Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

A propos du rapport de 2018, voici une conclusion énoncée sur le site du Ministère

 

"Les différentes options pour ne pas dépasser 1,5 °C de réchauffement nécessitent des transformations radicales, dans tous les secteurs de la société et dans le monde entier. ."

 

Là où les députés luxembourgeois peuvent peut-être nous aider est de savoir en quoi ce rapport nous indique ce qu'il faut faire.

Vous croyez réellement que le GIEC a écrit çà pour inciter à ces transformations radicales ? Un groupement scientifique qui soutiendrait la radicalité ?

Mon opinion, suivant d'autres forumeurs avisés, est que le GIEC indique en filigrane : votre objectif est délirant,  révisez-le.

 

  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je ne sais pas si les propositions énoncées sont réalistes et correspondent à la réalité, mais j'ai trouvé le genre visuel particulièrement intéressant :         C'est d

Je viens de lire que la centrale de Gardanne (propriété d'Uniper et ex E.ON*) est en vente par l'intermédiaire de la banque Rothschild, centrale dont la tranche V doit être fermée en 2022. *E.ON

votre débat sur la consommation de viande est intéressant mais je crois que pour le coup vous confondez le fait d'être vegan et celui d'être végétarien ou végétalien, ce qui n'est pas du tout la même

Posted Images

Il y a 1 heure, Cotissois 31 a dit :

Vous croyez réellement que le GIEC a écrit çà pour inciter à ces transformations radicales ? Un groupement scientifique qui soutiendrait la radicalité ?

Mon opinion, suivant d'autres forumeurs avisés, est que le GIEC indique en filigrane : votre objectif est délirant,  révisez-le.

D'accord ok, les mecs disent le contraire de ce qu'ils disent, merde, là au moins cette fois t'as réussi à me perdre, pige plus :huh:

(Ok, c'etait pas difficile à me perdre:/)

Edited by northern lights
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Si on a la clairvoyance d'oublier le moindre objectif chiffré, tout se tient, depuis l'accord de Paris jusqu'au dernier rapport du GIEC.

Tout n'est que direction d'action dans la suite logique des réflexions sur le développement durable.

 

Si les militants écologistes comprennent cela et interprètent à la fois l'accord de Paris et le dernier rapport du GIEC en ce sens, il n'y a aucun problème.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Cotissois 31 a dit :

Si on a la clairvoyance d'oublier le moindre objectif chiffré, tout se tient, depuis l'accord de Paris jusqu'au dernier rapport du GIEC.

Ok, comme ça, je comprends mieux ce que ça veux dire

Il y a quand mème un truc qui me chiffonne, en étant pragmatique, qui dit pas d'objectifs chiffrés, dit pas d'objectifs du tout, non? 

Citation

Tout n'est que direction d'action dans la suite logique des réflexions sur le développement durable. 

Et alors vu comme ça, ça me parait encore plus abstrait, et je me dis pour ne serait ce voir le début,  du début des premiers pas d'une évolution, on verra dans plusieurs générations?

Edited by northern lights
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Citation

qui dit pas d'objectifs chiffrés dit pas d'objectifs du tout, non?

 

Quand je dis qu'il faut oublier les objectifs chiffrés, c'est nous face aux objectifs annoncés.

J'espère qu'ils chiffrent des choses réalistes en privé, ce serait la moindre des choses.

 

Edited by Cotissois 31
Link to post
Share on other sites

Le GIEC comportera toujours des climatologues qui ont un avis important, perso c'est çà qui m'importe et qui est rassurant.

 

Tant qu'ils font du suivi et de la prévision climatique, on comprendra, mais dès qu'ils feront des calculs de scénario virtuel, on ne comprendra pas.

Edited by Cotissois 31
Link to post
Share on other sites
Posted
Diemeringen 67 (237m)

Trop de gens ne sont pas conscients que l'on danse sur un volcan soit par ignorance, soit par désintérêt soit par cupidité ou soutien de fait à la cupidité.

 

Aucun homme ou femme politique n'osera alors risquer sa carrière alors qu'elle lui réserve tant de fromages, quels que soient les rapports qu'on lui présente qu'il ne lira jamais in extenso déjà parce que ça ne l'arrange pas puisque les médias lui demanderaient,  à longueur de journée, les solutions qu'il n'a pas ou s'il en a qu'il présentera sans la facture inévitable d'icelles à savoir une décroissance inévitable et très importante.

 

Jancovici et Bihouix, non seulement intéressants mais surtout indispensables pour faire comprendre ce qui nous pend au nez.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
Le 23/02/2019 à 13:22, memen67 a dit :

Trop de gens ne sont pas conscients que l'on danse sur un volcan soit par ignorance, soit par désintérêt soit par cupidité ou soutien de fait à la cupidité.

 

Aucun homme ou femme politique n'osera alors risquer sa carrière alors qu'elle lui réserve tant de fromages, quels que soient les rapports qu'on lui présente qu'il ne lira jamais in extenso déjà parce que ça ne l'arrange pas puisque les médias lui demanderaient,  à longueur de journée, les solutions qu'il n'a pas ou s'il en a qu'il présentera sans la facture inévitable d'icelles à savoir une décroissance inévitable et très importante.

 

Jancovici et Bihouix, non seulement intéressants mais surtout indispensables pour faire comprendre ce qui nous pend au nez.

 

C'est vrai que d'avoir des températures estivales et pas encore trop chaudes en février c'est bien agréable ( plus qu'en juillet ou août) et on en voit que les bienfaits à court terme pour notre corps, notre facture énergétique, pour le commerce des glaces et des boissons avec les terrasses qui se remplissent etc .......mais désolé de plomber l'ambiance :

 

https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-politique/l-edito-politique-28-fevrier-2019

 

Et puis par ce beau temps d'été on peut se défouler sans se préoccuper de tous ces bobos écolo qui nous culpabilisent sans arrêt avec leur changement climatique et qu'il faut préserver la planète (vu ce matin en pleine campagne le long d'un chemin  et certains détails  ne sont pas visibles !!)  :20190228_114953.thumb.jpg.97e639f76aa8e40959358994b0c3bd91.jpg

 

 

20190228_115014.thumb.jpg.64dc15e043277b17850f252e564aef0d.jpg

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

La question est à la fois simple - constater une interaction violente sur notre propre environnement - et complexe - décider d'une nouvelle interaction avec ce dernier.

En complément des nombreux documents déjà présents dans ce fil, voici quelques interviews sélectionnées subjectivement par ce qu'elles sont révélatrices de la complexité non pas du problème en lui-même mais de la façon dont nous-même (au sens de « nos sociétés et les individus qui les composent») regardons et tentons de résoudre le problème.

 

« Face à l’urgence climatique, le droit international peut-il faire bouger les lignes ? »

Interview à la maison des Sciences de l'Homme en Bretagne de la chercheuse Marion Lemoine-Schonne en janvier dernier (56 mn) :

https://www.mshb.fr/medias_mshb/face-a-l-urgence-climatique-le-droit-international-peut-il-faire-bouger-les-lignes/5688/

 

« Notre planète traverse actuellement une crise énergétique sans précédent. Pourtant des solutions existent, il suffit de fouiller dans les archives du 19ème siècle: tramway à air comprimé, moteur électrique, centrale solaire thermique, etc. »

En filigramme, le problème n'est pas « quelles solutions ? », les solutions existent depuis 2 siècles d'inventions en tout genre, mais « comment appliquer les solutions ? »

Interview à l'université de Lausanne, en début de mois (40 mn) :

http://avisdexperts.ch/videos/view/9429/15

 

Enfin, le numero 83 de DataGueule : « Capitalisme : victoire par chaos climatique »

avec l'intervention de Alice Baillat, chercheuse à l'IRIS (12 mn)

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Le 13/02/2019 à 11:02, TreizeVents a dit :

La compagnie californienne "Pacific Gas & Electric" (PG&E), acculée par le montant des indemnisations dues suite aux gigantesques incendies de ces dernières années (le Camp Fire de cette année n'ayant été que le baroud d'honneur), s'est déclarée en faillite hier. Il y a pas mal d'articles la dessus dans la presse spécialisée économique, pourtant pas toujours très pro-écologie (Les Echos, BFM Business, etc..), qui y voit la première grande faillite d'une entreprise en lien direct avec le réchauffement climatique.

 

Il y a à ce sujet une tribune très intéressante sur le Washington Post, qui met en reflet toute la discordance entre la vision économique de la lutte contre le changement climatique, et la réalité des choses :

- Cette société était particulièrement investie dans la lutte contre les émissions de CO², elle a beaucoup soutenu le développement d'énergies renouvelables et la lutte contre le gaspillage énergétique ;

- Pour autant, alors que les risques d'incendies provoqués par des installations vieillissantes ou mal entretenues était connus de longue date, elle n'a investi que très peu, et surtout beaucoup trop tard pour sécuriser ses équipements.

 

La tribune met en exergue du coup cette opposition flagrante entre le risque économique et réglementaire qui est finalement le seul prisme par lequel les économistes analysent le problème de fond du réchauffement climatique, et le risque physique / réel, qui reste complètement occulté. Quand le problème du déclenchement des incendies par des installations électriques défaillantes a commencé à vraiment poser problème, la réaction de la société a été .. d'essayer par la voie du lobbying de faire passer un texte visant à exonérer au delà d'un certain plafond (peu élevé, bien entendu) les compagnies électriques de leur responsabilité pour les dommages causés par ces incendies. On n'a pas lutté contre le risque d'allumer le feu, on a lutté contre le risque de se faire condamner pour les dégâts causés par ce feu.

 

Plus proche de chez nous :

Article du Monde du 01/03/2019, page 14  :

Le Temps des vaches grasses est révolu pour la chimie allemande.
Le bas niveau du Rhin, qui complique la production et le transport, et la conjoncture, tant nationale qu'internationale, pèsent sur les résultats.

https://nsa40.casimages.com/img/2019/02/28/190228054431896570.png

 

Niveau à Spire :

http://www.hochwasser-rlp.de/karte/einzelpegel/flussgebiet/rhein/teilgebiet/oberrhein/pegel/SPEYER
>
http://www.hvz.baden-wuerttemberg.de/cgi/peg_info.pl?id=9017

  • J'aime 2
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-technique-prometteuse-retransformer-co2-charbon-75187/

Ce serait une belle sortie par le haut , par la technologie.

De toutes façons les choix ne sont pas nombreux et comme il est dit dans l'article les 1°5 de rca  paraissent très optimistes quant å les respecter.

soit c'est la mise en place de l'intelligence pour sauvegarder une planėte  viable pour l'humain...sinon il y a la gėo-ingėnėrie "folamour" comme remède de cheval qui tuera å coup sūr les terriens malades d'avoir cru pouvoir vivre " hors sol" ....aussi voraces que des pucerons qui finissent par tuer sans rėfléchir le plant de fève qui les nourrit.

Link to post
Share on other sites
Posted
Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

L'information est passée quasiment inaperçue, les fortes chaleurs en Australie (fin 2018 - début 2019) on eut, non seulement des conséquences socio-économiques importantes. Mais aussi des conséquences environnementales non négligeable. Notamment sur les chauves-souris (je prends cet exemple, comme je suis spécialisé sur cette espèce de par mon métier), plusieurs milliers d'individus de cet animal auraient été décimés, la cause directe de température élevée https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-australie-vague-chaleur-meurtriere-cause-mort-milliers-animaux-74780/

 

Alors certes, c'est un pays loin de chez nous, tout va bien. Mais non, les derniers étés, depuis 2015 ont été chaud en France et la mortalités des chauve-souris, notamment chez les jeunes s'accroît. Pour le moment les proportions sont limitées (quoique déjà trop importantes) mais la succession d'été chaud pourrait à long terme avoir des conséquences graves sur nos chauve-souris françaises. Chez cet animal, de manière naturelle la survie des jeunes est délicate, alors si un autre facteur vient s'y ajouter, la viabilité des espèces sera mauvaise et la disparition ne ferait que s'accélérer. En 11 ans (2006-2017, 40% des populations de chauve-souris ont disparues en France.

Enfin je vous partage cet article :

https://www.google.com/amp/s/www.liberation.fr/amphtml/futurs/2017/08/25/en-france-le-crepuscule-des-chauves-souris_1591435

Edited by Romain56
  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Et il n'y a pas que l'Australie, côté Amérique du Sud quand on voit tous les records absolus battus en Patagonie cet été je pense que l'on doit retrouver les mêmes conséquences socio-économiques et environnementales notamment sur les populations indigènes qui ont déjà pourtant d'autres luttes à mener .

 

http://www.meteofrance.fr/actualites/70702395-temperatures-records-en-patagonie#

 

Quant aux chauves-souris, effectivement cela fait déjà depuis plusieurs années qu'on ne les voit plus ou très rarement lors des chaudes soirées d'été, ce qui est logique vu qu'il y a de moins en moins d'insectes aussi ( surtout ici en zone céréalière , pas besoin de faire un dessin sur le pourquoi !)

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.
Il y a 2 heures, bernardt60 a dit :

Quant aux chauves-souris, effectivement cela fait déjà depuis plusieurs années qu'on ne les voit plus ou très rarement lors des chaudes soirées d'été, ce qui est logique vu qu'il y a de moins en moins d'insectes aussi ( surtout ici en zone céréalière , pas besoin de faire un dessin sur le pourquoi !)

 

Oui c'est l'une des principales causes. A ce sujet, une étude a été menée en Allemagne entre 1986-2016, et avait conclu que 76% des insectes ont disparu dans les aires protégées, voici le lien (en anglais) : https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0185809

En France, aucune étude équivalente n'a encore été mené, mais tout laisse à croire que la tendance est similaire.

 

Si vous vous allez plus loin (puisque les insectes entrainent dans leur chute plusieurs cortèges d’espèces):

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2019-02/datalab-48-cc-biodiversite-les-chiffres-cles-edition-2018-decembre2018a.pdf

http://www.cnrs.fr/fr/le-printemps-2018-sannonce-silencieux-dans-les-campagnes-francaises

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel

Question de béotien  j'ai entendu à Europe 1 au salon de l'agriculture un agriculteur qui plaidait que grâce au glyphosate, il n'avait plus à labourer, et il invoquait donc un risque de télescopage entre une pratique agraire de réchauffement climatique (les labours émettent fortement) et le maintien du glyphosate pratique agraire de pollution des sols. Est-ce exact? Et dans ce cas, par rapport aux articles publiés par Romain56,  l'accélération de la disparition des oiseaux et des insectes n'est-elle pas en lien avec la réduction des labours qui priverait de nourriture facile des oiseaux et des insectes (sans remettre en cause le poids des pesticides et désherbants, une cause ne supprime pas l'autre)?

Edited by Bruno 49
ponctuation
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
Il y a 3 heures, Bruno 49 a dit :

Question de béotien  j'ai entendu à Europe 1 au salon de l'agriculture un agriculteur qui plaidait que grâce au glyphosate, il n'avait plus à labourer, et il invoquait donc un risque de télescopage entre une pratique agraire de réchauffement climatique (les labours émettent fortement) et le maintien du glyphosate pratique agraire de pollution des sols. Est-ce exact? Et dans ce cas, par rapport aux articles publiés par Romain56,  l'accélération de la disparition des oiseaux et des insectes n'est-elle pas en lien avec la réduction des labours qui priverait de nourriture facile des oiseaux et des insectes (sans remettre en cause le poids des pesticides et désherbants, une cause ne supprime pas l'autre)?

 

Tu es sûr d'avoir bien tout entendu, ses dires me surprennent, il y a des contradictions en plus ! 🤔

 

 Cet article de Agriculture et Environnement (qui par ailleurs épingle le CNRS !) dit plutôt l'inverse :

"Indirectement, le labour entraîne des réductions de la microfaune du sol (carabes, vers de terre…), source de nourriture importante pour les perdrix et les alouettes (J-L. Bernard, 2007). "

 

https://www.agriculture-environnement.fr/2018/06/20/la-biodiversite-de-nos-campagnes-en-question

Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel

Alors c est moi qui ai débloqué et pas l agriculteur. Lui a seulement souligné la contradiction entre l arrêt de ses labours - une très bonne chose donc - et usage de glyphosate.

 

Edited by Bruno 49
Link to post
Share on other sites
Posted
Les Ormes (25km à l'ouest d'Auxerre)
il y a 34 minutes, Bruno 49 a dit :

Alors c est moi qui ai débloqué et pas l agriculteur. Lui a seulement souligné la contradiction entre l arrêt de ses labours - une très bonne chose donc - et usage de glyphosate.

 

 

Blog greenwashing de Monsanto:

"l’usage du labour de manière intense et répétitive entraîne une réduction de la matière organique, c’est-à-dire des éléments nutritifs pour la plante, et favorise  l’érosion des sols. Ainsi, l’agriculture de conservation vise à pallier à ce problème en utilisant des techniques qui conservent le sol, voire même en supprimant le labour, par exemple avec l’utilisation raisonnée de désherbants "

 

Par ailleurs, le bilan carbone des modes de culture est encore largement à préciser; il y a matière (organique) à études...

http://www.ea.inra.fr/Toutes-les-actualites/Le-travail-du-sol-impacte-peu-le-stockage-de-carbone

 

Enfin, il me semble que c'est surtout la destruction des habitats des oiseaux et insectes (haies, bocages) par les activités humaines (agriculture productiviste et ultra mécanisée, urbanisation effrénée) qui est est l'origine de leur disparition.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel

Bonjour dourts, et merci pour l'article de l'INRA, c'est ennuyeux de voir que cette étude contredit non pas seulement Monsanto ni un utilisateur de ses produits de bonne foi tout comme moi, mais des conclusions précédentes du GIEC en Amérique du Nord. Espérons que le GIEC ne se trompe pas sur d'autres conclusions.

Link to post
Share on other sites
Posted
Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

Alors avant tout, je ne sais pas si ce post peut avoir sa place ici, libre aux modérateurs de le retirer ou le déplacé s'il le faut.

 

"Le navire "Grande America", qui a sombré mardi à 333 km à l'ouest de La Rochelle, transportait 45 conteneurs "répertoriés comme contenant des matières dangereuses" et 2.200 tonnes de fioul lourd."

https://actu.orange.fr/france/naufrage-du-grande-america-45-conteneurs-de-matieres-dangereuses-et-2-200-tonnes-de-fioul-lourd-CNT000001dJGZL.html

D1jgQAPX4AYQDhf.jpg:large

 

Au premier abord, pas grand chose à voir avec la météo, quoique, c'est bien la direction des vents qui définiront si une pollution ou non devrait avoir lieu en France. Pas de chance, ils seront de secteur O/NO jusqu’à la fin de la semaine, et les nappes d’hydrocarbures se dirigent droits vers les départements de la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde et les Landes. Les côtes de ces départements risquent d'être souillée d'ici à la fin de la semaine... alors peut-être que les autorités arriveront à contenir la majeure partie des hydrocarbures. Mais le mal est déjà fait au large, nous allons tout droit vers des conséquences écologiques considérables sur la faune et la flore des fonds marins, et pas seulement...

Edited by Romain56
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, bernardt60 a dit :

Eh oui, entre une contrainte du traffic espérée <3%/an et  des projections de constructeurs estimées à 4,4%/an misant sur la sortie sur le marché de 20 000 aéronefs supplémentaires dans les 20 ans à venir (soit l'équivalent de ce qui a été mis sur le marché jusqu'ici), y a comme une divergence…

Doublement des aeronefs de plus de 100 passagers

Bon... pour partie, c'est bien sûr pour remplacer le parc ancien (moins efficace énergétiquement…)

Mais quand même, on sent bien que les efforts, inventions et adaptations devront naitre de toutes parts dans le domaine du transport (et pas que sur l'automobile).

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...