Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Fantomon

Végétation et clivages climatiques

Recommended Posts

Posted

Location : La Tronche (260 m)

Hello Dann,

Selon moi tu prends un peu le problème à l'envers, et je pense que c'est à cause de cette appellation abusive liée au terme mediterraneen et à sa conotation géographique.

Je pense et j'ai déjà expliqué pourquoi selon moi, que le climat mediterraneen (du bassin mediterraneen) devrait être pris comme une branche d'un ensemble climatique beaucoup plus vaste, au lieu de chercher des endroits dans le monde qui pourraient correspondre à son modèle. Cette dernière démarche est forcément vaine à mon avis, car ce lieu (relative séparation avec l'ocean, entourée par de vastes continents, une importante superficie) est tout simplement singulier, et une telle configuration ne se retrouve évidemment nulle part au monde et cela confère justement des nuances précises à un climat qui devrait du coup, beaucoup plus s'apparenter à ce qu'on trouve au portugal en californie ou au Chili. Cela reviendrait (j'exagère volontairement) à prendre pour référence le climat océanique du sud de la mer baltique comme référence DU climat océanique, et donc, à en exclure nombre de régions. Je pense qu'il est plus judicieux de comprendre les domaines climatiques et de les accepter comme ensembles cohérents, dépendants des vastes étendues océans et continents, au sein desquels des subdivisions (comme l'est, selon moi, le climat mediterraneen -du bassin mediterraneen- pour le subtropical de façade occidentale) sont à envisager.

Crabo

Complètement d'accord avec ceci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis assez d'accord avec ça moi aussi, surtout avec le caractère très particulier des abords de la Mer Méditerranée par rapport aux autres régions du même biome.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Eh bien il ne faut pas appeler ce climat "climat méditerranéen". Je suis désolé.

Donc selon vous, le climat aride voire désertique du nord de la Libye ou de l'Egypte est méditerranéen ?!

Le climat aux hivers bien froids (mais aux étés secs, ouf !) du Kazakhstan est méditerranéen ?

Le climat bien humide (mais aux étés secs... ah, c'est bien votre critère, hein ?) de Noirmoutier (voire de Penmarc'h) est méditerranéen ?

Le climat très pluvieux, hyper humide et extrêmement frais l'été (mais très peu de pluies durant cette saison : ah, c'est bon !) de Eureka en Californie est méditerranéen ?

Le climat aux influences océaniques extrêmement marquées (mais aux étés peu pluvieux, ouf c'est bon là aussi, ça rentre dans le lot !) des Açores est méditerranéen ?!

Le climat de l'est du Texas, aux étés bien secs là aussi, il est donc lui aussi méditerranéen, c'est ça ?

Votre "climat méditerranéen", il a une sacrée "variabilité climatique", dites-moi ! La "cohérence" comme vous dites, elle s'arrête à la faiblesse des précipitations estivales, c'est tout ! C'est un peu léger, à mon avis.

Et c'est surtout "gonflé" de nommer climat "méditerranéen" une telle palette de climats aussi... différents ! Et surtout aussi différents de celui qu'on retrouve dans le bassin méditerranéen...

Dites, vous faites comme vous voulez... mais pour ce qui me concerne, je n'embarque pas avec vous.

Bonne soirée.

smile.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien il ne faut pas appeler ce climat "climat méditerranéen". Je suis désolé.

Donc selon vous, le climat aride voire désertique du nord de la Libye ou de l'Egypte est méditerranéen ?!

Le climat aux hivers bien froids (mais aux étés secs, ouf !) du Kazakhstan est méditerranéen ?

Le climat bien humide (mais aux étés secs... ah, c'est bien votre critère, hein ?) de Noirmoutier (voire de Penmarc'h) est méditerranéen ?

Le climat très pluvieux, hyper humide et extrêmement frais l'été (mais très peu de pluies durant cette saison : ah, c'est bon !) de Eureka en Californie est méditerranéen ?

Le climat aux influences océaniques extrêmement marquées (mais aux étés peu pluvieux, ouf c'est bon là aussi, ça rentre dans le lot !) des Açores est méditerranéen ?!

Le climat de l'est du Texas, aux étés bien secs là aussi, il est donc lui aussi méditerranéen, c'est ça ?

Votre "climat méditerranéen", il a une sacrée "variabilité climatique", dites-moi ! La "cohérence" comme vous dites, elle s'arrête à la faiblesse des précipitations estivales, c'est tout ! C'est un peu léger, à mon avis.

Et c'est surtout "gonflé" de nommer climat "méditerranéen" une telle palette de climats aussi... différents ! Et surtout aussi différents de celui qu'on retrouve dans le bassin méditerranéen...

Dites, vous faites comme vous voulez... mais pour ce qui me concerne, je n'embarque pas avec vous.

Bonne soirée.

smile.png

Je suis assez d'accord avec cela. Le terme méditerranéen ne peut s'appliquer partout la ou on trouve des étés un peu secs. Après c'est vrai que Koppen mettait en méditerranéen l'ensemble de ces espaces allant même jusqu’à voir du climat méditerranéen froid en Islande ou en Alaska. Dans les espaces tempéré froids ou frais, l'ETP est faible et la végétation ne souffre pas vraiment de la sécheresse estivale car la saison de végétation est trop courte. Si on observe une végétation méditerranéenne sur le littoral atlantique c'est parce que les sols sont pauvres et sableux. Si les sols étaient limoneux et profonds, on trouverait du chêne pédonculé et rouvre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est fou de renverser l'accusation comme ça. Il n'y a pas un climat évoqué par Dann qui soit considéré méditerranéen !

C'est toujours pareil : il n'y a aucun respect du travail réalisé par les climatologues précédents, lesquels ne sont jamais tombés dans cette caricature.

Tout le monde réserve le "climat" méditerranéen à des environnements proche de la Méditerranée : climat, végétation, voire paysage visuel (organisation paysagère).

La Méditerranée est un régime avant tout extrême. Dans les séquences, le régime méditerranéen européen suit exactement le régime océanique subtropical de façade ouest. En version extrême.

Et donc il ne suffit pas d'étés secs, il faut des étés très secs. Il ne suffit pas de chaleur estivale, il faut une chaleur estivale forte. Il ne suffit pas d'un bon ensoleillement, il faut un très fort ensoleillement. Il ne suffit pas de quelques pluies automnales, il faut des orages diluviens.

L'erreur serait de parler de "subméditerranéen" dès que les extrêmes sont revus à la baisse. Il est logique de parler de climat subméditerranéen uniquement sur la zone de transition. Pas pour les micro-climats océaniques secs de la façade atlantique.

La seule chose à avoir conscience, c'est qu'il n'y a pas tout un monde entre les climats océaniques secs et le climat méditerranéen. Il y a juste moins d'extrêmes sur le cycle annuel. Cette proximité ne doit pas être tournée en dérision, comme c'est trop souvent le cas. Comme si "méditerranéen" supposait un changement de monde. Alors que c'est juste une version extrême de ce qui existe bien ailleurs (océanique subtropical de façade ouest). Culturellement, la Méditerranée est un monde différent, mais ça c'est autre chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien il ne faut pas appeler ce climat "climat méditerranéen". Je suis désolé.

Donc selon vous, le climat aride voire désertique du nord de la Libye ou de l'Egypte est méditerranéen ?!

Le climat aux hivers bien froids (mais aux étés secs, ouf !) du Kazakhstan est méditerranéen ?

Le climat bien humide (mais aux étés secs... ah, c'est bien votre critère, hein ?) de Noirmoutier (voire de Penmarc'h) est méditerranéen ?

Le climat très pluvieux, hyper humide et extrêmement frais l'été (mais très peu de pluies durant cette saison : ah, c'est bon !) de Eureka en Californie est méditerranéen ?

Le climat aux influences océaniques extrêmement marquées (mais aux étés peu pluvieux, ouf c'est bon là aussi, ça rentre dans le lot !) des Açores est méditerranéen ?!

Le climat de l'est du Texas, aux étés bien secs là aussi, il est donc lui aussi méditerranéen, c'est ça ?

Votre "climat méditerranéen", il a une sacrée "variabilité climatique", dites-moi ! La "cohérence" comme vous dites, elle s'arrête à la faiblesse des précipitations estivales, c'est tout ! C'est un peu léger, à mon avis.

Et c'est surtout "gonflé" de nommer climat "méditerranéen" une telle palette de climats aussi... différents ! Et surtout aussi différents de celui qu'on retrouve dans le bassin méditerranéen...

Dites, vous faites comme vous voulez... mais pour ce qui me concerne, je n'embarque pas avec vous.

Bonne soirée.

smile.png

Je suis extrêmement surpris par cette réponse.Dann, on ne peut pas faire comme si rien n'avait été fait en un siècle de climato. Le climat méditerranéen a été le terrain d'accord de nombreux climatologues qui ont su se retrouver sur des critères bien précis, qui excluent bien sur la plus part des zones que tu évoques. Il est bien de s'y référer parfois un minimum. Après pour ce qui est de la conception que je défends je t'ai déjà répondu au sujet du Kazakhstan et au sujet d'une bonne partie de ces zones.

Sinon, je ne saurai être plus clair que cotissois.

Crabo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

C'est fou de renverser l'accusation comme ça.

Non, ne ce qui est fou, c'est que des gens (comme toi par ex, mais je mets Crabo dans le même lot également, puisqu'il cautionne ce que tu écris) se permettent de parler "d'accusation" en évoquant mes propos. Hé les gars, il serait bien de baisser un peu le ton, là ! Je n'accuse personne. Je ne manque de respect à aucun climatologue ni à personne. J'ai le droit d'avoir un avis, même si celui-ci diffère éventuellement un peu, modérément ou beaucoup de celui de ces climatologues, et du vôtre !

Vous commencez à m'ennuyer avec vos sortes de mises en procès et vos réactions de vierges effarouchées !

Moi ce que je constate, c'est que dès lors qu'il s'agit du climat méditerranéen, on sent une sorte de chasse gardée, on sent que cela vous emm. au plus haut point que quelqu'un ose, que dis-je, ait l'outrecuidance de penser que l'aire de répartition de ce climat puisse être légèrement revue à la baisse. Bon sang mais c'est simplement mon point de vue ! C'est tout. Vous avez évidemment le droit de ne pas être d'accord, mais vous n'êtes pas obligés pour autant de vous montrer aussi vindicatifs, et faire comme ci ce que j'écrivais était des propos scandaleux ! Ça suffit, là !

Il n'y a pas un climat évoqué par Dann qui soit considéré méditerranéen !
Tu n'es pas obligé de dire n'importe quoi ! C'est ridicule. J'ai quand même le droit de penser que le climat de Eureka ou des Açores (pour ne citer que ces exemples) n'est pas méditerranéen ! Et il faudrait que vous sachiez que je suis loin, bien loin d'être le seul de cet avis. Contrairement à ce que vous (vous deux, par ex) pensez, il existe un grand nombre de climatologues, de biogéographes et de botanistes (même si toi, Cotissois, tu sembles dénier le droit aux biogéographes et aux botanistes d'avoir un avis sur la question : encore une preuve de ta grande ouverture d'esprit...!) qui sont de mon avis. Peu nombreux sont ceux qui pensent que le climat des Açores est méditerranéen. Beaucoup de climatologues américains sont d'avis pour dire que le climat d'Eureka et des environ est maritime, et pas du tout méditerranéen. Et je pourrais multiplier les exemples...

Pour moi, toute les zones mésoméditerranéennes et thermoméditerranéennes sont méditerranéennes. Cela fait tout de même pas mal de coins : quasiment tout le bassin méditerranéen. En France (et ailleurs), les seules zones que je n'inclus pas sont supraméditerranéennes. C'est un crime ?! C'est si "fou", terrible et "surprenant"... et "irrespectueux" ?! Cela ne représente qu'une toute petite portion en moins. Cette portion supraméditerranénne que je n'inclus pas dans le milieu méditerranéen est celle dont le paysage est d'aspect clairement atlantique ou médio-européen (voir d'ailleurs le bouquin de J.-C. Rameau "Flore forestière française" qui dresse le même constat). C'est donc si grave de ne pas l'inclure dans le médit ?!

Dans ma conception de ce domaine climatique méditerranéen, bien d'autres régions y sont également incluses (même si elles sont évidemment beaucoup plus retreintes que le bassin médit) :

- la Californie intérieure (une bande de 50-100 km de largeur sur 500 km de longueur, ce n'est quand même pas rien !)

- une même zone intérieure du Chili (une bande de 30-50 km de largeur sur 200-300 km de longueur au sud de Santiago)

- une zone assez restreinte de l'arrière pays du Cap (Afrique du sud)

- la région de Perth, et celle d'Adélaïde

Bref, sans commentaires !

La Méditerranée est un régime avant tout extrême. Dans les séquences, le régime méditerranéen européen suit exactement le régime océanique subtropical de façade ouest. En version extrême.

Et donc il ne suffit pas d'étés secs, il faut des étés très secs. Il ne suffit pas de chaleur estivale, il faut une chaleur estivale forte. Il ne suffit pas d'un bon ensoleillement, il faut un très fort ensoleillement. Il ne suffit pas de quelques pluies automnales, il faut des orages diluviens.

Là je ne comprends plus, puisque tu sembles aller dans le même sens que moi : tu te montres aussi "restrictif" (peut-être même plus !) que moi....

Il est logique de parler de climat subméditerranéen uniquement sur la zone de transition. Pas pour les micro-climats océaniques secs de la façade atlantique.

C'est ton point de vue, ça. Même si, là encore, je suis d'accord avec toi pour dire que Noirmoutier ou Penmarc'h ne peuvent pas recevoir le qualificatif "submédit". Mais je le donnerais bien, ce qualificatif, pour Cap Ferret ou l'Ile d'Oléron par ex... là-bas, on n'est pas si loin des conditions méditerranéennes. Mais c'est à voir, effectivement.

La seule chose à avoir conscience, c'est qu'il n'y a pas tout un monde entre les climats océaniques secs et le climat méditerranéen. Il y a juste moins d'extrêmes sur le cycle annuel. Cette proximité ne doit pas être tournée en dérision, comme c'est trop souvent le cas. Comme si "méditerranéen" supposait un changement de monde. Alors que c'est juste une version extrême de ce qui existe bien ailleurs (océanique subtropical de façade ouest). Culturellement, la Méditerranée est un monde différent, mais ça c'est autre chose.

Là aussi, je suis pas mal d'accord avec toi. Comme quoi, tu vois....!

Tu vois, tu fais toi-même la distinction entre les climats "océaniques secs" et les climats méditerranéens. Et je suis parfaitement d'accord avec ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous prenez tout trop à coeur, on ne va pas y arriver...

Votre avant dernier message est incompréhensible. Une caricature acerbe de on-ne-sait-pas-qui, comme çà, sans prévenir. Vous en venez à accuser tout un ensemble de gens d'attribuer le terme "méditerranéen" sans raison. Alors que, pour suivre les échanges ici, j'ai rarement vu quelqu'un le faire. Fantomon doit être le seul à avoir placé le mot méditerranéen pour son coin.

Le mot "subtropical" lui est beaucoup plus utilisé, avec des désaccords constants, je n'insisterai pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, ne ce qui est fou, c'est que des gens (comme toi par ex, mais je mets Crabo dans le même lot également, puisqu'il cautionne ce que tu écris) se permettent de parler "d'accusation" en évoquant mes propos. Hé les gars, il serait bien de baisser un peu le ton, là ! Je n'accuse personne. Je ne manque de respect à aucun climatologue ni à personne. J'ai le droit d'avoir un avis, même si celui-ci diffère éventuellement un peu, modérément ou beaucoup de celui de ces climatologues, et du vôtre !

Vous commencez à m'ennuyer avec vos sortes de mises en procès et vos réactions de vierges effarouchées !

Moi ce que je constate, c'est que dès lors qu'il s'agit du climat méditerranéen, on sent une sorte de chasse gardée, on sent que cela vous emm. au plus haut point que quelqu'un ose, que dis-je, ait l'outrecuidance de penser que l'aire de répartition de ce climat puisse être légèrement revue à la baisse. Bon sang mais c'est simplement mon point de vue ! C'est tout. Vous avez évidemment le droit de ne pas être d'accord, mais vous n'êtes pas obligés pour autant de vous montrer aussi vindicatifs, et faire comme ci ce que j'écrivais était des propos scandaleux ! Ça suffit, là !

Tu n'es pas obligé de dire n'importe quoi ! C'est ridicule. J'ai quand même le droit de penser que le climat de Eureka ou des Açores (pour ne citer que ces exemples) n'est pas méditerranéen ! Et il faudrait que vous sachiez que je suis loin, bien loin d'être le seul de cet avis. Contrairement à ce que vous (vous deux, par ex) pensez, il existe un grand nombre de climatologues, de biogéographes et de botanistes (même si toi, Cotissois, tu sembles dénier le droit aux biogéographes et aux botanistes d'avoir un avis sur la question : encore une preuve de ta grande ouverture d'esprit...!) qui sont de mon avis. Peu nombreux sont ceux qui pensent que le climat des Açores est méditerranéen. Beaucoup de climatologues américains sont d'avis pour dire que le climat d'Eureka et des environ est maritime, et pas du tout méditerranéen. Et je pourrais multiplier les exemples...

Pour moi, toute les zones mésoméditerranéennes et thermoméditerranéennes sont méditerranéennes. Cela fait tout de même pas mal de coins : quasiment tout le bassin méditerranéen. En France (et ailleurs), les seules zones que je n'inclus pas sont supraméditerranéennes. C'est un crime ?! C'est si "fou", terrible et "surprenant"... et "irrespectueux" ?! Cela ne représente qu'une toute petite portion en moins. Cette portion supraméditerranénne que je n'inclus pas dans le milieu méditerranéen est celle dont le paysage est d'aspect clairement atlantique ou médio-européen (voir d'ailleurs le bouquin de J.-C. Rameau "Flore forestière française" qui dresse le même constat). C'est donc si grave de ne pas l'inclure dans le médit ?!

Dans ma conception de ce domaine climatique méditerranéen, bien d'autres régions y sont également incluses (même si elles sont évidemment beaucoup plus retreintes que le bassin médit) :

- la Californie intérieure (une bande de 50-100 km de largeur sur 500 km de longueur, ce n'est quand même pas rien !)

- une même zone intérieure du Chili (une bande de 30-50 km de largeur sur 200-300 km de longueur au sud de Santiago)

- une zone assez restreinte de l'arrière pays du Cap (Afrique du sud)

- la région de Perth, et celle d'Adélaïde

Bref, sans commentaires !

Là je ne comprends plus, puisque tu sembles aller dans le même sens que moi : tu te montres aussi "restrictif" (peut-être même plus !) que moi....

C'est ton point de vue, ça. Même si, là encore, je suis d'accord avec toi pour dire que Noirmoutier ou Penmarc'h ne peuvent pas recevoir le qualificatif "submédit". Mais je le donnerais bien, ce qualificatif, pour Cap Ferret ou l'Ile d'Oléron par ex... là-bas, on n'est pas si loin des conditions méditerranéennes. Mais c'est à voir, effectivement.

Là aussi, je suis pas mal d'accord avec toi. Comme quoi, tu vois....!

Tu vois, tu fais toi-même la distinction entre les climats "océaniques secs" et les climats méditerranéens. Et je suis parfaitement d'accord avec ça.

Je crois que c'est toi qui devrait (encore une fois) te calmer.

Je pense que tu auras compris, que mon soutien au message de cotissois concernait sa perception et non les messages personnels.

Un +1, entre autres car je pense que, comme moi, cotissois considère que le climat méditerranéen est une variante du climat subtropical de facade occidentale, ou d'un climat plus global qui domine dans ces zones géographiques.

"Là je ne comprends plus, puisque tu sembles aller dans le même sens que moi : tu te montres aussi "restrictif" (peut-être même plus !) que moi...."-> Je crois que là il voulait dire que c'était une variante aux traits spécifiques plus prononcés de ce climat de facade ouest, à cause justement de sa postition géographique.

Après, relis les précedents mesages, aucun n'est aussi agressif que ton dernier, donc je ne vois pas ce qui te donne le droit, encore, d'employer ce ton.

Bref,

Crabo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que c'est toi qui devrait (encore une fois) te calmer.

Je pense que tu auras compris, que mon soutien au message de cotissois concernait sa perception et non les messages personnels.

Un +1, entre autres car je pense que, comme moi, cotissois considère que le climat méditerranéen est une variante du climat subtropical de facade occidentale, ou d'un climat plus global qui domine dans ces zones géographiques.

"Là je ne comprends plus, puisque tu sembles aller dans le même sens que moi : tu te montres aussi "restrictif" (peut-être même plus !) que moi...."-> Je crois que là il voulait dire que c'était une variante aux traits spécifiques plus prononcés de ce climat de facade ouest, à cause justement de sa postition géographique.

Après, relis les précedents mesages, aucun n'est aussi agressif que ton dernier, donc je ne vois pas ce qui te donne le droit, encore, d'employer ce ton.

Bref,

Crabo

Je pense qu'il y aura une différence de fond, c'est que Dann a une vision biogéographique du climat, c'est a dire qu'il va regarder le type de plantes qui y poussent et le critère sera basé sur la présence de certaines plantes comme le hêtre par exemple. Tandis que pour vous, c'est le critère météorologique (comme le fait Viers par exemple) qui prévaut et c'est donc le jeu des masses d'air qui entre en compte. Peut être que c'est un peu simpliste mais je remarque que dans toutes les classifications climatiques, on s'oriente soit sur un critère soit sur l'autre. Il peut donc y avoir plusieurs analyses possibles a mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La Tronche (260 m)

Je suis assez d'accord avec cela. Le terme méditerranéen ne peut s'appliquer partout la ou on trouve des étés un peu secs. Après c'est vrai que Koppen mettait en méditerranéen l'ensemble de ces espaces allant même jusquà voir du climat méditerranéen froid en Islande ou en Alaska. Dans les espaces tempéré froids ou frais, l'ETP est faible et la végétation ne souffre pas vraiment de la sécheresse estivale car la saison de végétation est trop courte. Si on observe une végétation méditerranéenne sur le littoral atlantique c'est parce que les sols sont pauvres et sableux. Si les sols étaient limoneux et profonds, on trouverait du chêne pédonculé et rouvre.

Bonjour mathieu, bonjour à tous

Koppen n'a pas mis l'Islande ou l'Alaska dans le domaine méditerranéen. D'ailleurs Köppen n'a pas défini de domaine "méditerranéen" mais un domaine Csa dans lequel se trouve la majeure partie du bassin méditerranéen mais pas l'Islande ou l'Alaska! C'est une démarche totalement différente.

Critiquer une théorie sur des arguments fondés, pourquoi pas, critiquer une théorie sur ce qu'elle ne dit pas, non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La Tronche (260 m)

Eh bien il ne faut pas appeler ce climat "climat méditerranéen". Je suis désolé.

Donc selon vous, le climat aride voire désertique du nord de la Libye ou de l'Egypte est méditerranéen ?!

Le climat aux hivers bien froids (mais aux étés secs, ouf !) du Kazakhstan est méditerranéen ?

Le climat bien humide (mais aux étés secs... ah, c'est bien votre critère, hein ?) de Noirmoutier (voire de Penmarc'h) est méditerranéen ?

Le climat très pluvieux, hyper humide et extrêmement frais l'été (mais très peu de pluies durant cette saison : ah, c'est bon !) de Eureka en Californie est méditerranéen ?

Le climat aux influences océaniques extrêmement marquées (mais aux étés peu pluvieux, ouf c'est bon là aussi, ça rentre dans le lot !) des Açores est méditerranéen ?!

Le climat de l'est du Texas, aux étés bien secs là aussi, il est donc lui aussi méditerranéen, c'est ça ?

Votre "climat méditerranéen", il a une sacrée "variabilité climatique", dites-moi ! La "cohérence" comme vous dites, elle s'arrête à la faiblesse des précipitations estivales, c'est tout ! C'est un peu léger, à mon avis.

Et c'est surtout "gonflé" de nommer climat "méditerranéen" une telle palette de climats aussi... différents ! Et surtout aussi différents de celui qu'on retrouve dans le bassin méditerranéen...

Dites, vous faites comme vous voulez... mais pour ce qui me concerne, je n'embarque pas avec vous.

Bonne soirée.

smile.png

Bonjour Dann, bonjour à tous

Il ne s'agit pas de mettre tous ces lieux dans le domaine méditerranéen, évidemment non.

Je ne sais pas qui tu entends par "vous" mais le sens de mon intervention était tout autre, je voulais montrer le danger à vouloir cerner de façon hyper précise un domaine (le domaine méditerranéen en l'ocurrence) en multipliant les critères. Par la suite, si on veut faire une classification des climats à l'échelle mondiale (comme tu sembles vouloir le faire), il va falloir rendre tous ces critères cohérents (Tn de janvier, pluie estivale, ensoleillement annuel, indices pluviométriques, etc...) à cette échelle mondiale et c'est, à mon avis, perdu d'avance. D'autant plus que dans le vaste monde, il y a d'autres régions aux climats bien particuliers que l'on retrouve difficilement ailleurs et qu'il va falloir logiquement cerner (je pense par exemple au nord de l'Inde, à la Patagonie mais il y en a d'autres), pour caractériser ces domaines, il faudra d'autres critères, etc....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

Je dépoussière ce sujet car j'aimerais interpeler certains connaisseurs comme boomslang par exemple au sujet de la répartition de certaines essences.

Pour le coup je vais focaliser la chose sur ma région. J'ai remarqué qu'il y a un programme de boisement des haies champêtres autour des fermes suivant des conditions assez strictes liées au paysage naturel environnant.

Dans les essences présentes dans ces haies on trouve des mélanges d'especes océaniques et méditerranéennes comme c'est le cas dans le paysage forestier local.

Cependant, j'ai remarqué que l'arbousier est présent, et même fréquent dans ces haies. Et en effet, dans ce site http://www.arbresetpaysagesdautan.fr/spip.php?article37dedié à la végétation de la région, on voit bien qu'il y est inclu.

Or, jamais je n'en ai remarqué à l'état sauvage.

D'où ma question: l'arbousier fait-il (ou faisait-il) réellement partie du paysage naturel du lauragais, ou est-ce une erreur de leur part?

Crabo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Bonjour Crabo,

Je me permets de répondre avant Boomslang (qui n'a peut-être pas vu ton message).

Voici ce que l'on trouve sur wikipedia (les sources semblent bonnes) :

« Dans le Midi de la France, il prospère particulièrement dans certaines régions des

Pyrénées-Orientales

, le

Var

(

Maures

et

Esterel

) et en

Corse

où il peuple abondamment le maquis ; dans le Sud-Ouest, il est très répandu le long de la côte

landaise

sur les sols sablonneux compris entre

Bordeaux

et l'océan, et remonte au nord jusqu'au littoral de la Loire-Atlantique. Par exemple, on peut en apercevoir en zone de failles calcaires à l'

aven

-

grotte

de la Forestière

en

Ardèche

et dans les

Monts de

Saint-Guilhem.

L'arbousier est une espèce assez rustique, et son aire de répartition remonte le long des côtes atlantiques jusqu'en

Bretagne

et même jusque dans le Sud de l'

Irlande

, où il trouve sol et climat tempérés (gelées rares et faibles).

»

160122084442586691.jpg

Bref, cette espèce semble bien s'accommoder tant des régions tempérées méditerranéennes que des régions océaniques à hiver doux, du moment qu'il y ait suffisamment de lumière (un peu comme le mimosa, quoique ce dernier supporte encore moins les gelées).

Donc il est possible que l'arbousier se plaise (naturellement) dans le lauragais, du moment que les gelées inférieures à -15°C ne s'y produisent pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)

On peut noter que l'arbousier pousse sur des sols sableux, bien drainé et plutôt acide .. il n'y en a aucun à l'état sauvage par exemple sur Aix (terrains caillouteux, sols superficiels de type argilo-calcaire), mais on en retrouve par contre dans la plaine des Maures dans le Var (sols acide, silicieux).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Gréasque - la Diote (13) alt.380m station VP2 / Pertuis - le Farigoulier (84) alt. 195m station Vantage Vue

On peut noter que l'arbousier pousse sur des sols sableux, bien drainé et plutôt acide .. il n'y en a aucuns à l'état sauvage par exemple sur Aix (terrains caillouteux, sols superficiels de type argilo-calcaire), mais on en retrouve par contre dans la plaine des Maures dans le Var (sols acide, silicieux).

On en retrouve pas mal entre ici et Gardanne à l'état sauvage même si bien évidemment l'arbousier se plait bien mieux sur des terrains sableux et acides, il n'aime pas trop le calcaire, mais arrive parfois à pousser tout de même lorsqu'il est implanté par l'homme, bien que ça ne soit pas son terrain favori wink.png

Il est effectivement bien + répandu dans le Var et notamment vers les Maures accompagné du chêne liège.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

On peut noter que l'arbousier pousse sur des sols sableux, bien drainé et plutôt acide .. il n'y en a aucuns à l'état sauvage par exemple sur Aix (terrains caillouteux, sols superficiels de type argilo-calcaire), mais on en retrouve par contre dans la plaine des Maures dans le Var (sols acide, silicieux).

Absolument.

Dans mon message, je ne m'en suis tenu qu'aux conditions climatiques, auxquelles il faut bien entendu superposer les conditions édaphiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)

On en retrouve pas mal entre ici et Gardanne à l'état sauvage même si bien évidemment l'arbousier se plait bien mieux sur des terrains sableux et acides, il n'aime pas trop le calcaire, mais arrive parfois à pousser tout de même lorsqu'il est implanté par l'homme, bien que ça ne soit pas son terrain favori wink.png

Il est effectivement bien + répandu dans le Var et notamment vers les Maures accompagné du chêne liège.

En effet j'ai parlé trop vite on peut en retrouver un peu dans certains secteurs du pays d'Aix : http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-6055-repartition..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Crabo,

Je me permets de répondre avant Boomslang (qui n'a peut-être pas vu ton message).

Voici ce que l'on trouve sur wikipedia (les sources semblent bonnes) :

« Dans le Midi de la France, il prospère particulièrement dans certaines régions des

Pyrénées-Orientales

, le

Var

(

Maures

et

Esterel

) et en

Corse

où il peuple abondamment le maquis ; dans le Sud-Ouest, il est très répandu le long de la côte

landaise

sur les sols sablonneux compris entre

Bordeaux

et l'océan, et remonte au nord jusqu'au littoral de la Loire-Atlantique. Par exemple, on peut en apercevoir en zone de failles calcaires à l'

aven

-

grotte

de la Forestière

en

Ardèche

et dans les

Monts de

Saint-Guilhem.

L'arbousier est une espèce assez rustique, et son aire de répartition remonte le long des côtes atlantiques jusqu'en

Bretagne

et même jusque dans le Sud de l'

Irlande

, où il trouve sol et climat tempérés (gelées rares et faibles).

»

160122084442586691.jpg

Bref, cette espèce semble bien s'accommoder tant des régions tempérées méditerranéennes que des régions océaniques à hiver doux, du moment qu'il y ait suffisamment de lumière (un peu comme le mimosa, quoique ce dernier supporte encore moins les gelées).

Donc il est possible que l'arbousier se plaise (naturellement) dans le lauragais, du moment que les gelées inférieures à -15°C ne s'y produisent pas.

Hello,

Merci pour vos réponses. En effet c'est une espèce pas exclusive au milieu méditerranéen, et en effet, les conditions édaphiques semblent être déterminantes à son implantation. Pour exemple, ils semblerait qu'on ait deux types de sols dans ce coin, les sols calcaires, bien drainants ou s'epanouiisent chênes verts et genévriers, et des sols plus argileux, plus profonds (lauragais donc) ou je pense on aurait bien plus de chance de trouver des arbousiers. Mais ces collines étant très exploitées, dur de trouver des morceaux de terres pleinement naturels.

Bref, ça semble malgré tout se justifier par la fréquence de l'autan qui tempere un peu les hivers rigoureux.

Crabo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Dans le Sud-Ouest intérieur, l'arbousier est localisé sur certains coteaux acides ou calcaires décalcifiés en surface le long de la Garonne, à la pointe est du massif des Landes de Gascogne et parfois aussi subspontané autour des villages où il est couramment planté. Autour de chez moi, j'en connais même quelques pieds ou petites populations isolé(e)s sur des coteaux calcaires sur lesquels la décalcification n'est pas franchement évidente au niveau floristique.

Pour ce qui est du Lauragais, je ne connais pas ce coin et ne peux donc pas en parler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...