Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Semaine du 15/02/2010 au 21/02/2010


Stev
 Share

Recommended Posts

Moi ce que je constate sur les modélisations est qu'elles sont très ressemblantes à celles de Décembre dernier. Désolé d'insister mais peu de personnes ont l'air de s'en rendre compte... Cela représente une nouvelle fois les récurrences auxquelles nous sommes confrontés cet hiver. Pour commenter les situations, on a comme vous le savez tous un décrochage arctique qui s'effectue au niveau des Iles Britanniques et qui s'associe aux basses pressions Atlantiques qui circuleraient toujours dans des basses latitudes. Le relatif redoux semble inévitable à l'image de cette précédente situation, le temps qu'un nouveau blocage se mette en place soit une bonne semaine de pause hivernale.

Alors, bien entendue rien ne nous dis que les choses se passeront de la même façon mais si l'on veut essayer de voir au delà des modélisations actuelles, on peut se conforter en disant que nous étions confrontés aux mêmes questionnements lors de cette situation passée et que l'hiver était très vite revenu à l'arrière (= vague de froid de Janvier)... Je laisse chacun se donner son propre avis en regardant les archives...

Link to post
Share on other sites

  • Replies 478
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

J'aime bien le terme de "faux flux de SO" il est parfaitement approprié.

On constate tous l'origine même de ce flux de SO qui est ma fois bien nordique. Un petit effet pompe et le radoucissement de l'air devrait être tout de même limité, même sur son flanc droit (Est et SE du pays) en raison d'un dynamisme faiblard.

Je pense donc que le redoux sera bien plus limité que ce qui est modélisé aujourd'hui.

ju

Link to post
Share on other sites

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Si on peut appeler ça comme ça!

Le redoux n'est pour l'instant pas vu extraordinaire, même dans le Sud où la T°C resterait aux alentours des 0°C ou un peu plus.

Cependant le flux plein Sud nous pend au nez, si ça se décale légèrement vers l'Ouest.

Tout à fait ! je ne parle pas de redoux marqué loin de là (cf mon post du dessus).

Pour un nouveau décalage vers l'Ouest, je n'y crois pas trop, je pencherais pour l'inverse.

ju

Link to post
Share on other sites

Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Ce qui pourrait être à surveiller, outre la modélisation souvent plus forte que la réalité des dépressions Atlantiques, c'est cette dépression venant stagner au large du Portugal en début de semaine.

Elle pourrait finir par interférer avec les eaux Méditerranéennes, par la projection d'un talweg au delà de la péninsule Ibérique.

Selon les modèles actuels, ça donnerait un "truc" mollasson mais on sait que sur ces secteurs là, les modèles ont souvent du mal à anticiper les creusements.

Si ce dernier s'avérait plus fort que ce qui est entrevu, le décrochage vortexial pourrait se centrer différemment nous apportant un temps plus hivernal que celui que les modèles nous laissent supposer.

Il me semble que c'est DJ qui avait évoqué cette possibilité il y a 2 ou 3 jours.

Pour résumer, en ce moment, j'ai l'impression que les cartes proposées par les modèles ne convainquent pas grand monde... C'est une piste default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Posted
Haute Joux, Les Fourgs 1140m

le flux de SO ne tient pas la route pour l'instant car absence d'anticyclone à l'Est pour décaler le flux océanique du Portugal vers la Norvège, à terme on peut éventuellement avoir un flux d'Ouest rectiline très dynamique et température de saison (neige>1000m)

situation peu favorable à un nouveau blocage, rien aux niveau des Açores pour jonction GA

maintenant un système faiblement ondulant est possible mais pas de suite

neige de redoux forcément possible, vu le froid accumulé au sol et la neige présente

mais surtout ça risque de platrer en montagne...

le dynamisme est prévu et certain dès le mercredi 17/02

bon ski à tous

Link to post
Share on other sites

Tout à fait ! je ne parle pas de redoux marqué loin de là (cf mon post du dessus).

Pour un nouveau décalage vers l'Ouest, je n'y crois pas trop, je pencherais pour l'inverse.

ju

N'oublions non plus que GFS est un cran plus à l'Est que ces compères européen CEP ou UKMO... Il pourrait donc y avoir un décalage à l'Ouest du décrochage sur GFS et à l'inverse, un décalage à l'Est des européens si le scénario GFS venait à se réaliser. Bien que globalement similaire dans la synoptique globale, on observe un léger décalage du décrochage arctique qui change tout sur le terrain et je pense en premier lieu au possible épisode pluvio-neigeux prévue sur le Nord-ouest du pays en milieu de semaine prochaine.

Pour ma part, je trouve que le run de contrôle du GEFS06z représente un scénario très plausible, à savoir un scénario médian entre CEP et GFS avec une perturbation qui resterait bloquée sur la Manche tandis qu'une dégradation s'effectuerait du Sud-Ouest au Nord-Est du pays. A voir avec les prochains runs mais le redoux bien que relatif, sera de toute façon inévitable.

Link to post
Share on other sites

Je trouve beaucoup plus crédible GME:

C' est le seul, au niveau cohérence qui ressemble à quelquechose !

GFS nous refait le coup et c' est la ou l' on voit le bel incapable chronique que peut être ce modèle, qui, dans l' impossibilité de faire autre chose en cas d' incertitude, que de nous balancer son "vieux" flux de S/O d' opérette jusqu' à perpétuité ou presque qui n' a aucune fiabilité.

Ce modèle est de plus en plus mauvais.

Avec des centres d' action sans allure dans ce vaste marasme de bas géopotentiels, pour une situation infecte, qui j' espère sera balayée, tôt ou tard, par ce que vous voulez....

J'aime bien le terme de "faux flux de SO" il est parfaitement approprié.

Oui mais un peu"légér" comme modélisation je trouve , je ne crois pas une seule seconde en la persistance d' un tel régime.

Il faut reconnaître que la modélisation, celle ci fiabilisée, de ces deux dépressions l' une Britannique et l' Autre Portugaise fusionnant puis se retirant un peu vers ....l' Ouest est une réelle aberration , que je trouve déconcertante, bref une situation hautement détestée....par moi mais ça ce n'est pas de l' analyse c'est certain. default_blushing.gif

Il manque du dynamisme . Si j' étais dans le topic des lamentations, je dirais la situation la plus ennuyeuse du monde.....default_thumbdown.gif

Je reprend d' ailleurs ce propos :

Je trouve la situation vachement molle sur toute la surface que les cartes nous proposent

Auteur : Clem 64

Et je partage à fond celle ci :

Rien de bien concret ... On va pas me faire avaler une énorme BP sur l'atlantique aussi étalée et sans vrai "oeil".

A la poubelle de tels runs default_innocent.gif

de Kaktus.oui POUBELLE ! c'est clair default_mad.gif

Un vrai flux de S/O c'est AR + Hauts géopotentiels pas trop loin, pas cette soupe "pourrie"dont cet hiver a tendance à nous en donner l' overdose par moments.

Link to post
Share on other sites

Moi ce que je constate sur les modélisations est qu'elles sont très ressemblantes à celles de Décembre dernier. Désolé d'insister mais peu de personnes ont l'air de s'en rendre compte... Cela représente une nouvelle fois les récurrences auxquelles nous sommes confrontés cet hiver. Pour commenter les situations, on a comme vous le savez tous un décrochage arctique qui s'effectue au niveau des Iles Britanniques et qui s'associe aux basses pressions Atlantiques qui circuleraient toujours dans des basses latitudes. Le relatif redoux semble inévitable à l'image de cette précédente situation, le temps qu'un nouveau blocage se mette en place soit une bonne semaine de pause hivernale.

Alors, bien entendue rien ne nous dis que les choses se passeront de la même façon mais si l'on veut essayer de voir au delà des modélisations actuelles, on peut se conforter en disant que nous étions confrontés aux mêmes questionnements lors de cette situation passée et que l'hiver était très vite revenu à l'arrière (= vague de froid de Janvier)... Je laisse chacun se donner son propre avis en regardant les archives...

j'approuve à 100% !http://www.wetterzentrale.de/pics/archive/ra/2009/Rrea00120091222.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1261.png

C'est presque incroyable tellement la situation ressemble au début de nos récurrences !

Par contre hier soir j'ai fait tout un schéma qui justement parlait de ces récurrences depuis le 14 décembre default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

/index.php?showtopic=54037&view=findpost&p=1224998'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=54037&view=findpost&p=1224998

si on suit le même schéma, comme le disait Clem, on pourrait retrouver un scénario du style GME

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rgme1321.gif

avec un vaste thalweg de l'Oural aux Açores. (ca suivrait la fin décembre 2009)

Néanmoins je ne sais pas si il faut suivre à la lettre la récurrence, car nous avons un vortex beaucoup plus actif à cette période de l'année, ca doit donc changer bien des choses.

Néanmoins nous ne pouvons que constater que nous sommes toujours dans le même cycle depuis 2 mois et que la porte de sortie n'est toujours pas pour demain.

Link to post
Share on other sites

Posted
10800 saint Julien les villas

petite question hs de la part d'un novice:

pourquoi le froid met il plus de temps à s'installer et a l'inverse en quelques heurse le redoux peut se réinstaller et chasser rapidement le froid? default_flowers.gif

merci

Link to post
Share on other sites

si on suit le même schéma, comme le disait Clem, on pourrait retrouver un scénario du style GME

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rgme1321.gif

avec un vaste thalweg de l'Oural aux Açores. (ca suivrait la fin décembre 2009)

Tout à fait et il en faudrait peu pour que les bas géopotentiels s'engouffrent progressivement sur l'Europe Occidentale à la ferveur d'un flux d'Est de plus en plus proche par le Nord. C'était d'ailleurs ce qu'il s'était passé en fin Décembre/début Janvier dernier comme tu le soulignes, et qui avait marqué l'amorce de la seconde vague de froid.

http://91.121.94.83/modeles/gfs/archives/gfs-2009122200-0-6.png?0

http://91.121.94.83/modeles/gfs/archives/gfs-2009123000-0-6.png?0

http://91.121.94.83/modeles/gfs/archives/gfs-2010010100-0-6.png?0

On constate que les possibilités de blocage passerait par une nouvelle advection issue du Centre-Atlantique. Cela reviens donc toujours aux mêmes questions auxquelles nous sommes confrontés cet hiver à savoir, est-ce que le rail Atlantique sera t-il modélisé tel qui se fera observer ? On connaît les habitudes des modèles à amplifier la puissance de ce dernier ce qui incite beaucoup à la prudence...

Sinon pour te répondre Alain, je pense que le vortex polaire bien que plus actif ne changera pas grand chose au vue de sa déconcentration massive. Celle-ci nous est d'ailleurs très favorable puisque sa majeure partie se situerait sur la Sibérie. Il n'y aurait donc pas grand chose qui pourrait empêcher la montée des anomalies hautes par l'Atlantique en direction du Groenland... A suivre avec passion. default_flowers.gif

Link to post
Share on other sites

Sinon pour te répondre Alain, je pense que le vortex polaire bien que plus actif ne changera pas grand chose au vue de sa déconcentration massive. Celle-ci nous est d'ailleurs très favorable puisque sa majeure partie se situerait sur la Sibérie. Il n'y aurait donc pas grand chose qui pourrait empêcher la montée des anomalies hautes par l'Atlantique en direction du Groenland... A suivre avec passion. default_flowers.gif

C'est possible que le vortex ne change rien à cela finalement je ne sais pas...en tous cas sur le pôle c'est atypique, qui dit atypique dit "difficultés de modélisation"

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rhavn901.gif

C'est le grand bazard sur les régions polaires, c'est pour ca que l'impression d'unanimité des modèles est très certainement trompeuse.

On voit sur l'hémisphère nord qu'il existe une multitude de difficultés digne d'une situation pas banale et plutôt rare .

Nous avons toujours un AP (qui d'ailleurs squat très souvent le pôle cet hiver)

Nous avons des anomalies qui circulent entre AP et Groenland (sur ce point GFS s'est rallié à CEP)

Mais ces anomalies sont tellement versatiles qu'il faut s'en méfier.

On constate l'absence générale des bas géo ou de cyclogénèse sur le continent Américain, il faudra surveiller cela ces prochains jours car pour moi cette absence de cyclo est exagérée.

Les anomalies circulant au sud des HP groenlandais sont faibles elles aussi, il suffirait d'une cyclo plus active sur l'est Américain pour relancer la machinerie.

En ce qui concerne la vaste concentration vorticale sur tout le nord du continent Eurasiatique, elle parait solide à l'instar des autres éléments.

MAIS cette dernière semble contrainte d'entamer une descente vers des latitudes encore plus basses (en effet l'AP résiste et ne compte pas redonner l'emplacement au vortex)

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rhavn1741.gif

A partir de là pas évident de donner une tendance nette de la situation si ce n'est que les différents noyaux de bas géo auront tendance à descendre vers des latitudes plus basses à l'échelle hémisphérique semant encore une fois la zizanie au niveau du jet.

Le courant jet est tellement troublé sur l'hémisphère nord cet hiver, que je comprend le manque de fiabilité des modèles depuis la mi-décembre, j'ai rarement vu un hiver avec autant de retournements de veste.

situation hémisphérique rare= moins de données dans les modèles = fiabilité médiocre (inconnues)

En temps normal, le flux d'ouest est bien géré chez les modèles (après c'est du détail) quand une ondulation est prévue, c'est souvent assez fiable, il n'y a que son intensité qui reste aléatoire mais nous savons que nous aurons au moins un temps plus frais.

Cette année ce sont les blocages qui prédominent, un simple décalage pose problème.

Je pense tout de même que nous sommes passés près d'une fin de cycle en début de semaine dernière, mais finalement la machine a été relancée pour probablement pas mal de temps.

Pour Boam: ta question est subjective car l'air froid est plus lourd que l'air doux, au sol l'air froid résiste plus longtemps mais vu que l'air froid est plus lourd, il se déplace aussi plus lentement, une fois installé il est plus difficile à déloger, mais à nos latitudes c'est différent, nous sommes éloignés des descentes polaires (en bout de course) c'est donc normal que l'air doux soit plus présent que l'air froid sur la France.

Link to post
Share on other sites

Posted
Paris (13) // Bonneuil sur Marne (94)

Il est clair que nos modèles ne savent pas gerer une telle couche de neige sur l'Europe... Une couche aussi étendue sur quasi toute l'Europe ça arrive très rarement. Du coup c'est le no man's land modélisé de l'Oural à l'Allemagne... Idem pour les états unis...

En gros, ce que je constate c'est qu'à chaque run de tous les modèles, les pressions prévues à 6h d'echeance sont fausses!

A chaque run on entre des données qui à l'instant t+6h ne sont déjà plus celles du modèles de 2-3hPa. Une sorte d'antiquités de surface est en train de se former.

Alors comme cette situation est rare, on a des modélisations étranges, qui nous semblent bizarre compte tenu de nos habitudes de la circulation proposée par les modèles en situation classique...

Résultat, le flux de sud ouest absolument pas du tout dynamique... Qui se transforme en NO ou N à chaque décalage...

Les previsions sont de toutes façons difficiles dans la mesure ou quoiqu'il se passe, on va passer d'un flux continental à quelque chose de plus maritime. Du coup, on a changement plus ou moins marqué des masses d'air.

La France est au carefour des influences : l'air doux qui tente de s'imposer, et l'air froid qui est là et qui persiste... Résultat des conflits. Le problème c'est qu'un détail nous fait passer de 8 à -2 et il se trouve que le point de fusion de l'eau est de 0...

La nature des precipitations est très dure à déterminer à un x endroit puique ceci se jouera au km ou à la dizaine de km.

Compte tenu de la situation je verrai bien un léger redoux avant une nouvelle ondulation conduisant à un nouveau blocage... En tout cas je ne sais pas comment on finira par revenir à quelque chose de plus classique... Si on y revient un jour...

Ne trouvez vous pas que le temps fait parler de lui partout dans le monde ces derniers temps... Hum...

Link to post
Share on other sites

Je n'interprète pas au pied de la lettre ces cartes. On sait que le blocage va se former et que l'épisode hivernal est gagné. Que va faire le blocage par la suite?

Apparemment il a l'air de filer plein ouest vers le Groenland-Labrador. Sera t'il assez influent encore sous nos contrées? c'est pas certain et le flux d'ouest n'attendrait que cela pour revenir car la nature a horreur du vide.

Je vois pas pourquoi on écarterait cet hypothèse.

Je vais faire de l'auto-satisfaction car mon post date du 7 février, soit dimanche dernier et la situation décrite devrait se produire sur cette semaine concernée. Le redoux très sensible devrait gagner tout l'ouest mercredi puis toute la France jeudi.
Link to post
Share on other sites

Posted
Paris (13) // Bonneuil sur Marne (94)

Je vais faire de l'auto-satisfaction car mon post date du 7 février, soit dimanche dernier et la situation décrite devrait se produire sur cette semaine concernée.

Le redoux très sensible devrait gagner tout l'ouest mercredi puis toute la France jeudi.

Virgile, de quel flux d'ouest parles tu?

Certes le vent sera de secteur ouest... (et encore pas certain)

mais de flux d'ouest je n'en voit pas l'ombre... Rien du tout entre Terre Neuve , le Groenland et l'islande... Pas de dépression permanente en tout cas.

Le flux d'ouest il va des états unis au Mahgreb... Sans passer par la France.

Link to post
Share on other sites

Dans cette configuration des modéles, je ne vois absolument pas un flux de sud ouest mais plutot un flux de Nord ouest nous apportant une masse d'air assez frais. Le veritable redoux serait pour toute la partie sud de la France. Maintenant j'avoue qu'il est étonnant de n'apercevoir absolument rien sur l'atlantique, aucune perturbation ou depression si ce n'est aux abords de la facade EST des Etats unis... C'est une situation peu commune et je doute que sa restera comme cela.

Il suffit de pas grand chose dans tout ce bazar pour qu'une enieme descente polaire nous touche. Sur GFS on voit que le decrochage polaire se fait sur les iles Britanique avec un creusement à 985hpa qui pourrait apporter de sacrée chutes de neiges de ce coté la, jusque dans le nord de la France. Si lors des prochains runs tout cela venait à se decalée un peu plus à l'est tout cela plongerait sur nous et cela changerait considerablement la donne, en nous faisant basculée en flux de NE. Il est vraiment peu problable que cela se realise mais ce n'est qu'une hypothése et on n'est jamais à l'abri de surprise...

Sur GFS 12Z on peut remarquer à 102H qu'une ondulation essayent de percée le thalweg atlantique, mais qui échoue finalement. Si cela venait à passer cette remontée de Haut géo crérait une jonction avec le blocage qui seraient entrain de s'évacuer vers le Canada, mais serait rattrapé in extremis par cette ondulation. Sa serait alors le scénario le plus optimiste pour le renouvellement du blocage et donc par consequent nous faire de nouveau basculée en flux de NE...

A voir lors des prochains runs default_clover.gif

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Quentin-la-Poterie (30)

En attendant, redoux net dans la très grande moitié Sud du pays, et ça ne fera pas de mal, journées sans dégel au bord de la Méditerranée, 30 centimètres à Grasse de poudreuse, de la neige sous 130 km/h de tramontane dans le LR... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Dans le Nord, c'est vrai, quelques possibilités encore neigeuses en fonction des résistances froides dans les BC principalement. Maintenant, même si les modèles ressemblent à Décembre, aucun signe de blocage à mes yeux pour le moment (favorable à la France), même si la synoptique s'y prète dans le LT.

Link to post
Share on other sites

Même si ce ne serait pas un flux rectiligne, un flux zonal arrivant directement de terre neuve, faut pas de voiler la France avec cette dépression qui devrait se visser plusieurs jours sur l'Irlande apportant un vent d'ouest à sud ouest bien + doux (même si ca ne sera pas le printemps encore).

Les sensations et le type de temps serait le même qu'un flux d'ouest banal.

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rukm1441.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1441.png

On aurait pu dire autre chose si cette dépression avait circuler + est entre la Scandinavie et le Danemark ou si cette dépression irlandaise se déplaçait rapidement vers l'Allemagne.

Link to post
Share on other sites

Même si ce ne serait pas un flux rectiligne, un flux zonal arrivant directement de terre neuve, faut pas de voiler la France avec cette dépression qui devrait se visser plusieurs jours sur l'Irlande apportant un vent d'ouest à sud ouest bien + doux (même si ca ne sera pas le printemps encore).

Les sensations et le type de temps serait le même qu'un flux d'ouest banal.

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rukm1441.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1441.png

On aurait pu dire autre chose si cette dépression avait circuler + est entre la Scandinavie et le Danemark ou si cette dépression irlandaise se déplaçait rapidement vers l'Allemagne.

bien d'accord avec toi mais je pense que ca va etre un vent d'ouest qui descend par le nord donc il ne serait pas tres doux quand meme (felicitations pour vos previsions a LT)je regrette qu'on ne parlent pas assez du finistere.bonne soirée a tous en attendant de me procurer la meteo des nuls ou de demenager comme on ma sugerre il a 2 jours
Link to post
Share on other sites

Posted
Paris (13) // Bonneuil sur Marne (94)

Même si ce ne serait pas un flux rectiligne, un flux zonal arrivant directement de terre neuve, faut pas de voiler la France avec cette dépression qui devrait se visser plusieurs jours sur l'Irlande apportant un vent d'ouest à sud ouest bien + doux (même si ca ne sera pas le printemps encore).

Les sensations et le type de temps serait le même qu'un flux d'ouest banal.

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rukm1441.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1441.png

On aurait pu dire autre chose si cette dépression avait circuler + est entre la Scandinavie et le Danemark ou si cette dépression irlandaise se déplaçait rapidement vers l'Allemagne.

Rien ne permet de dire que la dépression restera vissée sur l'Irlande. Si on prend la moyenne des déplacements de celle ci d'un run à l'autre on a facilement 100km de décalage sur sa position.

Alors à + de 100h quand les modèles ne placent jamais la dépression au même endroit d'un run à l'autre je reste méfiant et je me souviens des retournements successifs il n'y a pas si longtemps.

Faut pas se voiler la face ça marche dans un sens comme dans l'autre. On est loin du flux de sud ouest et une perturbation minime dans les modèles nous fait basculer du sud ouest au nord est...

Je reste prudent, et surtout méfiant face au vide de centre d'action de lundi à jeudi de l'oural aux états unis...

Link to post
Share on other sites

Rien ne permet de dire que la dépression restera vissée sur l'Irlande. Si on prend la moyenne des déplacements de celle ci d'un run à l'autre on a facilement 100km de décalage sur sa position.

Alors à + de 100h quand les modèles ne placent jamais la dépression au même endroit d'un run à l'autre je reste méfiant et je me souviens des retournements successifs il n'y a pas si longtemps.

Faut pas se voiler la face ça marche dans un sens comme dans l'autre. On est loin du flux de sud ouest et une perturbation minime dans les modèles nous fait basculer du sud ouest au nord est...

Je reste prudent, et surtout méfiant face au vide de centre d'action de lundi à jeudi de l'oural aux états unis...

100 kms + au nord à l'ouest, au sud, à l'est ca changerait pas grand chose. Faudrait un décalage de quelques milliers de kms avec ce gros mammouth dépressionnaire. Bref la tendance semble être très fiable et les 3 modèles sortis cer soir (GME, GFS et Ukmo) sont en phase!

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rz500m7.gif

Link to post
Share on other sites

100 kms + au nord à l'ouest, au sud, à l'est ca changerait pas grand chose. Faudrait un décalage de quelques milliers de kms avec ce gros mammouth dépressionnaire. Bref la tendance semble être très fiable et les 3 modèles sortis cer soir (GME, GFS et Ukmo) sont en phase!

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rz500m7.gif

Alors une situation mole si vaste vous paraît plausible??
Link to post
Share on other sites

Alors une situation mole si vaste vous paraît plausible??

tu peux me tutoyer.Bien sur que cette situation molle est largement plausible. Est ce que notre océan soit être rempli à longueur de temps de dépressions virulentes?
Link to post
Share on other sites

Posted
Doha, Qatar (et Grenoble en général pour les vacances scolaires)

Alors une situation mole si vaste vous paraît plausible??

Oui. Le jet est très au sud de cette zone "molle" et les dépressions peuvent stagner sur le centre atlantique et restent faibles.

Sinon d'accord avec Virgile, cette dépression irlandaise va nous apporter le redoux. Elle ne bouge plus, 100km ne changeront rien du tout.

Link to post
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...