Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted

Location : Toulouse

Je me posais une question à la vue de ces cartes : est-ce possible qu'en fin d'été il n'y ait plus aucune zone de T850 négative sur le pôle nord ? Est-ce que c'est déjà arrivé ? Car quand on voit ces petites bulles qui peinent à descendre à -5 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

En fin d'été on retrouvera des T850 plus basses en raison de la baisse de la luminosité solaire et en général le vortex tend à réapparaitre, c'est en général en juillet que les T° sont les plus élevés.

mais tout est possible en juillet! meme d'avoir aucune zone < 0° à 850 hPA et en ce moment on en est pas tres loin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, la situation est en effet très tendu en région arctique !

Le vortex polaire protège mal la région ,il a tendance a dégouliner sur les régions plus méridionales qu'a l'habitude :subarctique,continentale,par exemple au sud de l'Alaska au large,ou sur l'atlantique nord.

Par conséquent ,de grosses poussées chaudes affectent le grand nord canadien mais aussi dans les prochains jours la Sibérie orientale !

Le facteur de la température ambiante est un des acteur néfaste pour l'heure,et les autres causes :courants, grosses dépressions,vents contraires ,semblent pour le moment ne pas jouer de manière néfaste sur notre banquise qui est sortie remarquablement maigre cet hivers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est très proche des 2 millions de km2 de déficit sur Cryosphère maintenant. A suivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Je ne sais pas où on va, mais on y va... wacko.png

post-2200-0-37004600-1341551943_thumb.png

post-2200-0-24392000-1341551953_thumb.png

Il restait déjà moins de glace au 30 juin de cette année, que lors des minimums de septembre des années d'avant 2000.

L'avance de fonte par rapport à l'année dernière à la même date est désormais de 1100 km^3, et à ce rythme on pourrait potentiellement passer en dessous de 3000 km^3 de glace restante en septembre.

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.png.e58

Banquise.png.b6f25bfcd7caef8cc9e3143c693

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fin d'été on retrouvera des T850 plus basses en raison de la baisse de la luminosité solaire et en général le vortex tend à réapparaitre, c'est en général en juillet que les T° sont les plus élevés.

mais tout est possible en juillet! meme d'avoir aucune zone < 0° à 850 hPA et en ce moment on en est pas tres loin

thumbup1.gif

D'autant plus que plus la fonte aura été importante, plus la masse d'air aura été refroidit à cause du changement d'état de l'eau.

C'est ainsi que ça c'est passé en 2007, la prise en glace hivernale avait été rapide et importante dès l'automne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Et oui, situation assez désastreuse sur le front de l'englacement au Pôle Nord cette année, mais ceux qui suivent depuis longtemps cette partie du forum se doutaient que la situation ne serait pas réjouissante.

Rajoutons à cela des conditions climatiques carrément estivales (n'ayons pas peur des mots) sur les franges du cercle polaire.

Comme le disait Treize Vents il y a pas si longtemps que cela, une bonne partie du déficit actuel est peut être liée à la fonte plus rapide qu'à l'habitude de zones encore englacées à pareille période les années précédentes, et cela en relation avec les conditions estivales qui ont régné jusque là.

Mais globalement, cette avance prise à présent ne se rattrapera pas dans l’Été et si les conditions actuelles se poursuivent on va droit vers le record 2007 et au delà.

Regardez où se trouvent les poches inférieures à 0°C à 850 hPa sur cette carte :

gfsnh-1-192_zjc4.png

C'est assez hallucinant de constater que l'on peine à descendre sous les 4°C y compris au Pôle Géographique et sur la majeure partie du Bassin Arctique.

Avec de telles conditions, comment voulez-vous limiter les dégâts ?

Certes, on pourra arguer du fait que les conditions sont globalement anticyclonique limitant ainsi la fracturation des masses, mais le souci c'est qu'en contre partie, on a un ensoleillement quasi permanent couplé à des températures d'altitudes remarquablement élevées de manière générale pinch.gif .

Les T2m ne descendent quasiment pas sous les 0°C au niveau du pack blink.png :

gfsnh-9-192_xlw4.png

Du coup, les zones encore bien englacées doivent connaitre des accumulations d'eau liquide en surface, plus considérables en superficie que d'habitude, jouant alors le rôle de "loupe" au niveau du rayonnement solaire et accentuant ainsi la fusion de la banquise.

Que des poussées chaudes parviennent à atteindre le cercle Polaire est quelque chose d'assez courant, on en constate chaque année, mais absolument pas de manière aussi généralisée que cette année sad.png .

2007 semble avoir constitué un seuil, et depuis la situation ne fait qu'empirer à grande vitesse même si l'on se rassure à constater des embâcles quasi-normales en Hiver, et un record du minimum d’extension de la banquise que l'on n'a pas battu depuis 2007... Mais cette année risque d'être une année de vérité pour ceux qui nous ont souvent taxé "d'alarmistes" whistling.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

Bonjour

Je suis perplexe, vu la rapidité de la fonte cette année et les prèvisions météo à court et moyen terme, nous alllons atteindre des minis reccord tant en surface quand volume de glace. Peut-on atteindre un seuil critique de surface et de volume de la glace ou une tempête pourrai exploser tout le pack ou pire encore le déplacer vers l'atlantique nord, d'ailleur l'explosion du pack sans déplacement serai un moindre mal car l'embacle suit le minimum.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis perplexe, vu la rapidité de la fonte cette année et les prèvisions météo à court et moyen terme, nous alllons atteindre des minis reccord tant en surface quand volume de glace.

Je ne sais pas où on va, mais on y va... ../..//public/style_emoticons/default/wacko.png

Sur la durée on sait où on va de toute façon. Il n'y a pas d'inquiétude supplémentaire à avoir, la situation se passe comme prévu, à savoir qu'on titille de plus en plus des records bas. Perso je serais surtout perplexe si la banquise ne fondait pas...

Pour Lolox, la T850 au pôle nord en été est rarement en-dessous de -5°C, et généralement de +2 à -4°C.

La température de surface y est généralement positive, voisine de 0°C au-dessus de la banquise.

Et de façon générale, plus la banquise fond, moins l'air se réchauffe, donc il ne faut pas surveiller la température de surface en été comme un facteur de fonte, c'est plutôt une conséquence. La température de la mer elle est plus importante par contre, pouvant accélérer la fonte...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Vous parlez des poches de températures à 850 hPa, O.K, elles ne sont plus très grandes, je suis d'accord avec vous.

Mais n'oubliez pas qu'au dessus du Groënland, l'air est bien plus froid qu'à 850 hPa, puisque l'altitude y est bien plus élevée que 1500 m avec une moyenne de 2135 m.

Et cet air froid a tendance à "couler" vers les bords ce qui refroidit les masses d'air proches.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surtout que, comme chacun sait, plus la banquise fond, plus l'albédo devient faible... plus cela se réchauffe. C'est ce que l'on appelle un cercle vicieux...

C'est vrai, mais c'est quand même moins sensible au niveau des pôles puisque les rayons solaires sont très "razants" donc, peu efficaces, surtout sur des surfaces planes tels que l'eau de mer.

De plus, l'eau douce de surface, issue de la fonte de la banquise (quasiment pas salée) regèle plus facilement à l'embâcle, avec moins de réchauffement de l'air de contact, parce que le point de congélation est plus haut.

En fait, la banquise régule plutôt bien ses actions/réactions.

C'est d'ailleurs pour ces raisons qu'en avril ou en novembre, les écarts restent généralement faibles, d'une année à l'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La température de la mer elle est plus importante par contre, pouvant accélérer la fonte...

Pas forcément vrai, c'est ce qu'on appelle l'Enthalpie de réaction.

Tout dépend de la pression de surface et comme cette dernière est tributaire d'une part, de la pression atmosphérique, mais surtout de la calorimétire locale, due, elle même au changement d'état du fluide, la différence n'est pas forcément dans le sens où on l'attend.

Ton pare brise se dégèlera bien plus facilement avec de l'eau froide du robinet qu'avec de l'eau chaude, qui favorisera un regel plus rapide (en fait, la vapeur qui va partir de ton pare brise arrosé d'eau chaude, va faire baisser la pression locale et favoriser le refroidissement de la zone.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Sur la durée on sait où on va de toute façon. Il n'y a pas d'inquiétude supplémentaire à avoir, la situation se passe comme prévu, à savoir qu'on titille de plus en plus des records bas. Perso je serais surtout perplexe si la banquise ne fondait pas...

Pour Lolox, la T850 au pôle nord en été est rarement en-dessous de -5°C, et généralement de +2 à -4°C.

La température de surface y est généralement positive, voisine de 0°C au-dessus de la banquise.

Et de façon générale, plus la banquise fond, moins l'air se réchauffe, donc il ne faut pas surveiller la température de surface en été comme un facteur de fonte, c'est plutôt une conséquence. La température de la mer elle est plus importante par contre, pouvant accélérer la fonte...

Euh... Tu veux que je m'amuse à te sortir des cartes où les -8°C à 850 hPa sont régulièrement présents à la mi-Juillet ?

Tu veux que je te sorte des cartes où les T° < à 0°C à 850 hPa occupent l'ensemble des régions au delà du cercle polaire ?

Par contre, montre moi des cartes où la situation mi-Juillet est plus chaude que ce qui est projeté... shifty.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Oui Laurent c'est la cata, je l'avais évoqué plusieurs fois sur le LT, la banquise se fait déboiter grave.

Et les 12° en mer de Beaufort c'est normal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh... Tu veux que je m'amuse à te sortir des cartes où les -8°C à 850 hPa sont régulièrement présents à la mi-Juillet ?

Tu veux que je te sorte des cartes où les T° < à 0°C à 850 hPa occupent l'ensemble des régions au delà du cercle polaire ?

Tu as décidé de te focaliser sur la température pour traduire l'exceptionalité de la situation, mais c'est le mauvais choix puisque la variabilité a toujours été faible en été sur la zone arctique. Regarde directement les données de la banquise, ce sera plus probant.

Quant au pare-brise soumis à une eau chaude, je ne suis pas sûr que l'exemple soit très bien bien choisi. L'océan arctique ne vaporise pas la banquise default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas où on va, mais on y va... wacko.png

post-2200-0-37004600-1341551943_thumb.png

Il restait déjà moins de glace au 30 juin de cette année, que lors des minimums de septembre des années d'avant 2000.

L'avance de fonte par rapport à l'année dernière à la même date est désormais de 1100 km^3, et à ce rythme on pourrait potentiellement passer en dessous de 3000 km^3 de glace restante en septembre.

Oui, c'est cata, mais comme dit plus haut, ce n'est malheureusement pas une vraie surprise...Et sur le graphique que tu nous propose 13vents, il va falloir utiliser autre chose qu'une droite pour constates les écarts.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Les Estables (1350m)

Ci-joint les températures moyennes à 850hpa sur la période du 8 au 20 juillet (moyenne 81/2010).

post-1967-0-87302200-1341651554_thumb.gif

2.gif.e6439fbdb7af70e466b003e59ad49444.g

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quant au pare-brise soumis à une eau chaude, je ne suis pas sûr que l'exemple soit très bien bien choisi. L'océan arctique ne vaporise pas la banquise biggrin.png

L'exemple était juste là pour expliquer ce qu'est l'Enthalpie de réaction, pas pour prouver quoi que ce soit au niveau de la banquise.

Désolé de ne pas avoir été compris default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Un petit graphe de Paix, pour illustrer la débacle en mer de Beaufort sur le NO Canadien.

Ne vous étonnez pas de la comparaison avec Lyon, c'est un petit jeu entre nous.whistling.gif

http://imageshack.us...45/24448045.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

On parle beaucoup de la banquise, mais juste pour l'anecdote jetez un oeil à l'évolution de la surface de l'hémisphère nord recouverte de neige en juin :

nhland06.png

La succession de périodes trop douces en arctique depuis cet hiver commence à se faire sérieusement sentir. Remarque, on peut voir les choses du bon côté, en se disant que la de toute manière on a atteint le fond et mis à part faire fondre la calotte groelandaise on ne pourra pas faire pire :

2012190.png

On en était à peu près à la même situation les années passées à la même date, mais c'est la première fois depuis le début des mesures que l'on arrive aussi tôt dans la saison (fin juin) à une situation où il ne reste plus rien ou presque mis à part le Groenland.Pour une réflexion un peu plus poussée, on peut remarquer que globalement pourtant la situation n'était pas mauvaise en terme de couverture de neige en sortie d'hiver, c'est surtout après avril que la situation s'est très dégradée. C'est aussi une caractéristique des hivers où le vortex polaire est particulièrement faible et éclaté, ce qui permet au descentes froides de concerner assez largement des régions plus tempérées - de toute façon s'il fait -20° au lieu de -35° pendant ce temps en Sibérie cela ne change pas grand chose à la couverture neigeuse de l'hémisphère.

Dans tous les cas, on remarque que la situation bat des records tant côté Asie que côté Amérique, ce qui témoigne quand même de conditions exceptionnelles pas seulement localisées sur certains coins, mais qui concernent vraiment l'intégralité de l'hémisphère.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Merry la vallée 280m d'alt.

L'anomalie de neige vient de la banquise qui a fondu, non?

Comme sur ce lien : http://moe.met.fsu.edu/snow/

A noter, la banquise est plus étendue dans le bassin Artic que l'année dernière! Malgré une densité très médiocre du coté Sibérie et de l'Alaska, je suis surpris d’ailleurs que ça arrive à tenir et résister . Pour combien de temps?

sahhhnstitre.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

L'anomalie de neige vient de la banquise qui a fondu, non?

Comme sur ce lien : http://moe.met.fsu.edu/snow/

Non, il s'agit de l'anomalie de couverture de neige/glace seulement sur les continents, et qui ne prend pas en considération les surfaces océaniques recouverte par la banquise. Au dernier relevé hebdomadaire, il restait ainsi 2,55 millions de km² de neige/glace, répartis en 0,20 millions de km² en Eurasie, 2,04 millions de km² pour la calotte polaire groenlandaise, et 0,31 millions de km² pour l'Amérique du nord.

En moyenne en juin la surface couverte de neige sur l'hémisphère a été de 4,80 millions de km², soit même pas la moitié de la moyenne trentenaire (9,93 millions de km²) : bilans mensuels chiffrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter, la banquise est plus étendue dans le bassin Artic que l'année dernière!

Tu devrais regarder un diagramme de l'extent ou de l'area, c'est quasiment pareil en superficie, voire même une plus faible étendue cette année.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...