Lolox

Possible tornade à Villars-le-sec (90) le 01/09/2009

Messages recommandés

Lolox   

Bonjour,

Je me suis rendu sur la commune de Villars-le-sec pour Kéraunos et Ic, et voici le dossier que j'ai pu constituer sur le terrain et au contact des habitants du village. Vos avis sur ce phénomène sont importants, alors n'hésitez pas à les donner default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

I. CONTEXTE DU PHENOMENE :

1) Présentation cartographique :

Le village de Villars-le-sec touché par un violent orage, ce 1° Septembre 2009 vers 17h40, se situe aux portes de ce que les Géographes appellent « la trouée de Belfort » qui sépare de Massif des Vosges, au Nord, de celui du Jura, au Sud.

Ce bourg, s’inscrit sur un plateau, dont l’altitude oscille entre 500 et 620 mètres, adossé aux premiers contreforts du Jura, et dominant la trouée de Belfort comme le montre cette image prise en direction des Vosges et où l’on devine les faubourgs Belfortains :

1004844.jpg

Voici un extrait de carte IGN (Série verte) au 1/100000° , édition de 1986, sur laquelle se trouve le village de Villars-le-Sec. Notons qu’en raison de sa situation enclavée et de sa proximité avec le territoire Suisse, nous n’avons qu’une vision parcellaire du contexte dans lequel il s’inscrit :

copiedecarte1100000.jpg

Pour une vision plus large, voici un extrait de la carte Michelin, à l’échelle 1/200000° , édition de 1985. Et oui, veuillez m’excuser pour l’ancienneté de mes ressources cartographiques mais elles remontent à l’époque où j’étais Belfortain default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Sur cet extrait, en mauve, j’ai matérialisé la trajectoire du phénomène tornadique présumé, en fonction des dégâts constatés sur le terrain :

copiedecarte1200000.jpg

2) Présentation selon les témoignages recueillis sur place :

Tout d’abord, je tiens à remercier vivement les gens rencontrés sur place pour leur amabilité et leur disponibilité malgré le contexte difficile pour certains. En particulier, je pense à cette Dame qui courrait après les génisses qui s’étaient sauvées de leur enclos profitant des dégâts causés aux clôtures.

Les habitants rencontrés, aux quatre coins du village, s’accordent sur la durée du phénomène qui est évaluée à 5/6 minutes, la partie la plus violente ne durant qu’à peine 1 minute.

Ce qui ressort également des témoignages, c’est la rapidité avec laquelle le temps s’est dégradé puisqu’une habitante ma confiée être encore dans sa piscine sous un franc soleil à peine 1 heure avant les évènements.

En outre, tous s’accordent à dire qu’une masse sombre est apparue au devant de l’orage, en direction du village de Croix. Selon eux, c’est lorsque cette masse sombre et opaque est arrivée sur le village que le plus dur a eu lieu. A ce moment là, les témoins font état d’une visibilité réduite à 2 ou 3 mètres tant le vent, les précipitations (pluie et grêle mêlées) que les feuilles et autres branchages balayaient tout sur leur passage. Quand je leur demandais ce qu’ils avaient vu, tous ont répondu : « Un mur blanc !».

Une personne qui était présente, à ce moment là, a fait un rapprochement avec la tempête Lothar de 1999 en me disant qu’à l’époque les évènements avaient été bien moins impressionnants...

II. DESCRIPTIF EN IMAGES :

Voici quelques clichés pris autour du village de Villars-le-sec, suite au phénomène climatique violent intervenu le 1° Septembre 2009 en fin d’après-midi.

Ces images datent du 3 Septembre, et sont prises en milieu d’après-midi.

Il est à noter que, grâce à la mobilisation et la solidarité des habitants, les toitures touchées sont réparées dès le lendemain (2 Septembre), et le jour même les routes, chemins, et autres accès, sont déblayés des branches ou arbres qui les encombrent.

Pour des raisons pratiques, je vous livre ses images, selon un découpage par zones géographiques.

1) Aux alentours de Villars-le-sec :

Aux abords du village, sur l’axe entre le village de Croix et l’entrée de Villars que l’on aperçoit à l’arrière plan :

1004816.jpg

Toujours sur même axe, un champ de Maïs a été littéralement haché par la grêle juste avant que le vent ne s’abatte sur le village. C’est, d’après ce que j’ai vu et selon les témoignages des habitants, l’un des champs les plus touchés :

1004817.jpg

Il est probable qu’une fois effeuillé par la grêle les plants se sont montrés moins sensibles aux vents puisqu’il ne comportait que quelques traces d’abattage.

A priori, et selon les dires de plusieurs habitants rencontrés, c’est là que le phénomène tourbillonnaire aurait débuté. Le cousin d’une personne rencontrée quittait à ce moment là le village en voiture pour se rendre à Croix mais a rebroussé chemin pour s’abriter en apercevant une masse sombre et colonnaire sur la route et semblant se diriger vers le village. Selon l’habitant de Villars qui m’a raconté cela, la personne en question a juste eu le temps de venir s’abriter dans un hangar avant que les éléments ne se déchainent.

Par la suite, cette colonne décrite comme une colonne sombre et opaque s’est dirigée vers le village où sont prises les photos qui suivent :

2) Dans le village :

Je signale que l’on voyait bien que certains gros arbres qui ornent le village ont souffert lors de cet épisode, la trace de l’amputation de grosses branches ne laissant aucun doute. Mais parmi les dégâts les plus spectaculaires, il y a ce verger totalement ravagé, la partie supérieure des arbres se trouvant parfois à plusieurs mètres de leur tronc d’origine :

1004828.jpg

1004829e.jpg

Aux abords directs de ce verger situé au milieu des habitations, même les chardons (plantes rigides au possible) ont été décapités par les vents :

1004830.jpg

Un peu plus loin, juste derrière les dernières habitations du village, en face de nouvelles maisons, les arbres d’un parc n’y ont pas résisté. Il s’agit de vénérables Erables et de Chênes qui après inspection semblaient en très bonne santé (pas de trace de chancre ou autre maladie phytosanitaire) :

1004832.jpg

1004833.jpg

1004834.jpg

Il semblerait, d’après les dires de 2 personnes qui habitent les maisons se situant devant le parc, que la tornade soit passée au milieu du parc, comme le laisse présager ce vieux Noyer abattu de l’autre coté de la parcelle :

1004835.jpg

Il est noter, qu’en face de ce parc, une maison récente dont la cheminée venait tout juste d’être tubée, a vu son chapeau de cheminée voler à une vingtaine de mètres de la maison. D’ailleurs, c’est l’une des dernières toitures portant encore les traces du phénomène mais, paradoxalement, les dégâts sont à l’opposé des vents dominants, ou de la trajectoire présumée de la tornade. Peut être est-ce parce que le dessous de toit était en cours d’aménagement. Ayant pu constater cela, grâce à la gentillesse d’un voisin qui m’a laissé voir son jardin, je n’ai cependant pas pris de photo en l’absence des occupants.

Pour l’anecdote, voici l’allure d’un Ricin (plante ornementale annuelle à très larges feuilles) pris dans le jardin de et habitant et attestant de l’épisode de grêle qui a précédé, puis accompagné le phénomène :

1004839.jpg

Concernant le village, une image d’un Sapin, prise au « centre » du village, atteste de la violence des vents qui ont touché le bourg. Sur la droite de l’image, on devine les restes d’un vieux Cerisier (dont l’état sanitaire ne semblait toutefois pas brillant) qui était situé en terrain plutôt dégagé au milieu d’un parc :

1004840w.jpg

3) Entre les villages de Croix, Villars et Bure :

L’échelle du phénomène semble assez vaste, et me laisse même parfois perplexe, puisque des dégâts sont visibles en marge du couloir principal présumé du coté Suisse de la frontière, en direction du village de Bure.

Les images qui suivent sont prises depuis la Suisse à peine plus d’un kilomètre de Villars.

Voici quelques images des champs de Maïs qui bordent la route reliant Bure à Villars-le-sec :

1004818.jpg

Là, ce sont des images prises depuis les parcelles :

1004819.jpg

D’ailleurs, depuis un chemin perpendiculaire à l’axe reliant les villages de Croix, Villars-le-sec et Bure (en Suisse), on aperçoit ce qui selon moi est la trace laissée par la fin du phénomène après son passage sur Villars qui se situe juste derrière ce champs de Maïs :

1004819.jpg

Voici un aperçu de ce que ça donne au zoom :

1004820.jpg

Dans le prolongement de cette espèce de couloir, se trouve un bois dont voici une image du chemin qui le traverse :

1004821q.jpg

Par la suite, les traces laissées par le vent se limitent à de petites branches, mais surtout des feuilles, emportées depuis des îlots d’arbres jusque dans les champs. En revanche, les traces de ravinement montrent que les précipitations qui ont accompagné tout cela étaient assez intenses.

1004824.jpg

III. PLACE AUX ANALYSTES :

Là, c’est aux spécialistes d’intervenir default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Mais je reste à votre disposition pour tout complément d’information...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sudmeteo   

Slt lolox54. Je ne suis qu'un élève de première en Sciences de l'ingénieur mais ça m'intéresse.

Tout d'abord, j'aimerai parler du mur blanc! Le mur blanc, il était à l'avant du nuage, sous le nuage?

S'il est à l'avant du nuage, il est probable que ce soit un "arcus", accompagné de fortes rafales. Connaissez-vous un site qui propose des archives d'animations radars de précipitations et d'images sat? (Merci).

J'ai tout de même regardé le radiosondage de la station LYON ST EXUPERY de Météo France du 1er Sept à 12h.

Pression: 988 hPa ?! C'est bas.

Présence de Cumulus Congestus et cumulus médiocris (type: CL2)en bas étage et de d'Altocumulus castellanus et floccus (CM8) en étage moyen. Déjà s'il s'agit d'altocumulus castellanus c'est vraiment signe d'instabilité ( d'ailleurs, pareil pour les cumulus).

Le vent est modéré en altitude, de l'ordre de 20 à 25 kt à Lyon.

Calculs: K=21°C donc de rares orages sont possibles et TT=39°C (sauf si erreur de ma part)donc de rares orages de faible intensité sont possibles. Or Villars-le-sec se trouve à proximité des montagnes donc la convection est accélérée.

Donc voila ce que je pense: S'il s'agissait d'un orage multicellulaire voir supercellulaire, un front de rafale accompagné d'un "arcus" (mur blanc). Les dégâts on put être causés par des rafales descendantes ou le mésocyclone du cumulonimbus.

Selon un habitant, la grêle est apparue avant le vent. Donc il n'y a peut-être pas eu d'arcus ni de front de rafales mais vraiment une supercellule avec: virga puis précipitations avec rafales descendantes puis mesocyclone avec une tornade limite F0 qui a effleurer le sol!

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jepeto86   

Ce cas est étudié attentivement sur Kéraunos

Quelques témoignages sur le quotidien lepays :

"Je l’ai vu passer, une immense colonne grise qui traversait le village de haut en bas. Ça tourbillonnait !"

"C'était comme la fin du monde... Un entonnoir au-dessus du village. Ça a traversé le village en venant de Croix !"

"J'ai vraiment eu peur, je venais juste de rentrer de vacances », témoigne cette jeune maman. « Le temps de déposer les affaires, on a pris tout ça sur la tête. Il y avait de l'eau partout. Et ça tournait au-dessus de nous."

En tout cas, un grand Merci Lolox pour t'être rendu sur place aussi rapidement !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'est un reportage rondement mené, bravo . thumbup1.gif

Les témoignages laissent perplexe, j'en parle sur Kéraunos. Malgré l'abondance de détails on ne peut réellement se déterminer (enfin pour ce que j'en ai lu réellement car je n'ai pas eu le temps d'étudier ça en détail).

En tout cas, tornade ou rafales, le phénomène n'a manifestement pas plaisanté avec les régions touchées. Lourds dégâts !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rodac   

Merci pour cet excellent dossier Lolox, chapeau ! default_flowers.gif

Les photos sont vraiment impressionnantes et décrivent très bien le phénomène !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JLF57   

Bravo pour ce reportage très plaisant à lire avec une bonne explication géographique du terrain où s'est déroulé l'événement.

Je n'avais pas connaissance de cette qualité de grand reporteur que tu as, merci Lolox wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolox   

Slt lolox54. Je ne suis qu'un élève de première en Sciences de l'ingénieur mais ça m'intéresse.

Tout d'abord, j'aimerai parler du mur blanc! Le mur blanc, il était à l'avant du nuage, sous le nuage?

S'il est à l'avant du nuage, il est probable que ce soit un "arcus", accompagné de fortes rafales. Connaissez-vous un site qui propose des archives d'animations radars de précipitations et d'images sat? (Merci).

J'ai tout de même regardé le radiosondage de la station LYON ST EXUPERY de Météo France du 1er Sept à 12h.

Pression: 988 hPa ?! C'est bas.

Présence de Cumulus Congestus et cumulus médiocris (type: CL2)en bas étage et de d'Altocumulus castellanus et floccus (CM8) en étage moyen. Déjà s'il s'agit d'altocumulus castellanus c'est vraiment signe d'instabilité ( d'ailleurs, pareil pour les cumulus).

Le vent est modéré en altitude, de l'ordre de 20 à 25 kt à Lyon.

Calculs: K=21°C donc de rares orages sont possibles et TT=39°C (sauf si erreur de ma part)donc de rares orages de faible intensité sont possibles. Or Villars-le-sec se trouve à proximité des montagnes donc la convection est accélérée.

Donc voila ce que je pense: S'il s'agissait d'un orage multicellulaire voir supercellulaire, un front de rafale accompagné d'un "arcus" (mur blanc). Les dégâts on put être causés par des rafales descendantes ou le mésocyclone du cumulonimbus.

Selon un habitant, la grêle est apparue avant le vent. Donc il n'y a peut-être pas eu d'arcus ni de front de rafales mais vraiment une supercellule avec: virga puis précipitations avec rafales descendantes puis mesocyclone avec une tornade limite F0 qui a effleurer le sol!

a+

Salut Sudmétéo, bienvenue sur le forum default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Je vais commencer par te répondre concernant le "mur blanc" décrit, selon les 4 personnes qi m'en ont parlé, c'était pendant le passage le plus fort de la tempête, et tous m'ont dit n'y voir qu'à 2 ou 3 mètres de distance pendant environ 1 à 2 minutes.

En revanche, avant que cela n'arrive sur le village, ils ont parlé d'une colone sombre et opaque qu'ils ont vu venir sur le village.

En fait, lorsque l'on voit les arbres cassés, je parle de volis sur Kéraunos, il faut voir que ce genre de dégat typique n'est présent qu'à la traversée du village, sur un axe linéaire, aux alentours (je peux le dire pour avoir pas mal balayé le terrain) on ne trouvera que des grosses branches arrachées.

En espérant avoir répondu à tes interrogations sur le travail de terrain default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Merci pour vos encouragements, ce travail m'a couté quelques litres de café default_laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
M4x   

Très bon documentaire Lolox default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Mais sur les photos, il est toujours difficile de se faire une idée d'un couloir possible default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Et puis une microrafale linèaire peut très bien produire ces même dégâts, surtout que les arbres et les maïs sont couchés dans le même sens. (peut être du à l'étroitesse de la tornade?).

Pour moi il y a donc un peu de doute default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Orage FM   

Bonjour à tous.

Je n'habite qu'à 160 km à vol d'oiseau du lieu en question. Au moment des phénomènes, j'étais sur le forum, et j'étais même entrain de regarder les radars. Cette cellule orageuse en question, je l'ai vue en live sur le radar. Je ne me suis douté de rien, mais alors de rien du tout. Mon attention s'est portée plutôt sur une cellule - en apparence - de même sévérité qui s'apprêtait à esquiver Lyon par le nord, et donc j'ai posté une observation sur le forum suivi pour signaler cela (voir archives des forums). Comme quoi, le radar "précipitations + foudre" n'informe parfois pas de façon assez précise et satisfaisante sur la nature des phénomènes dans un lieu. Sinon, la sévérité des dégâts me font penser aux dégâts typiques que provoquent les tornades, mais je suis loin d'être un spécialiste de ce sujet, je laisse donc la place aux autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.