Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Cyrilleb

Le cycle solaire 24 commence!

Recommended Posts

Posted

Location : Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Le site spaceweather a annoncé hier (le 4 janvier) l'apparition d'une petite tache solaire située à 30° de latitude nord sur le soleil. Cette tache a une polarité inversée par rapport au cycle 23. Elle peut être observée dans un petit télescope avec un filtre adapté.

Cela fait quelques années que les taches se concentraient au niveau de l'équateur. Or, le début d'un nouveau cycle solaire est toujours marqué par l'apparition de taches à des latitudes élevées; on peut donc en conclure que le cycle 24 a commencé. Les prévisions voyaient plutôt un début du cycle 24 en mars.

Il faudra attendre quelques années pour que le soleil atteigne son activité maximum, ce qui devrait arriver en 2011 ou 2012.

La tache est visible ici (numéro 0981):

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/synopt...di_sunspots.jpg

Source: http://www.spaceweather.com/ (lien temporaire)

http://www.spaceweather.com/archive.php?vi...1&year=2008 (lien définitif)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Ce cycle risque d'être plus faible que le 23 et les suivant 25,26 encore plus faible la thèse d'un refroidissement est de plus en plus majeur .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Ce cycle risque d'être plus faible que le 23

C'est exactement le contraire, dans un article du 14 décembre dernier la NASA annonçait :

Many forecasters believe Solar Cycle 24 will be big and intense.

Source

Pour le reste, je laisse les "plus experts que moi en ce qui concerne l'activité solaire" réagir sur la seconde partie de ta phrase default_dry.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour qu'il y est un refroidissement, il faut qu'il soit intense et grand ou le contraire parce que là j'y comprend pas grand chose default_dry.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est exactement le contraire, dans un article du 14 décembre dernier la NASA annonçait :

Source

Pour le reste, je laisse les "plus experts que moi en ce qui concerne l'activité solaire" réagir sur la seconde partie de ta phrase default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Ce n'est pas tout a fait ceci que pense la NASA. Au debut des previsions de la date du cycle N°24 soit vers 2005 où ils prévoyaient le minimum et le début du cycle N°24 a la fin de 2006, là ils prévoyaient que le maximum du cycle N°24 vers 2012 sera supèrieur a celui du cycle precedent qui a eu lieu en 2000. Mais voila qu'a cause de se retard par rapport leur prévision, maintenant plus de la motier de scientifiques pensent a l'inverse et donc un cycle N°24 plus faible que le precedent.

Voici donc leur grahique :

ssn_predict.gif

Vu la baisse du cycle de Suess il est plus juste que ce cycle soit plus ou moins plus bas que le precedent. Et il est sur que le cycle suivant soit le N°25 dont le maximum aura lieu vers 2020 soit encore plus bas comme le prevoit aussi la NASA, voir le plus bas des dernieres 100 annees pour plusieurs raisons previsibles plusieurs années a l'avance. A cause de la distance Soleil-barycentre au maximum et de la loi G.O. (Gnevyshev-Ohl) qui sera violée comme tout les 179 ans du a l'alignemant des planetes gazeuses comme le montre tout ce qui est dis ICI.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Ce n'est pas tout a fait ceci que pense la NASA. Au debut des previsions de la date du cycle N°24 soit vers 2005 où ils prévoyaient le minimum et le début du cycle N°24 a la fin de 2006, là ils prévoyaient que le maximum du cycle N°24 vers 2012 sera supèrieur a celui du cycle precedent qui a eu lieu en 2000. Mais voila qu'a cause de se retard par rapport leur prévision, maintenant plus de la motier de scientifiques pensent a l'inverse et donc un cycle N°24 plus faible que le precedent.

Williams, l'article que j'ai cité date d'il y a seulement 3 semaines, ils ont changé de prévision depuis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Williams, l'article que j'ai cité date d'il y a seulement 3 semaines, ils ont changé de prévision depuis ?

Je ne sais pas trop entre ceci et l'article que tu as cité.

Peut etre pour mieu voir, ici on a les previsions en données créé le 02/01/2008 : http://www.swpc.noaa.gov/ftpdir/weekly/Predict_low.txt

Comme on voit ils prevoient le nombre de taches solaires maximum vers 90 vers aout 2012.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour qu'il y est un refroidissement, il faut qu'il soit intense et grand ou le contraire parce que là j'y comprend pas grand chose default_sick.gif

Pour qu'il y ait un refroidissement, il faut que le cycle solaire- démarre tard (c'est le cas du cycle 24 actuel)

- soit long en période (supérieure à la moyenne de 11 ans)

- ait peu de tâche (au minimum de Maunder qui était à l'origine du petit âge glaciaire, il n'y avait pratiquement aucune tâche solaire pendant tout le cyle).

Pour le cyle 24 actuel, il y a 33 prédictions (au moins) selon des méthodes diverses et variées résumées ici. Mais ceux qui ont prédit un cyle actif (càd réchauffement) comme Hathaway (NASA) et Dikpati (NCAR) sont assez mal barrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas trop entre ceci et l'article que tu as cité.

Peut etre pour mieu voir, ici on a les previsions en données créé le 02/01/2008 : http://www.swpc.noaa.gov/ftpdir/weekly/Predict_low.txt

Comme on voit ils prevoient le nombre de taches solaires maximum vers 90 vers aout 2012.

Williams

La prévision en matière solaire est tout sauf assurée.L'observatoire royal belge ici a donné pour début du cycle 24 le 13 décembre.

On trouve dans leur site un pdf en français qui explique qu'il y a deux populations d'experts.

Extraits :

Un Space wheather workshop d'avril 2007 avait conclu à

Initialement prévu à l’automne dernier, le démarrage tardif du cycle 24 d’activité solaire a laissé le groupe d’experts perplexe et divisé sur son intensité, même si personne ne s’attend à un cycle exceptionnel.

et un peu plus loin :
la moitié du groupe d’experts prévoit un maximum de l’indice des taches de 140 +/- 20, en février 2012. L’autre moitié prévoit un cycle moyennement faible, avec un maximum de 90 +/- 10 en août 2012.Un cycle solaire moyen a un indice de taches compris entre 75 et 155. La lente décroissance du cycle 23 a conduit le groupe d’experts à abandonner sa prévision initiale d’un cycle 24 fort. Actuellement, le groupe est ainsi partagé entre cycle fort et faible.

Il y avait donc bien des prévisions d'un cycle très fort.

Tout cela a du évoluer mais dans quels sens ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Pour qu'il y est un refroidissement, il faut qu'il soit intense et grand ou le contraire parce que là j'y comprend pas grand chose default_sick.gif

En général, une activité solaire faible produit un refroidissement. C'est notamment ce qui s'est passé pendant le petit âge glaciaire (minimum de Maunder) où les taches solaires étaient quasiment absentes.

En ce qui concerne l'amplitude du cycle 24, j'ai lu des prévisions très différentes. Quand la NASA a commencé à dire que ce cycle serait intense, tout le monde a pris cette info pour argent comptant... J'ai lu d'autres articles scientifiques qui prévoyaient exactement le contraire.

Avec le début de ce nouveau cycle, on devrait bientôt avoir l'avis des scientifiques qui travaillent sur le sujet. Plusieurs articles vont probablement paraître dans les prochaines semaines.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Je ne sais pas trop entre ceci et l'article que tu as cité.

Peut etre pour mieu voir, ici on a les previsions en données créé le 02/01/2008 : http://www.swpc.noaa.gov/ftpdir/weekly/Predict_low.txt

Comme on voit ils prevoient le nombre de taches solaires maximum vers 90 vers aout 2012.

Williams

Evidemment si tu montres la prévision basse, mais si on montre la prévision haute ce n'est pas tout à fait pareil puisque le maxi se situe à 139.9 (en fait une fourchette de 124.9 à 154.9.

Soit sensiblement supérieur au maxi du cycle 23.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En général, une activité solaire faible produit un refroidissement. C'est notamment ce qui s'est passé pendant le petit âge glaciaire (minimum de Maunder) où les taches solaires étaient quasiment absentes.

En ce qui concerne l'amplitude du cycle 24, j'ai lu des prévisions très différentes. Quand la NASA a commencé à dire que ce cycle serait intense, tout le monde a pris cette info pour argent comptant... J'ai lu d'autres articles scientifiques qui prévoyaient exactement le contraire.

Avec le début de ce nouveau cycle, on devrait bientôt avoir l'avis des scientifiques qui travaillent sur le sujet. Plusieurs articles vont probablement paraître dans les prochaines semaines.

Attention il y a minimum des cycles courts soit 11 ans et des cycles long soit 179 ans... qui on un effet sur climat.

Lors du minimum du maunder le cycle de 179 ans, 90 ans et meme de 2300 ans etaient au minimum donc là le Soleil a eu l'effet le plus important sur la baisse des temperatures sur Terre. Mais là le cycle de 2300 ans est plus important en se moment. Donc l'activite du Soleil diminue a cause des cycles de 90 et 179 ans. Donc vers 2020 quand il sera au plus bas de l'activite, celle ci ne sera pas aussi basse que lors du minimum de maunder a cause du cycle de 2300 ans.

Evidemment si tu montres la prévision basse, mais si on montre la prévision haute ce n'est pas tout à fait pareil puisque le maxi se situe à 139.9 (en fait une fourchette de 124.9 à 154.9.

Soit sensiblement supérieur au maxi du cycle 23.

Je n'avais pas vu cela meteor.

Donc ca montre les 2 previsions qu'ils font soit un au dessus du cycle 23 et l'autre au dessous du cycle 23 tout comme sur le graphique.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Merci pour ces précisions miniTAX, le lien que tu donnes est très parlant sur l'état actuel des prévisions.

Marot: il s'est effectivement passé quelque chose le 13 décembre dernier, les instruments de SOHO on bien détecté une zone de polarité inversée à des latitudes plus élevées sur le soleil. Seul problème: aucune tache n'est apparue à cet endroit. A voir ensuite si ça doit être considéré comme le début du cycle ou non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a déjà commencé à parler de ça ici

/index.php?showtopic=142&pid=640896&st=0'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?show...mp;#entry640896

(fusion des post ?)

quelques éléments encore

- les prévisions d'intensité du cyle 24 sont très partagées, depuis des années

- le lien entre cycle long et refroidissement n'est absolument pas établi, les courbes de Friis-Christensen et Lassen sur l'évolution de la T vs. la longueur des cycles solaires en valeur lissée étaient pipeautées, donc établir une prévision de refroidissement actuellement, uniquement sur ce critère en considérant que 24 aurait été long à démarrer, parait "risqué" (ceci indépendamment des hypothèses basées sur d'autres considération)

- il y a bien eu une plage de polarité inversée le 13 décembre. Ce n'était pas la première (pré-alertes fugace en 2006, mais à des latitudes trop basses), mais cette fois il y avait bien eu un petit spot sombre visible, toutefois trop peu de temps pour être comptabilisé (et il est probable qu'on ait raté une bonne partie car il était en phase de décriossance au moment où il est apparu du côté visible du soleil

- le début "officiel" du cycle 24, c'est bien l'apparition de la nouvelle plage avec spot "numéroté" (981 pour la NASA)du début janiver, ce qui ne veut pas dire que le cycle 23 s'est brutalement terminé au même moment. Ils vont co-exister un moment. Pour savoir quand a eu ou aura lieu le minimum, il faut attendre quelques mois, c'est déterminé a poseriori en moyenne glissante sur 13 mois (avec des variantes).

Share this post


Link to post
Share on other sites

- le lien entre cycle long et refroidissement n'est absolument pas établi, les courbes de Friis-Christensen et Lassen sur l'évolution de la T vs. la longueur des cycles solaires en valeur lissée étaient pipeautées, donc établir une prévision de refroidissement actuellement, uniquement sur ce critère en considérant que 24 aurait été long à démarrer, parait "risqué" (ceci indépendamment des hypothèses basées sur d'autres considération)

Pourtant plus le cycle de 11 ans est long (ou court) (du au 3 autres cycles voir peut etre aussi un autre element) plus l'activite solaire et importante (ou faible). Et ceci est montre suivant les donnees qu'on a sur plus de 300 ans.

- il y a bien eu une plage de polarité inversée le 13 décembre. Ce n'était pas la première (pré-alertes fugace en 2006, mais à des latitudes trop basses), mais cette fois il y avait bien eu un petit spot sombre visible, toutefois trop peu de temps pour être comptabilisé (et il est probable qu'on ait raté une bonne partie car il était en phase de décriossance au moment où il est apparu du côté visible du soleil

Oui mais celle ci etait visible qu'en UV contrairement a celle janvier visible qui etait visible aussi bien au longueur d'onde visible qu'en UV.

- le début "officiel" du cycle 24, c'est bien l'apparition de la nouvelle plage avec spot "numéroté" (981 pour la NASA)du début janiver, ce qui ne veut pas dire que le cycle 23 s'est brutalement terminé au même moment. Ils vont co-exister un moment. Pour savoir quand a eu ou aura lieu le minimum, il faut attendre quelques mois, c'est déterminé a poseriori en moyenne glissante sur 13 mois (avec des variantes).

Oui tout a fait comme les cycles sont a cheval l'un a l'autre comme le montre Le Diagramme " papillon " illustrant la variation de latitude de la formation des taches solaires suivant l'activité du Soleil de 1870 à 2000 ci-dessous.

soleil-papillon.gif

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourtant plus le cycle de 11 ans est long (ou court) (du au 3 autres cycles voir peut etre aussi un autre element) plus l'activite solaire et importante (ou faible). Et ceci est montre suivant les donnees qu'on a sur plus de 300 ans.

Je n'ai pas parlé de l'activité solaire, mais de la température du globe. La corrélation des variations de T du globe et la longueur du cycle solaire en moyenne lissée et pondérée, publiée par Lassen et Friis-Christensen dans les 90's, était pipeautée. Tu le sais bien on en a parlé x fois depuis 3 ans.

Oui mais celle ci etait visible qu'en UV contrairement a celle janvier visible qui etait visible aussi bien au longueur d'onde visible qu'en UV.

Williams

En fait, comme je l'ai déjà écrit plus haut, un petit spot avait bien été vu été décrit dans le domaine visible et pas que dans l'UV. on en parle par exemple ici

" Today we have an actual physical sunspot in that reversed

polarity region in the north. The single spot reads as a V14, and is

located at N27.5 - E02. (at 15:30 UT)

Larry Webster

UCLA Astronomy Dept. -

Mount Wilson Observatory" message qui date du 18 décembre. (en regardant un peu sur le net, d'autres astronomes le mentionne aussi).

Mais il a été trop fugace (moins de 12 h) pour être compabilisé par la NASA.

Quoi qu'il en soit ça n'a guère d'importance, le début "officiel est bien 3/4 janvier 2008 avec le premier sunspot numéroté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas parlé de l'activité solaire, mais de la température du globe. La corrélation des variations de T du globe et la longueur du cycle solaire en moyenne lissée et pondérée, publiée par Lassen et Friis-Christensen dans les 90's, était pipeautée. Tu le sais bien on en a parlé x fois depuis 3 ans.

Les données sont dispo publiquement et chacun peut se les retracer si les courbes de ces chercheurs ne te plaisent pas. Et sur une longue période, tu ne peux pas nier que la corrélation entre longueur de cycle solaire et température est évidente, et meilleure encore si on enlève l'influence des éruptions volcaniques (notamment el Chichon et le Pinatubo qui ont refroidi la Terre et qui rend la corrélation moins bonne lors des cycles 22 et 23).L'astronome Herschell il y a 3 siècles avait même remarqué que lorsque le nombre de tâche est faible (climat froid), le prix du blé augmente car les récoltes sont mauvaises.

Sur cette courbe par exemple (annotations et sources des données ici) si la corrélation entre température (vert foncé et bleu) et cycle solaire (rouge) est "pipeau", qu'est ce qu'on doit dire alors de la corrélation avec le CO2 (vert) ?!

solarcorrelation_fig3.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les données sont dispo publiquement et chacun peut se les retracer si les courbes de ces chercheurs ne te plaisent pas. Et sur une longue période, tu ne peux pas nier que la corrélation entre longueur de cycle solaire et température est évidente, et meilleure encore si on enlève l'influence des éruptions volcaniques (notamment el Chichon et le Pinatubo qui ont refroidi la Terre et qui rend la corrélation moins bonne lors des cycles 22 et 23).

L'astronome Herschell il y a 3 siècles avait même remarqué que lorsque le nombre de tâche est faible (climat froid), le prix du blé augmente car les récoltes sont mauvaises.

Sur cette courbe par exemple (annotations et sources des données ici) si la corrélation entre température (vert foncé et bleu) et cycle solaire (rouge) est "pipeau", qu'est ce qu'on doit dire alors de la corrélation avec le CO2 (vert) ?!

Pourquoi relancer ici encore le débat sur le CO2 et le réchauffement du climat, ça n'a strictement rien à y faire.Je répondais à ca :

"Pour qu'il y ait un refroidissement, il faut que le cycle solaire

- démarre tard (c'est le cas du cycle 24 actuel)

- soit long en période (supérieure à la moyenne de 11 ans)"

En disant que le lien entre longueur du cycle et température du globe était loin d'être avéré.

Merci de rester un peu dans le topic et d'éviter de relancer pour la nième fois une discussion sceptique sur l'origine anthropique du réchauffement climatique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La zone de polarité inversée détectée le 13 décembre en latitude haute a disparu.

Le début du cycle 24 n'est plus d'actualité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La zone de polarité inversée détectée le 13 décembre en latitude haute a disparu.

Le début du cycle 24 n'est plus d'actualité.

!

N'importe quoi

C'est la première tâche réelle de janvier (sunspot) et pas seulement la zone de décembre dont il est question.

Et évidemment elles ont disparu, ce n'est pas pour autant qu'elle n'ont jamais existé, leur durée de vie est limitée.

Et leur polarité est belle et bien caractéristique du nouveau cycle 24 (même si on ne sait pas encore si le minimum est devant ou derrière nous. Mais on a déjà débattu de ça en long et en large.)

http://sidc.oma.be/news/101/welcome.html

Les sceptiques doutent aussi des cycles solaires maintenant ?

PS : by the way, il y a en ce moment aussi une zone à polarité inversée, "white lead" dans l'HS solaire, donc à rattacher au cycle 24, mais elle est trop faible pour avoir développé un spot :

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime/mdi_mag/512/

4 points blancs/noirs dans l'HS déjà un peu à l'ouest. Cliché fugace)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette 1ère tache solaire au moyenne latitude en debut janvier 2008 est bien le signe que le cycle N°24 commence. il va en apparaitre encore de plus en plus, mais doucement, a cette latitude en descendant au fur et a mesure. Et vu le nombre de taches solaires au cour du cycle on a le temps que celui soit fini : (11-12 ans avec un nombre total de taches solaires compris entre 5000 et 7000 lors du cycle).

Mais le cycle N°23 n'est pas tout a fait fini aussi, raison pour laquel on voit encore des taches apparaitre a l'équateur. Celui ci devrait finir d'ici 6 mois environs je crois bien.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Pour continuer une discussion commencée sur un autre sujet:

/index.php?s=&showtopic=26935&view=findpost&p=655083'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?s=&a...st&p=655083

En effet, des aurores boréales seront sans doute visibles pendant le prochain maximum solaire mais il faudra attendre un peu. Actuellement, le soleil est très calme et il va falloir attendre 2 ou 3 ans pour qu'il soit suffisament actif.

Peu de gens savent que l'on peut voir des aurores boréales en France. C'est un phénomène quasiment inconnu du grand public notamment dû au fait que les aurores ne sont pas prévisibles plus de 3 jours à l'avance. Pourtant les aurores boréales sont un spectacle absolument superbe!

Quelques aurores bien visibles en France ces dernières années:

6-7 avril 2000

15-16 juillet 2000

11-12 avril 2001

21 octobre 2001

29-30-31 octobre 2003 (2 nuits de suite)

20 novembre 2003

21 janvier 2005

Il faut aussi compter une dizaines d'aurores plus faibles, ce qui doit faire une moyenne de une ou 2 par an...

En se tenant informé tous les jours de l'activité solaire, j'ai pu en voir 9.

Voici une petite aurore que j'ai photographiée le 10/11/2004: http://photos.lacoccinelle.net/62/83/6283.jpg

Quelques sites avec des photos prises en France:

http://vjac.free.fr/skyshows/auroras/aurores.htm

http://astrosurf.com/auroreboreal/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces aurore dont tu as vu depuis, est ce depuis ton departement ?

Car depuis 5 ans que j 'ai internet je suis le site http://www.geocities.com/photo_geo/aurores.html qui est un tres bon indicateur d'aurores et voila que j'ai rien vu ici au sud ouest de la France.

Comme on peu le constater les aurores sont plus visibles vers l'Amerique et descendent plus bas au USA qu'a l'Europe. Et ceci par ce que le pole nord magnetique est plus decaler vers l'Amerique compare au pole nord geographique. Donc seul des eruptions tres fortes en direction de la terre et en été peu faire que les aurores descendent tout juste en France. Mais dans le sud je ne sais pas ?

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Je les ai vues depuis ma région: Vendée, Loire-Atlantique, Deux-Sèvres.

Il est clair que les Etats-Unis sont bien placés pour ça. Les aurores y descendent à des latitudes beaucoup plus basses qu'en Europe, car ils sont plus près du pôle magnétique (à noter cependant que le pôle magnétique remonte vers le pôle géographique, ça risque de changer dans les prochaines décennies).

Lors des tempêtes magnétiques les plus fortes, les aurores peuvent apparaître jusqu'en Espagne, en Italie ou en Grèce. Elles étaient visibles à ces endroits là le 20 nov 2003 ou le phénomène avait pris une très grande ampleur.

Dans les sites que je donne plus haut, il y a celui là: http://vjac.free.fr/skyshows/auroras/aurores.htm

Sur ce site, beaucoup de photos ont été prises dans les Alpes Maritimes, à peu près à la même latitude que St Gaudens... Donc je pense que tu devrais voir quelque chose de chez toi Williams.

Par exemple, un autre site sur l'aurore du 15 juillet 2000 visible en Espagne: http://www.astrosurf.com/rondi/aurores.htm#15072000

Après, il faut faire avec la météo, et il faut absolument s'éloigner des lumières des villes pour voir quelque chose.

En tout cas, le site que tu utilises est fiable.

Si tu suis l'activité depuis 2003, seule l'aurore du 20 novembre 2003 était bien visible chez toi, les autres étaient plutôt faibles ou alors il ne faisait pas beau dans le sud...les nuits du 29 au 30 et du 30 au 31 octobre 2003, le ciel n'était dégagé que dans le nord-ouest de la France...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu suis l'activité depuis 2003, seule l'aurore du 20 novembre 2003 était bien visible chez toi, les autres étaient plutôt faibles ou alors il ne faisait pas beau dans le sud...les nuits du 29 au 30 et du 30 au 31 octobre 2003, le ciel n'était dégagé que dans le nord-ouest de la France...

Je l'ai su que le 21 novembre et voila que le soir du 21 nov 2003 et les jours suivant je n'ai pas pu voir a cause du temps qui devenait de plus en plus nuageux helas.

Par contre pour les aurores visibles en France comme celle du 21 janvier 2005, ici je n'en ai pas vu mais j'ai pu prendre en photos le groupe de taches solaires 11 fois plus grand que la Terre qui étaient bien grand et visible 7 jours avant comme il faut le temps que les particules arrivent.

Ici tu peu les voir en bas : http://la.climatologie.free.fr/image/photo10.htm

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...