Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
gbl

2 articles sur le réchauffement

Recommended Posts

Dans "Le Monde" du 16 mai :

* Plus sec et plus chaud, le sus des USA est la proie des flammes (à Los ngeles, la sécheresse est la plus importante depuis 1877)

*Le réchauffement bouleverse les techniques de vinification

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit mot concernant le déficit pluviométrique exceptionnel dans la région de Los Angeles.

En effet, plusieurs stations sont en passe d’enregistrer leur saison la plus sèche depuis le début des observations, une saison étant considérée du 1er juillet de l’année précédente au 30 juin de l’année suivante.

Entre le 1er juillet 2006 et le 15 mai 2007, il n’est tombé que :

81,5 mm à Downtown Los Angeles,

66,8 mm à Los Angeles Airport,

53,3 mm à Long Beach Airport,

...

et 16,5 mm à Palmdale Airport !

La station de Los Angeles Downtown est donc en passe d’enregistrer la saison la plus sèche depuis le début des observations en 1877 : il n’est tombé que 81,5 mm entre le 1er juillet 2006 et le 30 avril 2007 (et aucune goutte de pluie durant la première moitié du mois de mai 2007 !), soit d’ores et déjà un record sur la période.

Rappelons que la normale d'une saison entière (1er juillet au 30 juin) est de 384,6 mm.

S’il tombe moins de 30,8 mm d’ici la fin juin 2007, Los Angeles Downtown enregistrera la saison la plus sèche depuis 1877, battant ainsi le précédent record détenu par la saison 2001-2002 avec un cumul de 112,3 mm.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit mot concernant le déficit pluviométrique exceptionnel dans la région de Los Angeles.

En effet, plusieurs stations sont en passe d’enregistrer leur saison la plus sèche depuis le début des observations, une saison étant considérée du 1er juillet de l’année précédente au 30 juin de l’année suivante.

Entre le 1er juillet 2006 et le 15 mai 2007, il n’est tombé que :

81,5 mm à Downtown Los Angeles,

66,8 mm à Los Angeles Airport,

53,3 mm à Long Beach Airport,

...

et 16,5 mm à Palmdale Airport !

La station de Downtown Los Angeles est donc en passe d’enregistrer la saison la plus sèche depuis le début des observations en 1877 : il n’est tombé que 81,5 mm entre le 1er juillet 2006 et le 30 avril 2007 (et aucune goutte de pluie durant la première moitié du mois de mai 2007 !), soit d’ores et déjà un record sur la période.

Rappelons que la normale d'une saison entière (1er juillet au 30 juin) est de 384,6 mm.

S’il tombe moins de 30,5 mm d’ici la fin juin 2007, Downtown Los Angeles enregistrera la saison la plus sèche depuis 1877, battant ainsi le précédent record détenu par la saison 2001-2002 avec un cumul de 112,3 mm.

A ce niveau là, c'est affolant, je pense tout à coup à cette civilisation qui a disparu du Pérou au 13ème siècle après une sécheresse de 47 ans due aux dérèglements climatiques...

Nous n'en sommes pas là, mais bon .... default_whistling.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

La variabilité interannuelle des précipitations à Los Angeles est tout à fait remarquable ces dernières années.

Si la station de Los Angeles Downtown est en passe d'enregistrer cette année la saison la plus sèche depuis 1877, il faut rappeler que la saison 2004-2005 avait été la plus pluvieuse depuis 121 ans avec un cumul de 946,2 mm (juste derrière le record détenu par la saison 1883-1884 avec 969,8 mm) et ce, tout juste après la saison 2000-2001 qui avait été exceptionnellement sèche (seulement 112,3 mm).

Graphique : Evolution des précipitations par saison (de juillet à juin) à la station de Los Angeles Downtown depuis 1921

(normale sur la période 1921-22/2005-06 : 379 mm ou 14,92 inches)

saisonrrlaci3.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Vincennes (94)

Incroyables ces données sur LA, merci JBR ! default_whistling.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Verrières-le-Buisson (91)

Incroyables ces données sur LA, merci JBR ! default_rolleyes.gif

Incroyable certes, mais elles renforcent également le sentiment que l'on nous dit bien ce que l'on a envie de nous dire (nous c'est le grand public qui ne "regarde pas plus loin que le bout de son nez et de sa télé").

2006-2007 est en passe de devenir la saison la plus sèche, mais le même article oublie de préciser que 2004-2005 avait été la plus humide du 20e siècle.

D'ailleurs en observant le graphique des précipitations annuelles depuis 1921, comment peut on parler d'une "normale" annuelle alors que la variabilité des précipitations est totalement déroutante (et pas seulement ces dernières années).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Vincennes (94)

Disons que plutôt que tirer des enseignements en effet un peu hâtifs d'une année ou d'une autre, il est plus intéressant de suivre les courbes de tendance sur un certain nombre d'années...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La station de Los Angeles Downtown est toujours en passe d’enregistrer la saison* la plus sèche depuis le début des observations en 1877, puisqu'il n’a pas plu une goutte au cours du mois de mai 2007. Le cumul pluviométrique depuis le 1er juillet 2006 reste donc inchangé : 81,5 mm (3,21 inches).

Il en est de même pour plusieurs stations dans la région de Los Angeles.

Entre le 1er juillet 2006 et le 31 mai 2007, il n’est tombé que :

81,5 mm à Downtown Los Angeles,

66,8 mm à Los Angeles Airport,

53,3 mm à Long Beach Airport,

...

et seulement 16,5 mm à Palmdale Airport, la normale d’une saison étant de 186,9 mm.

* Une saison étant considérée du 1er juillet de l’année précédente au 30 juin de l’année suivante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Purée que c'est sec...

Le record est quasiment acquis maintenant, je vois mal le mois de juin rattraper le déficit... default_flowers.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Incroyable certes, mais elles renforcent également le sentiment que l'on nous dit bien ce que l'on a envie de nous dire (nous c'est le grand public qui ne "regarde pas plus loin que le bout de son nez et de sa télé").

2006-2007 est en passe de devenir la saison la plus sèche, mais le même article oublie de préciser que 2004-2005 avait été la plus humide du 20e siècle.

D'ailleurs en observant le graphique des précipitations annuelles depuis 1921, comment peut on parler d'une "normale" annuelle alors que la variabilité des précipitations est totalement déroutante (et pas seulement ces dernières années).

Salut !Je suis tout à fait d'accord avec François et Tintin et Milou...

En effet, même si cette année se révèle être particulièrement sèche à Los Angeles, si on constate l'évolution depuis quelques dizaines d'années, on voit très bien que la moyenne "flottante" sur plusieurs années ne bouge quasiment pas. Je dirais même (à en surprendre certains) que cette moyenne aurait même tendance à monter très légèrement. En d'autres termes, il semblerait que la tendance globale serait un léger accroissement des précipitations là bas !

Donc il ne faut surtout pas se fier à une seule année (fut elle une année record) dans ce genre de climat avec une aussi importante variabilité interannuelle (quasiment du simple au décuple pour les extrêmes ! c'est énorme).

Tout ça pour dire : on ne peut rien déduire de cette sécheresse actuelle concernant le futur réchauffement climatique !

Gaël

Share this post


Link to post
Share on other sites

Los Angeles Downtown a enregistré la saison la plus sèche depuis le début des observations en 1877, une saison étant considérée du 1er juillet au 30 juin de l’année suivante.

Entre le 1er juillet 2006 et le 30 juin 2007, il n’est tombé que 81,5 mm, soit 21% de la normale (384,6 mm).

Il n’a d’ailleurs pas plu une goutte en mai et en juin.

Les 10 saisons les plus sèches à Los Angeles Downtown depuis 1877 :

1) saison 2006-2007 : 81,5 mm, soit 21% de la normale

2) saison 2001-2002 : 112,3 mm, soit 29% de la normale

3) saison 1960-1961 : 123,2 mm, soit 32% de la normale

4) saison 1958-1959 : 141,7 mm, soit 37% de la normale

5) saison 1898-1899 : 142,0 mm, soit 37% de la normale

6) saison 1923-1924 : 169,4 mm, soit 44% de la normale

7) saison 1893-1894 : 170,9 mm, soit 44% de la normale

8) saison 1897-1898 : 179,3 mm, soit 47% de la normale

9) saison 1971-1972 : 182,1 mm, soit 47% de la normale

10) saison 1975-1976 : 183,4 mm, soit 48% de la normale

10) saison 1947-1948 : 183,4 mm, soit 48% de la normale

D’autres stations dans le SW de la Californie ont également enregistré leur saison la plus sèche depuis le début des observations.

Entre le 1er juillet 2006 et le 30 juin 2007, il n’est tombé que :

16,5 mm à Palmdale (9% de la normale / normale : 186,9 mm / précédent record : saison 1960-1961 avec 48,3 mm) ;

35,6 mm à Lancaster (19% de la normale / normale : 188,0 mm / précédent record : saison 1960-1961 avec 45,2 mm) ;

53,3 mm à Long Beach Airport (16% de la normale / normale : 328,7 mm / préc. record : saison 2001-2002 avec 56,1 mm) ;

66,8 mm à Los Angeles Airport (20% de la normale / normale : 334,0 mm / préc. record : saison 2001-2002 avec 105,7 mm) ;

71,9 mm à Burbank (16% de la normale / normale : 444,3 mm / précédent record : saison 2001-2002 avec 130,1 mm) ;

77,7 mm à Ucla (16% de la normale / normale : 474,5 mm / précédent record : saison 1975-1976 avec 141,2 mm) ;

87,1 mm à Camarillo (22% de la normale / normale : 396,8 mm / précédent record : saison 1989-1990 avec 117,6 mm) ;

99,8 mm à Paso Robles Airport (30% de la normale / normale : 332,2 mm / préc. record : saison 1975-1976 avec 108,2 mm).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...