Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
TreizeVents

Semaine du 30/06/2008 au 06/07/2008

Recommended Posts

Posted

Location : Dax (40)

Il est temps de commencer à s'intéresser à ce que dame météo pourrait nous réserver pour la première semaine de juillet. default_rolleyes.gif

En l'occurence, il semble peu probable (ce n'est du moins pas envisagé à l'heure actuelle par les différents modèles) de connaître une situation de blocage dans les parages de l'Europe avec migration de hauts géopotentiels à des latitudes relativement élevées : au contraire on devrait débuter la semaine avec une circulation d'ouest molle assez classique entre hautes pressions au sud, et basses pressions au nord, c'est toujours cela de posé.

Cependant, reste en suspens la question de savoir où passera le (probable mais non acquis) rail perturbé, et quelle sera son éventuelle activité.

En l'état des modélisations de GFS et du CEP de ce soir, on pourrait débuter la semaine avec une France relativement bien protégée par une dorsale anticyclonique, à l'avant d'un rail perturbé axé SO-->NE du Proche Atlantique aux Iles Britanniques. Avec la migration des bas géopotentiels responsables de cette courbure cyclonique du centre Atlantique vers l'Irlande et l'Ecosse, le flux pourrait rebasculer ensuite à l'Ouest voire éventuellement au Nord-Ouest, avec la traditionnelle dégradation orageuse accompagnant la bascule vers mardi ou mercredi.

En bref, dans les grandes lignes, on s'oriente a priori vers une poursuite de ce que l'on a actuellement : des ondulations...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Bonjour à tous default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> !

Alors là j'ai rarement vu autant de divergences synoptiques sur nos modèles même à très long terme, puisque je note trois possibilités d'évolution pour les échéances du 30 juin au 2 juillet, période que je vais analyser ici.

Pour le 30 juin, qu'avons-nous sur l'ensemble des cartes?

On a un AA bien centré au niveau de son territoire d'origine, un beau GA et deux dépressions: une centrée sur l'Atlantique, plus ou moins Est-Ouest selon les scénarios; ainsi qu'une autre sur le Sud Scandinave ou sur le Nord-Ecosse.

Enfin l'on a un marais de hauts géopotentiels sur presque tout le territoire continental européen.

A partir de cette date, quelles en sont les évolutions synoptiques potentielles?

On en a donc trois; une qui est due à la non-jonction AA-GA et deux qui sont occasionnées par une jonction de ce type.

==> JONCTION AA-GA.

1) De par cette configuration synoptique la dépression occasionnerait dans ce cas une advection chaude d'altitude au-dessus de notre France. L'on aurait droit ici à un temps bien chaud, comparable à celui que nous connaissons actuellement.

Suivant la position exacte de la dépression en question, l'activité orageuse diurne serait plus ou moins virulente.

GFS Europe 0z 30 juin

GFS Europe 2 juillet

Cette évolution est visible sur les trois modèles déterministes disponibles: GFS 0z, ECMWF 0z et GEM 0z.

2) Dans ce cas c'est la dépression scandinave qui, par advection froide d'altitude due à la configuration AA-GA, descendrait plus au Sud et enverrait un régime plus frais, en particulier sur le NO du pays. On aurait donc absence d'advection chaude d'altitude au niveau de l'Europe, ce qui différencie cette possibilité de la première. Des perturbations atténuées provoquées par la dépression scandinave pourraient probablement influencer la France, encore protégée dans une moindre mesure par les restes des hauts géopotentiels continentaux.

exemple GEM ensembliste 12z 30 juin

même exemple 2 juillet

==> NON JONCTION AA-GA.

3) ... Ou bien cette jonction anticyclonique n'a tout simplement pas lieu du tout (ou bien cesse pour le 2 juillet)!

Ici l'on aurait donc une répartition synoptique plus classique: le rail perturbé, repoussé généralement au niveau de la Grande Bretagne par une ceinture anticyclonique Sud-Européenne, serait dû au lien des deux noyaux dépressionnaires différents entre-eux, empêchant toute advection d'anomalies chaude d'altitude en direction du Groenland.

exemple GEFS 0z 30 juin

même exemple 2 juillet

Bref en conclusion tout ça à éclaircir pour notre début juillet; ça fait beaucoup! Trois possibilités pour trois types de temps différents en France niveau températures, humidité, pluviométrie...

Je vous laisse à votre tour faire votre analyse ^^!

Neigepassion default_flowers.gif .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette analyse va paraître basique pour certain voire même ne pas ressembler à une analyse, mais pour ma part je ne vois pas de réels changements par rapport à ce que nous connaissons actuellement à savoir des ondulations plus ou moins nettes. Il est vrai que la tendance ne paraît pas très fiable.

La configuation actuelle me paraît nous apporter un temps durablement chaud avec ses variantes sous formes d'ondulations rythmées par des dégradations orageuses passagères suivies d'un temps s'améliorant par le sud-ouest grâce à des dorsales via l'AA.

Cet anticyclone me paraît bien attaché à ses racines qui poussent de temps à autre plus au nord d'où nos dorsales actuelles et donc possiblement futures puis le passages de faibles talwegs. La carte 1.5PVU de GFS entre actuellement et la tendance de la semaine en question ne varie pas des masses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bref, j'y connais pas grand chose en prévisions, ni en analyse en termes météorologiques compliqués.. Mais bon, je me lance.. à en croire les derniers runs :

il ferait chaud du mardi au dimanche..

Voila, bonne soirée default_laugh.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Quentin-la-Poterie (30)

Moi je vois un dernier run GFS exceptionnel avec une chaleur qui durerait très lontemps et serait très fortes default_dry.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est vrai qu'il ferait particulièrement chaud sur la moitiez sud .. default_huh.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Quentin-la-Poterie (30)

c'est vrai qu'il ferait particulièrement chaud sur la moitiez sud .. default_huh.png

L'été serait peux être pas si pourrit que ça , avec ce run on pourrait espèrer au moins 35° sur le sud non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'été serait peux être pas si pourrit que ça , avec ce run on pourrait espèrer au moins 35° sur le sud non ?

Avant de s'exiter sur un run, on va peut-être laisser encore passer du temps. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">Les assoiffés de chaleur me rappellent les fous de froid, mais en versus "caliente" ! Que l'on prenne le problème du côté chaud ou du côté froid, l'analyse est toujours aussi peu objective...

Rappelez-vous comme à chaque fois : un seul run fait rarement pas le beau temps à plus d'une semaine...

Et d'une le changement de temps aurait lieu après le 1er juillet, soit à plus de 180h et donc avec une maille de GFS plus grande et donc moins précise

Et de deux, combien de runs de modèle d'ensemble voient une pulsion d'air chaud allant jusqu'au Iles Britanniques ? Un, au mieux deux sur vingt en étant gentil !

Voici la carte des "spaghetti" des différents runs pour les 0 et 15°C à 850 hPa. Les 15°C signant un temps estival en basse couche passent invariablement sur la Méditerranée à deux ou trois exceptions près... Autant dire que même sur la majeure partie de la moitié sud du pays, ce n'est pas encore obligatoirement gagné pour la grande chaleur !

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rt85010.gif

En conclusion : Wait and see !

Florent.

PS : Une seule chose semble tenir : en effet près de la grande bleu, c'est un bel été qui semble s'installer, je rassure notre gardois... Retour des pluies vraisemblablement avec l'automne sauf surprises... Pour ce qui concerne le nord de la France, je ne commencerai pas à rêver avant d'avoir eu en main des éléments bien plus solides qu'un run lointain de GFS...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Avant de s'exiter sur un run, on va peut-être laisser encore passer du temps. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Les assoiffés de chaleur me rappellent les fous de froid, mais en versus "caliente" ! Que l'on prenne le problème du côté chaud ou du côté froid, l'analyse est toujours aussi peu objective...

Je ne sais pas pourquoi tu t'en prends à Météogardoise Florent. Il précise bien qu'il se base sur GFS, et on a le droit de commenter un modèle en le citant. C'est bien moins grave que lorsque certains ne commentent qu'un seul modèle (celui qui les arrange) pour en faire une généralité.

D'autre part, je ne pense pas qu'il soit judicieux de mettre sur le même plan les 20 scénarios de l'ensembliste (GEFS) et le scénario déterministe (GFS) pour faire en sorte de montrer une ultra minorité par rapport à une ultra majorité. Tu sais bien que ce n'est pas comme ça que ça marche. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas pourquoi tu t'en prends à Météogardoise Florent. Il précise bien qu'il se base sur GFS, et on a le droit de commenter un modèle en le citant. C'est bien moins grave que lorsque certains ne commentent qu'un seul modèle (celui qui les arrange) pour en faire une généralité.

D'autre part, je ne pense pas qu'il soit judicieux de mettre sur le même plan les 20 scénarios de l'ensembliste (GEFS) et le scénario déterministe (GFS) pour faire en sorte de montrer une ultra minorité par rapport à une ultra majorité. Tu sais bien que ce n'est pas comme ça que ça marche. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Je ne m'en prends pas justement à lui et d'ailleurs je lui adresse spécialement mon PS. Vu du Gard, je comprends que l'on ne se préoccupe pas forcément des masses d'air fraîches qui ne cessent d'environner la Grande-Bretagne qui n'a pas du connaître beaucoup de journées estivales depuis un mois.Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas judicieux d'être très affirmatif sur quoi que ce soit à plus d'une semaine de nos échéances, sauf rarement dans les cas de blocages très solides, ce qui n'est ici pas le cas à ma connaissance. Je tenais juste à rappeler cela avant que l'on ait autant de prévisions pour début juillet qu'il y aura de runs dans les deux ou trois prochains jours...

Ca a bien commencé, que cela continue... Quels sont donc les différentes tendances entrevues ce soir ? car au stade où nous en sommes, il ne peut y en avoir que plusieurs !

Florent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas judicieux d'être très affirmatif sur quoi que ce soit à plus d'une semaine de nos échéances, sauf rarement dans les cas de blocages très solides, ce qui n'est ici pas le cas à ma connaissance. Je tenais juste à rappeler cela avant que l'on ait autant de tendances pour début juillet qu'il y aura de runs dans les deux ou trois prochains jours...

Florent.

Je te ferais néamoins remarquer que, à partir d'une poignée de runs, tu sais te montrer assez sûr de toi sur une saison entière :

Une seule chose semble tenir : en effet près de la grande bleu, c'est un bel été qui semble s'installer, je rassure notre gardois... Retour des pluies vraisemblablement avec l'automne sauf surprises... Pour ce qui concerne le nord de la France, je ne commencerai pas à rêver avant d'avoir eu en main des éléments bien plus solides qu'un run lointain de GFS...

Sur le retour des pluies en automne sur les régions Méditerranéennes, il faut dire que statistiquement tu as peu de chances de te tromper. Sur le profil de notre été dans le nord, tu as raison de te montrer prudent : la variabilité interannuelle y est statistiquement très forte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Beauvoir mt st michel

Je ne m'en prends pas justement à lui et d'ailleurs je lui adresse spécialement mon PS. Vu du Gard, je comprends que l'on ne se préoccupe pas forcément des masses d'air fraîches qui ne cessent d'environner la Grande-Bretagne qui n'a pas du connaître beaucoup de journées estivales depuis un mois.

Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas judicieux d'être très affirmatif sur quoi que ce soit à plus d'une semaine de nos échéances, sauf rarement dans les cas de blocages très solides, ce qui n'est ici pas le cas à ma connaissance. Je tenais juste à rappeler cela avant que l'on ait autant de tendances pour début juillet qu'il y aura de runs dans les deux ou trois prochains jours...

Ca a bien commencé, que cela continue... Quels sont donc les différentes tendances entrevues ce soir ? car au stade où nous en sommes, il ne peut y en avoir que plusieurs !

Florent.

Il nous reste en fait essentiellement l'ensembliste dont le run de controle fait passer deux perturbations actives dans la période mais c'est là aussi en gros maillage forcément à cette échéance. En revanche, le cep est bien chaud aussi à partir du 1 er juillet, même si 240 heures (vers le 3) on a l'impression que la moitié ouest devrait basculer dans un talweg. C'est le postitionnement de celui-ci qui va être décisif. Quand on se rappelle à quel point le topic précedent avait été lancé sur un run gfs plus que frais et qu'à l'arrivée on a eu le premier week-end estival, on peut toujours effectivement être prudent en escomptant le scénario inverse...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te ferai néamoins remarquer que, à partir d'une poignée de runs, tu sais te montrer assez sûr de toi sur une saison entière :

Sur le retour des pluies en automne sur les régions Méditerranéennes, il faut dire que statistiquement tu as peu de chances de te tromper. Sur le profil de notre été dans le nord, tu as raison de te montrer prudent : la variabilité interannuelle y est statistiquement très forte.

Et oui, mais j'ai mesuré le risque d'erreur avant de me montrer assez sûr, c'est l'enfance de l'art... Maintenant, on a déjà vu des cévenols dès la seconde quinzaine d'août, je ne préjugerai pas non plus de la saison entière. Pour l'heure, statistiquement, il y a peu de risque à dire ce que j'ai dit, d'autant qu'au niveau précipitations, les diagrammes de Marseille à la Côte d'Azur ressemblent à des encéphalogrammes plats.Florent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Cette analyse va paraître basique pour certain voire même ne pas ressembler à une analyse, mais pour ma part je ne vois pas de réels changements par rapport à ce que nous connaissons actuellement à savoir des ondulations plus ou moins nettes. Il est vrai que la tendance ne paraît pas très fiable.

La configuation actuelle me paraît nous apporter un temps durablement chaud avec ses variantes sous formes d'ondulations rythmées par des dégradations orageuses passagères suivies d'un temps s'améliorant par le sud-ouest grâce à des dorsales via l'AA.

Cet anticyclone me paraît bien attaché à ses racines qui poussent de temps à autre plus au nord d'où nos dorsales actuelles et donc possiblement futures puis le passages de faibles talwegs. La carte 1.5PVU de GFS entre actuellement et la tendance de la semaine en question ne varie pas des masses.

Je suis tout à fait d'accord avec cette analyse de Run qui me parait très équilibrée.

J'ajouterais cependant que ce soir, on a quand même une très belle convergence des différents déterministes pour la remontée d'une dorsale qui serait bien plus conséquente que ce qui était envisagé hier, et qui pourrait faire perdurer plusieurs jours la phase chaude de l'ondulation. Auquel cas, c'est bien toute la première moitié de semaine qui pourrait se montrer tout simplement estivale, avant une possibilité de dégradation par l'ouest lorsque la zone de basses pressions atlantiques finira par réussir à se décaler vers l'ouest.

Petit diaporama des 4 principaux déterministes pour le premier jour de juillet :

CEP :

cepfv2.gif

GFS :

gfsev2.png

JMA :

jmauu4.gif

GEM :

gemfb1.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le 1er juillet, nous sommes bien d'accord... Les températures devraient croitre avec le début de la semaine et l'arrivée de cette dorsale anticyclonique qui semble assez robuste, même si cela aussi peut encore bouger à encore 7 jours...

La bascule, c'est après :

- ou la dorsale évolue en blocage sur la Mer du Nord et la chaleur peut continuer

- ou la dorsale se décale classiquement menant à une dégradation orageuse

et s'ensuit soit un flux d'ouest plus frais circulant au nord en attendant une nouvelle dorsale,

soit un vrai talweg faisant basculer plus largement le pays dans la fraicheur.

Autant dire que tout est encore possible !

Florent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bourth

Il semblerait que nous nous dirigions vers la version chaude des modèles pour la semaine prochaine, après la parenthèse plus maussade du week-end.

nous assistons ces derniers temps à des ondulations dans une composante plutot zonale même si les HP sont présentes sur notre pays donnant une très belle impression cette semaine, mais en début de semaine prochaine cela pourrait changer avec un basculement, une situation classique de conditions chaudes généralisées.

Donc je pense qu'on se dirige vers une autre semaine estivale mais peut être moins orageuse, plus sèche, plus chaude sur la moitié nord, et bien chaude sur le sud du pays.

ce reste a confirmer, il faudra savoir si il y aura une vraie dorsale sur notre pays, auquel cas lethalweg pourrait s'inviter sur la France, ce n'est pas au goût des modèles de ce matin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Il semblerait que nous nous dirigions vers la version chaude des modèles pour la semaine prochaine, après la parenthèse plus maussade du week-end.

D'accord dans l'ensemble même si je reste encore assez prudent sur l'évolution au dela de mercredi, évolution qui découlera du résultat du bras de fer entre les hauts géopotentiels européens et les bas géopotentiels atlantiques. Mais des trois possibilités de Florent, j'ai tendance à penser que la plus probable en l'état des modèles est l'option "1,5" : passage du centre dépressionnaire sur le nord des Iles Britanniques, apportant un certain rafraichissement sur un bon tiers NO de l'hexagone, tandis que les deux tiers restants pourraient conserver un temps bien plus chaud mais aussi lourd et orageux du SO au NE. En bref, le scénario que l'on observe en ce moment.

Par contre une autre observation, un peu HS car elle devrait être signalée dans le topic de la semaine en cours mais je ne vais pas multiplier les posts, la "parenthèse plus maussade du week-end" a quand même du plomb dans l'aile ce matin sur les modèles, et il n'est pas désuet d'envisager que samedi et dimanche pourraient être deux belles journées supplémentaires ensoleillées et relativement chaudes (sans excès) sur les deux tiers sud du pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il semblerait que nous nous dirigions vers la version chaude des modèles pour la semaine prochaine, après la parenthèse plus maussade du week-end.

nous assistons ces derniers temps à des ondulations dans une composante plutot zonale même si les HP sont présentes sur notre pays donnant une très belle impression cette semaine, mais en début de semaine prochaine cela pourrait changer avec un basculement, une situation classique de conditions chaudes généralisées.

Donc je pense qu'on se dirige vers une autre semaine estivale mais peut être moins orageuse, plus sèche, plus chaude sur la moitié nord, et bien chaude sur le sud du pays.

ce reste a confirmer, il faudra savoir si il y aura une vraie dorsale sur notre pays, auquel cas lethalweg pourrait s'inviter sur la France, ce n'est pas au goût des modèles de ce matin.

Tout dépend où on se place : le début de semaine serait assez frais au nord conduisant à des minimales plutôt basses pour la saison au nord de la Seine au matin du premier juillet...http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1562.png

Puis notre dorsale se met en place ramenant de l'air chaud vers notre pays pendant guère plus de 48h au nord-ouest...

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1681.png

Un talweg est majoritairement vu ce matin ramenant de l'air frais par le nord-ouest une nouvelle fois dès jeudi.

http://www.wetterzentrale.de/pics/senspanel2161.gif

Le diagramme de Paris confirme pour le moment très majoritairement la courte pulsion chaude centrée sur le 2 juillet...

http://www.wetterzentrale.de/pics/MT8_Paris_ens.png

Le modèle européen qui entérine également tout cela promet par contre une semaine chaud bouillante à l'Allemagne et au sud-est de notre pays. Dans le nord-est placé dans ou en limite de masse d'air chaude toute la semaine, l'impression sera estivale, mais en contre-partie attention aux orages violents !

http://www.ecmwf.int/products/forecasts/d/...t!chart.gif

Sur un bon quart nord-ouest, cette première semaine de juillet se dessine plutôt un peu moins belle que celle que nous vivons actuellement... A voir si la dorsale va circuler aussi vite, ce qui pourrait laisser du répit au conditions estivales et contruire finalement une assez belle semaine.

En reprenant les possibilités édictées hier, ce matin on en est donc à

La bascule, c'est après le 1er juillet :

- ou la dorsale évolue en blocage sur la Mer du Nord et la chaleur peut continuer 10% DE PROBABILITE

- ou la dorsale se décale classiquement menant à une dégradation orageuse 90% DE PROBABILITE

et s'ensuit soit un flux d'ouest plus frais circulant au nord en attendant une nouvelle dorsale, DONT 30/90

soit un vrai talweg faisant basculer plus largement le pays dans la fraicheur. ET 60/90.

Ce sont les modèles, pour ma part, je donnerais plutôt 60/90 aux conditions relativement similaire à l'actuel et 30/90 au vrai talweg et donc je pense qu'il y a de fortes de chances pour que le ratio évolue dans ce sens...

Florent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au grès des dorsales... c'est le titre de l'analyse technique d'hier soir. Je suis d'accord avec kéké, mais aussi Florent. Dans le Sud, il n'y a plutôt rien à reprendre avec un temps souvent estival. Dans le Nord et en particulier dans le Nord-ouest, la présence d'une courant zonal dépressionnaire circulant sur les Iles Britanniques et donc à proximité des côtes de la Manche nous mettrait dans le doute mais à priori aucune précipitation à attendre dans un champ de pression élevé.

Par contre, sur le Nord de l'Angleterre s'est autre chose avec de l'air parfois frais en embuscade (4°C à 850 hPa).

Alexy

PS : la présence de masse d'air très chaude ( de plus en plus chaude ) sur l'Espagne est à prendre avec des pincettes dans la mesure où sa progression tend vers le Nord à chaque sortie du modèle Americain. Surveillons cela également!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette analyse va paraître basique pour certain voire même ne pas ressembler à une analyse, mais pour ma part je ne vois pas de réels changements par rapport à ce que nous connaissons actuellement à savoir des ondulations plus ou moins nettes. Il est vrai que la tendance ne paraît pas très fiable.

La configuation actuelle me paraît nous apporter un temps durablement chaud avec ses variantes sous formes d'ondulations rythmées par des dégradations orageuses passagères suivies d'un temps s'améliorant par le sud-ouest grâce à des dorsales via l'AA.

Cet anticyclone me paraît bien attaché à ses racines qui poussent de temps à autre plus au nord d'où nos dorsales actuelles et donc possiblement futures puis le passages de faibles talwegs. La carte 1.5PVU de GFS entre actuellement et la tendance de la semaine en question ne varie pas des masses.

On ne peut faire plus ondulatoire! graphe_ens3udr9.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce début de semaine se caractériserait bien par une nouvelle remontée subtropicale impulsée par une zone de bas géopotentiels présents en Centre Atlantique. CEP le voit, JMA le voit GEFS et tout son ensembliste le voit alors que GFS18Z le voit mais plus tardif donc on y attachera moins d'importance dans un premier temps ( mis à part s'il reste têtu comme il aime bien le faire parfois ).

Après un week-end marqué par une dégradation dont l'importance reste toutefois à mesurer, lundi deviendrait donc comme une journée agréable et relativement chaude à l'ouest et au sud tandis que le nord-est pourrait subir le reste de notre ondulation de la veille.

Mardi cette amélioration du temps se poursuivrait plus encore et pour intéresser cette fois la majeure partie du Pays. Notre talweg devrait avoir quitter totalement la France et être parti plus à l'est alors que notre poussée anticyclonique se confirmerait un peu plus. La zone de bas géopotentiels en centre-Atlantique pousserait un peu vers l'est et ferait remonter cette fois le flux au secteur sud. Il faut s'attendre pour cette journée à une belle remontée des températures en altitude et au sol et les 30° seraient à nouveau atteints sur toute la moitié sud du Pays.

Mercredi pourrait voir l'arrivée d'un temps particulièrement chaud mais de plus en plus instable. L'ampleur de la dépression en Atlantique divague selon les modèles, son placement également et ce qu'elle provoquerait à l'avant donc en France aussi. Je miserais sur la version CEP mais qui serait peut-être à nuancer : en effet ce dernier voit une franche remontée de nos hauts-géopotentielsen dircetion de la France et qui remonteraient facilement plus au nord. Dans le même temps la dépression en Atlantique se creuserait plus encore en faisant basculer le flux plein sud. La suite de la semaine pourrait se montrer de plus en plus instable mais surtout à l'ouest...

Je crois que cette version est loin d'être nulle car rejoint par GFS mais à plus long terme, GEM a esquissé cette possibilité dans son run du matin et JMA y ressemble également. La puissance varie selon les modèles mais l'idée principale est bien là. Quant à GEFS le flou est présent selon les différents scénariis. On retiendra par contre la tendance générale à voir la poussée de hauts-géo se manifester depuis les Açores puis en remontant plus ou moins nettement vers le Bénélux.

Grosso-modo on assiste exactement à la même configuration qu'actuellement. Une zone de bas géopotentiels en Atlantique, une qui remonte en direction de l'Europe. Pour le moment l'Europe Occidentale n'observe que des ondulations puisque dorsales et talwegs se partagent la semaine. Là on a la même mécanique mais la seule différence est qu'il n'est plus certain que l'on est que des dorsales. Si bien qu'un pôle anticyclonique pourrait aller se loger plus au nord si la poussée se manifeste plus qu'auparavant comme en AS par exemple...

Bref la fin de semaine pourrait marquer un tournant dans la configuration générale. A surveiller donc ce qui se prépare en Atlantique... Cette situation selon son intensité va faire varier nos runs assez régulièrement je pense car tout ce qui va se passer en Europe à l'avant découlera prioritairement de cette centre-Atlantique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bref la fin de semaine pourrait marquer un tournant dans la configuration générale. A surveiller donc ce qui se prépare en Atlantique... Cette situation selon son intensité va faire varier nos runs assez régulièrement je pense car tout ce qui va se passer en Europe à l'avant découlera prioritairement de cette centre-Atlantique

Pour un tournant, il pourrait y en avoir un... Je me demande si je n'ai pas été un peu optimiste hier...
En reprenant les possibilités édictées hier, ce matin on en est donc à

La bascule, c'est après le 1er juillet :

- ou la dorsale évolue en blocage sur la Mer du Nord et la chaleur peut continuer 10% DE PROBABILITE

- ou la dorsale se décale classiquement menant à une dégradation orageuse 90% DE PROBABILITE

et s'ensuit soit un flux d'ouest plus frais circulant au nord en attendant une nouvelle dorsale, DONT 30/90

soit un vrai talweg faisant basculer plus largement le pays dans la fraicheur. ET 60/90.

Ce sont les modèles, pour ma part, je donnerais plutôt 60/90 aux conditions relativement similaire à l'actuel et 30/90 au vrai talweg et donc je pense qu'il y a de fortes de chances pour que le ratio évolue dans ce sens...

Ce matin, je me pose des questions... Et l'option vu hier à 60/90 par les modèles s'imposait finalement ?

Qu'elle reste loin sur l'Atlantique et cette dépression particulièrement creuse pour la saison qui tourne depuis plusieurs jours sur les modèles nous vaudra un temps chaud, bouillant sur le sud... qu'elle se rapproche un peu plus et tout cela va rapidement tourner à l'orage... qu'elle se rapproche encore et s'en est fini du bel été, avec le retour de perturbations et de vents forts carrément automnaux sur une grande moitié nord du pays !

Sur le modèle européen ce matin, c'est qu'elle nous en veut la vilaine bêbête... Destination automne pour le CEP !

http://www.wetterzentrale.de/pics/Recm1681.gif

Un beau flux d'ouest droit devant, à désespérer de l'été...

http://www.ecmwf.int/products/forecasts/d/...t!chart.gif

Et les runs d'ensemble du modèle d'ensemble américain GEFS ne nous rassurent pas complétement...

http://www.wetterzentrale.de/pics/senspanel1921.gif

Restons prudents, on va laisser passer encore quelques runs avant de ressortir les KWays !

Wait and see !

Florent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Il me semble que tout dépendra de la position de l'Omega (car c'est bien la formation d'un blocage en configuration Omega qui est prévu) que ce soit en latitude et longitude. Entre le dernier CEP et l'avant dernier, par exemple, il y a un décalage de pratiquement 1000km vers l'Est. Cela montre bien que rien n'est encore calé pour cette échéance.

Selon la position du Grand Oméga, plusieurs solutions : on pourrait assister à la mise en place d'un temps automnal généralisé à toute la France (si le pays était soumis à l'air froid d'altitude "bloqué" sur le bord S-O de l'Oméga), ou bien à un fort gradient thermique Est / Ouest ou Nord-Ouest / Sud-Est (si nous étions en limite de la racine S-O de l'Oméga), ou bien à un temps estival (si nous étions sous la racine S-O de l'Oméga). Autre variante déjà connue ce printemps (donc attention) : blocage scandinave avec temps sec, chaleur et grand soleil sur l'Europe septentrionale (France du nord en marge) et succession d'anomalies d'altitude du Golfe de Gascogne vers la Méditerranée (France du sud sous un temps "pourri").

Voilà. On n'a plus qu'à patienter que ça se décante...Pour le moment, tout est possible. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...