Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Fonte de la banquise plus forte du prévu ?


Recommended Posts

Oui, et puis il ne faut pas oublier qu'on est passé d'une situation d'El Nino à une situation de la Nina.

Vu son incidence considérable sur le climat terrestre, ce phénoméne quasi cyclique introduit une évolution en dents de scie (ou par palliers) dans la tendance au changement climatique.

C'est pourquoi je pense que 2007 sera globalement une année de répit provisoire dans le réchauffement, d'autant plus que nous sommes aussi en période de minimum d'activité solaire.

Alain

En plus La Nina de cette année semble être bien fort voir un des plus fort depuis celui de 1999/2000.

Williams

Link to post
Share on other sites
  • Replies 60
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

on peu chercher des points positifs si tu veux, mais étant donné les trous déjà présents et la grosse tache rouge, j'ai plus l'impression que l'ensemble est négatif que positif, contrairement à toi... default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Surtout que le point sensible qui se trouve au Canada s'améliore de jours en jours depuis que c'est apparu, le trou qui descend du détroit de béring le longs de l'Alaska c'est aussi un peux de nouveau englacer, le grand trou au dessus de la sibérie est du aux eau du fleuve au dessus! Chez pas alors, mais on doit pas voir la meme chose.. default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites

Surtout que le point sensible qui se trouve au Canada s'améliore de jours en jours depuis que c'est apparu, le trou qui descend du détroit de béring le longs de l'Alaska c'est aussi un peux de nouveau englacer, le grand trou au dessus de la sibérie est du aux eau du fleuve au dessus! Chez pas alors, mais on doit pas voir la meme chose.. default_dry.png

cherche pas, c'est fichu quand même pour la banquise.
Link to post
Share on other sites
Posted
St André de Cubzac (33)

Aussi, il ne faut pas oublier que la banquise se déplace, entraînée par les courants marins et le vent...

L'anticyclone qui a drainé des masses d'air très douces en provenance d'Alaska et du Yukon notamment, et qui explique sans doute la faible épaisseur de la banquise sur la zone située entre les Iles de la Reine Elisabeth et le détroit de Béring, devrait rester sensiblement situé dans cette zone dans les 5 prochains jours.Néanmoins, même si un reflux des avancées des températures élevées, dû à la coupure de l'alimentation en air doux, donnera des températures à 850 hpa un peu en baisse, la banquise devrait continuer de se fragiliser plus vite dans cette zone que dans d'autres (baie de Baffin par exemple)

Même si on n'est pas au minium observé, la tendance reste franchement à la nette diminution de l'extension de la banquise dans l'HN :

current.anom.jpg

Le risque de retomber à un déficit de 1,5M de km² est sensible.

Aussi, la dernière fois que l'extension de la banquise était supérieur à la normale, c'était... début 2003.

Néanmoins, je ne connais pas l'importance de la fiabilité de ce graphique, issu du site "the Cryosphere today"

A suivre l'ouverture ou non du passage du Nord-Ouest cet été, Alain nous donnera plus d'infos là-dessus default_flowers.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Merry la vallée 280m d'alt.

Sur cette photo on voit bien comment elle s'est fractionnée en peu de temps.....

Le vent serait l'explication!

sanstitre3ii0.jpg

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Voici une image qui en dit long sur l'état actuel de la banquise en mer de Beaufort, à savoir au nord-ouest du Canada et de l'Alaska. On y distingue très bien la zone qui semblerait affectée par une fonte accélérée, avec des concentrations en glace de 47 à 49% seulement au centre, de 71 à 74% ailleurs, et de 0% le long des côtes Américaines. La zone de glace compacte est réduite comme peau de chagrin entre l'archipel Canado-Groenlandais et la presqu'île de Tamyr (Sibérie). J'ai quand même le sentiment que la force du vent ne serait pas seule en cause...

banquise150607tw2.gif

Il y a de quoi s'inquiéter de l'état dans lequel on retrouvera la banquise à la fin de cet été...

Link to post
Share on other sites
Posted
Paris (Jourdain)

Il y a de quoi s'inquiéter de l'état dans lequel on retrouvera la banquise à la fin de cet été...

Oui ça craint.Cependant je m'interroge sur cette vaste zone ovale à faible concentration.

En regardant sur le même site l'état de la banquise il y a 15 jours on constate que cette tâche faible n'existe pas...

Aussi je m'interroge.

Si il est clair que l'arrivée de l'anticyclone a entrainé un radoucissement avec en prime le soleil au plus Haut, comment peut-on expliquer une perte de 30% de concentration en 15 jours sur une partie de banquise perenne...

En gros c'est comme si un glacier diminuait de 30% à cause d'une coup de chaud.

C'est pas possible une telle diminution de concentration en si peu de temps default_sleeping.gif

y-at-il un rôle joué par les courants marins ?

Link to post
Share on other sites
Posted
Les Estables (1350m)

Cette année on va pouvoir passer largement au pôle Nord en bateau par le Spitzberg.

La banquise a encore jusqu'au 20 Août environ pour fondre, autant dire qu'elle va avoir du mal cette année !

Link to post
Share on other sites

Etonnant quand on voit comment la banquise avait bien repris cette hiver du au NAO+ et AO+ tout de meme default_flowers.gif

Si l'hiver prochain est froid et donc qu'on a un NAO- en Europe alors l'ete prochain presque plus de banquise comme pendant l'hiver moins de banquise se sera formé comparé a l'hiver doux 2006/07 du au NAO+ et AO+ !

Williams

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

Oui ça craint.

Cependant je m'interroge sur cette vaste zone ovale à faible concentration.

En regardant sur le même site l'état de la banquise il y a 15 jours on constate que cette tâche faible n'existe pas...

Aussi je m'interroge.

Si il est clair que l'arrivée de l'anticyclone a entrainé un radoucissement avec en prime le soleil au plus Haut, comment peut-on expliquer une perte de 30% de concentration en 15 jours sur une partie de banquise perenne...

En gros c'est comme si un glacier diminuait de 30% à cause d'une coup de chaud.

C'est pas possible une telle diminution de concentration en si peu de temps default_innocent.gif

y-at-il un rôle joué par les courants marins ?

La situation actuelle corrobore parfaitement ma modélisation de l'évolution de la banquise arctique.Il ne faut pas oublier deux choses: la première est que la banquise n'a recommencé à se former que tardivement l'automne dernier. La seconde, c'est la réduction considérable de son épaisseur depuis une quarantaine d'années. Il peut y avoir désaccord sur l'importance de cette réduction, non sur sa réalité.

Automatiquement, la poursuite de cette réduction ne peut qu'entraîner un colapsus, une dislocation et une fonte sur des surfaces toujours plus étendues. Un processus enclenché en fait depuis l'été 2005 (second seuil climatique). De plus, une fois l'area suffisamment réduite, les courants et les vents feront dériver le reliquat de banquise anciennement permanente, accélérant sa dislocation et sa fonte.

Restent deux zones encore relativement épargnées par ce processus: l'archipel canadien et, surtout, la zone située juste au nord du Groenland. La banquise permanente y subsistera plus longtemps qu'ailleurs...

Alain

Link to post
Share on other sites
Posted
Paris (Jourdain)

La situation actuelle corrobore parfaitement ma modélisation de l'évolution de la banquise arctique.

Il ne faut pas oublier deux choses: la première est que la banquise n'a recommencé à se former que tardivement l'automne dernier. La seconde, c'est la réduction considérable de son épaisseur depuis une quarantaine d'années. Il peut y avoir désaccord sur l'importance de cette réduction, non sur sa réalité.

Automatiquement, la poursuite de cette réduction ne peut qu'entraîner un colapsus, une dislocation et une fonte sur des surfaces toujours plus étendues. Un processus enclenché en fait depuis l'été 2005 (second seuil climatique). De plus, une fois l'area suffisamment réduite, les courants et les vents feront dériver le reliquat de banquise anciennement permanente, accélérant sa dislocation et sa fonte.

Restent deux zones encore relativement épargnées par ce processus: l'archipel canadien et, surtout, la zone située juste au nord du Groenland. La banquise permanente y subsistera plus longtemps qu'ailleurs...

Merci de la réponse.Sauf bug une fois de plus, les cartes de cryosphère montrent un écart négatif considérable en surface par rapport à l'année passée.

Certains modèles voient une tendance dépressionnaire plus fraîche pour août et septembre dans les régions boréales (Roeder,Met off).

Après des mois de températures excédentaires, est-ce qu'on pourrait observer un réel déficit pendant l'automne mettons, et un temps plus froid pourrait-il être efficace pour redonner une santé à la banquise ou alors l'énergie accumulée par les eaux arctiques (SST positive) aurait ue telle inertie qu'il n'en serait rien...

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Merci de la réponse.

Sauf bug une fois de plus, les cartes de cryosphère montrent un écart négatif considérable en surface par rapport à l'année passée.

Certains modèles voient une tendance dépressionnaire plus fraîche pour août et septembre dans les régions boréales (Roeder,Met off).

Après des mois de températures excédentaires, est-ce qu'on pourrait observer un réel déficit pendant l'automne mettons, et un temps plus froid pourrait-il être efficace pour redonner une santé à la banquise ou alors l'énergie accumulée par les eaux arctiques (SST positive) aurait ue telle inertie qu'il n'en serait rien...

C'est une bonne question ! Alain saura surement nous répondre...

Sinon, le déficit record de la banquise arctique fait vraiment froid dans le dos...d'autant qu'il reste encore environ 1 mois et demi de débâcle avant la stabilisation puis la reprise de l'englacement ! default_innocent.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
St André de Cubzac (33)

ces cartes font "froid" dans le dos...

C'est impressionnant la manière dont la banquise est attaquée cette année entre l'Alaska et la Sibérie Orientale default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Une autre carte impressionannte :

http://iup.physik.uni-bremen.de:8084/amsr/...c_AMSRE_nic.png

Et maintenant, depuis 1996, l'évolution de la banquise par année à chaque 11 juillet. source : ftp://ftp.polar.ncep.noaa.gov/history/ice/nh

zp0596zy.gif

dbeob55d.gif

gnym2qc7.gif

nam3zuai.gif

rdibfgkz.gif

db1ur1py.gif

2fokktc1.gif

tmymg3gt.gif

9ybpzbyk.gif

fof7au38.gif

jj9qumgr.gif

Et 2007 :

x8gl5x8k.gif

Le passage du Nord-Ouest va très bientôt être ouvert!

Et le 11 juillet 2025??? default_dry.png

Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

c'est vraiment un désastre au pole nord! ce en une année default_sleep.png/emoticons/sleep@2x.png 2x" width="20" height="20">

concentration de chaud la ba depuis lontemps qui explique une telle "précocité"?

ailleurs c'est relativement stable (si on peux dire)

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

L'agonie estivale de la banquise est écoeurante à visionner. Les 3 dernières années sont véritablement catastrophiques, car la perte d'extention semble s'accélerer. On devine le seuil dont parlait plus haut Alain Coustou !

J'imagine déjà le temps où on observera impuissants à la fonte totale du pack en période estivale...

Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Croix-aux-Mines (68) - 340 m

Et pourtant, rien de notable concernant les masses d'air à 850hPa dans cette région.

Peut être des apports thermiques plus importants au niveau des courants marins? Ca a sans doute du être déjà exposé de nombreuses fois, mais les facteurs d'une telle fonte ne doivent pas tous se résumer à la seule température bien que tous soient reliés au RC en cours. Et comme le dit Alain, comme la banquise n'a plus de répit pour se reformer à des niveaux tels qu'elle était avant 2004, ça ne peut que se réduire de plus en plus chaque année.
Link to post
Share on other sites
Posted
Les Estables (1350m)

C'est l'année dernière qui a fait mal au niveau de la concentration, pas mal de banquise pérenne a fondu, aujourd'hui on voit bien qu'elle fond bien plus vite cette banquise de faible épaisseur.

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

peut-on trouver une carte du niveau de surface le plus bas jamais atteint par la banquise arctique?

en principe c'était en septembre 2005, non?
Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...