Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle sud


Recommended Posts

La baisse de l'extension est plutôt rapide sur cette seconde moitié de décembre.  Actuellement, 2018 est au plus bas depuis le début des mesures avec 6,535 millions de km² au 26 décembre. Toutefois, cela a encore le temps de se stabiliser d'ici le mois de février. 

 

181227031056478181.jpg

Link to post
Share on other sites

  • Replies 694
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Très intéressant. http://www.sciencemag.org/news/2017/08/record-shattering-27-million-year-old-ice-core-reveals-start-ice-ages   "Les scientifiques ont annoncé aujourd'hui qu'une carotte de

Crack!    

Magnifique https://www.sudouest.fr/2018/10/23/la-nasa-decouvre-un-etrange-iceberg-parfaitement-rectangulaire-5504448-4776.php https://twitter.com/NASA_ICE  

Posted Images

Il y a 4 heures, Higurashi a dit :

La baisse de l'extension est plutôt rapide sur cette seconde moitié de décembre.  Actuellement, 2018 est au plus bas depuis le début des mesures avec 6,535 millions de km² au 26 décembre. Toutefois, cela a encore le temps de se stabiliser d'ici le mois de février. 

 

Bien vu tout en soulignant que pour 2018 c'est une récidive (autour du 17 septembre).

Mon point de vue est un peu plus tranché, la perte d'extension est vigoureuse, en se référant au chiffres des 3 dernières années le dérapage de 2018 est du genre

costaud:

  2016 2017 2018 2018-2017 2018-2016
04/déc. 11364 12 495 12749 254 1385
05/déc. 11150 12 322 12576 254 1426
06/déc. 10934 12 171 12374 203 1440
07/déc. 10706 11 980 12161 181 1455
08/déc. 10475 11 783 11947 164 1472
09/déc. 10260 11 563 11706 143 1446
10/déc. 10038 11 307 11449 142 1411
11/déc. 9774 11 039 11176 137 1402
12/déc. 9487 10 793 10880 87 1393
13/déc. 9203 10 548 10561 13 1358
14/déc. 8899 10 313 10263 -50 1364
15/déc. 8622 10 082 9962 -120 1340
16/déc. 8377 9 859 9667 -192 1290
17/déc. 8177 9 611 9385 -226 1208
18/déc. 7997 9 367 9065 -302 1068
19/déc. 7822 9 124 8715 -409 893
20/déc. 7632 8 911 8403 -508 771
21/déc. 7466 8 686 8068 -618 602
22/déc. 7290 8 476 7711 -765 421
23/déc. 7099 8 262 7397 -865 298
24/déc. 6915 8 061 7106 -955 191
25/déc. 6744 7 850 6805 -1045 61
26/déc. 6564 7 658 6535 -1123 -29
  2016 2017 2018 2018-2017 2018-2016

Dérive de la perte d'extension en 22 jours seulement

 

 

 

 

 

 

    -1377 -1414
Link to post
Share on other sites

J'ajouterais que le graphique des écarts de janvier, publié par "National Snow and Ice Data Center, University du Colorado, Boulder", que j'ai interprété par l'analyse chartiste comme une possible figure de retournement à la baisse est en train de se matérialiser, le signal de baisse s'il est franchi (ligne basse en pointillé nettement enfoncée) devrait permettre à la banquise d'atteindre des niveaux jamais atteint depuis 1979.

A surveiller attentivement, c'est extrêment tendu.

 

 

antarcique janv2.jpg

Link to post
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Il y a 20 heures, Iefan a dit :

 

l'article  est plus documenté sur: 

https://www.ouest-france.fr/environnement/la-fonte-de-l-antarctique-est-six-fois-plus-rapide-qu-il-y-40-ans-6174237

Même si le rythme de la fonte de la banquise est en net déclin ces derniers jours, il y a lieu de souligner que la surface englacée enregistre toujours des records (bas) depuis le 26 décembre 2018 soit une vingtaine de jours consécutifs, le record de fonte de 2017, plus bas estival depuis 1979 est à surveiller, il est encore menacé.

Link to post
Share on other sites

  • 1 month later...

antarcticextendmars19.pdfBonjour,

 

Très joli graphique noir banquise ci-dessus, 2019 en 7e position pour l'extension minimale

1er 2017:    2 110 Km²

2e   2018:    2 181 Km²

3e   1997:    2 290 Km²

4e   1993:    2 312 Km²

5e   2011:    2 339 Km²

6e   1984:    2 446 Km²

7e  2019:     2 467 Km²

Oui mais l'extension au 12 mars est déjà en 2e position, place confortée sur l'extension moyenne par jour depuis le 1er janvier, la situation n'est donc pas très favorable pour l'instant.

antarcticextendmars19.pdf

 

 

Edited by pluviodacqs
Changement d'image
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Personne n'a jamais été capable d'expliquer la variabilité incroyable qui existe pour la banquise antarctique d'une année à l'autre (volcanisme sous marin ?)

 

La différence entre 2014 et 2016 est inoui, on passe d'un record absolu d'englacement en 2012-2014 et 2009 avant, à un record de minium en 2016 et 2017, ce graphique parle de lui même 

 

image.thumb.png.2738c4a404f82bc98e5d251ef7a0d1e4.png

Edited by Voyager21
Link to post
Share on other sites

  • 5 weeks later...

Bonsoir, le graphique citée une nouvelle fois m'inquiète aussi, l'analyse graphique tel qu'appliquée en matière financière indique qu'il y a une forte probabilité d'une sortie de la configuration par le bas de grande ampleur.

Cette configuration apparait lorsque deux aléas contradictoires entre en jeu, il pourrait par exemple, s'agir d'une fonte glacière due au réchauffement de la mer, d'une perte de salinité qui provoque une réaction d'extension des glaces (plus l'eau est douce plus elle gèle facilement); lorsque l'aléas majeur continu à s'exercer la perte de l'extension dans le cas qui nous préoccupe (ou le gain), s'exprime brutalement sans espoir de revenir (avant très longtemps) au niveau antérieur.

 

La situation de l'extend n'est pas fameuse actuellement, le niveau de 2017 devrait être enfoncé demain, seul 1980 resterait alors  hors de portée.

Au niveau planétaire c'est encore plus préoccupant l'extend S+N est à niveau bas jamais atteint depuis le 21 avril.

 

Edited by pluviodacqs
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Le 27/03/2019 à 13:59, Voyager21 a dit :

Personne n'a jamais été capable d'expliquer la variabilité incroyable qui existe pour la banquise antarctique d'une année à l'autre

 

Ah bon ? 

 

Recent studies have shown that surface winds are the key factor, both thermodynamically and dynamically, underlying the sea ice variability around Antarctica and can explain most of the observed interannual variability and sea ice trends (Holland and Kwok, 2012, Matear et al., 2015, Kwok et al., 2017, Schemm, 2018).

 

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2019JD030618

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Le ‎27‎/‎04‎/‎2019 à 15:34, Higurashi a dit :

 

Ah bon ? 

Recent studies have shown that surface winds are the key factor, both thermodynamically and dynamically, underlying the sea ice variability around Antarctica and can explain most of the observed interannual variability and sea ice trends (Holland and Kwok, 2012, Matear et al., 2015, Kwok et al., 2017, Schemm, 2018).

 

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2019JD030618

Merci pour les citations de parutions des études les plus récentes sur l'Antarctique.

Notre continent blanc n'a toujours pas livré tous ses secrets, les scientifiques à son chevet ont progressé en particulier sur l'oscillation inter-décennale du Pacifique, mais il y a encore à pas mal de supputations d'une part quand à l'évolution interannuelle et d'autre part sur la pente du trend à long terme de la banquise antarctique.

C'est bien ennuyeux et en même temps bien peu de chose face à l'énorme masse de glace d'eau douce contenue dans l'inlandsis, d'autant plus que la fine couche de glace de mer  fond pour une majeure partie pendant l'été austral depuis très longtemps; si j'ose dire il n'y a que les tours opérators qui s'en inquiètent  vraiment; ceci étant la variation de l'extension et sa répartition circum-austral est l'indice de cycles climatiques déjà reconnus, ces cycles vont-ils s'amplifier ou se modifier profondément sous les assaults du réchauffement atmosphérique qui lui même réchauffe la surface des mers?

Le manque de recul, seulement 40 ans de relevés historiques satellitaires et les multiples facteurs pouvant influencer le climat du continent, cycles des vents, oscillations climatiques, perte ou reconstitution de la couche d'ozone, rythme de réchauffement de l'eau profonde, variation des courants marins, salinisation ou désalinisation des eaux de surface, etc... rendent le travail ardu pour les climatologues.

Des parutions contradictoires circulent, néanmoins un quasi-consensus s'est établi sur une perte du volume de glace avec une majorité d' estimations tournent autour de 210 GT de fonte annuelle ce n'est pas cataclysmique, mais une question taraude toujours les esprits, en accélération en décélération en stagnation?

En attendant l'extend 2019 est revenu sous celui de 2017, en garde fou l'année 1980 qui résiste largement. 

1980  6,194 Millions de km²

2019  6,453 Millions de km²

2017  6,465 Millions de km²

 

Edited by pluviodacqs
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonsoir, le verrou de 1980 a sauté nous sommes depuis ce jour en zone de plus basse extension, le graphique ne le montre pas encore (donnée un jour sur deux) mais les chiffres sont les suivants pour un 9 mai.

2019  7,793 Millions de km²

1980  7,809 Millions de km²

2017  7,958 Millions de km²

2018  8,213 Millions de km²

Comme ça ne va très bien du côté de l'Arctique, l'extend planétaire est également en record de basse extension (1979/2019) depuis déjà deux semaines.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 18/10/2017 à 16:28, Higurashi a dit :

 

En effet, les variations même modestes de la circulation océanique au niveau de ce relief sous-marin conduiraient à des variations en position, taille, forme... de la polynie de Weddell. L'interaction avec l'atmosphère amplifierait le phénomène initial. C'est expliqué ici par exemple : http://science.sciencemag.org/content/292/5522/1697

 

Bonjour,

 

je cite ce post car une étude apporte une réponse à la présence de la Polynie de Maud-Rise:

 

La polynie a été initiée par de puissantes dépressions atmosphériques qui se sont succédé dans la région.

 

polynie-vent-e1556378056192.jpg.0ead334b660601fd636181a7cc7980aa.jpg

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

  • 4 months later...

Les plateformes de glace de l’Antarctique érodées par des « rivières inversées »

Selon une nouvelle étude, des « rivières inversées » d’eau chaude océanique érodent les bords fracturés des épaisses plateformes de glace flottantes de l’Antarctique, contribuant ainsi à créer des conditions propices à leur rupture et à l’élévation du niveau de la mer.

Les résultats, publiés dans Science Advances, décrivent un processus encore peu étudié qui pourrait s’avérer déterminant pour l’avenir de la glace en Antarctique et impacter la contribution du continent à la montée du niveau de la mer. Les modèles et prévisions ne prennent pas encore en compte ce scénario, qui est déjà en cours, selon les auteurs de l’étude.

Ce sont les points les plus vulnérables des plateformes qui sont attaqués, d’après Karen E. Alley, l’auteure principale. Les effets pourraient être importants mais il n’est pas encore possible de déterminer à quel point.

 

Suite de l'article citant l'étude ici :

https://global-climat.com/2019/10/20/les-plateformes-de-glace-de-lantarctique-erodees-par-des-rivieres-inversees/

 

  • J'aime 1
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Premier post sur le suivi englacement Antarctique. .. en tant que béotien du sujet je ne propose que mon petit graphe de suivi.. données jaxa.. et avec une courbe in the twilight zone  (correction : 2016 et 2018 encore devant)..  17 108 909km2 ..

vishop_sic_extent.png

Edited by Discolulu
Correction
Link to post
Share on other sites

En donnée NSID, 17,22 Millions de km²

Courbe haute 2014 (année du maximum des maxima)

Courbe et zone grisées moy 1981/2010 et ses interquartiles et interdéciles

Courbe bleue 2019 qui commence à prendre une pente assez forte pour potentiellement couper la courbe de 2018 (juste en-dessous)

Courbe pointillée 2012 (année du minimum des minima) d'extension, enfoncée

Courbe marron 2016, hors de portée tout au moins pendant quelque temps

En résumé au 29 octobre 2019 , l'extend est en cinquième position (sens minimum) juste derrière 1987 (en bistre clair) puis2018/2016 et assez loin 1986 (la courbe la plus basse), la fonte n'est donc pas paroxysmique pour l'instant, ce n'est pas brillant non plus puisque nous sommes sortis de la zone interdécile par le bas.

 
image.png.ba7e0ef6a0384be4024c3ea15a032222.png
Edited by pluviodacqs
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Waah il s'etait passé quoi en 1986.. 😲.. Tchernobyl !.. . merci @pluviodacqspour les explications. . Encore une fois j'ai posté trop vite..lol et je n'aurai pas pensé à chercher avant les années 2000 pour un minimum de l'extent.. 

Link to post
Share on other sites

  • 1 month later...

Une étude majeure qui établit enfin scientifiquement la corrélation forte entre perte de masse observée de l’inlandsis Antarctique et l'accélération de la déstabilisation des plateformes de glace dû au réchauffement des eaux côtières de l'Antarctique et de l'atmosphère... et l'étude est loin de rassurer, au contraire...

 

https://sciencepost.fr/antarctique-la-fragilisation-des-plates-formes-de-glace-accelere-les-pertes-de-masse-de-la-calotte/

 

" Alors que l’étude porte à l’échelle du continent, on apprend sans grande surprise que le mécanisme est tout particulièrement actif au niveau des glaciers Thwaites et de l’Île du Pin. Deux individus connus pour être particulièrement vulnérables. Par ailleurs, les résultats ont révélé que lorsqu’une barrière se fragilise, l’influence se propage de manière presque instantanée loin en amont.

« Généralement, nous distinguons une réponse instantanée et une réponse transitoire (retardée). Notre étude montre que l’amincissement des plateformes de glace se traduit par une réponse instantanée significative et donc à une perte de masse effective » explique l’auteur principal. En d’autres termes, il ne faut pas compter sur un temps de réponse long qui pourrait retarder les impacts sur la hausse du niveau de la mer. "

 

A mettre en lien avec les épisodes el nino qui selon plusieurs études devraient s'intensifier dans les décennies à venir (et qui se sont déjà intensifiés) et qui sont directement corrélés à un plus fort réchauffement des mers entourant l'Antarctique Ouest :

 

https://global-climat.com/2019/10/23/levolution-passee-del-nino-laisse-presager-de-futurs-evenements-extremes/

 

https://www.nature.com/articles/s41561-017-0033-0

 

 

  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Le 24 décembre dernier, alors que le monde célébrait le réveillon de Noël, 15 % de la surface de la calotte polaire australe était en train de fondre. Il s’agit là d’un record tous mois confondus depuis que l’on dispose d’un suivi adapté. Autrement dit, depuis 1979. De manière générale, la fonte saisonnière est anormalement active depuis mi-novembre. En effet, la courbe en rouge sur la figure ci-dessous se situe systématiquement bien au-dessus de la moyenne. "

 

https://sciencepost.fr/calotte-antarctique-un-taux-de-fonte-record-a-ete-atteint-le-24-decembre-dernier/

 

Ce qui m'interroge, c'est que cette année ne présentait pas de vrai el nino favorable à l'incursion de masse d'air chaudes sur l'Antarctique Ouest, à se demander ce que sera la situation là bas lorsque nous retrouverons à nouveau un fort el nino ...

Il faudrait également voir ce qu'il en est au niveau de la température des eaux océaniques bordant les plateformes de glace en cette saison de fonte.

A priori pour l'instant, l'extension de la banquise Antarctique n'est pas proche des records bas, mais on connait les phénomènes de stratification et cela n'indique en rien d'une température des eaux peu favorables à la fonte basale des plateformes de glace (au contraire la fonte de l’inlandsis peut même favoriser l'extension de la banquise par stratification renforcée des eaux côtières).

 

On surveille beaucoup plus facilement ce qui se passe en Arctique, mais l'Antarctique m'inquiète bien plus... au fur et à mesure des découvertes on se rend compte que le continent est impacté bien plus fortement et rapidement que prévu par le réchauffement climatique...

Cf ces articles par exemple :

https://global-climat.com/?s=antarctique

 

calotte antarctique

  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

On continue à pulvériser des records.. je m'interroge aussi sur l'année 2018(en pointillé vert clair).. pourquoi est-elle aussi bien dans la norme 81-10 , alors que l'on pourrait s'attendre à ce qu'elle soit au-dessus ? 2018 a été plus froid, moins de fonte.. 2019 est-elle une compensation , un réajustement dans la variabilité climatique ?

 

2020-SMB-fig5.png

Link to post
Share on other sites

  • 4 weeks later...
" Des eaux chaudes, plus de deux degrés au-dessus du point de congélation, ont été observées sous le glacier Thwaites, dans l’Antarctique de l’Ouest. La découverte a été faite dans la zone d’ancrage (ou d’échouage) du glacier. [...]
Son effondrement augmenterait à lui seul le niveau de la mer de 65 centimètres. [...]
Deux degrés au-dessus du point de congélation, c’est beaucoup (d’autres régions pourraient être sous l’influence d’une eau encore plus chaude), et les scientifiques estiment que le phénomène est récent, sinon le glacier n’aurait pas pu rester en place. [...]
Le fait qu’une telle eau chaude ait été enregistrée récemment le long d’une section de la zone d’échouage de Thwaites, où le glacier fond, suggère ainsi qu’il pourrait subir une retraite imparable."
 
Et ce n'est pas le seul glacier qui sera étudié de près, les scientifiques s'attendent à d'autres découvertes alarmantes sous d'autres glaciers de l'Antarctique...
 

 
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...