Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Statistiques et anomalies climatiques nationales


Recommended Posts

  • Replies 719
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Voilà, il n'est pas impossible (pas acquis non plus) que nous vivions l'hiver le plus doux de l'histoire des relevés.   Après un mois de décembre à +2.4°C, nous avons en un mois de janvier à

Par curiosité, j'ai fait l'exercice de reconstruire les valeurs de l'indicateur thermique national pour voir ce que ça donnait. Bon forcément je trouve des chiffres un poil différents : même sans savo

On est effectivement dans une période inédite sur les 2 dernières années, mais j'ai l'impression que c'est vraiment depuis 2013 qu'on a pris ce virage. Si on rembobine un peu et que l'on regarde les 3

Posted Images

Je ne sais pas ce qu'il en est ailleurs en France mais au 2 novembre Nancy s'approche encore de l'année glissante la plus chaude.

12,7° du 11 juin 2006 au 10 juin 2007

12,6° du 26 nov 2019 au 2 nov 2020

 

La moyenne glissante sur 10 ans (en orange) est également la plus élevée depuis 1955, après un palier dans les années 2000, les années 2010 semble retrouver un cycle de hausse, à voir si ce dernier sera aussi brutal que celui de la fin des années 1980 et des années 90.

image.thumb.png.65ac3c852558b5368475e8b98f46bc10.png

Edited by thib91
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
il y a 52 minutes, thib91 a dit :

Je ne sais pas ce qu'il en est ailleurs en France mais au 2 novembre Nancy s'approche encore de l'année glissante la plus chaude.

12,7° du 11 juin 2006 au 10 juin 2007

12,6° du 26 nov 2019 au 2 nov 2020

 

La moyenne glissante sur 10 ans (en orange) est également la plus élevée depuis 1955, après un palier dans les années 2000, les années 2010 semble retrouver un cycle de hausse, à voir si ce dernier sera aussi brutal que celui de la fin des années 1980 et des années 90.

image.thumb.png.65ac3c852558b5368475e8b98f46bc10.png

C est la qu on voit que 1947 fut une sacrée année, on l'a retrouve dans les records de chaleurs encore aujourd'hui de temps en temps, sur certaines stats

Mais la Moy 10 ans montre bien qu elle n est pas representative de son époque, contrairement à ces 15-20 dernières années ou elle serait une année somme toute classique

Edited by Matpo
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Matpo a dit :

C est la qu on voit que 1947 fut une sacrée année, on l'a retrouve dans les records de chaleurs encore aujourd'hui de temps en temps, sur certaines stats

Mais la Moy 10 ans montre bien qu elle n est pas representative de son époque, contrairement à ces 15-20 dernières années ou elle serait une année somme toute classique

 

Effectivement, une autre représentation avec la température moyenne quotidienne pour Nancy-Essey. Les seuils de température ont été définis statistiquement en fonction de la distribution des valeurs.

 

image.thumb.png.6e6d3dd58260111763cd2813474eebb9.png

 

Avec un zoom sur la période chaude pour faire ressortir les grandes vagues de chaleur/canicules. A partir de 2015 il y a un emballement assez inquiétant au point que l'ensemble de ces étés ont des niveaux de chaleur régulièrement proche des intensités exceptionnelles d'avant 2015.

image.thumb.png.34efcdb1fb25bc5beb993ccec0ce84f3.png

 

Je referais l'exercice en centrant sur la saison froide.

 

 

Edited by thib91
  • J'aime 11
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Centré sur la saison froide, toujours pour Nancy-Essey

 

 

image.thumb.png.a803884578ff9d343e3257f12d4dbbe5.png

 

Les principales vagues de froid, constat déjà fait et refait mais seule 2012 a réussi à atteindre un semblant d'intensité des grandes VDF du passé (sans plus).

 

image.thumb.png.2b3c6f86382a7d97a977a2dc27cc50ca.png

Edited by thib91
  • J'aime 10
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Merci Bernardt60 pour ces données. 

Même avec une référence récente (81/10) on voit le caractère exceptionnel de l année 47  qui avait totalisé un nombre de jours exceptionnellement chauds supérieurs à 20...

Quelle année à l époque !

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Plaisance du Touch (31)
Il y a 5 heures, th38 a dit :

Merci Bernardt60 pour ces données. 

Même avec une référence récente (81/10) on voit le caractère exceptionnel de l année 47  qui avait totalisé un nombre de jours exceptionnellement chauds supérieurs à 20...

Quelle année à l époque !

La reproduction d'un scenario à la 1947 dans le contexte de réchauffement actuel serait un cauchemar,  avec une pression au niveau de la ressource en eau potable que nous n'avons jamais connue jusqu'ici... Et le pire que la bonne question est juste : quand est ce que ça va arriver... Vu l'empressement récent pour stocker du PQ que l'on a pu constater, on peut imaginer ce qui se passera le jour où l'on manquera d'eau...

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, th38 a dit :

Merci Bernardt60 pour ces données. 

Même avec une référence récente (81/10) on voit le caractère exceptionnel de l année 47  qui avait totalisé un nombre de jours exceptionnellement chauds supérieurs à 20...

Quelle année à l époque !

 

Oui on peut se demander ce qu il en sera quand une année s'écartera autant de la norme mais dans notre climat réchauffé.

  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Petite animation sympa... au niveau national,  difficile de ne pas voir la "progression" du RC ...Indicateur thermique de l'année 2019, sur la base de trois moyenne climatique (61-90 / 71-2000 / 81-2010)...

a54RBc.gif

  • J'aime 4
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Ca y est, avec 12,8° sur les 12 derniers mois, Nancy dépasse depuis le 11 novembre l'année glissante la plus chaude jusque là détenue par les 12,7° du 11 juin 2006 au 10 juin 2007.

 

Les chiffres deviennent affolants, en comparant à la température moyenne d'une année entre 1951 et 1990, les 12 derniers mois sont excédentaires de + 3,3° 🥵.

image.thumb.png.471430e6db985a0a11304508a65f6900.png

 

Edit : graphique remplacée, il y avait un biais froid pour les années 2015-2016 que j'ai corrigé, merci @PaRaDoX pour sa vigilance.

Edited by thib91
  • J'aime 4
  • Surprise 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

Les mois à venir vont être importants, voire si ça fait un pic comme 2007 ou si on va vraiment en baver tous les étés (changement plus brutal encore ?), ce qui commence de toute façon à être le cas, mais davantage encore pour 2021 ? 🤒

Edited by Matpo
Link to post
Share on other sites
Le 16/11/2020 à 19:08, thib91 a dit :

 

Oui on peut se demander ce qu il en sera quand une année s'écartera autant de la norme mais dans notre climat réchauffé.

 

A mon sens il ne faut pas voir cette année 47 comme un événement météo "isolé" comme l'a pu être 1976 ou 2003, mais plutôt comme un événement de variabilité climatique "courte période" sur une échelle de l'ordre de la décennie. En fait ce sont essentiellement les saisons chaudes de cette période qui ont présenté des valeurs élevées, et il y a une vraie cohérence sur plusieurs années avec des pics répétés. Avec un lissage sur 10-20 ans cette bosse ressort clairement :

 

image.thumb.png.4756ad7169f8ce6c2ff16fddae49ccb9.png

 

A l'inverse les saisons froides n'ont pas du tout ce comportement :

 

image.thumb.png.313a88dc99ed2e915f43b112c3683a71.png

 

Sur une vraie série climatique (Berkeley) cela est bien visible également, ce n'est pas un artefact, et la longueur de la série permet de voir ça avec un peu plus de recul :

 

tsiberkeley_tavg_-4-7E_43-50N_n_5lan_mnormhalf.thumb.png.2ff02ea60bf8787c630b4acadf1478c8.png

 

 

Maintenant effectivement on peut se demander ce que ce genre d'événement donnerait aujourd'hui. A mon avis ce ne serait pas forcément si évident à dissocier du signal de fond avant d'en être franchement sorti. Et aujourd'hui la question est légitime de savoir si on n'est pas justement dans quelque chose de ce type depuis 2015 avec une succession brutale de pics chauds estivaux répétés, combinés à des événements de faibles pluviométrie estivale dans le Nord, en rupture avec les décennies passées. Mais seul l'avenir dira ce qu'il en est vraiment.

 

 

Le 18/11/2020 à 11:49, Matpo a dit :

Les mois à venir vont être importants, voire si ça fait un pic comme 2007 ou si on va vraiment en baver tous les étés (changement plus brutal encore ?), ce qui commence de toute façon à être le cas, mais davantage encore pour 2021 ? 🤒

 

En regardant à l'échelle nationale, on voit clairement qu'on n'est plus dans le contexte de 2007 : le pic de l'époque était entouré d'années avec anomalies bien plus raisonnables. Aujourd'hui, on atteint des sommets comparables mais il faut remonter loin pour trouver des creux aussi bas :

 

image.thumb.png.f53a5615d5973440a90d44d0a066f4fe.png

 

Si je mets à jour le tableau posté quelques pages plus tôt, désormais 17 stations sur les 30 du panel ont battu leur record d'année glissante la plus chaude en 2020, dont 2 grâce à ce mois de novembre. Pour Nancy les chiffres diffèrent car ce sont les Tm à partir des Tn et Tx :

 

  Record avant 2020 Max en 2020  
Station Début Fin Anom (°C) Début Fin Anom (°C) Delta (°C)
Clermont-Ferrand 2006-06-12 2007-06-11 1.99 2019-05-24 2020-05-22 2.39 0.41
Toulouse 2003-02-19 2004-02-18 1.66 2019-06-17 2020-06-15 2.01 0.35
Bourg-St-Maurice 2018-04-03 2019-04-02 2.09 2019-05-31 2020-05-29 2.41 0.32
Poitiers 2006-06-08 2007-06-07 1.85 2019-06-17 2020-06-15 2.11 0.26
Nimes-Courbessac 2006-06-16 2007-06-15 1.73 2019-05-31 2020-05-29 1.95 0.23
Montelimar 2006-06-16 2007-06-15 1.62 2019-05-31 2020-05-29 1.83 0.20
Bordeaux 2006-05-26 2007-05-25 1.64 2019-06-08 2020-06-06 1.82 0.19
Lyon-Bron 2006-06-11 2007-06-10 2.30 2019-09-26 2020-09-24 2.42 0.12
Agen 2002-10-19 2003-10-18 1.64 2019-06-09 2020-06-07 1.75 0.10
Nantes 1989-05-17 1990-05-16 1.57 2019-06-16 2020-06-14 1.68 0.10
Nevers 2006-06-12 2007-06-11 2.17 2019-05-31 2020-05-29 2.26 0.09
Pau 1997-01-20 1998-01-19 1.55 2019-09-26 2020-09-24 1.63 0.08
Nice 2006-06-17 2007-06-16 1.55 2019-05-30 2020-05-28 1.63 0.08
Le-Mans 2006-06-08 2007-06-07 1.94 2019-11-21 2020-11-19 2.01 0.06
Cognac 2006-05-26 2007-05-25 1.78 2019-06-08 2020-06-06 1.84 0.06
Bastia 2003-02-26 2004-02-25 1.28 2019-05-30 2020-05-28 1.30 0.02
Orleans 2006-06-10 2007-06-09 1.86 2019-11-21 2020-11-19 1.87 0.01
Paris-Montsouris 2006-06-09 2007-06-08 2.01 2019-11-21 2020-11-19 1.96 -0.05
Perpignan 2018-03-28 2019-03-27 1.51 2019-06-14 2020-06-12 1.44 -0.07
Dijon 2006-06-13 2007-06-12 2.26 2019-09-26 2020-09-24 2.16 -0.11
Besancon 2006-06-11 2007-06-10 2.19 2019-05-31 2020-05-29 2.08 -0.11
Chateauroux 2006-06-11 2007-06-10 1.96 2019-05-31 2020-05-29 1.85 -0.12
Caen 2006-05-15 2007-05-14 1.45 2019-11-21 2020-11-19 1.17 -0.28
Marignane 2006-06-16 2007-06-15 1.91 2019-06-04 2020-06-02 1.58 -0.33
Rennes 2006-05-11 2007-05-10 1.69 2019-06-16 2020-06-14 1.36 -0.33
Nancy-Essey 2006-06-13 2007-06-12 2.46 2019-11-21 2020-11-19 2.10 -0.36
Strasbourg 2006-06-13 2007-06-12 2.51 2019-05-24 2020-05-22 2.07 -0.43
Lille 2006-06-09 2007-06-08 2.33 2019-11-21 2020-11-19 1.83 -0.50
Brest 2006-05-11 2007-05-10 1.46 2019-11-21 2020-11-19 0.92 -0.54
Reims 2006-06-09 2007-06-08 2.26 2019-11-21 2020-11-19 1.65 -0.61
Moyenne 2006-06-11 2007-06-10 1.81 2019-05-31 2020-05-29 1.79 -0.02

 

 

Edited by Arkus
  • J'aime 8
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

 

Que pensez vous de cette affirmation de Guillaume Séchet ?

 

L'ensoleillement exceptionnel de cette année 2020 (notamment sur le moitié Nord), est assez symptomatique d'une situation de plus en plus récurrente. Ceci est étroitement lié au fait que la France se trouve désormais située à des latitudes climatiques "quasi subtropicales". Ce terme imagé est en fait un peu exagéré, mais avec le réchauffement global, la ceinture anticyclonique qui recouvre les latitudes subtropicales remonte peu à peu vers le nord. D'autre part, la sinuosité du "courant jet"* occasionne des blocages de plus en plus marqués.

 

https://www.meteo-lyon.net/france/previsions.html

Edited by th38
Link to post
Share on other sites

Il semble fort logique que le changement climatique influence la synoptique. 

C'est comme le débat sur plus ou moins d'ouragan, plus ou moins vaste et puissant.

Pour chez nous ce que dit Séchet semble logique, en bref le courant jet polaire remonte et nous influence de moins en moins hors flux verticale. Où dit autrement le bon vieux zonal disparaît.

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
il y a 47 minutes, th38 a dit :

 

Que pensez vous de cette affirmation de Guillaume Séchet ?

 

L'ensoleillement exceptionnel de cette année 2020 (notamment sur le moitié Nord), est assez symptomatique d'une situation de plus en plus récurrente. Ceci est étroitement lié au fait que la France se trouve désormais située à des latitudes climatiques "quasi subtropicales". Ce terme imagé est en fait un peu exagéré, mais avec le réchauffement global, la ceinture anticyclonique qui recouvre les latitudes subtropicales remonte peu à peu vers le nord. D'autre part, la sinuosité du "courant jet"* occasionne des blocages de plus en plus marqués.

 

https://www.meteo-lyon.net/france/previsions.html

Pour ma part l'on expérience est bien trop faible , mais en revanche concernant la sinuosité du jet oui, ceci lié au faible englacement (et tardif) au nord, d ou un vortex qui peine à se reconstituer, et on observe un jet qui a tendance a descendre sur l atlantique nord et remonter sur l'Europe nord est/ouest Sibérie

Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Matpo a dit :

concernant la sinuosité du jet oui

 

Les études récentes que j'ai lues ne soutiennent pas vraiment cette vision d'une sinuosité plus marquée du jet (hors fluctuations naturelles). Voir par exemple les figures 1 et 2 ici.

Edited by Higurashi
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
il y a 4 minutes, Higurashi a dit :

 

Les études récentes que j'ai lu ne soutiennent pas vraiment cette vision d'une sinuosité plus marquée du jet (hors fluctuations naturelles). Voir par exemple les figures 1 et 2 ici.

Merci, faut que je retrouve mon étude qui disait l inverse (ce que j' en ai compris) et que je lise celle que tu dit

Dès que demain me donne 15 min

 

Link to post
Share on other sites

Mon point était surtout de montrer qu'on ne peut pas simplement répondre "oui" ou présenter cela comme une évidence (cf. article de GS).

L'évolution de la sinuosité du jet est une question qui reste ouverte, même si les avancées les plus récentes tendent à affaiblir l'hypothèse d'une augmentation forcée par le RC.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...