Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


sirius
 Share

Recommended Posts

Ce qui est inquiétant aussi, c'est de voir les chiffres de l'eddy heat flux au-dessus de la mer de Béring.

Quelqu'un pourrait-il expliquer ce qu'est l'eddy heat flux? J'ai cherché un peu avec google, mais je ne comprends pas très bien les explications que je trouve.
Link to post
Share on other sites

  • Replies 6.2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Quelqu'un pourrait-il expliquer ce qu'est l'eddy heat flux? J'ai cherché un peu avec google, mais je ne comprends pas très bien les explications que je trouve.

Allez zou, tu l'aura voulu, tu l'a eu.scared.gif

A consommer avec modération, sinon c'est le cramage de neurones assuré.

Je te conseille tout le topic "couple tropo-strato" c'est une merveille.tongue_smilie.gif

/topic/78824-le-couple-tropo-stratosphere-et-ses-forcages-externes/page__st__20#entry1826661'>http://forums.infocl...20#entry1826661

/topic/78824-le-couple-tropo-stratosphere-et-ses-forcages-externes/page__st__20#entry1827552'>http://forums.infocl...20#entry1827552

Link to post
Share on other sites

Et bien, plus l'activité du soleil est forte, moins il y a de rayons cosmiques. Or ces rayons déclenchent des mécanismes, notamment pour la formation des nuages, qui ne l'oublions pas, réfléchit le soleil eux aussi ! Or, moins il y a de rayons cosmiques, moins il y a de nuages, et donc plus de chaleur récupéré pour notre terre. Mais, en activité basse, c'est l'inverse qui se produit, et donc avec plus de rayons cosmiques, il y a plus de nuages, et donc moins de chaleur prise par la Terre. Tout le monde remarque qu'il fait moins chaud quand il y a des nuages que lorsque qu'il y en a pas. Et bien, c'est la même chose.

Et pour information, l'activité du soleil est plus faible pour ce cycle 24 ( et je crois que la NASA va abaisser ces prévisions pour ce cycle ). Et le prochain cycle, en théorie, il devrait être beaucoup plus faible encore.

La baisse de l'activité solaire n'aura, au mieux, qu'une baisse de la tendance au réchauffement, mais non une stabilisation et encore moins un refroidissement. Le minimum de Maunder en Europe a coincidé avec d'autres facteurs qui ont expliqué le PAG (Eruptions majeures en Islandes, Indonésie, Chili...etc.). La baisse de l'activité solaire n'a pour effet qu'une diminution de tâches solaires et des éruptions importantes, mais non de l'énergie émise dans sa globailité. Et même si on suppose qu'il y'a des conséquences, il faudra des dizaines d'années, sinon une génération, pour retrouver un climat d'avant les cycles solaires forts (avant 1900 !).

Il y'a toujours un effet recul en climatologie, et la banquise aura largement le temps d'agoniser a supposer que l'activité solaire en baisse (Qui est indéniable !) puisse lui redonner des forces (Discutable !)

Bref, aujourd'hui il faudrait être ignorant pour oser prétendre qu'il ne se passe pas un réchauffement marqué au Pôle Nord !

Link to post
Share on other sites

On tombe maintenant à 2,52 millions de km2 sur Cryosphère. Vraiment impressionnant cette régularité dans la fonte. Du coup on risque de passer sous les 2,5 assez rapidement!

Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

La baisse de l'activité solaire n'aura, au mieux, qu'une baisse de la tendance au réchauffement, mais non une stabilisation et encore moins un refroidissement. Le minimum de Maunder en Europe a coincidé avec d'autres facteurs qui ont expliqué le PAG (Eruptions majeures en Islandes, Indonésie, Chili...etc.). La baisse de l'activité solaire n'a pour effet qu'une diminution de tâches solaires et des éruptions importantes, mais non de l'énergie émise dans sa globailité. Et même si on suppose qu'il y'a des conséquences, il faudra des dizaines d'années, sinon une génération, pour retrouver un climat d'avant les cycles solaires forts (avant 1900 !).

Il y'a toujours un effet recul en climatologie, et la banquise aura largement le temps d'agoniser a supposer que l'activité solaire en baisse (Qui est indéniable !) puisse lui redonner des forces (Discutable !)

Bref, aujourd'hui il faudrait être ignorant pour oser prétendre qu'il ne se passe pas un réchauffement marqué au Pôle Nord !

La partie en gras, pas envie de répondre, puis ce n'est pas le sujet. Il vaut mieux être calme pour la rentrée.

Pour le reste, oui, la banquise va continuer à fondre et à rester à des niveaux très bas pendant un moment.

Et oui, il y a un fort réchauffement au Pôle Nord.

Link to post
Share on other sites

post-2200-0-66654700-1346347217_thumb.png

J'ai du mal à véritablement croire que l'on pourrait débouler sur une fin d'été sans banquise (ou du moins, sans plus grand chose la haut) avant 2020, mais sans un changement radical de tendance je ne sais pas trop comment on va éviter cette échéance.

Au 26 août, le record du plus faible volume de glace modélisé au pôle était déjà battu de près de 400 km^3 (3599 km^3 de glace restante pour un ancien record à 4017 km^3). Sachant que l'on pourrait encore perdre pas mal de volume d'ici le minimum -les dernières années, on a perdu en moyenne 554 km^3 supplémentaires entre la valeur du 26 août et le minimum définitif-, il n'est pas impossible que l'on s'approche d'un minimum à 3000 km^3.

/topic/40159-suivi-de-lenglacement-au-pole-nord/page__st__1860#entry1887144'>J'ai été un brin optimiste à envisager initialement un minimum dans les 3400/3700... bored.gif

Volume.png.dec8b2077816bf1885538ad2658e9

Link to post
Share on other sites

Posted
Pont de dore (63) 330 m

Bonsoir

Les prévisions d'Alain COUSTOU, il y à quelques temps vont sans doute être confirmées, avec un minimum proche de zéro entre 2017 et 2025, et pourtant certaines personnes ne l'avaient pas épargné.

Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Oui! c'est ahurissant de voir que finalement des 2020, on risque fort de voir l'arctique sans glace une fin aout!

et quand je vois que l'on relance l'idée des gaz de schistes on se dit que l'homme n'a vraiment rien compris à ce qui est en train de se passer et qu'il ne voit pas plus loin que le bout de son nez en ne pensant qu'à tres tres court terme! comme on si on ne cramait pas assez d'energie fossile! mais cela est à traiter dans un autre sujet!

Link to post
Share on other sites

Oui! c'est ahurissant de voir que finalement des 2020, on risque fort de voir l'arctique sans glace une fin aout!

et quand je vois que l'on relance l'idée des gaz de schistes on se dit que l'homme n'a vraiment rien compris à ce qui est en train de se passer et qu'il ne voit pas plus loin que le bout de son nez en ne pensant qu'à tres tres court terme! comme on si on ne cramait pas assez d'energie fossile! mais cela est à traiter dans un autre sujet!

+1000Oui, on enrage de ce que l'on va laisser à nos enfants...et de ce que les plus jeunes d'entre nous vont vivre...

......

C'est clair qu'il n'y en a plus pour beaucoup d'années de notre banquise d'été...

Certes, dès la fin septembre, le bassin artique va se laisser prendre par les glaces ; et comme d'habitude, arrivé en mars, on aura atteint des superficies qui feindront de nous rassurer.

Mais qui aura t'il comme glaces pluriannuelles, qui tiendront le coup encore en août de l'année suivante ?

Ce qui se passe cet été, beaucoup le craignaient déjà sur IC dès cet hiver : une banquise toute mince, prête à se disloquer et à fondre dès la moindre incursion d'eau douce...le mouvement est irréversible.

Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas non plus dramatiser, ce n'est pas parce qu'il n'y aura plus de banquise en fin d'été que la terre va arrêter de tourner. A la limite, le symbole est fort, si ça pouvait servir... pas seulement au pétrole de la zone, mais aussi à l'action raisonnable!

En attendant les relevés sont sans appels, et inscrivent une vitesse d'évolution qui dépasse très largement l'échelle climatique telle qu'elle est habituellement définie. Les "tout AMO" vont devoir revoir leur copie semble t'il.

Link to post
Share on other sites

Le truc c'est que voir des prévisions graves (pas cataclysmiques non plus on est bien d'accord) se concrétiser malgré tous les fols espoirs d'un alarmisme excessif, ça "glace" un peu d'avoir raison.

Quand les scientifiques annoncent des scénarios sérieux à +6°C pour la fin du siècle, je pense que secrètement ils aimeraient être convaincus qu'ils se trompent.

Link to post
Share on other sites

Posted
Yainville, Seine-Maritime, Normandie

+1000

Oui, on enrage de ce que l'on va laisser à nos enfants...et de ce que les plus jeunes d'entre nous vont vivre...

......

C'est clair qu'il n'y en a plus pour beaucoup d'années de notre banquise d'été...

Certes, dès la fin septembre, le bassin artique va se laisser prendre par les glaces ; et comme d'habitude, arrivé en mars, on aura atteint des superficies qui feindront de nous rassurer.

Mais qui aura t'il comme glaces pluriannuelles, qui tiendront le coup encore en août de l'année suivante ?

Ce qui se passe cet été, beaucoup le craignaient déjà sur IC dès cet hiver : une banquise toute mince, prête à se disloquer et à fondre dès la moindre incursion d'eau douce...le mouvement est irréversible.

C'est sur que si l'on se tape des blocages atmosphérique la haut avec l'apport de chaleur que cela apporte et l'apport du froid sur les continents la glace risque d'être de plus en plus fragile et de fondre de plus en plus autant que l'AMO augmente dans le même temps.

L'AMO qui dalleurs est a son maximum actuellement:

AMO%20GlobalAnnualIndexSince1856%20With11yearRunningAverage.gif

Il a des phases positive et négative mais il est de plus en plus chaud depuis 150 ans, et donc depuis la sortie du petit âge glacière du précédent millénaire dont le responsable est bien le soleil couplé a une très forte et récurrente activité volcanique. En revanche l'Antarctique se porte plutôt bien, en espérant que ça dure.

Link to post
Share on other sites

Et ben voilà, je l'attendais celle là. Vous ne vous êtes pas dis que le calcul de cet indice (anomalie) lui même pouvait poser problème... puisqu'il est fondé sur la moyenne SST, il n'est donc pas étonnant qu'en période de RC, ce cycle évolue selon des maximums toujours plus hauts. Par ailleurs, se servir de la paleo pour comprendre, ne permet pas de faire un amalgame d'échelle de temps entre le millénaire et le siècle.

Link to post
Share on other sites

Bonsoir

Les prévisions d'Alain

COUSTOU, il y à quelques temps vont sans doute être confirmées, avec un minimum proche de zéro entre 2017 et 2025, et pourtant certaines personnes ne l'avaient pas épargné.

Alain Coustou prévoyait la fonte totale de la banquise d'ici 2017 à 2 ans près soit entre 2015 et 2019 comme par exemple il le dit ici : /topic/14623-banquises-et-changements-climatiques/page__st__1740#entry726265'>http://forums.infocl...740#entry726265

D'ici 7 ans maximum il est impossible que toute la banquise Arctique fonds même si bien sûr elle a de forte chance de fondre encore plus en été. Si je suppose qu'il y aura encore de la banquise en Arctique d'ici 2017-2019 c'est le fait que celle-ci est plus épaisse et résiste plus derrière le Groenland voir le Nord du Canada entre 80 et 90° Nord. Car c'est surtout entre 73 et 80° à quelque chose près où la banquise fond plus facilement et rapidement l'été avec le courant marin.

Williams

Link to post
Share on other sites

D'ici 7 ans maximum il est impossible que toute la banquise Arctique fonds même si bien sûr elle a de forte chance de fondre encore plus en été

Tu es affirmatif comme s'il s'agissait d'un récital, étonnant de ta part, moi aussi je pense que le surci ira un peu au-delà de 2020, mais quand on assiste à la vitesse de fonte actuelle, graphique à l'appui, je ne vois pas comment on peut en être aussi certain.

Link to post
Share on other sites

/topic/14623-banquises-et-changements-climatiques/page__st__1020#entry558743'>http://forums.infoclimat.fr/topic/14623-banquises-et-changements-climatiques/page__st__1020#entry558743

Dans ce scénario, l'accélération du recul de la banquise arctique constatée depuis 2005, puis les seuils attendus vers 2012, 2017 et 2025 annoncent l'accélération du réchauffement climatique qui interviendrait alors dans l'Hémisphère Nord si mon analyse est correcte et si rien n'est fait de plus sérieux que maintenant pour réagir contre ce risque.

On est foutus ohmy.png
Link to post
Share on other sites

Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

D'ici 7 ans maximum il est impossible que toute la banquise Arctique fonds même si bien sûr elle a de forte chance de fondre encore plus en été.

J'ai envie de dire : Quand on voit ce qu'il se passe en ce moment, on se dit que rien n'est impossible !

Alors a moins que tu est une boule de cristal je vois pas trop comment tu pourrais être aussi affirmatif ? Même si bien sur statistiquement tu as plus de chance d'avoir raison que tort. Personnellement je ne miserai pas là dessus.

Link to post
Share on other sites

J'ai envie de dire : Quand on voit ce qu'il se passe en ce moment, on se dit que rien n'est impossible !

Alors a moins que tu est une boule de cristal je vois pas trop comment tu pourrais être aussi affirmatif ? Même si bien sur statistiquement tu as plus de chance d'avoir raison que tort. Personnellement je ne miserai pas là dessus.

Pour battre le record de 2007 il a fallut attendre 5 ans. Même si la fonte continué à s’accélérer et qu’on aurait un nouveau dans 4 ans puis à un autre 3 ans après (donc en 2019) je ne pense pas que se qui va fondre en plus lors de 2 prochains records correspondra à ce qui restera mis septembre. Bien sûr je ne veux pas que ce qui se passe est rien mais qu'il ne faut pas abuser en passant d'une limite à une autre sur l'evolution, la vitesse de la fonte de la banquise.

Puis fin 1998 début 1999 suite à une année très chaude et un réchauffement d’un coup comparé à 1997, regardez se qu'on disait. Malgré cela 13 ans après la température n'a plus évolué à grande vitesse comme avant et comme il avait été dit mais au contraire a bien ralentie comme il y a une stagnation depuis une dizaine d’année.

Tout ceci par ce que l'évolution de la température, de la banquise... dépendent de plusieurs facteurs et donc si un ou plusieurs facteur(s) évolu(ent) différemment alors ça modifie leur conséquence.

Williams

Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Williams, je suis d'accord avec toi sur la banquise, on ne peut pas extrapoler simplement une exponentielle jusqu'à 0, car souvent dans la nature des phénomènes à décroissance exponentielle finissent par devenir des courbes logistiques (c'est à dire qu'après une rapide baisse vers 0, il faut souvent du temps pour atteindre vraiment le 0), mais bon c'est du chipotage, 0 ou 0.5 unités avec un dernier "glaçon" encore bien épais, ça ne changera pas le problème de fond.

Par contre ce n'est pas ici que tu dois recommencer à raconter n'importe quoi sur la T et la pseudo-stagnation et changement de tendance du RC. Tu te trompes d'exemple vu que la tendance n'a justement pas changé avec les données depuis 98. Plonge toi dans les notions de maths élémentaires avant de continuer dans cette voie !

1998 ou les autres années statistiquement équivalentes, ne sont que des records annuels et non le climat. C'est la stagnation du record que tu passes ton temps à fixer sans te préoccuper du niveau de proba du record de 98 et des autres. Tu fais comme si tous les records avaient la même importance et la même probabilité, ce qui n'est pas le cas. Plus un record précédent était anormal et plus on est sensé mettre du temps pour l'améliorer pour une même tendance. Pour le record exceptionnel de 98 à l'époque, Il est normal d'attendre 16 ans de plus que pour battre le record de 95 par exemple, pour la même tendance/30 ans qu'en 98, afin d' obtenir le prochain record annuel ayant la même proba que 95 pour cette même tendance, mais on aurait pu attendre plus sans que ça change la tendance et sans que ce soit anormal :

http://meteo.besse83...plimitesrec.png

Tant que tu ne comprendras pas une fois pour toute, la différence entre le niveau des records, leur évolution, avec celle du climat, tu nous sortiras cette énormité ! Si le record annuel de T est battu l'année prochaine, il sera battu 4 ans en avance par rapport à la tendance / 30 ans en 1998 et un an plus tôt en terme de proba, que le record de 95, donc bien loin de la stagnation absurde que tu martèles avec tes copains négativistes. Et bien entendu même s'il était battu pile dans les temps, tu persisteras encore et encore dans des erreurs si évidentes (et oui un croyant ne fait pas de science et refuse systématiquement d'appliquer les règles mathématiques élémentaires, qui montreront qu'il se plante, comme tout bon astrologue qui se respecte, qui ne risque pas de faire une étude scientifique en double aveugle sur ses propres clients)

Link to post
Share on other sites

Williams, je suis d'accord avec toi sur la banquise, on ne peut pas extrapoler simplement une exponentielle jusqu'à 0, car souvent dans la nature des phénomènes à décroissance exponentielle finissent par devenir des courbes logistiques (c'est à dire qu'après une rapide baisse vers 0, il faut souvent du temps pour atteindre vraiment le 0), mais bon c'est du chipotage, 0 ou 0.5 unités avec un dernier "glaçon" encore bien épais, ça ne changera pas le problème de fond.

Par contre ce n'est pas ici que tu dois recommencer à raconter n'importe quoi sur la T et la pseudo-stagnation et changement de tendance du RC. Tu te trompes d'exemple vu que la tendance n'a justement pas changé avec les données depuis 98. Plonge toi dans les notions de maths élémentaires avant de continuer dans cette voie !

1998 ou les autres années statistiquement équivalentes, ne sont que des records annuels et non le climat. C'est la stagnation du record que tu passes ton temps à fixer sans te préoccuper du niveau de proba du record de 98 et des autres. Tu fais comme si tous les records avaient la même importance et la même probabilité, ce qui n'est pas le cas. Plus un record précédent était anormal et plus on est sensé mettre du temps pour l'améliorer pour une même tendance. Pour le record exceptionnel de 98 à l'époque, Il est normal d'attendre 16 ans de plus que pour battre le record de 95 par exemple, pour la même tendance/30 ans qu'en 98, afin d' obtenir le prochain record annuel ayant la même proba que 95 pour cette même tendance, mais on aurait pu attendre plus sans que ça change la tendance et sans que ce soit anormal :

http://meteo.besse83...plimitesrec.png

Tant que tu ne comprendras pas une fois pour toute, la différence entre le niveau des records, leur évolution, avec celle du climat, tu nous sortiras cette énormité ! Si le record annuel de T est battu l'année prochaine, il sera battu 4 ans en avance par rapport à la tendance / 30 ans en 1998 et un an plus tôt en terme de proba, que le record de 95, donc bien loin de la stagnation absurde que tu martèles avec tes copains négativistes. Et bien entendu même s'il était battu pile dans les temps, tu persisteras encore et encore dans des erreurs si évidentes (et oui un croyant ne fait pas de science et refuse systématiquement d'appliquer les règles mathématiques élémentaires, qui montreront qu'il se plante, comme tout bon astrologue qui se respecte, qui ne risque pas de faire une étude scientifique en double aveugle sur ses propres clients)

Pour les températures je ne parlais pas qu'en me basant sur les records mais en regardant l'évolution des anomalies des températures globales. Car si depuis 1998 on regarde que les records on en trouve que 2 records depuis 1998 suivant les donnéees de la NOAA (2005 puis 2010) donc ils viennent moins vites qu'avant où on en avait un tout les 3 ans environs.

Mais si on regarde aussi l'évolution des valeurs des anomalies des températures on remarquera qu'il y a sur ces 12 dernières années avec 2012 comprise qui a pour l'instant une anomalie de 0,5331°C (qui pourrait passer à 0,54...°C voir 0,55°C d'ici décembre) 10 années avec une anomalie proche de 0,55°C à +ou- 0,055°C puisque cela n'augmente plus tellement.

Comme je sors du sujet la banquise de l'Arctique, je fini ici pour l'évolution de la température du globe.

Williams

Link to post
Share on other sites

Posted
Chavagneux nord Isère 220m et Lyon 3ème en semaine

As-t-on une idée de l'impacte possible d'une fonte estivale totale de la banquise? Peut-on imaginer une reconstitution plus lente des réserves d'air froid à l'automne?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...