ZHB

Restituer la météo qui nous entoure

Messages recommandés

Bonjour à tous.

J'aurais besoin de renseignements à plusieurs questions pour restituer au mieux le temps qu'il fait partout dans le monde. Plus précisement pour le restituer dans un jeux (flight simulator X). Le plus grand problème est qu'étant donné que c'est un jeux d'aviation il nous faut connaitre des données d'altitudes ou bien savoir "comment les recréer" à un moment donné, quels élements nous permettent de dire que c'est maintenant qu'il doit pleuvoir, etc...

Ce qui est le plus important pour nous en premier c'est de refaire les différentes couches nuageuses qu'il peut y avoir.

La question:

*existe-il des données à quelque part qui permettent de connaître les couches nuageuses ou qui nous seraient utiles à le reconstitutions de celles-ci? ou quelles sont les différentes conditions climatiques qui font que par exemple il y a une couche de stratus et au-dessus une couche d'altocumulus?

En gros qu'est-ce qui définit les différentes couches de nuages (température, pression, humidité, centres d'actions, vents, etc...?????); connaissez vous des données utiles (des sites) à la réalisation de ces couches de nuages (autre que la NOAA) et dans quelles conditions se forment des startus, cumulus, cirus et cumulonimbus.

Je sais pas si vous avez compris ce que je demande, si il le faut je réexpliquerai autrement. Et finalement je m'arrête la pour les questions, parce que les nuages vont déjà être assez difficile à restituer. Et n'hesitez pas à parler "technique" si il le faut!

Merci beaucoup d'avance default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouf, j'avoue que parmi tous les post les plus improbables que j'ai lu celui-ci tient la palme lol...

Pour en revenir sur les nuages, leur processus de formation intervient lorsque la saturation dans une couche d'air considérée est atteinte. Une fois saturation il y a condensation qui intervient sur des noyaux qui sont en quelque sorte le support... (ils s'agit de noyaux insolubles du style cendre volcanique, poussières, grains de sables ou bien encore de noyaux de type soluble comme le NaCL-> particules marines évaporées)

Des gouttelettes d'eau apparaissent par des phénomènes de nucléation hétérogène. Elles grossissent à mesure que se poursuit la cause génératrice de la saturation. Jusqu'à -10°C, la surfusion est dominante et le nuage est constitué quasi exclusivement d'eau liquide. Néanmoins dès que la température est <3°C quelques goutetelettes finissent par se transformer en cristaux de glace. Le nombre de ces derniers croient au fur et à mesure que la température baisse. Commes les nuages sont souvent siège d'ascendances, l'effet de pesanteur est compensé et les goutelettes maintenues en suspension voire soulevées.

Les gouttelettes ou cristaux sont de diamètres aux dimensions très petites ainsi de faibles agitations suffisent à les maintenir en équilibre.

Le phénomène de precipitation est donc dû principalement à l'accroissement des gouttelettes et cristaux. Deux mécanismes interviennent :

Effet bergeron : N'importe quel livre météo te le dira, dans 97% des cas, la pluie est issue de nuages dont la température au sommet est négative. Or dans ces nuages les microgouttelettes et les cristaux de glaces sont présents tous les deux et malheureusement pour les gouttelettes le grossissement des cristaux se fait à leur dépends. De la vapeur d'eau s'évapore des gouttelettes et va se condenser sur les cristaux de glace. Du coup y a un accroissement par transfert de vap d'eau, c'est ça l'effet bergeron.

Coalescence : c'est ce qu'on observe lors de la réunion de plusieurs gouttelettes sur un cristal plus gros ou sur une autre gouttelette.

Ce qui fait qu'on va avoir telle ou telle sorte de nuage dépend de la stabilité ou instabilité, de l'altitude à laquelle se forme le nuage, et de la saturation ou non de la couche d'air considérée.

Dans le cas ou une couche d'air est saturée et stable ( température potentielle et température pseudo adiabatique potentielle du thermomètre mouillé (lol c'est barbare je sais ) croient avec l'altitude)

les nuages sont de type stratiformes. Suivant l'altitude et l'épaisseur de la couche saturée stable on à affaire à des stratus, altostratus, nimbostratus et cirrostratus).

Dans le cas ou une couche d'air est instable et saturée (température potentielle et température pseudo adiabatique potentielle du thermomètre mouillé décroissent avec l'altitude) les nuages sont de type cumiliforme, selon l'altitude et l'épaisseur on a des cumulus, des cumulonimbus, stratocumulus, altocumulus.

Après dans le cas de couches non saturées et instables, c'est à dire, là encore y a des nuages de type cumiliforme. Dont la base dépendra du point de condensation d'une particule issue de la base de la couche.

Bref il existe des règles de détermination de nuage selon certaines conditions atmosphérique.

Graphiquement on se sert souvent de ce type de diagramme pour les déterminer :

http://meteocentre.com/upper/07145_12.gif

Car ils permettent de connaître en un clin d'oeil, saturation ou pas, instablité selon l'inclinaison de certaines courbes par rapport à d'autre.

Pare contre ce que j'ai du mal à saisir, c'est concrètement ce dont tu as besoin pour effectuer des simulations... par exemple est-ce que vous pouvez indiquer simplement à votre système de modélisation, ici c'est instable, ici y a tant d'humidité relative à telle altitude... Donc il y aura tel ou tel nuages une fois la synthèse effectué. Donc si tu vois là ou je veux en venir, ils vous faudrez des données de situation type déjà produite pour pouvoir recréer tel ou tel ciel. Ou bien il vous faut des données en temps réel, dans ce cas là les RS sont les supports idéal. Enfin merci d'apporter plus de précisions stp car recréer une atmosphère c'est diablement compliqué lol.

PS : pour les config de détermination de nuages il existe d'autre cas come l'instablité convective latente et selective mais pour la compréhension j'ai pensé qu'il était préférable de les zapper.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout d'abord, merci de m'avoir répondu. C'est déjà pas mal si je tiens la palme des postes les plus improbables default_devil.gif

Enfin merci d'apporter plus de précisions stp car recréer une atmosphère c'est diablement compliqué lol.

Oui effectivement je m'en doute bien que c'est compliqué...notre but est de recréer les principaux phénomènes. En gros les nuages, précipitations, vents, turbulences, orages.

Pare contre ce que j'ai du mal à saisir, c'est concrètement ce dont tu as besoin pour effectuer des simulations... par exemple est-ce que vous pouvez indiquer simplement à votre système de modélisation, ici c'est instable, ici y a tant d'humidité relative à telle altitude...

Actuellement nous avons toutes les données de la NOAA (température, humidité, vent, point de rosée, etc..) + les METAR des différents terrains.

Les METAR vont nous servir à recréer des conditions locales à proximité d'un terrain, mais nous cherchons un moyen de recréer ce qui se passe à plus haute altitudede, en-dessus de la première couche de nuage

(s'il y en a plusieurs) et à plus grande échelle.

*Est-ce qu'en fonction de l'humidité de l'air, de la température, des vents, de l'instabilité de l'air ou je ne sais quoi, il y a un moyen de dire que ce sera plus des cirrostratus que des stratocululus? Par exemple le CAPE+Lifted Index permettent à eux seuls de dire que le temps est orageux ou est-ce qu'il faut des données en plus?

*Toujours en fonction de ces données est-ce que nous pouvons savoir s'il existe plusieurs couches de nuages, ou si il y en a qu'une? quelles conditions doit-il par exemple y avoir (température de 6° + vents forts + huimidité supérieur à 45%?) pour qu'une couche de nuage se forme à 850 hpa?

*Est-ce qu'avec les radio sondages on peut connaître les différentes couches de nuages? ou alors existe-t-il un autre moyen de les connaître?

Donc il y aura tel ou tel nuages une fois la synthèse effectué

C'est exactement ça que j'aimerai aussi connaitre. En fonctions de quoi, on peut dire que ce sera tels nuages et pas d'autres?

Ou bien il vous faut des données en temps réel, dans ce cas là les RS sont les supports idéal.

En effet on veut recréer le temps actuel, donc on utilise les données en temps réel. Avec les radio sondages on risque d'être embêté vu qu'il n'y en a pas beaucoup qui sont effectués dans une journée et que pour recréer des conditions en temps réel il nous faut des données qui sont mise à jour en permanence.

J'espère que tu as mieux compris ce qu'on cherche à faire, et je sais pas pourquoi je sens que ça vas pas être facile... default_pinch.gif

Merci, bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trés bonnes questions! L'amtosphére n'est pas quelque chose de simple (comme tu as du le voir), loin de là!

Il n'y a pas vraiment de configurations à l'unité prés à avoir, sauf dans les grandes lignes. Mais avant que j'esssais de repondre à une de tes questions, je t'en pose quelques unes pour ma comprehension:

-Ce que tu veux faire c'est imposer des données à ton jeu?

exemple: si tu lui impose un degrés d'humidité, de temperature, de convection pour qu'un nuage se forme... et que se degrés est depassé alors, un nuage va se former? c'est bien ça ou...

Ton jeu comprendra tous les phenoménes meteorologiques ?(tornades, innondations, foudre, cyclone, grêle, neige...)

merci beacoup est c'est une trés bonne initiative de creer un jeu sur la meteo (si j'ai bien comprit)...ce qui est sur, c'est que dés sa mise en vente tu auras un client... default_pinch.gif

allez! bonne journée.

alexy31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon alors si j'ai bien compris, tu souhaites faire une modélisation du temps sensible avec les données dispo sur le net.

*Est-ce qu'en fonction de l'humidité de l'air, de la température, des vents, de l'instabilité de l'air ou je ne sais quoi, il y a un moyen de dire que ce sera plus des cirrostratus que des stratocululus? Par exemple le CAPE+Lifted Index permettent à eux seuls de dire que le temps est orageux ou est-ce qu'il faut des données en plus?

Pour ta première question, oui on peut déterminer relativement simplement une couche nuageuse en fonction de l'humidité, de l'instabilité ou stabilité. Cirrostratus et sc, c'est relativement simple, pour l'un stabilité+saturation à l'étage sup pour l'autre instabilité et saturation à l'étage inférieur...

Bref il y a des règles empiriques pour déterminer les nuages...

Le truc le plus compliqué à faire serait de créer un module pour permettre de voir si telle ou telle couche est instable, il faudrait faire des comparaisons de thêta et thêta'W sur toute la verticale (par exemple sur telle couche thêta décroit ou croit et idem sur la t'w. La température potentielle existe déjà en tant que donnée brute sur les serveur de la NOAA il me semble. Pour la t'w c'est nettement plus compliqué, il faudrait pouvoir la calculer à l'aide des autres paramètres et là je t'avoue je connais pas de formules.

Pour le temps orageux, CAPE+li n'indique pas à eux seuls que le temps sera orageux lol,

c'est nettement plus compliqué, ça dépend de différents paramètres tel que les forçages... donc il y a bien d'autres paramètres à déduire et ça à moins d'une expertise humaine ça donnera pas de bons résultats.

*Toujours en fonction de ces données est-ce que nous pouvons savoir s'il existe plusieurs couches de nuages, ou si il y en a qu'une? quelles conditions doit-il par exemple y avoir (température de 6° + vents forts + huimidité supérieur à 45%?) pour qu'une couche de nuage se forme à 850 hpa?

Y a pas de chiffres précis, tout dépend de ce qui se passe au niveau des 2 paramètres : instabilité/stabilité, saturation non saturation. Ensuite on dispose de règle pour déterminer le sommet, la base du nuage.

Le radiosondage récapitule de manière graphique les 2 élements et permet de déterminer les types de nuages en fonction de l'altitude.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Les Estables (1350m)

Bonjour,

Utilise les données grib provenant de GFS 0.5°, avec un petit script ca te permettra de reconstituer le temps présent sur toute la Terre avec une maille de 50km.

Avec les données d'obs tu pourras pas le faire ca.

Voilà, bonne chance.

Sinon pour Alexy c'est pas un jeu météo mais c'est Flight Simulator, un jeu de simulation de vol qui coûte bonbon.

La démo de flight simulator X

http://www.clubic.com/actualite-37357-flig...disponible.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

A mon avis le plus simple c'est de se poser la question de savoir si une perturbation arrive. (tu fais des modeles de situation synoptiques)

Si oui, alors tu envois toute l'artiellerie de nuages classiques lors de l'arrivée d'une perturbation : cirrus, altostratus, altocumulus, nimbostratus, pluie, altocumulus, cumulus, puis cumulobimbus de traine si besoin.

Voilà. Ca c'est une perturbation de type 1 avec tout son lot de nuages arrivant.

Ensuite tu fait une perturbation 2, qui a certaines variantes (par exemple à la place de cirrus, tu met cirrostratus)....etc....etc.....Pareil pour les temps orageux, calme, brouillard etc....

Tu fait tous les types de temps comme ça et tu auras tous les modeles de temps existants. Ensuite il te suffira simplement de les mettres au bon moment ou aléatoirement en fonction des paramaetrees de ton jeux (ou des parametres apparemment réel si j'ai bien tout lut). Parce que modéliser l'atmosphere au niveau du détail nuageux, t'as pas finit. Utilise plutôt les situations synoptiques, qui comprennent plusieurs types de nuages ensembles.

Une fois que t'as tous tes modeles synoptiques (y'en a un paquet, surtout si tu prends les contraintes liés au climat et à ta localisation sur Terre, car une perturbation 1 n'aura pas les mêmes composantes en france qu'en afrique bien sûr), et j'imagine que tu as des modeles également différents de nuages. Et bien là tu met des paramètres aléatoires sur les formes de nuages. Ainsi même 2 perturbations de type 1 à suivre ne se ressembleront pas (pas les mêmes formes de nuages) mais auront quand même les composantes d'une perturbation de type 1 (les mêmes types de nuages étagés à suivre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve la réponse de snowman assez simple : utiliser les données de GFS, gratuites et assez fiables à très courtes échances (qui donnent la nébulosité moyenne à 3 étages c'est déjà çà).

Pour faire plus précis, il faut sans doute utiliser des algorithmes arbitraires ou aléatoires, comme ça a déjà été dit.

Déjà, avant de penser au monde entier, pourquoi pas commencer juste pour la France ? default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20"> Histoire de voir ce que ça donne default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Même si ça paraît ambitieux, bonne chance pour ce projet qui serait très intéressant une fois concrétisé !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

lol oui en fait c'est même carrément plus simple. Y'a besoin de rien créer. Juste copier ce que GFS te donne ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

au fait est-ce que GFS sort un paramètre nébulosité ? Car il y a des cartes d'humidité et d'autre de nébulosité mais est-ce qu'il y a une vraie différence ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

au fait est-ce que GFS sort un paramètre nébulosité ? Car il y a des cartes d'humidité et d'autre de nébulosité mais est-ce qu'il y a une vraie différence ?

Oui mais la nébulosité, c'est bien joli, mais faut pouvoir retranscrire tout ça en terme de temps sensible...

Et là il faut un travail sur différents paramètres.

Moi je pense que c'est nettement plus simple de faire comme damien le dit, c'est à dire prendre des cas types afin de se faire une base de données. Bref tu crée des situ météo de toutes pièces parce que sinon il faut passer par GFS puis prendre les paramètres et les faire travailler entre eux.

GFS a un champ qui permet d'obtenir la nébulosité sur 3 étages mais sur ces 3 étages on peut avoir plusieurs sorte de nuages et c'est là que l'instabilité intervient...

Mais définir la stabilité ou l'instabilité d'une couche sur un modèle ça demande du travail et plusieurs données.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

D'ailleurs, comme ça en passant, répertorier tous ces cas types, cela serait vraiment très intéréssant, même pour nous, amateur de météorologie /public/style_emoticons/'>http://forums.infoclimat.fr/public/style_emoticons/default/original.gif Il ne me semble jamais avoir vu ça quelques part et de façon complète....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement se serait presque magistral mais trés long et difficile à réailser!

Mais si un expert comme JS veut bien le faire alors... default_ermm.gif

alexy31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjours, merci pour vos nombreuses réponses et idées.

Utilise les données grib provenant de GFS 0.5°, avec un petit script ca te permettra de reconstituer le temps présent sur toute la Terre avec une maille de 50km.

Oui ça peut être une bonne idée. Je vais explorer la piste. Et peut être ensuite coupler ces info avec des relevés de stations synoptiques pour une météo plus locale.

Je trouve la réponse de snowman assez simple : utiliser les données de GFS, gratuites et assez fiables à très courtes échances (qui donnent la nébulosité moyenne à 3 étages c'est déjà çà).

Euh oui et quelles sont les données qui nous donne la nébulosité moyenne à 3 étages?

Si j'ai bien compris c'est toutes les données GFS grib qu'il y a sur cette page: http://www.nco.ncep.noaa.gov/pmb/products/...z.pgrbf06.shtml

Donc les quelles utiliser pour connaître la nébulosité moyenne?

En tout cas c'est possible puisqu il y a les nuages en % sur 3 étages sur ces météogrames: http://www.wetterzentrale.de/pics/MS_065465_g05.png

A mon avis le plus simple c'est de se poser la question de savoir si une perturbation arrive.

[...] ne se ressembleront pas (pas les mêmes formes de nuages) mais auront quand même les composantes d'une perturbation de type 1 (les mêmes types de nuages étagés à suivre)

Ca aussi c'est une bonne idée default_laugh.png et effectivement pas trop difficile à réaliser je pense.

Alors je vais regarder tout ça et vous poserai d'autres questions après default_blink.png Mais si vous avez encore de meilleurs idées pour faire tout ça je suis preneur! default_blink.png

Bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjours, merci pour vos nombreuses réponses et idées.

Oui ça peut être une bonne idée. Je vais explorer la piste. Et peut être ensuite coupler ces info avec des relevés de stations synoptiques pour une météo plus locale.

Euh oui et quelles sont les données qui nous donne la nébulosité moyenne à 3 étages?

Si j'ai bien compris c'est toutes les données GFS grib qu'il y a sur cette page: http://www.nco.ncep.noaa.gov/pmb/products/...z.pgrbf06.shtml

Donc les quelles utiliser pour connaître la nébulosité moyenne?

En tout cas c'est possible puisqu il y a les nuages en % sur 3 étages sur ces météogrames: http://www.wetterzentrale.de/pics/MS_065465_g05.png

Ca aussi c'est une bonne idée default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> et effectivement pas trop difficile à réaliser je pense.

Alors je vais regarder tout ça et vous poserai d'autres questions après default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20"> Mais si vous avez encore de meilleurs idées pour faire tout ça je suis preneur! :!:

Bonne journée.

ton email est faux ? impossible de t'envoyer des MP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ton email est faux ? impossible de t'envoyer des MP

Arf, oui désolé j'ai changé d'adresse depuis mon inscription. Maintenant ça doit être bon!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

est-il prevu que le jeu prenne en compte, en plus de la meteo et les obs. METAR/SYNOP et dans le cas de la France par exemple, les routes de circulation aerienne, les zones gérables et non gérables, les obstacles (au sol), ou encore le réseau très basse altitude de la défense (RTBA) - aussi appelé Activité des Zones militaires de Bases Altitudes (AZBA), les NOTAM, etc.? Car pour un soucis de meilleur rendu, tout ceci couplé à la météo peut devenir très intéressant... ;o)

merci d'avance pour la réponse

PS: si des pilotes veulent échanger à ce sujet, ils sont les bienvenus, car rien de tel que l'expérience de personnel navigant!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

est-il prevu que le jeu prenne en compte, en plus de la meteo et les obs. METAR/SYNOP et dans le cas de la France par exemple, les routes de circulation aerienne, les zones gérables et non gérables, les obstacles (au sol), ou encore le réseau très basse altitude de la défense (RTBA) - aussi appelé Activité des Zones militaires de Bases Altitudes (AZBA), les NOTAM, etc.? Car pour un soucis de meilleur rendu, tout ceci couplé à la météo peut devenir très intéressant... ;o)

merci d'avance pour la réponse

PS: si des pilotes veulent échanger à ce sujet, ils sont les bienvenus, car rien de tel que l'expérience de personnel navigant!

Euh j'ai pas très bien compris. "le jeu", tu parles bien de flight simulator X développé par microsoft? parce que je sais pas si j'ai été claire, mais les questions que je posent sont pour le développement d'un logiciel météo qui lui sera pour FS X. Donc pour les couloirs aériens, les TMA, les notams, etc. je vois pas trop comment ça peut être pris en compte dans le jeux.

Je sais pas si tu connais la serie des FS, mais il y a la possibilité de jouer sur des réseaux comme VATSIM. Sur ces réseaux on vole au plus proche de la réalité (mais il ne faut pas oublier que ce n'est qu'un jeux, ce que certains oublient) avec des personnes qui font le rôle de contrôleurs aériens.

Bref il me semble qu'on s'éloigne un peu du sujet là...Moi ça ne me dérange pas du tout mais je sais pas pour les autres...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

au temps pour moi!

je pensais que tu bossais sur le jeu en general, et sur la restitution des aspects meteo en particulier. d'ou cette meprise... mille excuses!

cependant, cela n'empeche pas les pilotes et autres navigateurs de donner des infos concernant des idees de rendu de la meteo en vol pour t'aider a avancer dans ton travail default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tiens donc, ne serais'ce pas une simulation developpé en association avec la société de contrôle aérien Eucontrol? il me semble que mon père m'en avait parlé une fois... default_rolleyes.gif

en tout cas très intéressant comme programme, j'ai vu la simulation d'approche pour l'aeroport de Luxembourg (approche donc <1000m d'alt), déjà très bien réussi, alors en prenant en compte si minutieusement la météo, un régal!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que l’idée de Cotissois est intéressante. En effet, certes au risque de faire hurler les puristes, je pense que l’on pourrait avoir des résultats pas trop mauvais en se basant sur l’humidité. L’idée c’est de dire qu’a grande échelle, l’atmosphère est uniquement stable (ce qui n’est pas trop faux en général). Les nuages qu’on va en sortir seront donc tous stables. Pour cela, je pense qu’on peut définir des seuils d’humidité associée à un certain pourcentage de nébulosité pour un point donné. La détermination des seuils reste à faire, mais on peut faire des comparaisons à posteriori par image sat ou observation du ciel au-dessus de sa tête et faire les ajustements nécessaires. Globalement, les seuils devraient devenir plus restrictifs à mesure qu’on descend vers le sol. Ce système permettrai de façon pas trop délicate d’avoir une gradation dans la nébulosité en allant des bancs isolés à la nébulosité totale, en passant par tout les cas intermédiaire possible. Après, il doit être possible d’améliorer la chose en intégrant dans la 3D pour avoir une meilleure continuité. La notion d’instabilité ne serait à rajouter qu’après coup et s’ajouter à ce qu’on a trouvé précédemment. Par contre, c’est clair que l’instabilité et le pourcentage de nuages convectifs dans le ciel est le plus délicat dans l’affaire.

Par contre, je ne croie pas trop aux cas types qui, compte tenu de la complexité météorologique à l’échelle planétaire, risquent d’être beaucoup trop restrictifs et manquer de concret et de réel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour toutes vos réponses. Je vous tiendrai au courant de l'avencement du projet.

Johon oui c'est interessant comme jeux si on aime l'aviation default_dry.png Par contre ce n'est pas développé en association avec Eucontrol.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Par contre, c’est clair que l’instabilité et le pourcentage de nuages convectifs dans le ciel est le plus délicat dans l’affaire.

Je pense que pour cela, ZHB pourrait s'inspirer par exemple de ce qui se fait ici : http://st0rmch4sing.17.forumer.com/index.php

C'est un simulateur de chasse d'orage actuellement en construction. Je sais pas trop comment il marche, mais ca doit valoir le coup de se renseigner je pense. Attention le forum est en anglais, mais y'a des canadiens dedans qui parlent très bien français.

PS : ou ici, ca sera peut être plus simple lol : http://natureinsolite.com/meteochat/viewforum.php?f=32

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Viroflay (78) / Puteaux (92)

Je fais remonter le sujet à l'occasion des premières previews qui sortent sur le net, avec un article complet ici : http://www.jeuxactu.com/article-18073-flig...imulator-x.html

En ce qui nous concerne, voici pour la partie météo :

Mais là où Flight Simulator X va très loin dans l’immersion, c’est avec la météo. [...] En 2006, c’est la méga nouveauté : lorsque vous créez un vol personnalisé, chez vous par exemple, vous pouvez demander la météo réelle. Flight Simulator recherche les infos météorologiques de la station locale vous concernant et hop, effectivement lorsque vous jetez un œil par la fenêtre, c’est la même chose. FS cherche les informations de 5.000 stations météos de par le monde, principalement aux Etats-Unis et en Europe comme nous l’avons appris lors de la présentation du jeu où nous avons posé toutes les questions qu’il fallait à Mike Gilbert, le chef de projet.

Mais à vouloir faire trop réaliste, on arrive aux limites de capacités de nos pc actuels :

Avec un PC 3 Ghz, une 6600, 1 Go de Ram, je n’en ai pas d’autre de toute façon mais vous conviendrez que c’est assez correct : nn chargement supérieur à 5 minutes. On oscille entre deux et trois images par seconde

Pour ceux qui veulent en avoir une idée, une démo jouable est dispo : http://www.clubic.com/demo-jeux-video-5885...imulator-x.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais remonter le sujet à l'occasion des premières previews qui sortent sur le net, avec un article complet ici : http://www.jeuxactu.com/article-18073-flig...imulator-x.html

En ce qui nous concerne, voici pour la partie météo :

Mais à vouloir faire trop réaliste, on arrive aux limites de capacités de nos pc actuels :

Pour ceux qui veulent en avoir une idée, une démo jouable est dispo : http://www.clubic.com/demo-jeux-video-5885...imulator-x.html

default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20"> jolie FSX avec météo (15 min par 15 min) default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.