Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Semaine du 01/02/2010 au 07/02/2010


Guest
 Share

Recommended Posts

  • Replies 1.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Un grand OUI mon cher Yann !

Un cocktail AA-AP-AR + vortex scandinavo-européen pourrait marquer sévèrement cette semaine, et ce n'est pas GEFS qui va me contredire ce soir !

http://www.meteociel...&mode=1&ech=300

C'est vrai que certains scénarios font peur avec le vortex polaire qui plonge sur la France. D'ailleurs on peut s'apercevoir sur le très long terme que les diagrammes sont en nette baisse sur la dernière sortie avec une moyenne de -5°c à 850hp pour Paris:

http://www.meteociel...284&ville=Paris

Même si l'échéance peut paraitre extrêmement lointaine, il faut signaler que GEFS anticipe assez bien les ondulations/blocages sur l'atlantique puisqu'il avait notamment très bien perçu la forte ondulation de la fin de semaine prochaine.

Link to post
Share on other sites

C'est vrai que les indices de blocage sont grandissants !

J'ajoute à la liste de DJ

-Stratwarm

-AP

-Déconcentration polaire

L'indice AO donne des signes de faiblesse aussi mais de ce coté c'est plus aléatoire...

Bref de bons ingrédients pour l'instant (finalement nous avions ce genre d'ingrédients pour nos deux premières vagues de froid...)

Bien sur ca a le temps de se faire, car sur CEP par exemple, c'est pas bon

http://www.wetterzentrale.de/pics/Recmnh2401.gif

A suivre default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Je voudrais juste dire en passant (car je vois qu'on commente chaque sortie GEFS) que GEFS décale A CHAQUE RUN le positionnement de l'anticyclone Atlantique une fois plus à gauche une fois plus à droite, ca en devient assez drôle !

-Le run de 18z était fort bon pour les signes de blocage (on avait de très beau scénarios)

-le run de 00z était vraiment mauvais avec beaucoup de scénarios avec AF

-le run de 06z est de nouveau meilleur avec un anticyclone qui a tendance à quitter ses racine subtropicales tout en restant en marge de la France

http://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=1&ech=204

Je maintien que le potentiel est là, il faudrait bien 3 runs de suite avec AF pour commencer à montrer des mauvais signes, d'autant plus que CEP fait partis des "optimistes", tout en restant stable d'ailleurs

Link to post
Share on other sites

A noter que le diagramme commence enfin à bouger (Debilt)

http://www.knmi.nl/exp/pluim/vijftiendaagse/index.html

Après une hausse en 2eme partie de semaine ca rebaisse pour le week-end

Ensuite ca diverge bien plus que le run d'avant

le moins que l'on puisse dire, c'est que GFS est isolé dans sa douceur

http://www.wetterzentrale.de/pics/MT8_Paris_ens.png

Link to post
Share on other sites

Au cours de cette semaine, une double pulsion chaude va s'effectuer sur l'Atlantique. Le vortex nord-américain advecte des anomalies de hautes tropopauses sur l'ouest atlantique et le vortex atlantique advecte de même des anomalies de hautes tropopauses au-dessus de l'est atlantique. Il est nécessaire de préciser qu'à cette échéance, les deux pulsions chaudes sont séparées par une barrière d'anomalies de basses tropopauses. Donc, ces deux pulsions à cette échéance seront indépendantes l'une de l'autre. Notre blocage russe est matérialisé par HT1. J'ai aussi nommé une partie du vortex BT. En effet cette partie du vortex va plonger vers l'Europe formant ainsi un décrochage du vortex polaire. En faîtes, BT sera poussé par l'advection chaude de l'ouest atlantique.

pvua1.jpg

ici, on observe un amorçage de décrochage de vortex (BT). les deux pulsions chaudes précédentes se rejoignent formant un noyau de hautes tropopauses appelé HT2. Une partie de la pulsion chaude part en direction de HT1 qui est advecté par le début de décrochage en mer de norvège.

pvua2.jpg

Par la suite, le décrochage du vortex polaire continue de plonger vers l'Europe. HT1 et HT2 sont à présent bien scinder en deux parties. HT1 résulte de "l'ancien blocage" de la Russie. En faîtes, "l'ancien blocage" s'est juste décalé vers la Russie orientale. Sinon, un nouveau blocage se forme au-dessus de l'Atlantique.

pvua3.jpg

Ensuite, la semaine prochaine, HT2 évoluerait différemment selon les modèles.

Soit, l'AA aura tendance à être balayé par le vortex nord-américain. Ainsi, l'AA se transformerait en AF progressivement. Aussi, le décrochage du vortex polaire sur l'Europe s'affaiblirait (GFS, GEFS, JMA a tendance à modéliser vers ce scénario avec un AA pas très loin de la France)

Soit, l'AA demeurera implanté au-dessus de l'Atlantique (cep, voir NOGAPS peut-être).

Il faudra donc surveiller pour la semaine prochaine, le vortex nord-américain.

Link to post
Share on other sites

Au cours de cette semaine, une double pulsion chaude va s'effectuer sur l'Atlantique. Le vortex nord-américain advecte des anomalies de hautes tropopauses sur l'ouest atlantique et le vortex atlantique advecte de même des anomalies de hautes tropopauses au-dessus de l'est atlantique. Il est nécessaire de préciser qu'à cette échéance, les deux pulsions chaudes sont séparées par une barrière d'anomalies de basses tropopauses. Donc, ces deux pulsions à cette échéance seront indépendantes l'une de l'autre. Notre blocage russe est matérialisé par HT1. J'ai aussi nommé une partie du vortex BT. En effet cette partie du vortex va plonger vers l'Europe formant ainsi un décrochage du vortex polaire. En faîtes, BT sera poussé par l'advection chaude de l'ouest atlantique.

ici, on observe un amorçage de décrochage de vortex (BT). les deux pulsions chaudes précédentes se rejoignent formant un noyau de hautes tropopauses appelé HT2. Une partie de la pulsion chaude part en direction de HT1 qui est advecté par le début de décrochage en mer de norvège.

Par la suite, le décrochage du vortex polaire continue de plonger vers l'Europe. HT1 et HT2 sont à présent bien scinder en deux parties. HT1 résulte de "l'ancien blocage" de la Russie. En faîtes, "l'ancien blocage" s'est juste décalé vers la Russie orientale. Sinon, un nouveau blocage se forme au-dessus de l'Atlantique.

Ensuite, la semaine prochaine, HT2 évoluerait différemment selon les modèles.

Soit, l'AA aura tendance à être balayé par le vortex nord-américain. Ainsi, l'AA se transformerait en AF progressivement. Aussi, le décrochage du vortex polaire sur l'Europe s'affaiblirait (GFS, GEFS, JMA a tendance à modéliser vers ce scénario avec un AA pas très loin de la France)

Soit, l'AA demeurera implanté au-dessus de l'Atlantique (cep, voir NOGAPS peut-être).

Il faudra donc surveiller pour la semaine prochaine, le vortex nord-américain.

Très bonne explication. C'est vrai que le vortex nord américain va devenir très important dans les prochains jours avec des températures glaciales sur le Québec notamment. Il serait intéressant de savoir si un tel vortex situé sur le nord des USA peut être compatible avec un blocage nord atlantique car dans le passé on a souvent vu que lorsque le vortex était situé sur les USA c'était synonyme de zonal pour l'Europe de l'ouest.
Link to post
Share on other sites

Très bonne explication. C'est vrai que le vortex nord américain va devenir très important dans les prochains jours avec des températures glaciales sur le Québec notamment. Il serait intéressant de savoir si un tel vortex situé sur le nord des USA peut être compatible avec un blocage nord atlantique (...)

Oh oui, c'est tout à fait compatible. C'est même mieux que lorsqu'il n'y a rien, puisque les cyclogenèses à l'avant du tourbillon Canadien sont en mesure d'alimenter d'autant mieux un blocage centré sur le Nord-Atlantique. La circulation est dynamisée.

Le problème c'est lorsqu'il n'y a aucun blocage : le jet quitte plein O la côte Est des USA et s'incurve SO à son approche de l'Europe. Il advecte alors des anomalies basses sur tout le nord de l'Atlantique, des anomalies hautes au sud, et c'est le retour du zonal ou d'un courant perturbé de SO, ou même d'un "gros momo" sur l'Europe. C'est un risque mais pour l'instant c'est pas le scénario qui parait le plus probable, la tendance au blocage étant forte...

Link to post
Share on other sites

Posted
Tourrette-Levens (06) 420m, Saint-Arnoult-en-Yvelines (78) 135m

en tout cas le CEP fait froid dans le dos sur l'échéance

ecm1216j.gif

ecm1240.gif

avec un truc pareil la dernière vague de froid serait une pacotille mais c'est loin (encore heureux car une situ pareille avec tout autant de neige qu'avant c'est pas -20 localisé en IDF default_clover.gif )

on surveillera tout de même la toute petite goutte froide qui pourrait faire capoter le gros AA

Link to post
Share on other sites

GFS ne veut pas rejoindre ... inquiétant tout sa ...default_mellow.png

Comment tu peux savoir, le run n'est pas encore finit de sortir!? default_confused1.gif

Moi je voit un chouilla de mieux pour le moment...

Link to post
Share on other sites

Posted
Doha, Qatar (et Grenoble en général pour les vacances scolaires)

On a l'esquisse d'un véritable décrochage vortical, avec l'isolement progressif du système scandinave du vortex polaire, et la poussée inattendue de l'AR vers l'ouest.

A l'ouest c'est beaucoup plus compliqué en ce qui concerne la cyclo américaine... GFS penche toujours en faveur de l'écrasement, reste à voir les autres.

Link to post
Share on other sites

Comment tu peux savoir, le run n'est pas encore finit de sortir!? default_confused1.gif

Moi je voit un chouilla de mieux pour le moment...

Sur GFS l'anticyclone reste trop coller à nous encore...Mais UKMO est excellent et semble très prometteur à 144H! Non?
Link to post
Share on other sites

Posted
Doha, Qatar (et Grenoble en général pour les vacances scolaires)

Oui, Ukmo est d'une toute autre trempe avec un système d'AA-GA pouvant évoluer en blocage.

Link to post
Share on other sites

Posted
St Georges sur Loire (49), 15 km à l'ouest d'Angers.

UKMO est effectivement à nouveau superbe avec le décrochage qui s'enfonce également en plein sur la France, à des années-lumières de ce que modélise GFS. default_wub.png

Hallucinant ces différences qui persistent entre les 2 modèles depuis 1 semaine! default_mellow.png

Link to post
Share on other sites

UKMO est effectivement à nouveau superbe avec le décrochage qui s'enfonce également en plein sur la France, à des années-lumières de ce que modélise GFS. default_wub.png

Hallucinant ces différences qui persistent entre les 2 modèles depuis 1 semaine! default_mellow.png

Effectivement GFS persiste sur lécrasement et ce n'est pas de bonne augure
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Alors que GFS n'est certes toujours pas terrible, il évolue légèrement dans le sens de CEP. J'ai l'impression que ça se joue à peu de chose à l'échelle hemisphérique avec une poussé chaude au niveau de l'Asie qui sur CEP arrive mieux à rabattre une partie du vortex en le scindant vers l'ouest de l'Europe.

( simple théorie default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">)

UKMO quant à lui est un copié collé du CEP.

Link to post
Share on other sites

Oui, Ukmo est d'une toute autre trempe avec un système d'AA-GA pouvant évoluer en blocage.

On voit bien qu'il ne peut pas y avoir de blocage en GA sur ukmo en regardant l'évolution entre 120 et 144 heures. La situation synoptique est quasiment la même entre Ukmo et GFS sauf que notre AA sur le modèle anglais est en même temps + à l'ouest et aussi + nord entrainant un flux de nord + froid et + dépressionnaire et donc + hivernal.

http://www.meteociel.fr/ukmo/run/UW144-21.GIF?23-17

http://91.121.94.83/modeles/gfs/run/gfs-0-144.png?12

C'EST JUSTE UN DÉCALAGE ENTRE UKMO ET GFS QUI NOUS SERAIT FAVORABLE ET PAS DU TOUT UNE DIFFERENCE DE CONDITION SYNOPTIQUE!

Link to post
Share on other sites

Posted
Doha, Qatar (et Grenoble en général pour les vacances scolaires)

Ben oui mais Virgile, entre un AA scotché à ses racines et un blocage, il y a toute une série d'étapes. Or entre GFS et Ukmo, on a quand même plus qu'un simple décalage.

Je vois bien que notre première cellule anticyclonique s'effondre sur elle-même chez Ukmo, mais ce qu'il faut repérer, je crois, c'est l'arrivée d'une nouvelle puslion chaude par Terre-Neuve, impulsée par une dépression québécoise.

Or sur GFS on a un amas vortical à l'ouest du Groenland qui annihile toute remontée chaude par la suite dans la zone.

Le potentiel pour un blocage est plus manifeste sur Ukmo, même s'il n'est pas réalisé sur les cartes.

Link to post
Share on other sites

On a l'esquisse d'un véritable décrochage vortical, avec l'isolement progressif du système scandinave du vortex polaire, et la poussée inattendue de l'AR vers l'ouest.

A l'ouest c'est beaucoup plus compliqué en ce qui concerne la cyclo américaine... GFS penche toujours en faveur de l'écrasement, reste à voir les autres.

C'est assez bien dit Jtomtom et ça rejoint ce que je disais concernant l'AR, sauf que ça ne me surprend pas trop. Il a vraiment des envies d'Ouest en ce moment.
Sur GFS l'anticyclone reste trop coller à nous encore...Mais UKMO est excellent et semble très prometteur à 144H! Non?

Oui, toujours un net contraste GFS-européens. Qui va gagner ? La différence serait radicale quand même.Par contre, dans les deux cas, on a un petit inconvénient qui me rappelle un peu la situation du début de mois :

http://www.meteociel.com/ukmo/run/UN144-21.GIF?23-17

Pour UKMO, la jointure AP-AA semble vraiment bien partie, on parle là d'un double blocage. Malheureusement, le cut off est plus net sur le Canada que sur l'Europe car l'anticyclone russe (AR) trainasse trop au Sud et à l'Est et ne parvient pas réellement à couper l'alimentation arctique. De ce fait, la mise sous cloche de notre vortex (la situation rêvée pour un froid très durable) semble difficile.

Mais à la base on a déjà un flux de Nord-Nord-est froid et surtout très humide.

http://91.121.94.83/modeles/gfs/run/gfsnh-0-144.png?12

Ici, c'est à peu près l'inverse. Le pont vortical se dresse plutôt au pôle Nord plutôt que sur le Nord Sibérie sur UKMO. l'AR joue un bon rôle en poussant le vortex, mais l'AP est trop discret et l'advection atlantique est minable et ressemble à une vague ondulation de passage.

Malgré tout, si on prend en compte cette option telle quelle, on peut espérer de belles choses si jamais le point glacial venait à se déplacer un peu plus que prévu vers le Groënland et que dans le même temps l'advection chaude soit juste un chouilla plus forte, auquel cas, l'alimentation froide pourrait être stoppée à une latitude raisonnable (vers la Laponie) et la suite serait déjà géniale.

Au bilan quand même, ya pas photo, mieux vaut espérer qu'UKMO ait raison.

Pour rappel, l'ancien CEP gomme à peu près tous les défauts des deux modèles, et est très proche d'un jackpot intense et durable, très durable.

http://www.meteociel.com/modeles/ecmwf/run/ECH1-168.GIF?23-12

Link to post
Share on other sites

Posted
Montfort Le Gesnois (72)

Le problème sur GFS, c'est qu'à 120 h l'Atlantique nord n'est quasiment plus alimenté en anomalies hautes à partir du sud Atlantique car il n'y a pas de cyclogenèse au niveau des côtes nord-Est Américaine qui permettraient la poursuite de cette alimentation.

En même temps, à cette échéance, le Groenland n'est pas encombré d'anomalies basses.

Sur UKMO on voit très nettement à la même échéance une cyclogenèse au niveau de Terre-Neuve qui permet la poursuite (peut-être temporaire) de l'alimentation du Groenland en anomalies hautes.

C'est à mon avis ce qui différencie les 2 runs.

Link to post
Share on other sites

Posted
Doha, Qatar (et Grenoble en général pour les vacances scolaires)

Le problème sur GFS, c'est qu'à 120 h l'Atlantique nord n'est quasiment plus alimenté en anomalies hautes à partir du sud Atlantique car il n'y a pas de cyclogenèse au niveau des côtes nord-Est Américaine qui permettraient la poursuite de cette alimentation.

En même temps, à cette échéance, le Groenland n'est pas encombré d'anomalies basses.

Sur UKMO on voit très nettement à la même échéance une cyclogenèse au niveau de Terre-Neuve qui permet la poursuite (peut-être temporaire) de l'alimentation du Groenland en anomalies hautes.

C'est à mon avis ce qui différencie les 2 runs.

Oui exact, c'est d'ailleurs ce que j'ai répondu à Virgile. Le blocage n'est pas effectif (à plus long terme ?) sur Ukmo, mais l'espace synoptique y est favorable.

Sur GFS on sent quand même que ça bouge au niveau de la cyclo canadienne, avec un bloc peut-être moins massif et qui laisse courber quelques ondulations. Nous n'en sommes de toutes façons qu'au début de la prévision de cette descente arctique.

Link to post
Share on other sites

Oui exact, c'est d'ailleurs ce que j'ai répondu à Virgile. Le blocage n'est pas effectif (à plus long terme ?) sur Ukmo, mais l'espace synoptique y est favorable.

Sur GFS on sent quand même que ça bouge au niveau de la cyclo canadienne, avec un bloc peut-être moins massif et qui laisse courber quelques ondulations. Nous n'en sommes de toutes façons qu'au début de la prévision de cette descente arctique.

Et ben justement, à défaut d'y prêter attention, voici ce que proposait NOGAPS ce midi : http://images.meteociel.fr/im/2993/nogaps-0-144_akq4.png

Même si les hautes pressions restent un peu trop collées à notre pays, il y a également une advection qui s'effectue à l'avant d'une cyclo canadienne ce qui corrobore avec vos propos.

Edit : Le scénario d'UKMO ne court pas les rues dans le dernier GEFS :

http://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=1&ech=144

Link to post
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...