Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sebaas

Semaine du 17/01/2011 au 23/01/2011

Messages recommandés

Posté(e) - Lieu : Gentilly

Je partage cet avis. D'ailleurs, j'ai l'impression que certains ont tendance à faire le raccourci qui consiste à dire que si les hauts géopotentiels ne montent pas au minimum jusqu'en Islande alors on aura pas de temps hivernal (je crois que décembre 2010 y est pour quelque chose). On peut par exemple montrer qu'un blocage centré à l'ouest de la GB par exemple peut entrainer des conditions très hivernales sur une bonne partie du pays (je pense notamment au sud qui a été relativement épargné par la neige et le froid à cause justement de ces blocages en GA trop élevés en latitude):

archives-2006-1-27-12-0.png

Depuis décembre 2010, j'ai eu peu le sentiment qu'on attend systématiquement un GA ou un AS...Or, ce ne sont pas les seules synoptiques amenant le froid ou la neige en France.

Sauf que sur ton exemple, il y a une dépression au sud de l'espagne qui empêche l'anti de descendre trop au sud et elle accentue le flux continental.

Ce n'est pas le cas dans les modèles CEP et GFS pour l'instant. Rien ne retient l'affaissement possible de l'anti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest

Rien ne change au final : si des analyses dépassent les 200h c'est parce que cette échéance est plus intéressante à traiter qu'un flux de SO assuré en bordure d'une dorsale Méditerranéenne; car plus l'échéance est lointaine, plus elle laisse de champ aux incertitudes.

Parfois on a de bonnes prévisibilités à 200h, ou plus. Mais tout dépend de l'échelle considérée : une configuration globale peut être cernée longtemps à l'avance, mais les détails (qui feront le temps sensible) ne le seront que 48h avant l'échéance (ou moins). D'autres fois, l'évolution globale est délicate à cerner longtemps à l'avance, alors la fine échelle est impossible à appréhender.

Il y a plusieurs types de posts ici : ceux qui cherchent à coller au plus près ce qu'on peut affirmer; ceux qui appuient sur des potentiels (donc sur les incertitudes) en l'état actuel des modèles. D'autres posts associent ces deux types de contenus.

Beaucoup ne comprennent pas cette diversité des approches. Mais il faut savoir que vous n'êtes pas sur le site de Météo-France avec un seul scénario à retenir : ici c'est un forum de passionnés, et c'est normal que s'exprime une diversité si les posts sont argumentés.

Alors ne cherchez pas ici LA vérité de l'atmosphère. Vous aurez DES vérités.

Ceux qui dénigrent, c'est qu'ils n'ont rien compris au film, ou cherchent à se faire remarquer.

Sur ce, je retourne dans ma retraite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Au NE de Pont de Beauvoisin 73 et à Chambéry en Savoie (Alt. 288 m à Pont, trajets réguliers étagés entre 260 m et 630 m d'altitude.)

Je ne comprends pas le pessimisme sur le forum. Un bel anticyclone de la Saint-Vincent avec peut-être des conditions encore plus hivernales à terme... Que faut-il de plus pour un pays tempéré ? Des anomalies de températures mensuelles à -3°C sont bien rares dans nos contrées tout de même... Et finalement, on pourrait observer que ce mois de janvier ne serait pas si doux que cela, au moins pour le Nord de la Loire...

Cordialement.

+1,

Je crains que de la même manière certains intervenants ont un peu raté la prévision du redoux de ces derniers jours, ils semblent passer un peu à côté du refroidissement.

Je crains aussi que le fait de prendre parfois un peu trop de distance avec les modèles concernant notre pays et ses environs favorise peut-être ce genre de situation...

Le refroidissement la semaine prochaine est bel et bien en vue sur la majorité des modèles, mais son étendu et les différents critères associés restent à définir vu que les modèle sont encore loin d'être calés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)

Flux de Soud-Ouest ?! default_confused1.gif

Ah bon...

Ça y est, on peut fermer le topic alors default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Il n'empêche, malgré ce que j'ai pu lire, que GFS ne change pas de scénario, les éléments synoptiques sont simplement décalés à l'Est, ce qui nous pose sous le couvercle de HP qui à l'initial était vu sur l'Atlantique au large de nos cotes.

Avec le run de ce soir, ce ne serait pas la douceur généralisée, vu la mollesse du flux. Il est clair que jusque là ce modèle voyait les Hp s'élever plus à l'Ouest, tout en allant s'étendre jusqu'aux portes de la Scandinavie ce qui nous valait un flux d'Est assez froid.

Là ce n'est plus le cas, soit il y aurait un léger flux d'Est en basses couches, ou pas de flux. Mais rien n'est encore arrêté. A vous lire on croirait que tout est plié, or, compte tenu des échéances, les projections évolueront encore.

Bon allez, le temps sera surement meilleur demain, au moins sur les modèles default_sleeping.gif

Exactement ... c'est clairement un flux d'est pour au moins le sud de la France sur GFS ! Un bon gros anti un poil plus au nord et quelques creusements en méditerranée et c'est parfait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Il va falloir faire la part des choses...

Hier soir, je reprenais les propos de Run, Jonathan et Guy Plaut pour souligner le potentiel qui restait réel, d'arriver à des conditions de blocage...C'était l'état accessible de l'atmopshère. Donc, ce n'était pas aussi désespérant que la perspective déjà maintes fois connue de ne pouvoir arriver à rien, nothing, nichts...Lors de certaines situations, je me souviens m'être opposé, à tort même si j'argumentais, à Virgile et même à Oozap, qui pronostiquaient, assez sûrs d'eux, des situations totalement défavorables à tout blocage durant 15 jours. Je cherchais alors le moindre indice, et pire, j'en arrivais à arguer de mon expérience d'alors pour extrapoler à partir des modèles...J'avais tort (c'était en décembre 2005 ou janvier 2006, je crois) Résumé, on n'en est pas là du tout. Des états possibles de l'atmosphère laissent entendre, laissent attendre, ou laissent espérer, le retour à un flux de nord modéré, sans excès, mais intéressant ou à un flux légèrement continental, intéressant, mais sans excès.

Ensuite, je disais hier soir, que nous nous fourvoyions peut-être (moi le premier !) ceux qui, parmi nous, cherchaient le moindre indice de formation de blocage nordique, parce que :

1) la situation n'offrait plus la même magie de réalisation systématique de chaque (ou presque) configuration hivernale proposée à long terme. Plus la même magie que l'an dernier...Mais cela ne signifiait pas que c'était impossible. Ce n'est pas parce qu'un scénario favorable a été repoussé une ou deux fois, de 2 jours, ou de 5 jours, qu'il ne se réalisera jamais. La probabilité a baissé qu'il se réalise, mais il peut se concrétiser. Au risque de me répéter lourdement, nous accordions peut-être un peu trop de crédit à des projections très lointaines, au-delà de 168h, qui peuvent se réaliser, mais qui ont lors d'hivers plus "normaux", une probabilité moins grande de se concrétiser.

2) hier soir, les signaux que l'on espérait depuis des jours n'apparaissaient pas encore, ou de façon bien plus partielle que le matin même. Pire, le renforcement du vortex nord-américain, apparaissant alors inéluctable au gré de l'évolution que nous observions de run en run, chez les ensemblistes surtout, et la prégnance de l'anti sur la France de plus en plus grande, rendait tout espoir de blocage plutôt vain à échéance raisonnable (sous les 168h) et un peu fou à échéance déraisonnable (plus de 168 h)

3) Cependant, et malgré les deux points précédents, même entre 120 et 168h, qui sait, les projections pouvaient changer...Même si je n'y croyais guère, à ce providentiel retournement opportun de dernière minute, il peut toujours arriver eu égard aux lacunes des modélisations, au chaos atmosphérique, ou au battement d'aile des canaris de ma voisine, à la rigueur.

Où en est-on ?

"Alors, regarde, regarde un peu, tu verras tout ce qu'on peut faire si"...on regarde mieux.

Bah, oui, un petit plagiat, et hop, ça repart !

Alors regardons mieux :

- pas d'espoir de blocage nordique à échéance raisonnable. Malgré ce que j'ai dit en 3, cela m'a l'air plié, et c'était déjà le cas hier, et avant-hier et...

-encore moins de projection de vdf à échéance raisonnable

- La date du 20, que l'on marquait comme un changement de synoptique possible, c'est encore dans 192h : ce n'est encore pas une échéance raisonnable...

-...et pourtant, elle marque bien un changement, presque à coup sûr, car entre 144h et 168, on a déjà le même type de projection vers la GB l'Irlande, de hauts géopotentiels, bien fins, comme on les aime. C'est ce que montrent GFS et ECMWF, un peu plus à l'ouest pour le second. Cela, c'est un indice assez fiable et à échéance devenant raisonnable.

-le scénario de De Bilt pour le CEP est un des plus doux (même si on remarque que l'on ne serait pas dans la synoptique moyenne de froid intense, c'est sûr....)

-la projection, ainsi rendue possible et tangible, d'un tel anti de "faux blocage" sur la GB donnera déjà une teinte assez hivernale et pourrait même, en notant la répartition des éléments sur l'hémisphère nord, donner lieu à une situation ultérieure très propice aux hivernophiles les plus exigeants. Mais ce dernier point appellerait spéculation et ne mérite donc aucun attachement. D'autant qu'il n'apparait pas explicitement, ou à des degrés hautement discutables et disparates, sur les modèles, même à des échéances très excessives.

En vertu de tous ces points, personnellement, j'ai bien aimé aujour'hui les messages de DJ, et surtout ceux d'orage-juice, Oliv92 et Stéphane Fievet ce soir.

Cependant, il faut encore savoir raison garder et lucidité conserver : entre optimisme béat de celui qui verrait une VDF et pessimisme morose de celui qui voit l'hiver enterré, il y a sans doute un juste milieu dont nous devrions avoir la sagesse de nous inspirer.

Il est vrai qu'en la matière, et en peu de mots, Guy Plaut fait encore autorité. Il ne nie pas la possibilité de "vrai blocage", état accessible de la matière selon lui, qui a de la bouteille, mais il ne peut en rien, pour l'heure, la pronostiquer.

Bonne soirée !

Edit : pardon pour mes ajouts et corrections successives pendant 15 minutes, après avoir posté le message !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Bourth

Ce que l'on constate ce soir sur le modèles (j'oublie volontairement l'influence de l'anticyclone Russe):

A 144h nous avons une première dorsale en approche

ECH1-144.GIF?12-0

elle est prévue s’échouer sur l'europe de l'ouest

ECH1-168.GIF?12-0

http://91.121.84.31/modeles/gfs/run/gfsnh-0-144.png?12

UN144-21.GIF?12-19

http://91.121.84.31/modeles/bom/run/bomnh-0-156.png?12

On constate que GFS déterministe est isolé puisque cette dorsale irait jusqu'en europe centrale, ce qui n'est pas le cas de tous les modèles.

Un peu plus tard une autre dorsale (n°2) vient s'ajouter à la première

ECH1-168.GIF?12-0

http://91.121.84.31/modeles/bom/run/bomnh-0-180.png?12

Donc dans la première partie de semaine nous aurions un rafraîchissement certain, avec une météo assez molle (passage perturbés possibles, mais en particulier sur le nord-est et sans grande activité)

On peut miser ensuite sur un flux de composante "nord" mais là les divergences sont encores relativement élevées , cela dépendra de l'anticyclone atlantique (dorsale n°2)

Donc pas la peine de se lamenter, pas la peine de se réjouir, il faut prendre du recul sur ce coup et observer l'évolution qui peut aboutir sur un blocage, ca semble compromis en début de semaine, mais pour la deuxième partie de semaine tout peut s'accélérer .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[...]

Donc dans la première partie de semaine nous aurions un rafraîchissement certain, avec une météo assez molle (passage perturbés possibles, mais en particulier sur le nord-est et sans grande activité)

On peut miser ensuite sur un flux de composante "nord" mais là les divergences sont encores relativement élevées , cela dépendra de l'anticyclone atlantique (dorsale n°2)

Donc pas la peine de se lamenter, pas la peine de se réjouir, il faut prendre du recul sur ce coup et observer l'évolution qui peut aboutir sur un blocage, ca semble compromis en début de semaine, mais pour la deuxième partie de semaine tout peut s'accélérer .

Merci pour cette très bonne synthèse, Kéké. C'est empreint de bon sens et de lucidité ça.

J'ajouterai pour la dorale que je cite aussi, à partir de GFS et ECMWF qu'entre 144h et 168h, avant de s'échouer et me faisant violence pour ne pas tenir compte de la suite, trop lointaine, elle s'étire de fort belle manière, très finement. et c'est bien constaté par les deux gros modèles.

La suite est non seulement sujette à caution, chez l'un comme chez l'autre, mais prêterait à des évolutions assez différentes : cependant, ce ne serait ni le Big One des blocages nordiques, ni à l'opposé le pur écrasement en AF sub-tropical ou effacement au profit d'un ZO.

Enfin, touche étonnée d'un Loon aux aguets, je prends encore cette échéance de 144 pour montrer chez GFS comme chez ECMWF, qu'aucune mécanique ondulatoire marquante n'est modélisée sur tout l'hémisphère nord. Cela ne peut pas tenir longtemps ainsi. Alors, ne me faisant pas violence et jetant un coup d'oeil (mais super rapide, hein) au-delà de 168 h, on peut voir voir que c'est le Pacifique qui récolterait la plus belle ondulation par rapport à la nôtre, qui s'échoue un peu, pour reprendre le mot de Kéké...Cependant, même sur le Pacifique, là-encore, c'est le vortex nord-américain qui la ferait vite basculer, cette ondulation, contrariant aussi un beau blocage.

Petit sentiment personnel : je pense que le système ondulatoire va reprendre du service, plus vaillamment, sur le Pacifique, comme sur l'Atlantique, mais il faudra pour savoir quand cela pourrait avoir lieu, estimer pour combien de temps l'hégémonie du vortex nord-américain sera maintenue. On peut tabler sur une moyenne d'une semaine, puisque des redistributions des cartes à l'échelle hémisphérique se font souvent en à peu près 7 jours...Mais c'est extrapolé et c'est très personnel. Donc, je repasse en mode patient et raisonnable et j'attends, objectivement, zen, dans l'attente réjouie et l'acceptation de ce que l'atmosphère nous aura réservé. "Cultivons la patience et l'instant présent." (Signé Grand maître, mage et gourou Loon, premier du nom !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que l'on constate ce soir sur le modèles (j'oublie volontairement l'influence de l'anticyclone Russe):

A 144h nous avons une première dorsale en approche

http://www.meteociel...H1-144.GIF?12-0

elle est prévue s'échouer sur l'europe de l'ouest

http://www.meteociel...H1-168.GIF?12-0

http://91.121.84.31/...nh-0-144.png?12

http://www.meteociel...44-21.GIF?12-19

http://91.121.84.31/...nh-0-156.png?12

On constate que GFS déterministe est isolé puisque cette dorsale irait jusqu'en europe centrale, ce qui n'est pas le cas de tous les modèles.

Un peu plus tard une autre dorsale (n°2) vient s'ajouter à la première

http://www.meteociel...H1-168.GIF?12-0

http://91.121.84.31/...nh-0-180.png?12

Donc dans la première partie de semaine nous aurions un rafraîchissement certain, avec une météo assez molle (passage perturbés possibles, mais en particulier sur le nord-est et sans grande activité)

On peut miser ensuite sur un flux de composante "nord" mais là les divergences sont encores relativement élevées , cela dépendra de l'anticyclone atlantique (dorsale n°2)

Donc pas la peine de se lamenter, pas la peine de se réjouir, il faut prendre du recul sur ce coup et observer l'évolution qui peut aboutir sur un blocage, ca semble compromis en début de semaine, mais pour la deuxième partie de semaine tout peut s'accélérer .

Je te rejoins parfaitement également. Les modèles tiennent leur promesse depuis une semaine pour l'échéance promise et on semble avancer même si c'est à petits pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest

Sur le dernier GFS, le blocage se forme un peu plus au nord et à l'est par rapport au 12z qui le voyait sur le sud GB, là ce serait entre GB et Norvège. Comme quoi il suffit de pas grand chose et comme l'a dit kéké tout peut vite basculer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Gentilly

Le GFS 18z de ce soir est la copie conforme du bulletin de la chaine météo.

Que faut-t-il en conclure? j'en sais rien blink.gif

Bonne nuit à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Haute Joux, Les Fourgs 1140m

Je te rejoins parfaitement également. Les modèles tiennent leur promesse depuis une semaine pour l'échéance promise et on semble avancer même si c'est à petits pas.

oui kéké, c'est ce que j'explique depuis quelques jours, avec entetement, ce scénario qui me tiens à coeur lolpar contre gfs18z est surprenant puisque la deuxième ondulation vient pousser la première pour constituer un anti scandinave, alors que les modèles européens prévoient un renforcement de l'AA

options différentes, froides les deux mais de flux différents ...Est ou Nord les paris sont ouverts

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Trégunc (29) 7km au SE de Concarneau

oui c'est ce que j'explique depuis quelques jours, avec entetement, ce scénario qui me tiens à coeur lol

par contre gfs18z est surprenant puisque la deuxième ondulation vient pousser la première pour constituer un anti scandinave, alors que les modèles européens prévoient un renforcement de l'AA

options différentes, froides les deux mais de flux différents ...Est ou Nord les paris sont ouverts

C'est un scénario qu'avait entrevue CEP il y a 2 jours... default_blink.png

La thèse de DJ tient encore à un fil default_flowers.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GFS 18z, est l'une des illustrations des possibles auxquels nous pouvons nous attendre. C'est typique d'une des suites possibles et logiques (la plus favorable aux hivernophiles) d'un étirement de fins géopotentiels tel qu'on le voit entre 144h et 168h.

Mais ce n'est qu'un run et l'évolution hivernophile se produit encore réellement à échéances déraisonnables. Donc ce serait trahir patience et sagesse réunies que d'en tirer d'hâtives conclusions.

Attendons de voir comment se comporteront les autres déterministes demain et surtout les ensemblistes. Et surtout attendons de voir quand cette réalisation effective et complète de scénario de blocage sera envisagée, enfin, à une échéance de 144h, voire moins !

default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> Bonne nuit de Loon, décidément rempli de zénitude ce soir ! default_191769.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Saint Hilaire (195m), 20km au Sud de Toulouse (Haute Garonne)

Je te rejoins parfaitement également. Les modèles tiennent leur promesse depuis une semaine pour l'échéance promise et on semble avancer même si c'est à petits pas.

Oui Kéké et Run ... Que ce soit avec CEP ou bien avec GFS 18Z, ce sont de petits pas, mais des pas qui vont dans le bon sens ...

Même si à l'évidence, ils ne prennent pas, tous deux, le même chemin. Pour l'un (l'européen), le refroidissement progressif viendrait du Nord du fait d'un AA positionné sur l'Atlantique, mais pousant relativement haut ...

CEP

Alors que pour GFS, du fait de la présence de la bulle chaude plus au Nord-Est, le flux serait à l'Est

GFS

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GFS de ce matin n'est pas extraordinaire pour le retour du froid.

Le CEP quant à lui ne voit plus l'anticyclone sur l'Atlantique (à 192 heures) mais le modélise sur la GB. Le flux serait donc de l'Est. Ce qui risquent de manquer, ce sont des BP Méditerranéenes plus creuses pour nous aspirer le froid en attente sur l'Europe de l'Est. Si tel sera le cas nous pouvons espérer une bonne séquence de froid à compter du 24 janvier (hors topic donc).

Mais peut être que je me trompe sur toute la ligne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Haute Joux, Les Fourgs 1140m

on semble assez renseigné sur la première ondulation qui donne un peu de neige sur massifs du NE le 18 ou 19

ensuite effectivement elle donne un anticyclone au nord de la france avec un léger flux d'ENE

Mais grosse incertitude sur la deuxième ondulation et l'influence du flux atlantique très mal appréciée par nos modèles, je trouve!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit tour rapide des modèles. Attention, ça va pas trainer.

GFS et UKMO voient un rafraichissement marqué avec une petite perturbation qui aurait du mal à s'éloigner de nos contrées Mardi à Mercredi (à l'origine c'était Dimanche à Lundi) :

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1501.png

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rukm1441.gif

On peut penser que le refroidissement sur GFS est franchement "réussi" car sur UKMO on peut parier qu'il ne serait pas si franc : http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1682.png

Et puis ensuite ? L'anticyclone veut déjà se décaler vers l'Est mais nous fait conserver une atmosphère nettement hivernale dans les mailles fines : http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1921.png

CEP est une nouvelle fois plus passionnant, mais comme je voulais le dire hier soir, lorsque je fus découragé par certains posts, on est pas au niveau du 12z empreint d'espoirs.

La dégradation de Lundi est bien plus humide et franche. CEP est stable de ce côté :

http://www.wetterzentrale.de/pics/Recm1201.gif

Puis l'anticyclone nous délivrerait un flux d'Est tout en de décalant vers l'Est : http://www.wetterzentrale.de/pics/Recm1441.gif (toujours un poil plus d'anomalies en Médi que GFS)

Mais contrairement à GFS en mailles larges, sur CEP, la deuxième pulsion Atlantique permettrait de renforcer d'un cran les sensations hivernales :

http://www.wetterzentrale.de/pics/Recm1921.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Recm1922.gif

Globalement, on note, si je me rapporte à ce que je pensais lorsque j'entrevoyais l'AR allant en Europe ainsi qu'en me basant sur les propos forts intéressants de Yann et Run d'il y a une semaine, on constate que les hauts géopotentiels, ou en tout cas les anticyclones, surviennent bien là où on les attends. Les pulsions sont prévisibles et interviennent bien comme il faut. Mais, force est de constater que le décalage "classique" vers l'Ouest des HP dans ces cas de flux maridiens accrus ont beaucoup de mal à s'effectuer et ne s'effectue même pas du tout, à cause du cyclonisme subarctique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais grosse incertitude sur la deuxième ondulation et l'influence du flux atlantique très mal appréciée par nos modèles, je trouve!

oui très grosse, mais déjà la première est super mal calée déjà je trouve. On a des différences béantes entre GEM d'un côté et CEP de l'autre (certains scenarios de GEFS font mieux encore). Or, celle-ci est à mon sens capitale puisqu'elle se déroule à même notre pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et d'un point de vue hémisphérique ?

Eh bien les modèles s'unissent pour voir l'AR disparaitre progressivement mais surement. Avantage, cela laisse les masses d'air froides humide pénétrer jusqu'en Russie ; inconvénient : cela décentre le centre de gravité vortical. Autrement dit, il serait génial que l'AR daigne placer une petite bubulle de HP vers le pôle avant de crever. Mais aucun modèle ne voit vraiment cela.

En revanche, on a malgré tout une ligne Sud Groenland, Pôle Nord, Mer d'Okhotsk qui démarque un vortex très puissant d'un vortex bien ramolo. Autrement dit, si ça pousse bien côté Atlantique, il y aura à mon avis des brèches intéressantes à creuser. Il ne faut juste pas qu'elles se fasse rabattre par les dépressions creusées au large du Québec.

Deuxième chose à souligner, les modèles ne sont pas d'accord sur la gestion du puissant vortex. BOM le voit filer loin sur l'Amérique, GFS le voit camper sur le Nord Canada, CEP le voit se scinder en deux parties : une nord Canada et une autre filant vers Béring.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest

Tous les modèles semblent désormais en accord pour un rafraichissement à partir de mardi ou mercredi prochain:

http://91.121.84.31/...ogaps-0-144.png

http://www.meteociel...1-144.GIF?13-12

http://91.121.84.31/...11300-0-144.png

http://91.121.84.31/...0/bom-0-144.png

http://www.meteociel...00/UW144-21.GIF

On note cependant pas mal de disparités entre les modèles à 144h et l'intensité du rafraichissement varie sensiblement d'un modèle à un autre. Comme l'a dit DJ, UKMO est moins favorable au froid que CEP par exemple. GEM semble par contre isolé avec son creux dépressionnaire positionné sur l'Irlande:

http://91.121.84.31/...0/gem-0-144.png

Pour la suite, on aurait une fin de semaine froide globalement anticyclonique:

http://www.meteociel...00/ECM1-192.GIF

http://91.121.84.31/...11300-0-192.png

http://91.121.84.31/...0/bom-0-192.png

CEP étant là encore le plus prometteur en terme de froid avec le flux d'est qui parvient à ramener les anomalies basses continentales vers la Méditerranée.

Pour la suite, grosse divergence entre GFS et CEP et même BOM:

- GFS voit l'écrasement des hautes pressions sur la France avec un temps restant froid et calme mais on sent que les dépressions atlantiques poussent et on pourrait rapidement repasser dans un régime ZO:

http://91.121.84.31/...11300-0-216.png

- CEP maintient un blocage sur la GB avec un flux restant orienté à l'est, on se dirigerait vers un bon coup de froid plus durable que sur GFS:

http://www.meteociel...1-216.GIF?13-12

- BOM reprend son scénario d'hier soir avec un AA remontant assez haut sur l'Atlantique faisant basculer le flux au nord sur le pays:

http://91.121.84.31/...0/bom-0-216.png

- GEM se rapproche plutôt du CEP avec un anti GB mais GEM diverge fortement des autres déterministes dès 144 heures:

http://91.121.84.31/...em-0-216.png?00

Cette analyse basée uniquement sur les déterministes est à prendre avec beaucoup de précaution car en jetant un œil sur les ensemblistes je m'aperçois que c'est pas du tout stabilisé sur GEFS dès 144h:

http://www.meteociel...&mode=1&ech=144

Cette première pulsion n'est vraiment pas bien cernée, il va donc falloir attendre car on voit que cette pulsion conditionne la suite des évènements:

http://www.meteociel...&mode=1&ech=168

C'est marrant car à très long terme on retrouve plusieurs scénarios GEFS qui tendent vers le scénario de CEP d'hier soir et BOM de ce matin avec un AA remontant sur l'Atlantique:

http://www.meteociel...&mode=1&ech=216

L'écart-type sur le diagramme de températures est énorme pour De Bilt, ce qui confirme la mauvaise fiabilité à long terme:

http://www.knmi.nl/e...agse/index.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Béthune

On note cependant pas mal de disparités entre les modèles à 144h et l'intensité du rafraichissement varie sensiblement d'un modèle à un autre. Comme l'a dit DJ, UKMO est moins favorable au froid que CEP par exemple. GEM semble par contre isolé avec son creux dépressionnaire positionné sur l'Irlande:

http://91.121.84.31/...0/gem-0-144.png

Que cette situation est compliquée...

Les divergences apparaissent à des échéances tout à fait raisonnables et plus précisément à partir de 120h.

D'ailleurs ce que je remarque ce matin, c'est l'association presque de BOM, d'UKMO et de CEP à cette échéance, du moins dans les grandes lignes :

BOM : http://91.121.84.31/modeles/bom/run/bom-0-120.png?00

CEP : http://www.meteociel.fr/modeles/ecmwf/run/ECM1-120.GIF?13-12

UKMO : http://www.meteociel.fr/ukmo/archives/2011011300/UW120-21.GIF

L'anomalie dépressionnaire que tu mets en avant est globalement modélisée au même endroit sur UKMO et CEP, un peu plus à l'Est sur BOM.

Or, cette anomalie est plus active sur CEP et ce n'est pas anodin pour la suite du scénario.

Ça permet dors et déjà aux hauts géopotentiels de se dresser plus franchement vers le Nord des Iles Britanniques, plutôt que de s'affaisser et s'étendre vers le continent comme sur BOM et UKMO.

La seconde incertitude proviens des basses pressions Nord-Atlantique qui circulent tout là haut, à proximité de l'Islande.

Sur certains modèles comme BOM et UKMO, celles-ci restent soudées ne permettant aucune remontée des anomalies hautes :

BOM : http://91.121.84.31/modeles/bom/run/bom-0-132.png?00

UKMO : http://www.meteociel.fr/ukmo/run/UW144-21.GIF?13-06

Contrairement à CEP ou GFS, ou c'est plus morcelé :

GFS : http://images.meteociel.fr/im/2386/gfs-0-138_yjh6.png

CEP : http://www.meteociel.fr/modeles/ecmwf/run/ECM1-144.GIF?13-12

Ceci est notre première ondulation et elle a une importance considérable pour la seconde !

En effet car dans le cas où le rail dépressionnaire se morcèle, la première pulsion aurait plus de facilité à atteindre les hautes latitudes.

Pas de soucis là dessus mais ceci aurait pour effet de bloquer la circulation des cyclogénèses vers l'Islande et ainsi, contrarier la remontée de la seconde pulsion subtropicale :

CEP : http://www.meteociel.fr/modeles/ecmwf/run/ECM1-168.GIF?13-12

A l'inverse, si les dépressions continuent à circuler allégrement comme sur UKMO ou encore BOM, alors la seconde pulsion a plus de chance de prendre de la hauteur et d'atteindre les hautes latitudes :

BOM : http://91.121.84.31/modeles/bom/run/bom-0-168.png?00

Tout cela pour dire que tout dépend de la première pulsion comme l'a signalé Dj ce matin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Nay (64)

A l'inverse, si les dépressions continuent à circuler allégrement comme sur UKMO ou encore BOM, alors la seconde pulsion a plus de chance de prendre et d'atteindre les hautes latitudes :

BOM : http://91.121.84.31/modeles/bom/run/bom-0-168.png?00

Tout cela pour dire que tout dépend de la première pulsion comme l'a signalé Dj ce matin.

oui, enfin Sur UKMO ça semble quand même bien mal engagé pour la seconde...

http://www.meteociel.fr/modeles/ukmo2.php?nh=0&ech=144&carte=1021

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Béthune

oui, enfin Sur UKMO ça semble quand même bien mal engagé pour la seconde...

http://www.meteociel.fr/modeles/ukmo2.php?nh=0&ech=144&carte=1021

UKMO se trouve un peu entre BOM et CEP puisque le rail dépressionnaire se morcèle mais ne permet pas la remontée de la première pulsion vers les régions nordiques.

C'est en cela que je préfère le considérer plus proche de BOM que de CEP puisque la circulation des anomalies se poursuit et pourrait permettre à terme une remontée plus prononcée de la seconde pulsion Atlantique.

[...]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[...]

Deux options pour la seconde partie de semaine :

1- Flux d'ouest anticyclonique (ou "zonal mou") = UKMO

2- Blocage sur le R-U = CEP

Comme le montre le diagramme de De Bilt (cf. post d'oliv92, à la fin), deux tubes se dessinent clairement.

edit : je viens de rezieuter le diag, on va dire se dessinent "dans les grandes lignes".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×