Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Statistiques et anomalies climatiques globales


sirius
 Share

Recommended Posts

  • Replies 4.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je reviens sur ce sujet mal placé dans le national car c'est global. "Le réchauffement climatique en pause : records de chaleur mondiaux, c'est fini !" http://www.lameteo.org/index.php/news/2822

Beaucoup d'erreurs élémentaires et incroyables pour des pro dans tout ce que je viens de lire, que ce soit dans l'édito de Fred sur "Où en est le RC", https://www.lameteo.org/index.php/news/3149-ou-en

Autre vision...les dernières 12000 années..   

Posted Images

Salut et merci infniment pour ce site

On remarque que les pays équatoriaux et tropicaux sont ceux qui ont vu la temp augmenter le moins alors que les régions situés au domaine tempéré et subtropical ont vu la plus grande augmentation (l'ile de Svalbard pres du pole est le seul "pays" a +4 d'anomalie)

Comment pourrait on expliquer ce fait

Je vois aussi que la Tunisie (la ou j'habite) est le seul pays non-européen au monde (hormis Mongolie et Canada) a avoire une anomalie positive a +3

L'ENSO dominé par la niña ces dernières années, et une réaction plus importante au flux solaire peuvent expliquer l'évolution des températures des régions tropicales et équatoriales, peut être existe-il d'autres raisons; à l'inverse, zones tempérées et zones polaires sont davantage soumises à une fonction qui répond à la variation de quantité d'E disponible par accumulation plus globale en particulier en terme de SST, ajouté à un effet direct.
Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Williams, il n'y a pas eu d'amélioration du record annuel de 98 (pas de différences significatives), les 2 valeurs dont tu parles sont considérées comme équivalentes (incertitudes des mesures, statistiques et des diverses séries ) et elles sont d'ailleurs équivalentes à ta valeur préférée, de 0.55° , pour NOAA ta série de référence il me semble (il aurait fallu améliorer la valeur de 98 d'au moins 0.1°, ce qui n'est pas le cas). Ton problème de compréhension sur l'absence de stagnation du RC, vient du fait justement de ce que tu confirmes dans ta réponse dans le suivi de la banquise. Tu ne te rends pas compte que ton choix, 0.55°, c'est une valeur annuelle à considérer comme un record, qui n'a rien à voir avec le niveau du climat en 98, ni avec l'actuel fin 2011 !

En te fixant à un niveau de T annuelle si élevé de 0.55°, de fait c'est utiliser une valeur record. C'est comme si tu prenais une T de 40° pour une ville qui a un record à 40.5° qui a une moyenne mensuelle bien inférieure à 40°, tout en nous disant : " Regardez le mois ne se réchauffe plus, il stagne, parce que ces 10 ou 15 jours ou plus, on relève tous les jours autour de 40° +-0.0x° pour un record de 40.5°, ça ne monte donc plus ! Il est pourtant évident pour tout le monde et pour toi aussi à cette échelle, que ce mois se réchauffe toujours fortement malgré des valeurs pendant des jours et des jours, autour de 40°, proches du record qui n'est pas significativement différent de 40.5°, mais plus fort que la moyenne du mois, même si cette valeur journalière quasi-record STAGNE des jours et des jours à ce niveau.

Enfin allez comprendre pourquoi dès qu'on passe à l'échelle climatique, bizarrement, toi et d'autres refusent de continuer à appliquer un raisonnement aussi simple et bien compris pour l'échelle mensuelle avec les jours ! Une stagnation au pas annuel/journalier, ça ne veut rien dire au niveau climatique/mensuel, si on ne tient pas compte du niveau de référence choisi (toi tu prends comme référence un niveau annuel quasi record pour le climat, comme le gars qui prendrait un niveau quasi record journalier pour le mois, alors qu'il faut choisir un niveau moyen comme référence dans les deux cas) Personne n'ira dire que la T d'un mois stagne parce qu'on relève des valeurs journalières à quelques "pouièmes" du record mensuel, alors que dans le début du mois on était loin de ces niveaux quasi-records ! C'est pourtant exactement ce que tu fais dès que tu parles du climat avec les anomalies annuelles en oubliant volontairement le niveau des anomalies au début des 30 ans et le niveau de la moyenne des 30 ans.

Comme tu ne comprends pas les tests statistiques et autres IC pour tester les tendances et les moyennes, à ton niveau d'incompréhension, tu devrais te contenter de regarder 2 valeurs pour vérifier par toi-même si ça stagne : La valeur annuelle que tes 0.55° (et/ou la valeur annuelle réelle), remplacent (celle d'il y a 31 ans ) et la moyenne /30 ans précédente (Donc par exemple fin 2012, tu regarderas si tes 0.55° de référence et la valeur annuelle réelle de 0.53° par exemple, sont plus ou moins basses que la valeur annuelle de 1982 et que la valeur du dernier échantillon de climat pour la T. Le dernier pour 2012, c'est donc la moyenne sur 1982-2011)

C'est bien parce que 0.55° pendant 10 ans ou plus c'est très élevé et proche du record, que le climat est loin de stagner et qu'il s'est réchauffé autant en moins de temps après 98 (de 99 à 2012 donc en 14 ans) que de 75 à 98 (en 24 ans). Si ça stagnait après 98, il n'y aurait pas de RC depuis 99 et surtout pas une hausse aussi importante en 14 ans que dans les 24 années précédentes (Tes 0.55°+-0.0x° de référence, sont à un si haut niveau et tenus des années, qu'ils vont finir par provoquer un RC significativement plus important (là il est déjà plus important dans les chiffres, en moins de temps, mais pas de différence significative), que de 75 à 98 et tu ne t'en rends même pas compte tellement tu es obnubilé sur cette seule valeur dont tu ne perçois absolument pas l'importance (change pour la moyenne au lieu de ce niveau quasi-record et ce sera plus clair, comme tu ne t'amuserais pas à prendre comme valeur référence, celle de 15 jours consécutifs de Tx à 43.5°+-0.x° à Toulouse pour un record de Txx à 44° pour affirmer qu'il y a stagnation des Tx mensuelles, tu regarderais la moyenne mensuelle tout simplement et non ce niveau absurde quasi- record, inutile pour suivre l'évolution et détecter une véritable stagnation de la valeur mensuelle !)

Link to post
Share on other sites

Pour ne pas faire un HS dans le topic de suivi de l'Arctique, bien que le débat ait commencé la bas, je vais aussi reprendre aussi un point qui me paraît important : au fond, qu'est-ce que l'AMO, et quelle est la valeur réelle de cet indice qui à en lire certains en serait presque l'alpha et l'oméga de l'évolution de la banquise ?

L'AMO, c'est un indice particulièrement élaboré, prenant en compte un grand nombre d'éléments ; sa formule de calcul est réalisée à partir d'intégrales sur des composantes atmosphériques des grands courants de l'Atlantique que l'on corrige de ... heu ... Non je plaisante, en fait l'AMO même un collégien saurait la calculer.

Vous prenez les anomalies de températures de surface de l'Atlantique Nord :

post-2200-0-81302100-1346488347_thumb.png

Vous détrendez cette courbe des anomalies de températures de surface de l'Atlantique Nord (ou dit autrement, vous enlevez juste la tendance linéaire, de sorte à ce que la courbe ait une tendance nulle), et vous avez l'AMO :

post-2200-0-64441600-1346488464_thumb.png

La courbe bleue c'est celle des températures de l'Atlantique Nord après soustraction de la tendance linéaire, la rouge ce sont les valeurs brutes de l'AMO. Rien de plus. Avouez que pour celui qui s'attendrait à ce que cet indice soit issu d'un complexe calcul prenant en compte une multitude d'éléments plus ou moins complexe, ça casse le mythe.

Donc en fait, pour avoir une idée de la manière dont l'AMO va évoluer à l'avenir, il suffit de tirer la tendance linéaire, la par exemple je l'ai fait jusqu'en 2040 :

post-2200-0-38305900-1346488701_thumb.png

Tant que les températures de l'Atlantique Nord resteront supérieures à cette ligne de tendance, l'AMO sera positive, et inversement. Ainsi par exemple, avec une AMO bien négative de -0.2 en 2040, on aurait des températures de surface de l'Atlantique à un niveau équivalent à ce qu'elles étaient en moyenne lors de la phase chaude des années 1930 à 1960. Voila, l'AMO tel qu'il est calculé aujourd'hui, c'est juste la différence par rapport à une droite.

Cela ne veut pas dire pour autant qu'il n'existe aucun cycle dans l'évolution des températures de l'Atlantique Nord, mais pour autant je ne suis pas convaincu que l'AMO, tel qu'il est calculé aujourd'hui, nous apporte véritablement grand chose par rapport à l'existence d'un tel cycle. Par exemple, on sait que les épisodes de Niño diffusent de fortes anomalies chaudes, qui finissent par se répercuter également à l'Atlantique Nord. On voit par exemple très bien les pics de l'AMO correspondant aux épisodes de Niño de 1998 et de 2010, et qui n'ont absolument rien à voir avec un éventuel cycle Atlantique.

Et surtout, l'AMO étant directement calculé sur les températures de surface de l'Atlantique, comment savoir aujourd'hui si quand l'AMO augmente, il s'agit d'une vraie oscillation d'un cycle naturel, ou une simple "contamination" par le réchauffement global ? Parce que quand on colle l'évolution des températures de l'Atlantique Nord sur celles de tous les océans du globe, on devine bien à quel point ce qui se passe dans l'Atlantique Nord semble au final refléter seulement la situation globale :

post-2200-0-76136500-1346504601_thumb.png

A la limite, ce qui serait déjà plus intéressant, serait de comparer comment évoluent les températures de surface de l'Atlantique par rapport à la moyenne globale. Dans tous les cas, l'exercice aura à mon avis beaucoup plus d'intérêt que de regarder un indice qui correspond à la différence entre les températures de l'Atlantique Nord par rapport à leur propre tendance linéaire :

post-2200-0-22678800-1346504911_thumb.png

La, on voit qu'il y a quelque chose qui a déjà plus de valeur : à la fin du XIXè siècle, et surtout entre les années 1930 et 1960, l'Atlantique Nord a présenté une anomalie nettement plus élevée que la moyenne des océans du globe. Alors qu'à l'inverse, depuis les années 1970, l'Atlantique Nord s'est réchauffé beaucoup moins vite que la moyenne globale, bien qu'il tende désormais à refaire son retard.

S'il existe réellement un cycle dans les températures de surface de l'Atlantique Nord, c'est à mon humble avis d'amateur dans tous les cas davantage ici que l'on a des chances de le déceler, que dans l'AMO tel qu'il est calculé aujourd'hui. Parce qu'il me paraît beaucoup plus judicieux de constater que l'Océan Atlantique s'est réchauffé moins vite depuis 40 ans que les autres océans du globe (on va appeler cet indice "AMO II"), que de savoir que depuis vingt ans l'Atlantique s'est réchauffé plus vite que sa propre tendance linéaire depuis 1880 ("vrai AMO").

Vous noterez au passage que le "vrai AMO" semble en lente régression depuis les années 2000 et semble vouloir se rapprocher en moyenne d'une phase neutre (trop tôt pour dire ce qu'il se passera ensuite), quand "AMO II" est à l'inverse en train de sortir d'une phase négative pour revenir peu à peu au neutre. Concrètement, cela signifie que l'Atlantique Nord a été globalement plus frais que les océans du globe depuis les années 1970 (AMO II négative), mais qu'il a connu une forte phase de réchauffement depuis les années 1990, atteignant des températures supérieures à la tendance linéaire (AMO I positive). Désormais, son réchauffement semble se ralentir pour revenir dans la tendance linéaire (AMO I en baisse), mais ce passage lui a permis de rattraper son retard sur la moyenne des océans du globe (AMO II en hausse). Vous avez le droit de relire autant de fois que vous voulez pour bien comprendre, enfin si je me suis bien exprimé bored.gif

Maintenant, si quelqu'un veut prouver que c'est cette chose purement mathématique et calculée bêtement avec une tendance linéaire qui serait l'un des éléments pilotant l'évolution de la banquise, j'espère qu'il a une bonne démonstration à l'appui ... whistling.gif

577949cd3e7a0_AtlNord.png.e513eca22db4af

577949cd41593_AMOVSAltN.png.51d6e57d972e

577949cd443ec_AltNTendLong.png.acdf1c523

577949cd474d9_Ocans.png.e5ee241ad9f53e04

Delta.png.55b79b139796aae22cbd57595a0e64

Link to post
Share on other sites

Au sujet des anomalies de temperature globale , qu' en aurait-il ete pour ce moi d' Aout ?

A vue de nez , d apres les cartes de champs , il m' a semble tres chaud dans l' hemisphere nord .

Ce debut septembre serait , egalement , remarquable avec un air chaud qui semble monter presque partout jusqu' au pole . De plus , d' apres les cartes d' anomalies de sst de l' Atlantique nord , cela ferait deja plusieurs semaines que celui-ci ressemblerait a une vraie boulloir .

Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Quand les anomalies sortent, tu peux suivre la mise à jour auto ici (tu peux faire défiler les données récentes dans la fenêtre et tu as aussi les adresses des sources de données):

http://moyhu.blogspot.com/p/latest-ice-and-temperature-data.html

Link to post
Share on other sites

Au sujet des anomalies de temperature globale , qu' en aurait-il ete pour ce moi d' Aout ?

+0.34° pour le mois d'août selon la base UAH, ce qui en fait le troisième mois d'août le plus chaud depuis le début des mesures satellites. A la sortie d'un hiver Niña et avec une activité solaire moribonde.

Niveau répartition, l'écart n'est pas énorme entre l'hémisphère nord (+0.38°) et l'hémisphère sud (0.30°).

Link to post
Share on other sites

Bon, ce message - et le débat qu'il lancera peut-être - porte plus précisément sur les reconstructions de températures dans les régions polaires, mais cela permettra de relancer un peu les échanges. Et montrer, également, le genre de choses que l'on peut voir sur la blogosphère.

Pour commencer, voici le lien vers l'article dont il sera question dans ce message. On se contentera de l'abstract et des quelques images diffusées avec, j'ai pas l'intention de payer pour lire le reste rien qu'à voir comment les images suffisent. Pour résumer rapidement, les auteurs ont récupéré les données de reconstruction de la température du sommet du Groenland (Summit) depuis 4000 ans et jusqu'en 1854, et pour des données plus récentes, les observations réalisées à Svalbard. Avec comme objectif de comparer l'évolution des températures dans le secteur avec plusieurs indicateurs extérieurs, en vue de démontrer que cette évolution des températures est cohérente avec des cycles naturels (y compris le réchauffement récent), et même proposer une prévision allant presque jusqu'en 3000.

Nous nous intéresseront surtout aux figures 4 et 8 jointes à l'article, qui représentent l'évolution des températures observées vs la modélisation issue des indicateurs naturels, respectivement à Svalbard puis au Groenland.

Nous commençons donc avec Svalbard ; l'image n'est pas très nette et je m'en excuse mais j'ai grossi la miniature initiale afin d'avoir quelque chose d'un minimum lisible (ou presque) :

post-2200-0-20820700-1347475697_thumb.png

(Cliquez pour agrandir)

On y voit une reconstruction (courbe verte), qui suit globalement très bien les températures réellement observées (courbe bleue), ce qui nous donne l'idée d'une corrélation qui fonctionne particulièrement bien. Dans tous les cas, on notera le réchauffement observé entre le début des données (1912) et la période actuelle, soit environ 5,5° d'augmentation. Les températures figurant dans le graphique correspondant bien aux valeurs relevées à Svalbard :

800px-Svalbard_temperature.png

On va donc passer à la seconde courbe, celle qui présente l'évolution des températures depuis 4000 ans au sommet du Groenland. Petite précision à ce sujet : les températures présentées reprennent la reconstruction d'Alley, qui en réalité remonte sur près de 8000 ans, vous pouvez la visualiser en entier dans cet article du blog de météor.

On notera qu'en choisissant de partir 4000 ans avant aujourd'hui comme dans l'article, cela nous fait débuter la courbe quelques siècle avant un très grand optimum, depuis lequel la tendance est à la baisse continue, alors que les températures ont été plutôt stables sur les 3000 années précédentes. Probablement un hasard.

Voici donc cette seconde courbe, en grand format :

Fullscreen%2Bcapture%2B9112012%2B75116%2BPM.jpg

La encore, la modélisation colle parfaitement à la courbe, et on voit que le réchauffement du XXè siècle était parfaitement prévisible, et que la tendance devrait finir par s'orienter à la baisse. Dans tous les cas, la reconstruction des auteurs montre des résultats vraiment significatifs, et prouve encore une fois que les méchants réchauffistes du GIEC sont tous des idiots.

En fait, l'illusion marche tant que vous ne regardez pas les échelles.

Ben oui, parce que si vous regardez les échelles, vous constaterez que la courbe verte de la modélisation, celle la même qui reproduit de manière presque parfaite les +5,5° de réchauffement à Svalbard en 100 ans, elle indique un réchauffement atteignant péniblement +1,5° en trois siècles sur le graphique suivant.

Au début, j'ai voulu m'amuser à coller sur le second graphique le réchauffement de Svalbard, mais pour rentrer cette valeur, il m'aurait fallu doubler la hauteur du graphique tellement elle perce le plafond. Du coup, on se limitera, un peu comme Météor l'a fait (mais de manière plus artisanale), à mettre sur le graphique la valeur correspondant au réchauffement mesuré du Groenland depuis le milieu du XIXè siècle par BEST :

post-2200-0-12971600-1347476645_thumb.png

(Cliquez pour agrandir)

C'est ça la vrai science selon certains : arriver à reconstruire un réchauffement de plus de 5° en un siècle, et trouver que c'est parfaitement cohérent avec une tendance longue "parfaitement naturelle" qui devrait nous donner tout au plus 1,5° en trois siècles.

Svalbard.png.446ea54ccf3d7c5fdb298d0e794

Reconstruction.png.b6d51a52a53e9c9078a09

Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Histoire de ne pas relancer un hors-sujet dans un autre topic, je vais reprendre ici une remarque concernant les tendances courtes calculées à partir des anomalies globales. On avait déjà eu l'occasion d'évoquer cette question, mais c'est toujours bien de la remettre de temps en temps sur le tapis. Mon sujet, c'est cette courbe postée dans le topic de prévisions saisonnières de l'hiver :

GISS%20GlobalMonthlyTempSince1958%20AndCO2.gif

Ce qui est important ici, ce sont les tendances linéaires (gris clair) qui sont collées sur le graphique, car ce sont elles qui sont destinées à vous "forcer" à voir la tendance que l'auteur veut vous imposer visuellement. Cela ne veut pas dire qu'elles sont fausses, je les ai d'ailleurs reproduites sur un graphique maison :

post-2200-0-43620500-1348247664_thumb.png

(Cliquez sur l'image pour agrandir)

Le seul problème, c'est que les tendances calculées sur des périodes aussi courtes que celle allant de 2003 à 2012, elles ne sont significatives que d'une seule et unique chose : l'opinion de celui qui les utilise. En l'occurrence ici, l'auteur de la courbe veut vous forcer à voir un refroidissement sur les dernières années.

Sauf que si vous considérez qu'effectivement avoir une période de refroidissement / stagnation des températures sur 10 ans est une preuve de la fin du réchauffement, alors vous devez penser qu'on en est juste à la cinquième fin du réchauffement depuis les années 1960 :

test2.gif

Tendances1.png.1e4b2e4fd8a1117a9298415f9

Link to post
Share on other sites

Merci 13 pour cette belle explication visuelle !

Il en va des températures mondiales comme de la banquise d'ailleurs.

Les sceptiques (et oui, il y en a encore par les temps qui courrent...) voyaient depuis 5 ans (2007) une banquise qui se refaisait progressivement des forces.

En juillet, il y en avait encore qui disaient qu'il avait fallu 5 ans pour battre probablement un record alors que le laps de temps était plus court auparavant.

En septembre, on entend encore des essais sur la cause de la "catastrophe"2012, alors que la question n'est malheureusement plus de savoir si un jour la banquise va fondre totalement en été, mais quand cela va se produire la première fois.

Pour la température mondiale, et bien c'est pareil ; quand on va battre franchement le record de 1998, toute une mécanique va se mettre en place pour expliquer que la faute est à pas de chance météo...

C'est pourtant bien triste ce que nous vivons....

Link to post
Share on other sites

Le fait qu'il y a cette stagnation des températures qu'on a depuis 10 à 13 ans environs, cela n'a jamais voulu dire, même pour les septiques si je ne me trompe pas, que réchauffement qu'on a depuis environ 400 ans serrait fini. Car par exemple de 1940 à 1976 il y a eu une légère baisse voir stagnation des températures et malgré cela le réchauffement à bien repris pour recommencer à ce stabiliser pendant un certain temps.

Williams

Link to post
Share on other sites

Le fait qu'il y a cette stagnation des températures qu'on a depuis 10 à 13 ans environs, cela n'a jamais voulu dire, même pour les septiques si je ne me trompe pas, que réchauffement qu'on a depuis environ 400 ans serrait fini. Car par exemple de 1940 à 1976 il y a eu une légère baisse voir stagnation des températures et malgré cela le réchauffement à bien repris pour recommencer à ce stabiliser pendant un certain temps.

Williams

Si tu regardes le graphique, depuis 9 ansSi le réchauffement que l'on observe aujourd'hui est en place depuis 400 ans, sans que rien ne ce soit passé depuis, alors tout va bien, très bien même !
Link to post
Share on other sites

Williams, le graphique qui était l'objet de mon post fait volontairement bien apparaître la tendance à la baisse sur les dix dernières années, et en dessous cela correspond à un joli cadre bleu avec écrit "Negative" dedans. Ce n'est quand même pas juste pour décorer que l'auteur initial de ce graphique a réalisé ces additifs visuels. L'objectif est clair, net et précis : il faut donner au lecteur la sensation que le réchauffement est terminé (ou a minima en pause), sans aucune préoccupation de la valeur mathématique de l'argument employé.

Ce graphique a ensuite été repris pour être mis, sans aucune véritable explication, dans un topic du forum où il n'avait absolument rien à faire parce que ce n'était tout simplement pas le sujet. Et ce n'est certainement pas non plus juste pour décorer et rajouter de la couleur à la page du forum. Cela a été fait dans le seul intérêt d'essayer de persuader les lecteurs du topic en question qu'un refroidissement était en cours, peu importe la manière.

Ce qui est le plus triste, c'est si on se demande quelle est la motivation de la personne qui l'a posté.

Soit elle n'est même pas capable après plusieurs années à s'intéresser avec passion au sujet de se rendre compte à quel point une vulgaire tendance sur 10 ans ne veut rien dire, ce que même un collégien pourrait pourtant comprendre aisément (cf mon animation), mais se permet de se croire bien plus intelligente que quelques milliers de scientifiques,

Soit elle a très bien compris qu'une tendance sur 10 ans ne veut pas dire grand chose car ces tendances fluctuent bien trop pour avoir une quelconque valeur, et que ce graphique n'est qu'un montage grossier, mais elle se dit dans une très belle démonstration d'honnêteté intellectuelle que peut-être quelques lecteurs tomberont dans le panneau et que c'est bien là le principal.

Je ne suis même pas sur de savoir laquelle des deux solutions est la plus désolante.

D'autre part, je veux bien que tu nous dises

Le fait qu'il y a cette stagnation des températures qu'on a depuis 10 à 13 ans environ

, cela n'a jamais voulu dire, même pour les septiques si je ne me trompe pas, que réchauffement qu'on a depuis

environ 400 ans serrait fini

Quand je tape "refroidissement climatique depuis 1998" dans google, j'obtiens presque 3 millions de résultats. Pas mal pour quelque chose qu'ils n'affirmeraient pas.

Maintenant, bien sûr et heureusement qu'il ne faut pas mettre tous les sceptiques dans le même panier, et qu'il en existe qui savent reconnaître que ce genre de courbes ne sont que des montages grossiers même s'ils ne sont pas convaincus par les thèses dominantes en matière climatique. Je trouve juste dommage que sur un forum comme celui-ci, certains puissent encore se faire berner / essayent de berner les lecteurs (entourer la bonne mention) avec des arguments aussi peu étayés, alors même qu'il existe tant d'incertitudes ou "d'angles morts" qui mériteraient -à mon modeste avis d'amateur- de vraies critiques (tant qu'elles sont constructives) ou qui pourraient au moins susciter des débats intéressants.

Link to post
Share on other sites

Williams, le graphique qui était l'objet de mon post fait volontairement bien apparaître la tendance à la baisse sur les dix dernières années, et en dessous cela correspond à un joli cadre bleu avec écrit "Negative" dedans. Ce n'est quand même pas juste pour décorer que l'auteur initial de ce graphique a réalisé ces additifs visuels. L'objectif est clair, net et précis : il faut donner au lecteur la sensation que le réchauffement est terminé (ou a minima en pause), sans aucune préoccupation de la valeur mathématique de l'argument employé.

Ce graphique a ensuite été repris pour être mis, sans aucune véritable explication, dans un topic du forum où il n'avait absolument rien à faire parce que ce n'était tout simplement pas le sujet. Et ce n'est certainement pas non plus juste pour décorer et rajouter de la couleur à la page du forum. Cela a été fait dans le seul intérêt d'essayer de persuader les lecteurs du topic en question qu'un refroidissement était en cours, peu importe la manière.

Ce qui est le plus triste, c'est si on se demande quelle est la motivation de la personne qui l'a posté.

Soit elle n'est même pas capable après plusieurs années à s'intéresser avec passion au sujet de se rendre compte à quel point une vulgaire tendance sur 10 ans ne veut rien dire, ce que même un collégien pourrait pourtant comprendre aisément (cf mon animation), mais se permet de se croire bien plus intelligente que quelques milliers de scientifiques,

Soit elle a très bien compris qu'une tendance sur 10 ans ne veut pas dire grand chose car ces tendances fluctuent bien trop pour avoir une quelconque valeur, et que ce graphique n'est qu'un montage grossier, mais elle se dit dans une très belle démonstration d'honnêteté intellectuelle que peut-être quelques lecteurs tomberont dans le panneau et que c'est bien là le principal.

Je ne suis même pas sur de savoir laquelle des deux solutions est la plus désolante.

D'autre part, je veux bien que tu nous dises

Quand je tape "refroidissement climatique depuis 1998" dans google, j'obtiens presque 3 millions de résultats. Pas mal pour quelque chose qu'ils n'affirmeraient pas.

Maintenant, bien sûr et heureusement qu'il ne faut pas mettre tous les sceptiques dans le même panier, et qu'il en existe qui savent reconnaître que ce genre de courbes ne sont que des montages grossiers même s'ils ne sont pas convaincus par les thèses dominantes en matière climatique. Je trouve juste dommage que sur un forum comme celui-ci, certains puissent encore se faire berner / essayent de berner les lecteurs (entourer la bonne mention) avec des arguments aussi peu étayés, alors même qu'il existe tant d'incertitudes ou "d'angles morts" qui mériteraient -à mon modeste avis d'amateur- de vraies critiques (tant qu'elles sont constructives) ou qui pourraient au moins susciter des débats intéressants.

Et pourtant, les gens qui affirment le réchauffement climatique sont ceux qui ont vues la montée des températures en un peu plus de 10 ans pour alarmer tout le monde. Et je veux bien que " des milliers de scientifiques " ont " travaillés " pour dire qu'il y a et aura un réchauffement climatique, mais combien d'eux ont retournés leur veste ? Quand on sait que quelques milliers de scientifiques ont signés au États-Unis pour dire que le réchauffement climatique tel qui est prévue était d'une calamité. Et je pourrait te citer des " scientifiques " à la fin des années 70 croyant qu'il y aurait un grand refroidissement climatique avant les années 2000. Certains parler même que c'était à cause du CO2 !

Enfin bref, juste pour dire qu'il ne faut pas tomber dans les extrêmes, puisque la nature de l'homme est telle qu'il amplifie souvent les choses ... Et ne me tomber pas dessus hein, c'est juste une observation quand on lit l'historique scientifique climatologique-ment parlant.

Link to post
Share on other sites

Posted
Le Voide (49-Maine et Loire), à 35 km au sud d'Angers et à 135 mètres d'altitude.

Merci TreizeVents pour tes graphiques pédagogiques que j'observe régulièrement avec intérêt!

Le fait qu'il y a cette stagnation des températures qu'on a depuis 10 à 13 ans environs...

Williams

Je trouve personnellement cela incroyable que malgré tout les efforts de pédagogie qu'il y a eu de la part de TreizeVents et de ChristianP notamment sur ce sujet, que presque deux années après, on puisse encore maintenir ce genre de propos basés sur aucun fondement scientifique...

C'est incroyable, j'ai l'impression d'une histoire sans fin qui tournerait en boucle, malgré les données scientifiques, et les outils statistiques qui ont déjà tranché ce pseudo-débat!

Vu les efforts de pédagogie déjà réalisé dans le passé, Hop un petit rappel:

/topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/page__st__500#entry1477056'>http://forums.infocl...00#entry1477056

Link to post
Share on other sites

Et pourtant, les gens qui affirment le réchauffement climatique sont ceux qui ont vues la montée des températures en un peu plus de 10 ans pour alarmer tout le monde. Et je veux bien que " des milliers de scientifiques " ont " travaillés " pour dire qu'il y a et aura un réchauffement climatique, mais combien d'eux ont retournés leur veste ? Quand on sait que quelques milliers de scientifiques ont signés au États-Unis pour dire que le réchauffement climatique tel qui est prévue était d'une calamité. Et je pourrait te citer des " scientifiques " à la fin des années 70 croyant qu'il y aurait un grand refroidissement climatique avant les années 2000. Certains parler même que c'était à cause du CO2 !

Enfin bref, juste pour dire qu'il ne faut pas tomber dans les extrêmes, puisque la nature de l'homme est telle qu'il amplifie souvent les choses ... Et ne me tomber pas dessus hein, c'est juste une observation quand on lit l'historique scientifique climatologique-ment parlant.

Evidemment qu'il faut s'alarmer ! vu les changements majeurs qui sont déjà enclanchés !Vous êtes nés ce matin ? Vous ne savez pas décripter et expliquez le plateau actuel ? C'est comme la banquise en 2008 ou 2009 !

Relisez -entre autre- toutes les analyses de ChristianP et 13v (pour reprendre ceux qu'a cité Aldébaran) ; cela vous évitera de sauter sur votre chaise dès qu'un palier de quelques années se produit !

Link to post
Share on other sites

il ne faut pas tomber dans les extrêmes, puisque la nature de l'homme est telle qu'il amplifie souvent les choses ...

La nature de l'homme, j'aurais envie d'en dire autre chose si tu vois ce que je veux dire...

Quand tu dis "il ne faut pas", au nom de quoi tu sais ce qu'il faut et ce qu'il ne faut pas ?

Chacun réagit comme il veut, du moment qu'il n'y a pas de polémique. Et ce n'est pas polémique que de s'alarmer devant un problème qui fait peur à beaucoup de scientifiques.

Link to post
Share on other sites

Je trouve personnellement cela incroyable que malgré tout les efforts de pédagogie qu'il y a eu de la part de TreizeVents et de ChristianP notamment sur ce sujet, que presque deux années après, on puisse encore maintenir ce genre de propos basés sur aucun fondement scientifique...

Non mais lis bien la suite du message, le signal de température en moyenne globale n'a pas franchement augmenté depuis 10 ans, mais ça ne démontre rien sur la tendance de fond qui elle est bien croissante.
Link to post
Share on other sites

. Et je pourrait te citer des " scientifiques " à la fin des années 70 croyant qu'il y aurait un grand refroidissement climatique avant les années 2000. Certains parler même que c'était à cause du CO2 !

Je peux citer des scientifiques ou soit disant tels qui nient jusqu'à l'existence de l'effet de serre . Ca prouve quoi? Ca prouve qu'ils ne sont pas très bons ou qu'ils parlent de ce qu'ils ne connaissent pas.

C'est au milieu des années 70 que Keeling a publié sa fameuse courbe et je peux témoigner (j'en étais) que dès ce moment là, il n'a plus été question que du réchauffement qui nous pendait au nez. (je veux dire chez les spécialistes évidemment)

EDIT: Ah si, on a aussi beaucoup parlé de l'hiver nucléaire

mais c'est tout autre chose.

Link to post
Share on other sites

Posted
Le Voide (49-Maine et Loire), à 35 km au sud d'Angers et à 135 mètres d'altitude.

Non mais lis bien la suite du message, le signal de température en moyenne globale n'a pas franchement augmenté depuis 10 ans, mais ça ne démontre rien sur la tendance de fond qui elle est bien croissante.

Merci Cotissois 31, mais tout ceci à déjà été très bien expliqué depuis au moins 2 ans, par de nombreux intervenants sur ce sujet... Pour ma part, il n'y a aucune confusion dans l'interprétation des mesures des températures globales de ces dernières années. happy.png

La citation de Williams m'a tellement fait réagir, et est tellement énorme malgré tout ce qui a été dit, que je n'ai pas pu m'empêcher de la mettre en évidence. wink.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Ah non Cotissois, si un scientifique vient nous dire ça ici, c'est la fin de tout ! Ne parle surtout pas de signal de T là sur 10 ans ! C'est du bruit sur 10 ans, on ne peut justement pas voir le signal de T sur 10 ans (sauf par hasard quand la pente correspond au vrai signal de fond), à moins que tu identifies, quantifies et retires le bruit (physiquement ou au moins mathématiquement) ! Si tu y parviens assez correctement, une fois que tu l'auras fait, reviens nous montrer la tête du "vrai" signal (enfin de son estimation probablement la plus proche de la réalité)

Calcule nous la moyenne globale sur 30 ans il y a 10 ans et l'actuelle, car ta référence à la T moyenne globale n'est pas claire, tu ne précises pas la durée. Si tu nous parles que c'est la T moy annuelle qui ne bouge pas vraiment depuis 98 ou depuis 10 ans, ok c'est, mais rien à voir avec un signal/10 ans ou depuis 98, car de fait tu te réfères à un niveau record ou quasi-record, et alors là, bien venu dans le club Williams and co thumbup.gif . En fait si ça continue, tous les échanges et calculs que j'ai effectués pour lui par messages perso au sujet des possibilités normales ou non du nb de records annuels, je vais être obligé de les sortir ici pour un scientifique ! Quel monde de fous biggrin.png !

Tamino a démontré mathématiquement (vous pouvez retrouver les démonstrations sur son blog) que pour une tendance de 0.17°/déc sur 15 ans donc plus longue que sur 10 ans, on n'a que 50% des tendances/15 ans qui sont significatives au réchauffement malgré qu'il soit réellement présent avec cette pente (donc on a la moitié des tendances/15 ans qui ne montrent aucun réchauffement significatif malgré qu'il soit présent avec cette même pente).

Il a déterminé qu'il fallait plus de 24 ans pour que ce soit anormal au seuil de 95% (c'est à dire que pour une tendance de fond à 0.17°/déc, dans 95% des cas avec 24 ans de données on trouve une tendance significative au réchauffement, si la tendance de fond est bien encore de 0.17°/déc (bien entendu la limite du nb d'années varie selon la tendance, avec une tendance de 0.15° la limite sera de quelques années en plus et si c'est 0.20°, la limite est de quelques années en moins).

Link to post
Share on other sites

Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Et pourtant, les gens qui affirment le réchauffement climatique sont ceux qui ont vues la montée des températures en un peu plus de 10 ans pour alarmer tout le monde. Et je veux bien que " des milliers de scientifiques " ont " travaillés " pour dire qu'il y a et aura un réchauffement climatique, mais combien d'eux ont retournés leur veste ? Quand on sait que quelques milliers de scientifiques ont signés au États-Unis pour dire que le réchauffement climatique tel qui est prévue était d'une calamité. Et je pourrait te citer des " scientifiques " à la fin des années 70 croyant qu'il y aurait un grand refroidissement climatique avant les années 2000. Certains parler même que c'était à cause du CO2 !

Enfin bref, juste pour dire qu'il ne faut pas tomber dans les extrêmes, puisque la nature de l'homme est telle qu'il amplifie souvent les choses ... Et ne me tomber pas dessus hein, c'est juste une observation quand on lit l'historique scientifique climatologique-ment parlant.

Le souci Barth, c'est que tu mettes sur le même plan des erreurs très certainement dues aux balbutiements de la science climatologique avec les outils de suivi qui se sont multipliés de manière limite exponentielle au cours des années 70's avec des représentations falsifiées de données volontairement détournées à des fins de "propagande" sleep.png

La démarche n'est pas du tout la même et l'une d'entre relève de la malhonnêteté intellectuelle qu'il est impossible d'admettre comme principe de raisonnement.

En outre, derrière le comportement de certains scientifiques, je soupçonne le fait que l'argent, et notamment les crédits pour mener à bien leurs recherches, puisse influer sur leurs positions (et leurs éventuels retournements de veste).

Enfin voilà, de mon coté j'ai du mal à comprendre ton raisonnement huh.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Dans les années 70, si un GIEC avait existé, la synthèse de la littérature revue par les pairs n'aurait pas donné la faveur à un refroidissement pour notre époque, vu que ce n'était pas une hypothèse majoritaire. En science on se fout des articles de presse ou des bouquins grand public des "C. Allégre et compagnie " de l'époque et de ceux qui mélangent les prévis de période d'ère glaciaire très lointaine avec notre période !

Dans 40 ans on verra les enfants de Barth et autres, qui nous sortiront le même argument du refroidissement prévu actuellement, à partir de bouquins et d'articles actuels dans leurs blogs/forums préférés, en nous faisant croire que les scientifiques annonçaient un refroidissement. C'est clair qu'on ne peut pas trouver pire échantillon d'amplification humaine congénitale sur des prévis de froid avec le genre de clients sur ces blogs ! Dans 40 ans, ils ne pourront pas avoir gardé l'impression d'avoir lu des prévis scientifiques de RC, vu qu'ils passent leur temps à consulter des prévis de froid polaire, à regarder de fausses tendances nulles ou à la baisse sur des nano secondes et sur toutes les variables de micro-importance qu'ils peuvent trouver ou inventer quand une n'existe pas où n'est pas démontrée (l'inconnue).

C'est la nature des médias d'amplifier des détails et ton problème c'est que c'est la seule source que tu reconnaisses. Ce que dit la science ne t'intéresse surtout pas (on a compris que c'est le diable pour toi la vraie science revue et que la bonne science c'est chez Watts, la pensée unique et autres. C'est logique vu ton raisonnement, puisqu’eux soutiennent des pseudo scientifiques qui pensent vraiment que le climat ne peut pas se réchauffer à cause de Dieu qui ne le permettra pas ! Bienvenue dans le monde des négativistes !)

Je ne vois rien dans la synthèse du GIEC qui amplifie quoique ce soit, il te donne les barres d'erreurs et tu es libre de démontrer scientifiquement que c'est la plus faible sensibilité qui est la plus probable comme d'autres sont libres de prouver scientifiquement que c'est la plus forte ou la moyenne. Tu zappe volontairement ces faits objectifs et tu préfèrs te complaire dans les sources/blogs d'anti-science comme d'autres sont toujours bien content de consulter et de croire l'horoscope dans le journal (s'il est encore diffusé dans les journaux, c'est bien parce qu'il existe encore beaucoup trop de monde qui raisonne comme toi, de façon totalement non rationnelle et non scientifique ! )

Enfin bon j'avais pourtant sorti ici un morceau d'article scientifique de 195x (53 ou 56 je crois de mémoire) qui annonçait le réchauffement climatique avec le CO2 et une valeur proche de celle donnée par les modèles actuels pour un doublement, mais quelques esprits très sélectifs ici, l'ont déjà oublié, alors que pour le moment ça se déroule comme prévu sur le fond (vu qu'on ne sait toujours pas prévoir les détails à la petite semaine, comme aiment tant le faire croire les négativistes)

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...