Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


Recommended Posts

Oui ... Mais le pôle Sud se comporte très bien. Non, c'est au pôle Nord qu'il faut regarder. Et c'est pas la banquise qui va augmenter les océans. Non, ce sont bien les glaciers du Groenland entre autre.

La glace de mer au pole sud se porte bien oui. Pour ce qui est des glaciers, c'est moins clair! Je vais voir ce que je peut trouver la dessus...
Link to post
Share on other sites
  • Replies 5.6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Posted
Cherbourg-L'aigle

Et bien après m'être questionné sur le sujet, j'ai également trouver une autre réponse. C'est la théorie comme quoi une eau chaude prend plus de place qu'une eau froide. Tout est question de densité.

Ainsi, une augmentation de 1°C de l'eau de mer, engendrerait une montée des eaux d'environ 1m. Bien sur 1°C à l'échelle du globe c'est énorme. Mais il y a également le phénomène de boule de neige. La glace étant blanche, elle renvoie plus de rayons solaire. Ainsi plus la glace fond, moins de rayons solaire sont renvoyés. L'océan absorbe donc de plus en plus de chaleur. En gros la fonte des glaces va provoquer un réchauffement plus ou moins direct des océans.

On a donc plusieurs facteurs qui font que le niveau des eaux du globe devraient bel et bien augmenter dans les années à venir.

Et cette phrase va être contredite dans les années à venir, puis l'activité du soleil va diminuer ... Et cela aura sans doute des conséquences.
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

Et cette phrase va être contredite dans les années à venir, puis l'activité du soleil va diminuer ... Et cela aura sans doute des conséquences.

Vaste débat. Cette théorie me parait quand même très probable et personnellement je ne crois pas à un affaiblissement du soleil. On parle bien des rayons envoyés par notre astre et non des éruptions solaires. Après je ne suis pas physicien mais le fait que l'activité solaire faiblisse veut vraiment dire que la terre recevra moins de chaleur ? J'en doute.
Link to post
Share on other sites
Posted
Cherbourg-L'aigle

Vaste débat. Cette théorie me parait quand même très probable et personnellement je ne crois pas à un affaiblissement du soleil. On parle bien des rayons envoyés par notre astre et non des éruptions solaires. Après je ne suis pas physicien mais le fait que l'activité solaire faiblisse veut vraiment dire que la terre recevra moins de chaleur ? J'en doute.

Et bien, plus l'activité du soleil est forte, moins il y a de rayons cosmiques. Or ces rayons déclenchent des mécanismes, notamment pour la formation des nuages, qui ne l'oublions pas, réfléchit le soleil eux aussi ! Or, moins il y a de rayons cosmiques, moins il y a de nuages, et donc plus de chaleur récupéré pour notre terre. Mais, en activité basse, c'est l'inverse qui se produit, et donc avec plus de rayons cosmiques, il y a plus de nuages, et donc moins de chaleur prise par la Terre. Tout le monde remarque qu'il fait moins chaud quand il y a des nuages que lorsque qu'il y en a pas. Et bien, c'est la même chose.

Et pour information, l'activité du soleil est plus faible pour ce cycle 24 ( et je crois que la NASA va abaisser ces prévisions pour ce cycle ). Et le prochain cycle, en théorie, il devrait être beaucoup plus faible encore.

Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

On a donc plusieurs facteurs qui font que le niveau des eaux du globe devraient bel et bien augmenter dans les années à venir.

Rien de bien nouveau, c'était déjà la tendance avant l'ère moderne, la nouveauté serait une orientation à l'accélération. Je ne sais pas trop si c'est déjà le cas, on lit régulièrement que oui, mais les marégraphes n'avaient pas la même précision que l’altimétrie récente. D'ailleurs on peut apprécier cette précision en juxtaposant l'Enso au sea level, comme sur les derniers pics niña. Il semble que l'augmentation du heat contenant soit la cause principale de cette hausse.

ftp://ftp.nodc.noaa.gov/pub/data.nodc/woa/DATA_ANALYSIS/3M_HEAT_CONTENT/DATA/basin/3month/h22-w0-700m1-3.dat

MSL_Serie_MERGED_Global_IB_RWT_GIA_Adjustygz7_mini.png

En attendant, et pour ne pas trop s'écarter du sujet, on peut supposer que la fonte va encore pouvoir se poursuivre sur la droite de cette carte, glace fragile , plus activité dépressionnaire qui se renforce sur cette zone:

20120828mzm7_mini.png

Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Et bien, plus l'activité du soleil est forte, moins il y a de rayons cosmiques. Or ces rayons déclenchent des mécanismes, notamment pour la formation des nuages, qui ne l'oublions pas, réfléchit le soleil eux aussi ! Or, moins il y a de rayons cosmiques, moins il y a de nuages, et donc plus de chaleur récupéré pour notre terre. Mais, en activité basse, c'est l'inverse qui se produit, et donc avec plus de rayons cosmiques, il y a plus de nuages, et donc moins de chaleur prise par la Terre. Tout le monde remarque qu'il fait moins chaud quand il y a des nuages que lorsque qu'il y en a pas. Et bien, c'est la même chose.

Et pour information, l'activité du soleil est plus faible pour ce cycle 24 ( et je crois que la NASA va abaisser ces prévisions pour ce cycle ). Et le prochain cycle, en théorie, il devrait être beaucoup plus faible encore.

Juger loin de moi, mais constater que ce genre d'affirmation est loin d'être aussi nette, en plus d'être simpliste dans un domaine qui ne l'est pas, raconte donc ce qui est sorti de l'expérience 'Cloud'... L'histoire que tout le monde constate qu'il fait moins chaud quand le soleil est masqué a son contraire la nuit. En plus c'est hyper HS.
Link to post
Share on other sites

Pour l'eau. Sinon, pour l'air, la température ne reste pas à 0°C tant qu'il y a de la neige ou de la glace au sol. Ce principe marche aussi chez nous. ( par contre, cette présence de glace à une petite influence tout de même sur la température, on est d accord ) Les conditions de cette été sont normales pour les températures.

Non. Je maintiens. La température à 2m, telle que modélisée par le DMI pour 80-90N (ERA Interim, ERA 40) ne peut pas monter à cause de la glace fondante. C'est un fait largement rapporté dans la littérature.

Lire par exemple:

Variations in Surface Air Temperature Observations in the Arctic, 1979–97

http://journals.amet...VISATO>2.0.CO;2

La période ou la glace fondante maintient une température constante proche de 0 est appelée "période isothermale". Les auteurs utilisent même cette propriété pour calibrer les données. C'est valable pour les bouées qui mesure la température dans le bassin arctique, mais aussi pour les stations côtières:

"Note that an isothermal melt period can be observed

in the time series for each dataset when the SAT reaches

the ice melt point. During this period the SAT is maintained

at about 0°C until all the snow and ice in an area

have melted."

Link to post
Share on other sites

Et bien, plus l'activité du soleil est forte, moins il y a de rayons cosmiques. Or ces rayons déclenchent des mécanismes, notamment pour la formation des nuages, qui ne l'oublions pas, réfléchit le soleil eux aussi ! Or, moins il y a de rayons cosmiques, moins il y a de nuages, et donc plus de chaleur récupéré pour notre terre. Mais, en activité basse, c'est l'inverse qui se produit, et donc avec plus de rayons cosmiques, il y a plus de nuages, et donc moins de chaleur prise par la Terre. Tout le monde remarque qu'il fait moins chaud quand il y a des nuages que lorsque qu'il y en a pas. Et bien, c'est la même chose.

Et pour information, l'activité du soleil est plus faible pour ce cycle 24 ( et je crois que la NASA va abaisser ces prévisions pour ce cycle ). Et le prochain cycle, en théorie, il devrait être beaucoup plus faible encore.

Les articles qui démontrent que l'hypothèse "cosmique" de Svensmark est foireuse ne cesses de s'accumuler.

Voilà par exemple un des dernier:

Relationship of Lower-Troposphere Cloud Cover and Cosmic Rays:

An Updated Perspective

http://www.purdue.edu/discoverypark/climate/assets/pdfs/Relationship%20of%20Lower-Troposphere%20Cloud%20Cover%20and%20Cosmic%20Rays_%20An%20Updated%20Perspective.pdf

"It is concluded that the observational results presented,

showing several years of disconnect between GCRs and

lower-troposphere global cloudiness, add additional concern

to the cosmic ray–cloud connection hypothesis. In

fact, this has been done in themost dramatic way with the

measurement of record-high levels of GCRs during the

deep, extended quiet period of cycle 23–24, which is accompanied

by record-low levels of lower-troposphere

global cloudiness."

Link to post
Share on other sites

Et bien, plus l'activité du soleil est forte, moins il y a de rayons cosmiques. Or ces rayons déclenchent des mécanismes, notamment pour la formation des nuages, qui ne l'oublions pas, réfléchit le soleil eux aussi ! Or, moins il y a de rayons cosmiques, moins il y a de nuages, et donc plus de chaleur récupéré pour notre terre. Mais, en activité basse, c'est l'inverse qui se produit, et donc avec plus de rayons cosmiques, il y a plus de nuages, et donc moins de chaleur prise par la Terre. Tout le monde remarque qu'il fait moins chaud quand il y a des nuages que lorsque qu'il y en a pas. Et bien, c'est la même chose.

Et pour information, l'activité du soleil est plus faible pour ce cycle 24 ( et je crois que la NASA va abaisser ces prévisions pour ce cycle ). Et le prochain cycle, en théorie, il devrait être beaucoup plus faible encore.

Le lien entre rayons cosmiques et couverture nuageuse est largement discutable depuis quelques temps.

En 1997, il y a eu lieu l'hypothèse Friis-Christensen Svensmark qui mettait en évidence une corrélation énorme entre les rayons cosmiques et la couverture nuageuse.

Seulement, depuis plusieurs années, cette hypothèse prend du plomb dans l'aile, malheureusement.

Car la corrélation ne se vérifie plus pour les années 2000.

912017cloudproject.png

Bref, il reste du pain sur la planche pour vérifier le véritable impact des rayons cosmiques sur la couverture nuageuse.

Sinon, pour en revenir sur la banquise arctique,

il est clair que voir 2,569 millions de km2 en area, c'est pas réjouissant.

La configuration en DA+ (souvent évoqué par paix le printemps dernier) n'a vraiment pas arrangé les choses.

On constate seulement qu'on perd de plus en plus les schémas classiques de l'AO, surtout au cours de la période estivale.

Le DA+ permet l'accélération du TDS (Trans-polar Drift Stream) qui traverse l'océan glacial arctique pour déboucher vers le détroit de Fram. Du coup, la débâcle s'accélère en DA+.

Ce qui est inquiétant aussi, c'est de voir les chiffres de l'eddy heat flux au-dessus de la mer de Béring.

L'augmentation est importante, c'est très visible de 2000 à 2008.

Ce qui peut être intéressant, c'est de voir l'impact que pourrait avoir cette fonte record de la banquise arctique sur l'automne/hiver qui arrivent. De nombreuses études scientifiques se portent à ce sujet, par ailleurs.

Certaines études montrent que la perte de la banquise arctique au niveau des côtes sibériennes facilite l'implantation des hautes pressions au niveau des latitudes nordiques du continent eurasiatique au cours de l'hiver qui suit, et donc les décrochages d'anomalies basses et les descentes nordiques sur le continent.

Link to post
Share on other sites

je suis d'accord avec toi sur les impacts pour notre société etc..

Mais je tiens a précisé que la seule fonte de la banquise du pôle nord ( même complètement ), n'augmentera pas le niveau de l'eau. Une experience simple a faire est de prendre un verre avec de l'eau et d'y mettre des glaçons . Mesurez la hauteur de l'eau . Mesurez à nouveau après la fonte des glaçons, c'est exactement la même chose ! biggrin.png

[...]

En fait, les choses ne sont pas si simple. La fonte de la glace flottante induit tout de même une très très légère hausse, en raison des différences de densité. C'est négligeable, mais y'en a qui on essayé de calculer ça !

Sea level contribution due to loss of floating ice

http://adsabs.harvard.edu/abs/2010EGUGA..12.2755S

51 micromètre par an ! 191769.gif

Link to post
Share on other sites

En fait, les choses ne sont pas si simple. La fonte de la glace flottante induit tout de même une très très légère hausse, en raison des différences de densité. C'est négligeable, mais y'en a qui on essayé de calculer ça !

Sea level contribution due to loss of floating ice

http://adsabs.harvar...EGUGA..12.2755S

51 micromètre par an ! 191769.gif

Ah quand mème.scared.gif
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Et bien, plus l'activité du soleil est forte, moins il y a de rayons cosmiques. Or ces rayons déclenchent des mécanismes, notamment pour la formation des nuages, qui ne l'oublions pas, réfléchit le soleil eux aussi ! Or, moins il y a de rayons cosmiques, moins il y a de nuages, et donc plus de chaleur récupéré pour notre terre. Mais, en activité basse, c'est l'inverse qui se produit, et donc avec plus de rayons cosmiques, il y a plus de nuages, et donc moins de chaleur prise par la Terre. Tout le monde remarque qu'il fait moins chaud quand il y a des nuages que lorsque qu'il y en a pas. Et bien, c'est la même chose.

attention ce n'est pas tout à fait juste! effectivement les nuages bas bloquent le rechauffement, en revanche les nuages de hautes altitudes contribuent au rechauffement
Link to post
Share on other sites

Oui à zéro.sick.gif

D'ailleurs la valeur 2012 reprise dans le graphique que tu postes n'est qu'une estimation très optimiste de la situation, car on devrait davantage déboucher sur une valeur définitive de l'ordre de 3500 km^3.
Link to post
Share on other sites
Posted
Cherbourg-L'aigle

Le lien entre rayons cosmiques et couverture nuageuse est largement discutable depuis quelques temps.

En 1997, il y a eu lieu l'hypothèse Friis-Christensen Svensmark qui mettait en évidence une corrélation énorme entre les rayons cosmiques et la couverture nuageuse.

Seulement, depuis plusieurs années, cette hypothèse prend du plomb dans l'aile, malheureusement.

Car la corrélation ne se vérifie plus pour les années 2000.

912017cloudproject.png

Bref, il reste du pain sur la planche pour vérifier le véritable impact des rayons cosmiques sur la couverture nuageuse.

En effet, mais j'ai vue d'autres graphiques montrant le contraire ... Qui croire ? Enfin, une hypothèse forte intéressante tout de même. Et même si elle ne se vérifie pas, et bien tant pis, ce sera une piste en moins. ( mais on parle seulement de quelques % de la masse totale de nuages )

http://www.meteolafl...ues-climat.html

Bref plein de questions encore là dessus. Sa va être passionnant ! Bref.

PS: Voilà quelques liens qui sont encouragent par exemple ...

http://www.wikistrik...e-79842849.html

http://translate.goo...ved=0CCcQ7gEwAA

http://translate.goo...2VC42rgFZlAuETA

Et bref, j'arrête là, on pourra pas plus avancer tant qu'il n'y aura pas d'autres choses. Donc voilà, pour éviter d'enflammer ce topic, j'ai une question, http://wattsupwiththat.com/2012/08/27/sea-ice-news-volume-3-number-11-part-2-other-sources-show-no-record-low/#more-70029, pourquoi on a une fourchette de la superficie de glace entre 3,6 et 6,4 km² ? C'est énorme ces différences ?!

Link to post
Share on other sites

Et bien après m'être questionné sur le sujet, j'ai également trouver une autre réponse. C'est la théorie comme quoi une eau chaude prend plus de place qu'une eau froide. Tout est question de densité.

Ainsi, une augmentation de 1°C de l'eau de mer, engendrerait une montée des eaux d'environ 1m. Bien sur 1°C à l'échelle du globe c'est énorme. Mais il y a également le phénomène de boule de neige. La glace étant blanche, elle renvoie plus de rayons solaire. Ainsi plus la glace fond, moins de rayons solaire sont renvoyés. L'océan absorbe donc de plus en plus de chaleur. En gros la fonte des glaces va provoquer un réchauffement plus ou moins direct des océans.

On a donc plusieurs facteurs qui font que le niveau des eaux du globe devraient bel et bien augmenter dans les années à venir.

C'est sur qu'une augmentation de 1°C de l'eau de mer sur tout le globe serrait énorme. Mais pour l'instant la moyenne de la température des océans sur tout le globe est stable et c'est plutot celle des continants qui ont tendance à augmenter même si il y a des zones comme l'océan Arctique où la SST augmente.

Puis le niveau de l'eau de l'océan augmente depuis un siècle et tout ceci doit être à cause de plusieurs facteurs.

Vaste débat. Cette théorie me parait quand même très probable et personnellement je ne crois pas à un affaiblissement du soleil. On parle bien des rayons envoyés par notre astre et non des éruptions solaires. Après je ne suis pas physicien mais le fait que l'activité solaire faiblisse veut vraiment dire que la terre recevra moins de chaleur ? J'en doute.

Pourtant cela ce voit que l'activité solaire a faiblie (le nombre et l'importance des éruptions solaires) lors de ce cycle solaire N°24 et ça va baisser aussi lors du prochain cycle solaire.

Williams

Link to post
Share on other sites

En effet, mais j'ai vue d'autres graphiques montrant le contraire ... Qui croire ?

C'est sûr qu'il y a comme un petit problème...

Svensmark a mis à jour son graphique en 2005 et voilà ce que cela donne...

936219svensmark.png

D'autres graphiques qui ne viennent pas de Svensmark:

654032Agee.png

308859cloudproject.png

Pour ce qui est ici, normal que les courbes n'aient pas la même allure, l'échelle est légèrement différente.

Pour l'après 2000, ça ne se ressemble pas.

Et dommage que Svensmark n'ait pas mis à jour le graphique depuis 2005 ...

Bref, passons...

Link to post
Share on other sites

C'est sûr qu'il y a comme un petit problème...

Svensmark a mis à jour son graphique en 2005 et voilà ce que cela donne...

936219svensmark.png

D'autres graphiques qui ne viennent pas de Svensmark:

654032Agee.png

308859cloudproject.png

Pour ce qui est ici, normal que les courbes n'aient pas la même allure, l'échelle est légèrement différente.

Pour l'après 2000, ça ne se ressemble pas.

Et dommage que Svensmark n'ait pas mis à jour le graphique depuis 2005 ...

Bref, passons...

Link to post
Share on other sites

cette question de l influence climatique des rayons cosmiques est hors sujet

ceci dit j ai pondu un dossier la dessus sur futura sciences

il ne se contente pas de dire je crois ou je crois pas c est l interet des dossiers

http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/climatologie/d/les-incertidudes-du-climat-23_1253/c3/221/p4/

Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Watts est irrécupérable, ce n'est pas une référence crédible (même pas dans son domaine de publication, les biais des stations météo, vu qu' il faudrait d'abord qu'il apprenne à trouver correctement l'Ouest d'une station météo et qu'il ait l'honnêteté de consulter la note originale de Michel Leroy 1999 quand il s'appuie dessus dans son pseudo-papier, il n'arrivera pas aux pairs en l'état (celui qui a fait que son blog a été fermé quelques moments pour tenir en haleine ses adeptes), il ne savait même pas que la note originale de 99 chiffrait déjà les surfaces artificielles pour la classification des stations, il croit que c'est nouveau depuis 2010, toute sa classification précédente des stations est fausse et à revoir vu qu'il n'en tenait pas compte !) :

http://tamino.wordpr...aks-the-record/

Link to post
Share on other sites

pourquoi on a une fourchette de la superficie de glace entre 3,6 et 6,4 km² ? C'est énorme ces différences ?!

Puisque tu soulignes sans arrêt le fait qu'il est nécessaire de toujours se remettre en question, de bien étudier les choses avant de les considérer comme acquises et de les répéter sans aucune réflexion personnelle, je suis convaincu que tu as déjà étudié les différences entre les résultats de Cryosphère, du NSIDC, de MASIE, de l'IMS, et de NATICE, et que tu as déjà répondu à ta question happy.png

EDIT pour Cirus : pourtant, le second graphique que tu postes donne exactement les mêmes résultats que celui de ton post initial, il n'y a que les échelles qui varient. Quand on regarde dans le détail on voit que les variations sont exactement les mêmes. Il n'y a que le graphique de Svensmark lui-même qui indique une couverture de nuages bas similaire entre 2002 et 2005 à ce qu'elle était vers 1993/1994, et j'ai eu beau chercher je ne trouve aucun organisme qui donne ce résultat ?

Link to post
Share on other sites

Antenne 2 a diffusé une carte de comparaison de la surface gelée de l'artique 1974 / 2012 ..

Bientot nous aurons une émission météo sur la trois : ( Météo à la carte ) de 12h55 à 13h45 animée par L Romejko .

Link to post
Share on other sites
Posted
Les Sables d'Olonne

Le sujet du recul de la banquise artique a été abordé également sutr TF1 au 20h de ce soir.

Un article également sur le quotidien Ouest France, que l'on peut lire sur leur site internet.

Je me suis entretenu avec Jean Jouzel il y a 3 ans sur les échéances de disparition de la glace en été.

Il faut toutefois admettre que la disparition totale mettra quelques décennies, cependant l'essentiel

de la masse de la banquise disparaitrait à cette époque vers 2025.

Je suis lecteur de ce topic depuis 2004 et je regrette que alain Coustou ne soit plus en mesure d'intervenir.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...