Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


Recommended Posts

  • Replies 5.6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonjour,

 

Notre pôle semble quand même prendre quelques belles couleurs:

 

image.png.013d62e8451179e90b1a4420e2178b37.png

 

Avec une embâcle qui commence à se dessiner.
 

Et ça semble aller dans le bon sens quand on regarde les prévisions avec aucun réel facteur qui devrait perturber cette embâcle avec un froid qui se constituerait progressivement:

 

2895_buz4.png

 

 

A suivre ceci mais notre pôle reprend quand même quelques couleurs en cette première partie d'automne!

 

Gugo ;)

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

T'enflamme pas Gugo, çà reste tres poussif comme l'an dernier.

il faudra comme l'an dernier surveiller cet automne; surtout si, comme il est annoncé, le VP soit tres perturber 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
Il y a 1 heure, serge26 a dit :

T'enflamme pas Gugo, çà reste tres poussif comme l'an dernier.

il faudra comme l'an dernier surveiller cet automne; surtout si, comme il est annoncé, le VP soit tres perturber 

Comme chaque année il faut surveiller l'automne pour le VP  j'ai envie de dire :P

 

Oui en tout cas les prévisions des 7 jours à venir sont favorables c'est toujours ça de pris!

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonjour,

 

Le début d’embâcle se fait lentement mais surement :

 

image.png.ad4704848dbf055171ab24040d9bfa09.png

 

 

On peut dire qu'il faut faire attention aux jours à venir... mais les choses sont quand même plutôt favorables pour que l'on ne suive pas 2016:

 

 

En effet ces 7 prochains jours le VP devrait se reconstituer avec une relative accalmie sur le pôle et un retour des inversions:

 

tempresult_xti4.gif

 

3932_mrp1.png

 

 

Ce qui est intéressant, c'est l'évolution qui semble se dessiner de j+7 à j+14 avec un VP qui prendrait une très belle ampleur et donc vraiment favorable pour notre pôle :

 

tempresult_bxi3.gif

Edited by gugo
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Aie !!! ça pique les yeux !!!! :o

 

 

 

Il y a 4 heures, gugo a dit :

 

 

On peut dire qu'il faut faire attention aux jours à venir... mais les choses sont quand même plutôt favorableS pour que l'on ne suivent pas 2016 :

 

 

En effet ces 7 prochains jours le VP devrait se reconstituer avec une relative accalmie sur le pôle et un retour des inversions:

 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Vincent-86 a dit :

Perso, le seul truc qui serait rassurant à mes yeux, c'est qu'on reste pendant quelques mois à l'intérieur des 2 sigma.

D'ici là, même si c'est mieux que 2016, on reste dans le pur événementiel.

 

 

Pour le moment, tel est le cas.

Nous aurons plus de certitude lors du resserrement des tracés pluriannuels, fin octobre.

 

N_stddev_timeseries.png&key=2e9864a18bf9

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Intéressant et peu rassurant à la fois (cela irait dans le sens des prévisions pessimistes de certains chercheurs qui projetait la disparition de la banquise estivale dans les décennies 2020-2030).

En tout cas, déjà que nous risquons d'être quasiment aveugles sur l'état de la banquise avec la fin de la surveillance satellitaire américaine (et ce n'est pas avec Trump qu'un nouveau satellite sera envoyé prochainement...), il faut maintenant compter sur le fait que les mesures sont également biaisés :( 

 

https://www.catnat.net/veille-catastrophes/changements-climatiques/23744-les-glaces-de-l-arctique-pourraient-fondre-plus-rapidement-que-prevu

 

Si quelqu'un peut mettre le lien vers l'étude en question ce serait super ! ;)

Link to post
Share on other sites
Posted
Almenêches (61) 180m

Je parierais sur une traduction avec les pieds. Il est évident que les icebergs ne sont pas recouverts d'eau salée mais qu'à la surface de la banquise, il peut y avoir des bassins d'eau de mer (salée) qui pourraient fausser les mesures satellitaires. Sans le document source, difficile de savoir. Bref encore un site bidon qui va directement aller rejoindre la liste des ignorés.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Cirrus 27 a dit :

C'est sur que c'est pas nouveau que la banquise est entièrement constituée d'eau salée...

 

Il le dit mieux que moi ¬¬

Je cite l'auteur :

LE SAVIEZ-VOUS ?
- Un des procédés de dessalement de l’eau de mer utilise le gel. En effet, la congélation de l’eau salée, si elle est suffisamment lente pour éviter les inclusions de gouttelettes de saumure dans la glace, donne de la glace pure.

http://www.jeanlouisetienne.com/images/encyclo/imprimer/14.htm

En surface, la banquise est douce par sa constitution physique et par l'apport de précipitations atmosphériques.

 

Edited by franckdemline
  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Illkirch-Graffenstaden (143 m) et Entzheim (149 m)
il y a une heure, franckdemline a dit :

 

Il le dit mieux que moi ¬¬

http://www.jeanlouisetienne.com/images/encyclo/imprimer/14.htm

En surface, la banquise est douce par sa constitution physique et par l'apport de précipitations atmosphériques.

 

 

Il n'est pas dit qu'en surface la banquise est constituée d'eau douce juste que la salinité diminue au fur et à mesure que le sel s'échappe par en-dessous.

Bref, fin du HS.

 

EDIT : j'avais pas lu jusqu'au bout. Mais je pense quand même que l'eau qui constitue la banquise est majoritairement salée.

Edited by Cirrus 27
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Dégradation de la reprise en arctique, l'extend rejoint le top3 des extends les plus basses observées à cette période. Certes encore loin de 2016 heureusement mais 2012 se rapproche. Et avec l'anomalie en cours vers Béring qui devrait durer quelques jours, il est fort possible que approche la courbe de 2012.

Link to post
Share on other sites
Posted
Ecromagny (plateau des 1000 étangs, 420m)

Un article de météo-suisse qui met en parallèle la fonte de la banquise et les modifications observées des ondes de Rossby et du Jet Stream :

http://www.meteosuisse.admin.ch/home.subpage.html/fr/data/blogs/2017/11/jet-stream-et-changement-climatique.html

 

Des travaux menés par Dr. Jennifer Francis de l’université de Rudger’s New-Jersey , mettent en relation une modification de la circulation du jet polaire et la fonte de la banquise qui s’est accélérée et amplifiée au cours des 25 dernières années.

Fonte de la banquise arctique et modification de la circulation générale

La région arctique se réchauffe plus rapidement que les autres régions du globe. La fonte de la banquise arctique a notamment pour effet de renforcer le réchauffement de la région polaire et de diminuer les contrastes de températures entre le pôle nord et les régions plus méridionales surtout dans la haute-troposphère. La force du vent étant directement liée aux contrastes de température, la vitesse de la composante « zonale » (ouest) du jet polaire aura donc tendance à s’affaiblir. Cette composante d’ouest aurait diminué d’environ 10% depuis les années 90 et cet affaiblissement semble s’être amplifié ces dernières années avec la fonte généralisée de la banquise. Nous savons par expérience, mais Rossby l’avait déjà formalisé, quand un jet stream faiblit il ondule d’avantage (onde de Rossby ), et les ondes constituées, de grande taille, se déplacent plus lentement dans le courant d’ouest. Les dorsales (hautes pressions)  et talwegs (basses pressions) peuvent même devenir quasi-stationnaires. Des situations dites de « bloc Omega » peuvent alors se développer. Dans cette configuration, les ondes de Rossby dessinent en effet la lettre Ω. Des types de temps persistants s’installent sur de grandes régions (temps sec sous les dorsales, humide sous les talwegs). Le long des méridiens, les ondes de Rossby ont même tendance à s’allonger en dessinant des méandres de plus en plus prononcés,  allant jusqu’à se couper pour former des "gouttes froides (cut-off)".

Une plus lente propagation des ondes de Rossby ?

La fonte de la banquise avec pour conséquence des ondulations accentuées du jet stream et une plus lente propagation des ondes de Rossby vers l’ouest pourrait faire augmenter le nombre de situations persistantes aux latitudes moyennes : longues périodes de temps humide ou sec, mais aussi de temps froid ou chaud, avec à la clef une augmentation possibles de situations extrêmes (fortes pluies et inondations, vague de froid et chute de neige, sécheresse et canicule).
Les réflexions et les modèles conceptuels n’ont pas fini d’évoluer pour mettre en adéquation les liens de causes à effets qui façonnent notre circulation générale, notre climat et les changements qu’ils les affectent. Cet exercice est particulièrement délicat lorsqu'il s'agit de mettre en relation les changements climatiques (tendance à long terme) avec les variations du temps au jour le jour (évolution à court et moyen terme).

 

 

 

 

edit : quelques cartes dispo en cliquant sur le lien...

Edited by tuefeli
Link to post
Share on other sites
Le 26/10/2017 à 20:01, franckdemline a dit :

En surface, la banquise est douce par sa constitution physique et par l'apport de précipitations atmosphériques.

 

Attention quand même, elle n'est pas douce mais légèrement salée, surtout dans les zones de glaces saisonnières. Même la neige qui tombe dessus s'enrichit progressivement en sel par expulsion vers le haut. Ça pose d'ailleurs des problèmes pour la télédétection comme mentionné ici : https://nsidc.org/arcticseaicenews/2017/11/freezing-in-the-dark/ 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Le Arctic Monitoring and Assessment Programme (AMAP) de 2017 a été rendu public le 15 novembre dernier : http://www.amap.no/documents/doc/snow-water-ice-and-permafrost-in-the-arctic-swipa-2017/1610

 

Une référence pour la synthèse des changements environnementaux et climatiques des dernières années/décennies en Arctique.

 

 

DOr_2N_VAAA7CMT.jpg

 

https://twitter.com/ZLabe/status/930838856873549824

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Hé oui, ces situations à flux méridien peuvent etre bon pour nos frimas hivernaux, mais pas bon du tout pour le bassin arctique 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   1 member

×
×
  • Create New...