Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Belles cartes, tu trouves ça où ?

Sinon, en effet, assez flippant les températures de l'eau en mer de Laptev et de Kara...c'est pas près de se ré-englacer dans le secteur!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comparé à la pause de l'année dernière à la même époque, on est en avance (question fonte) de 0.5 millions km² sur l'area pour un total de 3.5 millions km².

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Personne ne me répond... ? default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

Heu... C'est quoi la question ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint Leu La Foret (95), altitude 70 mètre.

Je suis très très en retard (et je m'en excuse), mais est-ce-que cela aurait un lien avec la concentration du vortex polaire sur un plan annuel default_confused1.gif

Merci d'avance default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Personne ne me répond... ? default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

Heu... C'est quoi la question ?

Ca question est un peu plus haut il suffit de lever la tète default_rolleyes.gifPhil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bastia - Montesoro [Alt.: 56m] / Nice Ouest (06)

Heu... C'est quoi la question ?

La voilà : default_flowers.gif

Je suis très très en retard (et je m'en excuse), mais est-ce-que cela aurait un lien avec la concentration du vortex polaire sur un plan annuel

Merci d'avance

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Ouaip, mais je n'ai pas compris la question en fait... Qui est "cela" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Belles cartes, tu trouves ça où ?

Sinon, en effet, assez flippant les températures de l'eau en mer de Laptev et de Kara...c'est pas près de se ré-englacer dans le secteur!

Sûr que vues comme cela, ces anomalies sont impressionnantes, mais la baisse peut être assez rapide également... C'est une chose que l'on ne peut assurer dans la mesure où l'on ne sait pas quelles sont les anomalies dans la colonne d'eau globale, mais avec la nuit polaire qui se mettra en place progressivement dans 4 semaines les températures vont inexorablement chuter sur la zone et contribuer à résorber l'anomalie thermique positive enregistrée actuellement.

Alors oui, comme tu le dis, ça va retarder l’embâcle de la zone, mais je ne suis pas certain que ce soit énorme en terme de durée default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

"Time will tell..." default_flowers.gif

Ouaip, mais je n'ai pas compris la question en fait... Qui est "cela" ?

Je crois que le "cela" est "l'état actuel de fractionnement de la banquise" default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Et la réponse - en tout cas la mienne - est que le lien doit exister entre l'état de concentration du Vortex Polaire et l'état de la banquise Polaire.

Cependant, je ne suis pas certain que lors du minima de 2007, nous ayons connu des saisons marquées par un Vortex très déconcentré à l'image de ce que nous avons connu ces derniers temps. Si le lien existe, il doit être très complexe default_online2long.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

La résorption des anomalies peut évidemment être rapide, et je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait qu'il faut connaître mieux la colonne d'eau pour connaître l'importance de ces anomalies. Cela représente cependant d'énormes quantités d'énergies qui ne peuvent que contribuer à déséquilibrer l'Arctique.

Si le cela est l'état de fractionnement de la banquise, yep évidemment cela a un lien avec la concentration du vortex. En 2007, comme début 2010 ou un bon bout de temps de 2011, la situation a été marqué par la présence d'un anticyclone polaire. Comme je le disais tantôt, cela a sans doute un lien avec l'amincissement de la banquise et un réchauffement de la colonne atmosphérique en conséquence ; ainsi que du refroidissement stratosphérique. Il y a sans doute d'autres éléments en jeu, mais l'évolution de l'Arctique ces derniers temps n'a pas encore fini de révéler tous ces secrets si je puis dire. Cela ne favorise en tout cas pas la dispersion de la banquise, et l'éclatement du pack s'est fait à l’occasion de période où le vortex polaire était un peu plus concentré, tôt (Mai) dans la saison en 2007, tard (mi et fin Juillet) dans la saison pour 2011, et dès début Juillet en 2010.

Si on mesure le fractionnement de la banquise de manière très basique avec la différence entre area et extent en km², on voit nettement que la banquise est bien plus d'une seule pièce en Hiver qu'en Été.

clipboard01ag.jpg

Mais la variabilité annuelle et interannuelle dépend d'autres facteurs, tel que l'épaisseur de la banquise.

http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.1175/1520-0442%282002%29015%3C2648%3AROSITT%3E2.0.CO%3B2

Share this post


Link to post
Share on other sites

en cette fin août, on approche dangereusement des 3 millions de km² d'area. le déficit est proche des 2 millions de km².

seaice.recent.arctic.png

on peut voir également que les passages du nord-est et du nord-ouest sont parfaitement navigables.

arctic.seaice.color.000.png

il est en outre peu probable, au vu des grosses zones fragiles sur cette image sat, que la banquise se stabilise de suite, surtout que le vortex n'est toujours pas recentré, et les entrées douces sont toujours d'actualité jusqu'au pôle :

Rnz500m1.gif

Rnt850m1.gif

GFS voit le froid commencer à se reconstituer à partir du 31 août / 1er sptembre, avec un vortex toujours éclaté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

En extent aussi on est très bas.

amsreseaiceextentl.png

Au jour d'aujourd'hui, l'extension de la banquise tant en extent qu'en area est déjà l'une des 4 plus faibles, puisque les niveaux de 2005 et 2009 sont déjà passés.

Le niveau de 2007 est de l'ordre de 4.25 millions de km² pour l'extent et 2.9 millions de km² pour l'area. Cela reste donc jouable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Histoire d'avoir du coup fait le tour des courbes, je rajoute celle de l'area selon IARC-JAXA :

AMSRE_Sea_Ice_Area.png

Pas glorieux. default_pinch.gif

On aura très certainement un automne à nouveau très doux dans le bassin arctique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maintenant se sont les zones de flux qui risquent de faire la différence:

Celle qui vient de se produire a du avoir un impact très limité.

Rhavn00120110823.png

L'air chaud de basse couche ayant circulé dans le sens archipel canadien - banquise pluriannuelle puis seulement de manière atténuée sur la banquise fragilisée.

Un rail chaud équivalent se produisant dans le sens Sibérie - Mer de Laptev (et son anomalie chaude actuelle) puis vers le pôle pourrait attaquer directement la zone faible de la banquise. Et faire des dégâts évidents surtout dans la durée.

Même chose en face de la trouée de Béring.

Le CEP propose cette situation à 144h (image temporaire)

Recmnh1441.gif

A surveiller si elle devait se prolonger dans le temps

Ensuite viendra le tour des premières tempêtes avec la aussi une problématique de positionnement des flux.

Pour l'area 2011 il faudra certainement une situation extrêmement favorable pour ne pas battre 2007.

Pour l'extent il reste beaucoup à faire et il faudra peut-être combiner de la fonte et de la reconcentration du pack.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cherbourg-L'aigle

Honnêtement, je suis peu étonné de voir la courbe très proche de 2007. Il faut dire que le vortex polaire de cette hiver, à été très mal menée, avec de puissantes advections chaudes. Et d'ailleurs, cette situation à plus ou moins perdurer au printemps ainsi que cette été. Donc, quoi de plus normal ?

default_flowers.gifdefault_clover.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Pour abonder dans le sens de Treizevents, les grosses anomalies positives des SSTs se maintiennent, même si elles comment à se résorber.

satanomarcd00e.png

satsstarcd00.png

Cela ne m'étonnerait même pas qu'on est un polynia en mer de Laptev durant l'Automne.

D'après l'AMSRE-E, on est passé sous le niveau de 2007 ce 26 Août :

iceextn.png

Et d'après l'Université de l'Illinois, l'area est quasiment au même niveau que 2007, avec le record de 2010 déjà battu et celui de 2008 bien proche de l'être :

clipboard01uv.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

la fonte de 2007 semble de plus en plus un évènement extreme , qui met peut etre un certain temps à "cicatriser"

Et oui......

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

C'est pour cela qu'on bat des records et que la tendance plonge un peu plus à chaque fois. Si c'était "cicatriser", de un la meilleur régression à travers les extensions mensuelles ne serait pas une polynomiale, de deux on ne serait pas là à voir le record de 2007 sur le point d'être battu. De plus, cela néglige une bonne autre moitié de l'année où le précédent record de 2006 du mois de Mars à été battu par 2011. De plus, cela n'explique pas d'où sortent des tendances comme hausse des OLRs, hausse du géopotentiel 500 hpa, hausse des températures à 850 hPa,... De plus, cela néglige la perte de volume de la banquise, et la perte de banquise âgée, et qui ne repose pas que sur de la modélisation. De plus, cela prouve un total manque de recul de considérer un événement comme "extrême" sans attendre de voir si il va se reproduire. De plus, cela part d'une réalité tangible qu'il n'y a pas que les forçages anthropiques dans le système, pour sous entendre assez fortement que les forçages naturels sont prépondérants, sans prouver quoi que soit. De plus, cela néglige un nombres d'études qui montrent que la banquise est au plus bas depuis l'Holocène.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Visuellement ce n'est pas évident qu'on est proche de 2007. En 2007, il y avait une perte énorme côté Pacifique, assez choquante et on était plus dans les normes côté atlantique. Cette année, on perd de façon plus symétrique, la banquise se faisant raboter de tout côté. Notamment dans les îles extrême nord du Canada qui ont normalement sur leur face nord une réserve de glace épaisse un peu plus ancienne qui là est franchement affaiblie.

Etant donnée l'épaisseur vraiment faible, il faut se méfier d'une prolongation significative de la fonte.

Illustration

http://igloo.atmos.u...8&sd=22&sy=2011

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Je me suis fais la même réflexe aussi... default_whistling.gif

Cela se voit aussi à travers l'ouverture des deux passages, très précoces tous les deux et qui seront sans doute rester navigables 1 ou 2 mois cette année.

Dans l'Arctique Canadien, la situation est comparable à celle de 2008, c'est à dire qu'il ne reste pas grand chose..

carsdttcsod196820110820.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'après cryosphère, l'area de la banquise arctique est passée sous les 3 millions de km², avec 2,94 Mkm².

le déficit dépasse les 2 Mkm².

le record de 2007 n'est pas loin...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Bon, il reste encore plusieurs semaines pendant lesquelles ils peut encore se passer bien des choses, mais je pense maintenant que l'on peut faire le constat que le minimum de 2011 sera probablement similaire à celui de 2007. J'emploie le terme "similaire", car selon les données et leurs sources on aura vraisemblablement quelques discordances (2011 un peu au dessus de 2007 sur tel graphique de l'extent, un peu en dessous sur tel autre de l'area, par exemple selon cette source l'extent est moins bas qu'en 2008 à la même date, mais elle est à mon goût trop isolée pour être crédible, même si certains pourraient la trouver à l'inverse miraculeusement plus crédible que toutes les autres...), qui ne permettront pas de trancher de manière définitive. L'essentiel ne sera de toute façon pas la.

C'est sous réserve, bien entendu, que la débâcle ne s'arrête pas subitement les prochains jours avec même une reprise précoce de la banquise, ou qu'au contraire on n'ait pas une accélération temporaire sous effet d'une dernière pulsion douce de fin de saison. L'un comme l'autre ne sont pas impossible, mais ce ne sont pas les options les plus probables.

Ce qui me semble intéressant à retenir :

- Dans l'ensemble, les fontes de 2007 et 2011, si elles ont débouché sur des minimums qui seront probablement assez proches, auront été assez différentes dans leurs mécanismes. En 2007, l'essentiel de la fonte s'est produit par le dessous, du fait d'une incursion exceptionnelle d'eaux plus douces par le détroit de Béring, alors que cette année la fonte s'est faite essentiellement par le dessus. Là où ce sont donc des incursions douces maritimes qui ont le plus contribué au minimum de 2007, ce sont à l'inverse des incursions douces atmosphériques qui ont été prépondérantes pour celui de 2011. Enfin, pour beaucoup cela sera bien anecdotique ("causes différentes, même effets"), mais cela me paraissait suffisamment intéressant pour être signalé.

- De manière plus générale, le minimum de 2011 risque bien d'emporter avec lui les thèses qui soutenaient que 2007 n'avait été qu'un phénomène ponctuel isolé, lié à la variabilité climatique, et que depuis nous étions dans une phase de réparation plus ou moins lente (cf les débats qui s'étaient tenus très régulièrement sur ce topic, il suffit de remonter un peu en arrière). Je me garderais bien d'en tirer des conclusions pour l'avenir, je note seulement que l'option d'une reprise lente mais continue après le creux de 2007 a pris du plomb dans l'aile. Ne nions pas pour autant qu'il a véritablement eu une "rupture" de cycle après 2007, c'est particulièrement flagrant sur les courbes d'area de cryosphère. Je fais seulement remarquer que l'année 2011 aura bien davantage confirmé la tendance rouge que la tendance verte, sur ce graphique.

- Et histoire de parler d'un élément qui avait été au premier plan des débats en 2009, à peine évoqué en 2010, et complètement oublié en 2011, les prévisions du minimum semblent, en l'état actuel des choses, assez bien en phase avec les observations. La moyenne des scénarios tournait autour de 4,7 millions de km² d'extent dans les premiers jets de juin, ramenée à 4,6 millions de km² en moyenne dans les scénarios de juillet et d'août. Sachant que l'on arrive à 4,9 millions de km² selon le NSIDC (organisme de référence pour la vérification de ces prévisions - précision supplémentaire, les valeurs prévues ne portent pas sur le minimum strict, mais sur la moyenne mensuelle de septembre), on devrait être assez proche de la moyenne des scénarios. Bon, vous me direz, cela n'a pas une importance capitale, c'est même bien anecdotique, mais je tenais à le faire remarquer car les années précédentes les valeurs observées avaient été bien moins proches de ce qui était initialement attendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cherbourg-L'aigle

Je suis d'accord avec TreizeVents sur son analyse, il y a rien à redire. Sauf que pour moi, je suis positif. C'est vrai, l'homme à tendance à être d'un pessimiste extrême quand il ne connait pas quelque chose. C'est le cas du climat. Où allons-nous précisément ? Un réchauffement dantesque ? Un refroidissement ? Ces deux théories se battent en duel ! Mais bon, le sujet n'est pas là, quoi que.

Ce que je veux dire surtout, c'est que TreizeVents à fait une superbe analyse à l'instant T, donc là maintenant. Mais comme l'être humain est pessimiste, il va suivre la logique que la banquise va continuer à s'amincir dans les années à venir ( ce qui est pas faux du tout si cette tendance au réchauffement climatique continue ). Sauf que, peut-on dire que le réchauffement climatique continue ? Là est la vraie question. Alors certes, certains vont me dire que OUI, d'autres NON. Mais je suis d'accord, que si on suit le GIEC, alors oui, la banquise sera de plus en plus mal au point. Regardez, en 2007, on battait un record de la fonte des glaces. ( et donc ce minimun sera battu si le RC continu )

Mais je veux dire par là que la banquise peut se refaire une santé si le RC ne continue pas En 2009, on était bien loin du record de 2007.

Tout ça pour dire que tant qu'il y aura des doutes sur l'avenir de notre climat, ou une certaine ignorance de notre part, on ne pourra pas prévoir correctement les réactions de notre chère terre.

J'espère que tout le monde m'a bien compris.

default_flowers.gifdefault_clover.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

je comprends surtout qu'on se persuade comme on peut que tout va s'arranger...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

En 2009, on était bien loin du record de 2007.

En 2009, on était plus proche de 2007 que de la moyenne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...