Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
williams

causes et consequences du Soleil sur le climat

Recommended Posts

Tout comme prevu je viens de terminer la mise a jours de moi site http://la.climatologie.free.fr . Toutes les pages sur le soleil ont ete remises a jours avec bp d'elements montrant bien que le Soleil joue sur le climat.

Vous avez :

- les 4 cycles,

- evolution du diametre, luminosite, rotation sur lui meme,

- causes des long cycles : mouvement du Soleil,

- loi de G.O.

- Rayons cosmiques

- Effets du Soleil suivant tout ceci

-Changement climatique a moyenne et a long thermes

- resumer de tout ceci

Concernant tout ceci j'espere que tout est bien clair pour que tout le monde comprends et vois que les planetes sont une des principales causes du cycle de Suess qui est celui qui a le plus d'effets sur l'activite solaire

Donc allez dans la partie du Soleil et dites moi ce que vous en pensez suivant ce qu'il est dit... ?

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout comme prevu je viens de terminer la mise a jours de moi site http://la.climatologie.free.fr . Toutes les pages sur le soleil ont ete remises a jours avec bp d'elements montrant bien que le Soleil joue sur le climat.

(...)

Donc allez dans la partie du Soleil et dites moi ce que vous en pensez suivant ce qu'il est dit... ?

L'ensemble a demandé un gros effort de synthèse, et bravo pour cela.

Je réserve mes commentaires pour le moment, notamment sur la question précise du barycentre / Suess, car je suis plongé depuis un certain temps dans l'approfondissement du thème solaire et soleil/climat, au-delà des débats les plus "simples" et récurrents (type proxies / paléo). C'est terriblement difficile : les divergences de vue, les profusions d'hypothèses et l'évanescence des corrélations expliquent assez bien le "low level of understanding" exposé par le GIEC, qui traduit "l'éclatement" bien réel des publications en ce domaine. Le bouquin de Rasmus Benestad (collaborateur de RC) l'illustre efficacement, de son point de vue (critique) bien sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout comme prevu je viens de terminer la mise a jours de moi site http://la.climatologie.free.fr . Toutes les pages sur le soleil ont ete remises a jours avec bp d'elements montrant bien que le Soleil joue sur le climat.

Vous avez :

- les 4 cycles,

- evolution du diametre, luminosite, rotation sur lui meme,

- causes des long cycles : mouvement du Soleil,

- loi de G.O.

- Rayons cosmiques

- Effets du Soleil suivant tout ceci

-Changement climatique a moyenne et a long thermes

- resumer de tout ceci

Concernant tout ceci j'espere que tout est bien clair pour que tout le monde comprends et vois que les planetes sont une des principales causes du cycle de Suess qui est celui qui a le plus d'effets sur l'activite solaire

Donc allez dans la partie du Soleil et dites moi ce que vous en pensez suivant ce qu'il est dit... ?

Williams

Je partage l'avis de Charles Muller : c'est un gros travail et le résultat de synthèse est réussi. La conclusion sur la comparaison avec le cycle de Suess me semble assez évidente.

"Wait and see" quand tous les journaux reprendront le refrain les doutes seront (enfin) levés.

Chapeau default_shaun.gif

J'ai oublié d'ajouter que je suggérais à Williams d'ajouter (avant le cycle D'HALLSTATTEIT

sur cette page http://la.climatologie.free.fr/sommaire.htm) le cycle de 1500 ans également appelé cycle de Bond. Je ne sais pas ce que d'autres personnes pourront en penser mais les textes les plus récents y font référence ?

Amicalement, Patricia Régnier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage l'avis de Charles Muller : c'est un gros travail et le résultat de synthèse est réussi. La conclusion sur la comparaison avec le cycle de Suess me semble assez évidente.

"Wait and see" quand tous les journaux reprendront le refrain les doutes seront (enfin) levés.

Chapeau default_crying.gif

J'ai oublié d'ajouter que je suggérais à Williams d'ajouter (avant le cycle D'HALLSTATTEIT

sur cette page http://la.climatologie.free.fr/sommaire.htm) le cycle de 1500 ans également appelé cycle de Bond. Je ne sais pas ce que d'autres personnes pourront en penser mais les textes les plus récents y font référence ?

Amicalement, Patricia Régnier

Justement sur le cycle de Bond qui est le seul dont je n'ai pas vu le peus de donnees que j'avais trouver je vais chercher des infos cette semaine pour mettre cela en plus sur mon site. Ainsi que voir les liens avec le climats, les oceans...

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis surpris que seul 2 personnes donnent leur avis et surtout que personne ne pose des questions ou ne parle de tous les nouveaux elemants que j'ai mis sur le Soleil.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Williams,

Très beau travail, le nombre de commentaires étant forcément plus limité pour des sujets aussi pointus !

Justement, je me posais la question suivante : tu conjugues l'ensemble des cycles, et l'anomalie de températures semble s'accélérer à la hausse (+0.4°) jusqu'à 2020.

Cela signifie que le réchauffement climatique uniquement en ce qui concerne le soleil va encore s'amplifier, avant de décroître lentement jusqu'à la fin du siècle ?

As tu d'autres données précises d'anomalies de t° pour les 10 années qui viennent, capitales pour les effets de seuil qui peuvent se produire ?

Merci de ta réponse, et félicitations pour ce magnifique travail default_blink.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">-->

CITATION(Jean-Séb @ 14/03/2007 - 13:57) <{POST_SNAPBACK}>

Salut Williams,

Très beau travail, le nombre de commentaires étant forcément plus limité pour des sujets aussi pointus !

Justement, je me posais la question suivante : tu conjugues l'ensemble des cycles, et l'anomalie de températures semble s'accélérer à la hausse (+0.4°) jusqu'à 2020.

Cela signifie que le réchauffement climatique uniquement en ce qui concerne le soleil va encore s'amplifier, avant de décroître lentement jusqu'à la fin du siècle ?

As tu d'autres données précises d'anomalies de t° pour les 10 années qui viennent, capitales pour les effets de seuil qui peuvent se produire ?

Merci de ta réponse, et félicitations pour ce magnifique travail default_flowers.gif

D'apres moi suivant mes calculs du mouvements du soleil (elant angulaire du soleil autour du barycentre, vitesse...) et de la variation de la durée entre deux distances maximales de la position du barycentre

du Système-Solaire par rapport au centre du Soleil, c'est vers 2020 que l'activite solaire aura bien baisser comparer a son maxi des activite vers 1950.

Car c'est en 2020 qu'il y a :

- la durée entre deux distances maximales de la position du barycentre du Système-Solaire par rapport au centre du Soleil qui a le temps le plus bas (environ comme le minimum de Dalton) ;

- l'elan angulaire du Soleil est important comme de 2014 a 2020 la distance barycentre-Soleil passe du minimum au maximum ;

- La NASA prevoit deja qu'en 2020 le cycle risque d'être un des plus faibles de ces 100 dernières années ;

- le cycle solaire en 2020 violera la loi de G-O suivant les previsions d'apres l'alignement des planetes gazeuses et comme ceci arrive 2 fois tout les 179 ans avec 40 ans de decalage soit tout comme 2 cycle de 179 ans espace de 40 ans ;

Soit tout ce qui correspond au minimum ou debut du minimum du cycle solaire de Suess soit un des plus important sur l'activite solaire !

Donc c'est des 2020 que les temperatures baisseront et ce feront sentir. Pour l'instant cela semble se stabiliser lentement car au cours de ces 5 dernieres annees l'evolution du rechauffement de la terre a nettement ralentie vu que de 1980 a 2001 le rechauffement est d'environ 0.016°C par an alors que ces 5 dernieres annees c'est que de 0.002°C par an.

Soit une vitesse du rechauffement 8 fois plus lente ces 5 dernieres annees qu'au cours des 20 dernieres annees precedentes.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis surpris que seul 2 personnes donnent leur avis et surtout que personne ne pose des questions ou ne parle de tous les nouveaux elemants que j'ai mis sur le Soleil.

Williams

Salut Williams,Ton site figure bien-entendu en bonne place parmi mes références sur le soleil (même si le papier peint du fond la partie Soleil risque de me provoquer un décollement de rétine default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> )

Je n'y apporterai pas de critique

1. parce que c'est assez pointu par rapport à ma maîtrise du sujet (le soleil)

2. parce tout simplement un super boulot.

Je pense qu'il y a sûrement une grosse majorité silencieuse dans mon cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

default_cool.png-->
CITATION(Jean-Séb @ 14/03/2007 - 13:57) <{POST_SNAPBACK}>

Salut Williams,

Très beau travail, le nombre de commentaires étant forcément plus limité pour des sujets aussi pointus !

Justement, je me posais la question suivante : tu conjugues l'ensemble des cycles, et l'anomalie de températures semble s'accélérer à la hausse (+0.4°) jusqu'à 2020.

Cela signifie que le réchauffement climatique uniquement en ce qui concerne le soleil va encore s'amplifier, avant de décroître lentement jusqu'à la fin du siècle ?

As tu d'autres données précises d'anomalies de t° pour les 10 années qui viennent, capitales pour les effets de seuil qui peuvent se produire ?

Merci de ta réponse, et félicitations pour ce magnifique travail default_flowers.gif

D'apres moi suivant mes calculs du mouvements du soleil (elant angulaire du soleil autour du barycentre, vitesse...) et de la variation de la durée entre deux distances maximales de la position du barycentre

du Système-Solaire par rapport au centre du Soleil, c'est vers 2020 que l'activite solaire aura bien baisser comparer a son maxi des activite vers 1950.

Car c'est en 2020 qu'il y a :

- la durée entre deux distances maximales de la position du barycentre du Système-Solaire par rapport au centre du Soleil qui a le temps le plus bas (environ comme le minimum de Dalton) ;

- l'elan angulaire du Soleil est important comme de 2014 a 2020 la distance barycentre-Soleil passe du minimum au maximum ;

- La NASA prevoit deja qu'en 2020 le cycle risque d'être un des plus faibles de ces 100 dernières années ;

- le cycle solaire en 2020 violera la loi de G-O suivant les previsions d'apres l'alignement des planetes gazeuses et comme ceci arrive 2 fois tout les 179 ans avec 40 ans de decalage soit tout comme 2 cycle de 179 ans espace de 40 ans ;

Soit tout ce qui correspond au minimum ou debut du minimum du cycle solaire de Suess soit un des plus important sur l'activite solaire !

Donc c'est des 2020 que les temperatures baisseront et ce feront sentir. Pour l'instant cela semble se stabiliser lentement car au cours de ces 5 dernieres annees l'evolution du rechauffement de la terre a nettement ralentie vu que de 1980 a 2001 le rechauffement est d'environ 0.016°C par an alors que ces 5 dernieres annees c'est que de 0.002°C par an.

Soit une vitesse du rechauffement 8 fois plus lente ces 5 dernieres annees qu'au cours des 20 dernieres annees precedentes.

Williams

Merci Williams /public/style_emoticons/'>http://forums.infoclimat.fr/public/style_emoticons/default/original.gif euh, une dernière question : crois tu que les t° vont se stabiliser et quand, où est ce que cela relève de la pure utopie ?

Je dis cela par rapport aux effets d'emballement qui me semblent être la menace la plus forte de la prochaine décennie...

Merci encore et... bravo ! default_blushing.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour ce remarquable exposé Williams. J'ignorais tous ces éléments que tu as ajouté : la lecture fut donc très instructive.

Je comprends à présent un peu mieux qu'il n'y a pas forcément de contradiction à prévoir un cycle n°24 plus fort que le présent et 23eme cycle. C'est en fait le cycle n°25 qui serait très faible avec probablement un impact assez important sur le climat, qui sera en effet peut-être amoindri par les rejets de gaz à effets de serre.

Florent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...)

Je comprends à présent un peu mieux qu'il n'y a pas forcément de contradiction à prévoir un cycle n°24 plus fort que le présent et 23eme cycle. C'est en fait le cycle n°25 qui serait très faible avec probablement un impact assez important sur le climat, qui sera en effet peut-être amoindri par les rejets de gaz à effets de serre.

Florent.

Hum... il y a bel et bien contradiction actuelle entre les prévisions fortes et basses pour le cycle 24, selon les modèles choisis. Heureusement, cela permettra de (vaguement) discriminer entre ces modèles.

Je reste pour ma part sceptique (forcément) sur la prédictibilité du soleil au-delà des cycles de 11 ans - qui n'ont eux-mêmes pas une physique très solide, il faut bien le reconnaître (la preuve étant les prévisions contradictoires).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hum... il y a bel et bien contradiction actuelle entre les prévisions fortes et basses pour le cycle 24, selon les modèles choisis. Heureusement, cela permettra de (vaguement) discriminer entre ces modèles.

Je reste pour ma part sceptique (forcément) sur la prédictibilité du soleil au-delà des cycles de 11 ans - qui n'ont eux-mêmes pas une physique très solide, il faut bien le reconnaître (la preuve étant les prévisions contradictoires).

Pour le cycle 24 la vrai que c'est assez delicat a prevoir.

Mais pour la prediction du cycle n°25 qui est au-delà de 11 ans comme c'est dans 20 ans il y a pourtant bp d'indices qui prevoient cela. Surtout que tout ces memes indices ont bien eu lieu lors de ces cycles faibles soit lors de la violation de G-O.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement sur le cycle de Bond qui est le seul dont je n'ai pas vu le peus de donnees que j'avais trouver je vais chercher des infos cette semaine pour mettre cela en plus sur mon site. Ainsi que voir les liens avec le climats, les oceans...

Williams

Je reviens là-dessus parce que je vois cette question citée dans le livre récent de Singer et Avery (Unstoppable Global Warming Every 1500 Years) que je suis en train de lire.

Les cycles de Bond ont été suggérés par l'auteur éponyme dans le cadre de l'analyse des variations de température au cours des phases glaciaires, centrées du le bassin Atlantique, lesquelles présentent une cyclicité de 1500 ans environ (1470 +/- 500 ans). Les événements abrupts de Dansgaard-Oeschger et de Heinrich seraient une forme particulièrement "prononcées" de ce cycle, avec amplification par les calottes glaciaires. On en a parlé récemment dans le cadre de la discussion sur le "va-et-vient" Arctique/Antarctique:

/index.php?showtopic=17342'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=17342

Dans leur article de Science que l'on peut lire ci-après (pdf, anglais), Bond et al. (1997) considèrent que le PAG est le dernier exemple en date de cette oscillation d'échelle millénaire. Il est à noter qu'ils ne se prononcent pas sur l'origine du cycle en question (voir leur conclusion). Certains travaux ont suggéré qu'il pouvait s'agit d'une variabilité intrinsèque de la circulation thermohaline, sans lien particulier avec une variation solaire. On a parfois rapproché les cycles de Bond des cycles de Halstatt (env. 2300 ans).

Article Science 1997 (première ref., je n'arrive pas à recopier le lien direct ici) :

http://scholar.google.com/scholar?q=bond+c...amp;btnG=Search

Lien avec quelques travaux sur le cycle de Bond :

http://www.aoml.noaa.gov/phod/acvp/bond.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand bravo pour ce travail !

A propos du rôle du soleil dans le réchauffement, il faut être prudent, comme beaucoup d'astronomes.

La contribution du rayonnement solaire au réchauffement est modeste : 12 % au maximum (lire l'excellent article de l'astronome J.P. Rozelot dans le n° Hors Série de "Sciences et Avenir" consacré au réchauffement, p.41). Il écrit :"L'examen de la période1976-2000 où le réchauffement est de loin le plus important, ne conduit à aucune corrélation" (entre rayonnement et réchauffement); le rôle des GES est absolument essentiel.

Cela a encore été précisé par plusieurs intervenants lors du récent Colloque de la SHF à Lyon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Dossier complet et intéréssant. Bravo pour ta rigueur et ton travail Williams.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand bravo pour ce travail !

A propos du rôle du soleil dans le réchauffement, il faut être prudent, comme beaucoup d'astronomes.

La contribution du rayonnement solaire au réchauffement est modeste : 12 % au maximum (lire l'excellent article de l'astronome J.P. Rozelot dans le n° Hors Série de "Sciences et Avenir" consacré au réchauffement, p.41). Il écrit :"L'examen de la période1976-2000 où le réchauffement est de loin le plus important, ne conduit à aucune corrélation" (entre rayonnement et réchauffement); le rôle des GES est absolument essentiel.

Cela a encore été précisé par plusieurs intervenants lors du récent Colloque de la SHF à Lyon.

Certes oui, mais ce ne fut pas toujours le cas. Pour ce qui est du Soleil et des températures en d'autres périodes, on lit aussi :

«pour les trois périodes de temps - 1856-1910, 1910-1945 et 1946-1975 - durant lesquelles la température globale de la Terre a été successivement, par rapport à la moyenne, égale, puis positive, puis légèrement négative, la tendance générale de ces températures et celles de la luminosité solaire apparaissent fortement corrélées.»

cf. /index.php?showtopic=19840#'>post de C. Muller.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau boulot de synthèse, merci !

J'aime particulièrement les animations concernant les paramètres astronomiques. default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes oui, mais ce ne fut pas toujours le cas.

Pour ce qui est du Soleil et des températures en d'autres périodes, on lit aussi :

«pour les trois périodes de temps - 1856-1910, 1910-1945 et 1946-1975 - durant lesquelles la température globale de la Terre a été successivement, par rapport à la moyenne, égale, puis positive, puis légèrement négative, la tendance générale de ces températures et celles de la luminosité solaire apparaissent fortement corrélées.»

cf. /index.php?showtopic=19840#'>post de C. Muller.

Oui et ceci est par ce qu'il faut tenir compte de tout ce qui a des effets sur le climat car tantot c'est tel phenomene naturel qui a le plus d'effets tantot c'est un autre....

Beau boulot de synthèse, merci !

J'aime particulièrement les animations concernant les paramètres astronomiques. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Je vais tenter de faire une animation en tenant compte la distance, vitesse... où on voit le soleil et les planetes tourner autour du Barycentre du Systeme solaire avec une variation de leur distance pendant ce temps que le Barycentre du Systeme solaire avance sur son orbite autour du centre de la Galaxie. Mais ceci risque d'etre long vu le nombre images qu'il faudra, d'autre calcul,...

Ainsi il sera encore plus facile de comprendre le mouvement du systeme solaire default_ermm.gif

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

...

Je vais tenter de faire une animation en tenant compte la distance, vitesse... où on voit le soleil et les planetes tourner autour du Barycentre du Systeme solaire avec une variation de leur distance pendant ce temps que le Barycentre du Systeme solaire avance sur son orbite autour du centre de la Galaxie. Mais ceci risque d'etre long vu le nombre images qu'il faudra, d'autre calcul,...

Ainsi il sera encore plus facile de comprendre le mouvement du systeme solaire default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Williams

Tout d'abord toutes mes félicitations pour le site.Je n'y suis allé que très récemment et j'ai été impressionné par sa richesse en textes, en données et en images.

Je suggère une addition, si tant est que cela n'y soit pas, ce sont des taches solaires dans plusieurs configurations : peu et beaucoup.

Je soupçonne les lecteurs d'être friands de cela.

Encore merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...