Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Damien49

Hydrates de méthane

Recommended Posts

Bonjour et bonnes fêtes a tous,

Plusieurs articles de différents médias reviennent sur une récente découverte du Russian research vessel Academician Lavrentiev concernant l'émission de méthane en arctique.

Une exemple pour relancer commentaires et discussions: ICI

Après quelques recherches, il s'agirait de travaux de Igor Semiletov de l'IARC (International Arctic Research Center, University of Alaska Fairbanks).

Je n'ai cependant pas retrouvé le papier ou la news original... Avis aux amateurs?

Peut être s'agit de cela ?

http://www.independent.co.uk/news/science/vast-methane-plumes-seen-in-arctic-ocean-as-sea-ice-retreats-6276278.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une exemple pour relancer commentaires et discussions: ICI

Après quelques recherches, il s'agirait de travaux de Igor Semiletov de l'IARC (International Arctic Research Center, University of Alaska Fairbanks).

Je n'ai cependant pas retrouvé le papier ou la news original... Avis aux amateurs?

Je crois que c'était une présentation au colloque de l'AGU de début décembre, donc pas encore de publication. La même équipe avait publié en 2010, dans Science. Voir ici la couverture de leur conférence AGU par A. Revkin (NY Times), avec des précisions des auteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et la suite de ce premier article est ici, cette fois sur ce que ferait un "scénario du pire" (une multiplication par 100 des émissions de CH4 de l'Arctique). La principale conclusion de David Archer dans ces deux papiers est que le GES posant le plus de problème reste le CO2, même dans l'hypothèse d'amplification des émissions de CH4.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Oui, c'était une réponse un peu cavalière default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> D'après Archer, et je penses qu'il a raison, on ne doit pas tellement craindre le CH4 en lui même, celui-ci s'oxydant assez facilement en CO2. De plus, un gros pic d'émission de CH4 à même de bouleverser l'équilibre radiatif façon scénario de fin du monde est improbable (de l'ordre de plusieurs centaines de gigatonne de carbone en quelques années).

On doit donc plutôt s'inquiéter d'une nouvelle source de CO2, en plus de la source anthropique. Le CH4 est plus efficace en tant que gaz à effet de serre, ce qui est peut être vu comme un moindre mal certes mais cela reste une rétroaction positive de bien mauvaise augure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ajouterai une chose à ce sujet . Le CH4 a une densité par rapport à l'air (ds les conditions normales) de 16/29 , soit 0,55 , tandis que le CO2 a une densité de 44/29 , soit 1,5 . Ces écarts suffisent à ce que ces gaz ne se mélangent pas très facilement à l'air : le CO2 reste ds les basses couches de l'atmosphère , où il va développer au maximum l'effet de serre dont il est capable , tandis que le CH4 va monter ds les hautes couches . Est-ce que sa concentration en haute altitude va réduire sa capacité de nuisance (en terme d'effet de serre) ? Est-il capable de passer ds la stratosphère ? Et , en ce cas , en effet , il va être oxydé fissa par les oxygènes monoatomiques hyperréactifs (car radicaux libres) de cet espace . Interactions avec les cycles de l'ozone ds ce coin là ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

Lors de l'émission "Des paroles et des actes" avec le ministre du Redressement productif, j'ai été interpelé lorsque son contradicteur lui indiqué que c'était une grosse erreur d'avoir bloqué l'extraction du gaz de schiste en France et que le ministre lui a répondu qu'il y avait une autre alternative : "les gaz de houille" , et c'est le désaccord entre les deux sur l'effet de serre induit par l'exploitation des gaz de houille qui m'a précisément interpelé, du coup j'ai trouvé ces liens et pdf intéressants qui expliquent ce qu'il en est:

Les gaz non conventionnels et l’eau

http://www.clarke-en...-type/coal-gas/

J'en retiens que c'est plutôt une méthode avantageuse du fait qu'on récupère le méthane qui continue à se diffuser dans l'atmosphère même sur les mines de houilles abandonnées.

Il semble que cette possibilité ne soit pas très médiatisée en France et j'aimerai bien en connaître la raison, ceci aurait peut-être eu sa place dans le topic" Contrer artificiellement le réchauffement climatique" qui a du être malheureusement fermé suite aux dérives.

Que les choses soient claires, j'aborde ce sujet uniquement sur un plan scientifique !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...