Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Statistiques et anomalies climatiques globales


Recommended Posts

  • Replies 4.3k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je reviens sur ce sujet mal placé dans le national car c'est global. "Le réchauffement climatique en pause : records de chaleur mondiaux, c'est fini !" http://www.lameteo.org/index.php/news/2822

Beaucoup d'erreurs élémentaires et incroyables pour des pro dans tout ce que je viens de lire, que ce soit dans l'édito de Fred sur "Où en est le RC", https://www.lameteo.org/index.php/news/3149-ou-en

Autre vision...les dernières 12000 années..   

Posted Images

Noooon ce n'est pas le NCEP qui fait la carte.

Ce sera intéressant en tous cas à élucider la fiabilité de cette carte, pour avoir le coeur net sur les intentions 191769.gif

Il faudrait donc demander à Momo4850 où il a trouvé cette carte et donc trouvé la source exacte de cette carte. Car des cartes de ce style on en trouve plein comme ici : http://models.weatherbell.com/temperature.php où on a une carte qui je supose correspond aux anomalies des données enregristrées en France par Météo-France hier vu comme il a fait très chaud (Seul certain coins en Méditerranée m'étonne pour être bleue) :

ncep_cfsr_europe_t2m_anom.png

Williams

Link to post
Share on other sites

Il faudrait donc demander à Momo4850 où il a trouvé cette carte et donc trouvé la source exacte de cette carte. Car des cartes de ce style on en trouve plein comme ici : http://models.weatherbell.com/temperature.php où on a une carte qui je supose correspond aux anomalies des données enregristrées en France par Météo-France hier vu comme il a fait très chaud (Seul certain coins en Méditerranée m'étonne pour être bleue) :

Williams

La carte venait du site dont tu as donné justement le lien, c'est une carte dynamique qui s'actualise chaque jour en donnant l'anomalie depuis le début du mois et qui ne conserve pas ses archives.

Pour le reste, ce n'est pas parce que c'est écrit "NCEP" dessus qu'elles viennent du NCEP (n'importe qui peut faire une carte bidon en partant des données fournies par un organisme particulier ce n'est pas pour autant que c'est juste ; si je prends les anomalies calculées à partir des observations fournies par le site de Météo France et que je rajoute 5° à chaque valeur pour sortir un carte disant que ce mois d'août est plus chaud que celui de 2003 en mettant le logo de Météo France sur ma carte, cela ne signifiera pas pour autant que c'est Météo France qui aura été à l'origine de cette carte bidon).

Avec le nom sous la carte, on constate que le monsieur est dans la liste suivante :

Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique

Le raccourci est un peu rapide, ce n'est pas parce qu'un sceptique réalise une carte des anomalies globales qu'elle est forcément truquée. J'ai déjà vu des cartes manifestement bidonnées publiées par des "pro-réchauffement", et des cartes tout à fait justes et objectives sur des sites sceptiques. Enfin, cela n'empêche que sur ce cas précis, il y a trucage tellement gros qu'il en devient grossier - pas suffisamment néanmoins pour empêcher certains de tomber dedans visiblement, mais parfois certains sont aveugles aux supercheries du moment qu'elles sont dans le "bon" sens.

Juste pour la blague, sur les anomalies présentées pour la période du 1er au 11 août :

[align=center]post-2200-0-91542300-1376243619_thumb.png[/align]

Les valeurs que je donne représentent les anomalies exprimées par rapport à la moyenne 1981-2010 des 11 premiers jours d'août. Un vaste centre ouest de notre pays, depuis le centre jusqu'aux côtes Atlantiques, figure en anomalie de l'ordre de -1° à -1,5° sur la carte ; on voit clairement aux valeurs réelles mesurées à quel point le biais froid est grossier et surréaliste (notez l'exploit d'avoir casé Vichy à la limite du seuil des -1° alors qu'en réalité ce coin est quasiment à +2° !).

Encore que le véritable exploit, c'est que même avec des données aussi truquées, l'anomalie globale depuis le début du mois donnée par ce site n'est même pas négative...

Carte.png.f496f2e075e831645b3681408785fa

Link to post
Share on other sites

La carte venait du site dont tu as donné justement le lien, c'est une carte dynamique qui s'actualise chaque jour en donnant l'anomalie depuis le début du mois et qui ne conserve pas ses archives.

Pour le reste, ce n'est pas parce que c'est écrit "NCEP" dessus qu'elles viennent du NCEP

En cherchant un peu - peut-être pas sur ce forum, quoique - tu dois pouvoir trouver des cartes et graphiques, initialement publiées par la NOAA, avec un logo la.climatologie.free.fr

Si si, je t'assure que t'en as qui osent. Il est donc "logique" que pour williams, un logo NCEP indique une source indéniable NCEP.

Link to post
Share on other sites
Posted
Cherbourg-L'aigle

En cherchant un peu - peut-être pas sur ce forum, quoique - tu dois pouvoir trouver des cartes et graphiques, initialement publiées par la NOAA, avec un logo la.climatologie.free.fr

Si si, je t'assure que t'en as qui osent. Il est donc "logique" que pour williams, un logo NCEP indique une source indéniable NCEP.

Crazyfroggy, une première attaque sur williams sa va. Mais alors une seconde, ça devient lourd et immature !

" la.climatologie.free.fr " est un site où Williams a beaucoup travaillé, et tu devrais respecter ce travail. Et il cite les sources. Et j'ajoute que les graphiques fait sur ce site, sont issue des données de la NOAA en générale, et que c'est williams qui a fait ses graphiques à la main. Donc il n'y a pas de problèmes. Je pense que avant de critiquer quelqu'un, essaye de faire un travail aussi colossale ( après on aime, ou on aime pas ce travail ) que Williams. Et là, tu pourras vraiment critiquer. Cordialement,

Link to post
Share on other sites
Posted
Agde (34) littoral ouest Hérault

Encore que le véritable exploit, c'est que même avec des données aussi truquées, l'anomalie globale depuis le début du mois donnée par ce site n'est même pas négative...

S'il y a des biais froids alors il y a surement des biais chauds.... Mais bon, ce n'est pas dans l’intérêt de l'exposé.
Link to post
Share on other sites

S'il y a des biais froids alors il y a surement des biais chauds.... Mais bon, ce n'est pas dans l’intérêt de l'exposé.

Tiens, voici la carte européenne pour les 21 premiers jours du mois d'août :

[align=center]post-2200-0-05120600-1377112974_thumb.png[/align]

Je te laisse le soin de trouver les régions où il y a surement des biais chauds ...

ncep_cfsr_europe_t2m_anom.png.6e828ea99d

Link to post
Share on other sites

Histoire de réactualiser un peu le débat sur les influences solaires, je signale la parution de quatre études publiées dans des revues scientifiques concernant l'influence éventuelle d'un minimum solaire. Je donne des résumés en français qui ne sont qu'une traduction approximative des abstracts des dits articles, pour ceux qui n'ont aucun problème avec la langue de Shakespeare allez directement sur les liens pour accéder aux études.

L'actuelle phase d'activité solaire basse exceptionnellement longue a renforcé l'idée que le soleil pourrait connaître un nouveau grand minimum les prochaines décades, une période prolongée de faible activité similaire à celle du minimum de Maunder à la fin du XVIIè siècle. Le minimum de Maunder est corrélé au petit âge de glace, une période de températures particulièrement basses en particulier dans l'hémisphère nord. Ici nous avons utilisé un modèle climatique pour explorer les effets d'un grand minimum solaire du XXiè siècle sur les futures températures globales, et trouvé un effet modéré de -0,3° en 2100 par rapport à une situation dans laquelle l'activité solaire serait restée stable. Cette baisse de température est très inférieure au réchauffement attendu d'ici la fin du siècle.

Suite avec le lien vers l'étude complète : Feulner and Rahmstorf, Geophysical research letters, 2010

Durant le XXè siècle, l'activité solaire a connu une activité croissante qui l'a conduite à un grand maximum. Il est probable que cette période de haute activité touche, si ce n'est pas déjà fait, à sa fin. Cela a un grand intérêt car toute réduction de l'activité solaire pourrait avoir un impact significatif sur le climat susceptible de masquer partiellement le réchauffement anthropogénique attendu. Des observations et reconstructions de l’activité solaire sur les 9000 dernières années ont été utilisées pour réaliser des projections de l'irradiance solaire sur le siècle à venir. En utilisant ces informations, à partir d'un modèle simple, nous présentons des résultats sur l'implication potentielle de cette activité solaire sur les projections de l'évolution des températures. En partant des reconstructions les plus récentes de l'irradiance solaire, nous trouvons une limitation du réchauffement attendu en 2100 probablement comprise entre 0,06 et 0,1° kelvin, soit une très faible fraction de ce réchauffement. Cependant, dans le cas où les variations passées de l'irradiance solaire auraient été plus importantes que ce qu'on ne le pense aujourd'hui, et que les modèles sous estimeraient de manière substantielle la réponse à ces variations solaires, la diminution de l'activité solaire serait susceptible de modérer dans de faibles proportions le réchauffement à venir, scénario qui ne peut être entièrement écarté.

Suite avec le lien vers l'étude complète : Jones et al, Journal of geophysical research, 2012

Un futur grand minimum solaire de type Maunder, avec une réduction de l'irradiance solaire de 0,25% sur une période de 50 ans entre 2020 et 2070, a été simulé dans une expérimentation qui a utilisé pour la première fois un modèle climatique couplé incluant la chimique de l'ozone et la dynamique stratosphérique. Ce modèle permet de mettre en relief les mécanismes à l'origine de signaux régionaux de la variabilité décennale en accord avec les observations, et il est par conséquent considéré comme un outil crédible pour simuler les effets de l'activité solaire sur le climat terrestre. Après la baisse initiale du rayonnement solaire en 2020, le modèle montre une réduction de la température globale de quelques dixièmes de degrés par rapport aux simulations de référence. A la fin du grand minimum solaire en 2070, le réchauffement a quasiment rattrapé cette simulation de référence. Cela montre qu'un grand minimum solaire peut temporairement ralentir, mais ne peut pas arrêter le réchauffement global.

Suite avec le lien vers l'étude complète : Meehl et al, Geophysical research letters, 2013

La par contre je n'ai pas trouvé de moyen d'accéder à l'étude complète donc vous n'aurez que l'abstract de Anet et al, Geophysical research letters, 2013 mais qui a également estimé l'impact d'un minimum solaire (de type Dalton dans leur cas) à 0,2/0,3°K, donc à nouveau dans la même fourchette.

Link to post
Share on other sites

Déjà pourquoi comparé des observations aux prévisions dans notre cas ? Cotissois a parlé d'une courbe d'observations, et ce qu'il a dit est cohérent quand on sait comment est fait un lissage. Et deuxièmement ton graphique vient d'un site douteux : http://www.pensee-unique.fr/

Le 5 ème rapport du GIEC (Groupe Intergouvernemental d'Experts sur le Climat) sera livré dans le courant de l'année 2014, mais dès ce mois de septembre, le premier volet sera rendu public lors d'une conférence à Stockholm.

Que dit-il ?

Il confirme un plateau de température sur les 10 dernières années en contradiction complète avec tous les modèles élaboré depuis les années 2000 et ce n'est pas moi qui le dit mais le GIEC.

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2013-08-31-16h55/giec-2014---de-nouveaux-scenarios-climatiques---22362.php#xtor=RSS-7

Donc plus personne AU GIEC ne nie que le réchauffement climatique fait un plateau, et maintenant la question est: Pourquoi un plateau sur 10 ans.

L'un des défis du GIEC 2014 sera d'expliquer pourquoi, alors que les modélisations élaborées depuis les années 2000 envisageaient une hausse de +1° à +4° d'ici à 2100, on constate en fait une pause dans le réchauffement climatique mondial : depuis 15 ans, le climat ne se réchauffe plus, selon les climatologues.

En espérant des réponses techniques cette fois ! whistling.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Pourquoi un plateau?

Mais pour faire rire Claude Allegre ^^innocent.gif si si je l'ai lu!

Plus sérieusement, et en attendant le rapport du GIEC, qui espérons le, va réduire l'écart type des possibilités, l'explication qui revient le plus souvent tient sur ce graphique, tiré sur le site de Williams http://la.climatologie.free.fr/enso/enso-pdo3.htm#

http://www.nature.com/news/tropical-ocean-key-to-global-warming-hiatus-1.13620

pdo_pef8.gif

La phase froide du pacifique, qui statistiquement en plus de son propre refroidissement, tire l'ENSO vers le bas, avec a priori davantage de ninas et surtout plus fortes pendant cette phase de la PDO

Ainsi, on pourrait supposer en tenant compte d'une durée moyenne de 30 ans par phase que cela perdure jusqu'en 2030, assez long pour changer le signal de fond d'échelle climatique; encore que, en considérant qu'avec 400 ppm co2 la T°C est stable, on peut légitimement se dire qu'avec 430ppm et une phase froide de même niveau, la T°C retrouverait une légère hausse avant même la fin de la phase froide; dans le cas inverse, il faudra trouver et ajouter un ou plusieurs autres facteurs?

Link to post
Share on other sites

Il vaut pas le coût de la connexion ce site en carton. Déjà le Giec ( d'ailleurs y'a un de mes proches qui le prononce le " geek " enfin bon laugh.png ) donne la pente, pas l'ordo à l'origine. Dit physiquement, il donne le climat et pas variabilité naturelle d'une année à l'autre. En choisissant bien ses années il y'a moyen de faire passer le Giec pour un truc foireux. 1990 est un point haut par rapport à la tendance. Ici c'est la version LCM :

compare1.jpg

Et ça c'est la version plus exacte :

compare2.jpg

Sur une régression linéaire il y'a deux paramètres. Donc comme dit pour duper l'esprit d'un gars lambda y'a largement moyen.

Y= a * x + b. Le Giec donne le a, si on adapte le b à la hausse on peut donner l'impression que c'est foireux.

Quand on regarde le a, le réchauffement à proprement parler on a ça :

rates.jpg

Bon le Far est un peu haut, c'est à cause des divers scénarios d'émissions de gaz à effets de serre, heureusement on a pas suivit ce scénario. Celà serais pas une mauvaise chose de coller un procès à cette chaîne qui berne le grand public. Mais ils avaient déjà prévus le coup apparemment ils ont de bons avocats.

Les données du GISS depuis 1901, aucune manipulation en bleu et la courbe en rouge c'est le fit polynomial, significatif à plus de 95% :

1208875_500887003337955_239950337_n.jpg?oh=5860284344545870681bd4176b6b77ae&oe=5224FCE6&__gda__=1378211530_7600efc6b98253987386d47b5a7be68b

On reste dans la tendance linéaire. LCM a du confondre avec le plateau à biscuits de bonne maman.

Moi je conseil une manière qui ne trompe jamais, en physique c'est l'énergie qui compte. Et la on remarque que dans tout les sens du terme ça pète le plancher. D'ailleurs l'océan se réchauffe plus vite que prévu mais ça on en parle moins :

Personnellement je n'ai plus envie de m'attarder sur le sujet parceque j'ai l'impression qu'on tourne en rond. Pour ceux qui veulent plus de détails y'a un bon papier ici : http://iopscience.iop.org/1748-9326/7/4/044035/pdf/1748-9326_7_4_044035.pdf

Link to post
Share on other sites

Ainsi, on pourrait supposer en tenant compte d'une durée moyenne de 30 ans par phase que cela perdure jusqu'en 2030, assez long pour changer le signal de fond d'échelle climatique

Sur l'échelle du changement climatique, les oscillations internes du climat ne modifient pas le bilan énergétique. C'est la définition d'une oscillation d'ailleurs, la moyenne en est nulle. La réponse est clairement non.

Mince je voulais fusionner mes deux posts pinch.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Je ne suis pas l'avocat du site de Williams ^^, mais quand même, parler d'un site en carton, c'est un sacres manque de respect.

Sinon, je suis bien d'accord sur ce qui concerne le bilan énergétique, mais pour la T°C 2m, chaque année passée au niveau ou en dessous la moyenne des dernières années fait baisser la hausse moyenne. Et observé sur 30 ans, ca prend du sens, je ne vois pas trop ce qui est a remettre en cause sur ce constat.

Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas l'avocat du site de Williams ^^, mais quand même, parler d'un site en carton, c'est un sacres manque de respect.

Je parlais de LCM wink.png

Oui mais ce dont tu parle n'est pas juste influencé par les oscillations ^^

Si tu isoles juste l'impact de tes oscillations climatiques internes, la moyenne est nulle.

C'est pareil pour toute la physique sans exception, la moyenne d'une oscillation sur une période est nulle. On va pas faire une exception pour le climat.

Elles peuvent expliquer sur une année par exemple pourquoi 1998 a été très largement au dessus des normes ( El nino ), mais sur une tendance climatique ( donc à long terme ) elle ne jouent pas.

Link to post
Share on other sites

Le 5 ème rapport du GIEC (Groupe Intergouvernemental d'Experts sur le Climat) sera livré dans le courant de l'année 2014, mais dès ce mois de septembre, le premier volet sera rendu public lors d'une conférence à Stockholm.

Que dit-il ?

Il confirme un plateau de température sur les 10 dernières années en contradiction complète avec tous les modèles élaboré depuis les années 2000 et ce n'est pas moi qui le dit mais le GIEC.

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2013-08-31-16h55/giec-2014---de-nouveaux-scenarios-climatiques---22362.php#xtor=RSS-7

Donc plus personne AU GIEC ne nie que le réchauffement climatique fait un plateau, et maintenant la question est: Pourquoi un plateau sur 10 ans.

L'un des défis du GIEC 2014 sera d'expliquer pourquoi, alors que les modélisations élaborées depuis les années 2000 envisageaient une hausse de +1° à +4° d'ici à 2100, on constate en fait une pause dans le réchauffement climatique mondial : depuis 15 ans, le climat ne se réchauffe plus, selon les climatologues.

Dans cet Article , il n' ait pas du tout mentionné que le Giec a declaré qu' il y ait un plateau a expliqué . Ce n' est pas le Giec qui dit cela ( en tous cas , pour le moment ) , mais un article , parmis tant d' autre ,parus dans la revue Nature . Au niveau de la temperature moyenne au sol observé , on observe un bond entre 1997 et 2003 ( soit en 5 ans ), puis une quasi stagnation ensuite .Cela peut tout simplement s' expliquer , par exemple ,par la variabilité naturelle du climat ou par la nette augmentation des evenements Nina enregistrés ces 10 dernières années . En tous cas , ce petit plateau ( au cas où il ait une signification statistique ) ne peut suffir , à lui seul ,à mettre au rebus , la these du rechauffement climatique par action anthropique .

Link to post
Share on other sites

Au fait , les dernières données de la Noaa concernant la T°c moyenne à la surface du globe pour ce mois de Juillet sont sorties : La Noaa place ce mois , en 6 eme position des mois de juillet les plus chaud jamais enregistrés , depuis le debut du siecle dernier .

Quant au Giss de la Nasa , ce dernier place Juillet 2013 en 8 eme position .

Il n' y a donc pas de coup de frais , comme pouvait le laisser entendre , une des cartes publiées sur un site sceptique .

D après la Noaa et le Giss , les 7 premiers mois de cette année se présentent, désormais , plus chaud que les 7 premiers mois de l' année 2012 .

http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/

Link to post
Share on other sites

Moi je conseil une manière qui ne trompe jamais, en physique c'est l'énergie qui compte. Et la on remarque que dans tout les sens du terme ça pète le plancher. D'ailleurs l'océan se réchauffe plus vite que prévu mais ça on en parle moins :

Personnellement je n'ai plus envie de m'attarder sur le sujet parceque j'ai l'impression qu'on tourne en rond. Pour ceux qui veulent plus de détails y'a un bon papier ici : http://iopscience.iop.org/1748-9326/7/4/044035/pdf/1748-9326_7_4_044035.pdf

Le " moi " est un signe de " trop sur " de soi. Je n'aime pas qu'on l'utilise, surtout pour des prévisions dont rien n'est moins sur.

Il y a bien une stabilisation de la température depuis 15 ans. C'est un fait. Une tendance linéaire, ou autre fonction polynomial ne détecte pas une stabilisation. Enfin, dans les 2 graphiques que tu montres, on est dans la fourchette basse, voire en limite des prévisions des modèles. Et on y voit une stabilisation.

Je tiens à dire quand même, que si on retourne 15 ans en arriére, on ne parlait pas des " petits effets naturelles de la Terre " qui était comme insignifiante. Fort est de constaté, que les variations naturelles ont plus de " poids " dans l'équation simpliste du GIEC.

Quel est la source d'un océan qui se réchauffe plus vite ?!

Link to post
Share on other sites

A Barth61: Il suffit de comparer les moyennes de la température moyenne globale des Années 90 à celle des Années 2000 , pour s' apercevoir que le rechauffement significatif entre ces 2 decénies ne s' estompe pas. Le rechauffement ne s' arrete donc pas en 1998 .

Link to post
Share on other sites

Au fait , les dernières données de la Noaa concernant la T°c moyenne à la surface du globe pour ce mois de Juillet sont sorties : La Noaa place ce mois , en 6 eme position des mois de juillet les plus chaud jamais enregistrés , depuis le debut du siecle dernier .

Quant au Giss de la Nasa , ce dernier place Juillet 2013 en 8 eme position .

Il n' y a donc pas de coup de frais , comme pouvait le laisser entendre , une des cartes publiées sur un site sceptique .

D après la Noaa et le Giss , les 7 premiers mois de cette année se présentent, désormais , plus chaud que les 7 premiers mois de l' année 2012 .

http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/

Ces 7 premiers mois de 2013 sont plus chauds de ceux de 2012 que de 0,04...°C ce qui est pas bp.

Puis ceci ne montre rien pour l'évolution du climat car ici on compare 2 années. Par exemple entre les 7 premières mois de 1983 puis de 1984 on a une baisse de -0.16...°C, ce qui pourtant ne montre rien sur le réchauffement qu'on a qu'entre 1976 et 2... Tout ça vient de divers facteurs.

Williams

Link to post
Share on other sites

A Barth61: Il suffit de comparer les moyennes de la température moyenne globale des Années 90 à celle des Années 2000 , pour s' apercevoir que le rechauffement significatif entre ces 2 decénies ne s' estompe pas. Le rechauffement ne s' arrete donc pas en 1998 .

Je n'ai pas dit que la dernière décennie n'était pas plus chaudes que celle des années 90. Au contraire. Mais cela n'empêche en aucun cas de dire que la température s'est stabilisée. Logique erronée.
Link to post
Share on other sites

A Barth61: Il suffit de comparer les moyennes de la température moyenne globale des Années 90 à celle des Années 2000 , pour s' apercevoir que le rechauffement significatif entre ces 2 decénies ne s' estompe pas. Le rechauffement ne s' arrete donc pas en 1998 .

Quand on compare la moyenne de la température globale des Années 90 à celle des Années 2000 on regarde l'évolution de la température entre ces 2 décennies. Et oui il y a un réchauffement entre ces 2 décennies. Mais ceci montre rien sur l'évolution de la température lors la décennie des années 2000 (de 2000 à +ou-2 ans près jusqu'à aujourd'hui soit au moin une décennie). Par ce qu'on n'est pas à 1 ou 2 année(s) près pour dire quand le réchauffement commence et s'arrête car c'est assez complexe...

Williams

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...