Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Statistiques et anomalies climatiques globales


sirius
 Share

Recommended Posts

Posted
Valence-Grenoble
Il y a 9 heures, Flora a dit :

Plus que les années Nino ou Nina (dont l'impact est finalement peu important en Europe - mais qui importent grandement côté Pacifique), c'est surtout l'activité solaire sur les degrés déjà en trop qui m'inquiète pour nos territoires. Nous sommes en fin de minimum solaire. 2025-2030 verront les températures s'envoler. 😕

 

L'ENSO a beaucoup plus d'impact sur les températures globales que l'activité solaire. A ta place je craindrais beaucoup plus le retour d'un super El Nino (à la 2016) qui risque de faire monter le RC d'un cran supplémentaire.

  • J'aime 1
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

  • Replies 4.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je reviens sur ce sujet mal placé dans le national car c'est global. "Le réchauffement climatique en pause : records de chaleur mondiaux, c'est fini !" http://www.lameteo.org/index.php/news/2822

Beaucoup d'erreurs élémentaires et incroyables pour des pro dans tout ce que je viens de lire, que ce soit dans l'édito de Fred sur "Où en est le RC", https://www.lameteo.org/index.php/news/3149-ou-en

Autre vision...les dernières 12000 années..   

Posted Images

Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Faible anomalie globale pour ce mois de février 2021 selon NCEP/NCAR.

En effet, avec 0.106°C d'anomalie par rapport à 1981-2010 (-0.044°C par rapport à 1991-2020), ce mois arrive en 18ème position des plus chauds depuis 1948.

Rappelons que le plus chaud, selon cette réanalyse, était 2016, avec 0.915°C.

Selon mes estimations, la différence d'indice Nino34 entre les deux années, bien que très forte (3.4) ne peut expliquer que 34% environ, soit le 1/3, du delta T global entre les deux années.

On notera particulièrement l'anomalie de l'hémisphère sud qui avec seulement -0.06°C arrive en 35ème position des plus chauds.

Cette anomalie négative, après celle de janvier à -0.107°C, donne une mesure du coup de froid important qui s'est produit sur cet hémisphère composé à 80% d'océans, théoriquement présentant une inertie thermique bien supérieure à celle des terres.

Pour l'anecdote je relève sur ma propre station (15 km SO de Toulouse) une anomalie de +3.7°C pour ce mois de février, le plus chaud jamais relevé depuis 2007 devant février 2020 à +3.3°C.

Pas du tout représentatif du global donc, mais cela n'étonnera personne.

Edited by meteor
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond
Il y a 2 heures, meteor a dit :

Cette anomalie négative, après celle de janvier à -0.107°C

Désolé mais je ne comprends pas : " Avec +0,402°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, la température observée en janvier 2021 est la 6e plus élevée depuis le début des mesures de la NASA en 1880."

"Avec +0,434°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de janvier 2021 est le 6e plus chaud des annales ERA5.".. source 

je me perds un peu là dans ton message.. 

Link to post
Share on other sites

Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Mon message concerne l'anomalie selon NCEP, pas selon NASA et ERA5 qui, systématiquement,  donnent des résultats plus élevés d'au moins 0.2°C à ceux de NCEP et ce pendant la période récente.

Personnellement, comme je l'ai déjà indiqué, je pense qu'il faut d'avantage tenir compte des données NASA, NOAA, Hadley basées en très grande partie sur des mesures.

Néanmoins je continue à donner les résultats NCEP, ne pouvant être certain de leur biais négatif.

ERA5 c'est aussi une réanalyse, mais peut-être plus proche de la réalité que NCEP en tout cas plus proches des bases traditionnelles.

Enfin, -0.107°C pour janvier, cela concerne l'hémisphère sud pas le global.

  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond

Ok.. un peu plus clair..C'est moi aussi, j'ai vu des moins partout dans ton message 😁😎... je dois peut être replacer ma réponse dans un contexte global... 

202101.png

202101-1.png

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas l'impression que ça ait été déjà relayé par ici : thread intéressant sur l'AMO qui serait en somme plus une réponse aux forçages externes qu'une véritable oscillation interne du climat.

 

 

 

  • J'aime 4
  • Merci 2
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Anomalies de février 2021 sur la période 1981-2010 et 1991 - 2020 (C3S / ECMWF), pour le prochain bulletin du C3S à paraître sous peu :

 

map_1month_anomaly_Europe_ea_hydro_202102_1981-2010_v02.thumb.png.7c9d023ba1e71309142621ceb25bc65b.png

 

map_1month_anomaly_Europe_ea_hydro_202102_1991-2020_v02.thumb.png.95d0156f43d6eb06f441dd1d360d8ced.png

 

 

Puis pour l'hiver 2020-2021 :

map_DJF_anomaly_Europe_ea_hydro_202012-202102_1981-2010_v02.thumb.png.92580a9a142607518152c25bea547a21.png

 

map_DJF_anomaly_Europe_ea_hydro_202012-202102_1991-2020_v02.thumb.png.b3570c577c5a20810e60e25ab10ad0e5.png

 

et enfin, sans surprises, le passage à la nouvelle référence :

 

ts_DJF_anomaly_Europe_ERA5_2T_202102_1981-2010_v01.png.fcf7b4dfad209af8d55e5c07d2f637a3.png

 

ts_DJF_anomaly_Europe_ERA5_2T_202102_1991-2020_v01.png.c74327dcd40bce00bd23b291d0927879.png

  • J'aime 1
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

0.26°C d'anomalie globale pour Copernicus (0.15°C de plus que NCEP/NCAR).

Ceci confirme néanmoins pour cette base qui a une légère tendance à surestimer la température globale, le refroidissement relatif déjà constaté précédemment.

On verra le rang par la suite...: 11ème plus chaud apparemment.

Edited by meteor
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

NASA-GISS confirme le refroidissement au cours de ce mois de février 2021 avec une anomalie globale de 0.19°C par rapport à 1981-2010.

Ceci place ce mois au 13 ème rang des plus chauds mois de février.

Bien sûr le terme de "refroidissement" est utilisé dans le contexte de ces dernières années, de 2016 à 2020, anormalement chaudes.

A noter que depuis 40 ans la tendance linéaire est de 0.178°C/décennie pour février.

En conditions BAU, et en admettant la continuation de l'évolution linéaire, nous atteindrions ainsi +1.41°C par rapport à maintenant, en 2100.

Edited by meteor
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond
Il y a 4 heures, meteor a dit :

nous atteindrions ainsi +1.41°C par rapport à maintenant, en 2100.

...Mauvaise foi ou Mauvaise blague ? 

 

"Rapport spécial du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C par 
rapport aux niveaux préindustriels et les trajectoires associées d’émissions mondiales de gaz 
à effet de serre "

IPCC-Special-Report-1.5-SPM_fr.pdf

Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond

The February 2021 global surface temperature was 1.17°F (0.65°C) above the 20th-century average of 53.9°F (12.1°C).

February-2021-Global-Temperature-Percentiles-Map.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond

La température climatologique moyenne mondiale pour la période préindustrielle est supposée inférieure de 0,63°C à la moyenne de 1981-2010. C’est ce qui est suggéré dans le rapport du GIEC « Réchauffement de la planète de 1,5 ° C », qui estime à 0,63°C ( ± 0,06 ° C) la différence de température moyenne annuelle entre les périodes 1981-2010 et 1850-1900. Le graphique ci-dessous présentent la température mensuelle par rapport à la période 1981-2010, la moyenne sur 12 mois par rapport à 1981-2010 et la moyenne sur 12 mois par rapport à la période préindustrielle (1850-1900). Sur les 12 derniers mois, la température globale atteint +1,18°C au-dessus de la période 1850-1900. (Source)

 

bilan-era5-fecc81vrier-2021.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols
Il y a 4 heures, meteor a dit :

A noter que depuis 40 ans la tendance linéaire est de 0.178°C/an pour février

Excuse moi, je suis peut être à côté, ce serait pas 0.178°c par décennie ? 

Par an ça fait +7,1°c environ sur 40 ans c est beaucoup 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)
Il y a 9 heures, Matpo a dit :

Excuse moi, je suis peut être à côté, ce serait pas 0.178°c par décennie ? 

Par an ça fait +7,1°c environ sur 40 ans c est beaucoup 

oui c'est par décennie, je vais corriger.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)
Il y a 11 heures, Discolulu a dit :

...Mauvaise foi ou Mauvaise blague ? 

 

"Rapport spécial du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C par 
rapport aux niveaux préindustriels et les trajectoires associées d’émissions mondiales de gaz 
à effet de serre "

IPCC-Special-Report-1.5-SPM_fr.pdf 2 Mo · 1 téléchargement

 

Qu'est ce qui te pose un problème?

Au cas où tu aurais compris de travers, j'explicite.

J'ai écrit 1.41°C par rapport à maintenant

Le 1.5°C c'est par rapport à l'ère préindustrielle.

Donc, si on tient compte des 1.15°C depuis l'ère préindustrielle cela fait 1.41+1.15=2.56°C en 2100 pour les mois de février et en tenant compte des hypothèses que j'ai formulées sur la linéarité.

2.56°C c'est dans la marge d'incertitude des modèles, il n'y a donc pas à parler de mauvaise foi ou de mauvaise blague...

Fig12-05.jpg

Dans ce graphique, si on considère qu'on se situe sur une trajectoire comprise entre le RCP 6 et le RCP 8.5, l'augmentation de température calculée par les modèles est comprise entre 1.7°C et 5.2°C.

Avec 2.6°C je suis dans la moitié inférieure du domaine mais je rappelle que j'ai considéré la linéarité.

Faut apprendre à lire avant d'insinuer n'importe quoi.

Edited by meteor
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols

Je pose ça la, sans être certain que c est le bon topic, mais il s' agit quand même d un mecanisme global, mais agricole, a rétroaction sur le climat

Les très fortes températures que l on a ces dernières années impactent la vie du sol, via les bactéries et champignons aérobies

Ces dernières ont leur maximum d activité entre 18 et 20 degrés de l air

En dessous elles ont une activité plus faible (les sols se réduisent l'hiver) 

 

Au dessus de 50°c elles réduisent leur activité, et a partir de 60°c (t de pasteurisation) il n y a plus de micro organismes aérobies

La température au sol est souvent supérieure en ensoleillement estival a la T a un mètre, les 50°c surviennent de plus en plus fréquemment

Les aérobies diminuent voire cessent leur activité

A ce moment les sols ne sont donc plus dans un processus d oxydation, mais de réduction, donc les anaérobies prennent le relais

Elles enlèvent le Carbonne du sol en le remettant sous forme de Ch4 dans l atmosphère

La boucle est bouclée en quelque sorte, de T plus chaudes induisent par ce processus des T plus chaudes

  • J'aime 3
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Posted
Dijon, Bellefond

https://sciencepost.fr/pour-la-premiere-fois-lorigine-humaine-du-rechauffement-est-demontree-de-facon-directe/

Idem je post ça ici mais cela pourrait être déplacé... y'a peut-être un topic bilan radiatif.  Bref, la lecture est intéressante et c'était apparemment le chaînon manquant..

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Torfou, à la jonction 44-49-85
Il y a 9 heures, Discolulu a dit :

https://sciencepost.fr/pour-la-premiere-fois-lorigine-humaine-du-rechauffement-est-demontree-de-facon-directe/

Idem je post ça ici mais cela pourrait être déplacé... y'a peut-être un topic bilan radiatif.  Bref, la lecture est intéressante et c'était apparemment le chaînon manquant..

Ça a l'air convaincant et enfin prometteur pour mettre un point final aux climato-sceptiques. 

Après, c'est toute l'explication et la démonstration qui manque dans "l'astuce de noyau radiatif". Je vais essayer de trouver des infos. (Et me faire larguer très vite... je le sens... je le sens... 😅).

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols

Puisque on en parle, un petit lien avec du pur calcul sur le bilan radiatif

En trois parties, sans atmosphère, avec atmosphère sans albedo, sans atmosphère avec albedo, avec atmosphère avec albedo 

C est de l approximation mais sympa 

 

Avec deux autres parties donc.. 

Edited by Matpo
Link to post
Share on other sites

Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Calculer 0.53 +-0.11 W/m2 de forçage radiatif anthropique alors que les flux mesurés sont de l'ordre de quelques centaines de W/m2 et alors qu'il y a une multitude de ces mêmes flux d'un point de vue spatio-temporel, me laisse sans voix.

Je ne sais pas, de plus, comment on peut oser annoncer une incertitude relative de l'ordre de 0.05%, dans ce domaine.

Ils sont fortiches les gars mais c'est pas avec ce genre de machin statistique qu'ils vont convaincre les sceptiques, à mon avis.

PS: ah oui je rajoute que lorsqu'on donne la deuxième décimale sur des mesures de plusieurs centaines d'unités, cela veut dire faire une erreur relative de 0.01/250*100=0.004%. Qui dit mieux?😄

Je connais peu de domaines où on oserait donner une telle précision, mais bon avec les "scientifiques", ou prétendus tels, on commence à avoir l'habitude.

 

 

 

Edited by meteor
Link to post
Share on other sites

Il y a 19 heures, Flora a dit :

Ça a l'air convaincant et enfin prometteur pour mettre un point final aux climato-sceptiques. 

Après, c'est toute l'explication et la démonstration qui manque dans "l'astuce de noyau radiatif". Je vais essayer de trouver des infos. (Et me faire larguer très vite... je le sens... je le sens... 😅).

https://climatedataguide.ucar.edu/climate-data/radiative-kernels-climate-models

 

A radiative feedback kernel is essentially the partial derivative of the radiative flux with respect to a variable that changes with Earth’s temperature, such as temperature itself, moisture, or surface albedo.  To calculate a climate feedback, a kernel is multiplied by the change in the variable of interest in a climate model simulation, typically normalized by the change in global mean surface temperature in the simulation.

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

En pratique, on utilise le code radiatif et on perturbe chaque niveau tour à tour  pour la température, l'humidité etc. Conceptuellement, ça n'est pas bien compliqué

Les codes radiatifs sont les parties les moins imprécises des modèles  mais ça ne veut pas dire que c'est exact évidemment. En gros, en ciel clair l'incertitude relative doit être encore de l'ordre de qq %, ça se complique beaucoup avec les nuages

L'avantage est évidemment de donner une relation directe entre une quantité observable et un paramètre, quant à dire que ça permet de démontrer au point de convaincre ceux qui ne veulent pas être convaincus, c'est une tout autre histoire

 

Quant au coup de gueule de Meteor à propos de la précision , si on disait 0.5 +/-0.1 W/m2, ça serait mieux?

En fait les mesures du bilan radiatif par CERES ne mesurent pas les flux mais des luminances, les mesures sont spatialement et temporellement localisées et biaisées par le cycle diurne qui n'est que partiellement échantillonnée . avec ça, il faut obtenir des flux moyennés sur toute la journée puis sur l'année et pour de grades régions. J'ai assisté (pas participé) à des tas de discussions sur la précision des flux du temps de ERBE, je m'émerveillais (!) de voir qu'à la sortie on obtenait des estimations des composantes du bilan à mieux que 1 W/m2.  je pense pourtant que ça devait être assez juste parce que il y a eu des tas de validations indirectes et que ça se tient. On sait bien quand même qu'on n'effectue pas une mesure instantanée de ces flux mais des centaines de milliers de mesures partielles.

 

Au fait, Matpo, je ne suis pas de ton avis et je ne suis pas du tout convaincu.

Pédagogiquement, il y a plus simple et plus éclairant, évidemment dans le même esprit. Suffit par exemple de prendre l'exemple d'une vitre dans l'infrarouge, puis d'un double vitrage, d'un triple etc..Ca démontre en même temps que l'effet de serre ne sature pas.

Edited by sirius
  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Encore moi:

je trouve que l'auteur de l'article que cite discolulu ne s'est franchement pas beaucoup foulé

 

Citation

 Il s’agit d’une méthode d’analyse complexe que nous n’expliquerons pas ici, mais qui a permis d’isoler la contribution anthropique des influences naturelles dans le déséquilibre énergétique observé.

 

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale
il y a une heure, sirius a dit :
Citation

Il s’agit d’une méthode d’analyse complexe que nous n’expliquerons pas ici, mais qui a permis d’isoler la contribution anthropique des influences naturelles dans le déséquilibre énergétique observé.

 

 

ah ben c'est sûr que pour convaincre les climato sceptiques ça va être limite xD

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...