Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Statistiques et anomalies climatiques globales


Recommended Posts

  • Replies 4.4k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je reviens sur ce sujet mal placé dans le national car c'est global. "Le réchauffement climatique en pause : records de chaleur mondiaux, c'est fini !" http://www.lameteo.org/index.php/news/2822

Beaucoup d'erreurs élémentaires et incroyables pour des pro dans tout ce que je viens de lire, que ce soit dans l'édito de Fred sur "Où en est le RC", https://www.lameteo.org/index.php/news/3149-ou-en

Autre vision...les dernières 12000 années..   

Posted Images

Quand ils nous disent que la moitié de la chaleur absorbée par les océans depuis 1865 l'a en fait été depuis 1997 ceci ne doit pouvoir être le cas car de 1880 (donc 15 ans après 1865 en plus) à nos jours a son niveau qui a augmenté de 24.42 cm. Et comme tout le monde le sait le niveau des océans évolue principalement suivant la température de l'océan suite à la dilatation de l'eau. Et entre 1880 et 1997 c'est d'environs 20.37 cm c'est à dire 83.41 % du totale d'élévation du niveau des océans depuis 1885.

sea-level-figure1-2015.png

Source : http://www3.epa.gov/climatechange/images/indicator_downloads/sea-level_fig-1.csv

Williams

Link to post
Share on other sites

Depuis quand la hausse de l'énergie accumulée est proportionnelle à la hausse du niveau des océans?

Regarde pendant un El niño, l'océan perd de l'énergie, ou en gagne moins je n'en sais rien, et le niveau monte davantage car de l'eau chaude est en surface et peut se dilater plus facilement.

Donc même à l'échelle de décennies, il est compliqué d'affirmer ce que tu dis, car la dispersion en zone stratifiée est mal connue, ça va à l'encontre du postulat de départ basique en plus, il va falloir lire l'article dans Nature pour en savoir plus.

Link to post
Share on other sites

Depuis quand la hausse de l'énergie accumulée est proportionnelle à la hausse du niveau des océans?

Regarde pendant un El niño, l'océan perd de l'énergie, ou en gagne moins je n'en sais rien, et le niveau monte davantage car de l'eau chaude est en surface et peut se dilater plus facilement.

Donc même à l'échelle de décennies, il est compliqué d'affirmer ce que tu dis, car la dispersion en zone stratifiée est mal connue, ça va à l'encontre du postulat de départ basique en plus, il va falloir lire l'article dans Nature pour en savoir plus.

Oui la proportionnalité n'est pas 100 % mais il est assez élevée comme le dit ce site et le montre leurs graphiques.

Donc voir que le total de l'élévation du niveau des océans fut réalisé de 83.41 % entre 1880 et 1997 et seulement 16,59 % entre 1997 et nos jours depuis 1880 (attention, car en plus je n'ai pas commencé à partir 1865) alors ce qui est dit est impossible tout de même.

S'il est compliqué d'affirmer ce que je dis par ce que c'est à l'échelle de décennies alors c'est de même pour eux.

Williams

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Selon la NOAA décembre 2015 explose littéralement, avec 1.11°C d'anomalie globale.scared.gif

L'année 2015 est à 0.90°C, évidemment de loin la plus chaude.(2ème 2014 avec 0.74°C)

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

à noter que selon NCEP, l'anomalie globale de janvier 2016 s'élève, au 18, à 0.78°C par rapport à 1981-2010.

Toujours très élevée donc.

Link to post
Share on other sites

Les températures de décembre ont été mises à jour pour la NOAA et pour le GISS/NASA. Résultat, 2015 bat tous les records comme attendu. La température moyenne globale est plus élevée que 2014 précédent record de 0,13°C pour le GISS et de 0,16 °C pour la NOAA. 2015 est marquée par un gros El Nino, comparable en intensité à celui de 1997-1998 mais 2015 est plus chaud de 0,24°C En réalité, il faut plutot comparer 2015 et 1997 parce que El Nino est à son maximum aux environs de Noel justement et est donc à cheval sur deux années. Si on fait cette comparaison là, la différence est de 0,4°C

En moyenne sur 30 ans les températures augmentent d'environ 0,16°C tous les 10 ans. L'écart entre 1997 et 2015 est nettement supérieur à cette tendance moyenne puisqu'il reviendrait à 0,22 °C / décennie. Ca montre tout d'abord qu'il y a une forte tendance de fond au réchauffement , ça montre aussi que les deux événements El Nino ne sont pas identiques . Il y a bien sûr des fluctuations chaotiques qui s'ajoutent encore à la tendance de fond et à l'oscillation El Nino mais le coup de chaud de cette année est particulièrement fort. Il faudra attendre un an avant de savoir si 2016 suit ce rythme. Dans ce cas la température devrait encore grimper d'à peu près la même quantité (0,15°C) . Ca m'étonnerait mais si c'était le cas ou si on s'en rapprochait, ça semblerait indiquer qu'une rétroaction positive s'exerce par l'intermédiaire de l'ENSO (El Nino) ou dit autrement que l'intensité de El Nino augmente avec le réchauffement.

On manque beaucoup de recul sur les gros El Nino mais il n'y a pas de raison de penser que le réchauffement n'a pas d'influence sur eux.

voir http://forums.futura-sciences.com/actualites/663146-rechauffement-climatique-derniere-news-8.html#post5472121

Précision: j'y vais un peu fort, parce que je me base sur deux événements . Il n'est pas question de tirer des conclusions d'une statistique sur deux points !!!! par contre s'interroger, voir si c'est plus ou moins en accord avec l'idée d'une rétroaction ou pas ce n'est pas la même chose.

Link to post
Share on other sites

Pour la Nasa Giss , décembre 2015 est à + 1.12 °c , c' est donc aussi énorme . Record donc largement dépassé .

Ceux qui annonçaient une pause dans le RC vont devoir trouver d'autres arguments pour justifier une position qui devient de plus en plus ubuesque.

Link to post
Share on other sites

S'il est compliqué d'affirmer ce que je dis par ce que c'est à l'échelle de décennies alors c'est de même pour eux.

Williams

C'est fort juste williams, c'est compliqué pour toi, et c'est compliqué pour eux.

Mais eux sont chercheurs au 3L, et publient dans Nature, alors que toi, non, williams, ce qui fait une petite différence entre leurs affirmations, et les tiennes.

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Ceux qui annonçaient une pause dans le RC vont devoir trouver d'autres arguments pour justifier une position qui devient de plus en plus ubuesque.

un de leurs arguments actuels (je ne dis pas que c'est le mien) est celui-ci où on continue à entrevoir une "pause" non pas du RC, mais de la température de la basse troposphère:

c3a9vol-rss-1998-2015.jpg

@sirius, comparer les années 1997 et 2015 aussi "simplement" et en tirer même des hypothèses sur telle ou telle rétroaction, me semble très peu pertinent.

L'épisode de 2015 par exemple s'est appuyé sur une année 2014 où avait eu lieu une onde Kelvin particulièrement importante ayant contribué à une hausse des SST.

Pour 1997 ce n'était pas du tout le cas.

Liée à cette onde, ou pas, l'anomalie très importante du Pacifique Nord-est, présente en 2015, ne l'était pas en 1997.

Link to post
Share on other sites

Se poser une question à partir d'une comparaison et tirer des conclusions de celle ci, c'est quand même pas pareil mais y a pas deux Nino semblables, tu as raison.

Par ailleurs , cette question des températures satellite est largement discutée un peu partout , voir par exemple http://www.theguardian.com/environment/climate-consensus-97-per-cent/2016/jan/18/ted-cruz-fact-check-which-temperature-data-are-the-best ou http://www.skepticalscience.com/surface_temperature_or_satellite_brightness.html

Link to post
Share on other sites

un de leurs arguments actuels (je ne dis pas que c'est le mien) est celui-ci où on continue à entrevoir une "pause" non pas du RC, mais de la température de la basse troposphère:

c3a9vol-rss-1998-2015.jpg

Joli graphe. Je me demande bien d'où peut me venir cette impression de déjà vu.

Ah ça y est! J'ai trouvé !

rss_resid_98.jpeg

L'article associé est amusant. Cherry time !

Link to post
Share on other sites

Cher williams,

c'est vrai que 83.41+16.59=100, mais ça n'empêche nullement des universitaires d'avoir des raisonnements qui vont au-delà d'une règle de trois qu'on enseigne en CM2.

Si ceci serrait juste alors il n'y aurait pas un % aussi différent tout de même. Si non c'est la courbe de leurs données qui serrait fausse. Tout ceci est pourtant logique.

C'est tout comme par exemple si tu nous disant que dans une bassine tu versais un premier coup tant de litre d'eau et que le niveau montait de tant et qu'après cela tu en versais 5 fois moins et malgré ceci le niveau montait autant, ce qui est impossible physiquement.

Williams

Link to post
Share on other sites

C'est tout comme par exemple si tu nous disant que dans une bassine tu versais un premier coup tant de litre d'eau et que le niveau montait de tant et qu'après cela tu en versais 5 fois moins et malgré ceci le niveau montait autant, ce qui est impossible physiquement.Williams

Tant que tu n'auras pas fait un reportage vidéo de cette expérience, on peut sérieusement en douter.

L'explication, sans la bassine d'eau, mais publiée par des gens sérieux (30€) :

http://www.nature.com/nclimate/journal/vaop/ncurrent/full/nclimate2915.html

Link to post
Share on other sites

Je reproduis quelques propos d'Adam Scaife, du Met Office, sur ce qu'on peut envisager vu les El Nino passés (source: http://www.carbonbrief.org/analysis-how-2015-became-the-hottest-year-on-record)

Using the historical observational record, which now extends back more than a century, and theoretical computer models, which have been used to simulate even longer periods, we are able to calculate what happens to global temperature in the run up to an El Niño (or La Niña) and in its aftermath. The effects are very clear: there is a little warming in the period preceding the winter El Niño peak, but the big effect on global temperature comes in the following calendar year as it takes a few months for heat to increase in other ocean basins around the world. The bottom line is that for each 1 degree of El Niño the global temperature in the following year rises by about 0.1 degrees.

El Niño was growing in 2015 and only reached its peak this winter. So, we think El Niño made only a small contribution (a few hundredths of a degree) to the record global temperatures in 2015.

Given the strength of the current El Niño, we expect 2016 to be even warmer globally than 2015. [...] Overall, we expect El Niño to contribute around 25% to what will most likely be a new record global temperature in 2016.

D'après cela, il faudrait donc que cet El Nino soit particulièrement atypique pour éviter que 2016 ne soit pas un nouveau record (ou alors qu'un autre phénomène vienne en atténuer les effets?)

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

les explications du Met, présentées de la sorte, sont particulièrement fumeuses, voire complètement nulles.

y aurait-il un document plus précis quantifiant l'influence des différents paramètres?

auparavant çà existait.

Link to post
Share on other sites

A moins d'un système soudainement chaotique, on ne voit pas comment l'écart entre 1997 et 1998 pourrait se répéter entre 2015 et 2016, ce qui provoquerait une oscillation énorme et loin de la variabilité connue. C'est une hypothèse réaliste et qui cadre beaucoup de choses.

En supposant qu'il y aura autre chose qui va calmer le score de 2016, donc un pic bas d'une autre composante, on a envie de penser de façon inverse que le score de 1998 était la combinaison du EN1997 avec un pic haut de quelque chose. C'est très cohérent avec la série des 2 années précédentes 2013-2014 montante et inversement la série 1995-1996 qui était descendante.

Analyse rapide mais l'hypothèse sur l'impossibilité de sortir d'un coup de la variabilité connue, c'est souvent un bon départ.

Comme suggère le Met Office, et transposant en arrière, peut-être que EN1997 n'a contribué qu'à 25% du score de 1998.

Link to post
Share on other sites

Probable prochain record pour ce mois de Janvier , d' après les ré-analyses Ncep .En tous cas, sur les 23 premiers jours de Janvier , le record d' ano positive globale tout mois confondus est battus , assez largement au dessus de toutes les autres anomalies désormais archivées . A priori , même en cas de chutes des anomalies journalières dans les prochains jours , ce record devrait tjrs etre d' actualité .

Link to post
Share on other sites

les explications du Met, présentées de la sorte, sont particulièrement fumeuses, voire complètement nulles.

y aurait-il un document plus précis quantifiant l'influence des différents paramètres?

auparavant çà existait.

Carbonbrief revient sur l'estimation de la faible influence d'el niño pour 2015 (autour de 10%), en comparant les calculs de Gavin Schmidt et de tamino (du moins sa méthode).

Et Climate lab book resitue la prévision du Met Office pour 2016 par analogie à d'autres niños.

Link to post
Share on other sites

Ne trouvez-vous pas étonnant que la NASA nous dit que L'El Nino de 2015 aurait un effet si faible sur l'anomalie de la température de la Terre par rapport aux autres alors qu'elle nous dit depuis des mois que cet El Nino serrait d'une ampleur d'au moins aussi importante que celui qu'il y a eu 1998 ??

Attention, cette question n'a rien à voir avec l'effet anthropique.

Williams

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...