Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Cotissois 31

données RSS

Recommended Posts

On parle souvent sur ce forum des données RSS-MSU , qui sont des mesures satellitaires de température de la basse, moyenne, haute troposphère et basse stratosphère.

Voici l'intensité associée à chaque niveau en fonction des 4 canaux.

msu_wt_func.png

On remarque donc que chaque canal se concentre sur un niveau de la troposphère, mais comprend toujours une partie des autres couches.

J'ai déjà vu des remarques comme quoi à partir de ces données, on voit que le réchauffement affecte bien moins l'atmosphère que l'air de surface, signe que les mesures au sol exagèrent peut-être la réalité.

Seulement, au vu de ces courbes, on a envie de dire que ces données sont plus qualitatives que vraiment traduisant l'état de l'atmosphère à un niveau bien précis : on ne mesure pas seulement la basse troposphère dans le canal TLT, donc il paraît logique que la mesure lisse un peu la réalité de la basse troposphère,

Si vous avez plus d'expérience et de connaissances sur l'utilisation des données, n'hésitez pas à donner votre avis. Si le sujet a déjà été débattu, merci de me donner le lien default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

oui c'est assez qualitatif.

en fait chaque couche atmosphérique est scannée en utilisant un canal précis qui correspond vraisemblablement à la fréquence d'émission, en micro-ondes, de la molécule d'oxygène.

Il se trouve que cette fréquence dépend justement de la température.

A l'intérieur de chaque couche chaque altitude contribue différemment.

Cette différence apparaît sous la forme d'une fonction de poids, qui change en plus selon l'inclinaison du capteur par rapport à la normale à la couche.

On a l'ensemble de ce qui concerne ces fonctions de poids, ici.

Mais de toute façon , d'un point de vue plus météo, il faut toujours faire attention au fait que, si les mesures de température de l'atmosphère dépendent évidemment des températures de surface, cette dépendance peut varier aussi suivant les variations du gradient adiabatique.

Or si le gradient sec a peu de raisons de varier, qu'en est-il du gradient humide?

Si on passe de 6.0°C/km à 6.1°C/km en 30 ans, à une altitude moyenne de 4 km, la variation est de 0.4°C sur 30 ans.

Ceci fait donc diminuer la tendance à 4 km (donc à peu près la TLT) de 0.13°C par rapport à la tendance de surface.

Ceci est évidemment un exemple qui ne reflète pas forcément la réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends le principe de cette fonction de poids, mais j'ai du mal à voir comment elle s'applique.

Je vais y réfléchir plus tard mais au bilan, qu'en est-il de la tendance mesurée sur un canal TLT : elle sous-estime ou surestime la réalité ? (en considérant que la haute troposphère ne se réchauffe pas)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Je comprends le principe de cette fonction de poids, mais j'ai du mal à voir comment elle s'applique.

Je vais y réfléchir plus tard mais au bilan, qu'en est-il de la tendance mesurée sur un canal TLT : elle sous-estime ou surestime la réalité ? (en considérant que la haute troposphère ne se réchauffe pas)

ben justement ça dépend.

la base UAH par exemple trouvait, à l'origine, un refroidissement de la troposphère (je ne sais plus si c'était la basse ou la moyenne tropo).

cela a été corrigé depuis mais le réchauffement trouvé reste inférieur à celui de RSS d'environ 0.03°C/déc pour ce qui concerne la basse tropo globale.

Concernant la moyenne tropo, il existe maintenant des bases UAH et RSS corrigées par l'université de Washington.

Elles sont appelées UAH UW et RSS UW.

Les tendances trouvées par ces bases corrigées sont plus importantes.

Bien entendu les auteurs des bases en question, notamment UAH, ne reconnaissent pas forcément ces corrections.

Le problème est que, comme c'est indiqué sur le schéma, les mesures TMT sont influencées par la strato et les mesures de basse strato, TLS, sont influencées par le comportement de la tropo.

Donc si on ajoute à l'erreur conceptuelle, l'erreur de l'appareillage (ne pas oublier que la maintenance sur satellite, est nulle) tant en ce qui concerne les capteurs eux-mêmes que l'inclinaison, les calibrages, etc. on arrive à une erreur totale non négligeable.Ceci devrait rendre un peu plus modeste quant à l'utilisation des satellites pour vérifier la précision des mesures au sol.

Néanmoins, comme il a déjà été dit, les tendances de basse tropo et de surface ne sont pas à des années lumière l'une de l'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisqu'on en parle, voici la courbe des anomalies de température relevées par les satellites RSS de la basse troposphère, incluant le mois de janvier 2008 :

rss-msu-monthly-anom520.png

Agrandir

Zoom sur la courbe :

rss-msu-2007-2008-delta520.png

Agrandir

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisqu'on en parle, voici la courbe des anomalies de température relevées par les satellites RSS de la basse troposphère, incluant le mois de janvier 2008 :

rss-msu-monthly-anom520.png

Agrandir

Zoom sur la courbe :

rss-msu-2007-2008-delta520.png

Agrandir

Belle chute des temperatures !

On dirait que ceci arrive environs tout les 50 ans (mis a par des phenomenes climatiques qui doient perturber comme El Nino en 1998) puis remonte apres comme on le voit vers depuis 1979 des le : 50ème, 106ème, 149ème, 200ème, 229ème, 330ème mois du schema.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben justement ça dépend.

la base UAH par exemple trouvait, à l'origine, un refroidissement de la troposphère (je ne sais plus si c'était la basse ou la moyenne tropo).

cela a été corrigé depuis mais le réchauffement trouvé reste inférieur à celui de RSS d'environ 0.03°C/déc pour ce qui concerne la basse tropo globale.

Concernant la moyenne tropo, il existe maintenant des bases UAH et RSS corrigées par l'université de Washington.

Elles sont appelées UAH UW et RSS UW.

Les tendances trouvées par ces bases corrigées sont plus importantes.

Bien entendu les auteurs des bases en question, notamment UAH, ne reconnaissent pas forcément ces corrections.

Le problème est que, comme c'est indiqué sur le schéma, les mesures TMT sont influencées par la strato et les mesures de basse strato, TLS, sont influencées par le comportement de la tropo.

Donc si on ajoute à l'erreur conceptuelle, l'erreur de l'appareillage (ne pas oublier que la maintenance sur satellite, est nulle) tant en ce qui concerne les capteurs eux-mêmes que l'inclinaison, les calibrages, etc. on arrive à une erreur totale non négligeable.Ceci devrait rendre un peu plus modeste quant à l'utilisation des satellites pour vérifier la précision des mesures au sol.

Néanmoins, comme il a déjà été dit, les tendances de basse tropo et de surface ne sont pas à des années lumière l'une de l'autre.

Ok, donc ce n'est vraiment pas facile d'estimer la précision d'une telle mesure, et c'est surtout utile pour comparer les années entre elles (en espérant que les instruments restent fiables), et pas les différents niveaux entre eux. Même si on retrouve bien les caractéristiques générales de l'évolution actuelle du climat : la basse troposphère se réchauffe, la basse stratosphère se refroidit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, donc ce n'est vraiment pas facile d'estimer la précision d'une telle mesure, et c'est surtout utile pour comparer les années entre elles (en espérant que les instruments restent fiables), et pas les différents niveaux entre eux. Même si on retrouve bien les caractéristiques générales de l'évolution actuelle du climat : la basse troposphère se réchauffe, la basse stratosphère se refroidit.

A long therme oui la basse troposphere ce rechauffe, mais ne trouvez vous pas "des vagues" tout de meme ?

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

A long therme oui la basse troposphere ce rechauffe, mais ne trouvez vous pas "des vagues" tout de meme ?

Williams

vite fait car j'ai pas beaucoup le temps.

plusieurs phénomènes influent sur la TLT.

le RC sur le long terme, ça OK.

pour les vagues dont tu parles il faut regarder:

- l'ENSO, il y a une pseudo-périodicité des gros Nino de l'ordre de 7 à 8 ans

- selon certains auteurs, et pas des solaristes, il y aurait un signal de 0.1°K lié au cycle de Schwabe, en basse tropo centré à 2 km d'altitude.

- les autres cycles, tu les connais mieux que moi....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...