mottoth

Climats du monde

Messages recommandés

Posté(e) (modifié) - Lieu : Arc-sous-Cicon (25), 850m (790-1140m)
il y a 9 minutes, Meteorologist Office a dit :

 

Ça me surprend que vous êtes plus bas que Lyon.

 

Le record de neige à Dijon tombée en une journée est de 40 cm en 1960: la ville a été paralysée pendant au moins deux semaines. 

 

 

En Mars 2007, il y a bien eu une vingtaine de cm à Dijon en une seule  journée, c'etait une des villes les plus touchés avec des congères atteignant localement 1 m provoqués par le vent. J'ai bien eu confirmation de  cette date par le service Météo France régionale. 

 

Et pour le coup en Mars 2007, les zones plus à l'est de Dijon ont été beaucoup moins touchés. 

 

Par contre en Mars 2006, peut être qu'il y a un antécédent similaire mais pas à ma connaissance en tout cas même si l'hiver dans sa globalité avait été très froid et  très neigeux: assurément pire que 2009-2010 pour la ville de Dijon en tout cas.

 

Mais je me renseignerai pour la période ( Mars 2007 ou Mars 2006) car ça paraît étonnant qu'il y ait une telle coïncidence à mon avis. 

Pour Lyon c'est normal, les grosses chutes de neige ont lieu lors de remontées de sud neigeuses qui concernent bien plus Lyon que Chalon trop au nord. Mais ça fonctionne aussi mieux en flux de Nord-ouest sur le Lyonnais qu'à Chalon.

 

Enfin pour mars 2007 j'insiste, il n'y a eu aucune couche au sol significative tu confonds avec mars 2006. L'hiver 2006/2007 avait d'ailleurs été complètement insipide, mis à part un bref mais intense coup de neige en janvier.

La climato de Dijon en mars 2007 ne laisse aucun doute au contraire de celle de 2006 (cf message du dessus)https://www.infoclimat.fr/climatologie-mensuelle/07280/mars/2007/dijon-longvic.html

 

Bref ce sera tout pour moi sur ce HS, ne polluons pas plus l'excellent topic de Mottoth

Modifié par Guillaume71
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
Il y a 2 heures, Guillaume71 a dit :

Bref ce sera tout pour moi sur ce HS, ne polluons pas plus l'excellent topic de Mottoth

 

Pour clore le sujet:

07280_MAR06.png

 

07280_MAR07.png

 

Mars 2007 a été marqué par un flux polaire maritime de nord entre le 19 et le 24, avec un temps humide et des tx largement sous la normale mais vu l'origine de la masse d'air et l'avancement de la saison pas de quoi donner une couche de neige au sol.

Début mars 2006 a été en effet exceptionnel dans tout le nord-est, et même à Lyon on avait récupéré un peu de neige.

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

#531. Caen.

 

Suite de cette série Française, avec aujourd'hui un climat encore bien océanique: celui de la Normandie, avec l'exemple de Caen. L'agglomération compte environ 196 000h.

Paris est à 215kms, Nantes 245kms, Londres 255 et Brest 300kms.

NB: ces distances sont mesurées à vol d'oiseau et donc forcement moindre que par le réseau routier, elles sont arrondies généralement à 5kms et ne sont pas celles de centre-ville à centre ville mais d'une station synoptique à une autre.

07027_map0.jpg

 

Au plus proche la manche est à 17kms. Au sud et à l'ouest l’intérieur est peuplé d'un réseau de collines modestes, vers l'est on trouve un plateau continental qui domine la Seine et la mer d’environ 100 à 200m d'altitude (cf les falaises d'Etretat pas exemple).

07027_dem.jpg

 

Vue vers l'ENE. C'est assez campagnard, le centre ville est à 6.5kms de la station, située sur l'aéroport.

07027_map1ENEv2.jpg

 

07027_Caen_A.png

 

Fiche clim de Meteofrance.

 

C'est quasiment aussi océanique qu'à Nantes (ICA de 0.75 ici contre 0.76), avec cependant quelques nuances:

- l'amplitude thermique annuelle est plus faible ici, avec notamment des étés qui commencent à manquer de chaleur par rapport au reste de la France.

- le régime pluviométrique est plus uniforme et moins franchement océanique, il commence à ressembler à celui du Bassin Parisien avec des précipitations modérées en toutes saisons.

Ce climat est assez venté, c'est même un peu plus venté qu'à Brest en hiver !

 

Mêmes roses des vent qu'à Nantes, avec ici un net avantages aux vents zonaux et perturbés, de sud-ouest. En été le vent est plus franchement d'ouest, comme le long de la côte Atlantique.

07027_Caen_C.png

 

 

07027_Caen_B.png

 

 

Voici l'hiver 2014-2015, bien moyen. L'exemple de décembre est bien gris, mais cependant pas franchement pluvieux: ce fut une grisaille souvent anticyclonique, et même lorsqu'il pleut c'est rarement fort. Janvier fut lui assez venté. Bien sur le gel et la neige sont là encore rares et peu durables, seul l'épisode du 20/01 donna un peu de neige au sol.

07027_DEC14-FEB15.png

 

 

Au printemps la douceur tarde à venir, par flux plutôt maritime la fraicheur demeure même en cas de beau temps. Il faut donc souvent attendre mai pour connaitre un peu de chaleur.

07027_APR-MAY02.png

 

 

Voici l'été 2015, qui ne fut pas caniculaire partout en France: on est tout juste dans la moyenne ici, avec tout de même une rare pointe proche de 36°c le 1er juillet.

Au coeur de l'été on trouve souvent de la fraicheur assez remarquable pour un Lyonnais comme moi, avec des tn qui évoluent facilement largement sous les 10°c - chose devenue impensable dans ma région en juillet et aout.

Aout 2015 fut marqué par une période pluvio-orageuse particulièrement intense du 10/08 au 13/10, et au final ce mois est le plus arrosé tous mois confondus de ma période d'étude !

07027_JUL-AUG15.png

 

 

Enfin l'exemple d'octobre 2009, au bilan normal mais plutôt contrasté, il a failli geler au milieu du mois alors qu'en moyenne il faut attendre la dernière décade de novembre pour la première gelée... mais comme dans tous les climats océaniques cette date varie énormément d'une année sur l'autre.

07027_OCT09.png

 

 

Voilà, c'est tout pour aoujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
  • J'aime 7
  • Merci 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une description du climat caennais qui me semble déjà appartenir au passé tellement on a été loin de tout ça cette année ... 😫 :

graphique_infoclimat.fr_caen-carpiquet.jpeg.b8e0881231740f0765f3d403516785f5.jpeg

 

NB je persiste à dire que donner la population de l'aire urbaine n'est pas très significatif, c'est la population de la zone qui travaille en majorité dans la ville centre, ça va bien au-delà de l'agglomération elle-même (pour Caen : 420000 habitants correspond à 1/3 du département en superficie, 2/3 en population).

Parler d'une agglomération de 195000 habitants me semble plus proche de la réalité vécue.

Modifié par Jess
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : La Tronche (260 m)

Merci pour cette dernière fiche de Caen !

 

 

Il y a 1 heure, mottoth a dit :

C'est quasiment aussi océanique qu'à Nantes (ICA de 0.75 ici contre 0.76), avec cependant quelques nuances:

- l'amplitude thermique annuelle est plus faible ici, avec notamment des étés qui commencent à manquer de chaleur par rapport au reste de la France.

- le régime pluviométrique est plus uniforme et moins franchement océanique, il commence à ressembler à celui du Bassin Parisien avec des précipitations modérées en toutes saisons. 

Explications pour ces nuances par rapport à Nantes :

  • Caen est un peu plus au nord que Nantes, le flux d'ouest y est un peu plus intense qu'à Nantes en moyenne d'où une amplitude thermique annuelle plus faible malgré la latitude qui augmente.
  • Du fait également que Caen est plus septentrionale, l'influence des hautes pressions subtropicales est un peu moins forte en été, d'où un creux de précipitations moins accusé et un régime pluviométrique plus uniforme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy
Il y a 2 heures, Jess a dit :

Une description du climat caennais qui me semble déjà appartenir au passé tellement on a été loin de tout ça cette année ... 😫 :

 

 

NB je persiste à dire que donner la population de l'aire urbaine n'est pas très significatif, c'est la population de la zone qui travaille en majorité dans la ville centre, ça va bien au-delà de l'agglomération elle-même (pour Caen : 420000 habitants correspond à 1/3 du département en superficie, 2/3 en population).

Parler d'une agglomération de 195000 habitants me semble plus proche de la réalité vécue.

 

Petit H.S:

 

Justement l'aire urbaine embrasse une réalité que la continuité seule du bâti ne retranscrit pas. La ville dense où les personnes travaillent à moins de 2km de leur domicile est révolue.

Le développement de l'automobile, des infrastructures routières (rocades, routes...) et de toute la technostructure l'accompagnant (zones commerciales, parcs d'activités...) fait que désormais il n'est pas rare que la moitié ou plus de la moitié de département se rendent quotidiennement dans ces grandes agglomérations.

 

On a beau habiter à 10 ou 25km d'une grande agglomération, il y a très souvent 1 ou 2 personnes du foyer qui vont travailler, étudier, consommer dans cette agglomération. Ces communes ont lié leur développement à ces agglomérations, au travers du développement de services et d'équipements "urbains" (accueil petite enfance, médiathèque...) permettant de construire des logements pour accueillir les personnes qui y travaillent.
 

Elles sont donc bel et bien intégrées à ces ensembles urbains et fonctionnent avec la ville centre sans qu'il y ait forcément une continuité  bâti directe ou une grande proximité spatiale. L'agglomération a en quelque sorte poursuivi sa croissance mais sous une autre forme d'extension spatiale plus diffuse, en fixant ou captant des populations nouvelles dans des communes plus éloignées. La notion d'aire urbaine est donc intéressante car elle permet de mesurer une partie de cette nouvelle forme de développement des villes que les géographe appellent métropolisation.

 

 

 

Modifié par thib91
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, thib91 a dit :

 

Petit H.S:

 

 

 

Certes, je suis d'accord avec tout cela mais cela me semble donner une idée fausse de l' "importance" d'une ville car le périmètre d'une AU dépend en grande partie de la concurrence avec les AU voisines.  Les comparaisons sont donc faussées, selon que la ville est isolée dans sa région ou proche d'autres villes. Mais oui c'est hors sujet désolé d'avoir mis ça sur le tapis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Brasilia, Brésil

Merci Mottoth pour ces dernières fiches. Toujours aussi intéressant.

Encore 2 pour cette série française, nord et est?

Modifié par Peki2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
Le 14/11/2018 à 16:21, Jess a dit :

NB je persiste à dire que donner la population de l'aire urbaine n'est pas très significatif, c'est la population de la zone qui travaille en majorité dans la ville centre, ça va bien au-delà de l'agglomération elle-même (pour Caen : 420000 habitants correspond à 1/3 du département en superficie, 2/3 en population).

Parler d'une agglomération de 195000 habitants me semble plus proche de la réalité vécue.

 

En effet, j'ai repris les dernières fiches en mentionnant (quand elle est disponible) la population de l'unité urbaine (ou agglomération, c-à-d continuité du tissu urbain) en place de l'unité urbaine (qui est grosso modo le bassin d'emploi d'une ville et déborde largement en campagne), cela est en effet plus pertinent pour appréhender l'importance de l'ilot de chaleur urbain (ou ICU).

 

Le 15/11/2018 à 01:08, Peki2 a dit :

Merci Mottoth pour ces dernières fiches. Toujours aussi intéressant.

Encore 2 pour cette série française, nord et est?

Non, une seule, dans le nord. Pour l'est j'ai déjà fait Strasbourg, et l'on passera direct en Allemagne cette fois ci.

 

#532. Lille.

 

L'agglomération de Lille compte 1 million d'habitants, en incluant sa voisine Roubaix. En ratissant large et passant la frontière Belge, l'euro métropole Lille - Courtrai - Tournai dépasse 2 millions d'habitants... mais le tissu urbain n'y est pas continu, notamment en allant vers Tournai.

Paris est à 210kms, Amsterdam 230kms, Londres 270kms et Caen 295kms.

07015_map0.jpg

 

Lille est dans la plaine des Flandres, on n'y trouve quasiment aucun relief contrairement aux collines de l'Artois et de la Picardie vers l'ouest et le sud ouest.

C'est également très plat en allant vers la mer du nord, certaines zones tendant à être sous le niveau zéro. La mer est à 70kms.

07015_dem.jpg

 

La station étudiée est celle de l'aéroport, à Lesquin, à 7kms du centre ville et en limite sud de l'agglomération.

07015_map1.jpg

 

07015_Lille_A.png

 

Lien vers la fiche de MF.

 

Voici encore un climat largement océanique, plutôt froid pour la France: la Tm de janvier affiche 1.5°c de moins qu'à Caen, et même quelques dixièmes de moins qu'à Paris. L'été est un peu juste également, avec notamment deux fois moins de jours de forte chaleur qu'à paris (6/an contre 12/an). Le régime pluviométrique est hybride, avec à la fois un maximum estival (continental) et un maximum de fin d'automne début d'hiver (océanique).

La zone est également bien ventée, autant qu'à Brest en hiver (17.7 km/h de vent moyen en janvier), mais moins que dans les plaines de Hollande (21 km/h à Amsterdam).

 

On retrouve l'orientation dominante SO/NE des vents déjà vue ailleurs dans la zone, aussi bien en France (Paris, Caen, Nantes) qu'à l'étranger (Amsterdam ou Londres)

07015_Lille_C.png

 

07015_Lille_B.png

 

 

Voici encore l'exemple de 2003-2004 pour l'hiver, avec toute la palette des types de temps possibles durant cette saison, du coup de froid (plutôt bref) à -10°c à la grande douceur (txx et tnx de ma période d'étude pour février atteints dans cet exemple). Et pas mal de grisaille, bien sur, comme partout en Europe du Nord et de l'Ouest en cette saison.

07015_DEC03-FEB04.png

 

 

Voici le printemps 2003, dont le bilan neutre cache un mois d’avril particulièrement contrasté, avec notamment des gelées tardives jusqu'au 11/04 (date moyenne de la dernière gelée: 29/03).

07015_APR-MAY03.png

 

 

Voici l'été 2015, déjà présenté à Caen: ici aussi il n'a pas été aussi chaud que dans le sud de la France, on note tout juste un rare 35°c le 01/07 puis c'est du classique pour les Flandres, avec un soleil peu généreux et pas mal de journées fraiches (moins de 20°c de tx).

07015_JUL-AUG15.png

 

 

Et enfin un mois d'octobre moyen, marqué tout de même par un manque de soleil. Elles sont rares les belles journées en automne.

07015_OCT09.png

 

 

Voilà, c'est tout tout cette fois ci en France. Je reviendrais compléter la Méditerranée et peut-être faire quelques stations secondaires lors d'une future série.

 

  • J'aime 6
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

#533. Francfort.

 

Francfort compte en tout 2.3 millions d'habitants avec son agglomération. Strasbourg est à 175kms, Munich 300kms, Amsterdam 365kms et Berlin 440kms.

10637_map0.jpg

 

Francfort est au nord de la plaine du Rhin supérieur, qui se prolonge vers le sud jusqu'à Mulhouse / Bâle. Partout ailleurs c'est un relief assez rugueux, dominé notamment par les nombreux sous massifs du massif Schisteux Rhénan.

10637_dem.jpg

 

La station étudiée est sur l'aéroport, à 15kms du centre ville. Elle est située du bon coté de cet immense plateforme aéroportuaire, ce qui est plutôt bien heureux et lui confère une caractéristique plutôt "campagnarde".

10637_map1.jpg

 

10637_Francfort_A.png

 

On est vraiment à la limite entre le domaine des climats océaniques et celui des climats continentaux: l'ICA est ici de 0.99, un peu en baisse par rapport à Strasbourg (1.02), et pas très loin de celui de Berlin (1.01): l'Allemagne est pas excellence le pays d'Europe le mieux partagé entre ces deux influences, selon un axe sud-ouest / nord est: vers la mer du nord (région des Frises) c'est très océanique (cf fiche de Helgoland), vers l'Autriche et la Tchéquie c'est déjà plus continental (Munich ICA de 1.08, Salzbourg 1.05).

Le régime pluvio est plutôt continental, mais c'est compensé par l'amplitude thermique annuelle plutôt faible pour la latitude: même si les étés sont agréables (20°c de Tm dépassés en juillet), l'hiver n'est pas vraiment froid.

Petite remarque anecdotique: avec 2.3°c de Tm en janvier et 20.5°c en juillet le climat de Francfort sur la période 2000-2018 est thermiquement équivalent à celui de ma ville de Lyon sur les vieilles normales 1961-1990 (2.1°c et 20.7°c).... en 35 ans seulement le climat de Lyon (ou du moins sa chaleur) s'est donc "déplacé" de 540kms ! (et dans le même temps Lyon est devenue presque aussi chaude que Montélimar l'était).

 

On retrouve bien sur cette alternance entre influences continentales et océaniques sur les roses des vents: NE continental, SO océanique. Le vent prend une direction un peu plus méridienne que dans les grandes plaines du nord de la France ou du Bénélux en raison de la canalisation des flux dans la plaine du Rhin.

10637_Francfort_C.png

 

10637_Francfort_B.png

 

 

Voici l'hiver 2001-2002, on retrouve les deux influences qui découpent cet hiver à peu près en deux parties:

- du 07/12 au 18/01 c'est généralement continental, avec notamment du froid inhabituel début janvier (des tn inférieures à -15°c sont devenues rares depuis le début de ce siècle).

- après le 18/01 s'installe une longue séquence océanique, avec parfois de la grande douceur.

10637_DEC01-FEB02.png

 

 

Voici le printemps 2000, une saison assez contrastée.

10637_APR-MAY00.png

 

 

Voici l'été 2009: on retrouve ici un trait plutôt continental avec des orages assez fréquents.

10637_JUL-AUG09.png

 

 

Et voilà pour finir un mois d'octobre très représentatif du milieu de l'automne: quasiment tout fut normal durant ce mois de 2004, même ce dernier jour de chaleur en début de mois n'est pas aberrant (0.5 j en moyenne de jour avec chaleur en octobre sur la période d'étude).

10637_OCT04.png

 

 

Voilà, c'est tout pour Francfort.

 

Modifié par mottoth
  • J'aime 6
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)
il y a 42 minutes, mottoth a dit :

#533. Francfort.

 

Petite remarque anecdotique: avec 2.3°c de Tm en janvier et 20.5°c en juillet le climat de Francfort sur la période 2000-2018 est thermiquement équivalent à celui de ma ville de Lyon sur les vieilles normales 1961-1990 (2.1°c et 20.7°c).... en 35 ans seulement le climat de Lyon (ou du moins sa chaleur) s'est donc "déplacé" de 540kms ! (et dans le même temps Lyon est devenue presque aussi chaude que Montélimar).

Pas si anecdotique que ça.

Merci de mettre des chiffres sur un phénomène que l'on remarque bien.

Je me dis régulièrement que Strasbourg est en train de s'approcher du climat de Toulouse... On y arrivera tôt ou tard

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
Il y a 16 heures, RomainD a dit :

Pas si anecdotique que ça.

Merci de mettre des chiffres sur un phénomène que l'on remarque bien.

Je me dis régulièrement que Strasbourg est en train de s'approcher du climat de Toulouse... On y arrivera tôt ou tard

 

Oui, on doit pouvoir multiplier les exemples.

 

J'ai eu de grosses coupures internet (tant fixe que mobile) hier en fin de journée, je termine cette fiche sur Francfort cet après midi (il me reste juste un exemple de mois d'octobre à poster).

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy
il y a 26 minutes, mottoth a dit :

 

Oui, on doit pouvoir multiplier les exemples.

 

J'ai eu de grosses coupures internet (tant fixe que mobile) hier en fin de journée, je termine cette fiche sur Francfort cet après midi (il me reste juste un exemple de mois d'octobre à poster).

 

Pour continuer le parallèle on retrouve désormais un niveau de température dans le sillon mosellan (Metz-Nancy) équivalent à ce que l'on trouvait en plaine de Saône au nord immédiat de Lyon dans la période 1961-1990 (Macon, Villefranche).

 

Nancy, températures moyennes sur la période 2000-2018

2,6° en janvier,

20,1° en juillet,

 

Villefanche-sur-Saôn,e températures moyennes sur la période 1961-1990 :

2,5° en janvier,

20,2° en juillet.

 

Les vins lorrains (côte de Moselle, Toul...) ont sans doute de beaux jours devant eux.

Modifié par thib91
  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
il y a 11 minutes, thib91 a dit :

 

Les vins lorrains (côte de Moselle, Toul...) ont sans doute de beaux jours devant eux.

 

A un bémol près: l’ensoleillement. A la louche la Moselle doit avoir au moins 200h annuelles de moins que le val de Saône, de même que Francfort reste loin derrière Lyon (1720 h/an contre 1975h/an à Lyon sur 1961-1990). Mais l'évolution du climat va dans le bon sens pour ces vins, c'est clair.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Nancy
Il y a 1 heure, mottoth a dit :

 

A un bémol près: l’ensoleillement. A la louche la Moselle doit avoir au moins 200h annuelles de moins que le val de Saône, de même que Francfort reste loin derrière Lyon (1720 h/an contre 1975h/an à Lyon sur 1961-1990). Mais l'évolution du climat va dans le bon sens pour ces vins, c'est clair.

 

Effectivement, ceci dit en période estivale élargie (de mai à septembre), l'écart n'est pas énorme , la différence est par exemple d'à peine 8% entre Dijon et Nancy, avec une tendance à la hausse de l'ensoleillement ces dernières années en juin et septembre. A voir si cette tendance se poursuit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
Le 28/11/2018 à 16:03, mottoth a dit :

#533. Francfort.

 

L'Allemagne est pas excellence le pays d'Europe le mieux partagé entre ces deux influences, selon un axe sud-ouest / nord est: vers la mer du nord (région des Frises) c'est très océanique (cf fiche de Helgoland), vers l'Autriche et la Tchéquie c'est déjà plus continental (Munich ICA de 1.08, Salzbourg 1.05).

 

 

Bonne illustration de ce que j'écrivais hier avec la carte des températures de ce matin: de la douceur océanique au nord-ouest, de l'air froid continental au sud-est. Les régions d'Allemagne "à tendance continentale" (ICA>1) se trouvaient ce matin grosso modo au sud-est de l'isotherme 0°c:

10xxx_29NOV2018_0600Z.jpg

 

PS: ca y est, j'ai enfin pu compléter cette fiche sur Francfort.

  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : La Tronche (260 m)

Merci pour cette  dernière fiche de Francfort dont le climat ressemble beaucoup à celui de Strasbourg, la différence principale semble être dans les Tnn un peu plus basses à Strasbourg.

Petite précision : Salzbourg est en Autriche et non en Allemagne comme le texte pourrait le faire supposer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

#534. Hanovre.

 

Hanovre est la 3e plus grande ville du nord de l'Allemagne, elle compte 530 000h intra-muros et 1.1 million pour l'agglomération.

Berlin est à 245kms, Francfort 280kms, Helgoland 225kms, Copenhague 400kms et Munich 480kms.

10338_map0.jpg

 

Le nord de l'Allemagne est essentiellement de la plaine, on l'avait déjà vu pour Berlin. Les premières collines sérieuses sont à 25kms au sud de la ville, et le massif du Hartz à 75kms.

10338_dem.jpg

 

La station étudiée est située sur l'aéroport, bien à l'écart des plus grosses surfaces bétonnés. Nous sommes en limite nord de l'agglomération, à 11kms du centre ville, c'est donc bien campagnard.

10338_map1.jpg

 

10338_Hanovre_A.png

 

Nous sommes dans la moitié nord-ouest de l'Allemagne, celle où les influences océaniques l'emportent sur les continentales: confirmation par l'ICA de 0.93, "climat océanique dégradé". Le froid peut cependant être mordant, avec une tnn de quasi -20°c sur la période d'étude et une txn de -11°c: aucun relief ne freine l'arrivée du froid depuis la Russie et la Pologne lorsque le flux est bien orienté. Mais rien non plus ne freine la douceur hivernale en provenance de la mer du Nord, d'ailleurs ce climat est assez venté avec des valeurs moyenne de 17km/h en hiver, similaires à celles de Brest. L'été n'est pas très chaud, mais là encore la progression par rapport aux normales du siècle dernier doit être impressionnante, approximativement je dirais que les étés de ma période d'étude sont ceux que connaissait le bassin Parisien sur les normes 1961-1990.

 

Les roses des vents font la part belle aux vent zonaux (au "anti-zonaux" si de l'est), et le flux d'origine océanique semble l'emporter en toutes saisons:

10338_Hanovre_C.png

 

10338_Hanovre_B.png

 

 

Voici un hiver bien moyen (2004-2005), avec des alternances entre de la douceur océanique et du froid modéré.

Les phases de douceur peuvent donner facilement une semaine complètement hors gel, les phases froides sont souvent un peu neigeuses mais sans excès. La "rusticité" (réduite ici à la seule tnn annuelle médiane, il existe des définitions bien plus complexes de cette notion) est d'environ -11°c: le gel sévère sous -10°c n'est pas forcément atteint chaque année, sur cet exemple il a fallu attendre le dernier jour de l'hiver météorologique pour le trouver.

10338_DEC04-FEB05.png

 

 

Le printemps 2005 n'est pas un exemple parfait: le mois de mai fut quand même bien frais et maussade, cependant on y trouve un coup de chaleur remarquable en fin de mois, et d'une manière générale cette année bien contrastée montre bien l'étendue des possibles en cette saison.

10338_APR-MAY05.png

 

 

En été la forte chaleur ne s'installe normalement jamais très longtemps, et il faut endurer pas mal de séquences vraiment grises et fraiches.

10338_JUL-AUG12.png

 

 

Enfin un exemple de mois d'octobre parfaitement normal: le gel a été frôlé (mais pas atteint) dès le début de la 2e décade, en moyenne il arrive à la fin du mois.

10338_OCT04.png

 

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

  • J'aime 4
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Brasilia, Brésil
Il y a 5 heures, mottoth a dit :

#534. Hanovre.

 

Nous sommes dans la moitié nord-ouest de l'Allemagne, celle où les influences océaniques l'emportent sur les continentales: confirmation par l'ICA de 0.93, "climat océanique dégradé". Le froid peut cependant être mordant, avec une tnn de quasi -20°c sur la période d'étude et une txn de -11°c: aucun relief ne freine l'arrivée du froid depuis la Russie et la Pologne lorsque le flux est bien orienté. Mais rien non plus ne freine la douceur hivernale en provenance de la mer du Nord, d'ailleurs ce climat est assez venté avec des valeurs moyenne de 17km/h en hiver, similaires à celles de Brest. L'été n'est pas très chaud, mais là encore la progression par rapport aux normales du siècle dernier doit être impressionnante, approximativement je dirais que les étés de ma période d'étude sont ceux que connaissait le bassin Parisien sur les normes 1961-1990.

 

 

Merci Mottoth pour cette fiche sur Hanovre.

En comparant les moyennes mensuelles des Tn et Tx de la période 2000-2018 avec les normales de 1961-1990, l'augmentation est sensible en effet:

 

Hanovre 3.png

 

10338_Hanovre_A.png

Modifié par Peki2
Ajout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

00000_MAP_11DEC2018.jpg

 

Je pense que je vais remplacer la longue liste des fiches avec leur lien en première page par cette carte. Pour l'instant ce n'est qu'une image statique qui pointe vers la vrai carte, je n'ai pas encore trouvé comment intégrer la carte directement dans le forum (mais est-ce vraiment possible ?).

Une fois la carte ouverte on peut bien sur zoomer et dézoomer à volonté, et cliquer sur un repère pour obtenir le lien vers la fiche (ou du moins la bonne page du forum).

 

Modifié par mottoth
  • J'aime 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant