Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Le bon, la brute, et le truand


Recommended Posts

Note : ce message a été remanié sur une grande partie, pour correction d'une grossière erreur de traduction qui m'était totalement imputable. J'avais remis en cause plus que de raison le média belge, sur un point où c'était moi qui était complètement passé à côté du sens de l'article. Si vous avez lu ce post avant cette édition, je m'excuse pour cette erreur grossière et pour vous avoir induit de mauvaises interprétations. Comme quoi des fois, on n'est pas exempt de se rendre soi-même ridicule alors qu'on veut se faire donneur de leçon, et sur ce coup je l'ai vraiment été. Cela n'enlève rien au reste de l'article qui n'a pas été modifié, mais sur ce coup, j'ai honte sick.gif

Le bon, la brute, et le truand est un excellent western de Sergio Leone, réalisé en 1966.

J'ai trouvé que ce titre convenait parfaitement au présent sujet, dans lequel je vous propose de prendre le temps de voir à partir d'un cas concret à quel point certains sujets ayant attrait au climat (enfin, ce n'est pas propre au climat cela dit) peuvent parfois faire l'objet de déformations, qu'elles soient volontaires ou non, et au final nous conduire à trouver des articles qui prétendent se fonder sur une information de départ avec laquelle ils n'ont plus grand chose à voir. Il ne s'agit pas de s'ériger en grand donneur de leçon, mais seulement de vous montrer à quel point il est primordial, en climatologie comme dans bien d'autres domaines, de toujours remonter aux origines des sources d'information - et à quel point la multiplication du nombre d'intermédiaires peut très vite conduire à des déformations de l'information d'origine.

Acte premier : le bon

Le bon, ici, ce sont les chercheurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL), qui est un laboratoire dépendant de la NASA. Pour découvrir leur communiqué initial, je vous donne le lien direct

Je vous invite, si la langue de Shakespeare ne vous effraie pas, à lire l'intégralité de ce communiqué d'origine (et de garder le lien ouvert à côté, pour la suite). Si l'anglais n'est pas votre point fort, ne vous inquiétez pas, je ramènerais au fur et à mesure les grandes idées de cet article au fil des démonstrations contenues dans ce post.

Acte second : la brute

La brute, ici, c'est un journaliste du media belge LeVif, qui hérite de ce titre de brute pour sa traduction à la hache de guerre voire carrément au mortier de l'article initial : voici le lien direct.

Déjà, sans aller plus loin, notez la connotation du titre de l'article : "les eaux profondes des océans ne se réchauffent plus depuis 2005", qui n'est pas loin de valoir déjà à notre journaliste le titre de truand. Revenons au communiqué initial du JPL, il n'a pas de titre mais voici sa première phrase d'accroche qui joue ce rôle :

The cold waters of Earth's deep ocean have not warmed measurably since 2005
Traduction : "les eaux froides des océans profonds de la Terre ne se sont pas réchauffés de manière mesurable depuis 2005". Il n'est nullement question d'un arrêt du réchauffement, comme le sous entend le titre de l'article du média, à aucun moment cela n'est évoqué ; d'où sort déjà ce titre qui donne dès le départ une connotation biaisée du communiqué du JPL ?

D'autant que si on va plus loin dans le communiqué, on peut lire ceci :

Scientists have been taking the temperature of the top half of the ocean directly since 2005, using a network of 3,000 floating temperature probes called the Argo array
On apprend que les chercheurs peuvent mesurer de manière fiable et homogène sur le globe la température de la première moitié de l'océan [soit les 2000 premiers mètres] depuis 2005 en utilisant un réseau de 3000 bouées de mesure. En fait, à aucun moment il n'est question d'un arrêt du réchauffement depuis 2005, puisque tout simplement on n'avait pas de mesures fiables et complètes avant cette date par rapport à ce qui a été fait dans l'étude - ce qui témoigne du non sens complet du titre donné sur le média belge !

Quand on sait qu'en matière de presse, plus d'un lecteur sur deux ne lit que les titres des articles, je vous laisse imaginer le massacre en terme de désinformation de ce seul titre.

Bon, on attaque avec le coeur de l'article :

"Pourquoi le réchauffement climatique semble se ralentir ces dernières années malgré l'accroissement des gaz à effet de serre ? Une des principales hypothèses avancées jusqu'à présent pour expliquer ce paradoxe était que la chaleur accumulée par les océans descendait dans les grandes profondeurs."

Si on revient au communiqué, c'est effectivement ce qui est dit :

In the 21st century, greenhouse gases have continued to accumulate in the atmosphere, just as they did in the 20th century, but global average surface air temperatures have stopped rising in tandem with the gases. The temperature of the top half of the world's ocean -- above the 1.24-mile mark -- is still climbing, but not fast enough to account for the stalled air temperatures. Many processes on land, air and sea have been invoked to explain what is happening to the "missing" heat. One of the most prominent ideas is that the bottom half of the ocean is taking up the slack, but supporting evidence is slim.
Les températures de l'atmosphère ont continué d'augmenter, mais pas aussi vite qu'on l'aurait attendu, et la température de la première moitié des océans augmente toujours mais pas suffisamment pour expliquer le "manque" sur les températures de l'air. Et effectivement, une des idées avancées était que c'était la seconde moitié de l'océan qui prenait le relais, mais avec peu de preuves à avancer.

Du coup, l'article continue sur :

"Ils ont découvert qu'au-dessous de 1.995 mètres il n'y a eu quasiment aucun changement de température durant cette période", ont-ils noté dans leurs travaux publiés dans la revue britannique Nature. Malgré cela, "le niveau des océans continue à monter", avec surtout la fonte de la banquise"

Petit rappel, la fonte de la banquise ne provoque pas de hausse du niveau des océans, c'est la fameuse histoire du glaçon dans votre verre qui ne fait pas monter le niveau quand il va fondre. Mais bon, c'était l'occasion de placer une référence à la banquise, sujet médiatique, dans l'article.

Revenons au communiqué officiel, qui nous dit effectivement qu'il n'y a pas eu de réchauffement dans les profondeurs océaniques :

the ocean abyss below 1.24 miles (1,995 meters) has not warmed measurably.
Et pour le détail et aller plus loin :

From the total amount of sea level rise, they subtracted the amount of rise from the expansion in the upper ocean, and the amount of rise that came from added meltwater. The remainder represented the amount of sea level rise caused by warming in the deep ocean. The remainder was essentially zero. Deep ocean warming contributed virtually nothing to sea level rise during this period.
Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont raisonné par soustraction. Nous n'avons aucune mesure disponible concernant la température des océans profonds, et par conséquent ils sont partis de la vitesse à laquelle le niveau des océans s'élève, ils ont soustrait de ce total la part due à la fonte des glaciers et celle due au réchauffement estimé des couches supérieures, et ont trouvé un résidu quasiment nul. En déduisant, par conséquent, qu'il n'y a pas réellement de réchauffement des profondeurs (sinon on aurait eu un résidu, et donc de l'élévation par dilatation). Du coup l'article belge vient conclure sur : "Celui-ci [le chercheur] juge que ce phénomène inexpliqué" Sauf que ce n'est pas la conclusion du communiqué initial :
Coauthor Felix Landerer of JPL noted that during the same period, warming in the top half of the ocean continued unabated, an unequivocal sign that our planet is heating up. Some recent studies reporting deep-ocean warming were, in fact, referring to the warming in the upper half of the ocean but below the topmost layer, which ends about 0.4 mile (700 meters) down. Landerer also is a coauthor of another paper in the same Nature Climate Change journal issue on ocean warming in the Southern Hemisphere from 1970 to 2005. Before Argo floats were deployed, temperature measurements in the Southern Ocean were spotty, at best. Using satellite measurements and climate simulations of sea level changes around the world, the new study found the global ocean absorbed far more heat in those 35 years than previously thought -- a whopping 24 to 58 percent more than early estimates.
Les chercheurs ne disent pas ici qu'ils n'ont pas d'explications, mais que certaines études qui mentionnaient un réchauffement de l'océan profond faisait en fait référence à la portion des océans se trouvant entre 700 et 1995 mètres, et que du coup leur propre étude ne rentre pas en contradiction avec ce qui a ainsi pu être avancé précédemment. Qui plus est, l'un des chercheurs à l'origine de cette étude a aussi publié un article indiquant le fait que la chaleur absorbée par les océans de l'hémisphère sud serait beaucoup plus importante que ce qui était précédemment estimé. Et pour finir en phrase de fin : "La température de l'eau des océans plus près de la surface (jusqu'à 700 mètres de profondeur) continue elle à augmenter, mais pas très rapidement."
Retour au communiqué initial :

Coauthor Felix Landerer of JPL noted that during the same period, warming in the top half of the ocean continued unabated, an unequivocal sign that our planet is heating up. Some recent studies reporting deep-ocean warming were, in fact, referring to the warming in the upper half of the ocean but below the topmost layer, which ends about 0.4 mile (700 meters) down.
Durant la même période que celle de l'étude soit depuis 2005, le réchauffement de la première moitié de l'océan s'est poursuivi sans faiblir, montrant que notre planète continue de se réchauffer. Mais à aucun moment, le communiqué ne dit que le réchauffement des premiers 700 mètres a continué à augmenter mais pas très rapidement, en fait il n'en parle tout simplement pas (comment c'est arrivé dans l'article belge ?). Mais si on veut s'y intéresser :

[align=center]heat_content55-07.png[/align]

On appréciera tous le "pas très rapidement" des dernières années, qui débouche sur un record absolu en 2014 d'ailleurs (tout comme les simples températures de surface des océans d'ailleurs).

Acte troisième : le truand

Dans le rôle du truand de l'histoire, le nominé est le site "La Terre du Futur" pour sa reprise de l'article belge initial qui, comme il n'était probablement pas déjà assez massacré, a continué à délibérément le truquer : voici le lien direct

Déjà, à titre préliminaire, on peut noter en démarrage la reprise en simple copié/collé de l'article belge initial, (faux) titre compris, sans aucune retenue. A une époque où l'on sait à quel point les médias généralistes sont capables de déformer tout et n'importe quoi, et ici vous en avez eu un exemple collector au passage, on notera la rigueur de l'auteur à avoir repris tête baissée et sans le moindre contrôle une information de ce type. Alors même qu'il avait parfaitement les connaissances suffisantes pour trouver l'article d'origine et le comprendre. Quand on passe son temps à se plaindre (parfois légitimement en plus !) de la pauvreté de ce que l'on peut parfois lire dans les médias et qu'on s'érige en gardiens de la vraie et bonne information contrôlée, et que par derrière on repique sans une once de discernement ou de réflexion tout ce qui passe dès que cela va dans le "bon sens" même les pires âneries comme cet article belge, vive le sérieux de l'ensemble...

Reprenons donc la où s'arrêtent les passages repris de l'article belge, c'est à dire au réchauffement pas très rapide des 700 premiers mètres de l'océan. Voici ce que l'on peut lire :

"Comme le note ce papier de la Nasa, il s'agit d'un renversement du réchauffement de l'océan profond des années 1990 à 2005, qui a conduit à une élévation du niveau de la mer de 0,11 mm / an au cours de cette période, puis s'est inversée depuis 2005 à un refroidissement de l'océan profond et une contribution négative du niveau des mers."

D'entrée de jeu, il y a reprise et fuite en avant de ce que dit le communiqué du JPL à un niveau tel qu'il n'est pas possible de considérer autre chose que du truandage pur et simple.

A aucun moment, l'article ne parle d'un quelconque renversement de tendance ; comme on l'a vu le sujet initial était d'essayer d'évaluer la part de réchauffement de la moitié inférieure de l'océan (pour laquelle il n'existe pas de mesures) par rapport à sa moitié supérieure (qu'elle par contre, on mesure avec un réseau de bouées). Les deux conclusions du communiqué du JPL :

the ocean abyss below 1.24 miles (1,995 meters) has not warmed measurably
et

during the same period, warming in the top half of the ocean continued unabated
Il n'y a pas eu de réchauffement mesurable en dessous de 1995 mètres (moitié inférieure de l'océan) et durant la même période la moitié supérieure a continué de se réchauffer.

De plus, comme on l'a vu plus haut, pour estimer la part de réchauffement de la moitié inférieure de l'océan, les chercheurs ont raisonné par soustraction par rapport à la hausse observée sur la période (donc depuis 2005) du niveau des océans.

Comment expliquer autrement que par une volonté de truandage manifeste et délibérée, le fait que l'auteur de l'article sur le site arrive à écrire qu'il y a eu un "refroidissement de l'océan profond" et une "contribution négative à l'élévation du niveau de la mer", le tout sous couvert de "Comme le note ce papier de la Nasa" ?

Une manière très simple pour l'auteur d'arriver uniquement à ce qu'il voulait dire :

Ainsi, il n'existe aucune preuve de cette "chaleur manquante" qui pouvait se cacher dans les profondeurs des océans comme de nombreux partisans du réchauffement l'ont réclamé.

Merci la NASA, la chaleur manquante n'existe pas. Et c'est pas grave si la recherche initiale a seulement démontré que la moitié inférieure de l'océan ne se réchauffe pas parce que le gros de la chaleur est absorbé par la moitié supérieure. Et ce n'est pas grave si, surtout, le communiqué initial dit là encore exactement l'inverse :

Using satellite measurements and climate simulations of sea level changes around the world, the new study found the global ocean absorbed far more heat in those 35 years than previously thought -- a whopping 24 to 58 percent more than early estimates.
En fait, de nouvelles études ont démontré que les océans auraient absorbé beaucoup plus de chaleur que ce que l'on estimait précédemment : 24 à 58% de plus que les estimations précédentes.

L'article du site déroule du coup la conclusion qu'il voulait :

"Depuis que le GIEC a reconnu que le réchauffement s'est arrêté depuis 17 ans, il y a une conclusion inéluctable : La "chaleur manquante" est introuvable dans l'atmosphère ou bien même dans les océans de la Terre, elle s'est échappée dans l'espace, ou n'a simplement jamais existé"

Et moi je vous déroule la mienne : plus encore que l'information en elle-même, méfiez-vous toujours du support qui vous la livre. Dans un monde où elle n'a jamais circulé aussi vite, elle n'a peut-être parfois jamais circulé aussi mal. Il y a des supports d'informations qui portent le masque du bon, parce qu'ils font attention à ce qu'ils répandent, qu'ils vérifient leurs informations à la source, et qu'ils sont prudents par rapport à leurs propos. Il y a des supports d'informations qui sont des brutes, parce qu'ils veulent aller vite, parce qu'ils veulent vulgariser sans en avoir les compétences, parce qu'ils veulent traduire et qu'ils le font par fainéantise ou par manque de connaissance à la va comme j'te pousse via des traducteurs automatiques. Et il y a des supports d'informations qui sont des truands, prêts à truquer absolument tout ce qui passe pour le rendre conforme à ce qu'ils ont envie de vous raconter.

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Cela a le métrite d'être clair mon cher.thumbup.gif

En ce qui concerne TDF, on connaîent leurs orientations, et peu importe la manière d'arriver à ses fins.sleep.png

Le seul TDF que je connaisse, c'est le Tour de France Cycliste.

La science n'est pas négociable et encore moins interprétable au vue de traduction bâclée "et ou" "orientée.

Merci au réalisateur S Léone 13V pour ce bel éclairage.

En route pour le césar du meilleur Topic de l'année.???

Link to post
Share on other sites

Cela à le métrite d'être clair mon cher.thumbup.gif

En ce qui concerne TDF, on connaît leurs orientations, et peu importe la manière d'arriver à ses fins.sleep.png

Le seul TDF que je connaisse, c'est le Tour de France Cycliste.

La science n'est pas négociable et encore moins interprétable au vue de traduction bâclée.

Mais aprés il y'a des gens neutres sur TDF et d'ailleurs certaines personne du forum de TDF ne font même pas attention a ces articles, car ils savent que c'est idéologique et non scientifique, après la science reste négociable, enfin toutes théorie scientifique peuvent être contesté, c'est d'ailleurs un des but principal de la science wink.png.
Link to post
Share on other sites

excellent!

par contre, il me semble que la température de l'eau de mer est constante à environ 4°C dans sa forme la plus dense (et donc au fond des mers). aussi, je sais pas trop qu'est-ce qu'on cherche à mesurer comme variations au fond des mers, justement...

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Et moi je vous déroule la mienne : plus encore que l'information en elle-même, méfiez-vous toujours du support qui vous la livre. Dans un monde où elle n'a jamais circulé aussi vite, elle n'a peut-être parfois jamais circulé aussi mal. Il y a des supports d'informations qui portent le masque du bon, parce qu'ils font attention à ce qu'ils répandent, qu'ils vérifient leurs informations à la source, et qu'ils sont prudents par rapport à leurs propos. Il y a des supports d'informations qui sont des brutes, parce qu'ils veulent aller vite, parce qu'ils veulent vulgariser sans en avoir les compétences, parce qu'ils veulent traduire et qu'ils le font par fainéantise ou par manque de connaissance à la va comme j'te pousse via des traducteurs automatiques. Et il y a des supports d'informations qui sont des truands, prêts à truquer absolument tout ce qui passe pour le rendre conforme à ce qu'ils ont envie de vous raconter.

C'est le propre des lobbyistes de tout poil d'utiliser ce genre supports d'informations( brutes ou truands, pour moi il n'y pas de différence vu que le but recherché est le même) pour mettre le doute dans l'esprit du citoyen et donc de nos décideurs politiques, ils ont bien compris la méthode efficace pour arriver à leurs fins en travestissant les documents d'origines .
Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

J'attends avec une impatience non dissimulée la déformation supplémentaire que va en faire un repiqueur habituel de la TDF, à savoir Régis Crépet sur LCM... Va-t-il réussir à en déduire que la T°C et le niveau global des océans vont baisser entraînant un terrible hiver 2014/2015?

Link to post
Share on other sites

C'est le propre des lobbyistes de tout poil d'utiliser ce genre supports d'informations pour mettre le doute dans l'esprit du citoyen et donc de nos décideurs politiques, ils ont bien compris la méthode efficace pour arriver à leurs fins en travestissant les documents d'origines .

Je dirais même plus : quel média, aujourd'hui, ne donne pas une information orientée ? Avec une idéologie derrière. Pas beaucoup...
Link to post
Share on other sites

En fait ce qui me gène le plus dans l'histoire, ce n'est pas tant les avis que l'on peut avoir sur ce genre de sujets, mais la malhonnêté intellectuelle qui peut être à l'oeuvre. Chacun est libre de penser ce qu'il veut (encore heureux), et de dire ce qu'il pense (nos ancêtres se sont suffisamment battus pour ça) même si c'est dans certaines limites évidentes. Si quelqu'un veut penser que tous les grands principes d'une science ne sont pas justes, et que lui il a les compétences pour en juger et discerner ce qui relève de la "vérité scientifique", c'est son droit le plus strict. Mais il y a des choses que je considère comme impardonnables et injustifiables.

Chacun est libre de penser, s'il le souhaite, que l'océan s'est refroidit depuis 2005, et le présenter en disant "c'est mon avis personnel". Chacun est libre d'être d'accord, s'il le souhaite, que l'océan s'est refroidit depuis 2005, et de le présenter en disant "je suis d'accord, dans mon avis personnel, avec la personne qui a dit ça".

Mais écrire "selon la NASA l'océan se refroidit", c'est un mensonge éhonté et rien d'autre. Et rien ne peut le justifier.

Link to post
Share on other sites

Magnifique ce topic! Et c'est vraiment bien trouvé de transformer ton message en acte thumbup1.gif

En tout cas, je ne suis pas surpris que des articles sont modifiés comme l'a si bien montré TreizeVents.

141020063340246060.png

Mais il y a des choses pire que ça sur internet: http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/10/12/ca-se-rechauffe-ou-pas-allez-savoir/

Et on tombe sur ça aussi: http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/03/19/rechauffement-climatique-non-definitivement-refroidissement/ (lisez bien la fin)

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

A 16h44, MAJ de l'article pour rajouter un discret lien vers le "Bon"...

"D´abord, ils nieront la chose. Ensuite, ils la minimiseront. Enfin, ils diront que cela se savait depuis longtemps."

laugh.png
Link to post
Share on other sites

Et grosse mise à jour pas discrète de ma part, car moi aussi j'avais fait une très grosse erreur de traduction de l'article qui faussait plusieurs de mes passages de l'acte II. Sur ce coup, c'est moi qui ait clairement été la seconde brute de l'histoire pinch.gif

Comme quoi, ne jamais vous fier aveuglément à ce que vous lisez, même si cela vient de moi, je suis loin d'être exempt moi aussi d'écrire parfois de sacrées co.. (en tous cas ici j'en avais fait une belle) whistling.gifsick.gif

Link to post
Share on other sites

J'attends avec une impatience non dissimulée la déformation supplémentaire que va en faire un repiqueur habituel de la TDF, à savoir Régis Crépet sur LCM... Va-t-il réussir à en déduire que la T°C et le niveau global des océans vont baisser entraînant un terrible hiver 2014/2015?

Toi, tu es un grand fan on dirait. Çà vire à l'obsession !
Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Ce n'est pas grave Stéphane, ton honnêteté intellectuel n'est pas remise en cause pour autant.

Personne ne t'en tiendra rigueur et cela reste du bon boulot .wink.png

C'est tout le problème de ces traductions.blushing.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Non, les non grata ce sont ceux qui lisent pas.

Link to post
Share on other sites

Merci Treize, en tout cas, cette étude ne va pas déplaire à Meteor qui trouve que la soustraction pour trouver ce qui manque, et qui se cacherait dans les grandes profondeur est d'une trop grande légèreté.

Pourtant, effectivement elle ne réfûte pas pour autant, d'ailleurs lors d'une précédente discussion, on avait montré une courbe qui affiche des résultats en effet que depuis 2005.

Link to post
Share on other sites

En effet Sebb wink.png

Il est clair qu'il y a une certaine légèreté, avec le recul, à essayer de trouver ce qui manque ou non en essayant de faire comme on peut des soustractions à partir de ce que l'on connait. C'est indéniable. Maintenant, si on raisonne ainsi, c'est bien parce que l'on n'a pas les données de base nécessaires pour vérifier directement les choses. Dans ce cas, quelle est la meilleure solution ? Essayer de faire tant bien que mal des estimations à partir de soustractions, ou ne rien faire du tout et dire "on ne sait pas" ? Je ne prétends pas avoir la réponse, et je ne suis même pas convaincu qu'il y en ait une.

D'autant que dans le fond, on ne peut quand même pas nier qu'il y a ait un malaise réel des chercheurs sur cette histoire de "chaleur manquante" et du réchauffement des océans. C'est indéniable quand on voit la certaine tension sur le sujet, et le nombre d'études sur le sujet qui avancent, puis qui reculent, qui avancent à nouveau en faisant un pas de côté. Même si je ne suis pas un connaisseur du sujet (j'en suis très loin d'ailleurs) et que mon avis n'est pas franchement éclairé, parfois vu de l'extérieur cela donne quand même une certaine impression de bricolage.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Non, les non grata ce sont ceux qui lisent pas.

? Je n'ai pas compris ce message, c'est interdit de coller un lien vers un site foireux en disant que c'est foireux ? C'est assimilé à en faire de la pub ?
Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Merci TreizeVents.

Il y a tellement d'articles (mauvais) sur la toile (sur des sites connus et moins connus) où il faudrait faire ce travail (car c'est du travail) de contre-argumentation méticuleux contre la désinformation climatique. Tu le fais très bien, je n'aurais pour ma part pas autant la patience pédagogique, ni les connaissances pour prouver par A + B qu'il y a désinformation (voir malhoneteté). J'ai essayé de le faire de mon temps ici même sur la zone Evolution d'infoclimat (et Futura aussi) à ma manière et selon mes humbles compétences, mais c'est très long, très ingrat et demande quand même de bien connaitre son sujet. Repérer les erreurs c'est facile (quoique pas toujours), corriger et convaincre de l'erreur, beaucoup moins.

Merci à toi de continuer à le faire. Il y en a malheureusement toujours besoin.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...