Sam49

Températures des océans et courants océaniques

Messages recommandés

D'autant plus que les méthodes d'estimation des températures d'il y a 100 Millions d'années peuvent être perfectibles (améliorable, amendable, corrigible, pour certains qui ont du mal avec certains mots).

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas que vous offusquiez encore des titres, on sait très bien à quoi ça sert les titres, au point même que certains dans une certaine logique populiste ( pour rester soft) n'attachent même pas d'importance au contenu !

 

Modifié par Fred59_
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En oubliant "il y a 100 millions d'années", le sens du titre est contraire au message.

C'est peut être une simple faute du chargé de comm', car je n'ose pas imaginer que l'EPFL fasse du populisme pour attirer le public. On parle d'une entreprise suisse d'élite scientifique.

Mais il faut bien la corriger.

 

 

Modifié par Cotissois 31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Selon l’évaluation communément utilisée par la communauté scientifique, la température de l’océan profond était il y a 100 millions d’années une quinzaine de degrés au-dessus de la température actuelle. Cette estimation vient toutefois d’être remise en cause: la température des océans serait en réalité restée relativement stable durant toute cette période et était proche de la nôtre, ouvrant d’inquiétantes perspectives quant au dérèglement climatique actuel

 

Le message est bien celui-là et doit être considéré sérieusement, même s'il faut toujours attendre confirmation face au premier article d'une nouvelle thèse. Ce sera à suivre dans les prochaines années.

ps: bernard, ce forum est devenu majoritairement réaliste sur le climat, réalisez le progrès.

Modifié par Cotissois 31
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avis aux trolls qui circulent sur ce sous-forum : profitez du week-end pour aller prendre l'air ailleurs, plutôt que de nous obliger à modérer vos bêtises ¬¬

Si vous voulez jouer au plus malin, ce ne sera pas sur Infoclimat. Et ne croyez pas vous en sortir avec proxies et VPN, votre comportement est votre meilleur identificateur.

  • J'aime 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je renforce le message que vient de poster Fred59.

Il y a des personnes dont le comportement et les propos sont ici à la limite de la correction.

Sous couvert de propos humoristiques ou se coulant légers, le fond de leurs pensées et leurs intentions ne sont plus loyales et plus acceptables avec la déontologie d'un forum.

Ces personnes se reconnaîtront et leurs agissements mèneront comme l'a dit Fred à la suppression définitive des forums en cas de persistance dans cette orientation !

Le président

  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ça demande confirmation, bien sûr.

Ceci dit, il faudrait regarder la cohérence avec la température moyenne globale, ainsi qu'avec les forçages.

Par exemple, le CO2, d'après GEOCARB III, était de l'ordre de 1500ppm (avec une sacrée marge d'erreur il est vrai).

Phanerozoic_Carbon_Dioxide.png

 

Un CO2 à 1500ppm c'est un forçage de pas loin de 9W/m2.

Si on combine cela avec un forçage solaire (plus jeune que maintenant) de -1.5W/m2 ça donne tout de même un forçage positif de 7.5W/m2.

Donc, si on se fie à une sensibilité climatique de l'ordre de 3°C, la température globale aurait du être 6°C plus élevée, sans parler de celle des hautes latitudes (12°C plus élevée?)

D'un autre côté, si les températures d'il y a 100 Ma étaient proches de l'actuelle, cela pourrait aussi impliquer qu'on soit dans la partie basse de la fourchette de CO2 donnée par GEOCARB III.

Enfin cette histoire de rééquilibrage en 18O des foraminifères est intéressante, il fallait y penser tout de même, bien qu'après coup ça paraisse évident.

Modifié par meteor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces nouvelles données,si elles se confirment ,peuvent être synonyme d' une bonne ou mauvaise nouvelle . Cela devrait dépendre notamment du taux de C02 effectivement présent lors de ces anciennes périodes (taux qui ,à priori,n' est pas bien connus) . Car si celui-ci était très élevé comme à priori on le pense , cela signifierait donc qu' un taux tres élevé de C02 dans l' atmosphère aurait moins d' impact sur la température globale , et donc que la sensibilité du climat à un taux élevé de C02 atmospherique serait donc plutôt moindre que considéré généralement .Par contre , si ce taux était plus bas qu' estimé ,cela signifierait alors que les autres paramêtres qui influent sur la température du climat sur de longues échelles de temps auraient moins de prise sur la température du globe et donc qu' un taux de C02 élevé pourrait avoir des effets plus déterminant qu' on le pense .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu les enjeux et la complexité de cette étude, cela méritait un petit interview à l'auteur principal, Sylvain Bernard.

Johan Lorck de global climat s'y est attelé et cela donne un contenu de qualité. La suite de cette étude sera à suivre avec attention... 

 

https://global-climat.com/2017/11/04/des-oceans-pas-si-chauds-au-cretace-explications-de-lauteur/

 

Vous parlez d’un réchauffement en cours sans précédent sur les derniers 100 millions d’années. Que voulez-vous dire exactement ? Vous parlez du réchauffement futur ou de celui qui est déjà arrivé ?

SB : On pensait jusqu’à présent que la fin du Crétacé était une période chaude. Notre étude montre que c’est probablement faux. Il faisait la même température au Crétacé que juste avant la révolution industrielle. Nous vivons actuellement une période de réchauffement global qui est donc peut être une première dans l’histoire de notre planète, tout du moins ces 100 derniers millions d’années. Après, il faut garder à l’esprit que le pas d’échantillonnage est très différent. On mesure aujourd’hui la température des océans quasiment en continu, alors que pour les océans du passés, nous n’avons que des valeurs moyennées sur des centaines voire des milliers d’années. C’est pour cela qu’il faut utiliser le mot « potentiellement ».

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui si on explore des territoires inconnus on peut avoir de très mauvaises surprises.

Il est à peu près sûr, par exemple, que les rétroactions positives augmentent avec la température.

Auparavant, on pouvait se dire que la Terre avait connu des températures de plusieurs degrés plus élevées et qu'elle s'en était sortie.

C'était quasiment une preuve.

Maintenant on ne peut même plus le dire avec certitude.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 05/11/2017 à 08:51, Yoann44 a dit :

Vu les enjeux et la complexité de cette étude, cela méritait un petit interview à l'auteur principal, Sylvain Bernard.

Johan Lorck de global climat s'y est attelé et cela donne un contenu de qualité. La suite de cette étude sera à suivre avec attention... 

 

https://global-climat.com/2017/11/04/des-oceans-pas-si-chauds-au-cretace-explications-de-lauteur/

 

Vous parlez d’un réchauffement en cours sans précédent sur les derniers 100 millions d’années. Que voulez-vous dire exactement ? Vous parlez du réchauffement futur ou de celui qui est déjà arrivé ?

SB : On pensait jusqu’à présent que la fin du Crétacé était une période chaude. Notre étude montre que c’est probablement faux. Il faisait la même température au Crétacé que juste avant la révolution industrielle. Nous vivons actuellement une période de réchauffement global qui est donc peut être une première dans l’histoire de notre planète, tout du moins ces 100 derniers millions d’années. Après, il faut garder à l’esprit que le pas d’échantillonnage est très différent. On mesure aujourd’hui la température des océans quasiment en continu, alors que pour les océans du passés, nous n’avons que des valeurs moyennées sur des centaines voire des milliers d’années. C’est pour cela qu’il faut utiliser le mot « potentiellement ».

 

Si au Crétacé la température n'était pas plus chaude que maintenant comme cela a toujours été dis alors comment peut-on expliquer le niveau des océans bp plus élevé, puis comment peut-on expliquer les résultats des analyses des carottes de glaces à divers zones ainsi que les explications suite aux cycles de Milankovitch,... comme ici  ???

 

Williams

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, williams a dit :

 

Si au Crétacé la température n'était pas plus chaude que maintenant comme cela a toujours été dis alors comment peut-on expliquer le niveau des océans bp plus élevé, puis comment peut-on expliquer les résultats des analyses des carottes de glaces à divers zones ainsi que les explications suite aux cycles de Milankovitch,... comme ici  ???

 

Williams

 

Pour le niveau des océans plus élevé, il n'y a pas très longtemps je m'étais posé la question que si toute la glace actuelle fondait et que la dilatation thermique de l'eau serait au maximum, on atteindrait toujours pas les niveaux des océans du Jurassique ou du Crétacé. On faisant un peut des recherches, je trouve que les sédiments érodés des anciennes chaînes de montagnes (chaîne Hercynienne par ex) ont joué un rôle non négligeable puisque à ses époques, il n'y avait quasiment pas de grandes chaînes de montagnes et que tout ses sédiments se retrouvait dans les fonds océaniques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les scientifiques observent pour la première fois un étrange phénomène de dédoublement tourbillonnaire dans l'océan.

 

 

Modifié par Higurashi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quand je lis que la terre est entrain de se réchauffer depuis 100MA, j'ai un peu les poils qui se dressent!

je sais que c'est peu étudié  mais ce sont les plantes qui ont fait et qui font le climat, depuis que les plantes se sont associées à des bactéries et à des champignons il y a eu naissance du sol  et minéralisation, prélèvement du CO2 et précipitation avec le calcium dans les océans, Depuis le climat ne peut que se refroidir car moins riche en gaz carbonique et donc moins d'effet de serre.

A certaines époques avec la biomasse présente l' oxygène a du monter ( 20 à 22%) sans ces taux les dinosaures herbivores n'auraient sans doute pas pu devenir aussi énormes par contre ils ont relâché dans l'atmosphère de grosse quantité de méthane autant que nous ces dernières années surement.

c'est un schéma généraliste où chaque élément ( je n utiliserai pas le mot équilibre) s'est adapté, il y a donc des fluctuations mais globalement c'est le cycle du carbone qui conditionne le climat, le reste: activité volcanique, activités humaines, solaires etc ne pèsent par lourds en regard au 350MA  où la respiration vivante a débuté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, vardracenie a dit :

A certaines époques avec la biomasse présente l' oxygène a du monter ( 20 à 22%) sans ces taux les dinosaures herbivores n'auraient sans doute pas pu devenir aussi énormes par contre ils ont relâché dans l'atmosphère de grosse quantité de méthane

Tu présentes le taux d'oxygène comme une cause de développement des dinosaures ? 

Je n'ai jamais rien lu de semblable... Ce serait sympa de sourcer tout ça o.O

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce sont des prospections dans le sols qui l'indique, peut-être 35% au carbonifère

 

Out of Thin Air: Dinosaurs, Birds, and Earth's Ancient Atmosphere 1st Edition. Edition

by Peter Ward (Author)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, vardracenie a dit :

quand je lis que la terre est entrain de se réchauffer depuis 100MA, j'ai un peu les poils qui se dressent!

 

Il est dit dans l'étude que le réchauffement en cours est potentiellement sans précédent sur les 100 derniers millions d'années, pas que la tendance est en hausse sur ces 100 millions d'années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est potentiellement que j'ai du mal à comprendre, un peu plus bas il dit utiliser ce terme car il n'y a pas assez de sondages et donc de preuves tangibles, c'est light comme définition du mot en tout cas pas la mienne, et de rajouter que l'air devait avoir la même température, c'est light également

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L' étude a mis en avant une possibilité de réconcilier les données paléoclimatiques et les modèles en portant également une nouvelle vision de la période étudiée. Avec les données disponibles pour l'étude, il apparaît que le réchauffement actuel serait inédit sur cette période. Sauf que les données disponibles ne sont pas exemptes d'aliasing par exemple... D'où le "potentiellement" que l'on pourrait aussi traduire par "virtuellement", suivant ce que donneront les futures études et recherches lancées sur cette voie. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 04/01/2018 à 12:23, Higurashi a dit :

Une étude toute fraîche concernant l'influence du mode annulaire austral (SAM) sur l'amplitude de l'ENSO.

 

http://english.iap.cas.cn/RE/201801/t20180104_188706.html

https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00376-017-6339-4

 

Jusqu'à maintenant j'avais lu plutôt l'inverse c'est à dire que c'est la ENSO qui influence la SAM (donc l'AAO) comme cela fait plus de 10 ans que cela avait été remarqué comme la NOAA nous le dit ici.

 

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, williams a dit :

Jusqu'à maintenant j'avais lu plutôt l'inverse c'est à dire que c'est la ENSO qui influence la SAM (donc l'AAO) comme cela fait plus de 10 ans que cela avait été remarqué comme la NOAA nous le dit ici.

 

C'est les deux, les interactions se font dans les deux sens. Ça ne remet absolument pas en question l'influence de l'ENSO sur le SAM. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.