Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Conséquence de la vague de froid sur la France..


Recommended Posts

Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

Bonsoir à tous ;

Au delà des aspects météo de cette vague de froid pas vue depuis les grands hivers de 1987 ou même plus en ce qui concerne les exceptionnelles chutes de neige qui ont eu lieu durant ce 2éme assaut de l'hiver dans tout le pays ..

Certains secteurs y trouvent de large bénéfice dans cette vague de froid exemple :

Les ventes de soupe ont fortement augmenté ainsi que les habits chauds ces derniers temps ..

Les garagistes et chauffagistes voient leur activité augmenté de 10 à 30% comparé à un hiver normal ..

En revanche les secteurs touchés par cette vague de froid sont vraiment très nombreux .. Car elle a perturbé tout les déplacements.. ( les routes , les aéroports , les gares , les routiers ) .. Et du coup c'est toute l'économie qui tourne au ralenti car on s'aperçoit bien qu'en fait tout les secteurs sont liés .. Exemple le producteur de lait passé hier à TF1 en Bretagne.. N'ayant pas de camion pour venir chercher sont lait il devra sûrement le jeter car périmé .. Et du coup perdre de l'argent ..

En fait tout les secteurs nécessitant un transport ont été fortement touchés .. Et les pertes sont déjà colossales pour pas mal de régions .. Evidement certains diront " Ce n'est que de l'argent perdu " oui d'accord mais il faut rappeler aussi que cette vague de froid a causé beaucoup d'accidents sur les routes.. Perturbé fortement les eurostars et TGV et a vraiment considérablement ralenti l'économie Française .. Certains magasins étaient presque vide.. Les infirmières ne pouvaient pu aller voir leur malade.. Certains chenal ou voie d'eau emprunté par des bateaux ont gelés..

Tout ça pour dire aussi que nous sommes peu de chose comparé à dame nature et que l'homme a beau être préparé parfois il n'arrive pas à faire face .. Et puis ce genre de vague de froid n'arrive vraiment pas souvent alors.. Elle aura au moins redonner le sourire à de nombreux hivernophiles en manque de neige et à beaucoup d'enfant default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> Et puis fait intéressant elle aura servi aussi à tirer des conclusions et à faire le point sur les choses qui n'ont pas été au point.. Et du coup à être un peu mieux préparé à une prochaine vague de froid.. Et oui l'homme a beau connaître la théorie parfois il faut le vivre pour en tirer des leçons default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Article intéressant de 20minutes >> http://www.20minutes.fr/article/375814/Economie-Les-secteurs-qui-galerent-avec-le-froid.php

Si vous avez d'autres exemples de conséquence ou d'anecdotes a faire partager n'hésitez pas ce topic est fait pour ça default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Le prix de certains légumes tels les poireaux , carottes , choux-fleurs se sont envolés ces derniers jours , conséquence des sols gelés en profondeur en Bretagne , principale région productrice . D'ailleurs il parait que ça a profité aux maraichers de Loire-atlantique qui eux n'ont pas eu leurs cultures sous 10 cm de neige .

D'ailleurs je viens de lire un article sur l'express où un ingénieur de Météo-France dit : " l'étendue de neige tombée est relativement importante avec une couverture à 85% du territoire national " .

Link to post
Share on other sites
Posted
Valence centre (26)

Je me fais du souci sur l'état de la faune

Avec de telles températures et cette neige depuis 1 mois

sur les 3/4 de la France

je pense que c'est une hécatombe sur les oiseaux et autres petits gibiers en particulier default_crying.gif

Effectivement. D'ailleurs je sais que la chasse de cette faune spécifique a été interdite dans le département de la Loire (et il dois en être de même ailleurs).

Autre conséquence de cette vague de froid humide : nombre de départements connaissent une pénurie de sel. Les axes secondaires restent donc souvent enneigés (ce qui apparaît beaucoup plus sympa, bien qu'un peu plus dangereux).

Sinon on peut citer les récoltes de salades et les oliviers bousillés dans la région d'Arles ou encore quelques fermes dont les toits se sont écroulés sous le poids de la neige par ci par là.

Je dirais une dernière chose : la France (rurale surtout) a retrouvé un certain sens de la solidarité. Mais ne vous inquiétez pas ce n'est que passager default_thumbdown.gif

En tous cas quand je vois tous les désagréments, et notamment les pertes économiques, je me demande ce que ça va être quand la France sera affectée par une vraie grosse vague de froid généralisée et durable...

Link to post
Share on other sites

Outre tout ce que vous avez dit, concernant l'économie, il y a des barrières de dégel ouvertes sur le NPDC / Picardie pour protéger les routes des dégâts engendrés par la circulation des poids lourds pendant le dégel à venir. Ca aussi ça va peser sur l'économie...

Concernant la faune, il n'y a pas que des côtés négatifs à ces grands froids humides, cela va faire une "sélection naturelle" chez les espèces qui ne sont pas forcément indigènes sur les régions concernées mais qui se sont progressivement installées suite aux hivers moins froids de ces dernières années.

Link to post
Share on other sites
Posted
Tourrette-Levens (06) 420m, Saint-Arnoult-en-Yvelines (78) 135m

le dégel commence a peine et les plantes tropicales qu'ont planté les nouveaux arrivants sont littéralement en train de fondre en une bouillasse marron, j'espère qu'ils vont prendre en conscience que l'on est pas aux tropiques ici, les bananiers, palmiers, oliviers et lauriers dans tous les jardins ça va bien 5minutes default_dry.png

aucun dégat dans la flore et la faune rustique par contre default_thumbup1.gif

Link to post
Share on other sites

le dégel commence a peine et les plantes tropicales qu'ont planté les nouveaux arrivants sont littéralement en train de fondre en une bouillasse marron, j'espère qu'ils vont prendre en conscience que l'on est pas aux tropiques ici, les bananiers, palmiers, oliviers et lauriers dans tous les jardins ça va bien 5minutes

Je partage la même opinion, rien de tel que les espèces locales adaptées au climat local...

Link to post
Share on other sites

Cette année , 1é mai 2010 = samedi , 8 mai = samedi , 25 dec = samedi et 01 janv 2011 samedi. un jour férié en semaine coute - 0.5% de PIB en voilà 4 de gagnés l'un compensera l'autre default_thumbup.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Neuvy (Marne), alt. : 160 m.

Outre tout ce que vous avez dit, concernant l'économie, il y a des barrières de dégel ouvertes sur le NPDC / Picardie pour protéger les routes des dégâts engendrés par la circulation des poids lourds pendant le dégel à venir. Ca aussi ça va peser sur l'économie...

Concernant la faune, il n'y a pas que des côtés négatifs à ces grands froids humides, cela va faire une "sélection naturelle" chez les espèces qui ne sont pas forcément indigènes sur les régions concernées mais qui se sont progressivement installées suite aux hivers moins froids de ces dernières années.

Les barrières de dégel sont également en place dans la Marne depuis ce matin. Difficile pour les agriculteurs de livrer du blé au silo, par exemple.

Quant aux animaux sauvages (hérons, renards, buses...), ils se sont rapprochés des habitations. Du coup on peut les observer plus facilement default_flowers.gif .

Link to post
Share on other sites
Posted
Dontreix - Creuse (23) - altitude : 720 m

le dégel commence a peine et les plantes tropicales qu'ont planté les nouveaux arrivants sont littéralement en train de fondre en une bouillasse marron, j'espère qu'ils vont prendre en conscience que l'on est pas aux tropiques ici, les bananiers, palmiers, oliviers et lauriers dans tous les jardins ça va bien 5minutes default_dry.png

aucun dégat dans la flore et la faune rustique par contre default_thumbup1.gif

On peut aussi laisser les gens faire comme ils souhaitent et apprendre par eux même ! default_flowers.gif

Et puis honnêtement, parmis les espèces que tu cites, un bon nombre d'entre elles est quand même assez rustique: le bananier (Musa Basjoo) est donné pour -17/-19° pour peu qu'il soit coupé aux premières gelées et que son pied soit protégé sommairement, le palmier (Trachycarpus Fortunei) est rustique jusqu'à au moins -17° et craint peut-être plus les étés trop secs que les hivers froids, l'olivier est également très costaud (-15° il me semble).

Quant au Laurier, si tu parles du laurier rose, là oui , c'est une abbération de le planter en terre ailleurs que dans le SE, pour les autres variétés (celui que j'appelle laurier commun avec les grosses feuilles vert foncé) il est également increvable.

Quand j'étais gamin, la haie de jeunes lauriers que mes parents avaient planté à la campagne (dans l'aube) avaient complètement crâmé après les -22° qu'il avait fait là-bas en 1985, le printemps suivant ils repartaient de plus belle, depuis la souche...

Parce que bon, les rosiers et les poiriers de mémé ça va bien aussi lol, et puis quand on y regarde de plus près, il n'y en a pas tant que ça des espèce vraiment endémiques. Les arbres plantés dans nos villes viennent souvent d'ailleurs, Amérique pour le platane, Asie pour le marronnier pour ne citer que ces deux là.

Malgré tout, on est en France, on connait des hivers rudes parfois, mais c'est pas la Sibérie non plus, ça laisse de la marge aux jardiniers en herbe pour se faire plaisir ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Sinon pour revenir au sujet, le resto d'entreprise de ma boite commence à nous ressortir les mêmes plats tous les jours, il parait qu'ils ont des retards de livraison du aux intempéries hivernales !

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Riquier (Somme)

le dégel commence a peine et les plantes tropicales qu'ont planté les nouveaux arrivants sont littéralement en train de fondre en une bouillasse marron, j'espère qu'ils vont prendre en conscience que l'on est pas aux tropiques ici, les bananiers, palmiers, oliviers et lauriers dans tous les jardins ça va bien 5minutes

Je partage la même opinion, rien de tel que les espèces locales adaptées au climat local...

Oui, je pense par exemple à la chenille processionnaire qui remonte vers Paris depuis des années. Il faut du gel assez fort pour détruire les nids. Or l'an dernier, le fort gel avait stoppé ces bébétes en Baie de Somme où on avait relevé un nid avec Maxime, Julien et Sebaas. Mais il était mort, cause du froid de janvier 2009. Les -20°C du sud RP la semaine dernière auront eu raison de cette vermine et d'autres sans doute...

Link to post
Share on other sites

On peut aussi laisser les gens faire comme ils souhaitent et apprendre par eux même ! default_flowers.gif

Et puis honnêtement, parmis les espèces que tu cites, un bon nombre d'entre elles est quand même assez rustique: le bananier (Musa Basjoo) est donné pour -17/-19° pour peu qu'il soit coupé aux premières gelées et que son pied soit protégé sommairement

Ahhh un petit fil botanique, comme je les aimes default_thumbup.gif

Le bananier ne crains que le gel du sol, qui n'est pas vraiment lié à son intensité maximum, mais plus à sa durée et à l'isolation du sol autour de la souche et de l'isolation. Le camélia (C. japonica) a un peu le même pb, ce sont ses racines qui sont sensible au gel, pas (ou peu) les parties aériennes.... Le sujet est complexe....

, le palmier (Trachycarpus Fortunei) est rustique jusqu'à au moins -17° et craint peut-être plus les étés trop secs que les hivers froids,

Non Latin, precis, j'adore default_thumbup1.gif

En effet T. fortunei (majuscule pour le genre, minuscule pour l'espece), et remarquablement rustique : il a resisté à Clermont Fd lors des grands hivers des 80's (TNN type -23°C)

l'olivier est également très costaud (-15° il me semble).

Sensible au doublet simultané humidité et froid. Résiste largement moins que le T. fortunei.

Quant au Laurier, si tu parles du laurier rose, là oui , c'est une abbération de le planter en terre ailleurs que dans le SE

Oui, sauf que j'ai une expérience curieuse avec cette plante : en pleine terre depuis 2005, un sujet exposé plein nord contre un mur d'une grange non chauffée, il résiste parfaitement depuis 4 hivers. Il fait maintenant 2,8 m en tout sens. A suivre (?)

, pour les autres variétés (celui que j'appelle laurier commun avec les grosses feuilles vert foncé) il est également increvable. Quand j'étais gamin, la haie de jeunes lauriers que mes parents avaient planté à la campagne (dans l'aube) avaient complètement crâmé après les -22° qu'il avait fait là-bas en 1985, le printemps suivant ils repartaient de plus belle, depuis la souche...

Le Prunus laurocerasus peut morfler lors des hivers exceptionnels. Devant chez moi, en ville en 1985, des centaines de sujets sont morts de froid et beaucoup n'ont pas repoussé, plus globalement, durant cet hiver la plupart ont eu de très gros dégâts mais une bonnes partie sont repartis.

Parce que bon, les rosiers et les poiriers de mémé ça va bien aussi lol, et puis quand on y regarde de plus près, il n'y en a pas tant que ça des espèce vraiment endémiques.

Oui, la flore tempérée européenne est une des plus pauvre du monde (à climat comparable), la faute entre autre à la glaciation du Würm...

Les arbres plantés dans nos villes viennent souvent d'ailleurs, Amérique pour le platane

Pour le platane c'est plus compliqué : le platane des villes est P x acérifolia, hybride de l'europeano-moyen oriental P. orientalis, et de l'américain P. occidentalis.
, Asie pour le marronnier pour ne citer que ces deux là.

Il n'est que du sud est de l'Europe (montagnes du Monténégro, Albanie...) contrairement à ce que son nom vernaculaire peut faire penser, il n'est pas Indien. son nom est Aesculus hippocastanum

Malgré tout, on est en France, on connait des hivers rudes parfois, mais c'est pas la Sibérie non plus, ça laisse de la marge aux jardiniers en herbe pour se faire plaisir ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Oui ! Et entre autre la réintroduction d'espèces perdues ici lors du Würm : Magnolias, ericacées, Orchidées terrestres....
Link to post
Share on other sites

Ahhh un petit fil botanique, comme je les aimes default_thumbup.gif

Oui ! Et entre autre la réintroduction d'espèces perdues ici lors du Würm : Magnolias, ericacées, Orchidées terrestres....

On sent le connaisseur... lol

Concernant les espèces rustiques qui gèlent, le laurier sauce a gelé en 1985 dans ma région, et pourtant c'est un solide gaillard bien rustique celui-là...

Les cultivars étrangers (états-unis et surtout asie) sont en effet très nombreux en France et tellement intégrés dans notre vie quotidienne qu'on ne les remarque même plus...

Certains assez rares jusqu'ici (je parle pour ma région) commencent à être à la mode : heptacodium (les implantations débutent pour cet arbre fantastique), tulipier de virginie, céanothes persistants (+ rustiques qu'on ne le pense), variétés de bouleaux moins connus originaires d'Asie (jacquemontii et albosinensis), physocarpus, et les graminées aussi sont à la mode en ce moment (pennisetum puis miscanthus).

Bon, c'est un peu HS.

Concernant les conséquences de cette vdf, on peut citer aussi la plupart des canaux bloqués par l'embâcle dans ma région qui ont bloqué le trafic commercial fluvial pendant quelques jours, la pénurie de sel de voirie (et donc la fortune des carrières de sel et de leurs distributeurs), la fortune des carrossiers et des assureurs auto, la flambée des légumes d'hiver (genre poireaux,...), et les boutiques de vêtement dévalisées en habits chauds, les soldes ayant encore favorisé ce phénomène de consommation intense de l'homo sapiens femelle pendant que l'homo sapiens mâle, fourbu de sa dure journée de labeur lors de ces rudes périodes climatiques, se réchauffait au bar du coin avec ses congénères de meute... (oui, "cliché man" est de retour...default_laugh.png).

Bref,...

A+

Link to post
Share on other sites

On sent le connaisseur... lol

Concernant les espèces rustiques qui gèlent, le laurier sauce a gelé en 1985 dans ma région, et pourtant c'est un solide gaillard bien rustique celui-là...

Hello Misteph, merci du compliment, tes post montrent aussi une bonne connaissance du sujet default_cool.png

Le laurier sauce a énormément souffert en 1985. Tout petit (avant ces hivers terribles, il y en avait de très grand en Limagne, compté, coteaux par chez moi, plus de 8 m parfois. ils ont tous énormément soufferts des "bien moins de -20°C" de l'époque, aucun n'a gardé sa haute taille, la plupart sont complètement mort.

27 ans après le dernier hiver très froid, ils ont retrouvé leur taille antérieure et les laurier sauce de plus de 6 m sont à nouveau très fréquents, certains font plus.

Les cultivars étrangers (états-unis et surtout asie) sont en effet très nombreux en France et tellement intégrés dans notre vie quotidienne qu'on ne les remarque même plus...

Dont le célèbre et si fréquent Robinia pseudoacacia ! (l'"acacia" dont on fait les délicieux beignets de fleurs)

Certains assez rares jusqu'ici (je parle pour ma région) commencent à être à la mode : heptacodium (les implantations débutent pour cet arbre fantastique), tulipier de virginie, céanothes persistants (+ rustiques qu'on ne le pense), variétés de bouleaux moins connus originaires d'Asie (jacquemontii et albosinensis), physocarpus, et les graminées aussi sont à la mode en ce moment (pennisetum puis miscanthus).

Bon, c'est un peu HS.

Oui pour l'H. miconoïdes, "découvert" il y a seulement quelques dizaines d'année, introduit en Europe il y a moins de 20 ans, moins pour le Tulipiers, en témoigne les énormes spécimens présent dans tous les parcs botaniques d'Europe (celui du jardin Lecoq de Clermont est un des plus gros arbre de la ville).

Les cornus de Chine gagneraient aussi à etre connus, le C. kousa est plus grand et à mon gout plus élégant que le célèbre C. florida américain... Passionnant...

.... et les boutiques de vêtement dévalisées en habits chauds, les soldes ayant encore favorisé ce phénomène de consommation intense de l'homo sapiens femelle pendant que l'homo sapiens mâle, fourbu de sa dure journée de labeur lors de ces rudes périodes climatiques, se réchauffait au bar du coin avec ses congénères de meute... (oui, "cliché man" est de retour...default_laugh.png).

default_thumbup.gif Enorme ce misteph, avec sa fonction "cliché man" super efficace default_thumbup.gif

Salutation d'un buveur de bière accoudé avec la meute des congénères mâles default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Quant aux conséquences sur nos amis les hommes, on retient surtout des perturbations temporaires de tout ce qui concerne les transports, et un peu l'économie. Mais on a largement survécu, et sans doute faut-il dire merci à EDF pour avoir un réseau qui tient bien le choc.

En fait, à chaque fois la vague de froid aura été suffisamment brève.

Comme un symbole, j'ai vu quelques places de glace sur le canal du Midi à Toulouse un jour après le début du radoucissement.

Ca n'enlève pas que météorologiquement c'était quasi-exceptionnel pour certaines régions, notamment question neige. Mais ça n'a pas énormément duré. Ce qui fait sans doute la différence par rapport à des vagues de froid vraiment historiques.

Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si c'est la même chose chez vous , mais par chez moi certaines routes deviennent de plus en plus abimées avec des crevasses un peu partout depuis le dégel . ça devient dangeureux pour les 2 roues huh.gif

Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si c'est la même chose chez vous , mais par chez moi certaines routes deviennent de plus en plus abimées avec des crevasses un peu partout depuis le dégel . ça devient dangeureux pour les 2 roues huh.gif

Oui, les voiries ont bien trinqué aussi ici, il y a des trous un peu partout, même sur les nationales...

Autre conséquence de cette vdf qui a atteint le littoral ici, c'est un nombre important d'éboulements de pans de falaises, de Boulogne jusqu'au cap blanc-nez... L'eau contenue dans les fissures de la roche a gelé, dilaté les fissures, et on connaît la suite...

PS : les barrières de dégel ont été levées hier ici.

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)

le dégel commence a peine et les plantes tropicales qu'ont planté les nouveaux arrivants sont littéralement en train de fondre en une bouillasse marron, j'espère qu'ils vont prendre en conscience que l'on est pas aux tropiques ici, les bananiers, palmiers, oliviers et lauriers dans tous les jardins ça va bien 5minutes default_dry.png

aucun dégat dans la flore et la faune rustique par contre default_thumbup1.gif

Bonsoir ! default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">Cependant l'olivier et les Bananiers c'est pas à mettre dans la même catégorie .. en exemple des oliviers il y en a beaucoups dans la campagne Aixoise , par contre .... des Bananiers t'en verra pas beaucoups default_laugh.png ( été bien trop sec , pluies trop irrégulières , trop froid l'hiver avec une moyenne de 55 à 90 j de gel par an selon le coin .. ) , ils en avaient plantés l'année dernière à la sortie d'autoroute d'Aix , ba les pauvres dès Novembre ils ont cramé default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> ( à partir de -3°C ) , les oliviers supportant jusqu'à -15°C ( bien sur des journées humides et sans dégels c'est pas top pour eux ).
Link to post
Share on other sites
Posted
Tourrette-Levens (06) 420m, Saint-Arnoult-en-Yvelines (78) 135m

c'est sur mais généralement quand un bananier crame dans le coin (en début d'automne) l'olivier suit dans la foulée (courant décembre) donc j'ai mis dans le même sac, par contre en 2007-2008 c'est sur que les oliviers ont résisté (on a atteint les -10° a tout casser en décembre dans une masse d'air sèche)

mais cette année avec -18° tout ce qui n'est pas rustique a cramé (lauriers, oliviers, bananiers...) et même quelques plantes de rocaille un peu plus endurcies que j'ai ramené des Alpes du Sud cet été mais elles devraient repartir au printemps a 2000m d'altitude il doit faire plus froid quand même... après là bas c'est pas 20cm de neige qui protègent pendant les coups durs mais 1m50 default_unsure.png

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Je me fais du souci sur l'état de la faune

Avec de telles températures et cette neige depuis 1 mois

sur les 3/4 de la France

je pense que c'est une hécatombe sur les oiseaux et autres petits gibiers en particulier default_crying.gif

Je voulais juste rebondire la dessus: aucun soucis a se faire pour la faune, on n'a pas battu de records absolus ou autres, et la meme faune avait bien survecu en 1956, 1940, 1929, 1879, 1838, 1830, 1789 ou 1709... Bref la nature doit en realite beaucoup moins soufrire du froid de cette annee que nous.
Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

La question est vraiment : comment on peut croire ce que tu dis.

Je suis persuadé à 99.9% qu'un biologiste nous donnerait des exemples précis de l'impact du froid actuel sur la faune.

Des impacts probablement, mais peut-être plus positifs que négatifs, en remettant les espèces à leur place, comme le nombre total d'heures de gel nécessaire à l'équilibre de nombreuses essences végétales, surtout pour les indigènes et fruitiers.Par exemple, en souvenir de quelques études sur les végétaux, j'avais été surpris en apprenant par exemple un besoin supérieur à 1000h de gel pour les pommiers pour un fonctionnement normal.

La faune, est probablement plus dépendante de la nourriture que de la T°C; la faune de nos régions étant capable (supposition) de supporter les T°C relevées cet hiver.

edit: je corrige, ce n'est pas supérieur à 1000h de gel nécessaire, mais entre 800 et 1000h.

Link to post
Share on other sites

sebb :

Ca remet les espèces à leur place ?

Heureusement qu'on domine la nature et qu'on échappe à la sélection naturelle du climat (contrairement à des petits oiseaux ou gibiers comme dit Pochette Blanche), parce que je connais une espèce bipède qui aurait bien besoin d'être remise à sa place.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...