Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


Recommended Posts

Je suis d'accord, c'est d'ailleurs une des conclusions de l'étude que j'ai citée.

En ce qui concerne la situation actuelle, je me demande dans quelle mesure elle est liée à la formidable anomalie chaude en Arctique, du jamais vu je crois.

La question qu'on peut se poser est si nous avons passé un genre de seuil et si cette situation va perdurer dans les prochaines années.

Juste une petite remarque sur la dernière phrase :

Si nous avons passé un seuil physique, je ne vois pas comment on peut revenir en arrière d'un claquement de doigts.

Donc si c'est le cas, la situation va perdurer.

Zonal 45

Link to post
Share on other sites
  • Replies 5.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

C'est assez impressionnant le manque de glace en sortie d'hiver du côté de Barents, avec des zones sans banquise même au nord de Spitzberg et jusqu'à la Nouvelle Zemble un dernier jour de février :

miz160229.png

Côté enneigement aussi, le printemps a démarré très tôt cette année sur l'hémisphère :

[align=center]multisensor_4km_nh_snow_extent_by_year_graph.png[/align]

[align=center] [/align]

Niveau volume, les données de PIOMAS confirment que le sévère coup de chauffe que connait l'Arctique depuis quelques mois a affecté la production de glace, avec un volume qui a chuté de près de 1600 kilomètres cube au 31 janvier par rapport à l'année dernière à la même date, ce qui nous a ramené au niveau de la fin janvier 2012 en effaçant l'essentiel de ce que l'on avait pu reprendre en 2013 et 2014. Vu comment les anomalies douces ont encore tout pulvérisé en février, peu de chances que la tendance ne se soit inversée depuis.

EDIT : Tiens, dans le genre "février a eu le même grain de folie que son copain janvier", je vous propose Arkhangelsk : 10 jours avec Tx >= 0° alors que la Txm est de l'ordre de -8°, et 3 jours avec Tn >= 0° alors que la Tnm est de l'ordre de -15°. Anomalie mensuelle de +8,2°, et ce n'est même pas la station qui a le plus "chiffré", il y a encore pire plus à l'est.

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Confirmation que la situation s'est dégradée entre le 15 janvier et le 15 février au niveau du volume estimé, contrairement à ces dernières années.

On revient flirter avec les valeurs records

post-12488-0-76392000-1457516060_thumb.png

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1_CY.pn

Link to post
Share on other sites

Et avec un extent définitif (a priori) qui flirte avec les 14 Mkm2, soit 1 de moins que la moyenne 1980-2010...

J'ai le pressentiment que ce topic va être animé ces prochaines semaines, pas forcément une bonne nouvelle

Zonal 45

Link to post
Share on other sites

C'est assez désolant de voir qu'il a suffit de deux ou trois mois de situation "mauvaise" pour perdre ce que l'on avait réussi à réaccumuler de glace en deux / trois ans de situations plus favorables, ce qui montre bien les déséquilibres la haut entre les pénibles périodes de reprises et celles de chute libre sans filet. On retombe donc en effet à des niveaux de volume de glace quasiment au niveau des records bas, alors qu'on avait encore plus de 2000 kilomètres cubes d'avance début janvier (sachant que contrairement à la surface, le volume réagit de manière très lente et a beaucoup plus d'inertie : perdre de telles quantités en si peu de temps c'est particulièrement exceptionnel).

Bien entendu, cela ne nous dit rien de la situation de l'été à venir, en fin d'hiver c'était 2011 qui détenait le record du plus faible volume et pourtant le minimum de 2011 a été bien moins prononcé que celui de 2012. Tout dépendra de la poursuite ou non de ces conditions chaudes jusqu'à l'absurde pour reprendre les propos de Serreze, le directeur du NSIDC. Cela vaut ce que cela vaut, mais du point de vue de CFS il n'y a pas vraiment d'embellie à attendre pour le printemps. Et là, effectivement, on joue avec l'inconnu pour l'été prochain.

[align=center]glbT2mSeaInd1.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

D'ailleurs, info reprise sur le blog de Neven, les routes de glace du grand nord canadien ne sont plus ce qu'elles étaient.

[align=center]fuel-truck-400x300.jpg[/align]

[align=center] [/align]

(article initial)

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Pour en rajouter une petite couche, on peut voir ci-dessous que le gyre de Beaufort a très bien fonctionné ces derniers temps en mer de Beaufort, avec une glace très fine.

On remarque aussi la zone très fragile sur la mer de Kara et tout autour du Spitzberg.

Avec les prévisions du printemps qui ont été postées ci-dessus, on s’aperçoit que c'est justement ces 2 zones qui devraient avoir les plus fortes anomalies chaudes! donc si ces prévisions se vérifient, autant dire que çà ne va pas s'arranger!

post-12488-0-33523700-1457548483_thumb.gif

arcticictnnowcast.gif.93ceed6643ce5cdad8

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tou(te)s,

"2012 en point de mire.???

Je serais encore plus pessimiste : si on s'en tire avec une situ à la 2012 en Septembre, on aura grandement limité les dégâts !

"On remarque aussi la zone très fragile sur la mer de Kara et tout autour du Spitzberg

Pour le Spitzberg, j'ai l'impression que c'est plié. La banquise (y compris en hiver) ne pourrait bien être à moyen terme qu'un lointain souvenir.

Il faut bien se rappeler qu'en 2012 il y avait eu une reprise de l'englacement "de dernière minute" très importante. Ce genre de "miracle" peut-il se reproduire deux fois ?

Zonal 45

Link to post
Share on other sites

Et pour continuer dans la série "les emm... ça vole en escadrille",

Après le Spitzberg, la côte ouest du Groenland, etc...

Quelques taches inquiétantes (et récurrentes) sur les cartes de l'Université de Brême, que je suis depuis quelques temps

bremen_hvnorth_latest.jpg

Au Nord du détroit de Béring, entre 70 et 80°N.

Là on est en plein milieu de la banquise !

On le devine aussi sur les cartes de l'Université de l'Ilinois.

A suivre...

Zonal 45

Link to post
Share on other sites

On est un peu redescendu ces jours-ci quand même .. (sic)

bw_area_wgt_925mb_nAO_2016.gif

Mais on est quand même largement sorti du rail de la variabilité habituelle

arctic_925mb_dfa_2016.gif

Sur son blog, le chercheur Wayne Davidson fait remarquer qu'on a observé les premiers signaux de fonte en surface au nord du Canada (75° nord). Même si c'est bien évidemment qu'un événement temporaire lié aux conditions synoptiques chaudes du jour, il n'en reste pas moins que c'est un record de précocité - l'ancien record de premier signe de fonte de surface était auparavant au 17 mars (2012).

Par ailleurs, j'ai lu hier soir une nouvelle étude sur l'évolution de la surface de la banquise parue il y a quelques semaines, et qui apporte certaines nouveautés en la matière. Abstract :

Since 1979 satellite-borne passive microwave sensors have provided a continuous and consistent record of Arctic sea ice extent. This record shows a significant downward trend, particularly at September, when Arctic sea ice reaches its annual minimum. Records before 1979 exist, but are not consistent with the satellite record and have limited reliability, specially before 1953. We present a new time series of September Arctic sea ice extent from 1935 to 2014 that includes data for the Siberian sector (AARI operational charts) not used previously in the Arctic wide existing time series (Walsh, HadISST). The new record has been adjusted to be consistent with satellite data. The trend for 1935-2014 is -3.5% decade, while the trend for the satellite era is -13.3% decade. However, the trends since 1935 until early 1980s are positive and statistically significant. The trends turn negative in the 1990s, reaching statistical significance from 2006 onwards. The lowest annual minimum in the pre-satellite era is higher than any annual minimum after 2001.

La nouveauté étant que contrairement à la plupart des reconstructions précédentes, les résultats de cette nouvelle étude montrent bien un certain minimum de la banquise dans les années 1930/1940 par rapport aux années 1950 à 1980. "Creux" qui ne figurait absolument pas sur les données de Hadley :

[align=center]post-2200-0-11282900-1457779720_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center]post-2200-0-97070000-1457779717_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Cette étude a été publiée dans la revue espagnole de climatologie, la version intégrale est disponible ici mais elle est en espagnol et je n'ai pas trouvé jusqu'à présent de version anglaise.

Septembre2.png.2d480f33e97531300733f902e

Septembre.png.6dec76de0e4d0bc09684e4e33b

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Et en ce printemps qui commence, il est intéressant de noter aussi que les cotes de la Nouvelle-Zemble sont libres de glace (sauf celle qui regarde la Russie).

En d'autres termes, en cette fin de nuit polaire, la mer de Barents est quasiment libre de banquise.

Pour les férus d'histoire, on peut rappeler que lors de la bataille de la mer de Barents, fin 1942, les vaisseaux de la Royal Navy et de la Kriegsmarine devaient longer les côtes de Norvège, à cause de la banquise.

On mesure l'étendue des "dégâts"...

Zonal 45

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

On notera un très beau palier de l'extend depuis début mars juste sous les 14 Mkm²

la débâcle devrait démarrer incessamment sous peu

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Apres 3 semaines de plateau sur les 3 premières semaines de mars, la débâcle a réellement démarré ces derniers jours.

Selon CRYOSPHERE, l'area maximale a été la plus faible mesurée depuis 1979 battant l'ancien record de 2011. Les 13 Mkm² n'ont pas été atteint pour la 1ère fois depuis 1979

Selon l'agence japonaise, l'extend maximale a été la 2ème plus faible mesurée derrière 2015 et n'a pas atteint les 14 Mkm² pour la 2ème année consécutive

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tou(te)s,

Quelques nouvelles (pas bonnes !) du front.

Voici la carte des épaisseurs de glace (data de l'université de Brème, lien temporaire).

bremen_hvnorth_latest.jpg

On a l'impression que ça se fragilise de partout, je vois trois zones critiques :

* Plate-forme continentale au Nord de la Scandinavie-Sibérie : bon la Mer de Barents, on n'en parle même plus, et c'est déjà quasi fondu sur les côtes du Spitzberg, mais ce qui est beaucoup plus ennuyeux, c'est qu'on voit une "ligne" de fonte/fragilisation qui se dessine entre l'archipel François-Joseph et les Terres du Nord, ça à l'air de suivre grosso modo le tracé de la plate-forme continentale, parallèlement à la ride de Gakkel. A ce compte-là, il ne va très rapidement plus rester qu'un îlot de glace en Mer de Kara,

* Baie de Baffin : la banquise au niveau de la côte Ouest du Groenland est en pleine déconfiture jusqu'au Nord de la baie. Seul le N - NE du Groenland garde une belle banquise.

* Enfin last but not least, ça se fragilise dans la Mer de Béring (rien de très surprenant), mais on a nettement l'impression que ça se "propage" de l'autre côté du détroit, vers la Mer des Tchouktches côté Alaska. Pas bien bon non plus.

Bon vous me direz que ce sont des zones qui sont censées être libres de glace en été, mais ce qui est préoccupant, c'est qu'on n'est que début Avril, qu'on devrait être très proche du maximum d'extension de la banquise et que ça à l'air de fondre TRES vite, on peut quasiment suivre l'évolution au jour le jour.

En fait on a beaucoup discuté sur le problème de la banquise ESTIVALE, mais j'ai nettement l'impression qu'on commence aussi à avoir un gros problème de banquise HIVERNALE.

A suivre (avec quelques inquiétudes),

Zonal 45

Link to post
Share on other sites

Bizarre alors que le volume des glaces ne descends plus, on cherche la fonte inexorable du coté de l'extent, alors qu'on m'avait dit que ce n'est pas parlant.

On doit rappeler sans cesse que El nino joue un grand rôle sur cette année qui restera exceptionnelle.

Donc le volume des glaces au niveau des pertes est "stable"

http://psc.apl.washington.edu/wordpress/wp-content/uploads/schweiger/ice_volume/BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1.png

Ensuite l'épaisseur des glaces est plus parlant sur le lien suivant car donner l'épaisseur avec une marge maximale qui s'arrête a 50 cm c'est l'hôpital qui se fout de la charité : http://www7320.nrlssc.navy.mil/hycomARC/navo/arcticictnowcast.gif

Pour moi la situation est "stable" surtout si on prends en compte el nino. En tout cas je vois pas la courbe descendante qu'on nous avait promis sur les années glissantes.

Link to post
Share on other sites

On doit rappeler sans cesse que El nino joue un grand rôle sur cette année qui restera exceptionnelle.

Donc le volume des glaces au niveau des pertes est "stable"

Anomalies de températures en Arctique sur le trimestre Janvier - Février - Mars en 1983 (gauche), 1998 (centre), et 2016 (droite), soit les trois plus grands hivers Niño de ces dernières décennies :

nino.png

On voit un peu mieux comme ça à quel point cet hiver c'est juste un problème d'année El Niño la haut et rien d'autre ..

Du reste, parler de volume stable alors qu'on était quasiment à un record bas fin février après avoir bouffé en deux mois les 1600 kilomètres cubes qu'on avait encore d'avance au 1er janvier, .. sic

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Il y a 10 heures, rcaman a dit :

Bizarre alors que le volume des glaces ne descends plus, on cherche la fonte inexorable du coté de l'extent, alors qu'on m'avait dit que ce n'est pas parlant.

On doit rappeler sans cesse que El nino joue un grand rôle sur cette année qui restera exceptionnelle.

Donc le volume des glaces au niveau des pertes est "stable" 

 

http://psc.apl.washington.edu/wordpress/wp-content/uploads/schweiger/ice_volume/BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1.png

 

Le PIOMASS ne sera mis à jour que le 6 ou le 7 avril

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Les valeurs d'estimation de volume ont été mises à jours.

On observe que sur la période 15 Février/15 Mars la situation ne s'est ni améliorée , ni dégradée.

L'anomalie est restée constante et on flirte toujours avec le record de 2011 (pour la période considérée)

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1.thumb.png.284b10f6f3db01c32f47cc5aeb67b4f7.png

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1_CY.thumb.png.6e6873887c60ab3e0a8e00428e0675ba.png

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1.png.1

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1_CY.pn

Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

C'est un Bug ou bien ??? ceci dit les T° sont assez froides ces derniers temps, rattrapage ??

 

seaice.recent.arctic.png  

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...