Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sociétés humaines et évolutions climatiques à venir


Recommended Posts

Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

http://www.newscientist.com/article/mg20928015.300-a-country-with-no-time-for-climate-change-scepticism.html

Cela me rappelle ces discussions à propos de la perception des risques. Dans les pays industrialisés, nous avons largement perdu le contact avec l'environnement naturel au sens large, et celui-ci ne nous concerne qu'au travers des catastrophes de grandes ampleurs. Ce qui n'est sans doute pas le meilleur moyen de percevoir le risque du changement climatique, événements bien trop ponctuels et trop peu liés directement au changement climatique. En cela, le négativisme est essentiellement un loisir de riches occidentaux.

Personnellement je trouve que cet article (intéressant au demeurant), au contraire montre que le RC peut-être une cause supplémentaire et probablement inattendu de critique de la société industrialisé des pays développé par les pays du Tiers Monde. Plus les agriculteurs ici d’Ouganda prendront conscience que leurs mauvaises récoltes ne sont pas le fruit des superstitions et religions mal implorés, mais la conséquence à raison ou à tort, des GES des pays développé, plus cela risque d’accroître les tensions contre le monde occidental et favoriser également les récupérations par les extrémismes radicaux de tout bord. Un sentiment d'une sorte de nouveau colonialisme indirect. Je suis déjà allé en Afrique. Je sais que ce sentiment est déjà bien présent et pas toujours sur des choses très rationnelles. Là-bas, c'est l'écologie qui est essentiellement perçu comme un loisir de riches occidentaux.
Link to post
Share on other sites
  • Replies 539
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Skept, tes propos sont toujours une goutte d'huile lancée sur le feu... qui va adhérer à ta thèse "la société occidentale c'est la meilleure" franchement ?

C'est stratégique, c'est pensé, en connaissance de cause...lol

En fait, je parle de "société industrielle" ou "moderne", ce qui n'est pas (plus) équivalent à "société occidentale". Je trouve personnellement préférable de vivre dans ce genre de société, mais il ne me viendrait pas à l'idée d'en faire une quelconque loi générale de supériorité. C'est une simple préférence subjective, mais au moins je l'assume (contrairement à ceux qui vantent les mérites des sociétés traditionnelles tout en profitant à titre personel du confort des sociétés industrielles). Pour moi, cela n'a pas de sens de raisonner en occidental ou non-occidental : la plupart des inventions finissent par se diffuser dans toute l'espèce humaine, depuis l'origine de cette espèce. A l'échelle de l'histoire, on ne se demande pas si un silex taillé, un vase en terre cuite, un couteau de fer, un vaccin, un moteur ou un ordinateur est une technologie caractéristique de telle ou telle partie du monde ! Et pour concevoir ces artefacts, on cherche les méthodes les plus efficaces, efficacité qui là encore ne dépend pas vraiment de la culture, l'ethnie, la religion ou ce genre de choses.

Mais bref, comme paix parlait de luxe que se permettent les riches Occidentaux, je rappelais simplement que dans l'estimation de ce qui est un luxe ou pas un luxe, chaque société est la mieux placée pour juger de la place du climat par rapport à ses autres problèmes. Et puis je juge les faits plus volontiers que les discours, je ne connais pas de sociétés émergentes ayant amélioré de façon importante le niveau de vie de ses habitants en passant par une "croissance verte", c'est pour le moment surtout une "croissance noire"... noire comme le charbon ou le pétrole! Ce n'est sans doute pas une fatalité, mais il vaut mieux analyser les raisons exactes de cette dépendance au fossile si l'on veut la dépasser (autrement que par la pénurie ultime de fossile).

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

En fait, je parle de "société industrielle" ou "moderne", ce qui n'est pas (plus) équivalent à "société occidentale". Je trouve personnellement préférable de vivre dans ce genre de société, mais il ne me viendrait pas à l'idée d'en faire une quelconque loi générale de supériorité. C'est une simple préférence subjective, mais au moins je l'assume (contrairement à ceux qui vantent les mérites des sociétés traditionnelles tout en profitant à titre personel du confort des sociétés industrielles). Pour moi, cela n'a pas de sens de raisonner en occidental ou non-occidental : la plupart des inventions finissent par se diffuser dans toute l'espèce humaine, depuis l'origine de cette espèce. A l'échelle de l'histoire, on ne se demande pas si un silex taillé, un vase en terre cuite, un couteau de fer, un vaccin, un moteur ou un ordinateur est une technologie caractéristique de telle ou telle partie du monde ! Et pour concevoir ces artefacts, on cherche les méthodes les plus efficaces, efficacité qui là encore ne dépend pas vraiment de la culture, l'ethnie, la religion ou ce genre de choses.

Mais bref, comme paix parlait de luxe que se permettent les riches Occidentaux, je rappelais simplement que dans l'estimation de ce qui est un luxe ou pas un luxe, chaque société est la mieux placée pour juger de la place du climat par rapport à ses autres problèmes. Et puis je juge les faits plus volontiers que les discours, je ne connais pas de sociétés émergentes ayant amélioré de façon importante le niveau de vie de ses habitants en passant par une "croissance verte", c'est pour le moment surtout une "croissance noire"... noire comme le charbon ou le pétrole! Ce n'est sans doute pas une fatalité, mais il vaut mieux analyser les raisons exactes de cette dépendance au fossile si l'on veut la dépasser (autrement que par la pénurie ultime de fossile).

Je ne vais pas répondre longuement à ceci vu que cela sort un peu du sujet mais je n'ai pas le sentiment que nos sociétés occidentales aient tout fait pour sortir ces "sociétés traditionnelles " de la misère en leur permettant d'accéder facilement aux nouvelles technologies, bien souvent les dirigeants de nos sociétés occidentales ont été bien plus prompts à aider des "tontons macoutes" à se maintenir au pouvoir, tout cela dans leur propre intérêt pour récupérer à bon compte les richesses de leur sol comme l' uranium au NIGER.

Donc effectivement comme tu dis on assiste à une "croissance noire" plutôt qu'une "croissante verte" mais qui profite avant tout à nos sociétés occidentales avant d'améliorer le niveau de vie des habitants de ces pays émergents, ce sont leurs dirigeants qui en profitent exclusivement avec la bienveillance des occidentaux.

Link to post
Share on other sites

En fait, je parle de "société industrielle" ou "moderne", ce qui n'est pas (plus) équivalent à "société occidentale"

...

Il n'y a que moi qui trouve malvenue une démonstration qu'on ne devrait pas considérer le climat aussi important, sur un forum de climat...
Link to post
Share on other sites

Donc effectivement comme tu dis on assiste à une "croissance noire" plutôt qu'une "croissante verte" mais qui profite avant tout à nos sociétés occidentales avant d'améliorer le niveau de vie des habitants de ces pays émergents, ce sont leurs dirigeants qui en profitent exclusivement avec la bienveillance des occidentaux.

Ben de nouveau, faut nuancer, je ne pense pas que ton jugement vaut pour les 193 Etats de cette planète. Il y a des "Etats fantômes" qui ne s'occupent pas de leurs populations et qui sont effectivement de connivence avec des sociétés exploitant leurs matières premières, mais il y a aussi beaucoup d'Etats qui ont nationalisé leurs ressources et qui redistribuent la richesse produite, en Amérique latine, en Asie ou (dans une moindre mesure) en Afrique.

Mais c'est HS en effet, pour le climat l'important est de savoir si ces 193 Etats-nations ont des émissions carbone en hausse ou en baisse. Si tu considères comme important d'"améliorer le niveau de vie des habitants de ces pays émergents", alors il faut regarder les statistiques de ce niveau de vie depuis 30 ans et comparer avec celles des émissions CO2, CH4, NOx, O3, etc.

Link to post
Share on other sites

Il n'y a que moi qui trouve malvenue une démonstration qu'on ne devrait pas considérer le climat aussi important, sur un forum de climat...

On peut s'intéresser au climat sans considérer que c'est le problème social n°1, non? On parle dans cette discussion des "sociétés humaines" face à l'évolution climatique, or il est notoire que ces sociétés humaines affrontent une multitude de problèmes et n'arbitrent pas en fonction d'un seul. Et quand bien même on serait en désaccord sur l'importance du climat pour les sociétés, ce n'est pas une question d'être "malvenu" ou pas, mais d'arguments pour exposer son point de vue. D'ailleurs, cela ne m'intéresse pas tant de défendre un point de vue que de comprendre les décisions et actions de nos contemporains. Pourquoi le climat a-t-il la place qu'il a dans nos sociétés et à quel niveau se situent les blocages réels pour que cette place change?
Link to post
Share on other sites

On peut s'intéresser au climat sans considérer que c'est le problème social n°1, non? On parle dans cette discussion des "sociétés humaines" face à l'évolution climatique, or il est notoire que ces sociétés humaines affrontent une multitude de problèmes et n'arbitrent pas en fonction d'un seul. Et quand bien même on serait en désaccord sur l'importance du climat pour les sociétés, ce n'est pas une question d'être "malvenu" ou pas, mais d'arguments pour exposer son point de vue. D'ailleurs, cela ne m'intéresse pas tant de défendre un point de vue que de comprendre les décisions et actions de nos contemporains. Pourquoi le climat a-t-il la place qu'il a dans nos sociétés et à quel niveau se situent les blocages réels pour que cette place change?

Bon, vu que je suis tout seul à trouver çà malvenu, acceptons... default_innocent.gif

En soi, ta remarque reflète l'opinion d'une communauté, celle qui n'est pas très sensibilisée aux problèmes climatiques et qui considère que le changement climatique est un problème mineur dans l'immédiat.

Maintenant, il est d'une certaine responsabilité collective d'imaginer le futur : ce qu'on fait actuellement avec le climat, c'est se tirer une balle dans le pied, sans remède avant des centaines d'année, avec le risque que ça contamine toute la jambe. Le raisonnement "naturaliste" il s'arrête là. On prend un énorme risque. Et comme une mère de famille supplierait de ne pas "tirer" sur son fils, la communauté pensante "responsable" (ONU en tête) supplie de freiner net la consommation de GES. La communauté scientifique, dans son ensemble, n'est pas la "responsable", au sens que ce n'est pas par conviction que des milliers de personnes travaillent sur le climat.

Maintenant, on peut très bien se blesser de mille autres façons, mais à priori sans que ça ne soit très grave au sens de longévité. Une crise économique, c'est une petite hausse de tension. L'humanité peut souffrir fortement sur des échelles de quelques années, une guerre mondiale ce n'est rien d'autre que "5-10 ans". On peut aussi se "tuer", avec un gros astéroïde mal placé.

Voilà pour les métaphores, pour aider à comprendre pourquoi on raisonne sur des longueurs d'onde différente. Ceux qui sont conscients de la "balle dans le pied", et ceux qui ont peur de la moindre hausse de tension.

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

On semble bien à être les seuls à se préoccuper de ce sujet , il y a précisément un article dans le Télérama de cette semaine de Weronika Zarachowicz intitulé "La campagne manque de vert" qui dénonce le fait que les médias et candidats à la présidentielle se désintéressent complètement du sujet, d'ailleurs la seule candidate que l'on peut définir comme ayant une véritable fibre écologique n'est même pas sûre de pouvoir se présenter, faute de recueillir les 500signatures.

Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Sans doute mais je profite de ton post, qui fait suite à de nombreux autres du même aspect depuis pas mal de temps, pour faire un petit rappel général :

Je rappelle que le forum Infoclimat n'est pas (non plus) le lieu pour parler d'Ecologie et encore moins de Politique. On tolère l'ensemble des sujets liés à l'Environnement lorsqu'ils traitent la question d'un point de vue scientifique et ce sujet précisément "Sociétés humaines et évolutions climatiques à venir

", bien qu'un peu "border-line" je le concède, ne déroge pas non plus à la règle, dans la mesure du possible. L'aspect scientifique recherché ici, étant lié au caractère Sociologique de la question (sciences humaines et sociales) : "[...] discussions relatives aux rapports entre les sociétés humaines et les évolutions climatiques à venir."

Merci de rester dans le cadre de ce sujet uniquement. Cela vaut bien sûr pour tous.

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Sans doute mais je profite de ton post, qui fait suite à de nombreux autres du même aspect depuis pas mal de temps, pour faire un petit rappel général :

Je rappelle que le forum Infoclimat n'est pas (non plus) le lieu pour parler d'Ecologie et encore moins de Politique. On tolère l'ensemble des sujets liés à l'Environnement lorsqu'ils traitent la question d'un point de vue scientifique et ce sujet précisément "Sociétés humaines et évolutions climatiques à venir

", bien qu'un peu "border-line" je le concède, ne déroge pas non plus à la règle, dans la mesure du possible. L'aspect scientifique recherché ici, étant lié au caractère Sociologique de la question (sciences humaines et sociales) : "[...] discussions relatives aux rapports entre les sociétés humaines et les évolutions climatiques à venir."

Merci de rester dans le cadre de ce sujet uniquement. Cela vaut bien sûr pour tous.

Toutes mes plates excuses si j'ai dérogé à la charte, je crois juste devoir rajouter amicalement que sur un plan purement scientifique tout à été dit sur les "Sociétés humaines et évolutions climatiques à venir", mais que malheureusement c'est aux politiques que reviendront les décisions à prendre donc si ce sujet reste ouvert on dérivera tôt ou tard sur l'aspect politique ou écologique. default_flowers.gif
Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Il est sûr que c'est border line, mais la problématique même du RC fait qu’intrinsèquement, cela est compliqué de ne pas déborder. Pour répondre un peu en vrac, quelques réflexions. Dans un contexte où notre société est traversé par un ensemble de crises, où plutôt une crise aux manifestations diverses, il peut être pertinent de se poser la question de l'importance de la question climatique.

Un bouleversement climatique, en changeant d'échelle, aura bien plus d'impact (si on bouffe 6°C dans les 1000 ans à venir, il est clair que la seule question restante est de savoir dans quel état va s'en sortir la Terre), mais ce n'est pas l'échelle de nos sociétés. Et ce n'est pas nécessairement un problème de prise de conscience sur le sujet comme le faisait remarquer skept.

Prenons la question d'un autre point de vue. Les efforts pour l'écologie sont tout de même plus à même de fructifier dans une société stable politiquement et économiquement. Si on est part un jour pour la 3ème GM, l'écologie sera bien le dernier des soucis.

De plus, la crise écologique est fortement liée aux autres crises. Globalement, ce n'est pas un ensemble de problèmes différents, mais un seul et même problème. On peut prendre le problème par n'importe quel bout, le modèle actuel ne peut pas survivre. Soit il y aura une profonde évolution de nos sociétés qui rendra le modèle actuel tellement dénaturé qu'on ne pourra parler de continuité ; soit on continuera la fuite en avant jusqu'à l'effondrement.

D'autre part, il se pose effectivement la question des relations entre avantages et risques. La Russie par exemple, a pour l'instant bien plus profité du RC (ouverture de l'Arctique, dégel de la Sibérie et de ses richesses souterraines,...) ; sans compter qu'elle a le c*l posé sur des réserves colossales de GN et de charbon. La canicule de 2010 l'a bien calmée, mais la Russie a encore plus d'avantages à ne pas prendre d'engagements contraignants. Cela s'est bien vérifié à Durban par exemple, où la Russie n'a pas vraiment aidé à atteindre un accord.

Link to post
Share on other sites

Désolé à mon tour (par rapport au message de Damien49), je ne suis pas pour rien dans la "dérive".

Les analyses de l'effet du climat sur les sociétés (impacts, vulnérabilités, risques) comme de l'effet des sociétés sur le climat (prévention, adaptation) concernent les WG2 et WG3 du GIEC. Le principal axe en est économique, comme toute personne ayant lu ces rapports a pu le constater. Ce qui est soit dit en passant à la limite de la "scientificité" vu l'état assez curieux de la discipline économique et vu que les sociétés évoluent de manière "chaotique" (on ne peut prévoir à l'avance les inventions, les révolutions, les conflits, etc. donc les modèles ne sont pas réellement prédictifs en ce domaine).

Il n'y a pas que l'économie bien sûr, mais elle est déterminante : c'est en fonction d'elle que l'on prend ou ne prend pas un grand nombre de décisions dans nos sociétés. Et c'est aussi en fonction du niveau de richesse d'une population que l'on a des possibilités d'adaptation à tout horizon de catastrophe, naturelle ou anthropique. Aussi le GIEC n'a pas trop le choix, s'il proposait une sociologie, une anthropologie ou une psychologie du réchauffement dans ces rapports II et III, cela serait assez curieusement reçu par les décideurs.

Link to post
Share on other sites

J'ajoute un point : le climat sera perçu par les sociétés humaines dans le cadre plus général des menaces qui pèsent sur elles. Paix en a un peu parlé, mais il est évident qu'à l'horizon des 50 prochaines années, l'histoire réserve des tas de mauvaises surprises et sujets de préoccupation.

A titre d'exemple :

- crise énergétique par pénurie de certains fossiles et renchérissement

- épuisement des matières premières non renouvelables

- tension sur la production agricole et la nutrition

- guerres à grande échelle impliquant deux superpuissances

- guerres à petite échelle de type conflits politiques, ethniques, religieux

- terrorismes et nouvelles menaces du faible au fort (bombes sales, etc.)

- destruction ou dégradation des écosystèmes

- perturbation des grands cycles (carbone, eau, azote, etc.)

- virus émergents, bactéries résistantes, pandémies

- dérives autoritaires ou totalitaires du pouvoir

- collapse économique et/ou financier

- fracture sociale et paupérisation de masse

- événements imprévisibles de toutes natures (impact extraterrestre, méga-éruptions volcaniques, tsunamis, accidents industriels de masse, etc.)

S'y ajoute bien sûr le réchauffement, qui peut accélérer ou aggraver certains phénomènes cités (mais ces phénomènes n'ont pas besoin du réchauffement pour exister par ailleurs).

Je donne peut-être l'impression que le climat est "secondaire", mais comme j'ai en tête tout ce spectre d'événements possibles, et la probabilité finalement assez élevée qu'au moins quelques-uns se réalisent (dont le réchauffement), c'est par là que j'analyse les choses. Je crois que les passionnés du climat feraient une erreur de perception sur leur propre société s'ils ne comprenaient pas que l'objet de leur passion n'est qu'un des aspects des évolutions sociales, et généralement pas celui qui a la priorité des décideurs ou des citoyens sur leur horizon de temps.

Cela dit je suis bien d'accord : l'objet de cette discussion n'est pas de débattre chacun des points listés, ou d'autres encore, mais bien le RC lui-même!

Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

je crois juste devoir rajouter amicalement que sur un plan purement scientifique tout à été dit sur les "Sociétés humaines et évolutions climatiques à venir"

Tout n'a pas été dit, loin de là.

Pour t'aider à comprendre quelques problématiques de façon simple mais néanmoins de façon assez rigoureuse, dont certaines d'ailleurs énuméré par skept juste au-dessus, je t'invite par exemple à visualiser cette émission de Sciences Humaines et Sociales que j'affectionne particulièrement : Le Dessous des Cartes

Quelques-unes qui collent parfaitement à ce sujet :

Réfugiés Climatiques

Les Maladies Re Emérgentes

Risques Naturels Tous Inegaux

L'Empreinte Ecologique

et bien d'autres etc...

PS : effectivement sur le site officiel c'est payant, mais bon google est ton ami hein default_whistling.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Tout n'a pas été dit, loin de là.

Pour t'aider à comprendre quelques problématiques de façon simple mais néanmoins de façon assez rigoureuse, dont certaines d'ailleurs énuméré par skept juste au-dessus, je t'invite par exemple à visualiser cette émission de Sciences Humaines et Sociales que j'affectionne particulièrement : Le Dessous des Cartes

Quelques-unes qui collent parfaitement à ce sujet :

Réfugiés Climatiques

Les Maladies Re Emérgentes

Risques Naturels Tous Inegaux

L'Empreinte Ecologique

et bien d'autres etc...

PS : effectivement sur le site officiel c'est payant, mais bon google est ton ami hein default_whistling.gif

Merci de l'info, j'ai vu quelques unes de ces émissions, et excuses-moi si tu as eu l'impression d'avoir affaire à un vieux c*** qui ne comprend rien et que le 'tout a été dit "était trop catégorique !

Je suis bien conscient des problématiques énumérées par skept, je n'ai sûrement pas tout le bagage scientifique de la plupart de ceux qui postent sur ce sujet et je le répète encore une fois: je ne milite en rien en particulier en écologie, j'ai juste voulu dire que ce sont les politiques qui auront des décisions importantes et difficiles à prendre au final sans oublier bien sûr la prise de conscience individuelle.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Guest Guest

C'est plus une réflexion comme cela qu'il fallait bien parachuté quelque part.

Après l'été en Mars, l'agriculture risque de souffrir sévère de retour de conditions plus habituelles pour la saison, avec du gel marqué :

http://www.wunderground.com/blog/JeffMasters/show.html

Et sur le topic LT, on discutait tantôt de la même chose pour la France, où l'avance de la végétation la rend plus sensible à l'aléa climatique. Clairement, le problème n'est pas qu'il puisse geler fin Mars/début Avril. Le problème c'est bien d'avoir l'été en Mars avec la végétation qui éclot si tôt.

On notera sur le même sujet de la sécurité alimentaire qu'il avait déjà fait état précédement que la varabialité des températures estivales risquaient de nuire à l'agriculture :

http://www.skepticalscience.com/Climate-change-models-temperature-variability_U-of-Washington.html

On lira aussi avec intérêt le billet de Real Climate :

http://www.realclimate.org/index.php/archives/2012/03/extremely-hot/

Qui montre que même avec un réchauffement planétaire de quelques dixièmes, on peut avoir des événements comme l'été en Mars ; bien qu'à ce niveau cela implique sans doute d'autres mécanismes supplémentaires.

Et pour continuer sur la question de la vulnérabilité, on peut citer Rahmstorf et Coumou, 2012, qui, dans la même logique qu'Hansen, 2011, ont étudié les événements extrêmes :

http://www.sciencedaily.com/releases/2012/03/120325173206.htm

http://www.nature.com/nclimate/journal/vaop/ncurrent/full/nclimate1452.html

En prenant l'échelle de la planète, on multiple le nombre de cas et on peut donc s'affranchir des limitations inhérentes à un événement singulier. Et on remarque toujours que le "dé climatique" comme le dirait Hansen est très (très très) lourdement pipé. Mais c'est le jeu ma p'ôve Lucette default_thumbdown.gif Et donc une probabilité d'événements chauds extrêmes et d'événements pluvieux extrêmes nettement augmentés. Pour mémoire, un condensé de la prose du copain James :

http://thinkprogress.org/romm/2012/01/06/399350/hansen-extreme-heat-waves-texas-oklahoma-moscow-were-caused-by-global-warming/?mobile=nc

Et bonne nuit...

Link to post
Share on other sites
Posted
Paris XIII ; Pleslin-trigavou (22)

Je ne suis pas sur que ce soit le bon endroit pour ce message (si tel est le cas merci de déplacer mon message)

Voici un article très intéressant paru dans le Ouest-france d'aujourd'hui (c'est dailleurs le grand titre du jour)

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Le-rechauffement-climatique-atteint-un-seuil-critique_39382-2059683_actu.Htm

L'article qui est dans le journal est encore plus complet et vraiment intéressant, à regarder pour ceux qui ont ou qui peuvent avoir le Ouest-France.

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Et aussi:

http://ecologie.blog...uvelle-realite/

Il a aussi un article peut-être plus polémique sur la page d' accueil "Planète" de l'historienne américaine Naomi Oreskes sur les origines et les motivations du climatosepticisme:

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/03/29/des-chercheurs-touchent-beaucoup-d-argent-pour-attaquer-la-science_1677518_3244.html

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Et aussi:

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/03/27/les-evenements-climatiques-extremes-nouvelle-realite/

Il a aussi un article peut-être plus polémique sur la page d' accueil "Planète" de l'historienne américaine Naomi Oreskes sur les origines et les motivations du climatosepticisme.

Les travaux de Naomi Oreskes sont très intéressants et tout à fait pertinent.

Ici, une interview de la dame :

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

il me semble intéressant d'indiquer ce lien pour télécharger le BEH (Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire) du 20 mars 2012 publié par l'InVS (Institut de Veille Sanitaire) dont la thématique est "Identifier et surveiller les impacts sanitaires du changement climatique pour s'y adapter"

http://www.invs.sant...EH-n-12-13-2012

Le changement climatique n'est sûrement pas la préoccupation première de nos concitoyens surtout en ce moment, mais l'impact que cela pourrait avoir sur la santé est un aspect qui me semble n'a pas tellement été abordé dans cette discussion.

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

A signaler la sortie d'une BD en plein dans le sujet de ce topic

"Saison brune" de Philippe SQUARZONI au Editions Delcourt

Cette critique m'a paru intéressante et résume assez bien tout ce qui a abordé dans ce topic:

http://croqlivres.canalblog.com/archives/2012/05/09/24196869.html

Link to post
Share on other sites

A signaler au sujet de Naomi Oreskes qu'elle a donné un séminaire à l'UPMC le 29-03-2012, et que la vidéo et l'enregistrement audio du séminaire sont disponibles sur le site de l'IPSL (en bas de page):

Marchands de doute

La présentation est intéressante en elle-même (le parallèle avec les techniques marketing de l'industrie du tabac pour propager le climato-scepticisme), mais c'est surtout les questions qui sont intéressantes.

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

modélisation et prévision de la montée des océans: le lobby d'un groupement de comtés côtiers de Caroline du Nord intervient pour revoir les prévisions de montée des eaux à la baisse, et propose une loi interdisant les prévisions climatiques:article du Monde

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

modélisation et prévision de la montée des océans: le lobby d'un groupement de comtés côtiers de Caroline du Nord intervient pour revoir les prévisions de montée des eaux à la baisse, et propose une loi interdisant les prévisions climatiques:article du Monde

Après moi le déluge je m'en fous , du moment que je m'en mets plein les poches pendant mon existence ! Dieu a bon dos dans tout cela !
Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...