Lavesnois

Accès libre aux modèles de Meteo-France pour 2015

Messages recommandés

Bonjour,

Une bonne nouvelle pour la communauté du forum semble s'annoncer: Les sorties des modèles Arôme et Arpège pourraient être rendues publiques par Meteo-France d'ici le premier trimestre 2015!

Je cite: " Une nouvelle réflexion est lancée sur la gratuité des données, au niveau Européen et Français, pour des raisons diverses, parfois d'ordre politique mais aussi de rayonnement ...Ainsi, la Direction estime qu'il peut être intéressant de rendre accessibles les sorties de nos modèles Arôme et Arpège, dès le 1er trimestre 2015. Cette logique pourra ensuite être étendue à d'autres produits. La Direction a expliqué que l'ouverture (la mise à disposition libre et gratuite sur internet) de nos sorties de modèles constitue une opportunité pour défendre nos positions, et non pas une menace, même si à court terme, cela peut entraîner une petite baisse de recettes."

Source: solidaires-meteo.org

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sebaas   

Je peux vous dire que ça phosphore dur en interne en ce moment sur l'open data. Pas forcément de bonne grâce, mais y'a une telle pression gouvernementale que MF n'a plus vraiment le choix!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Iefan   

Quand voit la situation aux USA et dans d'autres pays du monde on se dit que MF a vraiment un gros retard là dessus.

Ce serait vraiment bien l'accès libre à ces données ! Qui sont parfois beaucoup plus fiable que nos modèles météos " classiques " il faut bien le dire...

Mais vu la puissance de calcul qu'il y a derrière ça ne m'étonnes pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Oui mais en version édulcoré.wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_sb   

Bonjour,

Sur le site mentionné, je n'ai trouvé aucune trace (j'ai sans doute mal cherché).

Car si rendre accessibles ces données devient de plus en plus probable, les rendre libres (ce qui n'est pas synonyme de gratuit d'ailleurs), donc notamment réexploitables et rediffusables, serait formidable mais pas franchement dans la logique actuelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Romain84   

Bonjour,

Sur le site mentionné, je n'ai trouvé aucune trace (j'ai sans doute mal cherché).

Car si rendre accessibles ces données devient de plus en plus probable, les rendre libres (ce qui n'est pas synonyme de gratuit d'ailleurs), donc notamment réexploitables et rediffusables, serait formidable mais pas franchement dans la logique actuelle.

Ici : http://solidaires-meteo.org/CTEP-du-6-novembre-2014.html

Dans la rubrique "points d'avancement sur les chantiers stratégiques", et dans la paragraphe "chantier n°5".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sebaas   

Car si rendre accessibles ces données devient de plus en plus probable, les rendre libres (ce qui n'est pas synonyme de gratuit d'ailleurs), donc notamment réexploitables et rediffusables, serait formidable mais pas franchement dans la logique actuelle.

Bien au contraire, on parle bien là d'open data - c'est à dire à la fois gratuité et libre de réutilisation. Il s'agit d'un virage considérable dans la stratégie de MF, mais qui va secouer beaucoup d'habitudes internes et d'idées préconçues issues d'une longue tradition culturelle faisant croire que seule MF disposerait de "l'expertise" whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien au contraire, on parle bien là d'open data - c'est à dire à la fois gratuité et libre de réutilisation. Il s'agit d'un virage considérable dans la stratégie de MF, mais qui va secouer beaucoup d'habitudes internes et d'idées préconçues issues d'une longue tradition culturelle faisant croire que seule MF disposerait de "l'expertise" whistling.gif

La suite de l'article en question parle de l'accès libre aux modèles, par contre les productions et les produits supervisés qui en découlent, c'est clairement non.

Tans mieux si ça arrive en libre accès, peut-être arrêtera t'on de voir du GFS de partout. default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Tant que cela ne met pas en péril l'institution MF, c'est du tout bon et notamment pour nous.tongue_smilie.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lothski   

Vous pensez qu'on a une chance de pouvoir lire un jour des archives de relevés de neige (cumuls et couche au sol) autres que celles du col de Porte ?

Pour les cumuls je viens de récupérer 56 ans de données quotidiennes suisses de Grimentz (+des tonnes en ligne d'Italie ) pour m'occuper mais bon ... ce serait bien un peu d'obtenir de stats de montagnes françaises sans avoir à casser ma tirelire pour acheter chez nimbus les numéros de leur revue italienne où se trouvent des articles de Guy Blanchet sur les Alpes françaises qui me manquent cruellement .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pab54000   
Invité pab54000

Vous pensez qu'on a une chance de pouvoir lire un jour des archives de relevés de neige (cumuls et couche au sol) autres que celles du col de Porte ?

Pour les cumuls je viens de récupérer 56 ans de données quotidiennes suisses de Grimentz (+des tonnes en ligne d'Italie ) pour m'occuper mais bon ... ce serait bien un peu d'obtenir de stats de montagnes françaises sans avoir à casser ma tirelire pour acheter chez nimbus les numéros de leur revue italienne où se trouvent des articles de Guy Blanchet sur les Alpes françaises qui me manquent cruellement .

exactement d'accord.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_sb   

Ici : http://solidaires-meteo.org/CTEP-du-6-novembre-2014.html

Dans la rubrique "points d'avancement sur les chantiers stratégiques", et dans la paragraphe "chantier n°5".

Merci beaucoup.

Oui oui, l'open data est de mise mais, selon les administrations visés, ce peut être par petits morceaux avec restrictions sur l'utilisation qui peut en être faite.

Donc si MF se place dans le peloton de tête de l'ouverture, ce sera gagnant pour tout le monde default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jg56   

C'est un changement considérable qui se prépare là ! Du point de vue de la communauté, c'est du tout bon en tout cas. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que MF peut libérer des données "retardées" ou "basse-résolution", ça donnera l'impression d'être du open data, mais ce seront des données pas trop décisives.

Ils font déjà ça pour le radar, pour le vent AROME, pour de rares champs ARPEGE.

"Je veux créer le Google Maps de la météo"

Il est déjà intervenu sur le forum, donc on sait son projet.

Mais comparer des prévisions modèle de l'atmosphère avec les données topographiques de Google maps... c'est ...

Google Maps est utilisé par quantité de professionnels, parce que les bases de données sont assez précises pour 99% des gens.

Est-ce qu'une donnée brute de ARPEGE ou GFS est assez précise pour 99% des gens ? Evidemment que non.

Plein de secteurs professionnels paient des services météorologiques payants, parce que les données gratuites sur le net, ça ne suffit pas.

GFS 0.25 ou ARPEGE c'est un bel exploit technologique, mais libérer la seule donnée brute, ça demande 1 an de travail pour réussir à exploiter sérieusement les choses. Le "sérieusement" est important : la valeur ajoutée grimpe avec le sérieux.

La donnée AROME est beaucoup plus importante, mais j'imagine très mal que MF laissera libre les meilleures données d'AROME.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fred59_   

Je pense que MF peut libérer des données "retardées" ou "basse-résolution", ça donnera l'impression d'être du open data, mais ce seront des données pas trop décisives.

Ils font déjà ça pour le radar, pour le vent AROME, pour de rares champs ARPEGE.

"Je veux créer le Google Maps de la météo"

Il est déjà intervenu sur le forum, donc on sait son projet.

Mais comparer des prévisions modèle de l'atmosphère avec les données topographiques de Google maps... c'est ...

Google Maps est utilisé par quantité de professionnels, parce que les bases de données sont assez précises pour 99% des gens.

Est-ce qu'une donnée brute de ARPEGE ou GFS est assez précise pour 99% des gens ? Evidemment que non.

Plein de secteurs professionnels paient des services météorologiques payants, parce que les données gratuites sur le net, ça ne suffit pas.

GFS 0.25 ou ARPEGE c'est un bel exploit technologique, mais libérer la seule donnée brute, ça demande 1 an de travail pour réussir à exploiter sérieusement les choses. Le "sérieusement" est important : la valeur ajoutée grimpe avec le sérieux.

La donnée AROME est beaucoup plus importante, mais j'imagine très mal que MF laissera libre les meilleures données d'AROME.

Ajoutons une petite contradiction quand même, Google Maps c'est loin d'être de la donnée libre... très loin de là.

S'il avait dit "être le OpenStreetMap de la météo" j'aurais compris, mais être le Google Maps ça a bien d'autres implications... ermm.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Romain84   

Quel intérêt de récolter 110 000 pour un modèle qui sera de toute manière en libre accès dans quelques mois ?

Il est probable que le ou les modèles qui seront libérés par M-F ne seront pas disponibles en intégralité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Librius   

Je lui avais transmis ce fil du forum, il semblerait que l'info soit passée : sa campagne a été annulée !

Plutôt que le google maps, j'avais retenu le wikipedia de la donnée météo ..

Bien d'accord avec vous quand il reste à voir ce que MF mettra en données dispo (données brutes sorties de modèles plutôt que des données validées déjà je pense ?).

Wait and see premier trimestre 2015 ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sebaas   

C'est tout le problème de Nicolas Baldeck: beaucoup de bruit pour souvent pas grand chose, faute de connaissance réelle sur certains sujets... Génération buzz/tweet-clash!

Son enthousiasme et sa jeunesse sont un atout pour "bousculer" l'establishment, et en ça on ne peut que l'encourager. En revanche, s'il prenait la peine au préalable de creuser réellement quelques dossiers, certaines de ces actions ne seraient que plus pertinentes, et lui éviteraient bien des déconvenues (qui ont failli lui coûter cher en plus...)

D'autre part, il aurait été sympa de sa part de sourcer l’origine de l'info que tu lui as transmise Librius, à savoir le forum IC: https://www.indiegogo.com/projects/liberons-la-meteo. Mais je suppose que l'on est considéré comme étant à la solde de MF, oubliant que cela fait 10 ans qu'on est précurseur en matière d'ouverture de données et de plateforme collaborative météo, et 7 ans qu'en tant que membre du Conseil Supérieur de la Météo, on pousse MF à libérer les données... Météociel joue également un grand rôle dans l'affaire, en ayant démocratisé l'accès aux modèles numériques. Bref, si un jour MF ouvre vraiment ses données, il serait de bon ton de ne pas oublier le travail effectué par la communauté météo amateur depuis plus de 10 ans!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
@lizé   

Cette nouvelle, prémisse d'une vraie révolution de comportement, m'enchante.

Je crois pouvoir dire que j'ai été sans doute l'agent de MF qui a le plus souhaité et œuvré pour cette ouverture, durant toute ma carrière.

J'ai fait mon possible, par ma multitude de propositions et dans mes actes (trop rares, car trop bridés, par le haut et le bas...). Mon passage à Chamonix, de 1969 à 1979 a laissé les traces d'une gestion de la Com innovante et accueillante. A mon départ, on lui a tourné le dos, jusqu'à quitter la Maison de la Montagne, pourtant stratégique. Dans le même ordre d'idée, je n'ai pas compris, et surtout pas approuvé, l'abandon par MF du siège du Quai Branly, haut lieu stratégique, racheté par Poutine, qui a saisi, lui, le potentiel énorme pour l'image. Outre le siège, une cellule médias musclée, il aurait fallu y aménager un espace d'accueil pour le public (vitrine, expo permanente, musée...). A l'heure de la météo triomphante, des inquiétudes pour le devenir du climat, "un navire-amiral" prestigieux aurait dû s'imposer.

A mon actif, notamment, le premier bulletin météo graphique (pictos, coupes verticales, transects...) télétransmis. C'était en 1985, par Minitel, première nationale... et première mondiale, puisque Internet n'existait pas. Expérience positive, plébiscitée par les usagers (BAL) et les magazines spécialisés de l'époque (Télématique magazine...), mais snobée par les collègues et la direction, évidemment.

En retraite, j'ai poursuivi ma pression pour faire bouger des choses (notamment une animation publique sur écran plat pour les stations de montagne). Christian Pagé, que je remercie encore chaleureusement, m'a permis d'exporter outre-Atlantique les radiosondages selon la méthode française, la plus lisible car la plus belle. On a prolongé par des RS prévus (ce qui bouche numériquement le scandaleux "trou" de Satolas).

Dans l'attente fiévreuse de la suite...

Joyeuses Fêtes à vous tous, qui avez mis la pression sur MF par votre flamme, la qualité et l'exhaustivité de votre engagement. C'est cela la vocation !... MF doit s'ouvrir, car il est cerné : grotesque, très improductif, très peu valorisant pour l'image (donc les nécessaires retombées commerciales) de conserver par devers soi des informations que l'on trouve désormais partout, au lieu de chaque jour prouver son savoir-faire, son potentiel (à coup sûr exceptionnels). La mission c'est de partager. Et au moindre coût, car le Conseil Economique et Social a évalué, en 1985 (publication au JO), qu'un service météo est très rentable (12 à 30 fois l'argent investi ! - par les victimes et dégâts évités, par l'amélioration du fonctionnement de plein d'activités). Alors pourquoi tendre encore et encore la main au public, qui a déjà payé par ses impôts ? (produits spécifiques pour les entreprises, les médias... payants, bien entendu)

Libérée, la météo sera un ferment d'optimisation pour les entreprises, les activités extérieures, les loisirs, les plus exposés notamment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
xav28   

Cela ne peut que valoriser MF qui est un peu dans la tourmente (fermeture CDM, restructuration incompréhensible, perte de client et de marché).

En tout cas hâte de voir la suite... 2015, la grande année météo pour la France?

Comme tu l'as bien souligné Sebastien, un combat mené depuis très longtemps par les passionnés.

Au passage, bonnes fêtes de fin d'année à vous tous default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.