Wilfried63

Tendance été 2015

Messages recommandés

Voici le topic pour les prévisions saisonnière pour l'été 2015:

Pour le moment j'estime que l'été 2015 pourrait être potentiellement trés chaud notamment au mois de juin 2015 et de juillet 2015 avec sur cette période un risque de canicule non négligeable notamment au mois de juillet, les vagues de chaleur seront plus fréquente que la normal, le mois d'août 2015 devrait être plus perturbé notamment sur la moitié nord de la France.

A suivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le moment j'estime que l'été 2015 pourrait être potentiellement trés chaud notamment au mois de juin 2015 et de juillet 2015 avec sur cette période un risque de canicule non négligeable notamment au mois de juillet, les vagues de chaleur seront plus fréquente que la normal, le mois d'août 2015 devrait être plus perturbé notamment sur la moitié nord de la France.

Ah ouais ? Et quelles sont tes sources ? D'où tires-tu une pareille « analyse » ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
psncf   

Voici le topic pour les prévisions saisonnière pour l'été 2015:

Pour le moment j'estime que l'été 2015 pourrait être potentiellement trés chaud notamment au mois de juin 2015 et de juillet 2015 avec sur cette période un risque de canicule non négligeable notamment au mois de juillet, les vagues de chaleur seront plus fréquente que la normal, le mois d'août 2015 devrait être plus perturbé notamment sur la moitié nord de la France.

A suivre

C'est un copié collé des prévisions du GIEC 191769.gif

phil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ouais ? Et quelles sont tes sources ? D'où tires-tu une pareille « analyse » ?

Je pars de l'analyse des SST de l'Océan Atlantique et possiblement du Pacifique dans certains cas car en été il y'a peu de chose a utilisé du fait que pratiquement toute les oscillations n'ont plus vraiment d'impact comme par exemple le vortex polaire ca ne sert a rien de l'étudier, la QBO encore moins etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pars de l'analyse des SST de l'Océan Atlantique et possiblement du Pacifique dans certains cas car en été il y'a peu de chose a utilisé du fait que pratiquement toute les oscillations n'ont plus vraiment d'impact comme par exemple le vortex polaire ca ne sert a rien de l'étudier, la QBO encore moins etc...

La réponse ma question a surement déjà été rédigée maintes fois mais...est-ce que ce type de procédé est concluant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La réponse ma question a surement déjà été rédigée maintes fois mais...est-ce que ce type de procédé est concluant ?

Ben c'est ce qu'on a malheureusement de mieux car comme je l'ai déja dit toute les autres oscillations ne sont plus trop efficace en cette saison même les SST c'est vraiment trés moyen, aprés il y'a les modèles mais la aussi c'est vraiment médiocre, de toute facon en prévisions saisonnière rien n'a jamais étais sur, il faut tester plusiers éventualité et si on remarque que sur le long terme (10 ans minimum) ces moyens de prévision ne sont pas efficace et ben on l'oublie un peu sans forcément l'oublier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   

On prendrait les mêmes et on recommencerait:

Dire que l'été/fin de printemps pourrait être similaire au précédent relève bien sûr du domaine de l'exagération, mais dire qu'il s'annonce différent à échelle supra-synoptique conserve en l'état une probabilité minoritaire.

A y regarder de plus près, on aurait toujours une anomalie neutre à négative sur une partie de l'Atlantique Nord voire davantage, anomalie qui s'observe en année d'ailleurs désormais, et qui a peut être trouvé son explication, celui d'un forçage externe lié RC, encore lui ... tout en restant prudent bien entendu.

Bref, peu importe la cause, cela pourrait avoir pour effet de favoriser le cyclonisme sur la bordure Est de l'anomalie froide, donc sur le proche Atlantique/UE de l'Ouest, et de façon répétée.

Car comme dit plus haut, le cyclonisme d'altitude, affaibli en saison estival, moins dérangé par les indices "tarabiscotés" est d'autant plus sensible aux conditions de surfaces locales.

Ce qui pourrait inciter à penser à une récurrence de talweg à GF à proximité de la France.

C'est alors qu'un temps stable, sec, donc en un mot anticyclonique tend à s'éloigner, et que le spectre du chaud humide instable, et collé à sa zone fraîche et humide apparaît, avec l'enjeu en prévision hebdomadaire qui est de savoir de quel côté se situera son clocher.

C'est en tout cas, la déduction que j'ai faite des modèles.

Par ailleurs,on sait aussi que les zones de libération d'énergie à haute altitude ont l'air de bouger actuellement, et que les prévisions tendent à nous renseigner sur un possible événement niño en cours de développement. Il n'est donc pas exclu que cela complique cette prévision d'une approche simpliste, en modifiant davantage les zones concernées par la subsidence que l'an passé.

Avec à la clef un renforcement de la ceinture anticyclonique à notre latitude en avançant en seconde partie d'été, donc s'installant plus précocement que l'an passé, avec un talweg "dérangé" dans sa progression méridionale.

Donc pour résumer, ma prévision est la suivante:

D'abord ça: (ano t°C 2m)

+jgk9_mini.png

Puis ça: (z500)

2cat_20150301_z500_months46_global_deter_publiciac1_mini.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebinnis   

Voici le topic pour les prévisions saisonnière pour l'été 2015:

Pour le moment j'estime que l'été 2015 pourrait être potentiellement trés chaud notamment au mois de juin 2015 et de juillet 2015 avec sur cette période un risque de canicule non négligeable notamment au mois de juillet, les vagues de chaleur seront plus fréquente que la normal, le mois d'août 2015 devrait être plus perturbé notamment sur la moitié nord de la France.

A suivre

Bonjour Wilfried et bonjour à tous au passage,

en tout cas les dernières prévisions de l'équipe de G Séchet (en date du 21 avril) ne vont pas vraiment en ce sens :

pour juin : chaud et sec

juillet : frais et humide

août : frais et très humide

en somme le flux d'ouest serait majoritaire cet été. ce serait alors un copier-coller de juillet dernier mais prolongé... bref, si ça se vérifie, l'été 2015 serait "pourri"

Il précise que ces tendances sont établies à partir des modèles CFS, IRI et NWS / NCEP; je ne connais pas les deux derniers modèles; qui peut nous en dire plus ? et où peut-on les trouver ? merci et bon week-end

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Ce qui voudrait dire que G Sechet et ses modèles de prévisions saisonnières nous propose un été sous NAO- dépendance, après 6 mois de NAO- abstinence.

Pas impossible malheureusement, mais pas de certitudes non plus.

Nous devions avoir un hiver avec AO négative exclusive à grand renfort d'indices novateurs du style OPI et puis ce fut un flop magistral.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute manière, et on l'a déjà dit assez de fois pour le rappeler...un indice à lui seul ne peut démontrer quel type de temps nous aurons !

La fin mars/début avril a été perturbé et plutôt fraîche, nous n'étions pas en NAO- pour autant.

De plus, même si ça force un peu, c'est pas parce que l'AO est négative qu'il va faire moche et frais.

Du coup, dire qu'il va faire pourri cet été uniquement parce que certains modèles voient une AO- ou NAO-, c'est trop simpliste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui voudrait dire que G Sechet et ses modèles de prévisions saisonnières nous propose un été sous NAO- dépendance, après 6 mois de NAO- abstinence.

Pas impossible malheureusement, mais pas de certitudes non plus.

Nous devions avoir un hiver avec AO négative exclusive à grand renfort d'indices novateurs du style OPI et puis ce fut un flop magistral.

Certes, en revanche El Niño ne s'est jamais développé comme prévu cet hiver sinon la tendance aurait pu être AO/NAO négative.

Pour cet été si l'on suit ces indices c'est été froid sur l'Europe de l'Ouest et du Nord, et doux sur les Balkans et l'Est, évidement c'est l'inverse que je souhaite et la météo est une science qui nous donne encore beaucoup de fil à retordre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

Vous parlez d'AO pour cet été mais quelle valeur à cet indice sur une saison ou le vortex polaire n'est pratiquement pas existant ? Pour moi ça fait un indice supplémentaire à supprimer dans la prévision saisonnière estivale et c'est justement l'une des raisons pour lesquelles il est encore plus périlleux de faire des prévisions pour la saison estivale que pour la saison hivernale. Déjà qu'on a beaucoup de mal à prévoir l'hiver, alors l'été...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

C'est vrai que la prévision estivale est encore plus compliquée l'été que l'hiver car nos indices nous guident moins que l'hiver, la strato est stérile carrément donc inutile en effet.

Néanmoins ce qui se passe en hautes latitudes et sur le bassin Arctique influence énormément notre temps chez nous, l'AO peut être remplacé par le DA qui peut mieux s'adapter à la saison estivale.(position du vestige Polaire)

Je prendrais 2 exemples récents pour illustrer, l'année 2012 avec une banquise qui s'est fait déchirer la tronche comme jamais.

Avec pour nous une circulation typé NAO- et 1 Groenland garage à anticyclone.

0ddc89ca131a46e8f9b66a608e33f80b.gif

Zoom sur l'Europe.

7b6a3a8fa5a6b183009caefd0cae7613.gif

Et puis 2013, le fameux été ou beaucoup étaient pessimistes en Juin, avec même Cabrol qui annonçait carrément qu'il n'y aurait pas d'été.

Bonne santé relative du bassin Arctique et notamment sur notre cher et tendre Groenland refuge à BP Polaires cette année la.

DA plus favorable pour nous.

fe03eaf6a5ecc1044846b3314c7b65bf.gif

Zoom sur l'Europe montrant un beau déferlement d'HP avec régime BL dominant de type Cassou.

a96667c8fe3181221313807ab5050639.gif

En conclusion, il n'existe pas d'indices magiques pour la prévision saisonnière et encore moins l'été, mais les hautes latitudes avec ou sans utilisation de l'AO peut nous orienter sur le temps sensible chez nous et sur l'Europe.

La NAO ne représente que 50% des régimes de temps, c'est pour cette raison que Cassou à coupé en 4 régimes de temps en hiver et en été pour mieux coller à la réalité.

En hiver les 4 régimes de temps identifiés couvrent 100% de la réalité alors que l'été ce n'est pas le cas avec certains régimes hybrides.

Le régime AL remplaçant la NAO+ en été.

Pour moi ça fait un indice supplémentaire à supprimer dans la prévision saisonnière estivale

On peut effectivement complétement se passer de prévisions saisonnières ou de l'AO et ne se contenter que de prévisions à 8-10 jours avec les modèles numériques classiques, et même la on voit actuellement que la fiabilité n'est pas au RV.

Donc, on verra bien à quelle sauce nous allons être mangés cet été, soit à la sauce barboc grillée, soit à la sauce escargots ou autre limaces en tous genres.

Il va de soi que je préfère la grillade aux gastéropodes, mais dame nature se fout bien des mes aspirations égoïstes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[...]

mais les hautes latitudes avec ou sans utilisation de l'AO peut nous orienter sur le temps sensible chez nous et sur l'Europe.

La corrélation fonte estivale importante de la banquise arctique/dominance de bas géopotentiels en Europe de l'Ouest et inversement faible fonte de la banquise/dominance des HG en Europe de l'Ouest est vérifiée sur 2 ans (2012 et 2013) d'après ce que tu exposes mais on peut la généraliser aux années en arrière ou pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Eté 2007, qui était déjà une année de grande souffrance du bassin Arctique.

On retrouve les mêmes ingrédients pour notre été que précédemment.(2012)

13723099f203de4c84b5bdda15bfaa2c.gif

28babb20166cfedd203739a17083b2cd.gif

Le contre exemple reste toujours possible bien évidemment, l'arme fatale n'existe pas sinon ca se saurait.

Mais je pense que les effets sont maintenant connues, amplification Arctique = méandres du jet propice à une activité ondulatoire exacerbée au niveau hémisphérique.

Il faut être bien placé dans ce train d'ondes, mais le signal est très complexe à décrypter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes, en revanche El Niño ne s'est jamais développé comme prévu cet hiver sinon la tendance aurait pu être AO/NAO négative.

Pour cet été si l'on suit ces indices c'est été froid sur l'Europe de l'Ouest et du Nord, et doux sur les Balkans et l'Est, évidement c'est l'inverse que je souhaite et la météo est une science qui nous donne encore beaucoup de fil à retordre.

Le jour ou certains l'auront compris ca sera un évènement historique laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
seb93100   

Ils prennent beaucoup de risques en annonçant de la chaleur au sud est de l'Europe, et un temps plus frais et humide au nord. Ils précisent quand même qu'ils pourraient faire 35 °C à Madrid plusieurs fois, ce qui évidemment n'arrive jamais les autres étés fear.gif

Ils rajoutent aussi que le temps sera frais en Irlande et en Ecosse pinch.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   

c'est exactement à peu de chose près les prévisions estivales que j'ai publié sur facebook il y a deux semaines

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils prennent beaucoup de risques en annonçant de la chaleur au sud est de l'Europe, et un temps plus frais et humide au nord. Ils précisent quand même qu'ils pourraient faire 35 °C à Madrid plusieurs fois, ce qui évidemment n'arrive jamais les autres étés fear.gif

Ils rajoutent aussi que le temps sera frais en Irlande et en Ecosse pinch.gif

Je pense qu'il faut le voir comme un rapport à la normale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
memen67   

C'est une impression? Mais le SE de l'Europe n'est-il pas régulièrement sous les feux du soleil estival depuis quelques années? Bon, ce ne sont que des prévisions ici, on verra.

S'il y en a qui savent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tommy_67   

C'est une impression? Mais le SE de l'Europe n'est-il pas régulièrement sous les feux du soleil estival depuis quelques années? Bon, ce ne sont que des prévisions ici, on verra.

S'il y en a qui savent...

Des étés particulièrement caniculaires se sont effectivement produits quasiment tous les ans là-bas de 2007 à 2011, (canicules remontant souvent jusqu'à l'Ukraine et la Russie d'ailleurs), mais plus depuis 2012 je crois. En revanche c'est plutôt la péninsule ibérique qui connait un "déficit" de vraies canicules estivales depuis 2007.

Difficile par contre de dire pour l'instant si les records de Tx mensuels battus en Andalousie ces deux derniers jours vont préfigurer ce à quoi vont ressembler cet été ou si ça ne préfigure au contraire rien du tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La seule incidence que ça aura chez nous, c'est si ça se maintient comme actuellement avec de gros coups de chaud et surtout un temps sec, le moindre flux de sud ou sud-ouest fera exploser en 2 jours les températures.

Un peu comme en 2012, où en l'espace de 2 jours, nous sommes passés de 23/24°C à 35°C (août).

Encore faut-il que nous soyons sur la trajectoire d'un flux de sud, et pas le même délire depuis quelques temps de se taper la seule anomalie négative de l'hémisphère...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des étés particulièrement caniculaires se sont effectivement produits quasiment tous les ans là-bas de 2007 à 2011, (canicules remontant souvent jusqu'à l'Ukraine et la Russie d'ailleurs), mais plus depuis 2012 je crois. En revanche c'est plutôt la péninsule ibérique qui connait un "déficit" de vraies canicules estivales depuis 2007.

En effet, depuis 2007 c'est mitigé (pour ne pas dire médiocre^^) sur l'Europe de l'ouest (seul le Sud-Est de notre pays tire son épingle du jeu) par rapport à l'Est de l’Europe, comme le prouve cette carte de la NOAA des anomalies moyennes des géopotentiels à 500 hpa de nos étés depuis 2007:

post-19648-0-72533200-1431791846_thumb.png

Les Balkans et l'ouest de la Russie sont bien placés depuis une dizaine d'année alors que la grande Bretagne et le nord-ouest de la France font la "tronche" (ressenti véritablement médiocre malgré le RC et les températures légèrement excédentaires)....

C'est lissé mais ça donne tout de même un bon aperçu...

qR0gDeAI2f.png.e1cf4dd1f821676e9a776a9fb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.