Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


Recommended Posts

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Je ne comprends vraiment pas ton message, vu que c'est évident qu'une tendance quadratique n'est pas efficace si on regarde trop loin en amont et en aval et on l'a déjà indiqué maintes fois ici. Là depuis 79 on est dans la même tendance linéaire au RC dans la zone, c'est donc intéressant de voir l'évolution de la banquise à partir de cette période et de vérifier si les valeurs sont conformes ou non aux différentes tendances possibles sans s'emballer sur une valeur, sur un record ou sur l'absence de record x années.

Si la valeur fait partie de l'IC de la tendance donnée par les valeurs précédentes et cohérentes avec la forme de la tendance donnée par les modèles physiques, elle ne peut pas être trouvée anormalement forte ou faible si la tendance n'a pas changé, de même si l'obs n'est pas dans l'IC, mais quand même dans l'IP, ça ne veut pas dire que la tendance a changé, ralenti ou accéléré. La valeur sera conforme avec la distribution attendue pour la tendance donnée et les incertitudes données, c'est tout. Ce n'est pas une prévis physique en béton, mais ce n'est pas non plus exercice quelconque. C'est très utile pour montrer qu'il ne faut pas s'emballer dans un sens ou dans l'autre avec une valeur record ou non, sans la situer dans le contexte de la tendance initiale dans un même réchauffement sur zone, de la variabilité du paramètre et dans les incertitudes des estimations. Ce n'est pas parce que c'est un record, que c'est une valeur phénoménale à laquelle on ne pouvait pas s'attendre et qu'elle était anormale par rapport à la tendance initiale.

On l'a déjà dit, mais je le répète, ça n'a pas de sens physique de prolonger ce type de tendance sur de nombreux points. J'ai d'ailleurs bien précisé que les maths/ stats étaient à la ramasse dans un message précédent, pour prévoir le seuil de 1 M km2 avec un changement rapide et que je préférais m'en tenir aux modèles physiques affinés au fil du temps et des obs.

On pourrait faire de même à partir des modèles physiques, on aurait aussi d'énormes barres d'incertitude. On ne va pas dire que les modèles physiques sont un petit exercice qui ne veulent pas dire grand chose pour autant, même quand ils se plantent en amont et/ou en aval.

Le dernier graphe avec les tendances linéaire et quadratique a été diffusé simplement pour montrer la mise à jour avec la largeur importante des IP, aussi sur ces tendances.

Là je n'invente vraiment rien, j'en suis incapable, j'utilise la même méthode que Tamino qui sort chaque année la valeur la plus probable statistiquement de septembre suivant, à partir du modèle quadratique initial depuis des années (et son IC, moi je rajoute l'IP simplement pour montrer que ce ne serait pas étonnant d'observer des valeurs dans cette zone, comme on le fait bien pour la T,). Je viens de commencer à faire de même à partir du modèle exponentiel (dans les graphes gris bleu) qui devient seulement meilleur que le quadratique tout en étant plus conforme avec la physique. Donc à ton niveau, c'est avec lui que tu dois débattre que son exercice est quasi inutile hors pédagogie, ça nous intéressera de voir ce qu'il répond.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 5.6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Ce n'est pas une prévis physique en béton, mais ce n'est pas non plus exercice quelconque.

Je respecte tout à fait l'exercice. Mais la façon dont vous présentez les choses est ambigue pour comprendre la valeur prévisionnelle. Les modèles ne montrent pas une exponentielle très pure dans leur prévision, donc fitter avec une exponentielle pure ne peut pas donner comme çà une bonne valeur prévisionnelle.

Ce n'est pas un détail, car la sensibilité est énorme à l'arrivée entre une exponentielle pure, et entre un début d'exponentiel qui revient ensuite plus près du linéaire, ou terminer en courbe logistique. On saura en 2020 quelle était la composante lente en 2012. Le climat ça marche toujours comme çà : on ne connaît pas son présent.

On pourrait faire de même à partir des modèles physiques, on aurait aussi d'énormes barres d'incertitude.

Oui mais vos barres ne sont pas l'incertitude. Ce sont des barres qui révèlent la sensibilité au fitting. Je ne veux pas paraître obtus, mais vous utilisez un vocabulaire de prévision et d'incertitude alors que vous travaillez sur l'interpolation d'un signal sur 1 période. L'exercice est intéressant, mais il ne faut pas y voir une utilité prévisionnelle aussi rapidement.Je ne sais pas ce que fait Tamino mais ça me paraîtrait bizarre qu'il fasse des prévisions suivant la même méthode. Ca ferait réagir tous les modélisateurs et les physiciens, soit beaucoup de monde.
Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Oui c'est pour cette raison que je communique aussi les autres tendances. Si je pensais que c'était l'exponentielle, la bible pour ce cas, je ne montrerais même plus les autres tendances.

Là je l'ai déjà dit, ce n'est pas démontré que c'est l'exponentielle la bonne tendance ( même si c'est la plus probable dans la nature pendant une certaine durée (toi même tu as soutenu cette tendance chez Météor) au plus jusqu'à une certaine limite d'extent mini, étant donné qu'on sait que la glace contre le continent vers le Canada, va mettre beaucoup plus de temps à fondre), vu qu'il n'y a pas de différences significatives entre l'expo et la quadratique et entre la quadratique et la linéaire (même si certaines des tendances sont significativement meilleures que d'autres dans l'ajustement, ça ne prouve pas que c'est celle-là qui collera le plus à la réalité de la vraie tendance qu'on constatera plus tard)

J'avais déjà parlé de la bonne possibilité de la forme logistique suite aux courbes de 13Vents.

Je pense mettre assez souvent en garde sur l'extrapolation de ce genre de tendance, encore il y a peu dans ce même sujet de la disparition de la banquise :

là vu la vitesse (à priori ce jour) de l'évolution, c'est comme essayer de prévoir de nos jours la météo au jour le jour avec des stats...

Ce n'est pas assez clair pour toi ça, que je ne mets vraiment pas ma confiance dans l'extrapolation des tendances actuelles ?Donc je me demande surtout si tu as assez de temps disponible pour me lire plus attentivement. C'est pénible de devoir revenir sur ce genre de détails surtout pour toi, étant donné que je fais attention à ça et que j'ai tendance à alourdir mes messages avec ce type de détails, mais bon je ne vais pas y revenir à chaque fois, quelques messages après (mais l'année prochaine oui, c'est certain comme chaque année, pour les nouveaux lecteurs).

Pour le moment, les modèles météo/climato à base de physique qui ne sont pas prévus pour, ne peuvent pas prévoir la valeur( avec une fourchette assez restreinte) du mois de septembre suivant, 10 mois avant, aussi bien ou mieux que les stats. Donc en attendant on fait avec ce qu'on a. Il vaut mieux une estimation statistique, que le pifomètre ou que rien du tout ou que les modèles qui ne sont pas encore faits pour prévoir ce genre de point de détail sans importance pour le fond (le fond est que l'Arctique doit être libre de glace (< 1 M km2) plus ou moins rapidement selon les modèles et qu'ils l'ont bien vu venir, même s'ils ont encore du boulot pour affiner des détails, comme une fourchette des années les plus probables)

Voilà, j'espère que tu ne vois plus rien d'ambigu dans le point "prévu" par les différentes tendances pour 2013. Je voulais surtout mettre l'accent sur le fait qu'une valeur seule ne veut rien dire d'autant plus quand elle fait partie des tendances possibles et statistiquement "identiques" thumbup.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

J'ai oublié d'aborder un point important dont tu parlais.

Là je change de tendance de référence chaque année uniquement parce qu'elles ne sont pas assez différenciées (non significativement différentes), car même l'IC de l'exponentielle pour 2013 recouvre une petite partie de l'IC de la linéaire. Dès qu'elles seront assez différenciées, probablement en 2014 pour l'exponentielle face à la linéaire (si ça évolue toujours de cette façon), je fixerai la tendance de base à cette année là, pour les prévis suivantes (s'il n'y a pas de changement significatif de tendance). Pour fixer une tendance quadratique de réf, ce sera plus tard par rapport à la linéaire et si on voulait fixer une autre expo par rapport à cette quadratique, il faudra attendre encore plus pour qu'elle soit jugée différentes.

Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Je viens de voir dans SKS que pour le moment, Tamino (avec son modèle quadratique purement statistique) est 2 ème au niveau performance d'après SKS, mais bon ça ne prouve rien avec le faible nombre d'échantillons de prévis, ce n'est pas significatif (c'est à dire qu'on ne peut pas exclure le hasard, l'effet Paul le poulpe, dans la réussite ou non d'ailleurs pour les autres), d'autant plus que certains n'ont pas produit le même nombre de prévis.

1_Overall_SEARCH.jpg

Je n'avais pas vu fin 2011, que Tamino avait fixé sa tendance pour les prévis des prochaines années (il a fixé la tendance quand le modèle devient significativement meilleur, sans être significativement différent du linéaire) :

predict.jpg?w=500&h=325

Le fait de ne pas avoir choisi la tendance exponentielle qui devient meilleure fin 2011, lui a fait perdre quelques miettes pour 2012 par rapport au "meilleur prévisionniste" (par hasard ou non), mais absolument rien ne prouve encore que ce sera toujours le bon choix pour 2013 et les années suivantes.

Grumbine, jeune scientifique (physicien il me semble) qui avait exposé sa méthode dans son blog intéressant, est 3 ème. On attend l'exposé de la meilleure méthode de Cotissois et ses prévis au milieu de celles de ses pairs sur le graphe, ce sera plus formateur pour nous (faut veiller au syndrôme du petit Gilles/Starman en herbe ( que je salut d'ailleurs, j'ai été étonné de voir qu'il continue à nous lire ici en maternelle de la science climatique...) qui ne produit pas grand chose (hors de son travail) en rapport avec son haut niveau, pour appuyer ses remarques/critiques)

Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Ce n'est pas du tout fait pour lui mettre la pression, mais c'est vrai que ce serait bien si elles ont du temps et si elles le souhaitent, que les personnes ayant un niveau scientifique bien supérieur au nôtre (celui des intervenants moyens) , nous sortent des arguments plus consistants que la moyenne. En fait je suis plus exigeant avec eux et j'attends d'un scientifique, au minimum des démonstrations et arguments à la mode de Paix par exemple, pour nous faire progresser et nous montrer comme c'est difficile de raisonner scientifiquement correctement sans certaines bases.

Link to post
Share on other sites

Excusez-moi Christian, je suis juste en désaccord avec vos conclusions sur vos 2 derniers calculs d' "intervalle de confiance". Juste les conclusions qui sont ambitieuses. On a largement intérêt à choisir une exponentielle pour modéliser la chute mais de façon qualitative. Meteor sur son blog affichait une régression linéaire, ce qui est une erreur de communication. La vérité quantitative on ne l'a pas, car je répète que les composantes lentes de l'atmosphère, le climat, on ne le connaît qu'au passé. On a le droit de tenter des choses, mais se baser uniquement sur des statistiques de fitting sans utiliser les informations de la modélisation, c'est mettre de côté la moitié de l'information connue. Vous ne proposez donc pas une synthèse des choses, et c'est un peu embêtant quand d'un côté on sort les arguments consensuels qui répondent à une synthèse, et que de l'autre côté on affiche des méthodes "au forceps".

Et à propos de Tamino, à part un blog, je n'ai rien trouvé de lui/elle en climatologie sur webofresearch ou google scholar... (?)

La vérité se situe quelque part dans ces courbes bleues (l'observation en rouge date de 2008). C'est le travail de Wang et c'est un compromis entre les observations et l'ensemble des modèles.

Et pour info, le dernier ensemble des modèles (2012) comporte un groupe qui voit à peu près la même chose, ce qui fait dire à Wang qu'on se dirige probablement vers un extent<1 million entre 2030 et 2040.

essai_rhl1.jpg

Je veux bien croire que des méthodes au forceps "style fit quadratique" peuvent donner des résultats sur la prévision de l'année n+1. Mais avec de la chance, parce que c'est très peu justifiable scientifiquement. Et il y a toutes les chances que les résultats soient décevants à n+20.

Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Je reconnais tous le sérieux de ChristianP et ce travail statistique est très intéressant, mais force est d'avouer que la prudence de Cotissois est totalement justifié également. Un processus scientifique complet ne s’arrête pas à un simple travail de corrélation statistique, aussi fin et juste soit-il. Il faut ensuite le prouver sans processus d'induction logique. Le rasoir d'ockham peut être dangereux en climatologie ^^

Link to post
Share on other sites

Bof... Je crois surtout (et je pense pas être tout seul) que Cotissois a du mal a savoir à quoi sert un modèle statistique et à quoi sert un modèle physique...

Je veux bien croire que des méthodes au forceps "style fit quadratique" peuvent donner des résultats sur la prévision de l'année n+1. Mais avec de la chance, parce que c'est très peu justifiable scientifiquement. Et il y a toutes les chances que les résultats soient décevants à n+20.

Cette dernière phrase le montre bien
Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Oui Damien, il a bien raison d'être prudent, j'essaie de l'être aussi, mais là j'ai l'impression d'un dialogue de sourds, ou bien je n'arrive pas à me comprendre moi-même en écrivant et en me relisant, étant donné que je suis d'accord sur de nombreux points et que j'ai indiqué maintes fois de façons différentes qu'on ne pouvait pas compter sur des prévis avec les stats pour ce cas pour n+20 ou même bien moins et mes IC ne sont pas faits pour prévoir à cette échéance, par contre à n+1, il ne faut pas exagérer, la valeur ne peut partir n'importe où en un an sans raisons vraiment surnaturelles qui agiteraient fortement le forum. wub.png

Je ne vois pas où mes conclusions sont ambitieuses avec les IC et n+1, d'autant plus que j'ai en tête la forme des courbes des modèles quand je fais des stats (et pas uniquement celles que tu présentes, vu que d'autres prévoient que le seuil serait franchi plus tôt et que les modèles ne donnent pas tous la même forme de décroissance). Je ne vais pas garder une courbe simplement parce qu'elle s'ajuste bien aux obs alors qu'elle serait en train de sortir des possibilités physiques et que les IC vont bien par rapport à d'autres tendances.

Là ce que j'ai remarqué et je ne suis pas le seul, c'est que certains modèles physiques avaient "un peu" de retard par rapport aux stats, jusqu'à ce qu'ils les recalent récemment (même s'ils font des calculs physiques et qu'ils progressent sans stats, les modélisateurs ont du récupérer des obs et faire des stats, pour voir aussi que les modèles ne collaient vraiment pas assez aux obs, même s'ils voyaient bien le fond, pour ensuite les affiner). Quelles sont les modifications prises en compte par les modèles optimistes actualisés maintenant qui font qu'on peut avoir plus confiance dans la nouvelle prévis toujours optimiste de 2030-2040 ? Il y a d'autres spécialistes qui prévoyaient avant cette mise à jour, que le seuil pourrait être franchi bien avant ( http://www.climateco...cts-arctic.html , http://www.oc.nps.ed...ublications.htm )

Donc, quelles raisons scientifiques objectives aurais-je de recaler mes choix stats objectifs vers ton modèle physique optimiste, plutôt que de continuer vers l'autre plus pessimiste qui cernait déjà bien mieux à l'avance les obs que tes modèles maintenant actualisés ? La logique voudrait que je continue à privilégier celui qui était le plus proche (non ?) vu que je ne peux pas trancher moi-même . Concrètement comment trancher dans ce cas, si on n'est pas un spécialiste de la physique de la banquise ?

Donc en attendant que les modèles des spécialistes voient la même chose globalement (la même fenêtre pour le seuil de 1 M km2), avec les stats, j'essaie de coller au plus près des obs et si les obs tendent statistiquement vers l'hypothèse physique la plus pessimiste, je ne vais quand même pas choisir la courbe moins bien ajustée qui en prime deviendra significativement différente de la tendance collant le plus à une hypothèse physique, pour qu'elle colle avec l'option optimiste de 2030-2040 (même si je pense que c'est l'hypothèse la plus probable, tellement ça me paraît phénoménal de la voir disparaître vers 2020, mais bon là, c'est mon avis de bidochon qui ne vaut scientifiquement rien et qui ne doit pas guider mes choix stats.)

ice-models-reality.jpg

Pour le moment en voyant la forme de la courbe des obs plus lisse dans le petit graphe, je ne peux pas recaler les stats autrement, tant que la décroissance rapide (à priori ce jour, comme tu le dis en climato on le saura après, si elle a été vraiment rapide, vu que le bruit peut donner cette illusion provisoirement ) ne sera pas sur le point de se terminer (et là j'aurais des actualisations des modèles qui auront bien prévu la bonne fenêtre pour les 1 M km2 et qui pourront me donner une période ou je devrais voir un changement statistique et choisir des options stats adaptées à la réalité physique)

Pour Tamino (Grant Foster ), on avait déjà discuté d'au moins une publication dans nos forums qui traitait des tendances et du bruit, http://iopscience.io...9326/6/4/044022 et il a écrit des articles dans Real-Climate, qui ne sont quand même pas des bras cassés en science climatique, mais bon c'est clair que ça ne vaut pas des publications revues par les pairs, mais ils ne peuvent pas raconter trop n'importe quoi, enfin bien moins de con... que moi, ça c'est au moins certain à 100 % sans IC, c'est de la physique dure ça thumbup.gif !

Link to post
Share on other sites

Bof... Je crois surtout (et je pense pas être tout seul) que Cotissois a du mal a savoir à quoi sert un modèle statistique et à quoi sert un modèle physique...

Cette dernière phrase le montre bien

Pourquoi tu écris ca, je ne comprends pas.confused1.gif
Link to post
Share on other sites

Oui Damien, il a bien raison d'être prudent, j'essaie de l'être aussi, mais là j'ai l'impression d'un dialogue de sourds, ou bien je n'arrive pas à me comprendre moi-même en écrivant et en me relisant, étant donné que je suis d'accord sur de nombreux points et que j'ai indiqué maintes fois de façons différentes qu'on ne pouvait pas compter sur des prévis avec les stats pour ce cas pour n+20 ou même bien moins et mes IC ne sont pas faits pour prévoir à cette échéance, par contre à n+1, il ne faut pas exagérer, la valeur ne peut partir n'importe où en un an sans raisons vraiment surnaturelles qui agiteraient fortement le forum. wub.png

Merci de vos explications. C'est sûr que je n'ai pas cherché à faire la synthèse de vos commentaires sur le forum, donc j'ai pu louper des explications précédentes. Je comprends que les personnes comme vous qui tentent la prévision à n+1 ont en tête la courbe des modèles, mais ça vous ne le dites pas ! default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

C'est pour çà que je m'insurgeais, c'est comme si les statistiques de fitting savaient mieux qu'un modèle l'évolution du moment (composante lente), la façon dont vous résumiez le problème par une simple opération statistique sans jamais faire référence aux modèles. En composante rapide, pas de problème, les modèles seront sans doute plus nuls que votre technique.

Link to post
Share on other sites

Bof... Je crois surtout (et je pense pas être tout seul) que Cotissois a du mal a savoir à quoi sert un modèle statistique et à quoi sert un modèle physique...

Je sais juste que la prévision d'un système géophysique ne s'effectue pas seulement en prolongeant une tendance observée. Le signal de l'atmosphère, c'est 3D, et des instabilités nombreuses. Et on ne sait jamais quelle est la vérité, car les incertitudes sont partout : sur le modèle, dans les observations, etc.

Il ne faut pas surestimer la valeur des signaux 1D du climat, qui sont obtenus après d'innombrables étapes de calibration et des approximations par ci par là. Donc étudier le signal 1D pour comprendre ce qui se passe est la mauvaise méthode. Il faut comprendre ce qui se passe avant d'utiliser un signal 1D. Là-dessus j'insiste vraiment, parce que beaucoup trop de personnes considèrent que le signal 1D est la vérité à la troisième virgule près.

Link to post
Share on other sites

Un long débat, d'autant plus long que, sur le fond, il ne semble pas y avoir de vrai désaccord.

L'application bête de la statistique, c'est la permanence (et ç_a marche pas si mal en fait): demain , le temps sera le même qu'aujourd'hui.

Il n'empêche que ça peut marcher mieux qu'un modèle compliqué ..mais pour demain, pas pour la semaine prochaine.

Comme le dit Cotissois, la prévi à n+1 a toutes les chances d'être bien meilleures avec un modèle statistique, globalement, l'évolution de l'extent sur le la deuxieme moitié du 20e siècle est pas trop mal simulée par les modèles climatiques, par contre les diminutions rapides en 2007 et surtout celle de 2012 leur échappent complètement.

Une des raisons assez triviale, somme toute, est sans doute que ces modèles ont peut être été initialisés avec des épaisseurs de glace trop grandes.

De toute manière, une fois le décalage amorcé (entre volume de glace modélisés et réel), ça ne peut plus qu'aller en s'aggravant. Le système ne récupère pas vraiment et les pendules ne sont pas remises à zéro, d'où un gros avantage pour les modèles statistiques.

..mais si on initialisait les modèles physiques sur le volume de 2007, ils donneraient peut être de bons résultats pour la décennie à venir, probablement même.

Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Oui c'est clair Sirius, c'est très bien résumé.

Je comprends que les personnes comme vous qui tentent la prévision à n+1 ont en tête la courbe des modèles, mais ça vous ne le dites pas ! biggrin.png

Cotissois, notre faux désaccord, venait du fait que tu n'a pas vu ou pas mémorisé que j'avais déjà indiqué plusieurs fois dans les forums que je faisais des stats en ne perdant pas de vue les modèles et le monde physique, que ce soit pour la T ou pour la banquise (je me doute bien que tu as des tas de choses autrement plus importantes et intéressantes à lire avec attention et/ou que c'est peut-être parce-que je ne cause pas toujours assez "riche" pour me faire comprendre, en discutant plus souvent avec des agriculteurs à l'ancienne et des animaux, qu'avec des scientifiques), car quand je dis ça pour la prévis du passage du seuil à 1 M km2 dans ce même forum le 6/10 :

...je préfère m'en tenir nettement aux modèles physiques qu'ils affinent au fil des obs, car pour moi les maths sont à la ramasse et inutiles dans ce cas et si le résultat tombe juste dans la fourchette, ce sera par pur hasard...

C'est quand très clair même en langage de chèvres et autres de chez nous biggrin.png , que j'en ai parlé et que je les regarde, que je ne fais vraiment pas confiance aux stats, pour prévoir à une échéance même très proche pour les prévis les plus pessimistes. Mais comme je l'ai dit auparavant (mais je vois que tu continues à ne pas bien me lire/comprendre wink.png ), car j'avais abordé ces pseudo prévis surtout pour montrer qu'une valeur seule, un record ou non ne voulait rien dire sur un répit sans la situer par rapport aux tendances et autres valeurs et non pour tenter purement des prévis stats à n+1. C'était vraiment pour situer la probabilité d'une valeur observée par rapport au une plus probable et par rapport à ce que pouvait nous indiquer les tendances stats (on voit que c'est efficace pour constater que 2007 a été plus remarquable que 2012 quelques soit la tendance, mais que bien entendu d'un point de vue physique la valeur de 2012 aura probablement plus d'impact sur la suite et sur la tendance au réchauffement déjà phénoménale du mois d'octobre et de l'automne sur zone avant la valeur de 2012 (voir un des derniers articles sur le blog de Tamino).
Link to post
Share on other sites

Elle fait fort quand même cet automne, la Banquise Pôlaire .....

Elle a pulvérisée la courbe de 2007 et il y a fort à parier qu'elle va en faire de même avec 2011 ....

La pente est très verticale, a suivre .....

ssmi1_ice_area.png

ssmi1_ice_ext.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Etrange, sur Cryosphere Today la pente est parallèle à 2007 et reste en-dessous.

cela doit dependre (je pense... à confirmer si il y en a qui savent) quels sont les seuils de concentration utilisés pour l'area et l'extend par les differents organismes
Link to post
Share on other sites
Posted
Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

Comme chaque année, nous allons avoir une embâcle rapide jusqu'à la 2ème décade de novembre. Quand la glace aura atteint les côtes de la Sibérie le développement se fera beaucoup moins rapidement puisque les zones périphériques (Bering, Baltique, côtes Est du Groenland, Baie d'Hudson,...) sont situées à des latitudes plus basses et soumises à des remous climatiques pouvant constituer un frein (tempête, advection d'air doux,...).

Le jour ou l'embâcle d'octobre ne se fera plus (même en partant d'une area nulle), ce n'est plus des questions qu'il faudra se poser mais des valises pour une autre planète qu'il faudra préparer. bored.gif

Mais au moins les zones englacées aujourd'hui auront encore 5 mois pour se solidifier et s'épaissir un peu. Puisque finalement c'est pas tant la surface de banquise qui est importante que l'épaisseur de la glace.

Link to post
Share on other sites

ils m'étonnent un peu ces deux graphiques dans le sens que la banquise ne semble pas souffrir au printemps, de avril à juin il y a finalement peu d'écart avec l'intervalle temps de référence, les courbes sont pas loin de se superposer, c'est seulement en été, et plutot dans la deuxième moitié de l'été que les choses s'enveniment; je pensais que la grosse fonte démarrait bien plus tôt dans l'année (genre en avril), finalement non.

Link to post
Share on other sites
Posted
Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

Ils ont montré une belle photo à la fin du JT de TF1 ce soir. On voyait des tourbillons blancs dans l'océan (tels une spirale entourant l'oeil d'un cyclone) sur la côté est du Groënland.

Ils disaient que c'était la banquise qui figeait petit à petit.

Quelqu'un a-t-il une explication à ce phénomène ? Pourquoi de telles formes ?

Link to post
Share on other sites
Posted
Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Ils ont montré une belle photo à la fin du JT de TF1 ce soir. On voyait des tourbillons blancs dans l'océan (tels une spirale entourant l'oeil d'un cyclone) sur la côté est du Groënland.

Ils disaient que c'était la banquise qui figeait petit à petit.

Quelqu'un a-t-il une explication à ce phénomène ? Pourquoi de telles formes ?

Magnifique photo en effet, sinon l’enlacement de l’Arctique semble reprendre rapidement, c'est le plus rapide depuis le début des mesures, en même temps nous sommes descendu si bas que bon ce n'est pas un comble pinch.gif
Link to post
Share on other sites

Magnifique photo en effet, sinon l’enlacement de l’Arctique semble reprendre rapidement, c'est le plus rapide depuis le début des mesures, en même temps nous sommes descendu si bas que bon ce n'est pas un comble pinch.gif

Ca ressemblait a ca?crefl1_143.A2012292133000-2012292133500.4km.jpg
Link to post
Share on other sites
Posted
Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

Oui. On voit très bien le phénomène vers le bas (le gros escargot qui flirte avec la côte) et au centre de la photo (les 2 petits serpentins jumeaux attachés à la côte).

Tu sais comment ça se forme ? Je trouce ce phénomène aussi joli que curieux.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...