Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted

Location : Forbach, Moselle.
Il y a 1 heure, sirius a dit :

 

Il faut quand même signaler qu'à l'heure actuelle, l'influence potentielle de l'AA via le mécanisme de quasi-résonance reste une hypothèse très débattue.

Dans le document de synthèse de l'Us Clivar paru en 2018, il apparaît en 7e position des 7 mécanismes avancés (du plus au moins consensuel).

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Haut Doubs

Merci pour la référence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)
Il y a 15 heures, Higurashi a dit :

 

Il faut quand même signaler qu'à l'heure actuelle, l'influence potentielle de l'AA via le mécanisme de quasi-résonance reste une hypothèse très débattue.

Dans le document de synthèse de l'Us Clivar paru en 2018, il apparaît en 7e position des 7 mécanismes avancés (du plus au moins consensuel).

 

Intéressant. Et quels sont les 6 autres ? (je sais que la réponse se trouve dans la référence donné, mais je suis pas contre un petit résumé ^^).

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Forbach, Moselle.
Il y a 2 heures, Damien49 a dit :

Intéressant. Et quels sont les 6 autres ? (je sais que la réponse se trouve dans la référence donné, mais je suis pas contre un petit résumé ^^).

 

La liste est la suivante.

 

1. Low Barents-Kara sea ice favors a northwestward expansion and intensification of the Siberian high, contributing to cold Asian winters.

2. Arctic warming causes increased geopotential thickness over the polar cap or regionally, leading to an equatorward shifted jet stream across the mid-latitude, which may have. constructive/destructive interference with climatological ridging, and associated weather anomalies (e.g., colder temperatures, increased snowfall).

3. Weakening of horizontal temperature gradients and the thermal wind, working in opposition to prevailing wind direction. 

4. Modulating stratosphere-troposphere coupling. 

5. Exciting anomalous planetary waves or stationary Rossby waves in winter, weaker transient synoptic waves in summer and occurrence of blocks in all seasons.

6. Altering storm tracks and changes in the latitude of jet stream flow.

7. Increasing frequency of occurrence of wave resonance.

 

En fait, ça correspond assez bien au graphique que l'on retrouve dans Overland, 2016. Les mécanismes jugés peu robustes étant en traits pointillés et les couleurs indiquant quelle saison est concernée.

 

1558955062-overland.jpg

 

Un point important à noter est que la relation entre l'amplification arctique et la circulation des moyennes latitudes est loin d'être linéaire. Dans le sens où une interaction constructive ne semble émerger que si l'atmosphère est dans un état réceptif. Du coup,  ça injecte de l'intermittence dans les voies d'influences (supposées ou encore inconnues), ce qui n'aide pas au diagnostic (déjà pas simple à la base). En tout cas, ce qui est systématiquement souligné c'est que la question n'est pas de savoir si l'AA influence ou non la circulation des latitudes tempérées mais à quel point et par quels mécanismes. 

 

 However, we concluded that rapid Arctic change is contributing to changes in mid-latitude climate and weather, as well as the occurrence of extreme events. But how significant the contribution is and what mechanisms are responsible are less well understood. (US CLIVAR 2018)

  • J'aime 2
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Haut Doubs
Citation

Dans le sens où une interaction constructive ne semble émerger que si l'atmosphère est dans un état réceptif

C'est pas toujours le cas, finalement ?😁

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Forbach, Moselle.
il y a 15 minutes, sirius a dit :

C'est pas toujours le cas, finalement ?😁

 

Probablement, oui. Mais ça vaut le coup de le rappeler, un peu comme pour l'influence de la stratosphère sur la troposphère en hiver. 😛 D'autant plus que ce caractère intermittent et "state-dependent" est souvent souligné et à l'origine de certaines divergences entre études sur les relations arctique/moyennes latitudes. Ce n'est par exemple pas forcément pertinent de chercher une hausse systématique de la latitude maximale atteinte par les dorsales : si l'effet est conditionnel, il peut-être perdu dans la statistique. D'où la recommandation d'études plus ciblées. Etc, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)
Citation

En tout cas, ce qui est systématiquement souligné c'est que la question n'est pas de savoir si l'AA influence ou non la circulation des latitudes tempérées mais à quel point et par quels mécanismes. 

 

Le premier qui cite AMP à un gage :D

 

Plus sérieusement, merci c'est intéressant.

  • J'aime 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Le 06/04/2019 à 10:41, TreizeVents a dit :

Par contre, ce à quoi la glace va devenir sensible au fil des jours, c'est au rayonnement solaire : à partir de la seconde quinzaine d'avril, et surtout en mai, dans le jour perpétuel et avec un soleil qui prend du niveau, la fonte est beaucoup plus sensible à l'ensoleillement qu'à une remontée douce qui sont quasiment toujours nuageuses à cette période. Avril et mai 2010 avaient été marqués par une fonte catastrophique et inédite en terme de volume que l'on n'a heureusement jamais égalée depuis. Ce ne sont pas des mois qui ont été marqués par des remontées douces massives (voir ici ou voir ici), mais pas des conditions anticycloniques persistantes favorisant un ensoleillement permanent (voir ici et voir ici).

 

C'est encore un peu tôt dans la saison pour que ce soit grave, mais à mon avis paradoxalement on a bien davantage à craindre de l'installation potentielle d'un anticyclone polaire comme l'évoque Voyager, que des douces mais perturbées conditions actuelles.

Un anticyclone dont le centre est le pôle Nord occupe tout l'espace arctique cette fois . Il n'y a plus de dépression sur Barents /Kara/Laptev

https://earth.nullschool.net/#current/wind/surface/level/overlay=temp/orthographic=-77.52,87.07,567/loc=-76.041,53.078  (lien dynamique pertinent sur quelques jours seulement)

espérons que cette situation ne perdure pas trop car comme l'a signalé TreizeVents le rayonnement facilité par la conjonction jour  24h/24 + anticyclone n'est pas bon pour la banquise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Confirmation du plongeon en volume, alors que 2019 était au 7ème rang des valeurs les plus basses au 1er mars, les mauvaises conditions persistantes nous ont fait décrocher sur la seconde valeur la plus basse au 31 mai. La pente est cependant moins raide qu'en 2012, mais 2012 partait de bien plus haut.

 

 

piomas-trnd3.png

piomas-trnd4.png

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Et 2007 qui était un OVNI à l'époque se retrouve maintenant perdu au milieu du plat de spaghetti ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Une vague de chaleur semble se profiler la semaine prochaine sur les cotes arctiques de sibérie.

Cela va être à suivre car çà pourrait faire du degat au niveau du volume et de l'extend

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Le 06/06/2019 à 19:27, serge26 a dit :

Une vague de chaleur semble se profiler la semaine prochaine sur les cotes arctiques de sibérie.

Cela va être à suivre car çà pourrait faire du degat au niveau du volume et de l'extend

Cela se confirme en ce moment avec des températures de 20 à 24 ° sur les côtes de la mer de Sibérie orientale. 

 

https://earth.nullschool.net/#current/wind/surface/level/overlay=temp/orthographic=-184.52,72.03,2607/loc=138.466,75.650 (lien dynamique)

 

pour le moment l'extent tient (au 10 juin)  mais les prochaines données de fonte quotidienne  pourraient se dégrader fortement.

 

gfsnh-9-6_vwj9.png

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est effectivement en train de bien se fracturer dans cette zone  :

nasa-worldview-2019-06-04T00_00_00Z-to-2019-06-11T00_00_00Z.gif

 

Tout près des côtes on va quand même atteindre les 15-16° max ces jours-ci, autant dire que je ne donne pas cher de la glace restante à cet endroit..

 

Edited by Kev
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Anglet

Bonjour,

L'extend de la banquise est de nouveau au plus bas historique depuis 1979 (suivant les mesures NSIDC), la parenthèse 2016 aura été de courte durée, la situation semble propice à l'établissement de nouveaux records.

10 834 Km² le 11 juin (limite 15%)

image.png.f338ce7855531119eaef8e5c1b8ee89d.png

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, pluviodacqs a dit :

L'extend de la banquise est de nouveau au plus bas historique depuis 1979 (suivant les mesures NSIDC), la parenthèse 2016 aura été de courte durée, la situation semble propice à l'établissement de nouveaux records.

 

Tout à fait... et cela le même jour qu'en Antarctique où l'extend est au plus bas depuis 1979 (suivant les mêmes mesures) ,en passant en dessous du précèdent record de 1980 avec 11643 Km² au 11 juin

 

Cette situation n´était plus arrivée depuis le 22 Février 2018.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Etienne-en-Coglès

En effet au niveau de l’extension nous sommes bien bas cette année mais l'hiver a été plus froid que ces dernières années au dessus de l'océan Arctique  avec certes toujours cette anomalie positive mais moins prononcée que les derniers hivers .

Résultat de recherche d'images pour "arctic temperature anomaly graph"

Ceci à permis à la banquise central de retrouver une épaisseur plus conséquente et plus régulière qui mettra plus de temps à fondre cet été , à moins d'une saison estival très agitée avec des tempêtes à répétition qui morcellerait tout ça on ne devrait pas battre de records de fonte cette année lors du minimum d’extension , ci-dessous la comparaison de l'épaisseur de la glace entre juin 2012 et ce mois juin .

image.thumb.png.f182bae283b3d403c29e284a455f4106.png

 

  • J'aime 2
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Paris XIII ; Pleslin-trigavou (22)

La débâcle ces derniers jours, et particulièrement hier au Groenland a enregistré un pic historique comme en témoigne ce graphique ...

Sans commentaires 😶

 

 

Capture d’écran 2019-06-13 à 20.34.00.png

Edited by bastiien
  • Surprise 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Anglet
il y a 7 minutes, bastiien a dit :

La débâcle ces derniers jours, et particulièrement hier au Groenland a enregistré un pic historique comme en témoigne ce graphique ...

Sans commentaires 😶

 

 

 

Pour visionner géographiquement les zones de fonte une carte est également jointe:

 

 

greenland_daily_melt_tmb.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

pour le suivi sur le Groenland il existe un topic dédié

 

  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 3 heures, meteobreizh35 a dit :

En effet au niveau de l’extension nous sommes bien bas cette année mais l'hiver a été plus froid que ces dernières années au dessus de l'océan Arctique  avec certes toujours cette anomalie positive mais moins prononcée que les derniers hivers .

Résultat de recherche d'images pour "arctic temperature anomaly graph"

Ceci à permis à la banquise central de retrouver une épaisseur plus conséquente et plus régulière qui mettra plus de temps à fondre cet été , à moins d'une saison estival très agitée avec des tempêtes à répétition qui morcellerait tout ça on ne devrait pas battre de records de fonte cette année lors du minimum d’extension , ci-dessous la comparaison de l'épaisseur de la glace entre juin 2012 et ce mois juin .

image.thumb.png.f182bae283b3d403c29e284a455f4106.png

 

Je ne suis pas convaincu de ce que tu avances.

Pour l'instant niveau volume de glace on est plus mauvais qu'en 2012 et quand à l'epaisseur moyenne, à un poil de c-- pres on est dans des valeurs similaires

Bpiomas_plot_daily_heff.2sst.png

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Chauvé (44)

Je n'interviens plus beaucoup ici par manque de temps et j'avoue que je fais injustice au forum sur la question du suvi de l'arctique en allant sur les topics d'Artic Sea Ice Forum que certains d'entre vous connaissent déjà et qui est d'une richesse rare.

Pour le suivi en direct sur l'arctique c'est la référence :

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php

 

Et tu verras alors @meteobreizh35 , comme te le relevais @serge26, qu'il y a de quoi relativiser quelque peu ton analyse optimiste de la situation en y faisant un tour...

 

Ci-dessous un GIF d'un membre du forum à partir des données du satellite ASCAT ( du 17 Septembre 2018 au 11 Juin 2019), assez révélateur en lui-même...

Source https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2417.250.html

 

Et @meteobreizh35, tu verras dans les discussions sur les deux liens suivant que SMOS n'est pas du tout à prendre au pied de la lettre si on peut dire. Il peut indiquer certaines conditions de la glace mais ne permet pas par exemple de donner une indication fiable de l'épaisseur de la glace :

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2591.1800.html

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2533.1100.html

 

Je te laisse parcourir ce forum, au bout d'un moment on finit par en devenir accro :)

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Diagramme de Brest :

 

 

graphe_ens3_xal9.gif

 

 

Diagramme des côtes septentrionales de Sibérie orientale (Mer de Chukchi) :

 

 

graphe_ens3_ium7.gif

 

 

L'animation de l'épaisseur, c'est la débandade complète en dessous de 80° nord :

 

giphy.gif

(Source)

 

 

 

 

 

  • J'aime 4
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)
Le 13/06/2019 à 20:36, bastiien a dit :

La débâcle ces derniers jours, et particulièrement hier au Groenland a enregistré un pic historique comme en témoigne ce graphique ...

Sans commentaires 😶

 

 

Capture d’écran 2019-06-13 à 20.34.00.png

 

 

Bof, pas impressionnant ce nouveau record pour la période car en 2019 avec le RC supplémentaire depuis 2002, avec la tendance de fond, on devrait perdre bien plus d'un coup qu'il y a 17 ans et en particulier plus que pour le plus gros pic de fin juin 2002.

 

fonteextent2019.thumb.png.9dbb49e80207cb733513f32bde076f0d.png

 

https://nsidc.org/greenland-today/greenland-surface-melt-extent-interactive-chart/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Anglet

Bonjour,

La cryosphère comprend les surfaces du globe terrestre où l'eau est présente à l'état physique « solide ».

Elle comprend donc :

Les surfaces enneigées (snow)

Les banquises maritime (sea ice)

Les eaux gelées à la surface des lacs et les rivière gelées

Les calottes glaciaire (inlandsis arctique et antarctique)

Les plate-formes de glace (à la périphérie des inlandsis surtout en antarctique)

Les glaciers continentaux à la périphérie des inlandsis et ceux de montagnes

Le pergélisol (permafrost), sols gelés en permanence (plus de deux ans consécutifs)

La nature n'étant pas avare de diversité, il peut y avoir de la glace d'inlandsis qui flotte sur la mer, (iceberg) de la neige sur les glaciers du permafrost sous-marin etc... ne nous perdons pas dans cette complexité.

Si j'ai bien compris ce sujet traite actuellement de l'englacement de la surface des eaux maritimes de l'hémisphère Nord, et non pas de l'englacement global.

Compte tenu des spécificités les sujets:

Suivi de l'inlandsis groënlandais

Evolution des glaciers dans le monde

Ont été créés.

Pour éviter les commentaires croisés entre les sujets, il serait de mon point de vue intéressant d'actualiser le titre et de bien repréciser le contenu du sujet en s'appuyant sur les définitions reconnues des composantes de la cryosphère.

 

Pour revenir à l'actualité:

La perte de surface de la banquise s'est fortement ralentie ces derniers jours, quelqu'un peut-t-il donner une explication, dispersion des glaces flottantes, anomalie thermiques etc..?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...