Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Rien à ajouter apres tout çàdefault_thumbup1.gif

Je suis également tres attentif à ce qu'il va se passer cette année, sachant que l'an dernier nous avons titiyer le record sans pour autant avoir des conditions tres defavorables contrairement à 2010.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La synoptique qui a prévalu une bonne partie de février et qui semble vouloir se rejouer dans les jours à venir n'augure rien de bon pour notre banquise dans les mois à venir...

Il semble qu'une nouvelle jonction semble vouloir se faire entre l'Anti des Açores et l'Anti russe :

Rhavn1561.gif

Par conséquent, la douceur atlantique remonterait une nouvelle fois sur l'arctique russe dans toutes les zones où la glace récente est extrêmement mince :

Rhavn1502.gif

Une immense langue de douceur (t850hpa supérieures à -10°c) viendrait ainsi lécher les côtes de l'arctique Russe jusqu'à la mer de Sibérie orientale. Les masses d'air glaciales seraient donc une nouvelle fois rejetées de part et d'autre, sur l'extrême orient Russe et la mer d'Okhotsk d'une part, mais surtout du côté Canadien ou des pointes à -40°c à 850hpa sont attendues...

L'avantage, c'est que cela devrait contribuer à renforcer la banquise récente des mers "périphériques" : notamment Baffin, Hudson, Béring et Okhotsk. Le problème, c'est que quoi qu'il advienne, ces zones sont destinées à fondre en été, même si les épaisseur sont cette année bien supérieures à celles de l'an dernier...

En revanche , la banquise de la partie Russe de l'arctique centrale va rester extrêmement mince, pas seulement en Barents et Kara, mais également en Laptev et Sibérie orientale. Par ailleurs, cette synoptique contribue à amplifier la dérive de la banquise en direction du Canada et de Béring, tout en drainant les eaux douce de l'Atlantique entre Svalbard et Scandinavie.

Si une synoptique "moyenne" se met en place dans les mois à venir, il faut s'attendre à une bonne tenue de la surface de la banquise dans un premier temps (fonte tardive des mers périphériques), puis à un effondrement extrêmement rapide dans un second temps (à partir de juillet) en toutes zones (sauf moitié canadienne de l'arctique central).

Le passage du NE devrait avoir aucun problème à souvrir dans l'été. A la lecture des cartes d'épaisseurs, il se pourrait même qu'un passage ne s'ouvre directement par la route du pôle, en plein milieu de l'arctique. Seule freins à ces routes maritimes, la possibilité que le détroit de Béring reste durablement englacé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

La NASA a sorti une news qui montre le recul de la glace de plus de 2 ans d'âge. On est au plus bas, au niveau record avec 2008. Si l'été Arctique est doux, cela promet...

http://www.nasa.gov/topics/earth/features/thick-melt.html

En tous cas, bien d'accord avec Quercus. Au point où nous en sommes, voir une route encore plus direct au nord des îles russes ne m'étonnerait même pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Ce n'est pas la moyenne, c'est la dispersion des mesures. L'erreur sur la moyenne est beaucoup (beaucoup ...) plus faible, et on en est encore très (très, très) loin. Pour vous aidez à comprendre, sur une distribution normale (ce n'est pas le cas, mais admettons pour les ordres de grandeurs), cela veut dire que nous rentrons dans l'enveloppe où se trouve 95% des valeurs. Ou dit autrement, ce jour-ci se trouve en dessous de 97.5% des valeurs. Ou dit autrement, 2012 est une des valeurs les plus faibles enregistrées.

Pour être plus précis, les données d'extension et d'aire différent légèrement, mais pour les mesures d'aire de Cryosphere que j'ai sous la main, 2012 est la 4ème plus faible valeurs depuis 79. On est toujours au plus bas, et les seules valeurs plus basses sont les mêmes pour l'aire et l'extension, à savoir 2011 et 2006, les records qui se battent pour des pouillèmes, 2007, et après cela se joue entre 2005 et 2012.

Et comme le disait Quercus, l'extension aura sans doute une relativement bonne tenue (si tant est qu'être dans le sixième inf de la disto puisse être qualifié de "relativement bonne tenue") au début de la fonte, mais vu l'état de l'Arctique Central, on n'a pas intérêt à tester un été trop doux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas la moyenne, c'est la dispersion des mesures. L'erreur sur la moyenne est beaucoup (beaucoup ...) plus faible, et on en est encore très (très, très) loin. Pour vous aidez à comprendre, sur une distribution normale (ce n'est pas le cas, mais admettons pour les ordres de grandeurs), cela veut dire que nous rentrons dans l'enveloppe où se trouve 95% des valeurs. Ou dit autrement, ce jour-ci se trouve en dessous de 97.5% des valeurs. Ou dit autrement, 2012 est une des valeurs les plus faibles enregistrées.

Pour être plus précis, les données d'extension et d'aire différent légèrement, mais pour les mesures d'aire de Cryosphere que j'ai sous la main, 2012 est la 4ème plus faible valeurs depuis 79. On est toujours au plus bas, et les seules valeurs plus basses sont les mêmes pour l'aire et l'extension, à savoir 2011 et 2006, les records qui se battent pour des pouillèmes, 2007, et après cela se joue entre 2005 et 2012.

Et comme le disait Quercus, l'extension aura sans doute une relativement bonne tenue (si tant est qu'être dans le sixième inf de la disto puisse être qualifié de "relativement bonne tenue") au début de la fonte, mais vu l'état de l'Arctique Central, on n'a pas intérêt à tester un été trop doux.

Autant pour moi je me suis trompé je parlais bien de la dispersion, par contre montrez moi vos courbes concernant le classement car je me base sur le NORSEX que vous avez abondamment cité quand des records de fonte étaient proches ou atteints.

Sur le NORSEX je vois que 2012 est inclassable en surface et extension en terme d'année la plus faible enregistrée car les données rentrent dans la dispersion et je n'ai pas les chiffres pour classer cela parmi 36 positions:

http://arctic-roos.org/observations/satellite-data/sea-ice/ice-area-and-extent-in-arctic

Sinon depuis 2007 tout le monde peut voir que l'extension est 6eme et la surface 5eme Ex aequo en gros.

Il n'est pas sympa de tourner toujours les phrases dans le catastrophisme et d'annoncer les données qui vous arrangent pour des classements qui vous arrangent. Restons sur les données du NORSEX et NSIDC pour rester cohérent.

Je veux bien accepter vos classements mais montrez les données et sourcez les.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'est pas sympa de tourner toujours les phrases dans le catastrophisme et d'annoncer les données qui vous arrangent pour des classements qui vous arrangent.

Il faudrait faire quoi : cacher la réalité pour faire rêver les glaciophiles ?

Mais désolé, ici on est passionné par le présent, pas le virtuel.

Ce que tu appelles "catastrophisme", c'est détecter une tendance dont la conclusion est connue à l'avance. Un peu comme se préparer 12h à l'avance à faire face à une tempête inéluctable, en suivant la baisse de pression heure par heure.Et en général, les passionnés adorent çà, surveiller leur baromètre heure par heure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Autant pour moi je me suis trompé je parlais bien de la dispersion, par contre montrez moi vos courbes concernant le classement car je me base sur le NORSEX que vous avez abondamment cité quand des records de fonte étaient proches ou atteints.

Sur le NORSEX je vois que 2012 est inclassable en surface et extension en terme d'année la plus faible enregistrée car les données rentrent dans la dispersion et je n'ai pas les chiffres pour classer cela parmi 36 positions:

http://arctic-roos.org/observations/satellite-data/sea-ice/ice-area-and-extent-in-arctic

Sinon depuis 2007 tout le monde peut voir que l'extension est 6eme et la surface 5eme Ex aequo en gros.

Il n'est pas sympa de tourner toujours les phrases dans le catastrophisme et d'annoncer les données qui vous arrangent pour des classements qui vous arrangent. Restons sur les données du NORSEX et NSIDC pour rester cohérent.

Je veux bien accepter vos classements mais montrez les données et sourcez les.

Gné ??? default_confused1.gif

Je n'ai jamais cité le NORSEX ?!? default_confused1.gif On a juste les données des dernières années, cela ne sert pas à grand chose. Et le classement, j'ai cité la source default_blink.png Et ce n'est pas le classement qui m'arrange, c'est la réalité. default_wacko.png

Cryosphere :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/arctic.sea.ice.interactive.html

NSIDC :

http://nsidc.org/arcticseaicenews/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous,on peut observer une nette reprise de l'embâcle,notamment dans la zone ou le déficit fut jusqu'ici colossal !

Au passage,vu que le mois de mars est bien partis pour être dominer par l'omniprésence des hautes pressions subtropical,sur une grande partie du continent européen,on peut espérer la poursuite de meilleures conditions pour consolider ces glaces très jeunes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

Au delà des surfaces d'extent ou d'aréa, la banquise est quand même très mal proportionnée cet hiver.

Des parties relativement proches du pôle sont libres en fin d'hiver en mer de Kara et au large de la laponie, pendant que le détroit de Béring et la façade pacifique de la Russie ont gelé des dizaines de km au delà de la moyenne.

Le problème c'est que la glace du Béring et du côté de Sakhaline va vite fondre dès l'équinoxe de printemps alors que dans l'océan arctique on partir de loin par rapport aux moyennes. Pour peu que le printemps y offre des conditions défavorables ça va être la cata dans ce secteur.

Je ne sais pas trop quoi penser de cette fin d'hiver. Même si le vortex reste relativement bien concentré sur le Pôle Nord et le Groenland, des remontées douces à -5°C / 850 hPa se succèdent dans le prolongement des côtes de Norvège, comme un Gulf Stream de masse d'air. Donc aucune évolution positive à espérer de ce côté là d'ici à la débâcle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout,a fait killbrice,j'approuve ton avis ,par contre même si cela est trop tard pour assainir l'état de la banquise arctique,car la glace serait trop jeune,trop fine,la situation risque de redevenir un peu plus favorable en mer de Kara et au nord de l'Europe,jusqu'au îles du Spitzberg et ect...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

Tout,a fait killbrice,j'approuve ton avis ,par contre même si cela est trop tard pour assainir l'état de la banquise arctique,car la glace serait trop jeune,trop fine,la situation risque de redevenir un peu plus favorable en mer de Kara et au nord de l'Europe,jusqu'au îles du Spitzberg et ect...

Bonsoir

Espèrons, car dans un mois il n'y aura que plus que la préservation de l'acquit de cet hiver, si les conditions sont bonnes.default_clover.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Rouen Est 152 m.

Je lis vos messages mais pourquoi vous voulez absolument du froid vous étiez bien début février 2012 !Le réchauffement est pour vous si catastrophique . Quand on passe des jours et des jours dans le froid et la grisaille vous aimez default_sick.gif

je ne vous suis pas .

La terre a eu des réchauffement bien plus important et elle est toujours là .

Oui elle a une maladie , un virus , c'est l'Homme qui provoque un réchauffement brutal là OK .Mais une très grosse maladresse c'est produite par l'homme c'est d'associer la pollution aux taxes , on voit le résultat on a regressé de 20 ans. default_sick.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

Je lis vos messages mais pourquoi vous voulez absolument du froid vous étiez bien début février 2012 !Le réchauffement est pour vous si catastrophique . Quand on passe des jours et des jours dans le froid et la grisaille vous aimez default_sick.gif

je ne vous suis pas .

La terre a eu des réchauffement bien plus important et elle est toujours là .

Oui elle a une maladie , un virus , c'est l'Homme qui provoque un réchauffement brutal là OK .Mais une très grosse maladresse c'est produite par l'homme c'est d'associer la pollution aux taxes , on voit le résultat on a regressé de 20 ans. default_sick.gif

Bonjour

Je ne comprends votre derniére phrase, les taxes sont faites principallement pour maitriser la consommation des énergies fossiles. Nous voyons bien que les pays comme les USA qui n'avait, jusqu'à 2009 que très peu taxer leurs énergies, et plus particuliérement le pétrole, ont rencontré de grosses difilcultés, quand le prix de celui-ci à fortement augmenté, leur industrie autombile a du licencier à tour de bras car il n'avait que peu de moteur à faible consommation. Fin du HS.Ce qui est le plus dangereux dans la diminution de la banquise en été, c'est l' exploitation de ces ressources et les nouvelles lignes maritimes dans un secteur, ou la navigation restera dangereuse encore de nombreuses années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Barents continue à se liquéfier http://nsidc.org/arc...e-bering-sea-2/

A cause de la fonte de la glace, le mercure et d'autres polluants tout aussi dégueulasses continuent à pourrir et empoisonner des endroits qui ne le devraient pas.

http://www.nasa.gov/...ne20120301.html

(Tout comme sur les relevés au Svalbard, que je suis depuis 3 ans)

Le même article en français, pour les anglophobes default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/03/02/la-fonte-de-la-banquise-entrainerait-une-forte-pollution-au-mercure_1650917_3244.html

Et un peu plus complet ici : http://www.larecherche.fr/content/recherche/article?id=11161

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

Il semble tout de même que le vortex restant concentré cela joue un rôle positif sur la banquise, après je ne sais pas si ce graphique est représentatif de la réalité, je laisse les experts en juger :

Mon lien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Le problème c'est que toute la glace nouvellement formée en fin d'hiver est de la glace jeune qui ne se pérénise pas à long terme. Les zones où cette jeune glace s'est formée, seront les premières à fondre aussitôt. Pour que cela joue un rôle positif sur l'englacement estival (qui est le plus important finalement pour suivre l'état de la banquise), il faut du volume. Or la courbe de l'extent ça montre seulement la concentration de glace d'au moins 15%. L'extent inclue donc aussi l'océan ouvert pris dans la banquise. Suivre l'extent en fin d'hiver est donc moins représentatif qu'en été.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Et puis bon, je vais encore redire la même chose, mais rester dans le bas de la distri' alors même que les conditions sont plutôt favorables, cela n'a rien de très rassurant. C'est comme dire qu'on pourrait avoir un temps printannier en flux de Nord Ouest en Avril. Cela en ferait tiquer plus d'un je penses...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Damien cette fois ci j'ai aussi trouvé un article en français, dac je ne l'ai pas fait exprès default_blush.pngdefault_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

J'espère avoir bien regardé que ces articles ne soient pas déjà sur le forum

Essaie de traduction, pour ceux qui ( comme moi) on fait bac -12 et dont la compréhension de la science n'est pas innée lol,

la semaine prochaine démarre page21 qui est un programme de recherche et d'analyse du pergélisol (ce n'est pas une marque de produit de nettoyage pour les sols, c'est de la glace default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">)

en arctique à des buts climatique, entre autre pour l'amélioration des modèles climatiques futur

Avec forages et carottages

Cette opération sur le terrain est menée par plusieurs équipes de scientifiques AWI Allemagne , UNIS Norvège et bien d'autres

http://www.page21.eu...le_17022012.pdf

http://www.page21.eu...ting_Update.pdf

http://translate.goo...1BVYJdGx6ljJE4g

http://www.unis.no/6...ws_21032012.htm

http://www.page21.eu/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Comme en 2010, situation assez proche des moyennes des trente dernières années en ce qui concerne l'extension de la banquise arctique :

seaice.recent.arctic.png

Cependant on peut craindre que cette bonne extension cache une fragilité particulièrement marquée, car début mars on avait le plus petit volume de glace au pôle à égalité avec 2011 (à voir l'actualisation d'avril, car l'extension de la banquise s'est bien redressé courant mars, peut-être que le volume en a fait de même) : lien.

Le minimum 2012 est attendu à environ 3000 km cube de glace, cela me paraît peut-être un peu bas, mais dans le fond tout dépendra de la variabilité naturelle. Apparemment le minimum de 2011 avait été bien vu, celui de 2010 très sous estimé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces diagrammes sont intéressants pour la météo et la prévision saisonnière, car ça conditionne l'albédo, et puis c'est le jeu d'observer chaque année comment la banquise s'étend, disparaît, s'étend à nouveau.

Mais je crois qu'il faudra déconnecter cette rubrique d'une vision climatique, car on sait bien que maintenant, la superficie, surtout à la fin de l'hiver, ne dit rien de l'état climatique de la banquise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces diagrammes sont intéressants pour la météo et la prévision saisonnière, car ça conditionne l'albédo, et puis c'est le jeu d'observer chaque année comment la banquise s'étend, disparaît, s'étend à nouveau.

Mais je crois qu'il faudra déconnecter cette rubrique d'une vision climatique, car on sait bien que maintenant, la superficie, surtout à la fin de l'hiver, ne dit rien de l'état climatique de la banquise.

Complétement OK

La banquise étant bloquée par les côtes continentales, on ne sait il y a 50 ans (et peut être même encore aujourd'hui) où elle aurait voulu s'étendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Ces diagrammes sont intéressants pour la météo et la prévision saisonnière, car ça conditionne l'albédo, et puis c'est le jeu d'observer chaque année comment la banquise s'étend, disparaît, s'étend à nouveau. Mais je crois qu'il faudra déconnecter cette rubrique d'une vision climatique, car on sait bien que maintenant, la superficie, surtout à la fin de l'hiver, ne dit rien de l'état climatique de la banquise.

Il est certain que les valeurs observées d'extension et de volume de glace à la date T dépendent avant tout des conditions synoptiques qui ont prévalu les semaines ou mois précédents, ce qui fait que le suivi de ces valeurs se rattache davantage à la climatologie ; cela étant l'évolution globale de la banquise arctique est tellement rapide qu'il est également difficile de ne pas dériver sur des perspectives d'évolution du climat quand on voit ce genre de choses :

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.png

Quand on voit qu'on a tourné à environ 4000 km cube de glace restante aux minimums de 2010/2011 soit un recul de 3000 km cube par rapport aux valeurs des années 2007/2008/2009 et de 6000 km cube par rapport à celles de 2005/2006 : à ce niveau c'est plus du recul c'est carrément une hémorragie. Si ces valeurs sont justes, cela signifie quand même que l'on perd en moyenne au moment du minimum pas loin de 1000 km cube par an depuis 2006, un rythme qui s'il venait à se poursuivre nous conduirait à ne plus avoir de glace au pôle en sortie d'été vers 2016/2017.

Nous n'en sommes heureusement pas encore la, mais cela met quand même bien en perspective à quel point le suivi de la banquise est quand même étroitement lié à la tendance de fond même si c'est la climatologie qui dicte les conditions à la date T.

Maintenant, pour relativiser un peu, et même si je vais me faire taper dessus par Paix et Christian, je reste assez sceptique sur ces résultats de recul du volume de glace. C'est peut-être purement subjectif, j'ose supposer que ces graphiques ne sont pas réalisés sur des valeurs tirées du chapeau (même si pour certains, tout ce qui va dans le mauvais sens est forcément tiré du chapeau, dans un sens comme dans l'autre d'ailleurs), mais c'est davantage une appréhension sur les incertitudes de ces résultats vu la difficulté d'avoir des mesures précises d'épaisseur de la banquise. Ou alors, c'est que je trouve que l'accélération mesurée sur ces graphiques est trop rapide pour être réaliste, mais la c'est encore plus subjectif.

La banquise étant bloquée par les côtes continentales, on ne sait il y a 50 ans (et peut être même encore aujourd'hui) où elle aurait voulu s'étendre.

Même si le fond est juste, il faut quand même se méfier de ce genre de jugements. En Antarctique, où il n'y a pas de côtes continentales pour bloquer l'extension de la banquise, cette dernière a eu tendance à progresser ces dernières années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Meuh non, je vous aime trop pour avoir envie de vous tapez dessus default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> Ce sont des données tirées du modèle PIOMAS qui fait un peu comme pour le NCEP/NCAR pour l'atmosphère, c'est à dire de l'assimilation/réanalyse. On le gave de tout ce que l'on sait localement (banquise, atmosphère, océan), on fait tourner le modèle, et on en tire l'épaisseur de la banquise.

Subjectivement, la baisse peut paraître trop importante pour être vrai, surtout comparé à l'extension qui vaille que vaille à quand même limitée la casse depuis 2007, mais ce n'est pas non plus improbable. En 2007, le pack était super compacté (Watts avait d'ailleurs fait un post à ce sujet pour minimiser le record de 2007. On se rattrape aux branches comme on peut, mais sur le fond ce n'est pas complétement foireux), alors qu'en 2010 et 2011 il était complétement éclaté, ce qui fait que la baisse de volume entre les deux ne c'est pas vu si je puis dire. De plus, ce n'est pas incohérent par rapport aux autres modèles qui font le même boulot :

PSY4 pour les Européens :

psy4v12012032822732arci.gif

Et CICE pour les américains :

arcticictnnowcast.gif

Le problème de l'embâcle du moment, c'est qu'elle ne sert à rien (à part faire dire des c*******s toutes plus grosses les une que les autres à certains...). C'est essentiellement de la glace grise/blanchâtre qui se fera ventiller à la moindre occasion. En fait, l'évolution actuelle laisse plus de marge en périphérie pour une extension tardive. Les débâcles estivales de plus en plus importantes accentue le cycle saisonnier et peut donner ponctuellement des évolutions un peu curieuses.

Je préciserais aussi que les chiffres du PIOMAS implique une épaisseur de banquise de ~1.6/1.7 mètres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...