOO) n'a JAMAIS dit qu'il y aurait un hiver froid, il a seulement dit que les ours ne se trompait que rarement et qu'il y aurait sans doute une vague de froid c'est pour cela que les ours se terrais plus profond, et là j'en fait appel aux vrai connaisseurs, une vague de froid fait-elle un hiver vigoureux, là j'en doute sérieusement, en tout cas merci à vous tous qui faites vivre ce forum avec vos explications.

Mon ressenti ai que j'aurais toujours plaisir à lire un post qui explique ce qu'il pense sur ce prochain hiver "même si on y est pas encore" qu'une personne qui se permet une critique acide et non constructive de plus et surtout si elle-même n'est pas capable de produire un semblant de prévision mais il est vrai que c'est plus facile de prédire avec les oignons et les glands 191769.gif (je ne vise personne).whistling.gif

Merci à tous

Nicolas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

Oui bientôt on va se croire sur 30 millions d'amis ! Les bêtes on les aime bien mais laissons-les faire leur tanière hivernale et revenons à quelque chose de plus humain scientifiquement : nos modèles météorologiques... On a tout dit ? Alors attendons leur réactualisation et inutile de meubler par du HS, je pense...

Rumeur: Paul le Poulpe aurait été embauché par MF pour les aider dans leurs prévis saisonnières... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rumeur: Paul le Poulpe aurait été embauché par MF pour les aider dans leurs prévis saisonnières... biggrin.png

C'est d'ailleurs pourquoi les prévisions de MF sont si douces: parce que dans son aquarium Paul le Poulpe baigne dans un océan de douceur et d'humidité!!!biggrin.png

Ceci dit, paix ait son âme, il est décédé...191769.gif

Je suis nouveau ici, amateur de meteo hivernale et je vous suis depuis des années. Je posterai une "prévision" bientôt, sans grande expertise, mais avec une petite argumentation.

See you later!smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rumeur: Paul le Poulpe aurait été embauché par MF pour les aider dans leurs prévis saisonnières... biggrin.png

Quand on y pense, que ce poulpe default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> ait une page Wiki aussi fournie, c'est quand même hallucinant ! default_laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon aller, c'est l'année à croire à la théorie de la compensation ! 191769.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Eyliac, 230m, centre Est de la dordogne.

Alors que le début de l'hiver se rapproche, j'admets pour ma part que je me range du côté des modèles qui prévoient dans l'unanimité un hiver plus doux que la normale.

Faut dire qu'en plus généralement, suite à une forte anomalie de température positive en novembre ou décembre s'en suit rarement un hiver froid dans la durée.

Cependant un bémol, régulièrement une forte anomalie positive en novembre ou décembre s'est par le passé couplé à une vague de froid, souvent marquée, pour ne pas dire historique.

Quelques exemples:

Décembre 1955 +2°c / février 1956

Novembre 1984 +3°c/ janvier 1985

Novembre 2011 +3°c/ février 2012

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Eyliac, 230m, centre Est de la dordogne.

Pour compléter la liste et en suivant les vagues de froid recensées depuis 1948 par météo France on peut également citer:

Novembre 1970 +2°c/ décembre-janvier 1971

Décembre 1965 +2,3°c/ janvier 1966

Décembre 1953 +3°c/ février 1954

Novembre 2002 +2,5°c- Décembre 2002 +2°c/ janvier 2003

Décembre 1959 +2,5°c/ janvier 1960

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tou(te)s,

COUP DE g****e !

Pour revenir sur les élucubrations sur les ours et autres épaisseurs des pelures de fourmilière, j'estime que ce genre de message devrait être ici impitoyablement censuré dès le début de la discussion ! Ca ne va peut-être pas plaire à tout le monde mais tant pis.

La météorologie, pour imparfaite qu'elle soit (et on sait maintenant pourquoi mathématiquement), n'en est pas moins une science SERIEUSE.

Si on peut difficilement espérer que certains "journalistes" de la presse locale en mal d'article s'abstiennent de relayer ce type de sornettes, au moins on peut le faire ici (maintenant ça n'est que mon avis).

Après, la vox populi a beau jeu de dire "tout' façon la météo y s'trompent toul'temps !", en mettant dans le même sac les pseudos prédictions de ces charlatans et les prévis de Météo-France avec leurs incertitudes inévitables (je ne comprends d'ailleurs pas la politique de com' de MF, ne serait-ce que lors d'événements exceptionnels où on leur reproche toujours de ne pas avoir prédit la hauteur de précipitation au 1/10è de mm près. En général, MF n'a pas à battre sa coulpe!).

VOILI VOILA C'ETAIT MON COUP DE g****e.

Coup de g****e de scientifique professionnel (pas dans le domaine de la météorologie), parfois désespéré qu'on mette sur un pied d'égalité sur le Web un avis autorisé d'un(e)spécialiste reconnu(e) et les conclusions marcdecafétomanciennes d'individus qui veulent se rendre intéressants (facile avec un pseudo, anonyme) ou qui croient savoir...mais ça c'est une autre histoire !

Sur ce, bon Dimanche à tou(te)s,

Zonal 45

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Montreuil (93) ou Ciran (37)

ggdu19, va falloir arrêter de flooder ce topic ou celui de prévi hebdo: quand tes posts sautent, c'est qu'il y a une raison...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)

J'ai hésité à poster ce message dans le topic automne car il fait en quelque sorte suite au débat qui s'y tient sur la fiabilité des modèles saisonniers vs indices.

D'un certain point de vue, ce qui est surtout marquant cette année à mon sens, c'est la manière dont les modèles saisonniers réagissent au coup de chaleur exceptionnel qu'est en train de vivre l'hémisphère nord en général, et la manière dont cela peut impacter notre perception de leur fiabilité. Pour le dire de manière simple : les modèles saisonniers sont initiés sur le fait que non seulement l'hémisphère connait des anomalies records et qu'on sait que cela va probablement s'amplifier tout au long de l'hiver (effet El Niño). Le résultat direct, c'est que nos modèles au sens large, ils font des sorties qui ressemblent à des grosses tartines toutes rouges avec quelques points bleus.

Prenons l'exemple de ce que prévoyait le modèle japonais Jamstec pour cet automne :

[align=center]post-2200-0-40286300-1446999919_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

On a l'impression d'avoir pris la carte du monde, d'avoir tout colorié en rouge, et d'avoir rajouté au pinceau fin quelques taches bleues ici ou la. Alors on peut se dire façon Robert au comptoir du PMU que le modèle il a gentiment pété un transistor et qu'il faudra mettre le supercalculateurs sous antibiotiques. Ou que le mec qui a pondu le code, il faudrait qu'il arrête la fumette. D'ailleurs, ça doit être simple de démontrer que le modèle il ha-llu-ci-ne grâââve, il suffit de signaler que d'accord il y a du chaud, mais que du froid il y en a aussi encore et que c'est vraiment idiot pour ne pas dire autre chose que de réduire le bleu à quelques tâches dispersées. Allons donc à la recherche du froid en ce mois de novembre, façon "où est Charlie ?", commençons par l'Europe :

[align=center]post-2200-0-62353300-1447000500_thumb.gif[/align]

[align=center] [/align]

Euh .. Bon, il n'est pas la le froid, il doit être en Amérique alors :

[align=center]post-2200-0-62395500-1447000496_thumb.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Oui, ils ont un peu en Californie et au nord du Québec mais c'est pas ça non plus. Donc le froid, logiquement, en fait il est en Asie (et elle doit sacrément grelotter si elle s'est réservé tout le bleu de l'hémisphère) :

[align=center]post-2200-0-57053600-1447000498_thumb.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Ah ben voila, il est la le froid : au Turkménistan et en Ouzbékistan. Et sinon, euh ... huh.png

Bon, j'ai fait une présentation volontairement humoristique (on va pas non plus pleurer même si perso' en tant qu'hivernophile ce type de cartes me désespère année après année), mais le constat il est bien la : notre hémisphère en ce moment, c'est un fond rouge à pois bleus. Et les modèles saisonniers, tous autant qu'ils sont, ils ont intégré ce fond général. Et quand on les compare entre eux pour savoir ce qu'il va se passer chez nous ou plus largement en Europe, vu qu'au jeu de la probabilité on a toujours plus de chances d'être dans le pavé rouge que dans le pois bleu, au final on trouve une domination presque sans partage de prévisions douces.

Au final, voici les observations issues des réanalyses depuis le 1er septembre pour cet automne :

[align=center]post-2200-0-31747500-1447001123_thumb.png[/align]

Comparez ce résultat à la prévision de Jamstec présentée plus haut : oui il avait raison sur le fait que cet automne serait un pavé rouge à pois bleus. Cela ne veut pas dire qu'il a bien su placer ces pois bleus. Si on considère nos latitudes, Jamstec modélisait un gros pois bleu sur le centre des Etats-Unis, un pois bleu moyen entre Angleterre et Islande, et un petit pois bleu en Mandchourie. On a eu un gros pois bleu au centre de l'Asie, un moyen entre Allemagne et Espagne, et un petit vers le Japon.

Béatement, si vous voulez considérer le résultat global du modèle, vous allez trouver qu'il a eu tort sur les 10% d'endroits où il voyait du froid, qu'il a eu tort sur les 10% d'endroits où il voyait du doux mais qu'il a fait finalement froid, et qu'il a eu raison sur les 80% du reste. 80% de taux de réussite, c'est quand même formidable .. mais en fait ça montre juste que le modèle a bien saisi le fond de l'histoire. Est-ce que cela veut dire qu'il a été bon et fiable, je n'en suis pas convaincu.

Encore que la j'ai raisonné avec des résultats provisoires pour les comparer à la prévision pour l'ensemble de l'automne, mais ça ne change pas fondamentalement les choses. Sinon que d'ici quelques jours, les pois bleus européens et japonais ne seront peut-être plus que de l'histoire ancienne vu comment ils sont en train de se faire balayer. Il n'y a que l'Asie centrale qui est encore sure de sortir un bilan de l'automne vraiment déficitaire.

C'est pour cela que quand je vois par exemple les dernières sorties de CFS :

[align=center]post-2200-0-36757500-1447001765_thumb.gif[/align]

Avec sa marée rouge qui inonde tout sauf le nord du Québec, l'extrême orient sibérien et dans une moindre mesure le Moyen-Orient, fondamentalement on sait que sauf guerre thermonucléaire ou astéroïde le modèle ne sera pas loin de la réalité. Tout simplement parce que les trois quarts des régions coloriées en rouge ressortiront effectivement en rouge au bilan final. Mais cela ne veut pas dire pour autant que les points bleus seront à ces endroits, cela montre juste que le modèle sait qu'il va faire chaud au plan global.

Après, sans se voiler non plus la face, cela veut dire aussi sans considérer tout autre indice qu'au jeu de la probabilité on a trois chances sur quatre de se sortir un hiver excédentaire en température vu le contexte global. On n'avait pas véritablement besoin des modèles saisonniers pour s'en douter, mais dans le fond leurs sorties ne font que nous rappeler ce fait sans nous dire franchement grand chose sur le reste.

Jamstec.png.02ac5380f6f9f590332c5e0d3481

AN.gif.d96d30b3c863af008d43cead17f974e8.

Asie.gif.22d8469a05304b916384bcd61697e02

Europe.gif.33912125bd8afe5825f8739348d99

Automne.png.bf7c184b49a9dca10fa119c1eb2e

CFS.gif.f097d1d4573f60b339f3ef0b06514ba5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

Avec sa marée rouge qui inonde tout sauf le nord du Québec, l'extrême orient sibérien et dans une moindre mesure le Moyen-Orient, fondamentalement on sait que sauf guerre thermonucléaire ou astéroïde le modèle ne sera pas loin de la réalité. Tout simplement parce que les trois quarts des régions coloriées en rouge ressortiront effectivement en rouge au bilan final. Mais cela ne veut pas dire pour autant que les points bleus seront à ces endroits, cela montre juste que le modèle sait qu'il va faire chaud au plan global.

Après, sans se voiler non plus la face, cela veut dire aussi sans considérer tout autre indice qu'au jeu de la probabilité on a trois chances sur quatre de se sortir un hiver excédentaire en température vu le contexte global. On n'avait pas véritablement besoin des modèles saisonniers pour s'en douter, mais dans le fond leurs sorties ne font que nous rappeler ce fait sans nous dire franchement grand chose sur le reste.

Super Stéphane thumbup.gif

Et tu ne vois pas que l'on ait un de ces points bleus en plein sur la France en pleine COP21, j'imagine déjà le tableau !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Gentilly

Reste plus qu'à comprendre pourquoi il y a des pois bleus à certains endroits même il y a peu de chances qu'on fasse le poids. wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Frontonas (230 m)

Ce qu'on est en droit d'attendre d'une prévi saisonnière à mon sens c'est précisément qu'elle soit en mesure de détecter la localisation des points bleus, pas dans le détail bien sûr mais au moins sur un secteur géographique (europe de l'ouest, de l'est, ou amerique du nord etc). C'est sûr que personne ne se mouille en prévoyant du doux; si c'est effectivement doux c'est gagné et si ça ne l'est pas on se défausse en évoquant l'infime minorité des zones plus froides; c'est un peu facile. Tu montres la grosse limite - pour ne pas dire le caractère vain - de l'exercice; si l'on n'est pas capable de savoir où va se loger ce bleu, à quoi bon... on ne prend pas de risque. on annonce douceur et humidité les hivers, et chaleur/sécheresse les étés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Normandie

Super Stéphane thumbup.gif

Et tu ne vois pas que l'on ait un de ces points bleus en plein sur la France en pleine COP21, j'imagine déjà le tableau !

Pendant la COP 21, des points bleus il y en aura partout.

Gendarmerie Nationale, RAID, GIGN etc les Schtroumpfs seront partout, c'est sûr 191769.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×