Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Prévision GFS de la Tm pour J+6 à J+10

http://www.wofrance....&WMO=&PERIOD=52

Ca nous fait donc de façon assez probable du -2°C sur le nord-Québec.

La normale à cette période c'est du -20 à -25°C. default_crying.gif

Comment voulez-vous que la banquise avance normalement...

En baie de Hudson on est à peine à 60% de ce qu'on avait fin décembre 2009.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce qu'il faut espérer un retour à un englacement normal ?

Espérer je ne sais pas, mais s'attendre à un englacement dit "normal" - total - de la bais d'Hudson oui, c'est une question de semaines

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah tu parles de la seule baie d'Hudson. Oui on peut penser quand même qu'elle va finir par s'englacer totalement, un jour. Sinon ce serait vraiment grave.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah tu parles de la seule baie d'Hudson. Oui on peut penser quand même qu'elle va finir par s'englacer totalement, un jour. Sinon ce serait vraiment grave.

Oui je parlais de la baie d'Hudson.

Mais comme le déficit d'englacement se situe pour moitié dans la baie d'Hudson, on peut s'attendre à une diminution importante du déficit global courant janvier, avec l'englacement total de la baie qui va bien finir par se produire.

Ce qui n'enlève rien au côté exceptionnel de la situation actuelle, au premier janvier, la baie est très loin d'être gelée sur toute son étendue, une conséquence des ahurissantes anomalies chaudes sur le Nord du Canada depuis de nombreuses semaines

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Oui je parlais de la baie d'Hudson.

Mais comme le déficit d'englacement se situe pour moitié dans la baie d'Hudson, on peut s'attendre à une diminution importante du déficit global courant janvier, avec l'englacement total de la baie qui va bien finir par se produire.

Ce qui n'enlève rien au côté exceptionnel de la situation actuelle, au premier janvier, la baie est très loin d'être gelée sur toute son étendue, une conséquence des ahurissantes anomalies chaudes sur le Nord du Canada depuis de nombreuses semaines

Voici un lien concernant le bilan climatique au canada en 2010, certains chapitres traitant de la faiblesse de l'englacement notamment sur la cote Est ainsi que de l'arctique

http://www.ec.gc.ca/meteo-weather/default.asp?lang=Fr&n=53E29740-1#toc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici un lien concernant le bilan climatique au canada en 2010, certains chapitres traitant de la faiblesse de l'englacement notamment sur la cote Est ainsi que de l'arctique

http://www.ec.gc.ca/meteo-weather/default.asp?lang=Fr&n=53E29740-1#toc

c'est quand même intéressant la méthodologie de cette article. On a une liste d'évènements de nature très variées : la température chaude, la température froide, la pluie, la sécheresse, des tempêtes, la neige, la glace de mer, le soleil, l'absence de soleil, les feux de forêts... . On a des critères également variés d'estimation : l'intensité, la date, la fréquence... Enfin on a un certains nombres de régions : il y a 10 provinces et 3 territoires au canada, mais on peut aussi avoir des régions géographiques plus fines (par exemple une inondation peut etre assez locale).Si on multiplie tous ces nombres, on doit facilement arriver à quelques milliers de combinaisons possibles : la date des pluies au Manitoba, les tempêtes de neige dans la prairie, la fréquence des feux en Colombie Britannique (bon ok peut pas y avoir de feux dans la banquise...). Mais n'empêche : SUPPOSONS (je dis bien SUPPOSONS) que les années soient toutes statistiquement les mêmes avec des fluctuations aléatoires, combien de records de plus de 100 ans seraient battus une année NORMALE , avec 2000 critères ? ben oui .. vingt - puisque évidemment les dates des années ou chaque critère a eu son maximum sur 100 ans sont répartis aléatoirement sur chaque année. Et vingt evènements exceptionnels, on remplit facilement une page de journaux de catastrophes. Evidemment sur le monde entier on a bien plus d'évènements possibles , donc le nombre de records potentiellement battus est encore plus grands.

Tout ça pour dire qu'il faut etre extremement prudent quand on fait une liste de records, si on n'a pas soigneusement défini au départ (et pas après avoir connu le résultat comme c'est hélas généralement le cas) l'ensemble de potentialités qu'on étudiait - je vois nulle part ça précisé en liminaire. Ce n'est pas innocent - c'est par exemple bien connu que les soi-disants succès des prédictions astrologiques reposent en réalité sur l'étendue inconnue de l'ensemble des évènements qu'ils sont censés prédire. Je rappelle juste ça en passant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

c'est quand même intéressant la méthodologie de cette article. On a une liste d'évènements de nature très variées : la température chaude, la température froide, la pluie, la sécheresse, des tempêtes, la neige, la glace de mer, le soleil, l'absence de soleil, les feux de forêts... . On a des critères également variés d'estimation : l'intensité, la date, la fréquence... Enfin on a un certains nombres de régions : il y a 10 provinces et 3 territoires au canada, mais on peut aussi avoir des régions géographiques plus fines (par exemple une inondation peut etre assez locale).

Si on multiplie tous ces nombres, on doit facilement arriver à quelques milliers de combinaisons possibles : la date des pluies au Manitoba, les tempêtes de neige dans la prairie, la fréquence des feux en Colombie Britannique (bon ok peut pas y avoir de feux dans la banquise...). Mais n'empêche : SUPPOSONS (je dis bien SUPPOSONS) que les années soient toutes statistiquement les mêmes avec des fluctuations aléatoires, combien de records de plus de 100 ans seraient battus une année NORMALE , avec 2000 critères ? ben oui .. vingt - puisque évidemment les dates des années ou chaque critère a eu son maximum sur 100 ans sont répartis aléatoirement sur chaque année. Et vingt evènements exceptionnels, on remplit facilement une page de journaux de catastrophes. Evidemment sur le monde entier on a bien plus d'évènements possibles , donc le nombre de records potentiellement battus est encore plus grands.

Tout ça pour dire qu'il faut etre extremement prudent quand on fait une liste de records, si on n'a pas soigneusement défini au départ (et pas après avoir connu le résultat comme c'est hélas généralement le cas) l'ensemble de potentialités qu'on étudiait - je vois nulle part ça précisé en liminaire. Ce n'est pas innocent - c'est par exemple bien connu que les soi-disants succès des prédictions astrologiques reposent en réalité sur l'étendue inconnue de l'ensemble des évènements qu'ils sont censés prédire. Je rappelle juste ça en passant.

Je n'ai pas mis ce lien pour tous les evenements recensés! il va de soi que plus tu mets de criteres, plus tu as de chance de battre un record!

dans mon esprit comme on est dans le suivi de l'englacement, je pensais que l'on ne regarderait que les 2 paragraphes liés à cela! pas la peine de commenter le reste, ce n'est pas sa place ici

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

l'anomalie douce se poursuit sur EST canada et sud-ouest Gronendland, cela pèse sur l'englacement de cette région mais cela n'aura pas d'incidence sur la surface de l'area pour l'été 2011

En effet,

l'ensemble du bassin artique est désormais soumis à des températures entre -20 et -30 °C au sol, ce qui n'était pas arrivé depuis le début de l'hiver. C'est une bonne nouvelle pour l'épaisseur de la glace. Le fait que la baie d'Hudson ne soit pas encore complètement englacée n'a pas d'incidende pour la résistance à la fonte de la banquise en été puisque cette zone fond vite en été

c'est dans un cercle au-dessus de 75 °N que les conditions meteo doivent être froides et c'est le cas.

au dessus de 80 ° N nous sommes même repassés en dessous des normales de temperatures cf p 44.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé mais sur les dernières semaines, le réchauffement canadien est très marqué jusqu'à 80-85N. Il est maximal à 75N. Même si la (petite) zone au-dessus de 85N se réchauffe moins, on ne peut pas se contenter de çà.

Il est sûr qu'à cette période on ne peut pas tirer de conclusions pour l'été futur. Mais c'est un sacré test qui se prépare quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Mais c'est un sacré test qui se prépare quand même.

Je ne suis pas convaincu que l'année prochaine sera davantage un "test" que les autres ; on sait qu'on a une tendance de fond à avoir une banquise de plus en plus fragile et mince en sortie d'hiver donc cette année n'aura probablement pas grand chose de plus que les années précédentes sur cet aspect.

Les courbes de l'area et de l'extent sont il est vrai assez désastreuses alors que vient de débuter l'hiver arctique (qui va du 01/01 au 31/03), mais cela n'est pas forcément représentatif des conditions de sortie d'hiver : l'an dernier l'extent était le plus faible jamais observé au 01/01, il était l'un des plus élevés de la décennie à la sortie au mois de mars. L'essentiel du retard est d'ailleurs cumulé, comme l'a signalé Tomar, sur des zones qui finiront pas être prises tôt ou tard.

Ce qui sera intéressant, ce sera par contre de regarder si les conditions actuelles de faiblesse extrême du vortex perdureront au printemps, et si elles se concrétiseront par une nouvelle saison d'advections chaudes massives jusqu'au bassin arctique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on regarde les projections de GFS pour la semaine à venir, ce n'est pas fameux, avec le vortex qui se ferait grignoter cette fois-ci à l'opposé de nous vers la mer de Béring. Du coup même si vers chez nous le blocage s'est effondré, l'englacement général risque d'avoir du mal à grimper...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

On le voit pas sur cryosphère mais, la banquise est jolie ces temps ci du coté du spitz, la côte ouest est rarement si bien englacée:

Oui c'est exact, çà ne compense pas le deficit en mer de Baffin et maintenant aussi du coté de Bering.L'anomalie d'area n'arrive toujours pas à se reduire, toujours de l'odre de 1.1 à 1.2 Mkm².

Par hasard, quelqu'un aurait il des nouvelles du sattelite qui avait été lancé debut 2010 et qui etait prevu pour mesurer l'epaisseur de la banquise??

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

Bonsoir

cryosphére-today bug en ce moment default_confused1.gif car l'écart d'area à la normal augmente de nouveau malgrés des conditions plus favorable pour l'englacement, avons nous une explication default_confused1.gif la situation va redevenir normal d'ici fin mars default_confused1.gif beaucoup de questions pour relancer ce topic.default_rolleyes.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Bonsoir

cryosphére-today bug en ce moment default_confused1.gif car l'écart d'area à la normal augmente de nouveau malgrés des conditions plus favorable pour l'englacement, avons nous une explication default_confused1.gif la situation va redevenir normal d'ici fin mars default_confused1.gif beaucoup de questions pour relancer ce topic.default_rolleyes.gif

Un bug tu penses??? pas si sur, le deficit ne cesse de croitre en mer de Baffin ainsi qu'en mer d'Okhotsk, quelques petites baisses à droite à gauche font que le deficit global se maintient à un niveau exceptionnellement élevé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

Ca ne s'arrange pas pour la banquise du pôle nord, qui reste à un niveau bas record.

Mais ce n'est pas forcément indicatif de la suite.

Pour mémoire, l'an passé à la même époque le niveau d'englacement était presque aussi bas, et 3 mois après la banquise avait récupéré et son étendue atteignait des niveaux pas vus depuis de longues années.

De même pour le niveau estival rien n'est joué, le maximum de mars 2006 était le plus bas depuis 1979 au moins, alors que le minimum estival n'est pas descendu très bas cette même année.

Le niveau du minimum estival dépendra aussi (en plus des synoptiques estivales bien sur) de la proportion de glace pluriannuelle présente dans la banquise dans quelques mois. Et là par sûr que la synoptique de GA des premières semaines d'hiver auront été très favorable : flux d'ouest au nord du Groenland et de nord à l'est du Groenland, ce qui a dû faire glisser vers l'Atlantique les glaces épaisses qui s'accumulent au nord de la grande île. En ce moment, la reconcentration du vortex vers le pôle devrait favoriser la formation d'une plus grande épaisseur de glace. A voir.

Par contre, caractéristique et nouveauté de cette année par rapport aux 2/3 hivers précédents, le pôle sud aussi est déficitaire, et de plus en plus.

A ce rythme, on pourrait bientôt dépasser le record du plus faible englacement global depuis 1979.

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/global.daily.ice.area.withtrend.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca y est c'est fait.

Pour cryosphere aujourd'hui, l'aire totale de la banquise (nord et sud) est la plus faible jamais enregistrée depuis 32 ans (le début des mesures) :

global.daily.ice.area.withtrend.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca y est, c'est fait

La baie de Hudson est entièrement glacée excl.gif

Par contre, c'est poussif entre Groenland et Terre-Neuve.

A peu près normal en mer de Bering.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Petit point de la situation au pole/

l'anomalie négative reste toujours tres marquée malgré le retour de conditions plus favorables

nous suivons actuellement a peu près les valeurs de l'an dernier à la meme époque.

Il faudra surveiller maintenant si la période de fonte démarre tardivement comme l'an dernier (debut avril) ou de maniere plus classique (mi mars)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Merry la vallée 280m d'alt.

A noter, une situation très favorable du coté du Spitzerg où sur cette webcam cela faisait plusieurs années que ca n'avait pas gelé...

rad973FE.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça va pas trop mal aussi du coté de nord de l'Alaska http://seaice.alaska.edu/gi/

C'est vrai que la Scandinavie a un hiver correct, du Finnmark jusqu'au régions polaires (Svalbard, Jan mayen, Ny Âlesund), ça se passe plutôt bien http://www.jan-mayen.no/

http://www.kingsbay.no/

Des températures autour de -20 régulièrement, sauf près des côtes, pas mal de neige cette année sur Tromso, Hammerfest http://www1.fikas.no/webkamera.523826-83440.html

Le Groenland a un peu moins chaud http://www.summitcamp.org/status/webcam/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris (Jourdain)

J'aurais besoin de données de TSM et de couverture de glaces pour la région du Pacifique très Nord (mers de Béring et des Tchouktches).

Auriez vous une idées de site internet mettant à disposition ce genre de données ?

Le mieux serait des cartes journalières.

Sinon, la région visée est précise, mais je peux me contenter de cartes globales (HN). Je sais que le site de cryosphère fait ça mais j'aimerais aussi les TSM.

Merci et désolé pour le HS.

François

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

Nous y voilà. Si on ne parle pas de débacle, l'embacle est bel et bien finie. Les surfaces d'Area et d'Extent sont vraiment tout en bas des historiques de relevés.

Question : la Baltique s'est sacrément englacée ces 10 derniers jours, donc on a déjà perdu des surfaces quelque part ailleurs non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Nous y voilà. Si on ne parle pas de débacle, l'embacle est bel et bien finie. Les surfaces d'Area et d'Extent sont vraiment tout en bas des historiques de relevés.

Question : la Baltique s'est sacrément englacée ces 10 derniers jours, donc on a déjà perdu des surfaces quelque part ailleurs non ?

Je voulais faire un point debut mars mais tu m'as devancé! l'embacle n'est peut etre pas encore tout à fait terminé, en moyenne la date médiane est aux alentours du 10 mars, mais à moins de retrouver une stuation comme l'an dernier (l'embacle avait duré jusqu'à la fin mars), on devrait effectivement avoir une des plus faibles faibles (voire la plus faible) valeur d'area depuis 30 ans!Ceci ne présage en rien de ce qu'il va se passé au printemps et été mais il est clair que la réccurence de pulsions douces au pole avec des flux méridiens cet hiver aura surement de lourdes conséquences si les records de fonte observées depuis 2007 sont encore d'actualités cette année.

D'autant plus que l'an dernier, de bonnes quantités de glace pluri-annuelles(donc plus épaisse) ont disparu.

Il semblerait que les pulsions douces vers Béring soit encore d'actualité les prochains jours.

si quelqu'un a un lien sur le volume global de glace je suis preneur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...