Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances Hiver 2006/2007


Recommended Posts

Tu es toujours avec ton année 1845 pour faire tes prévisions saisonnières, car j'ai vu que l'Hiver 1845/1846 a été plutôt doux.

Ou c'est plus compliqués que ça ? default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

L'année 1845 est actuellement un analogue important pour comprendre l'évolution climatique intermensuelle. L'observation de ce mois d'août 2006 frais et orageux avec importants contrastes thermiques en Europe le démontre encore une fois après l'hiver long et froid que nous avons connu. Mais c'est en effet plus compliqué que cela car ce n'est pas le seul analogue à l'année 2006 et c'est pour cela qu'il pourrait y avoir du froid cet hiver tout comme il y a eu de la chaleur en juillet dernier. J'ai pu saisir en partie cette chaleur sous la forme d'un petit excédent grâce à l'étude plus complète du cycle moyen de 55 ans qui regroupent les analogues de 2006, sans cela le mois de juillet 2006 était prévu dans les normes de la même manière que toutes les autres prévisions le donnaient : je poursuis donc à présent mes investigations plus avant sur cette piste qui semble bonne pour être la plus fidèle au climat de ces derniers mois hiver comme été.Florent.
Link to post
Share on other sites
  • Replies 1.2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> les prévisions saisonnieres pour cet hiver qui approche sont vraiment aléatoirs , car depuis plusieurs années que je les consulte , je trouve que pour cet hiver aucune grande tendance ne se dégage . une partie des gens qui font se genre de prévisions nous annonçe un hivers froid et d'autre un hiver doux voir normal ....enfin default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20"> cela devient passionnant dans le sens ou on va devoir attendre plus que quelques mois pour etre fixé !

cycle de 22 ans ??? 11 ans ,,, ?? je vous rappelle quand meme que personne n'avait vu la periode de canicule pour notre mois de juillet ! alors je commence à etre un peu sceptique sur la realite de telle prévisions à grande échelle sachant ( il parait ??) que les previsions saisonnieres pour les mois d'été sont plus compliquées à faire que pour les mois d'hiver ! à suivre .... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites
Posted
Vaux sur Seulles (Calvados)

Repect pour ceux qui font de bons travaux et analyses saisonnieres (florent 76 ou autres) : OUI default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

mais pour y croire c'est autre chose default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">default_chris.gif

cette hiver en pleine : un peu de neige , un peu de froid, un peu de vent et parfois un peu de douceur default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

serieusement aucune idée mais pourquoi pas des periode de flux d'ouest dynamique avec coup de vent comme cela ne s'est pas vu bcp depuis des années, meme si ca ne durerais pas tres longtemps (qq jours) en tout cas j'aimerais bien

A+

Link to post
Share on other sites

Le site de Stéphane Fiévet donne aussi le lien (astrométéo). Il est possible de vérifier que les pluies et les orages de l'été étaient annoncés dès le 29 mai "UN DEBUT d' ETE ORAGEUX ?

En ce 29 mai 2006 le vent solaire continue à montrer des variations considérables, passant de 0,1 à 20 protons/cm3 ( voir avec Google ACE; SWEPAM) .

Cela semble se répercuter sur l'atmosphère avec des orages et du vent en de nombreux pays de latitudes moyennes .

En cette fin de cycle de 11 ans les taches sont proches de l'équateur solaire et leurs émissions de protons sont souvent dirigées vers la Terre. On peut donc s'attendre à un mois de juin pluvieux avec de nombreux orages à électricité positive."

Le site que tu administres pourrait aussi indiquer le site "alerte.meteo/astrometeo" depuis ton lien "recherche" ?

Pour des données cartographiées, les sources citées par Météor sont semble t-il assez fiables. Maintenant si tu veux parler des classements des pronostics sur ton site, je n'ai pas le temps de m'y attarder...

Toutefois - pour ne pas avoir l'air de me dérober - en tenant compte des oscillations climatiques influencées par la position des planètes (lesquelles pourraient bien affecter les formations des GTS, ce qui expliquerait les décalages que tu cites), je serai tentée de "prédire" un hiver plus froid que celui que nous annonçait Metoffice en juillet 2006. Leur mise à jour de septembre devrait probablement se rapprocher des prévisions de la NOAA fournies par Nico89 (mais là je n'engage que moi et non l'ARFA).

Link to post
Share on other sites
Posted
St Georges sur Loire (49), 15 km à l'ouest d'Angers.

Franchement, j'ai du mal à croire que ces histoires de tâches solaires jouent un rôle dans notre climat! Je vois pas pourquoi çà agirait sur la France ou encore l'Europe et pas sur la planète entière à un instant donné!

Pour moi, le Soleil a une influence mais alors pour ce qui est des tâches je n'y crois pas!

A voir! default_chris.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Grenoble Centre (Jaurès-Aigle)

Je ne souhaite pas vraiment participer à ce débat (Par manque de connaissances techniques et par scepticisme à l'égard de prévisions à plusieurs mois (!)), mais je pense que la prévision, si elle veut s'aventurer jusqu'à l'hiver prochain, devrait intègrer la constante méridienne des flux depuis quelques années, tendance qui perdure encore nettement cet été (au cours duquel la fraîcheur n'a une nouvelle fois que rarement été issue de flux zonaux, mais nordiques, cf notre mois d'août...) Par pure conjecture, je pronostiquerais un hiver dans la lignée des précédents, à tendance nettement méridienne, et donc froide...

Link to post
Share on other sites
Posted
Les Estables (1350m)

Petite précision :

Dans ces cas là ce sont les électrons qui jouent un rôle, non plus les protons précedemment nommés (c'est l'avis du spécialiste : Jean-Martin Meunier dèjà cité)

Comme quoi tout est si compliqué !

Pour convaincre un "publique" sur l'influence des variations du type des tâches solaires il faut exposer une thèse en l'argumentant.Donc si tu souhaites nous convaincre de l'influence du type de tâche solaire sur le climat (donc sur l'atmosphère) il faut que tu fournisses des explications.

Avec tes explications, on pourra ensuite en discuter et échanger.

Dans le cas présent c'est stérile comme "dialogue".

Chemin à faire si tu veux convaincre : Preuves -> Théorie -> Discussion (avec d'autres personnes) -> Possible refonte de la théorie ou rejet de la théorie -> Papier officiel.

Voilà en attendant une explication de ta part.

Bonne soirée default_ermm.gif

Link to post
Share on other sites

Pour prouver la dominance des flux de E-NE depuis l'an dernier, voici les archives du site "meteodesherbiers.net". Bien évidemment, Les Herbiers ne représente pas toute la France. Cela prouve bien que la canicule du mois de juillet n'a rien à voir avec un flux de sud :

2005

2005.jpg

2006 (jusqu'à juillet)

2006.jpg

juillet 2006

7.jpg

Link to post
Share on other sites
Posted
Sur les hauteurs d'Issy Les Moulineaux (92), proche Meudon

juin 2006: http://www.wetterzentrale.de/archive/ra/20...00120060609.gif

( flux d'est chaud et sec sans excès), en hiver ca aurait donner un bon froid de canard... default_ermm.gif

Un froid de canard avec cette configuration ? Mais t'y es fou Mike default_kiss.gif

Plus sérieusement, restons prudents avec des prévisions de ce type. Mike m'a l'air bien sûr de lui dans le ton donné dans ses posts... Les prévisions saisonnières n'en sont qu'à leur préambule et il reste difficile pour le commun des mortels d'y croire objectivement et sérieusement... La réussitte présumé d'une prévision ne tient pour moi qu'au hasard, surtout si l'on compare les réussites aux échecs eux aussi très nombreux! Autrement dit, prévoir un hiver doux ou froid, sec ou pluvieux, donne pas mal de possibilités de se trouver un moment ou un autre dans le vrai...

Le jour ou un previsionniste saisonnier, 2 mois avant, pourra alerter la population sur les risques importants d'avoir un mois de juillet très chaud comme celui de cette année, je me dirai que la prévision saisonnière a franchi une étape importante!

Pour l'instant, ça reste un peu du n'importe quoi! J'ai même envie de dire qu'un débutant qui commence à pratiquer ce genre de prévisions aurai le même taux de réussite qu'un prévisioniste censé être averti! M'enfin.... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Le site de Stéphane Fiévet donne aussi le lien (astrométéo). Il est possible de vérifier que les pluies et les orages de l'été étaient annoncés dès le 29 mai "UN DEBUT d' ETE ORAGEUX ?

En ce 29 mai 2006 le vent solaire continue à montrer des variations considérables, passant de 0,1 à 20 protons/cm3 ( voir avec Google ACE; SWEPAM) .

Cela semble se répercuter sur l'atmosphère avec des orages et du vent en de nombreux pays de latitudes moyennes .

En cette fin de cycle de 11 ans les taches sont proches de l'équateur solaire et leurs émissions de protons sont souvent dirigées vers la Terre. On peut donc s'attendre à un mois de juin pluvieux avec de nombreux orages à électricité positive."

Excuse moi mais là, il n'est pas possible de vérifier quoique ce soit. Annoncer des orages pour l'été, c'est très facile et n'importe qui peut le faire.

Je peux déjà t'en annoncer à partir du 15 juin 2007 à la mi-journée quelque part en France.

Le soleil influence la planète entière mais la prévision faite sur la France elle, n'est valable que pour la France. Et le temps diffère d'une région à l'autre aussi bien en nébul qu'en temps sensible. Alors, les tâches solaires pour faire de la prévision, ça me parait nettement insuffisant. Quant à cette phrase "avec de nombreux orages à électricité positive", je dis chapeau bas, manque plus que les cumuls précips default_blink.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

D'après vous, compte tenu de l'étude mise en évidence dans /index.php?showtopic=16198&pid=303910&st=20'>le topic " refroidissement de l'océan supérieur, entre 2003 et 2005 " , on ne peut pas s'attendre à un hiver un peu plus frais que ce que les modèles actuels prévoient ?!

Link to post
Share on other sites

Je m'interroge sur les quantités soi-disantes astronomiques d'énergie emmagazinéespar l'océan atlantique et la mer méditerranée durant la canicule de juillet dernier. Certains médias faisaient des comparaisons avec la production d'énergie de toutes les centrales nucléaires françaises en 1 an (y'en a qui sont forts en calcul!), qu'en est-il donc de cette énergie stockée à nos portes pour les semaines voire mois à venir?

serait-il possible de ne pas se focaliser uniquement sur les épisodes cévenoles dans la perspective de cet hiver 2006-2007?

Link to post
Share on other sites

Pour expliquer l'influence des sunspot sur le climat en une surface précise ( et encore c'est un grand mot ) de la Terre, il faudrait que je ressorte les cours de physique atomique default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

En gros une baisse durable de l'activité solaire entraine une chute d'émission des électrons et des protons ; une réaction en chaine a lieu aboutissant à un champ magnétique terrestre légèrement modifié . Or, une modification du champ magnétique terrestre entraine des déséquilibres au niveau de la température et de la pression jusqu'à 200 km autour du méridien de Greenwich, ce qui fait qu'une hausse du champ de pression serait relevée au niveau du Groenland et en général de l'Atlantique Nord ; l'Europe Centrale tout comme le pourtour Méditerranéen verrait une anomalie négative de pression relativement importante .

D'un autre cote, la présence des eaux chaudes qui s'est accumulée sur l'Atlantique Nord tend à modifier légèrement cette configuration avec une circulation d'Ouest à Nord-Ouest parfois intense et constamment alimenté par l'air froid polaire .

Nous aurions donc des précipitations abondantes et parfois durables notamment sur le Nord du pays entrecoupées de périodes de froid parfois intense

Mike avait posté des choses intéressantes sur l'hiver 2006-2007 avec la récurence des flux d'Est mais je ne les retrouve plus default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Le site de Stéphane Fiévet donne aussi le lien (astrométéo). Il est possible de vérifier que les pluies et les orages de l'été étaient annoncés dès le 29 mai "UN DEBUT d' ETE ORAGEUX ?

En ce 29 mai 2006 le vent solaire continue à montrer des variations considérables, passant de 0,1 à 20 protons/cm3 ( voir avec Google ACE; SWEPAM) .

Cela semble se répercuter sur l'atmosphère avec des orages et du vent en de nombreux pays de latitudes moyennes .

En cette fin de cycle de 11 ans les taches sont proches de l'équateur solaire et leurs émissions de protons sont souvent dirigées vers la Terre. On peut donc s'attendre à un mois de juin pluvieux avec de nombreux orages à électricité positive."

Le site que tu administres pourrait aussi indiquer le site "alerte.meteo/astrometeo" depuis ton lien "recherche" ?

Pour des données cartographiées, les sources citées par Météor sont semble t-il assez fiables. Maintenant si tu veux parler des classements des pronostics sur ton site, je n'ai pas le temps de m'y attarder...

Toutefois - pour ne pas avoir l'air de me dérober - en tenant compte des oscillations climatiques influencées par la position des planètes (lesquelles pourraient bien affecter les formations des GTS, ce qui expliquerait les décalages que tu cites), je serai tentée de "prédire" un hiver plus froid que celui que nous annonçait Metoffice en juillet 2006. Leur mise à jour de septembre devrait probablement se rapprocher des prévisions de la NOAA fournies par Nico89 (mais là je n'engage que moi et non l'ARFA).

Bonjour Patricia,Le site alerte météo est présent depuis le départ dans la rubrique "liens" du site qui énumère de nombreux sites de prévisions saisonnières officiels ou amateurs. Le lien recherche qui n'est pas encore opérationnel sera voué à présenter les trouvailles de celles-ci en climatologie et météorologie entre diverses choses.

Je me range au côté de Houyo pour dire que sur l'exemple que tu donnes, ce n'est en aucun cas une prévision vérifiable. Il y a des orages chaque année, il faut être beaucoup plus précis que ça.

Quand j'annonce à long terme une mi-août particulièrement fraîche avec des phénomènes orageux éventuellement violents avant une amélioration possible en dernière décade ; c'est pour le coup suffisamment précis pour que l'on puisse vérifier la prévision. Au mois de juillet, quand j'ai prévu de la chaleur plutôt moins forte après un beau mois de juin, on peut clairement voir que la canicule s'accentua encore au contraire et vérifier que ce fut une erreur que j'assume.

Que tu saches pas tout sur les théories de Jean-Martin Meunier, d'accord, mais il faut tout de même donner aux gens des éléments un tant soit peu vérifiables, parce que quand on reste à ce point vague, ce n'est plus de la prévision mais de la lapalissade et cela ne trompe personne.

Quant aux minima et maxima solaires et leur lien supposés avec les hivers ou la nébulosité, j'ai donné des éléments très concrets :

/index.php?s=&showtopic=16180&view=findpost&p=303627'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?s=&a...st&p=303627

Je n'ai pas eu ta réponse que j'espère aussi précise et argumentée sur la question étant donné que le sujet m'intéresse.

Florent.

Link to post
Share on other sites

Lu sur le forum de MeteoBelgique, ce post très pédagogique fait le point sur l'activité solaire et ce que l'on peut en attendre par rapport à la tendance de l'hiver à venir. C'est clair et limpide !

Quelques remarques concernant l'activité solaire.

Le terme de"champ magnétique dipolaire fort" prête à confusion: oui, c'est vrai qu'en période de minimum d'activité la structure du champ magnétique solaire est dipolaire et à grande échelle. Toutefois, cela ne signifie pas que la mesure de l'induction magnétique soit forte, même si l'on voit fortement la structure dipolaire!

Au contraire, l'induction tend à augmenter avec la phase du cycle, jusqu'au maximum!

Mais au fond, quel est le lien avec les taches?

Le soleil, contrairement à la terre, est animé d'une rotation différentielle des couches superficielles, de l'équateur aux pôles. S'il faut de 25 à 27 jours à la bande équatoriale pour tourner entièrement sur elle-même, il en faudra 32 aux pôles!. A la longue, cette différenciation entraîne un étirement puis un déchirement des lignes de champ magnétique, et l'on voit apparaître des zones de concentration, en général, dipolaires caractérisées à la surface par un assombrissement localisé: une tache. La densité en champ magnétique est telle que la densité en matière diminue, ce qui se traduit par un refroidissement relatif par rapport au milieu ambiant, d'où une diminution de l'intensité lumineuse émise: c'est la tache.

Alors que le nombre de taches augmente avec la multiplication des dipôles magnétiques, le champ magnétique solaire est de moins en moins global dipolaire et de plus en plus local multi-dipolaire. De manière analogue, si l'on constate que le rayonnement total visible du disque solaire à une phase active souffre d'une diminution dans les taches, globalement en dehors, il augmente! Sa variation par rapport à une phase calme est de l'ordre de 0,1%. Donc le soleil calme émet environ 0,1% d'intensité visible en moins que le soleil actif.

Accumulée sur plusieurs années, cette différence peut mener à ce que l'on appelle le minimum de Maunder correspondant au petit age "glaciaire" sous le règne de Louis XiV.

Donc, un minimum d'activité solaire isolé n'entraîne pas automatiquement un hiver froid, alors qu 'un minimum succédant à un cycle faible le pourrait. Le dernier cycle solaire n'a justement pas été très actif...

(voir http://www.sidc.oma.be )

Mais que se passe-t-il une fois le maximum atteint? A nouveau la rotation différentielle opère. Toutefois, elle tend à ce stade à réhomogénéiser le champ magnétique solaire pour en reconstituer un global dipolaire, et ce au bout de 10,5-11 ans après le minimum précédant. La seule différence: les polarités se sont inversées.

Bien à vous

Florent.
Link to post
Share on other sites

Un travail de Stéphane Fievet intéressant à lire parallèlement à ses analyses default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Du beau travail, complet, mais un peu trop précis à mon goût... N'étant pas trop adepte des prévisions saisonnières je trouve que cela va trop loin dans le temps en plus. De plus, je me demande toujours si le prévisionniste n'est pas aveuglé et attiré par ses souhaits personnels en matière de temps...

Une grande partie des gens ici souhaite un hiver très froid et neigeux et essaye de trouver tous les éléments qui pourraient aller dans le sens d'un hiver rude...

Je ne parle pas de S. Fiévet en particulier mais je me demande si les prévisionnistes sont totalement objectifs dans leur travail et s'ils ne sont pas influencés par leurs désirs ou ceux des autres...

default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Or, une modification du champ magnétique terrestre entraine des déséquilibres au niveau de la température et de la pression jusqu'à 200 km autour du méridien de Greenwich, ce qui fait qu'une hausse du champ de pression serait relevée au niveau du Groenland et en général de l'Atlantique Nord ; l'Europe Centrale tout comme le pourtour Méditerranéen verrait une anomalie négative de pression relativement importante .

C'est une affirmation absurde, et je serais curieux d'en connaître une démonstration. Je veux bien que les variations de champs aient une influence à 200 km d'altitude, sur la température de la iono, mais 200 km de greenwitch, (surtout que la terre tourne...) ça laisse réveur. Jusqu'à la preuve du contraire, les équations de navier stockes n'ont pas de termes liées au champ électromagnétique du soleil ou de la terre...

i

Link to post
Share on other sites

Le mieux pour prevoir si le temps va etre froid ou doux est de prevoir la NAO suivant l'anomalie de la SST comme nous le dit le message de Florent76 ci-dessus.

Mais suivant les 3 cartes de l'anomalie de la SST comment peut on avoir la valeur de l'abscisse et l'ordonnee du schema "Projection des anomalies de fin d’été de chaque année de la période 1949-2003..." de ci-dessus ?

Williams

Link to post
Share on other sites

Le mieux pour prevoir si le temps va etre froid ou doux est de prevoir la NAO suivant l'anomalie de la SST comme nous le dit un message un Florent76 ci-dessus.

Mais suivant les 3 cartes de l'anomalie de la SST comment peut on avoir la valeur de l'abscisse et l'ordonnee du schema "Projection des anomalies de fin d’été de chaque année de la période 1949-2003..." de ci-dessus ?

Williams

Je suppose qu'il devait disposer des données SST sous forme de grid et qu'il traduit ensuite dans le graphe en abscisse et ordonnée en calculant la corrélation de chaque carré du carroyage...Peut-être Marco_p en a-t-il une idée plus précise, car il est vrai que ce n'est pas donné à tout le monde de déterminer où seraient les points 4, 5 et 6 pour 2004, 2005 et 2006...

Florent.

Link to post
Share on other sites

C'est une affirmation absurde, et je serais curieux d'en connaître une démonstration. Je veux bien que les variations de champs aient une influence à 200 km d'altitude, sur la température de la iono, mais 200 km de greenwitch, (surtout que la terre tourne...) ça laisse réveur. Jusqu'à la preuve du contraire, les équations de navier stockes n'ont pas de termes liées au champ électromagnétique du soleil ou de la terre...

i

En quoi l'affirmation serait absurde si tu n'as pas vu la démonstration ?Rien n'empêche de supposer que les équations de Navier-Stokes n'ont pas de termes liées au champ électromagnétique du soleil ou de la Terre .Pour rappel, les équations de Navier-Stokes ( du moins l'équation de quantité de mouvement ) font appel aux forces suivantes :

-Force massique s'exerçant sur un fluide : forces électromagnétiques exercées par le Terre et par le soleil ( aucun lien avec le champ électromagnétique du soleil ou de la Terre ? c'est étonnant électromagnétisment parlant ! ), gravité, poids d'une particule fluide .

-Forces de viscosité .

-Forces de pression .

L'équation de quantité de mouvement s'écrit alors :

7cb90dc5624da697be9abbe51a7c8107.png

Mais bon la communauté scientifique est divisée sur l'expression de sigma (v) .

Sinon les personnes qui sont des fans de cours de Mathématiques et qui s'obstinent en la Mathématisation de la météorologie peuvent regarder cette url http://www.unine.ch/math/personnel/equipes...ier%20Stokes%22 default_rolleyes.gif

De plus, la magnétosphère possède la structure suivante :

RM10C03A.png

S : surface où le plasma ( milieu contenant des électrons, des protons ainsi que des particules neutres ) commence à avoir une intensité de plus en plus faible .

Mp : magnétopose ( limite située à 60 000 km de la Terre séparant l'influence de l'espace et l'influence du milieu terrestre sur le vent solaire ) .

Mg : magnétogaine ( zone de turbulence ) .

Cp : cornet polaire ( lieu où les particules électrisées sont piégées dans des entonnoirs, ce qui permet la formation d'aurore polaire ) .

Za : zone annulaire où le champ magnétique terrestre absorbe ce qui reste du plasma .

Le champ magnétique terrestre agit sur la température sur Terre .

Il reste à savoir dans quelle proportion ?

Pour répondre à cette question, je pense qu'il est judicieux d'étudier les sunspots et le flux solaire .Mais là il s'agit de geomagnétisme qui est plus du ressort des sciences de la Terre avec cette méthode de prévisions qui demande à être démontrée par l'observation et par un raisonnement purement physique ( et non Mathématiques ) http://www.cls.fr/previsol/html/aide_fr.html .

Je suis loin d'etre ne fusse qu'un bon amateur en prevision. Cela ne n'empeche pas de constater que de nombreux messages tendent à vouloir faire des desirs une realite, en avançant des theories farfelues. Alors un peu de serieux serait de mise, pour eviter à ce sujet de prendre le chemin du topic de l'an dernier "hiver2005/2006" et devienne son triste jumeau.

Oh non Altimonti ! je préfère voir des théories farfelues plutot que des posts de frustrés car l'histoire de la science a démontré que de nombreuses théories farfelues ne l'étaient point : elles se retrouvent par conséquent dans les cours et libres à l'université aujourd'hui default_laugh.pngPeut-être qu'un jour JB sera dans les livres de Physique qui sait ! Ok je sors default_whistling.gif

En tout cas, je ne me fais de souci cet hiver, il sera doux...sur le forum default_whistling.gif

Link to post
Share on other sites

Bonsoir.

Je dois reconnaitre que certains posts sont très intéressants bien qu'assez compliqué quand on n'est pas un spécialiste de la physique default_online2long.gif .

Personnellement, j'ai toujours lu et entendu que le minimum solaire permettait d'augmenter les chances d'avoir un hiver froid et que le maximum solaire favorisait les tempêtes . Cependant, je viens de lire que ce n'est pas une généralité, que le minimum solaire ne favorisait pas obligatoirement le froid en hiver et que le maximum solaire permettait aussi d'avoir des hivers rudes. Je dois avouer que je suis perdu, qui croire ?

Merci d'avance default_online2long.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Les Estables (1350m)

Bonsoir,

Pour la relation SST AN / NAO, j'émettrais un doute :

Tout d'abord la période de relevé ne date que de 1949 (mais ça par rapport à l'évolution des moyens de mesure c'est déjà trop).

Comme vous vous en doutez, les moyens de mesure par sat (altimètre) ont évolué énormement ne serait-ce qu'en 10 ans, alors depuis 1949.

Il faut donc à mon avis mettre une réserve par rapport à cette étude, même si la reconstruction des SST et de la SLP (mer) date d'avant 1949.

Sinon à titre comparatif, on peut essayer de voir la relation entre SST MOY et SLP MOY de chaque mois d'Août depuis 1990.

Voici les cartes SLP depuis 1990 (sans 2006) (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

smallslpxp2.gif

Les cartes d'anomalie des SST depuis 1990 (avec 2006/7) (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

smallsster7.gif

On peut voir que cette année il y a une bonne ressemblance avec 99, mais sinon..

Mais bon, je pense vraiment qu'il serait préfèrable d'étudier statisquement la couche d'eau entre 10 et 1m pour voir s'il y a des relations avec les températures hivernales et donc la position des centres d'action, n'oublions pas que les satellites ne mesurent qu'une très fine couche d'eau (moins d'1mm si je me souviens bien), cette fine couche d'eau varie donc rapidement suivant la masse d'air au dessus d'elle ou par l'apport d'eau douce, donc...

je suggère donc que pour cet hiver, ce topic soit divisé en deux partie, une pour les forumeurs ayant des connaissances évoluées en la matière et une autre partie pour les autres qui serait en quelque sorte un fourtout tout en sachant que parfois dans un fourtout on peut trouver des choses parfois intéressantes

C'est une très mauvaise idée, les modérateurs ont déjà bien préciser que ce topic ne devait pas devenir un mur des lamentations ou un mur des voeux, donc ouvrir un sujet qui serait sans doute voué globalement à cela, n'est pas une bonne idée.

Qui plus est, je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué dans le sujet, mais si tu trouves quelque chose de compliqué, demande des informations et des explications, ca enrichira ta connaissances et aussi celle des autres qui n'osent pas poser la question.

Donc voilà, ne vous prennez pas la tête avec l'hiver prochain, il sera comme il sera et pas autrement, quoi que vous souhaitez de cet hiver.

default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...