Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Evrard

Prévoir l'évolution du climat à un siècle

Recommended Posts

Je suis très surpris de la tournure que prend ce débat alors qu'au début j'avais proposé qu'on parle de l'évolution du climat dans les 100 ans à venir. Je me suis inscrit sur ce site pour apprendre et maintenant j'ai l'impression d'être jugé à un tribunal.

Je ne participerais plus à ce forum et ne répondrais plus à vos attaques qui sont sans fondement et totalement hors sujet. D'ailleurs pourquoi aucun modérateur n'a demandé à recentrer le débat?

Cordialement, bonne continuation sans moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Ah non désolé les modérateurs ne te défendront pas sur ce coup là Evrard. Je ne vois aucune attaque personnelle sur la forme. Il y a par contre des questions légitimes sur le fond. Quant au recentrage sur le sujet, le sujet lui-même étant mal vu par la modération et son existence ayant sauté le contrôle normal de la modération pour cette zone spécifique du forum (qui a une charte particulière), la problématique est simplement soit on laisse faire jusqu'à temps que ça clash complètement, soit on l'efface purement et simplement. Pour l'instant on laisse faire, chacun des interlocuteurs (toi y compris) semblent raisonnable. Que tu n'ais pas envie ensuite de répondre aux questions qu'on te pose, c'est un autre problème et ne concerne pas la modération.

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dannemarie (Sundgau) 304m

Cette idée du réchauffement climatique avec des tendances à plus 4° pour 2100 me font un peu penser à la tendance qui était ressortit dans les années 1970 concernant l'augmentation de la population mondiale. On prévoyait 9 milliard d'être humain en 2000 et 28 milliard en 2050 tous cela sur une tendance observé entre 1950 et 1970, or depuis la croissance s'est estompé et est redescendu à 1.1%/an et on en prévoit plus que 9 et encore ce chiffre et encore discuté à la baisse.

Alors tous naturellement je me demande si ce ce ne sera pas le cas pour le réchauffement et si nous voyons s'observer depuis je ne sais pas 10 ou 20 ans un ralentissement ou bien au contraire une augmentation, parce que je crois avoir remarqué que vos postes se sont contredis entre membres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Evrard, avant de partir default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">, je pense que tu trouveras plutôt ce que tu cherches ici :

KDO pour Evrard

Bonne lecture

Edit : je viens de m'apercevoir que ce lien a déjà été fourni en début de ce même post default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette idée du réchauffement climatique avec des tendances à plus 4° pour 2100 me font un peu penser à la tendance qui était ressortit dans les années 1970 concernant l'augmentation de la population mondiale. On prévoyait 9 milliard d'être humain en 2000 et 28 milliard en 2050 tous cela sur une tendance observé entre 1950 et 1970, or depuis la croissance s'est estompé et est redescendu à 1.1%/an et on en prévoit plus que 9 et encore ce chiffre et encore discuté à la baisse.

Quel lien peut il y avoir entre la climatologie et la démographie ?

Strictement aucun de chez aucuncrying.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dannemarie (Sundgau) 304m

Non bien sur,

je parle juste du faite que les tendances peuvent être faussés car elles ne sont basées que sur les fait passés et que bien d'autres paramètres peuvent influencés que ce soit à la baisse ou à la hausse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je parle juste du faite que les tendances peuvent être faussés car elles ne sont basées que sur les fait passés et que bien d'autres paramètres peuvent influencés que ce soit à la baisse ou à la hausse.

si la prévision du climat futur se basait sur la prolongation, à l'aide d'une règle d'écolier, d'une simple courbe, on pourrait effectivement se poser la question, mais il me semble que ce soit très légèrement plus complexe que ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah non désolé les modérateurs ne te défendront pas sur ce coup là Evrard. Je ne vois aucune attaque personnelle sur la forme. Cordialement.

Merci la modération mais quand même, cette phrase de la part de Meteor est pénible: "En admettant que tu sois sincère (ce dont je doute fortement étant donné, par exemple, ton post d'introduction

)". Je suis engagé dans ce projet depuis très longtemps et j'y passe tout mon temps. C'est pas grave.Comme je vous l'ai déjà dit je ne suis pas un sceptique qui avance masqué. Je me pose des questions et j'ai besoin de réponses sérieuses, où les trouver ailleurs que sur un site fait par des spécialistes?

Voici une nouvelle question:

En un an le soleil produit environ 9000 fois plus d'énergie que l'activité de tout les humains. Si on met 9 000 bougies dans une pièce qui représentent l'énergie fournie par le soleil, on met une bougie représentant l'énergie produite par l'activité des humains, même si on en mettait deux, ça ne modifierait pas la température de la pièce.

On sait que notre activité agit sur le climat au niveau local, mais je ne comprends pas comment l'activité des humains pourraient influencer le climat mondial.

Merci BZH_92 (breizh atao) pour ton lien. Je connaissais déjà ce site que j'ai beaucoup lu. Il donne des infos très intéressantes, mais beaucoup sont trop techniques pour moi, je ne peux pas juger si elles sont justes ou pas. Je continue mes investigations en confrontant les données des deux tendances, à mon avis il y a une part de juste de chaque côtés.

Bonne soirée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En un an le soleil produit environ 9000 fois plus d'énergie que l'activité de tout les humains. Si on met 9 000 bougies dans une pièce qui représentent l'énergie fournie par le soleil, on met une bougie représentant l'énergie produite par l'activité des humains, même si on en mettait deux, ça ne modifierait pas la température de la pièce.

On sait que notre activité agit sur le climat au niveau local, mais je ne comprends pas comment l'activité des humains pourraient influencer le climat mondial.

Déjà c'est faux parce que tout est une question d'échelle. La température changera obligatoirement, même si ça ne vous paraît rien.

Ensuite, le problème de l'effet de serre est plus subtil que çà.

http://fr.wikipedia..../Effet_de_serre

Je crois Evrard que vous faites un mauvais procès à la science.

Les journalistes sont habitués à faire des enquêtes sur les débats politico-économico-judiciaires, où l'honnêteté de tout le monde peut être mise en cause parce qu'il ne s'agit que de paroles et les preuves sont souvent cachées habilement.

Mais la vérité scientifique n'est pas basé sur des paroles mais des raisonnements. Or, ce qu'on demande à tous les scientifiques, c'est de raisonner à l'identique pour justement savoir de façon infaillible ce qui cloche.

Le seul problème de la science, c'est que la vulgarisation est souvent désastreuse : dans un papier scientifique, il n'y a jamais de conclusion très avancée. Or, souvent dans les médias, on n'hésite pas à affirmer la moindre conclusion comme révolutionnaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci la modération mais quand même, cette phrase de la part de Meteor est pénible: "En admettant que tu sois sincère (ce dont je doute fortement étant donné, par exemple, ton post d'introduction

)". Je suis engagé dans ce projet depuis très longtemps et j'y passe tout mon temps. C'est pas grave.

Comme je vous l'ai déjà dit je ne suis pas un sceptique qui avance masqué. Je me pose des questions et j'ai besoin de réponses sérieuses, où les trouver ailleurs que sur un site fait par des spécialistes?

Voici une nouvelle question:

En un an le soleil produit environ 9000 fois plus d'énergie que l'activité de tout les humains. Si on met 9 000 bougies dans une pièce qui représentent l'énergie fournie par le soleil, on met une bougie représentant l'énergie produite par l'activité des humains, même si on en mettait deux, ça ne modifierait pas la température de la pièce.

On sait que notre activité agit sur le climat au niveau local, mais je ne comprends pas comment l'activité des humains pourraient influencer le climat mondial.

Merci BZH_92 (breizh atao) pour ton lien. Je connaissais déjà ce site que j'ai beaucoup lu. Il donne des infos très intéressantes, mais beaucoup sont trop techniques pour moi, je ne peux pas juger si elles sont justes ou pas. Je continue mes investigations en confrontant les données des deux tendances, à mon avis il y a une part de juste de chaque côtés.

Bonne soirée.

Evrard,

Dans ton dernier message, il semble que tu oublies tout simplement l'effet de serre - mais je ne reprends pas, Cotissois a déjà très bien répondu.

Ce qu'apparemment tu ne comprends pas, bien qu'on t'est déjà mentionné cela à maintes reprises, c'est qu'il n'y a pas 2 camps équivalents chez les scientifiques du climat.

Il y a une très grande majorité de scientifiques que tu qualifies de "réchauffistes", et une toute petite minorité de sceptiques, dont de distingués français (Allègre, Courtillot... qui ne sont d'ailleurs pas des climatologues).

Or, toutes tes interventions - y compris la dernière - te rangent dans la catégorie sceptique.

Rien que l'utilisation dans un autre de tes messages du terme "réchauffiste", qui est péjoratif, ce que n'est pas "sceptique" (on a arrêté d'utiliser les termes négateur ou négationniste qui justement étaient péjoratifs) montre que tu es imprégné de la lectures des multiples sites et ouvrages sceptiques.

En fait tu ne sembles pas comprendre qu'il y a différents niveaux d'informations disponibles.

La base incontournable, pour comprendre le sujet, c'est le rapport du GIEC. C'est l'état de l'art, reconnu comme tel par l'immense majorité des spécialistes du climat. Et c'est très facile à lire, il y a des résumés très vulgarisateurs.

On ne peut pas opposer au rapport du GIEC les bouquins d'Allègre ou autres, ou les sites type "pensée-unique".

Commence par lire le rapport du GIEC. Si tu ne comprends pas, creuse un peu plus, interroge les scientifiques du GIEC - ou pause des questions ici si tu veux, en évitant de remettre en question les bases de la physique et de la chimie si possible.

Mais la "bonne" méthode ne sera pas de vérifier si ce que tu ne comprends pas est repris ailleurs, ou infirmé dans un site sceptique - sauf si tu veux juste participer à une opération de propagande pro-sceptique.

Puisqu'on y est, le site de Meteor, vraiment très intéressant :

http://www.climat-evolution.com/

(la preuve : il est envahi de commentaires de militants sceptiques !)

Bonne journée à tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Il y a une mise à jour récente publiée par le GIEC qui fait le point sur les plus récentes connaissances scientifiques et les observations sur le changement climatique :

http://www.unep.org/compendium2009/

Le Met Office a mis à jour ses prévis, ils ont utilisé de nouvelles versions des modèles informatiques auxquels le GIEC avait fait appel pour réaliser ses scénarios. Ils ont pris en compte le niveau d'émission actuel, les rétroactions de carbone et les les points de basculement qui se produisent lorsque la hausse des températures provoque une augmentation des niveaux d'émission.

L'étude a été présentée dans une conférence sur le climat :

http://www.eci.ox.ac...pt/1-2betts.pdf

http://www.eci.ox.ac...io/1-2betts.mp3

http://www.eci.ox.ac...s/programme.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

default_pinch.gif Et ben c'est une belle nouvelle, depuis 2003, non-content de suivre les projections du GIEC, on a accéléré la tendance du CO2.

A ce rythme, on se dirige (si on ne fait rien) vers +4°C

Continuez, amis du scepticisme. Vous avez raison, on est sûrs de rien. On peut encore faire pire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

En effet 8.5 GigaTonnes/an pour 2007, contre 8.2 pour le pire scénario et 7.5 pour le meilleur scénario. On dépasse de loin donc les prévisions les plus pessimistes. default_crying.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici une nouvelle question:

En un an le soleil produit environ 9000 fois plus d'énergie que l'activité de tout les humains. Si on met 9 000 bougies dans une pièce qui représentent l'énergie fournie par le soleil, on met une bougie représentant l'énergie produite par l'activité des humains, même si on en mettait deux, ça ne modifierait pas la température de la pièce.

On sait que notre activité agit sur le climat au niveau local, mais je ne comprends pas comment l'activité des humains pourraient influencer le climat mondial.

tu oublies de préciser que les 9000 premières bougies sont situées en dehors de la pièce.bref, je ne vois pas vraiment à quoi servent toutes tes questions, si ce n'est de vouloir remettre en cause, comme le dit tomar, les lois de la physique...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

default_pinch.gif Et ben c'est une belle nouvelle, depuis 2003, non-content de suivre les projections du GIEC, on a accéléré la tendance du CO2.

A ce rythme, on se dirige (si on ne fait rien) vers +4°C

Continuez, amis du scepticisme. Vous avez raison, on est sûrs de rien. On peut encore faire pire...

oui mais il est vrai aussi que 4°C c'est dans le cas d'un scénario d'émissions très élevées, le A1FI.

j'avais bafouillé un petit article là-dessus en janvier 2008.

Bon il fallait tout de même épuiser les réserves connues, taper dans le non-conventionnel et commencer à entamer les ressources de fossiles.

Sûr qu'on ne peut pas l'exclure cependant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui mais il est vrai aussi que 4°C c'est dans le cas d'un scénario d'émissions très élevées, le A1FI.

j'avais bafouillé un petit article là-dessus en janvier 2008.

Bon il fallait tout de même épuiser les réserves connues, taper dans le non-conventionnel et commencer à entamer les ressources de fossiles.

Sûr qu'on ne peut pas l'exclure cependant.

default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20"> Non +4°C c'est le scénario A1B modéré. Avec le scénario A1F1 on fait dans le + 5 - 6°C.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais la "bonne" méthode ne sera pas de vérifier si ce que tu ne comprends pas est repris ailleurs, ou infirmé dans un site sceptique - sauf si tu veux juste participer à une opération de propagande pro-sceptique.

Ah la la! Comment vous prouvez que je ne fais pas partie d'une "opération de propagande", pourquoi faire? Pour qui?Excusez le terme "réchauffiste", je ne savais pas quoi trouver comme terme opposé à "sceptique".

Je dis (et après l'avoir calculé moi même, sans jamais l'avoir lu sur un site), que l'énergie solaire annuelle fait environ 9000 fois la production d'énergie de tout les humains. Et je ne vois pas comment l'effet de serre anthropique pourrait avoir plus d'influence que l'énergie solaire. Même si je n'ai pas les compétences d'un scientifique de haut niveau, j'ai quand même une formation scientifique Bac+3 qui me permet de comprendre un minimum.

Je vais souvent sur le site de Météor qui donne pas mal d'informations différentes de ce qu'on voit ailleurs.

Cordialement, bonne soirée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah la la! Comment vous prouvez que je ne fais pas partie d'une "opération de propagande", pourquoi faire? Pour qui?

Excusez le terme "réchauffiste", je ne savais pas quoi trouver comme terme opposé à "sceptique".

Je dis (et après l'avoir calculé moi même, sans jamais l'avoir lu sur un site), que l'énergie solaire annuelle fait environ 9000 fois la production d'énergie de tout les humains. Et je ne vois pas comment l'effet de serre anthropique pourrait avoir plus d'influence que l'énergie solaire. Même si je n'ai pas les compétences d'un scientifique de haut niveau, j'ai quand même une formation scientifique Bac+3 qui me permet de comprendre un minimum.

Je vais souvent sur le site de Météor qui donne pas mal d'informations différentes de ce qu'on voit ailleurs.

Cordialement, bonne soirée.

Ouille !

Mais ce n'est du tout ça l'effet de serre d'origine anthropique.

Lorsqu'il fait froid chez toi, tu pousses le chauffage, ou tu améliores l'isolation de la maison - ce qui augmente aussi la température de ton logement mais sans production/consommation d'énergie.

L'effet de serre (anthropique), c'est le deuxième cas. Ce n'est pas de la production d'énergie, c'est du "recyclage" d'énergie solaire !

La production d'énergie n'a rien à voir. C'est en bonne partie pour produire de l'énergie - chauffage, production d'électricité... - que l'on brule des ressources fossiles, mais l'effet de serre n'est pas lié à cette production d'énergie par combustion du pétrole, charbon ou gaz. C'est juste la conséquence des sous-produits de cette combustion - le CO2.

Il faut vraiment que tu reprennes les bases Evrard.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Je dis (et après l'avoir calculé moi même, sans jamais l'avoir lu sur un site), que l'énergie solaire annuelle fait environ 9000 fois la production d'énergie de tout les humains. Et je ne vois pas comment l'effet de serre anthropique pourrait avoir plus d'influence que l'énergie solaire. Même si je n'ai pas les compétences d'un scientifique de haut niveau, j'ai quand même une formation scientifique Bac+3 qui me permet de comprendre un minimum.

C'est exactement la même chose que ce qu'on ta répondu ici sur la géothermie : /index.php?showtopic=48735'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=48735

Tu remplaces "géothermie" par "soleil" dans l'équilibre thermique et tu auras ta réponse. Maintenant si tu veux parler des cycles et fluctuations de l'activité solaire, je veux bien mais c'est totalement autre chose par rapport à ce que tu parles.

PS : et attention à ne pas franchir la ligne jaune dans tes raisonnements, merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20"> Non +4°C c'est le scénario A1B modéré. Avec le scénario A1F1 on fait dans le + 5 - 6°C.

euh oui mais c'est dans le "high end" si j'ai bien compris c'est à dire dans la partie haute de la fourchette des simulations.

Si tu regardes à nouveau le document de ChristianP,la partie médiane de la fourchette de l'A1B reste, Dieu merci, à 3°C, voir page 4 il y a un grand nombre de courbes bleues qui ramène la moyenne vers 3°C.

Disons que le document exploite la partie haute de la fourchette d'un scénario "raisonnable" pour envisager les répercussions régionales.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Je dis (et après l'avoir calculé moi même, sans jamais l'avoir lu sur un site), que l'énergie solaire annuelle fait environ 9000 fois la production d'énergie de tout les humains. Et je ne vois pas comment l'effet de serre anthropique pourrait avoir plus d'influence que l'énergie solaire. Même si je n'ai pas les compétences d'un scientifique de haut niveau, j'ai quand même une formation scientifique Bac+3 qui me permet de comprendre un minimum.

décidément je passe un dimanche scotché devant l'ordinateur.

Je me dégoûte tiens default_crying.gif

bon s'il y a incompréhension c'est que tu t'exprimes un peu mal (je vais mettre des gants pour éviter d'être pénible).

Mais d'un autre côté y a un truc marrant dans ce que tu racontes.

Bon j'y vais.

Le rayonnement absorbé par le Soleil c'est, à raison de 242W/m2 (non réfléchis)une puissance de 1.24 10^17W.

la puissance thermique émise anthropique c'est à raison de 10 Gtep/an environ, 1.27 10^13W.

Donc jusqu'à maintenant on est d'accord, le rapport des 2 c'est pas loin de 10000.

La combustion de fossile dégage du CO2 et les activités humaines en général d'autres GES comme le CH4, les NOx, l'ozone, les fluorocarbonés,etc.

il y a également des aérosols dégagés comme les sulphates qui ont un forçage négatif, alors que les GES ont un forçage positif.

Si on admet actuellement et grossièrement que la teneur en CO2 anthropique augmente de 2 ppm/an dans l'atmosphère, et que l'effet du reste des GES est neutralisé par les aérosols, on peut estimer que le forçage ajouté annuellement est de 2.8 10-2 W/m2.

La puissance générée par ce forçage est de 1.43 10^13 W ce qui, étrangement, est très proche de la puissance thermique rejetée du fait de la combustion.

Là où il y a une différence fondamentale c'est que si la puissance thermique rejetée est rayonnée vers l'espace, ne s'accumule quasiment pas et donc que le forçage reste constant, le CO2 au contraire s'accumule et son forçage augmente tous les ans.

En cas de doublement de la teneur, ce forçage atteint 3.7W/m2, soit 1.5% de la puissance solaire dont on parlait plus haut.

L'augmentation de température résultant de ce forçage entraîne des rétroactions qui font que la puissance rayonnée supplémentaire, par la surface, est proche de 16W/m2, ce qui correspond à 3°C d'augmentation.

16W/m2 comparés à 242 W/m2 de solaire (ou à 390 W/m2 si on compare à l'énergie moyenne rayonnée par la surface), on est loin des 9000 bougies solaires comparées à 1 bougie anthropique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Meteor merci pour ta réponse et aussi pour ton site.

Je suis bien d'accord avec tes chiffres, cependant est ce qu'on est bien certain que le CO2 est en partie à l'origine du réchauffement de l'atmosphère. Les uns disent oui, les autres disent non, et chaque groupe avance des arguments qui semblent valables. Comment savoir?

Cependant tout le monde est d'accord pour dire que la proportion de CO2 atmosphérique est de 0.045% dans l'atmosphère, comment un taux aussi faible pourrait jouer un rôle dans l'effet de serre, alors que le taux de la vapeur d'eau est de 60%, l'azonte est à 71%.

Ne m'agressez pas, je pose une question pour avoir l'avis de spécialistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Je suis bien d'accord avec tes chiffres, cependant est ce qu'on est bien certain que le CO2 est en partie à l'origine du réchauffement de l'atmosphère. Les uns disent oui, les autres disent non, et chaque groupe avance des arguments qui semblent valables. Comment savoir?

Pfiouuu tu es énervant. Oui on en est certain, dire le contraire serait remettre les principes même de la connaissance et de la physique (et ça c'est anti-charte). Les autres qui disent non, j'aimerais bien savoir qui sait. A mon avis, le "groupe" dont tu parles c'est sûrement pas des scientifiques spécialistes du sujet. Alors comment savoir ? C'est simple, soit tu considères que la Science c'est la vérité scientifique, soit tu considères que la Science est un mensonge, auquel cas aurevoir.

Cependant tout le monde est d'accord pour dire que la proportion de CO2 atmosphérique est de 0.045% dans l'atmosphère, comment un taux aussi faible pourrait jouer un rôle dans l'effet de serre, alors que le taux de la vapeur d'eau est de 60%, l'azonte est à 71%.

Je résume, mais c'est encore cette histoire d'équilibre thermique. La vapeur d'eau existait déjà avant et fait donc partie de l'équation de l'équilibre thermique naturelle. La part anthropique du Co2 n'est pas naturelle, et vient perturber l'équilibre thermique naturelle.

Cotissois t'as déjà répondu :

Le problème anthropique c'est qu'on a introduit à grande échelle un acteur imprévu qui oblige une réorganisation de l'équilibre.

On va le retrouver cet équilibre, mais en attendant, on subit la transition : le réchauffement de la surface et de l'atmosphère terrestre.

L'équilibre nouveau implique un réchauffement de cette surface et de l'atmosphère de quelques degrés.

Tu peux prendre le problème dans tous les sens que tu veux : géothermie, soleil, vapeur d'eau maintenant, tout ça est en équilibre.

PS : je suppose que ton pseudo sur FS c'est evrardo, et il me semble qu'on t'as déjà bien expliqué les choses là-bas : arguments types : "y'a pas de fumées sans feu" : http://forums.futura-sciences.com/debats-scientifiques/340322-cause-rechauffement-14.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Meteor merci pour ta réponse et aussi pour ton site.

Je suis bien d'accord avec tes chiffres, cependant est ce qu'on est bien certain que le CO2 est en partie à l'origine du réchauffement de l'atmosphère. Les uns disent oui, les autres disent non, et chaque groupe avance des arguments qui semblent valables. Comment savoir?

Cependant tout le monde est d'accord pour dire que la proportion de CO2 atmosphérique est de 0.045% dans l'atmosphère, comment un taux aussi faible pourrait jouer un rôle dans l'effet de serre, alors que le taux de la vapeur d'eau est de 60%, l'azonte est à 71%.

Ne m'agressez pas, je pose une question pour avoir l'avis de spécialistes.

Je t'ai expliqué la différence entre puissance thermique directe par combustion et puissance thermique indirecte, qui se cumule, par CO2, aussi issu de la combustion.

Aller plus loin, veut dire aller dans le transfert radiatif et dans les modèles.

C'est un peu trop pour être expliqué simplement dans un forum.

La proportion de C atmosphérique est de 385 ppm en volume soit 0.076% de CO2 en masse de CO2.

La proportion d'eau n'est pas de 60%.

Ca, en gros, c'est l'humidité relative de la troposphère (plutôt 70%).

La teneur en eau de l'atmosphère c'est de 0 à 0.4% en volume, soit si on admet une moyenne de 0.2%, 0.16% en poids.

Si je compte bien, il y a seulement 2 à 3 fois plus de masse d'eau dans l'atmosphère que de CO2.

Mais CO2 comme H2O sont des gaz radiativement très actifs dans le domaine de l'IR thermique terrestre, alors que l'absorption par l'azote est infime.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Meteor merci pour ta réponse et aussi pour ton site.

Je suis bien d'accord avec tes chiffres, cependant est ce qu'on est bien certain que le CO2 est en partie à l'origine du réchauffement de l'atmosphère. Les uns disent oui, les autres disent non, et chaque groupe avance des arguments qui semblent valables. Comment savoir?

Cependant tout le monde est d'accord pour dire que la proportion de CO2 atmosphérique est de 0.045% dans l'atmosphère, comment un taux aussi faible pourrait jouer un rôle dans l'effet de serre, alors que le taux de la vapeur d'eau est de 60%, l'azonte est à 71%.

Monsieur Evrard, il n'y a AUCUN débat possible du point de vue scientifique.

Jetez votre modem Internet par la fenêtre après avoir lu ce message, et allez dans une bibliothèque universitaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...