Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted

Location : Dax (40)

Ce qui est assez inquiétant cette année, c'est que la banquise présente un très grand nombre de zones de fragilités et ce de manière très précoce par rapport à toutes les autres années. Il est déjà arrivé d'avoir de telles zones de fragilité ou de failles tôt dans les saisons de fonte, notamment au cours des dernières années, mais je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu autant alors même que nous ne sommes pas encore en juin :

arctic.png

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Ce ne sont pas moins de cinq zones de fragilité ou de rupture qui se sont déjà déclarées :

- Dans la mer de Barents, on voit que la banquise est déjà très fracturée et disséminée, ce qui correspond aux conditions normales .. d'une mi-juillet. Dans la mer voisine de Kara, elle paraît également très fracturée, avec des concentrations très irrégulières : si en area cela ne génère pas un déficit significatif, cela témoigne d'une très grande fragilité de la banquise dans ce secteur. On voit que la fonte y est entamée, avec un bon mois d'avance.

- Une grande faille apparaît en mer de Laptev ; ce n'est pas inédit dans ce secteur (il me semble qu'on avait également un belle faille à cet endroit et à cette époque en 2007) mais cela doit être pris en compte.

- Bien que la situation ne soit pas mauvaise pour la saison en mer de Béring (côté Pacifique), côté Arctique (mer de Chuckchi) on voit que de nombreuses zones de fragilité ont commencé à émerger, ce qui pourrait être un facteur aggravant si les conditions douces venaient à s'imposer les prochains mois. Une bonne partie des côtes nord de l'Alaska seraient déjà libérées des glaces, ce qui la encore n'est pas inédit, mais doit s'ajouter à tout le reste.

- Les côtes nord du Nuvanut (Canada) présentent également de sérieuses failles, signes d'une grande fragilité de la banquise dans ce secteur. Ici aussi, si pris individuellement ce n'est pas exceptionnel (tout au plus une avance de 2/3 semaines), mis bout à bout du reste c'est assez préoccupant.

- La mer de Baffin (entre Groenland et Canada) a connu l'hiver le plus chaud depuis le début des relevés, ce n'est donc pas étonnant d'y retrouver une banquise qui commence déjà à se fracturer et montrer des signes de grande fragilité. Les conditions de fonte dans ce secteur on environ un mois d'avance, puisque nous sommes dans les conditions normales d'une seconde quinzaine de juin.

A ces cinq zones de fragilité, on peut rajouter que la débacle dans la baie d'Hudson a un peu moins d'un mois d'avance sur la normale. Ce n'est pas exceptionnel étant donné qu'à ce qu'il me semble quasiment toutes les dernières années ont connu des débacles précoces de la baie, mais ce n'est pas forcément banal non plus. Je serais tenté de dire que cela toutefois pas une grande importance, dans la mesure où toute la glace fond tous les ans dans ce secteur et qu'il n'y a aucune surprise à avoir. Contrairemnet aux autres secteurs, qui eux vont dépendre des conditions synoptiques des prochains mois.

Pour la semaine à venir, le froid devrait revenir en force sur Barents et Béring, mais les mers de Laptev et les côtes nord canadiennes devraient connaître des incursions douces significatives pour la saison. Au moins une note optimiste : le "bouchon" de Béring semble avoir sauté, mais il n'y a pas d'incursion d'eaux douces en provenance du Pacifique vers le bassin Arctique (à l'inverse les vents de nord persistants semblent pousser les eaux froides du bassin Arctique vers le Pacifique). Par contre, cela permet à pas mal de glace de dériver et s'évacuer via le détroit de Béring, ce qui n'est pas forcément une bonne chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une première estimation par SEARCH /arcus avec des modèles ne semble pas trop pessimiste... Même si la pente est effrayante il ne faut pas désespérer !

Share this post


Link to post
Share on other sites

mais je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu autant alors même que nous ne sommes pas encore en juin :

arctic.png

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Le problème est que cryosphère utilise plusieurs versions de présentation graphique différentes:- La nouvelle version (la carte que tu présentes) avec une échelle de concentration qui donne du jaune pour 85%, du vert pour 50% et du bleu ciel pour 30%. Le rouge et le magenta ne correspondant qu'à la plage 90 à 100%.

- On peut retrouver l'ancienne présentation en utilisant l'outil de comparaison de cryosphère. Le rouge et le magenta allant de 50 à 100%, le jaune à 40% et le bleu ciel à 20%

Ce qui donne en comparant 2007 à 2010:

deetmp5716.png

Uploaded with ImageShack.us

On retrouve bien les zones de fragilité au 27 mai 2010, mais elles sont moins criantes avec l'ancienne présentation.

On pourrait rajouter une autre zone de fragilité (indirecte): l'enneigement coté asiatique avec une fonte qui a environ une dizaine de jours d'avance par rapport à 2007.

La répartition de ces zones semble confirmer une fragilité globale de la banquise cette année.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une première estimation par SEARCH /arcus avec des modèles ne semble pas trop pessimiste... Même si la pente est effrayante il ne faut pas désespérer !

Tu n'as pas mis le lien mais j'ai trouvé cette prévision: Mon lienhttp://www.arcus.org/search/seaiceoutlook/2010/pre-releasetable1-500x359.gif

On peut même dire très optimiste avec 4,5 M de km2 ( en area ) de minimum prévu pour septembre 2010. Avec l'été 2001 c'est le meilleur englacement depuis 1997.

En se plaçant dans le contexte de tout début avril 2010 cette prévision pouvait paraitre tout à fait réaliste....Au 29 mai il me semble que non!

Pas à cause du déficit actuel ( qui peut toujours être comblé temporairement ) mais en raison de la forte anomalie chaude des mois d'avril et de mai 2010 sur l'Arctique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Tu n'as pas mis le lien mais j'ai trouvé cette prévision: Mon lienhttp://www.arcus.org/search/seaiceoutlook/2010/pre-release

table1-500x359.gif

On peut même dire très optimiste avec 4,5 M de km2 ( en area ) de minimum prévu pour septembre 2010. Avec l'été 2001 c'est le meilleur englacement depuis 1997.

En se plaçant dans le contexte de tout début avril 2010 cette prévision pouvait paraitre tout à fait réaliste....Au 29 mai il me semble que non!

Pas à cause du déficit actuel ( qui peut toujours être comblé temporairement ) mais en raison de la forte anomalie chaude des mois d'avril et de mai 2010 sur l'Arctique.

une faiblesse au large du canada en mer de Beaufort vers le 80° parallèle : ça craque alors qu'on est loin des côtes. C'est étrange que ça fonde en plein océan artique plus que vers les côtes : il ya de l'air supérieur à 0 ° qui circule

http://www.meteoetclimat.com/ext/http://www.ehabich.info/images/synchro/arctic.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

il semble faire plus froid sur l'artique du groenland à l'Alaska

ça s'arrane sur la faiblesse que j'avais remarquée au large en mer de Beaufort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il semble faire plus froid sur l'artique du groenland à l'Alaska

ça s'arrange sur la faiblesse que j'avais remarquée au large en mer de Beaufort.

Oui, tu as raison - mais je doute fort que la température de l'air soit le facteur majeur de fonte. J'ai plutôt tendance à penser que la banquise fond par en dessous et par les côtés, du fait de l'eau de mer - dont la température dépend effectivement en partie de l'air, et en partie des entrées d'eau "chaude" dans le bassin. D'où certainement un effet retard/amortisseur - un bon ensoleillement pendant un jour va chauffer l'eau, qui va agit sur la glace plusieurs jours...Je suis également intimement certain que le fractionnement de la banquise joue un rôle: une surface de glace de 100 km² (donc 10x10 km) a un périmètre, qui est en contact avec l'eau, de 4 x 10 km = 40 km linéaires ; si cette surface est morcelée en 100 morceaux de 1 km², la surface d'échange est de 400 km², la fonte est certainement plus rapide. A ma connaissance on n'a aucune mesure sur le "degré fractal" de la banquise, mais ça joue certainement.

Comme la banquise jeune est plus fine, elle est physiquement plus fragile, et casse plus facilement sous l'action des courants, des vents et des marées, son "degré fractal" est certainement plus important, plus tôt, que la glace ancienne - ce qui augmente son risque de fonte.

Bien que je ne crois pas avoir lu de papier sur l'action respective de l'air et de l'eau de mer, ce serait une explication au paradoxe apparent selon lequel le nombre de jours propice à la fonte semble très stable d'une année sur l'autre (cf le suivi annuel des températures au Nord du 80° sur http://ocean.dmi.dk/arctic/meant80n.uk.php)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Merry la vallée 280m d'alt.

Animation de la banquise de janvier à fin avril.

ICI

Cela permet de comprendre pourquoi il y a des zones de fracture comme vers les îles de la mer de Laptev même sous des températures négatives. Suivant comment ca bouge soit la banquise s'agglutine sur ces iles soit elle se retire... Dommage qu'il y a pas Mai!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de tomber sur ce graphique Area par l'IJIS, je ne me souviens pas qu'on l'aie déjà montré ici ?? (si je me trompe, merci de me PM pour que je l'enlève...)

AMSRE_Sea_Ice_Area.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Sur un site danois, on peut suivre en temps réel les températures moyennes au-dessus du 80°N. Par reconstruction, il y a les températures depuis 1958.

C'est en été où les températures sont les plus stables, et en fait ces dernières années, les anomalies de températures positives sont les plus importantes en automne (avec un fort degré de corrélation avec l'area minimum estival (causes possibles: albedo?/ fonte endothermique?/ englacement exothermique?).

températures arctiques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Bonjour,

Sur un site danois, on peut suivre en temps réel les températures moyennes au-dessus du 80°N. Par reconstruction, il y a les températures depuis 1958.

C'est en été où les températures sont les plus stables, et en fait ces dernières années, les anomalies de températures positives sont les plus importantes en automne (avec un fort degré de corrélation avec l'area minimum estival (causes possibles: albedo?/ fonte endothermique?/ englacement exothermique?).

températures arctiques

merci

on voit que les températures au dessus de 80 °N sont désormais légèrement en dessous de la norme après avril et mai trop chaud.

le deficit de l'area par rapport à sa moyenne va peut-être se réduire car on était arrivé à un déficit de plus de deux fois l'écart-type ce qui a une probabilité de réalisation de 5 %...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Oui, tu as raison - mais je doute fort que la température de l'air soit le facteur majeur de fonte. J'ai plutôt tendance à penser que la banquise fond par en dessous et par les côtés, du fait de l'eau de mer - dont la température dépend effectivement en partie de l'air, et en partie des entrées d'eau "chaude" dans le bassin. D'où certainement un effet retard/amortisseur - un bon ensoleillement pendant un jour va chauffer l'eau, qui va agit sur la glace plusieurs jours...

Je suis également intimement certain que le fractionnement de la banquise joue un rôle: une surface de glace de 100 km² (donc 10x10 km) a un périmètre, qui est en contact avec l'eau, de 4 x 10 km = 40 km linéaires ; si cette surface est morcelée en 100 morceaux de 1 km², la surface d'échange est de 400 km², la fonte est certainement plus rapide. A ma connaissance on n'a aucune mesure sur le "degré fractal" de la banquise, mais ça joue certainement.

Comme la banquise jeune est plus fine, elle est physiquement plus fragile, et casse plus facilement sous l'action des courants, des vents et des marées, son "degré fractal" est certainement plus important, plus tôt, que la glace ancienne - ce qui augmente son risque de fonte.

Bien que je ne crois pas avoir lu de papier sur l'action respective de l'air et de l'eau de mer, ce serait une explication au paradoxe apparent selon lequel le nombre de jours propice à la fonte semble très stable d'une année sur l'autre (cf le suivi annuel des températures au Nord du 80° sur http://ocean.dmi.dk/arctic/meant80n.uk.php)

Bonjour,

je pense que deux facteurs principaux agissent sur la fonte :

**les courants effectivement lorsque ils viennent du Sud comme le gulf stream il est clair que la glace du canada se trouve à la même latitude que le Nord Ecosse et que l'atlantique est c'est à dire Ouest et Nord ouest européen est radouci jusqu'en artique.

** la temperature de l'air à 2 m influencé par celle à 850 HPA et par le soleil qui tape de mars à septembre

mais comme en Hiver, il ya toujours les courants comme le gulf stream ce qui explique le moindre englacement en Islande et autour de la Scandinavie, le plus important facteur reste la température 2 m puisque en Hiver avec les -10 -20/-30 réguliers la glace prend. Je crois que la mer étant salée, il faut -3 °C au minimum pour que la glace prenne. Après les dérives de bloc de glace peuvent la fracturer contre les côtes et retarder l'englacement mais cela semble un facteur moins pertinent pour les zones > 80° N

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Animation de la banquise de janvier à fin avril.

ICI

Cela permet de comprendre pourquoi il y a des zones de fracture comme vers les îles de la mer de Laptev même sous des températures négatives. Suivant comment ca bouge soit la banquise s'agglutine sur ces iles soit elle se retire... Dommage qu'il y a pas Mai!

merci

c'est vrai que près des côtes la glace se fracture parfois sur l'animation. On voit aussi qu'au fil de l'hiver la glace s'épaissit et principalement du Nord Groenland jusqu'au pöle Nord et un peu au-delà. C'est cette glace qui est pluriannuelle et qui s'est bien épaissie qui devrait faire de la résistance cet été.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de tomber sur ce graphique Area par l'IJIS, je ne me souviens pas qu'on l'aie déjà montré ici ?? (si je me trompe, merci de me PM pour que je l'enlève...)

AMSRE_Sea_Ice_Area.png

Ce graphique a déjà été présenté, mais il est toujours bon de le voir actualisé comme ici. On peut constater que, contrairement à la situation d'Avril dernier, l'area est actuellement le plus bas observé en début juin depuis le début des mesures. On est même au dessous la situation de l'année 2007 à la même époque. Le recul relatif est donc impressionnant en moins de deux mois, ce qui parait confirmer la vulnérabilité de plus en plus inquiétante de la banquise face à l'incidence de l'ENSO et à la tendance au réchauffement de l'Arctique.Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce graphique a déjà été présenté, mais il est toujours bon de le voir actualisé comme ici. On peut constater que l'area est actuellement le plus bas observé à cette date depuis le début des mesures. On est même au dessous la situation de l'année 2007...

Alain

c'est même effarant de constater qu'en 1 mois 1/2 (de mi avril à maintenant) on est passé de l'area la plus élevée à l'area la plus basse...la banquise doit être vraiment bien fine ou très fracturée (ou les 2) pour fondre à cette vitesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

C'est vrai qu'on manque d'épaisseur avec un véritable lessivage à la moindre synoptique défavorable, quand c'est en plus récurrent, ça ne pardonne pas, les zones vertes (1/10 à 6/10 en concentration) ne manquent pas sur cette carte:

http://www.aari.ru/odata/_d0015.php?lang=1&mod=0&yy=2010

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est même effarant de constater qu'en 1 mois 1/2 (de mi avril à maintenant) on est passé de l'area la plus élevée à l'area la plus basse...

la banquise doit être vraiment bien fine ou très fracturée (ou les 2) pour fondre à cette vitesse.

Effectivement la banquise est moins épaisse dans des zones qui ont l'habitude de fondre plus tardivement (baie d'Hudson notamment).

Voici les prévisions du service des glaces canadien pour l'évolution de la banquise en été.

Lien vers le document de 36 pages au format pdf:

http://ice-glaces.ec.gc.ca/prods/ARCTIQUE002/20100602000000_ARCTIQUE002_0005009205.pdf

L'effet El Niño de cet année a eu un impact considérable sur le déficit d'englacement du St Laurent au printemps et sur toute la zone arctique canadienne (Hudson et archipel). J'avais déjà anticipé ce problème dans mon précédent post il y a quelques temps.

Dans cette zone les records de date de désenglacement et de fonte seront battus et très largement.

J'avais anticipé une ouverture précoce du passage Nord-Ouest mais celle-ci ne devrait pas avoir lieue car de la vieille glace l'envahira (en provenance de l'archipel).

Je reviens également sur le post de Treize Vents page 31 sur l'épaisseur de la glace au 31 mars sur Mercator où la situation semblait proche de celle de 2009.

On note que l'épaisseur moyenne de la glace est passé de 2,9m à 2,8m soit 10 cm de moins.

La banquise de l'archipel canadien semble moins épaisse de 20 à 30 cm à l'ouest de l'Ellesmere.

Où on est-on aujourd'hui?

http://bulletin.mercator-ocean.fr/images/produits/psy3v2/psy3v2_20100602_22067/ocean/regions/arc/psy3v2_20100602_22067_arc_icethick_n0_t0.gif

3m d'épaisseur moyenne et par rapport à l'année dernière:

http://bulletin.mercator-ocean.fr/html/produits/psy3v2/ocean/regions/bull_ocean_arc_fr.jsp?nom=psy3v2_20090603_21703#ici

3m10 d'épaisseur moyenne. Toujours le même différentiel de 10 cm en moins avec la même zone de l'archipel canadien à l'Ouest de l'Ellesmere en déficit plus prononcé de 20-30 cm.

Voilà une information importante qu'il convient de continuer à suivre, pour information au 4 juin 2008 on avait 3,2m d'épaisseur moyenne et bien plus d'épaisseur de banquise au large de l'ouest Ellesmere.

Au rythme de 10 cm d'épaisseur de banquise en moins par an, que restera-t-il d'ici dix ans de la banquise en fin d'été?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ARCUS a lancé un appel général à soumission de prévisions pour l'évolution de la banquise arctique, quelle que soit la méthode de "prévision", sans limitations sur les références des auteurs semble-t'il...

C'est l'occasion pour tous de participer - verrons-nous les habituels ronchons, style "bah ils sont trop nuls" ou "je l'avais bien dit" saisir cette occasion ? On pourrait même le faire sur le présent forum (avec l'accord des modos / voire sur un nouveau topic avec pré-validation ?), pour pas se taper la honte planétaire...

**************

The Study of Environmental Arctic Change (SEARCH) Sea Ice Outlook (SIO)

organizers are now soliciting pan-arctic and regional outlooks for the

first SIO monthly report of the 2010 season, to be released in June

(based on May data).

The extended submission deadline for the first report is Saturday, 12 June

2010. Guidelines for submitting a pan-arctic or regional outlook are

included below.

We encourage anyone interested in arctic sea ice to participate in the

Sea Ice Outlook for summer 2010. The Outlook is not a formal forecasting

system, but a forum to discuss ideas and the various factors that

influence sea ice. Submissions are valued for their concepts, not their

numerical scores. Personal opinions are as important as model results.

Send us your ideas about the coming season by submitting an Outlook.

SUBMITTING A PAN-ARCTIC OUTLOOK

Pan-arctic Outlook contributions should include:

1. Extent Projection

Provide a sea ice projection for the September monthly mean arctic sea

ice extent (in million square kilometers). For reference, the arctic sea

ice monthly mean extent for September 2009 was 5.36 million square

kilometers, the third lowest in the satellite record.

2. Methods / Techniques

Provide the type of estimate (heuristic, statistical, ice-ocean model

ensemble runs, etc.).

3. Rationale

Include a short paragraph on the physical rationale for the estimate.

4. Executive Summary

Provide a short paragraph that summarizes your outlook contribution in

two or three sentences.

Outlook submissions should be sent via email, with the word OUTLOOK in

the subject line, to:

Jim Overland

Email: james.e.overland@noaa.gov

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'extent de la banquise est en chute libre, c'est la superficie jamais observer depuis le début des mesure.

OK, mais le record précédent à cette époque datait de 2006, où finalement la fonte avait été plutot faible par rapport à la moyenne des dix dernières années.. il n'y a manifestement pas de corrélation évidente entre extent ou area debut juin et septembre. Y a un post de Steven Goddard sur WUWT qui propose de prendre l'épaisseur moyenne plutot que l'extent, mais il reconnait aussi que ce n'est pas non plus 100 % fiable ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK, mais le record précédent à cette époque datait de 2006, où finalement la fonte avait été plutot faible par rapport à la moyenne des dix dernières années.. il n'y a manifestement pas de corrélation évidente entre extent ou area debut juin et septembre. Y a un post de Steven Goddard sur WUWT qui propose de prendre l'épaisseur moyenne plutot que l'extent, mais il reconnait aussi que ce n'est pas non plus 100 % fiable ...

Oui mais regarde la différence qu'il y a entre avril 2006 et avril 2009! A cette date l'extent de 2009 était supérieur d'un million de km2! default_pinch.gif

Actuellement la fonte (extent) a 11 jours d'avance par rapport à 2009, 7 jours par rapport à 2007 et 4 par rapport à 2006.

Du côté du mercator l'indicateur n'est pas au beau fixe :

psy3v2_20100602_22067_arc_icethick_n0_t0.gif

psy3v2_20090603_21703_arc_icethick_n0_t0.gif

psy3v2_20080604_21339_arc_icethick_n0_t0.gif

La différence 2010/2008 est pour le moins assez inquiétante... default_whistling.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le bulletin des glaces du NSIDC de juin est paru, http://nsidc.org/arcticseaicenews/ (synthèse sur la situation au 31 mai)

Rapide synthèse:

- les températures de l'air en Mai en arctique sont restées au-dessus de la moyenne de 2 à 5°C

- rapide fonte de l'extent

- fin mai, l'extent était proche du record (bas) de 2006.

- surface moyenne en Main, 13,1 mkm, soit 500.000 km² au-dessous de la moyenne de 1979 à 2000.

- Perte moyenne d'extent de -68.000 km² / jour, contre une moyenne de perte quotidienne en mai de -46.000 km² - c'est la perte de surface la plus importante de l'ère des satellites. Cependant la surface moyenne de mai est relativement élevée et classe le mois au 9eme rang.

"Il est encore néanmoins trop tôt pour dire si l'extent Arctique atteindra un autre record cette année - cela dépendra de la météo et des vents durant les prochains mois"

Je vous encourage à lire le bulletin, il y a plein d'autres choses, dont un petit topo sur l'état des polynies.

***************

Ma modeste expérience, depuis 5 ans que je m'use les yeux sur ces courbes, est qu'effectivement les impressionnantes courbes actuelles ne présagent pas du futur - je n'ai jamais vu la courbe NSIDC ou JAXA se prolonger selon sa pente ni suivre les courbes précédentes, elle peut encore "revenir" dans le paquet.

La situation du volume me semble plus inquiétante - tous les blogs des expés cet hivers racontaient la même chose, glace très fine, passages à tracers, chutes dans l'eau... C'est la deuxième année que toutes les expés partaient avec des combinaisons de "nage" (enfin, barbotage...), et aucune n'aurait pu s'en passer.

Le premier jeu de prévisions/prédictions du SEARCH ne va pas tarder à sortir, les abonnés à la liste ARCUS ont reçu un premier jet (je peux le faire suivre, demandez par PM). Vous pouvez encore fournir vos prévisions !

Quant à moi, je n'en sais rien... au doigt mouillé, aucune valeur entre 3,2 millions et 5 millions de km² ne me surprendra (oui, je sais, il y a de la marge!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Projet ICESCAPE : la NASA conduit du 15 juin au 21 juillet une grosse campagne en Arctique, à bord du brise-glace Healy, avec 43 scientifiques à bord. L'expédition tient un blog, ce sera certainement intéressant quant à l'épaisseur des glaces... L'itinéraire est Alaska (Dutch Harbor) / Bering / mer de Beaufort / Alaska (Seward).

L'expédition aura à nouveau lieu en 2011.

Site de l'expédition - Blog de l'expé

Egalement un article sur RFI.

Update : site du brise-glace - situation, images de la webcam de la passerelle - ce sera intéressant de voir l'arrivée en Arctique, pour l'instant c'est libre de glaces (mais ils sont encore bas)

20100609-1601.jpeg

Situation relevée sur la carte Earth:

Time: Jun 8 2010 16:30:00

Position: Lon: -165.291568333 ° Lat: 52.2835533333 °

[from: posnav-$INGGA]

Wind: 3.30 knots @ 32.90 ° T

Air Temperature: 6.14 ° C

Relative Humidity: 94.60 %

Atmospheric Pressure: 1010.69 mb

Precipitation: mm

Sea Surface Temperature: 7.404 ° (7.603 ° C)

Salinity: 32.501 PSU

Speed of Sound: 1477.86 m/s

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Il va peut-être falloir que cela se calme default_huh.png

banquise1.png

banquise2.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il va peut-être falloir que cela se calme huh.gif

ça commence à faire sérieusement peur, non ? Jamais il n'y a eu autant de mer libre au solstice d'été, normalement la décroissance en juin est assez similaire d'une année à l'autre... mais là... la glace fond 15% plus vite qu'elle ne l'a jamais fait depuis le début des mesures ! Qu'est ce qui pourrait arrêter ça ? Parce qu'on est au maximum d'irradiation, et ça doit faire un bon paquet de Joule en plus absorbé par la mer libre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...